RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Dragons and Roses (Viserys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1320
Date d'inscription : 29/12/2016

Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 EmptySam 15 Sep - 5:08

Dragons and Roses

Lancehélion | Lune 5 Semaine 4 | Viserys et Margaery


Le Targaryen esquissa un sourire. Oui, il restait la relation épistolaire qu'ils entretenaient et elle lui serai précieuse. Il se devrait à son tour d'initier une telle pratique avec sa sœur cadette afin de garder un lien, aussi tenu soit il. La nuit s'installait sur les jardins, faisant taire cette chaleur accablante pour laisser place à une fraîcheur salvatrice.

"Soyez assurée chère amie, que je ne manquerai pas de garder intact la relation épistolaire que nous entretenons. Elle m'a beaucoup apporté et j'espère également que ce fut le cas pour vous."

Il était peut-être un des rare a utiliser aussi souvent les corbeaux pour entretenir des conversation écrite avec divers nobles de Westeros, tel que Lord Stannis, ou Lord Velaryon. Ces écrits lui avaient permis de garder une connexion avec les septs couronne, notamment lorsqu'il était dans le nord. Mais les échange avec la petite rose était de l'ordre du privé, et il était heureux d'échanger sur des sujets bien plus légers, mais parfois intriguant. La bienveillance de son amie lui avait permis de se confier sur bien des choses, et c'était agréable d'être bien plus qu'un prince ou un Targaryen, d'avoir le droit d'exister en tant qu'homme et ami.

Il fixa son amie de ses yeux améthyste, alors qu'elle souhaiter visiblement aborder quelque chose de plus privé. La tête princière opina, permettant à son amie de s'exprimer sans aucune retenue.

"Ma Chère Amie, seul le l'idiot ne craindrait pas l'avenir. Il m'est arrivé de douter de nombreuse fois, et cela m'arrivera sans doute encore. Pensez vous que ces mages, ces savants venus d'Essos, sont dans ma suite pour le simple plaisir de l'étrange et de l'exotisme?"

Il se souvenait de la réaction de son amie lorsqu'elle avait rencontré pour la première le conjurateur et de son regard craintif. La même situation, c'était présenter quand Daena fixait Momir, cette peur de l'inconnue et des chose étrange. La crainte de Viserys n'était pas l'étrangère, mais uniquement l'inconnue. Ne pas savoir, ne pas avoir toute les cartes en mains pour agir était agaçant voir bien plus pour le prince.

"Tout ce temps, passé à lire et écouter des prophéties, a essayé de comprendre. Il y a parfois des moments de doute, mais aussi de certitude. Lorsqu'on a fait la paix avec sois même, et que l'on a chercher les réponses aux questions qu'on se pose. On sait vers quelle direction avancer. Car la plus grande erreur n'est pas d'échouer dans une action donnée, mais de demeurer statique et de ne pas saisir les opportunités. Craignez vous quelque choses ma chère?"

Tout ces plans avaient était sérieusement mit en péril par ce mariage, mais il si il avait douter de la continuité de son oeuvre, il n'avait pas abandonner. Aujourd'hui il avait les deux ancienne esclaves future porteuse de ses héritiers bâtard. Il savait l'emplacement de l'épée et bientôt il irais la récupérer. Les rêves le portaient et le guidait et le Prince se sentait investie d'une connexion avec quelque chose de plus grand.


©️️ Feniix


2


Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Targaryen
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 D0GB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Tumblr_o0yctiuM1j1qax2xho2_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 678
Date d'inscription : 19/09/2017

Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 EmptyJeu 18 Oct - 10:30

Viserys & Margaery

Dragons and Roses


La brise salvatrice vint rafraichir le front moite de la jeune bieffoise. Un frisson parcourut son corps frêle, agréablement surpris de retrouver une température convenable. Elle remercia alors la nuit de dissimuler leurs personnes à la vue des habitant du château, des serviteurs travaillant de nuit ou de quelque invité prit d'insomnie. Il n'aurait pas été correct qu'ils se voient ainsi, seuls, même s'il n'y avait nul rendez-vous planifié entre eux mais bel et bien le hasard d'une rencontre sur un balcon. Margaery avait conscience que sa personne, ainsi vêtue et frissonnante, pourrait être perçu, par un oeil naïf, comme une demoiselle au coeur brisé par le mariage d'un prince désormais inaccessible. Nul besoin d'éveiller les rumeurs: sur elle, comme sur lui. Leurs situations avaient beau être bien différentes, tous deux ne pouvaient se permette d'avoir un quelconque soucis de réputation. Cependant, même si ses voyants étaient au rouge, lui conseillant de retourner auprès de son frère, de sa dame d'honneur et de sa septa, Margaery demeura immobile, partageant un regard complice avec le prince. « Ma plus grande peur est que vous me retiriez votre amitié. » Un sourire en coin se dessina sur les lèvres de la Rose de Hautjardin dont la déclaration entre taquinerie et déclaration sincère, venait trahir l'impatience qu'elle avait de recevoir de ses nouvelles. Lassée de ses promenade quotidienne dans les jardins du château familial en écoutant les doléances de nobliaux trop effrayés pour s'adresser au nouveau seigneur et à la Reine des Epines, Margaery trouvait un réconfort certains dans ses correspondances. Celles qu'elle entretenait avec les deux princes Targaryen, Aegon et Viserys, avaient son attention tout entière. Bien sur, les lettres qu'elle recevait de son ancienne dame d'atour, depuis l'Orage, l'emplissait de tout autant de joie, mais c'était dans les écrits qui la rapprochaient de la Couronne que Margaery se révélait. Tout comme elle le faisait de vive voix à l'instant, interrogeant dans un moment d'égarement, le frère du roi sur des émotions du commun. Comment lui venait de telles interrogation ? La jeune femme soupira. « Tant de chose si vous saviez. Je ne suis plus certaine de la direction que l'avenir semble prendre à mon égard. Mon destin semblait tout tracé jusqu'à ce que je fasse votre rencontre et celle de votre neveu. Désormais je ne suis plus sure de rien ... » Son père avait commencé à parler de mariage avec un Baratheon, selon les dires de Loras, elle même aurait préféré rester dans le Bief, auprès de sa famille, de ses proches, de ses amis. L'Orage n'était pas si loin, mais elle ne savait que penser du fait de devenir l'épouse de Renly Baratheon, place que sa cousine avait fini par prendre lorsque les discussions s'était brusquement arrêté avec ses fiançailles royales. Tout s'était passé si vite: quelques lunes et la voici en passe de devenir une princesse, une future reine. Si elle gardait, publiquement, un air modeste et nerveux, intérieurement elle jubilait: jamais elle n'aurait pensé pouvoir atteindre une telle place et pourtant. Cependant, les revers du destin l'inquiétait: l'amour qu'elle avait pour Aegon et qui semblait réciproque durerait-il ? Parviendraient-ils à se soutenir dans les moments difficiles ? Les yeux dans le vide, Margaery exposa sa pensée « L'amour est une chose si fragile. Au même titre que la beauté et la jeunesse, il peut flâner et se flétrir avec le temps. Je redoute que mon coeur ne m'amène vers une cage. Plus belle et plus brillante, mais une cage reste une cage. » Loin d'être sotte, elle connaissait à la lettre le protocole et savait ce dernier bien plus stricte au sein de la famille royale. Elle avait pu s'épanouir dans toute ses règles de bienséance mais qu'en serait-il lorsque son comportement, son style vestimentaire, sa personnalité serait examiné par le royaume entier, parviendrait-elle à répondre aux attentes d'un peuple entier ? « Si tel est le cas, qu'adviendra-t-il de moi ? Parviendrais-je à rester Margaery, de la maison Tyrell, celle que vous avez connu lors de cette nuit chez les Hightower ? » Il lui semblait déjà que la frêle jeune fille qu'il avait pu découvrir à Vieilleville disparaissait sous le vernis de la femme qu'elle s'efforçait de devenir. Plus forte, plus assurée, plus ... Et pourtant, c'était cette jouvencelle qui avait charmé les princes du sang, attirant leur sympathie et l'amour du prince Aegon. C'était cette jeune fille qui avait acquis une certaine popularité et dont certains parlaient au delà des frontières du Bief. Ne risquait-elle pas de devenir une femme quelconque en changeant ainsi pour correspondre aux attentes de la Couronne ? « Sans vouloir blessé votre fierté familiale ... Que se passera-t-il si ... Mon époux s'avère être une toute autre personne que ce que j'ai cru entrapercevoir chez lui jusque là ... » Les histoires sur les frasques de jeunesse du Roi n'étaient pas inconnues de la demoiselle qui avait entendu des histoires romanesques sur les amours de Rhaegar Targaryen de ses chambrières. Il n'était pas rare, dans l'histoire des dragons, qu'un Roi ait plusieurs épouse, parfois même en même temps ! Margaery espérait que, comme pour la coutume visant à marier un frère et une soeur, cela ne soit plus d'actualité. Il n'en restait pas moins que, même sans une couronne sur la tête, beaucoup d'homme de la noblesse cachaient plus ou moins bien leurs maitresses, parfois même un ou deux batards. Pourrait-elle supporter cela ? Son regard se posa de nouveau sur le prince et elle se sentit rougir alors qu'un sourire gêné vint se dessiner sur son visage. « Voyez ... Tant de question, plus ou moins pertinentes. » Elle eut un rire nerveux. « Pardonnez-moi je ne désire aucunement vous embarrassez ou vous ennuyez avec pareille foutaise. »
AVENGEDINCHAINS


aergy. And I'd choose you ; in a hundred lifetimes, in a hundred worlds, in any version of reality, I'd find you and I'd choose you. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1320
Date d'inscription : 29/12/2016

Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 EmptyMer 21 Nov - 20:38

Dragons and Roses

Lancehélion | Lune 5 Semaine 4 | Viserys et Margaery


Le prince targaryen esquissa un sourire énigmatique. La petite Tyrell avait toujours su comment le toucher, et le fait qu’il l’appréciait rendait la chose éminemment triste. Il ne lui souhaitait pas la couronne, et la place de reine, pas plus que de s’enchaîner à son neveu. Après tout, cela serait un jour son tour de prendre la suite en tant que Viserys le troisième du nom, et de fait, il faudrait bien arracher la couronne tôt ou tard à son neveu a la mort naturelle de son frère.

« Vous n’avez rien à craindre, notre amitié a était construite sur des choses concrètes, la loyauté, l’affection des murs solide qui ne la feront pas choir.»

Comme il la comprenait, la vie était faite pleine de certitude et pourtant aux détours d’un chemin tout prouvé basculer. Il en était la preuve, ce mariage était si étrange, et avait forgé des liens solides, qui avaient forcé le prince à revoir ses plans, et se louvoyer tel un serpent. Le temps avancé inexorablement et la meilleure chose à faire était d’avancer, de planifier et de se préparer à toute les dépourvue.

« Vos questions sont légitimes, et vous êtes parfaitement en droit de vous les poser… »


Viserys laissa ses mots en suspend alors qu’il réfléchissait à la réponse a formulé, laissant la pause durer quelques instants pour rajouter une certaine théâtralité a sa réponse. De toute façon outre le fait de travailler ses phrases, cette réponse se devait d’être réfléchie, elle touchait à une chose bien importante.

« Vous devriez oublier tout cela, l’amour n’est pas une chose faite pour nous. Nous sommes des nobles, et ce genre de sentiment ne peut que nous perdre. Il est bon pour les jeunes gens, mais fatalement, il se flétrira, car ce n’est pas dans notre nature d’aimer… Un roi ne peut le faire, car l’amour est une faiblesse qui peut le rendre faible là ou son peuple a besoin qu’il soit fort. »

Sa main se glissa lentement pour se poser sur l’épaule de sa jeune amie. Ce n’étaient assurément pas les paroles qu’un ami devrait dire. Il devrait la réconforter, et peut être lui mentir, préserver l’illusion de cet amour juvénile qui avait pris racine dans le cœur de la jeune fille. Non Viserys ne pouvait pas être ainsi avec son amie, il se devait de la prévenir que la couronne l’écorcherai, détruirais celle qu’elle avait était pour créer une tout autre personne. Le pouvoir changeait de toute façon les individus.

« Pensez-vous que nous somme les mêmes aujourd’hui qu’il y a quelques années lorsque nous ne nous sommes vues? Le temps et les charges nous changent, nous mourrons chaque nuit pour qu’un autre un peu différent naisse le lendemain. Je vais être honnête mon amie, j’étais peut-être le seul parmi vos proches à ne pas sourire à l’annonce de vos fiançailles. Vous avez une si belle âme pour vous voir poser la couronne sur votre front, j’ai la crainte qu’elle ne vous écorche. »

Les iris violets du prince luisaient d’une certaine inquiétude, et il devait se retenir de ne pas trop en dire. Il souffrait intérieurement de se savoir l’instrument probable de la perte de sa pauvre amie. Mais il était un dragon, il n’abandonnerait pas ses plans soigneusement préparés depuis des années par sentiment. Car contrairement à ce que la pitoyable pièce de théatre avait annoncé à son mariage, si les dragons pouvaient être majestueux… Ils n’en étaient pas moins des monstres… Tout comme Viserys. De là provenaient leurs véritables forces, et celle du Targaryen



©️️ Feniix


Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Targaryen
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 D0GB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Tumblr_o0yctiuM1j1qax2xho2_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 678
Date d'inscription : 19/09/2017

Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 EmptyDim 9 Déc - 18:15

Viserys & Margaery

Dragons and Roses


Le temps de l'insouciance de son enfance lui semblait bien lointain. Dans le tumulte de sa vie de fiancée royale, Margaery en oubliait les joies qu'elle avait pu avoir avant de rencontrer Aegon. Si elle ne regrettait nullement leur engagement, si elle n'aurait souhaiter, pour rien au monde, être promise à un autre que celui qui allait devenir son époux, elle songeait avec nostalgie à cette soirée chez les Hightower. Aujourd'hui, ce temps était passé et beaucoup l'abordait avec bien plus d'arrières pensées que lorsqu'elle n'était que la fille de Lord Tyrell. Margaery et Loras avaient toujours jouit d'une belle réputation et la jeune fille n'avait jamais été autre chose que populaire au sein de la cour de Hautjardin. Cependant, elle voyait les choses différemment maintenant qu'elle s'apprêtait à entrer dans la vie conjugale, maintenant qu'Aegon l'avait mise en garde contre les désagréments d'entrer dans la famille royale. « Beaucoup n'ont pas l'intelligence et la sincérité de votre Altesse. » Cela était déjà vrai avant, ça l'était d'autant plus à présent. Margaery savait pouvoir compter sur les amitiés de ses dames d'atour, de ses cousines, de sa famille. Qu'en était-il de l'extérieur ? Elle se méfiait, sous ses doux sourires, de ceux qui avaient trop à gagner en la fréquentant. Mais ce n'était pas le cas du prince: que pourrait-elle lui apporter qu'il ne possédait pas déjà ? Elle poussa un soupire. « Homme ou femme, quelle importance ... Nous ne sommes pas tous égaux devant la valeur que nous donnons à nos amitiés et à nos serments. Ni même à nos amours ... » Une faiblesse lorsque l'on s'apprêtait à entrer dans les hautes sphères du pouvoir. Être trop sentimentale pouvait avoir de terribles répercussions et rechercher l'amour de ses sujets n'était pas non plus synonyme de s'en faire respecter. Le couple qu'elle formait avec Aegon semblait bien équilibré sur ce point: le prince était le mieux placé pour se faire écouter des nobles quand elle, bien plus sensible, répandrait la parole de son époux dans les plus basses sphères de la société. En tant qu'épouse, elle désirait se placer comme conseillère, conserver le pouvoir de l'ombre, faire du règne de son mari, une période de gloire et de prospérité. Une intention louable basée sur les sentiments qu'elle éprouvait pour lui et sa certitude qu'en ne faisait qu'un, ils seraient plus puissants que jamais. Mais tout cela ne semblait point être le point de vue de Viserys. La mise en garde du prince résonna en elle d'une drôle de manière, étouffant l'enthousiasme qu'elle éprouvait lorsqu'elle songeait à l'avenir: si elle avait anticipé qu'il y aurait des difficultés, il mettait le doigt sur un élément sur lequel elle n'avait aucun contrôle. Aegon avait déjà un grand sens du devoir ... Jusqu'où irait ce dernier lorsque la couronne se poserait sur ses boucles blondes ? Elle tenta de garder son assurance. « Votre prévenance me touche. Hélas, je ne suis qu'une pauvre femme, sans doute bercée d'illusion et de romantisme. Si mon coeur était plus froid et implacable, peut être serais-je en mesure de surpasser ma grand-mère dans son titre de Reine des Epines. » Olenna n'avait jamais remis en cause ce sentimentalisme que l'on accordait aux femmes. Elle avait longuement enseigné à sa descendante combien les femmes pouvaient se laisser noyer par leurs émotions, souffrir des sentiments qu'elles éprouvaient et qui les rendaient faible, fragiles et parfois même stupides. Mais c'était de ces sentiments qu'il fallait jouer: les hommes n'étaient pas dépourvus de ces attributs dont ils raillaient leurs compagnes féminine: ils avaient juste apprit à mieux les camoufler, les dissimuler à leurs ennemis. Avec le temps, Olenna lui promettait de faire la différence entre l'amour véritable, l'affection, la tendresse ... Et parvenir à reproduire les symptômes extérieur de ce mal "de femme" pour endormir la méfiance. Il n'y avait d'amour pour fort que celui que l'on ressentait pour un enfant promis à un grand avenir, lui répétait-elle alors. « L'amour est une délicieuse faiblesse. Mais c'est sans doute la plus grande forme de loyauté que l'on peut rencontrer. » se contenta-t-elle alors d'ajouter, consciente que pour la grandeur des Tyrell, elle aurait accepté n'importe quelle union. Qu'en serait-il de sa loyauté de femme ? SI elle avait épousé un homme qu'elle n'avait jamais vu, se sentirait-elle aussi concerné par l'avenir qu'elle ne l'était aujourd'hui ? Elle se sentit cependant décontenancée, déjà fragilisée par les conseils du prince, elle n'en fut que plus troublée d'entendre sa confession. Là où tous lui souhaitaient bonheur et vie heureuse, Viserys se montrait d'une implacable véracité, lui confiant sans détour les craintes qu'il avait pour elle. « Viserys ... » murmura-t-elle en plongeant son regard dans les améthystes du prince. Elle se sentit rougir sous la scène qui se déroulait sur ce balcon. « Je ... Merci pour votre sollicitude. » dit-elle tout en détachant ses yeux de ceux du dragon. Les Targaryen semblaient avoir, sur elle, un effet étonnant. En réponse à ses joues roses, elle dit, d'un ton plein d'humour « Peut être mon coeur aurait-il du céder à un autre dragon ...? » Elle n'aurait pu nier trouver chez Aegon et chez son oncle, un charme bien différents mais tout aussi intéressant. La passion qui la liait à son promis n'avait d'égal que les discussions enthousiaste qu'elle avait avec Viserys et si ce dernier n'avait été promis à la princesse Martell, sans doute les choses auraient pu être différent. Son amour pour Aegon n'était pas un amour par défaut, mais son regard sur le prince héritier aurait peut être été différent si elle avait céder à l'élan qui l'avait mené au prince Viserys dans les couloirs de Vielleville. Reprenant son sérieux, Margaery ne regrettait nullement ses choix et se contenta de dire. « Rares sont ceux qui m'aurait témoigner tant d'affection et d'intérêt. » les inquiétudes du prince étaient peut être partagées, mais seul lui avait trouvé le courage de les lui exprimer. « Merci pour votre honnêteté. » lui dit-elle alors, hésitant à poser sa main sur celle du dragon pour appuyer ses mots.
AVENGEDINCHAINS


aergy. And I'd choose you ; in a hundred lifetimes, in a hundred worlds, in any version of reality, I'd find you and I'd choose you. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1320
Date d'inscription : 29/12/2016

Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 EmptyJeu 10 Jan - 17:33

Dragons and Roses

Lancehélion | Lune 5 Semaine 4 | Viserys et Margaery


Le dragon opina lentement, visiblement amusé. Il se savait intelligent, mais il doutait que la sincérité fût l'une de ses primes qualités. Dire la vérité parfois avait un avantage, mais combien de secret gardait enfermé dans son esprit ?

L'Attachement, Viserys n'avais jamais réussi à s'attacher aux individus. Seul son père qu'il révérait et Daenerys comptais plus que tout. Il y avait bien eu quelques béguins et désire, mais rien qui ne pouvais égaler ces deux liens-là.

Les iris du prince ne se décrochèrent pas de celle de son amie. Il était vraiment attristé de la situation, son destin allé sans doute se jouer avec celui d'Aegon. Tout, comme on pourrait présumer que le siens se jouerait avec celui d'Arianne. Mais la noblesse et la cour se trompaient, il était allé bien trop loin dans ses manigances pour demeurer un prince consort inutile.

"Ma Chère Amie, une seule reine des épines suffit à Westeros. Cependant, vous avez la chance pouvoir bénéficier de ces conseils, de l'avoir en guise d'exemple, et le moment venu, je pense que cela vous sera utile. De même que vous devriez sans doute tourner votre regard vers votre cousine Daena."


Le prince ne pouvait s'empêcher de songer à la fille de la main du roi, et fiancée de Willos Tyrell. Il admirait vraiment Margaery, mais son regard s'était détourné sur Aegon, il s'était donc contenté de se pencher sur le second joyau du Bief. Un joyau bien plus sombre et dont les ambitions et le comportement avaient fait écho à l'âme du prince. Quand il voyait Daena, il avait l'impression de se voir lui-même. Elle lui avait de suite plus, et elle avait su gagner son estime, et lui murmurer a l'oreille des conseils pertinents. S'il avait pu choisir son épouse peut être l'aurais t'il eu pris, car elle aurait fait une formidable alliée. Mais le destin en avait décidé autrement.

"Vous êtes à votre place avec Aegon, qui plus est mon frère est bien trop vieux pour la plus belle fleur du Bief."

Il esquissa un sourire amusé a l'adresse de la rose, inclinant à nouveau la tête.

"Vous êtes une personne qui attire naturellement la sympathie, mais peut être qu'il est plus difficile de prendre le risque de vous décevoir, lorsqu'il s'agit d'être honnête. En ce qui me concerne, j'ai suffisamment confiance en votre jugement pour me permettre de vous parler franchement. Je vous pense assez mature pour entendre la vérité et savoir l'apprécier, et je pense ne pas m'être trompé jusqu'a présent."


Le prince ne la lâchait pas du regard, tout en parlant avec aisance. Il profitait de l'instant de cette conversation qui serait peut-être une des dernière qu'il aurait avec son amie. Car après le mariage chacun reprendrais sa route. Lui devrait rester ici, là ou elle devrai retourner au Bief puis a Port Real après son mariage.


©️️ Feniix


Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Targaryen
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 D0GB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Tumblr_o0yctiuM1j1qax2xho2_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 678
Date d'inscription : 19/09/2017

Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 EmptyVen 15 Mar - 21:29

Viserys & Margaery

Dragons and Roses


La Rose hoquera « Daena ? » demanda-t-elle avec une pointe d'agacement dans la voix à l'idée que sa chère amie puisse donner, au Prince, une meilleure impression qu'elle même. Daena était, certes, intelligente mais elle manquait cruellement de vision sur le long terme. Margaery avait la sensation de jouer un jeu sur du long terme. L'exemple même de l'amitié qui la liait au dragon en était la preuve. Daena lui avait avoué quelques éléments qui pourraient, si elle décidait de se montrer moins amicale, se montrer compromettant. Le regard de la jeune femme se fit moins amical, plus calculateur ... Oh oui, elle aurait pu se jeter dans les bras de ce prince, apprécier non seulement son esprit mais aussi sa présence, son corps, son âme, et le peu d'affection qu'il pouvait offrir. Mais elle avait préféré garer l'amitié. Une amitié puissante qui, elle l'espérait, se montrerait bénéfique pour eux deux. « Patientez donc, mon cher. Vous verrez que votre chère ami, ici présente, vous étonnerais un jour où l'autre. » lui dit-elle, une voix emplie de défi et condensant toute l'ambition qu'elle dissimulait au monde. Margaery était patiente, très patiente. Elle reconnaissait les talents de Daena dans certains domaines mais c'était son manque de patience, et de discernement parfois, qui la mettait dans une situation s'avérant délicate. Néanmoins, l'idée que Daena soit l'exemple que le prince Targaryen lui proposa de suivre vexa la jeune femme qui reprit une distance respectable avec son ami de longue date. Avec un rire, elle imagina la scène et, secoua la tête avant de concéder.  « N'ayez de crainte, je doute que mon coeur ne m'appartienne plus, aujourd'hui. Je souhaite qu'un jour vous connaissiez pareil bonheur de votre union: savoir que la personne dont on s'apprête à partager la vie vous aimes au delà du descriptible est un bonheur inconsidérable. »  Un avantage qu'elle possédait sur bien d'autre nobles de ce royaume. Un avantage qui pouvait devenir une faiblesse: n'aimez personne et personne ne pourra vous blesser. Telle était la dure leçon enseigné par son idylle secrète avec Andrew Rowan, une leçon qu'Olenna Tyrell avait gravé dans sa chair et dans son âme. Certes, elle aimait Aegon, mais le souvenir d'un potentiel mariage avec Renly Baratheon l'effrayait encore. Avec modestie, la jeune femme ajouta« Je doute que mon parti intéresse votre frère. Je suis d'ailleurs surprise de ne pas le voir chercher d'alliance auprès d'une grande famille de Westeros en prenant épouse dans les grandes maisons des Sept Couronnes ... » Le Roi restait le meilleur parti qui existe, une fois Aegon retiré de la liste des célibataires: épouse Rhaegar Targaryen signifiait devenir la femme la plus puissante de Westeros, devenir reine des Sept Couronnes. Nombre de dames se seraient battues si elle avait imaginé le souverain prêt à se remarier. La mort de la Reine Elia avait causé une certaine tristesse dans le Royaume même dans le Bief, supposé être la région avec le moins de sympathie pour la naissance de la reine. « J'ai cru comprendre qu'il envisageait de prendre l'une des dames d'honneur de la princesse Rhaenys. Est-ce dont vrai ? » chuchota Margaery comme sur le ton de la confidence. Elle ne parvenait à croire à ce qu'il se produisait: Rhaegar Targaryen, épouser une simple fille des terres de la Couronne. Une dame de la noblesse certes, et qui était proche de la Couronne depuis son arrivée au service de la princesse. Une mère de substitution qui allait devenir l'épouse d'un roi. Une belle évolution pour cette dame qu'elle savait séparé d'un époux infécond. Les rumeurs allaient de bon train quand on prenait la peine de les écouter. Cependant, la conversation quitta la solennité informative pour devenir plus intime. Emue par l'attention du jeune homme, la Tyrell se contenta de sourire « Que de compliments ! C'est à croire que vous pensez ne jamais me revoir ? » Sa voix se brisa sur ses derniers mots: malgré la maladresse dont il pouvait faire preuve parfois, elle appréciait son esprit, sa conversation et l'amitié sincère qu'il lui portait. Imaginer cet homme loin d'elle brisait une partie de son coeur, comme s'il était la personnification de sa jeunesse qu'elle abandonnait dans son futur mariage. « Cependant, n'ayez crainte, je m'avère être bien plus forte que je n'en ai l'air ... La patience est un atout non négligeable dont j'userai avec sagesse. » Son regard se posa de nouveau sur l'horizon. Son visage quitta l'expression souriante de circonstance qu'elle arborait depuis son arrivée à Dorne et se fit plus grave. Elle n'était pas une enfant, loin d'être aussi sensible et fragile qu'elle le laissait paraitre.« Peut être, un jour, me verrez-vous autrement que comme une fragile petite fleur arrachée à son jardin pour être lancée dans un monde cruel et sans pitié. » Ses yeux se reposèrent sur le Prince, sans quitter leur chaleur habituelle, elle montra, pour la première fois, ce visage qui était le sien: ambitieux, prêt-à-tout. Elle n'avait plus de leçon à recevoir et savait très bien dans quoi elle s'engageaient. Ses yeux brulait d'une flamme comme jamais elle ne l'avait laissé paraitre et, sous le regard de Viserys Targaryen, Margaery se métamorphosa. « Je serais une grande reine, mon ami ... Vous verrez. » lui dit-elle avec un sourire en coin, tout en repoussa d'une main, la cascade de boucle brune qui tombait contre sa poitrine. Oui, elle serait mémorable.
AVENGEDINCHAINS


(2)


aergy. And I'd choose you ; in a hundred lifetimes, in a hundred worlds, in any version of reality, I'd find you and I'd choose you. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1320
Date d'inscription : 29/12/2016

Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 EmptyVen 15 Mar - 22:46

Dragons and Roses

Lancehélion | Lune 5 Semaine 4 | Viserys et Margaery


Le Dragon de l’Est dodelina de la tête, tout en écoutant son amie, lui adressant un léger sourire.

« Il est rare que je sois étonné, je sais cernés ceux qui m’entourent, voir ce qui fait leur force, et ce qui constituent leur vulnérabilité. Il est vain d’espérer la perfection, chacun a son rôle, et ses qualités, tout comme ses défauts. Comme chaque animal, ou plante a ses propres propriétés, même nous les dragons ne somment pas les exempts de défaut. Mais je ne le dirais pas trop fort, il ne faudrait pas trop heurter notre fierté familiale.»

Le prince targaryen se garda de répondre vis-à-vis des affirmations de son amie, vis-à-vis de l’amour. Il n’y croyait pas en ce qui le concerné, les passions étaient éphémères, mais tout comme les flammes d’une bougie elles pouvaient mourir si facilement. Fable des ménestrels et des contes pour endormir la population. Le pouvoir de l’amour n’était rien face à l’amour du pouvoir, et l’ambition du prince était sa seule et véritable amante. La seule affection pure de tout intérêt était celle qu’il voué à sa petite sœur, mais même elle avait sans doute des limites. Des limites que le prince Targaryen n’avait jamais eu à tester et qu’il estimé grande, mais il avait conscience qu’elles n’étaient pas infinies.


« Les rumeurs, les rumeurs, disent vrai. Mon frère m’envoie à Dorne pour réparer l’erreur qu’il a commise vis-à-vis de sa précédente épouse, et il envisage d’en prendre une autre si rapidement, j’ai comme l’impression qu’il ajoute du sel sur la plaie avant de m’envoyer faire le bandage. Mais après, tout ce n’est pas la première fois que le roi se laisse séduire par une femme, au point d’en perdre le sens des considérations politique. C’est bien arrivé avec cette sorcière de Stark… qui a déclenché cette maudite guerre.»


Le prince était dubitatif vis-à-vis de ce remariage, mais surtout, il le craignait, plus Rhaegar avait d’enfant, plus cela l’éloignée de la ligne de succession, hors il ne comptait pas finir sa vie oubliée de tous. Il voulait faire rentrer son nom dans l’histoire et non mourir dans l’oubli, ce mariage pourrait devenir un danger pour sa position et ces projets.

Il était songeur à ses propos, la patience était une qualité qui parfois lui faisait défaut, et il avait parfois tendance agir promptement quand son sang-froid, brûlait sous la colère, tel le volcan endormi qui explosait d’un coup. Sa volonté d’empoisonner la gamine avait été trop précipité et il avait agi sous le coup de la colère suite à l’attaque des brigands dans la forêt. Mais avait-il eu le choix ? Il avait vu dans son regard le respectable de la haine que tous les nordiens vouaient aux dragons, une haine qu’il avait fortement sous-estimé lors des planifications de son voyage à Port-Réal. Il avait vite compris que ce peuple de primitif puant la bière ne serait jamais séduit. Il fallait en éliminer le plus possible, tuer ces maudits sauvages avant qu’ils ne deviennent une véritable menacer pour l’hégémonie de la famille Targaryen.

« C’est mon attachement à votre égard qui me fait tenir, ces propos, écoutez… Je ne vous sous-estime pas, vous avez des qualités, des qualités que j’estime, nous somme des proches amis, de par ce fait. Mais je pense que vous sous-estimez peut-être le poids d’une couronne et de ce qu’il faut faire pour la conserver et ce qu’elle implique comme devoir. »

Le Targaryen la regardait avec grande peine, il savait que si elle finissait reine, il finirait par être adversaire, le trône ne revenait qu’à lui seul, et il s’en emparerait. C’était une issu fatale, et prévisible, il était bien plus ingénieux que ces opposants, il était un véritable dragon. Que devrait-il fait d’Aegon, de son épouse et de ses potentiels enfants. Son père les aurait tous fait tuer, mais c’était une situation qui horrifier quelque peu Viserys. Margaery était son amie, et il avait un sincère attachement pour la demoiselle. Rhaegar aurait épargné tout ce beau monde, mais Rhaegar était faible, et Viserys n’était pas du même bois, il ne devait pas l’être. Il aurait fatalement du sang sur les mains, peut être ceux d’être proche, et d’ami. C’était le prix du pouvoir, et il se devait de s’y résigner.

« Nous verrons chère amie… Nous verrons, cela est entre les mains des dieux. »

Il s’essaya à un sourire timide, alors que son regard trahissait une certaine mélancolie et tristesse, à l’avenir que cela pouvait annoncer.


©️️ Feniix



4


Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Targaryen
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 D0GB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Tumblr_o0yctiuM1j1qax2xho2_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 678
Date d'inscription : 19/09/2017

Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 EmptyMar 26 Mar - 15:26

Viserys & Margaery

Dragons and Roses


La jeune fille regarda le Prince tandis que, monologuant, il attristait son âme. Viserys n'avait que quelques années de plus qu'elle: il aurait pu être son frère mais au contraire de Willos, Garlan ou Loras, le prince semblait toujours en proie à une forme de tristesse qui chagrinait Margaery. D'abord séduite par son côté artiste et penseur, elle songeait que cela dissimulait peut être davantage qu'une affection particulière pour la philosophie. « Je ne dirais rien, vous avez ma parole. » dit-elle avec un sourire. Au final, ils avaient beau naître avec une couronne sur la tête, les Targaryen n'en restait pas moins des êtres humains avec des qualités comme des défauts. Aimer d'un amour pur et sincère comme le prince Aegon ou faire preuve d'une grande introversion comme la princesse Daenerys  étaient autant d'exemple prouvant que sa future famille d'adoption étaient composé d'adolescents ou de jeunes adultes comme les autres. « Mais si vous me permettez un conseil, mon ami ... Ouvrez-vous aux possibilités. Peut être que certains sauront réveiller, en vous, la capacité de vous surprendre. » A trop rester plongé dans des certitudes, on pensait souvent, à tort, avoir tout pouvoir sur sa propre existence. Mais les dieux étaient tels qu'ils étaient ... Insaisissables, impitoyables. Ses oreilles se laissèrent alpaguer par le ton de confidence dont le prince fit preuve pour expliquer sa position à Dorne. Il était vrai que le comportement du Roi, vis-à-vis de sa défunte épouse, portait à confusion. Elle se souvenait de conte relatant un chevalier émérite, un grand jouteur et un musicien hors pair. Loin de l'image du Roi Solitaire qu'il était aujourd'hui ... Son mariage avec la Princesse Martell avait attisé l'espoir de bonnes relations entre Westeros et la principauté, jamais totalement ingéré par l'empire des dragons mais l'épisode d'Harrenhal avait sans doute blessée celle qui, à cette heure, était la femme la plus chanceuse du royaume. Pauvre Reine Elia, songeait Margaery, une femme a la santé si fragile mais au coeur généreux, gardant la tête haute malgré l'humiliation de cette rébellion déclenchée par une amourette de son époux avec la promise de l'héritier de l'Orage. Une femme qui avait été emportée bien jeune, laissant derrière elle, deux enfants en bas âge. « Puisse votre mariage marqué le commencement d'une nouvelle ère. Il serait plaisant de voir enfin un Targaryen parvenir à se faire l'ambassadeur de relations paisibles avec Dorne. » Une tâche dans laquelle Viserys n'aurait pas trop de son charisme pour se faire le lien entre la patrie de son épouse et celle qui l'avait vu naitre. « Vous êtes appelé à faire de grande chose, mon prince. Je gagerai que votre nom reste dans l'histoire bien plus tôt que vous ne le pensez ... » Il n'y avait nulle flatterie, seulement ma croyance certaine de la jeune fille que l'ombre de cette famille planant sur tout le continent, ces temps de paix était parfaits pour voir l'émergence des princes. L'amitié de ce prince-ci lui était précieuse. Auprès de Viserys, il lui semblait conserver une part de sa jeunesse, de la demoiselle qu'il avait rencontré à Villevieille, de celle qui, à cette époque, n'était encore qu'un superbe parti pour tout noble de Westeros qui trouverait grâce au yeux de Mace Tyrell. L'attachement qu'elle avait pour Viserys s'en trouvait grandi par cette idéalisation d'un passé disparu. Mais les émotions qu'elle ressentait face au discours du prince à la réciprocité de cette amitié et de l'inquiétude qu'elle véhiculait quand aux actes qu'il pouvait commettre la toucha profondément. Sans doute n'eut-elle jamais plus fidèle ami, totalement désintéressé la concernant: car après tout, il possédait déjà titre, épouse et richesse, elle n'avait rien d'autre que son esprit et sa compagnie, à mettre à sa disposition. « Le futur nous le diras. Si les dieux sont cléments, ils permettront à votre frère de régner encore pendant longtemps. » Penser le contraire aurait été une trahison. Une fois mariée, Margaery deviendrait l'une des femmes les plus proche du pouvoir, une place qu'elle ne sécuriserait qu'avec l'arrivée d'un héritier. Un bruit attira son attention vers l'intérieur du château. Prise dans sa conversation, la jeune fille n'avait pas vu le temps passer et prenait conscience de l'inconvenance de cette rencontre: sans chaperon, seule avec un homme au beau milieu de la nuit, elle pourrait être le sujet de nombreuses rumeurs car beaucoup jalousaient l'union que les Tyrell s'apprêtait à sceller en offrant leur unique fille à la famille royale. « Je crois qu'il est temps pour moi de me retirer. J'espère pouvoir vous voir demain, de manière moins ... Informelle. » Rabattant sur ses épaules, le châle vert d'eau qui la dérangeait jusqu'alors, elle en recouvrit également son décolleté et s'exécuta en une gracieuse révérence. « Bonne nuit, votre Altesse. » lui souhaita-t-elle, retrouvant alors le formalisme que la vie de cour leur imposait.
AVENGEDINCHAINS


(2)


aergy. And I'd choose you ; in a hundred lifetimes, in a hundred worlds, in any version of reality, I'd find you and I'd choose you. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1320
Date d'inscription : 29/12/2016

Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 EmptyMer 17 Avr - 13:44

Dragons and Roses

Lancehélion | Lune 5 Semaine 4 | Viserys et Margaery


Le prince dodelina de la tête, caressant la gemme de l’une de ses bagues, tout en écoutant son amie avec attention, il savait qu’il pouvait lui faire confiance sur ce point, viserys estimait qu’elle n’avait rien confier de ses missives à qui que ce soit. Avait-elle cependant raison sur le fait que les gens pouvaient changer et avoir des acquis insoupçonnés ? C’était peut-être vrai, mais la partie trop blasée par la vie de la cour, n’avait pas préservé une vision optimiste des gens.

Le mariage avec Dorne était peut-être l’occasion effectivement de préparer une politique d’apaisement entre le Bief et Dorne, et Viserys était plutôt en accord avec cette idée, il était attristé que les partisans de la couronne ceux qui avait pris les armes pour défendre les intérêts de sa famille se détestent autant.

« J’espère en effet parvenir à apaiser les choses, et à contribuer à préserver la paix et la prospérité. »


Il opina affichant un sourire à l’affirmation de son amie. Oui, il était destiné à de grandes choses, ça, il le savait depuis le début, voilà pourquoi il avait mis en place de nombreux stratagèmes et tromperie pour faire avancer ses intrigues. Il espérait cependant qu’Aegon devienne roi le plus tard possible, le règne de son bien-aimé frère lui permettait de se préparer autant qu’il le pouvait et rassembler ses forces.

« Puisse son règne être long en effet, cela vous préparera d’autant plus, pour vos propres devoirs. »


Viserys opina doucement, il était plus que temps qu’ils se séparent, ils avaient conversé pendant fort longtemps, et cela, bien en écart du protocole établi et des convenance. Et bien que cela fut fait en toute discrétion, il n’était pas nécessaire de provoquer un scandale, surtout ici à Dorne. Le prince inclina la tête en guise de salutation.

« Bonne nuit Lady Margaery, en espérant vous revoir bientôt »

Le prince se détourna également pour rejoindre ses appartements.


©️️ Feniix



4


Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Targaryen
Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 D0GB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dragons and Roses (Viserys)   Dragons and Roses (Viserys) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dragons and Roses (Viserys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les Roses De Versailles
» Le parfum des roses d'hiver
» Dragons VS SW
» Challenge Cup Dragons vs BPA
» Défis aux Dragons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: