RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans le Val, à Dorne et dans les IDF ! Points à la clé !

La 17e version est en place, on vous annonce bientôt une surprise

Partagez | 
 

 Dragons and Roses (Viserys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 306
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Dragons and Roses (Viserys)   Mar 6 Fév - 13:20

Viserys & Margaery

Dragons and Roses


La nuit tombait sur la capitale dornienne, la température avait diminué de quelques degrés restant, malgré tout, bien plus élevée que dans les contrées qu'elle était amenée à visiter. Margaery avait été plus qu'heureuse de se débarrasser de sa robe verte et jaune, portée quelques jours auparavant lors du mariage, pour adapter sa toilette à celle de la princesse Rhaenys, visiblement bien plus à jour sur la mode dornienne qu'elle même ne pouvait l'être. Si elle appréciait les tissus légers, les coupes mettant sa silhouette en valeur, elle devait admettre préférer le climat plus tempéré de Hautjardin. À Lancehélion, elle avait l'impression que sa peau était perpétuellement recouverte d'une pellicule d'humidité insupportables. Ses robes lui semblaient lourdes et elle avait la sensation de se mouvoir à la même vitesse que sa grand-mère, c'est à dire bien trop lentement pour son envie de découvrir la ville. Lorsque le crépuscule faisait son apparition, la demoiselle du Bief se sentait revivre. Elle se promenait dans les jardins aquatiques qui lui rappelait tant sa région natale et profitait des extérieurs avec délectation. Ce jour là, alors que le soleil déclinait, Margaery Tyrell s'était installée près d'une alcôve donnant sur les jardins aquatiques. Elle lisait pour passer le temps, laissant sa peau refroidir après la chaude journée passé à converser dans ces mêmes jardins, à tenter de donner le change face à des dorniens visiblement aucunement gênés par la lourdeur de l'air. Un instant, elle songea à son teint, si pâle en arrivant, qui se voyait légèrement hâlée par ces journées sous un soleil de plomb. Elle avait remarqué ce matin la légère démarcation entre ses bras éternellement nus et ce que ses jupes cachaient à la vue de tous. Bientôt il serait temps de rentrer à Hautjardin, de préparer le retour de Garlan et de son épouse. Tant de choses l'attendait dans la capitale bieffoise: l'absence d'Abigaëlle Rowan avait été comblé par l'arrivée de nouvelles dames de compagnie qu'elle avait hâte de rencontrer. Cependant, elle savait que rien ne serait plus jamais comme avant. L'amitié sincère qui la liait à la future épouse de Lord Caron n'aurait d'équivalent dans sa nouvelle suite, personne ne pourrait la remplacer à ses yeux et soudain, l'idée de savoir qu'à son retour, la blonde ne serait plus là lui brisa le coeur. Il était arrivé qu'Abigaëlle parte quelques jours, rentrent dans sa famille mais elle revenait toujours. Pour la première fois, Margaery prenait conscience que le mariage de ses amies d'enfance changeait son existence. Quittant les lignes qu'elle lisait, le regard de Margaery se perdit dans le paysage exotique qui s'offrait à elle. Tant de choses changeaient ces derniers temps. Il lui semblait que c'était hier, encore, qu'elle avait rencontré le Prince Viserys. Et le voilà à présent marié. Un soupire s'échappa de ses lèvres. Bientôt ce serait son tour. Cette pensée la réjouissait et l'angoissait dans le même temps. L'amour qui l'unissait à Aegon était beau, pur et transcendait leurs noms. Si elle n'avait été une Tyrell et lui un Targaryen, s'ils s'étaient connus en d'autres lieux, d'autres temps, Margaery ne doutait qu'elle l'aurait aimé malgré tout. Après ce qu'ils avaient vécus ces dernières lunes, elle ne doutait qu'ils soient destinés l'un à l'autre et bientôt ils seraient unis devant les Sept et devant tout Westeros. C'était dire adieux à tout ce qui avait fait sa vie jusque là qui l'attristait. La place de Willos était à Hatujardin et le premier né de Garlan et Leonette exigeait leur présence dans la demeure familiale. Quand à Loras ... Loras était marié désormais. Peut être pourrait-il l'accompagner dans son départ pour sa nouvelle vie, mais jamais plus ils ne pourraient se montrer aussi proche l'un de l'autre qu'ils l'avaient été dans leur enfance. Il n'y avait pas que sa fratrie qu'elle devrait quitter. Le visage de Daena passa dans son esprit, le rire d'Abigaëlle résonna dans ses oreilles et les mots d'Andrew se rappelaient à elle. Tant de chose qu'elle laissait derrière elle. Si elle savait qu'elle serait heureuse auprès de son prince, elle ne pouvait s'empêcher d'être nostalgique. Un bruit de pas la ramena dans la réalité. Le soleil n'était plus qu'une ligne orangé à l'horizon. Elle tourna la tête vers l'origine du bruit, ravalant ses larmes prête à porter l'éternel sourire qu'on lui connaissait. Ne jamais laisser ses sentiments la trahir. Jamais. Son regard trahit sa surprise lorsqu'elle reconnut la silhouette familière du Prince. Elle quitta son banc improvisé, saluant révérencieusement sa plus vieille connaissance au sein de la maison qui serait bientôt la sienne. « Votre Atesse. » Relevant la tête, elle lui adressa un de ces sourires que l'on offre qu'aux vieux amis. Car c'était ce qu'il était pour elle, un homme partageant son gout du beau, de l'art, un homme avec qui elle aimait converser, un homme qui, aujourd'hui, vivait ce qui serait sien dans peu de temps.
AVENGEDINCHAINS


(5)



LADY OF HIGHGARDEN

Some days it's hard to see if I was a fool, or you, a thief made it through the maze to find my one in a million and now you're just a page torn from the story I'm building. And all I gave you is gone, tumbled like it was stone, thought we built a dynasty that heaven couldn't shake.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 1135
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Mer 7 Fév - 9:45

Dragons and Roses

Lancehélion | Lune 5 Semaine 4 | Viserys et Margaery


Tout s'était déroulé correctement, l'union, la consommation, toutes les choses qui font d'un mariage un mariage réussi. Et pourtant, le Dragon de l'Est n'était pas satisfait, il ne pourrais jamais l'être. Il avait soif d'être plus et Dorne avait peut être l'air d'une charmante contrée exotique, il n'en était pas moins que cela serai sa prison. Une cage dorée qui l'éloignerai du pouvoir qu'il avait tant apprécié. De sa famille, sa petite sœur notamment qui avait tant besoin de lui.

Le visage de Viserys trahissait cependant une fatigue. Malgré le maquillage, il n'avait pas réussi à éliminer totalement les cernes qui s'étaient installer sous ses yeux, pour son plus grand agacement. Même son expression faciale trahissait de fait une certaine lassitude que le prince n'avais pas réussi a effacer. Était-ce le climat lourd de Dorne qui ne réussissait pas au Prince, ou le fait que la nuit avait était extrêmement longue pour lui ? Entre la cérémonie du coucher, et le fait que son épouse et lui avait discuter à une heure avancée dans la nuit. Où peut être les trois, en tout cas, c'est ainsi qu'il arpentait les jardins.

Vêtue, d'une houppelande dorée, ou par un effet ingénieux, le tailleur avait fixé a même le vêtement de l'or, par petit monceau de façon a simuler l'illusion que c'était des écailles dorée. Cette tenue était un clin d'œil à une antique créature disparue depuis longtemps. Feux du Soleyl le Doré, l'antique dragon d'Aegon II. Le plus beau dragon des septs couronne dont beaucoup de chroniques affirmaient qu'il était le plus beau dragon jamais vu sur terres. Quand il était exposé à la lumière du soleil, ses écailles brillaient comme l'or battu.

Et bien que le soleil déclinait, la clarté de celui-ci se reflétait encore sur la tenue d'or du Dragon de l'Est, illuminant par moment ce qui l'entouré d'une lueur flavescente. Le bruit de ses pas et le cliquetis léger du métal attirèrent l'attention de la jeune femme qui était seule a proximité dans une alcôve.

Il ne fallut pas longtemps pour que les yeux améthyste du prince identifient la jeune Tyrell, qui était maintenant son amie. Il ne portais plus l'anneau qu'elle lui avait offert depuis bien longtemps. Il ne pouvait de toute façon pas porter un bijou au symbole des Tyrell à son mariage à Lancehélion, les habitants de Dorne, et ceux du Bief étant encore à couteau tiré.

"Oh, ma chère, épargne moi le protocole. Viserys suffira simplement... Apres tout, vous allez bientôt faire partie de notre famille."

Un faible sourire illustra son visage alors qu'il s'approcha un peu plus de son interlocutrice.
©️️ Feniix


1


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 306
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Mer 7 Fév - 11:05

Viserys & Margaery

Dragons and Roses


Elle ignorait ce qui rendait Viserys Targaryen si impressionnant malgré sa silhouette bien plus frêle que celle de son frère ou de son neveu. Sans doute le fait qu'il ait le physique typique des anciens guerriers valyriens, ses long cheveux argentés encadrant un visage pâle rehaussé de ce regard améthyste unique dans tout Westeros. Il y avait quelque chose d'envoutant dans cette famille, une sorte d'autorité innée, de grandeur sous-jacente qui attirait la jeune Tyrell vers ses membres, subjuguée par leurs personnes et leurs auras. Bien sur, ce qui la liait à son promis était bien différent de l'intérêt qu'elle avait pour son oncle, elle avait trouvé, en Viserys Targaryen, un compagnon partageant son amour des arts, de la courtoisie et de ce qu'il restait de grandiose dans la vieille aristocratie. Viserys la fascinait pas sa conversation et son savoir et, si elle regrettait de n'avoir put échanger avec lui autrement que par corbeau ces dernières lunes, elle était plus qu'heureuse de retrouver sa personne. Elle resta cependant frappé par ce qui se dégageait, ce soir là, du prince nouvellement marié. Une fatigue palpable, une lassitude qui se ressentait dans son regard et qui était suffisamment communicative pour que, déjà écrasée par la chaleur étouffante de cette région maudite, Margaery ressente le poids qui pesait sur les épaules du jeune homme. « Je vous remercie de votre gentillesse. » lui dit-elle, honorée qu'il la considère déjà de cette manière. « Cela fait bien longtemps que j'ai n'ai eu la joie de partager un moment seule à seul avec vous. » remarqua-t-elle avec le sourire, faisant mention des quelques instants qu'ils avaient partagé lors de la visite princière sur les terres bieffoise. Les rencontres suivantes avaient toujours eu lieu en la présence de ses dames de compagnie ou de l'entourage du prince. Banalité et courtoisie avaient été échangé, ils gardaient leurs passion commune pour leurs échanges épistolaires privés. C'était sans doute cette discrétion qui rendait son amitié sincère: elle ne voulait donner à cet homme aucune raison de douter des relations cordiales qu'il avait avec les Tyrell, avec les maisons du Bief, avec elle même. Pendant un temps, elle s'était sentie transportée par leur amitié commune ...Son coeur, encore meurtrie par de évènements trop récent dans sa courte existence, avait trouvé en la personne du prince, un soutien indéfectible. Elle ne se serait jamais risqué à confier ses troubles amoureux à une telle personnalité, il était loin de tout cela, loin d'avoir le temps de s'épancher sur des peines de coeur, mais l'honneur dont il la gratifiait en échangeant avec elle lui avait permit de retrouver confiance en elle. « Encore toutes mes félicitations pour votre mariage. C'était une très belle fête. » dit-elle, détournant le regard pour le poser sur la ligne orangée qui s'affinait de minute en minute. Elle était sincère. Le faste de remariage royal avait dépassé les plus belles soirées auxquelles elle avait eu la chance d'assister. « Votre épouse est d'une grande beauté ... » Il aurait pu trouver plus mauvais parti: Arianne Martell était une femme belle, puissante en son domaine. Elle se doutait bien que, à l'image du reste de la noblesse du continent, il n'avait sans doute pas eu son mot à dire sur son mariage. Cela devait être encore plus compliqué d'être le frère d'un roi que d'être la fille d'un suzerain bieffois. Dans ce que certaines qualifiaient de malheur, elle avait de la chance. La chance de connaitre son promis, de l'aimer et de s'en savoir aimer en retour. Combien pouvaient faire à la fois mariage politique et mariage d'amour ? Sans doute une poignée de privilégié sur toute une génération ... Les cernes du prince l'inquiétait quelque peu. Peut être était-il malheureux ? Peut être s'ennuyait-il déjà de sa liberté de célibataire lui permettant d'arpenter Westeros comme il le voulait ? Une pensée qu'une dame de son rang ne devrait avoir lui traversa l'esprit et manqua de lui arracher un sourire en coin. Après tout, il n'était marié que depuis peu ... Peut être profitait-il juste de la compagnie de sa nouvelle épouse ... « Vous plaisez vous à Dorne ? » demanda-t-elle alors, s'interrogeant sur leur capacité à eux, continentaux, à s'habituer à pareille chaleur. Cela devenait insupportable ! Mais ne disait-on pas que la chaleur convenait à merveille aux dragons ? Cela était étrange, pour elle, de savoir qu'il resterait ici, dans ce château.
AVENGEDINCHAINS


(1)



LADY OF HIGHGARDEN

Some days it's hard to see if I was a fool, or you, a thief made it through the maze to find my one in a million and now you're just a page torn from the story I'm building. And all I gave you is gone, tumbled like it was stone, thought we built a dynasty that heaven couldn't shake.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 1135
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dim 25 Fév - 17:31

Dragons and Roses

Lancehélion | Lune 5 Semaine 4 | Viserys et Margaery


Le Dragon de l'Est esquissa un sourire. Il était content de se retrouver avec Margaery, et bien que sa considération pour la jeune rose avait évolué, il ne pouvait pas lui dénier que sa compagnie était agréable, et qu'elle était serai une précieuse amie. Une amie qui le prince souhaitais vraiment garder, car les être de la qualité de cette jeune femme était fort rare.

Il avait encore tant à faire, et une profonde lassitude, c'était installer chez le prince, en considérant que ce qu'il avait accompli n'était encore rien face a l'ampleur de ses multiples projets. Et ce mariage n'arrangeait pas les choses, loin de là, il n'était plus aussi libre désormais

"C'est tout naturel, nous somme amis avant toute chose."

C'était un jeu dangereux, ces précepteurs avaient toujours était très strict sur le protocole, et Viserys avait tendance a s'en détacher parfois un peu trop dans les moments dit intimistes. La charge de prince était quelque chose que l'ont ne pouvais pas se défaire ainsi, disait le mestre. Cependant quelques moments de vérité et de sincérité de temps à autre pouvaient être précieux.

"Je vous remercie Margaery, une belle fête, mais pas parfaites. Cette pièce de théâtre était ma fois fort inconvenante. Même sous le regard des septs et lors de ce genre de moment sacré, les fourbes ne peuvent s'empêcher de conspirer et de tout salir."

Viserys secoua la tête d'un air dépité. C'était symptomatique du règne de son frère, un roi qui a ses yeux devenait faible de jour en jour. Un roi de compromis et de pardon, tout l'inverse de son royal père qui avait sut lui être inflexible avec les traîtres, en toutes périodes. Le voilà condamné à un vulgaire mariage matrilinéaire, ce qui était une première dans l'histoire du royaume, et un aveu de faiblesse de la part des Targaryen de s'abaisser à un tel niveau. Cependant si au départ le prince avait mal pris l'affaire avec la pensée qu'on le prostituait pour la paix... En ayant vu son épouse sa rancœur, c'était quelque peu abaisser, l'exil a Dorne serai bien plus doux que prévu et bien plus agréable. Et puis n'avait il pas prévu toutes les possibilités ?

"C'est un bel endroit oui... Une cage dorée digne d'un prince, je suppose."


Il se sentait déjà éloigner de tout, de sa propre famille, de Daenerys surtout. Comment aller t'elle faire sans lui maintenant ? C'était une source d'inquiétude qui ne quittait pas l'esprit du prince.


©️️ Feniix


2


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 306
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Jeu 15 Mar - 20:06

Viserys & Margaery

Dragons and Roses


La chaleur de Dorne et l'ambiance exotique, aux yeux de la Bieffoise, invitaient à bien des confidences. Telles les chaudes nuits d'été qu'elle passait, enfant, vêtue d'une simple chemise et allongée à même l'herbe des jardins, cette entrevue avait un léger gout d'interdit, d'aventure qui exaltait son être. Elle n'avait, pour le prince, qu'une sincère et profonde amitié même si, un temps, elle s'était interroger sur la proximité qu'ils semblaient développer. Cependant, elle savait que bien des esprits se montreraient scandalisés de savoir un prince jeune marié en compagnie d'une demoiselle qui n'était ni sa soeur, ni son épouse. Pire, sa réputation aurait pu être mise à mal puisqu'elle s'était rendu en ces lieux sans chaperon, ni escorte. Elle avait cependant confiance en la discrétion du dragon et en l'honnêteté du lien qui existait entre eux. « Vous êtes trop bon, c'est un réel honneur de savoir que vous me comptez parmi vos amis. » lui dit-elle, lui adressant un révérencieux signe de tête en guide de remerciement. La charge royale semblait peser sur cette famille et Margaery constatait avec une once d'amusement et une pointe de surprise, la facilité avec laquelle, une fois en confiance, ils pouvaient se laisser aller à l'abandon du protocole. Ce dernier semblait si stricte que, malgré toute son ambition pour rejoindre la famille royale, et tout l'amour qu'elle éprouvait pour son promis, elle redoutait la découverte de cette étiquette. Bien sur, son rôle dans la noblesse l'avait poussé à recevoir une éducation digne d'une princesse, sa place de benjamine de la fratrie laissait planer la réussite de ses aînées et attirait le regard sévère de ses précepteurs et de ses parents. Cependant, la Rose savait bien que les moeurs de Hautjardin étaient bien plus libres et tolérantes que celles d'autres royaumes et on ne laissait, à la Couronne, aucune place pour le faux pas. Jamais elle n'avait été aussi soulagée d'avoir été capable de résister aux tentations s'offrant à ses hormones adolescentes, jamais n'avait elle était plus heureuse d'avoir pu apprendre de son corps tout en préservant sa vertu. La brune se demandait souvent si la lassitude dont le prince semblait victime n'était pas du à cet excès de responsabilité et de perfection exigée par tout à chacun. « Si j'ai appris une chose de mon père - que les Sept le garde dans l'éternité où il repose désormais- c'est que seul la pression du danger inspire la calomnie et le complot. » Laissa-t-elle percer, profitant du ton de la confidence pour se montrer rassurante et temporiser les propos qui s'était tenus suite au mariage. L'interrogation était de mise mais les rumeurs se propageaient vite et Margaery tenait à faire savoir au jeune homme qu'elle n'y accordait guère d'importance. Il était un Prince. Le sang royal coulait dans ses veines et rien que cela suffisait à susciter la jalousie des nobliaux et des envieux. « Si l'on suit ce principe ... Cela en dit long sur ce que pense ceux qui vous jalouse. » ajouta-t-elle en plantant son regard dans celui du prince. Dépourvu de toute marque de timidité, dont elle faisait habituellement usage, le sérieux qui se dégageait de sa personne aurait pu choquer n'importe quel badaud habitué à la voir si souriante, rieuse et légèrement naïve. Mais Margaery n'était pas la demoiselle du coin, elle n'était pas non plus la dernière des idiotes. Non, elle était la dame de Hautjardin, la petite fille de la Reine des Epines, et elle avait été élevé dans le but de devenir une femme influente de la noblesse de Westeros. Elle s'était toujours dit qu'elle ne montrerait son visage de femme intelligente qu'à son futur époux, se présentant à la fois comme une parfaite Lady, une parfaite épouse mais capable de gérer plus que la tenue d'une maison, de se poser en conseillère. Elle puisait dans les discussions de ses frères, dans l'apprentissage nouveau d'un Willos prenant ses marques en tant que chef de famille ... « J'espère que vous savez pouvoir compter sur mon amitié sans faille à votre égard ? Bien que mes moyens soient maigres en comparaison de ceux de votre famille ... Je m'emploierai ardemment à vous venir en aide si vous aviez besoin de quoi que ce soit. » lui confia-t-elle, restant dans la subtilité, préférant rester en surface si des oreilles indiscrètes s'étaient aventurées jusqu'à eux. « Je crains cependant ne point pouvoir vous tenir compagnie très longtemps ... Wi ... Mon frère m'a informé de son intention de regagner Hautjardin rapidement et ce climat ne convient guère à ma pauvre grand-mère. » Il n'y avait pas qu'Olenna qui vivait mal la chaleur Dornienne. Elle même peinait à résister à l'envie de délacer un peu plus sa robe, étouffant malgré le tissus léger qui reposait sur sa peau. Les préparatifs de leur retour avaient commencé depuis quelques temps, d'ici une paire de jour, la délégation du Bief quitterait Lancehélion pour rejoindre Hautjardin.
AVENGEDINCHAINS



LADY OF HIGHGARDEN

Some days it's hard to see if I was a fool, or you, a thief made it through the maze to find my one in a million and now you're just a page torn from the story I'm building. And all I gave you is gone, tumbled like it was stone, thought we built a dynasty that heaven couldn't shake.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 1135
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Mar 17 Avr - 15:21

Dragons and Roses

Lancehélion | Lune 5 Semaine 4 | Viserys et Margaery


Le regard du Dragon de l'Est se voulait amicale, et il avait évidemment de l'appréciation pour la fille de Mace Tyrell. Les roses avaient fait preuve de loyauté, et son estime de ce fait leur était acquise.

" Je vous en pris, cette amitié nous l'avons forgé a deux, vous en avez tout autant le mérite que moi. Vous avez toujours était d'un soutien indéfectible dans nos échanges, et vos conseils me furent précieux."


Viserys esquissa un sourire, qui plus est a son insu sans doute, la fille de Mace avait apporter pendant une petite période à Port-Réal son entourage. Et parmi ces dames de compagnie Daena. Et cela, c'était un précieux cadeau dont il avait savouré chaque seconde. Et bien que son mariage sonnait le glas de sa relation avec la petite tour, il savait que la jeune fille l'avait marqué d'une façon bien plaisante.

"Je suis profondément navré pour le départ de votre père. C'était un homme que j'admirais sincèrement, sa loyauté envers les miens est quelque chose qui m'a toujours réchauffer le cœur. Si je n'étais pas dans cette contrée de malheurs qu'est le Nord, je me serai déplacé personnellement. Cependant, si je me dois de retourner au Bief dans le futur, a Villevieille notamment, je veillerai à faire organiser une cérémonie au Grand Septuaire étoilée, en mémoire à l'homme qu'il était."

Ce que Rhaegar aurait dû faire, un hommage pour un de ses lords suzerain, sans lequel il n'aurait pas gagné la guerre. Mais le roi était trop occupé à courtiser les régions les moins loyales en ce moment et il n'avait pas la faculté de songer à tout. Viserys avait toujours eu une préférence pour les loyalistes. Il déplorait les querelles entre Dorne et le Bief, et espérait sincèrement arranger les choses afin de faire face aux futurs dangers qui se profileraient sans doute bientôt. Peut-être un futur mariage entre ses enfants dorniens et ceux de Willos et Daena? Enfin s'il vivait assez vieux pour avoir des enfants et décider de leurs sorts.

Le dragon de l'Est opina lentement, lui aussi afficher un air sérieux. Sa réputation le disait excentrique et absorber par des choses absurdes, mais tout cela n'était qu'un masque. Bien sur l'Art, la poesie, les convenances, et savoir se tenir était des éléments de sa personnalité, mais il y avait des choses bien plus profonde, et Viserys savait être consciencieux quand c'était nécessaire.

"Oh ma chère amie, je le sais... Assurément. Pour l'heure, vous ne pouvez rien, les barreaux de cette cage dorée que mon propre frère a crée sont bien trop solide, pour moi, comme pour vous. Mais rien n'est éternel... Un jour, c'est vous qui coifferai la couronne quand mon neveu deviendra roi. Et peut être à ce moment-là pourrais vous vous employer à me délivrer de mon exil si je vous en fais la demande."

Viserys espérait cependant que cela une situation qui ne vienne pas. Il ne souhaitait pas la mort de Rhaegar. C'était son frère, et même s'il y avait des divergences, les liens du sang restait fort pour l'heure. Il était difficile de mettre des mots sur ce qu'il ressentait pour son roi et frère. Un mélange subtil de colère, de haine, mêler à un profond sentiment d'amour et une admiration. Il était tout ce qu'il avait voulu devenir, mais il détestait les choix qu'il avait pris, et les conséquences de ceux-ci.

"Je comprends fort bien, et la route va être longue, parfois le climat plus doux du Bief me manque. Je vous envie de retrouver des contrées si accueillante. Dites à votre frère qu'il peut compter également sur moi, s'il le souhaite. Mon souhait est similaire au siens, nous souhaitons la paix, et je gage qu'ensemble, il sera plus simple d'atténuer les tentions entre les Dorniens, et les habitants de vos terres."

Un travail de longue halène, qui prendrait du temps. Une denrée qu'il trouvait avoir de moins en moins. Tant de choses nécessité du temps, tant de choses, et celui-ci semblait s'écouler impitoyablement. Comme les grains de sable du désert qu'aucune main ne pouvais retenir.

©️️ Feniix


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
avatar
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris

Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Le très secsy Arys Manning et la belle Alysanne Lefford
Messages : 306
Date d'inscription : 19/09/2017

MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Lun 21 Mai - 19:02

Viserys & Margaery

Dragons and Roses


Cette conversation la ramenait au temps de leur première rencontre, lorsqu'elle ignorait encore ce que l'avenir lui réservait, lorsqu'elle ne se doutait pas que le destin lui choisirait Aegon Targaryen comme promis. Le temps de l'insouciance et de l'innocence des relations, l'adrénaline parcourant ses veines alors qu'ils avaient un temps partagé l'ambiguïté d'un instant de séduction. L'amitié sincère qui la liait au dragon n'était aucunement teinté de regret: l'amour s'était mêlé de sa vie et elle avait la chance d'être bientôt unie à celui que son coeur avait choisi. La nostalgie l'envahissait, ramenant dans son esprit le souvenir d'une éventuelle romance avortée qui avait contribué à renforcer l'admiration qu'elle éprouvait pour la famille royale et pour le jeune homme qui lui faisait face. Elle avait vu en Viserys Targaryen, un homme raffiné, partageant son amour des arts, partageant une certaine vision du monde. Sans doute quelques caractères communs étaient entrés en jeu, mais alors qu'ils défiaient toutes les conventions sociales, se tenant côte à côte sur ce balcon dornien, Margaery eut une étrange sensation. Elle n'était pas seule. Certes, la princesse bieffoise était toujours bien entourée: dame d'atour et femmes de chambre, Olenna ou même ses frères, rares étaient les instants que la Rose passait seule en dehors des nuits où, même son garde du corps se trouvait non loin, veillant à ce que rien ne trouble son sommeil. Et pourtant, malgré cet entourage vaste, la noble ressentait souvent des élans de solitude: le rôle qu'elle devait jouer pour sa réputation, pour l'ambition familiale faisait d'elle une jeune femme appréciée, en général, mais rares étaient ceux dont elle se sentait sincèrement proche. Rares étaient les vrais amis avec qui elle laissait aller le masque de la parfaite Tyrell, qui pouvait la voir en larme, en colère ou tout simplement passionnée par un débat sur un sujet lui tenant à coeur. Au fond d'elle même, elle eut la sensation que Viserys était de ceux là. Si elle ne doutait pas de la capacité de l'homme à se montrer vexé au besoin, elle avait l'impression qu'il écoutait son avis avec une attention particulière, prenant plaisir à discuter avec elle. Elle avait la sensation d'être réelle. Sentiment que très peu d'hommes, en dehors de sa famille, lui inspirait. « Ils seront toujours à votre disposition si vous en avez besoin ... » lui dit-elle avec un sourire énigmatique. Les femmes de pouvoirs n'étaient que peu nombreuses et s'attiraient bien souvent la jalousie des hommes. Elle ne désirait pas être affichée directement comme une femme de pouvoir, elle préférait l'ombre, l'intimité des confidence, la solidité des conseils venues dans la discrétion d'un salon. « Vos condoléances me touchent, Viserys. » Première fois qu'elle prononçait son prénom et, dépourvu du titre honorifique dont tous l'affublaient constamment, elle eut une étrange impression d'intimité, comme s'ils appartenaient déjà à la même famille. « Mon père avait votre famille en très haute estime, et votre intérêt pour le Bief lui réchauffait le coeur. Je suis sure qu'il aurait apprécié ce geste de votre part. Sachez que mon frère s'en souviendra ... Et moi aussi. » Elle susurra la dernière phrase plus qu'elle ne la prononça. Les fiançailles de la princesse Daenerys avec Willos, puis les siennes avec Aegon - entrainant de fait l'annulation de l'engagement précédent - avaient considérablement rapprocher les deux familles. Les Tyrell se voulaient d'une loyauté indéfectible et même si la présence de Margaery au sein de la famille royale leur paraissait un moyen de s'assurer un avenir prospère, elle savait qu'il ne s'agissait pas uniquement d'un enjeux économique. Alors que la conversation continuait, elle imagina ce futur, ce futur où Rhaegar Targaryen ne serait plus, ce futur où Aegon monterait sur le trône. Cela lui paraissait si loin, si étrange. Elle se demanda alors si Viserys pourrait quitter Dorne à cette occasion, quelles conséquences le décès du Roi aurait sur sa destinée ... « Ainsi, vous voyez réellement ce mariage comme une punition ? J'en suis navrée pour vous, vous êtes une personne rare et brillante et j'espère que Dorne connait sa chance d'avoir l'honneur de marier sa princesse à votre personne. » Si leur situation avait été différente, s'il n'avait pas été marié et elle fiancée, peut être se serait-elle risquée à déposer sa main sur celle du prince, en un geste de sympathie et de soutien. Elle n'en fit rien se contentant d'ajouter « Si d'ici ce jour, vous aviez besoin d'une quelconque aide, d'un service, n'hésitez pas. Je serais toujours heureuse de pouvoir venir alléger votre peine. » Déviant sur son voyage à venir, Margaery eut un sourire pour la remarque de son camarade d'insomnie. « Allons, toutes les dames du Bief se seraient battues pour avoir l'honneur de devenir votre épouse. Peut être est-ce mieux ainsi ? Pour le bien de tous ces coeur désolés de vous savoir désormais appartenir à Lady Martell ? » La taquinerie était gentillette, reflétant malgré tout une réalité dont Margaery était consciente. Le Bief était tout acquis à la cause Targaryen, elle comprenait, dans les fiançailles des différents membres de la famille, quelle stratégie se trouvait derrière ces unions. Plus que de voir le mariage du prince avec Arianne Martell comme une punition, Margaery aurait aimé expliquer qu'elle voyait dans ce choix, une forme de confiance: Dorne n'était pas une région facile, le Roi avait confiance en son frère pour l'unir à ce royaume si particulier ... Du moins, était-ce ce qu'elle pensait.
AVENGEDINCHAINS



LADY OF HIGHGARDEN

Some days it's hard to see if I was a fool, or you, a thief made it through the maze to find my one in a million and now you're just a page torn from the story I'm building. And all I gave you is gone, tumbled like it was stone, thought we built a dynasty that heaven couldn't shake.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dragons and Roses (Viserys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Dorne :: Lancehélion-
Sauter vers: