RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Que le rossignol chante | Beth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ϒ Enfant des torrents
avatar
ϒ Enfant des torrents
Valar Dohaeris

Ft : Colin Farrell
Multi-Compte : Daven Lannister, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2016

MessageSujet: Que le rossignol chante | Beth   Sam 13 Mai - 16:55

Thème


Port Réal. Sur son étalon, Ilyn regardait la ville s'approcher. Elle était belle et pourtant, il plissa le nez. L'odeur qui régnait ici était terriblement désagréable. Il jeta un regard à sa jeune soeur qui chevauchait non loin et lui envoya une petite blague qui fit naître un sourire sur les lèvres de la belle. Les deux Selmy avaient fier allure sur leur montures parfaitement dressées. L'étalon du chevalier rentrait parfaitement la tête, aussi droit qu'il le devait et les hanches du jeune homme l’accompagnait pour lui faire garder un rythme idéal qui faisait rouler les muscles de l'animal. Ils furent séparé, par le prince héritier en personne et Ilyn eut bien du mal à s'en sortir. Il n'arrivait pas à parler correctement, trop timide mais il refusait pourtant de faire honte à sa famille.

La soirée commençait et il venait de dire bonne nuit à sa petite soeur. Ilyn avait troqué sa tenue de chevalier pour quelque chose de bien plus agréable. Une simple chemise brune qui ne mettait rien en valeur de son physique mais il n'était pas là pour ça. Pouic était venu se percher sur la rembarde contre laquelle il était accoudé et s'amusait à tourner sa tête dans tous les sens. Un petit rire s'échappait de lèvres de l’héritier.

Tu as toujours besoin de te faire remarquer toi pas vrai. Calme toi un peu veux-tu.

L'animal n'écouta pas. Ilyn se demandait même s'il comprenait les mots qu'il lui soufflait. Lui qui avait toujours apprécié la compagnie des chiens se retrouvait avec quelque chose de bien plus bruyant qui repetait avec bonheur chaque mot qu'on pouvait lui souffler. Pouic avança, ses serres se refermant sur la pierre. Ilyn posa ses coudes et son regard s'enflamma sur l'horizon. C'était autre chose qui hantait ses pensées. Il avait apprécié la compagnie de Bethany durant tout le trajet. Elle était drôle et elle ne se jouait pas de lui. Sans même qu'il le désire, il avait commencé à sentir son coeur battre légèrement pour cette femme qui lui serait toujours interdite. Il l'avait évité durant les trois derniers jours, sachant que la demoiselle qui n'en était plus une se remettait de leur voyage. Si sa soeur s'était montrée la plus sympathique des compagnes, lui avait préféré visiter les lieux, rendre visite au peuple, aider ça et là. Mais Bethany n'était pas sortie de ses pensées. Tant pis. Il avait le droit de rêver à son tour et c'est les pensées empli des images de la jeune femme qu'il regardait l'horizon. Il y avait beaucoup moins de verts pâturages ici. Son esprit fuyait les lieux, retournant jusqu'à la belle. Qu'était-elle en train de faire ? Peut-être avait-elle retrouvé sa soeur et les deux jeunes femmes riaient comme elles l'avaient si bien fait pendant toute la durée du trajet. Elles étaient d'une complicité sans nom et leur rire avaient rendu le voyage bien moins long. Même si Ilyn les avait souvent laissé tranquille, il n'avait pu empêcher son regard de s'attarder bien trop souvent sur les jeunes femmes; Et ce n'était très certainement pas pour surveiller sa petite soeur.

Il savait qu'un jour ou l'autre, ils allaient se retrouver à nouveau dans le même lieu. Jyana n'avait jugé bien de le prévenir du moment où Bethany quitterait sa chambre pour goûter aux plaisirs de Port Réal. Lui était resté solitaire, retrouvant lentement quelque plaisirs qui lui avaient manqué durant leur voyage. Qui savait, peut-être qu'en flanant dans les rues, il tomberait sur l'un de ses anciens compagnons de voyage, bien qu'il sache parfaitement où ses derniers se rendraient en premier. Les bordels ne l'attiraient pourtant pas. Le chevalier était loyal envers ses voeux et les portait bien haut. Seule Bethany le distrayait en ce moment et là, sous la chaleur de la nuit, il la voyait presque à ses côtés à rire à des blagues qu'il serait incapable de faire.

5


Que notre nom raisonne, pour la force et l'honneur et non pour la haine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris

Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 884
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Ven 19 Mai - 15:17

La nuit avait recouvert Port Réal de son manteau sombre, laissant un peu de fraîcheur circuler mais il faisait quand même affreusement chaud. Si la chaleur de la journée ne gênait pas vraiment Bethany, celle de la nuit lui était gênante et trouver le sommeil devenait plus compliquer. Et ce soir-là, elle ne trouvait pas le sommeil. Son dos ne la faisait pas souffrir pour une fois, le lait de pavot fonctionnait la soulageant grandement. Mais la chaleur moite l’empêchait de calmer son corps et son esprit. Elle finit par se lever et appeler sa servante. Elle lui demanda une robe de chambre qui était assez riche pour permettre à l’orageoise de marcher dans les couloirs du Donjon Rouge. La robe était brodée au couleur de la maison Caron. Ses cheveux bruns étaient détachés et ses boucles cascadaient dans son dos et ses épaules. Beth congédia la servante et sortie de ses appartements.

Le château était endormi mais les couloirs n’étaient jamais déserts. La demeure des Targaryen comme la vie en contrebas grouillaient toujours d’activité. Mais dans les couloirs l’air était un peu plus respirable. Elle n’avait pas mis de chaussure, ses pieds nus caressaient donc les dalles fraîches du sol, tandis qu’elle se perdait dans les couloirs plus nombreux les uns que les autres. Même Serena faisait petit à côté du Donjon Rouge. Elle n’enviait cependant pas les dragons et leur demeure. Elle préférait l’Orage et son austérité. C’était cependant une très bonne expérience de sortir de ses terres natales et voir du pays. Jamais elle n’aurait eu l’audace de réalisé cela sans la famille Selmy. Convaincre Bryce n’avait pas été si difficile. Rolland avait été une autre histoire mais le Storm avait fini par céder à la requête aux yeux doux de sa sœur.

Une silhouette se dessina devant la jeune femme. Une silhouette qu’elle commençait qu’à connaître que trop bien. Ilyn Selmy. L’homme pour lequel son cœur battait trop fort, sans raison. Si Bethany avait passé une grande partie du trajet avec la jeune Jyana, elle avait également pu passer un peu de temps avec le chevalier. Certes cela restait parfaitement formel car leur rencontrer n’était pas privé au milieu des soldats et des yeux d’un demi-frère trop protecteur. Mais ce soir-là, il n’y avait qu’eux. Personne ne pourrait venir troubler leur moment et Beth sentait sa respiration devenir irrégulière. Ses sentiment à l’encontre du brun grandissait chaque jour un peu plus. Il hantait ses rêves, ses pensées. Et jamais la demoiselle n’avait pu croire qu’un jour elle pourrait ressentir quelque chose d’aussi puissant pour quelqu’un. Ce n’était pas le même amour qu’elle avait porté à son défunt époux. Celui-là…il était…plus puissant…Elle s’approcha de lui, son éternel sourire venant illuminé son visage.
« Ser Ilyn… Nous sommes visiblement condamnés à nous rencontrer à la tombée du jour et au détour d’un couloir. Comment allez-vous ? »

De simple formalité mais Bethany les disait avec une aisance que peu de femme n’avait, lui avait-on dit. Elle connaissait les mœurs, les convenances et s’adaptait avec facilité. Mais au Donjon Rouge face à un héritier de ses contrées, elle savait comment faire, comment être en particulier avec lui. Il était timide, réservée et sensible. Elle avait vite vu comment ne pas le mettre dans l’embarras. Leur première vraie discussion avait été étonnante et fort plaisante. Elle espérait donc passer un bon moment en compagnie du jeune homme. Au moins pour l’espace de plusieurs minutes, son cœur battrait de manière vivante dans sa poitrine.

1


© OMEGA
just listen to me, you're not no one, you have my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϒ Enfant des torrents
avatar
ϒ Enfant des torrents
Valar Dohaeris

Ft : Colin Farrell
Multi-Compte : Daven Lannister, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Sam 20 Mai - 19:19

Thème


Il sursauta alors qu'une voix chantante venait souffler à ses oreilles et se retourna immédiatement, au garde à vous, les yeux écarquillés. Son palpitant, déjà accéléré par la surprise, le fut encore plus lorsqu'il croisa les iris émeraudes de Bethany. Immédiatement, le rouge lui monta aux joues; Comment faisait-elle pour arriver alors qu'il était justement en train de penser à elle, hanter par son rire et son beau visage pendant qu'il tentait de l'oublier dans la contemplation de pâturages qui n'en étaient plus. Il baissa la tête, poliment, comme il le devait devant une femme de son rang. Elle semblait aller mieux, éclatante dans l'obscurité qui se levait lentement.

Il ne parvient pas à répondre immédiatement, se contentant d'un sourire un rien idiot sur les lèvres. Il était heureux de la voir mais un rien tétanisé par la timidité. Pouic lui ôta la réponse de la bouche et écartant les ailes, faisant gonfler ses plumes aux couleurs chatoyante.

A que ça va. Oui ça va.

L'héritier devient immédiatement rouge pivoine, la gène allant jusqu'à colorer le bout de ses oreilles et son cou. Non... Le perroquet n'avait quand même pas osé. Et pourtant il continuait, faisant le beau en dansant, faisant rouler sa tête vers l'arrière, comme pour charmer une femelle.

Je... Je suis désolé Lady Caron. D'un geste, il tenta de faire déguerpir le perroquet mais ce dernier semblait en avoir décidé autrement. Il s'attaquait à sa main. Le rouge sur les joues d'Ilyn n'était pas prêt de disparaître. Il n'aurait jamais dû apporter l'animal ici. Je... c'est Pouic, un perroquet. J'suis désolée je pensais pas qu'il se comporterait comme ça. Arrête ! Il grimaça une seconde alors que ses sourcils se fronçaient. Arrête immédiatement ton cirque ! De la main qui était encore libre, le chevalier bloqua l'animal et ce dernier s'immobilisa brusquement, comme mort. Un soupir s'échappa alors des lèvres d'Ilyn. Les dieux avaient décidément choisi de le rendre ridicule pour le reste de sa vie.

Désolé Bethany. C'est un plaisir de vous voir. J'allais bien jusqu'à ce que ce satané animal choisisse de hurler comme un fou. Et vous ? J'espère que votre dos va mieux, ma soeur m'a dit que vous vous remettiez lentement. Je ne m'attendais pas à vous voir dehors si tard.

Il lui offrit un sourire, tentant de faire disparaître le rouge sur ses joues. Heureusement que le ridicule ne tuait pas sans que l'orageois serait mort depuis très longtemps. Il ne fit même pas attention à la mention du prénom de la lady. Après tout, ils avaient passé un long voyage ensemble.

3


Que notre nom raisonne, pour la force et l'honneur et non pour la haine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris

Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 884
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Dim 21 Mai - 12:32

Malgré son approche en douceur, elle vit le chevalier rougir. Raté pour cette fois, mais elle ne perdait pas espoir qu’un jour elle pourrait l’aborder sans qu’il ne se mette à sourire. Mais elle ne s’attendait pas à ce mouvement de plume colorée sur l’épaule d’Ilyn. Une voix étrange s’échappa de l’animal qui bombait son cloaque fièrement répondant visiblement à la place de son maître. Un sourire amusé naquit sur les lèvres de Bethany au vu du comportement de ce drôle d’oiseau. Elle n’avait jamais vu un pareil animal. Et cela semblait embarrasser grandement l’héritier des Selmy qui devint encore plus rouge qu’il ne l’était. Mais la dame de Serena n’était nullement offenser par l’animal qu’elle trouvait amusant. Il était rare de voir de telle chose dans leur contrée, c’était assez exotique.
Ilyn s’excusa platement et lui présenta l’animal qui se prénommait Pouic. Un nom étrange mais qu’il portait bien. C’était un perroquet. Bethany n’avait jamais entendu parler de ce volatile étrange. Probablement qu’il venait d’Essos. La jeune femme était vraiment émerveiller par les couleurs du plumage de l’oiseau. Aucun oiseau de Westeros n’avait pareil couleur. Il était vraiment magnifique. Le chevalier finit par immobiliser le prénommé Pouic qui se raidit, comme s’il faisait le mort. Visiblement le volatile lui donnait du fil à retorde. Il prononça encore des excuses prenant de ses nouvelles à son tour.
« Oh ne vous en faites pas. Je n’ai jamais vu un oiseau tel que lui. Ils possèdent des couleurs vraiment magnifiques et…il parle. Je pensais que seuls certains corbeaux réussissaient un tel exploit. Il vient d’Essos je présume ? »

Bethany connaissait la passion du jeune homme pour ce continent, il y avait passé de longues années, une dizaine d’après la petite sœur du chevalier. Et elle avait bien vu lors de leur dernière entrevue, que ses yeux brillaient d’une lueur étrange et passionnée. C’était le meilleur moyen de le détendre et de faire partir sa timidité qui le rongeait. Et en plus, l’oiseau intriguait réellement Beth, elle était donc sincère en s’intéressant à lui. Ce n’était pas pour lui plaire, juste une véritable curiosité des origines de Pouic et de ce drôle d’animal qu’était un perroquet.
« Mon dos va beaucoup mieux je vous remercie. Le voyage m’a laissé dans l’inconfort mais avec un peu de repos tout est rentré dans l’ordre. Je ne souffre plus pour le moment. Mon dos n’est pas la cause de mon insomnie pour une fois. Mais la chaleur de la vie. Sur nos terres les nuits sont froides…ici j’ai l’impression que la chaleur du jour ne disparait pas avec le soleil. Alors j’ai voulu faire un tour, prendre l’air pour trouver un peu de fraîcheur. »

La jeune femme avait cependant noté qu’Ilyn était passé de Lady Caron à Bethany. Et cela faisait bondir son cœur de joie, bien plus qu’elle ne pouvait l’admettre. Elle n’avait pas eu à lui demander de l’appeler par son prénom. Peut-être que les choses étaient finalement possible ? Elle n’en savait rien. Elle continuait d’espérer follement. Elle demanda alors avec un ton innocent :
« M’accompagnerez-vous pour cette petite balade nocturne ? »


© OMEGA
just listen to me, you're not no one, you have my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϒ Enfant des torrents
avatar
ϒ Enfant des torrents
Valar Dohaeris

Ft : Colin Farrell
Multi-Compte : Daven Lannister, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Mar 23 Mai - 12:18

Thème


Il fini par lâcher l'animal qui s'envola pour venir se poser sur son épaule. Ilyn leva un instant les yeux au ciel avant d'offrir un grand sourire à Bethany. Pouic le rendait fou par instant et pourtant il s'était attaché à cet animal plus qu'à n'importe quel autre. Même sa monture n'avait le privilège d'être aussi proche de l'héritier des Selmy. Après tout, le perroquet était des plus attachants et personne ne pouvait dire le contraire. Certain, devant sa voix perçante et la manie qu'il avait de chanter à toute heure du jour avait eu envie de goûter la chair de perroquet en le mettant sur une broche au dessus du feu. Ce n'était pas le cas du chevalier. Et Bethany semblait déjà sous le charme.

Oui, on me l'a offert durant l'un de mes voyages et je pense qu'il s'est prit d'affection pour moi. Il parle beaucoup et adore la compagnie des demoiselles. Il a refusé de lâcher ma soeur pendant une bonne semaine lorsque je suis revenu à la maison.

C'était drôle de voir que le perroquet était la parfait inverse du jeune chevalier, aussi bavard que lui était timide et aussi attiré par les femmes qui lui en était terrifié. Il ne pu retenir un petit rire en voyant Pouic tendre la tête, tenant en équilibre par la simple sympathie des Sept pour essayer de toucher Bethany. Il lui mit une petite tape sur la tête et l'animal ronchonna en des mimiques humaines qu'il avait prit à force de rester en compagnie du Selmy.

Même la douceur de la Nera ne parvient à rafraîchir Port-Réal. J'ai l'impression qu'il n'a pas plus depuis une éternité. Je me demande comment les dragons font pour rester dans un tel environnement. Entre les vipères et la chaleur, j'ai l'impression d'être en plein milieu d'un désert.  

Le voilà qui parlait, comme si de rien n'était. Il n'était pas habitué, pas certain de ses mots. Mais il ne devait pas réfléchir et simplement parler avec elle. Bethany était intelligente et sa présence des plus agréables. Il n'avait pas envie de que cela s'arrête. Alors lorsqu'elle lui proposa une ballade, au lieu de mourir en devenant écarlate, il accepta, tendant son bras pour qu'elle le prenne. Les convenances lui étaient devenues étrangères avec le temps passé en Essos et pourtant, il se souvenait encore du respect du aux femmes. Un respect qui les rendaient tous lointains et les empêchait de réellement se connaître. Il plongea pourtant un peu plus ses iris sombres, tirant sur le noisette lorsque le soleil venait se glisser à l'intérieur.

C'est avec plaisir. Je préfère vous savoir avec un chevalier que seule au milieu des jardins. Non pas qu'on laisse entrer n'importe qui ici mais... les dragons ont bien des ennemis.

Non pas qu'Ilyn était paranoïaque. Mais il se méfiait et maintenant que son coeur battait un peu trop vite, il refusait de perdre la charmante créature. Certes, il ne se passerait sûrement jamais rien entre eux. Il ne pourrait jamais l'épouser, une trop grande mésalliance pour la famille de la belle. Mais il pouvait rêver et de toute manière, personne ne pourrait jamais l'en empêcher.

Pouic profita du bras tendu pour, une fois de plus, ridiculiser son maître en prenant appui sur ce dernier et en sautant sur la lady. Les yeux d'Ilyn s'arrondirent alors qu'il tentait d'attraper le perroquet en vol. Ce dernier était plus rapide et surtout plus habitué et l'évita, habillement, avant de venir se nicher sur l'épaule de Bethany.

Désolée je... Ilyn n'osait pas récupérer le perroquet. S'approcher trop proche de Bethany allait une fois de plus lui faire perdre les moyens et il n'en avait aucune envie. Il ne mord pas je vous promets, surtout les inconnus.

4


Que notre nom raisonne, pour la force et l'honneur et non pour la haine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris

Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 884
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Jeu 25 Mai - 16:18

Visiblement il n’y avait pas qu’elle qui s’était prise d’affection pour le chevalier de l’orage. Le perroquet était également tombé sous le charme de l’héritier des Selmy. Et Beth avait tapé juste en supposant qu’il venait d’Essos. Elle n’avait de toute manière jamais vu un tel oiseau parcourir les terres de l’Orage et il était surement trop exotique pour être des terres du bief ou encore plus au nord. Peut-être Dorne à la rigueur. Elle n’en savait rien, mais Pouic permettait de garder le souvenir de l’autre continent de leur monde vivace chez Ilyn. Un souvenir permettant à son esprit de s’envoler vers d’autres rivages aux lieux d’être enfermer dans un corral. Et Jyana avait devenir folle, si l’animal ne l’avait pas quitté de la semaine. Cela fit naître un sourire amusé sur les lèvres de Beth.
« C’est donc un charmeur. C’est un animal vraiment étonnant ! »

L’oiseau en profita pour faire du charme en se balançant sur l’épaule de son maître avant que ce dernier ne le réprimande, provoquant la vexation de l’animal qui ronchonna comme un humain pouvait le faire…comme Beth s’imaginait Ilyn ronchonner. C’était tout simplement adorable, la jeune femme était sous le charme de l’oiseau et son maître.

La Caron ne put qu’acquiescer aux paroles du jeune homme par rapport à la chaleur de Port Réal qui ne diminuait pas malgré la Néra qui longeait la capitale. Elle avait une impression d’étouffement dans cette cité. Les dragons ne devaient guère avoir de soucis, la chaleur et le feu étaient leur élément. Mais pour le rossignol et l’épis de blé, trop de chaleur n’était pas forcément conseillé. Et pourtant ils devaient essayer de la supporter.
« Les dragons sont dans leur éléments, la chaleur et le feu ne les gêne nullement d’après ce qu’on peut raconter. C’est peut-être pour cela qu’ils ont pu prospérer et s’entourer de toutes ses richesses tandis que d’autres régions font face à la pauvreté. Le val, le Conflans et nous-même souffrons malheureusement de ce manque d’argent mais nous pouvons avoir des nuits fraîches et agréables. Nos terres sont arides et la journée le soleil peut nous brûler mais la nuit le froid reprend ses droits. Nous vivons dans deux mondes très différents j’en ai bien peur. La richesse contre l’austérité.»

Le cœur de la jeune femme s’emballa quelque peu. Ses pommettes prirent une légère teinte rosée mais dans la pénombre des couloirs, cela ne se voyait pas. Elle eut un doux sourire ravie. Mais au moment où elle allait prendre son bras, Pouic décida de faire des siennes et sauta sur le bras de son mettre avant de venir se poser sur l’épaule de l’orageoise. Ilyn avait cherché à attraper le volatile en vole mais sans succès. Il semblait vraiment embarrassé, ne sachant plus où se mettre. Il s’excusa platement tout en lui assurant qu’il ne pinçait pas. Mais les iris vertes de Bethany était plus amusée qu’autre chose. Elle alla grattouiller du bout de son index le gosier de l’animal.
« Tu arrêtes d’en faire voir de toutes les couleurs à ton maître ! »

Elle reporta son regard sur Ilyn et se laissa happer par la profondeur des yeux noisettes du chevalier. Elle lui servit un sourire rassurant et prit son bras, toujours bien décidé à faire son petit tour au bras de cet homme lui faisait battre son cœur. Elle voulait se perdre à ses côtés, perdre tout relativité du temps.
« Ne vous en faites pas, je ne m’inquiète pas trop. Il n’a pas l’air bien sauvage. Il ne me dérange nullement. »

Elle ne voulait pas qu’Ilyn se sente mal à l’aise à cause de son oiseau. Beth n’avait guère l’habitude d’avoir un perroquet posé sur son épaule mais elle allait s’y faire. Une nouvelle expérience de plus !
3


© OMEGA
just listen to me, you're not no one, you have my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϒ Enfant des torrents
avatar
ϒ Enfant des torrents
Valar Dohaeris

Ft : Colin Farrell
Multi-Compte : Daven Lannister, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Jeu 25 Mai - 19:48

Elle avait raison et il n'avait pas besoin de lui dire. Feu et sang. La devise des Targaryen parlait pour eux. La chaleur se contentait de se refléter sur les écailles sans jamais venir les toucher. Ils ne suffoquaient pas ici et pouvaient même se permettre de tronquer chemises flottantes pour des boutonnières trop serrées qui comprimaient leurs torses. Ils étaient dans leur élément et les vipères ne pourraient même venir enfoncer leur crocs dans leurs pattes trop hautes. Seuls les courtisants risquaient gros à se mêler aux géants.

Les dragons ont également sut forger de très bonnes alliances. Tyrell et Lannister peuvent leur offrir vivres et richesses et les Targaryen l'ont très bien compris. Ne sommes nous pas ici pour célébrer les fiançailles d'une dragonne.

Un sourire doux flottait sur ses lèvres, emprunt d'aucun mensonge. Il faisait preuve d'une relativité à toute épreuve et ne se serait permit le jeu des courtisans. Puis Pouic le sorti de ses pensées et il eut une nouvelle fois envie d'étrangler l'animal. Pour, par les sept, fallait-il que ce perroquet de malheur intervienne exactement au moment où Ilyn avait le moins besoin de lui ? Ne pouvait-il aller voler dans les vastes pâturages, regarder pousser lse oignons ou écouter le coassement des grenouilles qu'il se ferait un plaisir de repeter, encore et encore ? Non, il fallait qu'il reste là, à darder ses iris noisettes sur eux et à tout faire pour qu'Ilyn semble un peu plus ridicule à chaque pas. Pouic s'amusait à de petite rotation sur l'épaule de Bethany et, lorsqu'elle vient caresser son gosier, il chercha la chaleur de sa main et un sifflement semblable à un chant de contentement s'échappa de son bec. Comment un simple perroquet pouvait mieux savoir séduire que lui ? Ilyn était pantois, incapable de faire autre chose que de regarder l'animal avec des yeux aussi ronds que l'unique iris d'un cyclope. Le timbre du chant de Pouic était doux, si différent des crissements stridents auxquels il avait habitué son maître. Et pourtant, Ilyn ne jeta aucun regard noir à l'animal, se contentant d'un petit soupir qui disparu bien vite lorsque Bethany lui prit le bras.

C'est un sourire idiot qui vient alors flotter sur ses lèvres. Il se perdit, une seconde, dans la profondeur des émeraudes de la belle. Leur relation avait prit un raccourci des plus étranges et les rapprochant de la sorte. Ilyn ne savait encore s'il devait maudire ou remercier le perroquet maintenant fier comme un paon en étant de la sorte perché sur l'épaule de la jeune femme.

LJe vous jure que c'est un vrai monstre quand il veut. Et bien qu'Ilyn commence à connaître la majorité des tuyaux pour calmer la bête, il était bien le seul de la famille à le savoir. Là, il fait son numéro de charme pour vous amadouer avant d'essayer d'obtenir quelque chose. Une caresse ou un biscuit. Je crois que cet animal est bien trop intelligent pour moi.

Il éclata d'un léger rire. Pouic ne comprenait certainement pas les mots qu'Ilyn était en train de dire et c'était tant mieux. Ne manquait que ça pour que la présence du perroquet devienne un véritable calvaire.

Mais je suis mauvaise langue. Il peut être des plus adorables quand il veux.

Et quand il ne s'enfermait pas dans un corral de stupidité.

5


Que notre nom raisonne, pour la force et l'honneur et non pour la haine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris

Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 884
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Lun 29 Mai - 15:40

Il était vrai que les dragons avaient contracté une belle alliance avec le mariage de la princesse Daenerys et l’héritier du Bief, Willos Tyrell. Le roi savait poser ses pions avec dextérité. Mais les dragons et les roses étaient deux grandes familles, les plus petits n’avaient pas autant de marge de manœuvre pour leur alliance dans le jeu impitoyable de la politique. Bethany le voyait constamment depuis le temps qu’elle cherchait une dame convenable pour son frère. Même si les Caron étaient une grande famille de l’Orage avec une puissance assez importante, ce n’était pas aussi facile que pour les familles suzeraines. Combiné à cela, qu’elle voulait apprécier la futur épouse de son frère, cela compliqué encore un peu plus là chose.
« Il est vrai que pour eux, il est aisé de contracter de belles alliances. Pour nous, maison plus petite cela devient de suite plus compliqué. »

Le perroquet se mit à siffler comme s’il chantait quand le doigt de la lady de l’orage vint lui caresser le gosier, il faisait également de petite rotation comme une danse de séduction propre à certains animaux. Bethany était assez amusée par le comportement de l’oiseau mais elle était juste amusée. Elle était cependant sous le charme du propriétaire de l’animal qui lui ne semblait plus savoir où se mettre. C’était complètement attendrissant aux yeux de Beth. Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais le cœur à ses raisons que la raison ignore. Et pour le coup, c’était cela. Elle n’aurait su expliquer ses sentiments à l’encontre d’Ilyn. Qui aurait cru qu’une lady aussi pleine de vie pouvait tomber sous le charme d’un timide chevalier ? Personne. Et la demoiselle Caron n’en avait pas encore parlé à Bryce, ni à Rolland. Même elle était prête à parier que son demi-frère avait vu quelque chose mais il se taisait par respect pour eux.

Leur regard se perdirent durant quelques secondes l’un dans l’autre et Bethany scruta la profondeur du regard noisette de l’homme. Mais elle détourna rapidement les yeux, afin de ne pas créer une gêne entre eux. Parce que pour le coup, elle aurait été capable de perdre ses mots ce qui n’aurait surement pas aidé le chevalier à ne pas rougir instantanément d’avoir laissé la jeune femme sans savoir quoi dire. Elle préféra l’écouter lui parler de Pouic qui visiblement pouvait se montrer assez polisson. Un sourire amusé reprit sa place sur les lèvres de Beth.
« Je vous crois, vous le connaissez mieux que quiconque. Il est vrai qu’il a l’air assez coquin, prêt à tout pour obtenir ce qu’il désire. Mais ne doutez pas de vous, je suis sure que vous pouvez reprendre le contrôle sur lui quand c’est nécessaire. Les oiseaux n’ont pas l’intelligence d’un homme. Ils ne pensent pas comme nous. »

Elle lui servit un doux sourire avant de jeter un coup d’œil à Pouic afin de savoir qu’elle était les intentions du volatile. Il semblait fier comme un paon d’être perché sur son épaule. Elle ne l’embêta cependant pas, le laissant garder son attitude fier et de roi du monde.
« Sinon comment trouvez-vous la capitale en dehors de cette chaleur infernale ? »

Elle voulait changer de sujet afin de ne pas trop gêner Ilyn par rapport à l’oiseau, cela peut-être le détendrait de penser à autre chose qu’à son perroquet perché sur l’épaule de la jeune femme.
4


© OMEGA
just listen to me, you're not no one, you have my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϒ Enfant des torrents
avatar
ϒ Enfant des torrents
Valar Dohaeris

Ft : Colin Farrell
Multi-Compte : Daven Lannister, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Dim 4 Juin - 2:58



Aux mots de Bethany, Ilyn réussi à ne pas rougir. Avait-elle lu dans ses pensées en disant de telles paroles ? Savait-elle qu'au plus profond de lui, il sentait lentement son coeur se mettre à battre pour un visage souriant qu'il avait devant lui et plus encore pour le caractère des plus agréable de la belle ? Il avait même rêvé, alors qu'il s'échappait du corral obligés par la bienséance, avoir la belle à son bras, une alliance au doigt. Puis il avait retrouvé une relativité certaine. Mais pourtant les mots de Bethany ne pouvaient que le faire espérer et il savait que ses paroles seules pourraient faire pencher la chose dans sa direction. Après tout, il n'était pas encore interdit de rêver dans ce monde ?

Nous devons simplement voir moins haut qu'eux. Quelqu'un à notre niveau. Vous faites partir de la famille Caron, je suis sûre que vous saurez trouver une alliance idéale pour votre frère et peut-être même pour vous ?

Il passait une nouvelle limite et son visage lui rappelait immédiatement alors qu'il rougissait. Jamais Ilyn ne saurait mentir, de ça il était certain. De toute manière, si Jyana ressemblait beaucoup à leur mère mentalement, lui avait prit d'Essos uniquement le physique, les grands yeux noirs et les cils longs ainsi que la peau un peu trop foncée pour Westeros. Il n'avait pas prit la machination de sa mère, juste une certaine faculté à manier les mots. Mais son corps le trahissait toujours.

Il essaya d'oublier en posant ses iris noisettes sur Pouic, observant avec amusement les rotations de l'animal. Puis ses yeux se perdirent jusqu'aux prunelles d'émeraudes de Bethany mais il ne rougit pour une fois pas, soutenant même son regard. Et lorsqu'elle lui parla de l'intelligence des volatiles, il ne pu empêcher un sourire de naître sur ses lèvres.

Méfiez vous des petits perroquets. Ils sont loin des oiseaux que nous connaissons ici. Mais oui, vous avez raison. Majoritairement, il se contente de répéter.

La discussion changea alors de direction, pour le plus grand plaisir de l'héritier. Port Réal. Là encore, le voilà qui devenait bavard, tout comme la jeune femme devant lui. Port Réal était très différente de l'Orage et pourtant il appréciait quand même la capitale. Il s'était perdu dans les ruelles et avait même chercher a retrouvé d'ancienne connaissance. Seuls les catins avaient croisé son chemin et il avait rapidement détourné les yeux, incapables de les regarder plus de quelques secondes. Trop de chair dévoilées et surtout trop de sourire qui promettaient des choses qui faisaient frémir Ilyn.

La capitale est magnifique. En avez vous visiter les ruelles ? Nous devions nous y rendre demain si vous voulez. Il y a tant de merveilles à voir et chaque quartiers semblent avoir une vie propre. C'est fascinant. J'ai l'impression de voyager à chaque nouveau pas que je fais.

2


Que notre nom raisonne, pour la force et l'honneur et non pour la haine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris

Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 884
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Mar 6 Juin - 18:53

La jeune femme baissa légèrement la tête, même pour les Caron trouvé des alliances n’étaient pas forcément si facile. Elle n’avait pas trouvé la moindre épouse pour son frère en six années de recherche. Et son cas à elle…Son remariage ne serait pas politique, qu’importe la maison. Elle avait fait son devoir en se mariant à un Swann, une alliance paisible était née entre les deux grandes maisons des marches et encore aujourd’hui l’amitié des deux maisons continuait, en mémoire de cet époux partit trop tôt. La jeune femme avait réussi à se faire aimer de sa belle-famille et cela restait dans les mémoires, les deux maisons restaient donc alliées. Alors désormais que ce soit une grande famille ou une petite famille qu’importait, Bryce s’en fichait du moment que sa petite sœur était heureuse. C’était tout ce qui comptait, le bonheur de Beth. Elle avait trop souffert, endurer suffisamment de souffrance physique comme psychologique. Elle avait le droit de gouter au bonheur et à la douceur de la vie.
« Ce n’est pas si simple. Cela fait six années que je cherche pour Bryce et je n’ai toujours rien trouvé. Pour mon cas…c’est…différent. Mon frère estime que j’ai fait mon devoir en me mariant à la famille Swann. Il désire que mon possible remariage soit un mariage d’amour, qu’importe la maison du moment que je suis heureuse. »

C’était également pour cela qu’elle espérait que ses sentiments deviennent réciproques chez le Selmy. Son frère ne s’opposerait pas à son union si cela la rendait heureuse. Et elle restait une Caron, pour la famille d’Ilyn s’était plus qu’avantageux. La famille avec une renommée faites par Ser Barristan, combiné avec un mariage prestigieux, ils pourraient cesser d’être dans l’ombre. Ils n’auraient certes pas la richesse des grandes maisons, mais ils seraient les grands parmi les petits. La famille Caron ne souffrirait pas d’une telle union si Bryce épouser une demoiselle d’une grande maison. Bethany espérait bien trouver la perle rare, pourquoi pas ici à Port Réal. La capitale était le lieu idéal pour les rencontrer et la formation d’alliance. Elle était dans le lieu parfait pour une telle chose, alors elle allait en profiter.

Ilyn confirma ses doutes sur le fait qu’un oiseau était forcément moins intelligent qu’un humain. Ils pouvaient avoir leur caractère, mais réfléchir comme eux n’était pas possible. Et le chevalier le reconnaissait. Il fallait rester méfiant car un perroquet restait un animal encore bien inconnu surtout aux yeux de Bethany. Mais pour le moment Pouic ne lui donnait pas matière à s’inquiéter outre mesure.

L’héritier des Selmy se détendit avec le sujet de la ville et de ses trésors. Au son de sa voix, la jeune femme devina qu’il était enchanté de découvrir de nouvelles choses, qu’il devait briller aux fonds de ses iris sombres la même étincelle qu’elle avait vu briller quand il lui avait parlé d’Essos et de ses voyages. Un sourire bienveillant vint s’installer sur le visage de la Caron. Elle commençait à connaître le chevalier et ça façon de fonctionner, elle arrivait à trouver le bon sujet pour le faire sortir de son carcan de timidité et le faire s’ouvrir au monde.
« J’ai pu voir une partie de la capitale en compagnie de votre sœur. Mais il y a tant de chose à voir que le peu de temps qui nous était alloué n’a pas suffi et je ne préférais pas marcher trop longtemps. Je serais enchantée de voir une autre partie de la cité en votre compagnie. Et vu votre expérience dans l’exploration, je suis sure que vous me ferez découvrir des choses que je n’aurais pu voir seule. »

Elle serait plus que ravie de passer d’avantage de temps avec l’héritier de la maison Selmy. Son cœur battait légèrement plus vite et sa voix trahissait son enthousiasme, avec un sourire franc sur ses lèvres. Ses yeux pétillaient de vie et de désir de découvrir cette capitale malgré la chaleur. Elle ignorait pour combien de temps il serait présent alors autant en profiter, et profiter de la présence du chevalier.
1


© OMEGA
just listen to me, you're not no one, you have my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϒ Enfant des torrents
avatar
ϒ Enfant des torrents
Valar Dohaeris

Ft : Colin Farrell
Multi-Compte : Daven Lannister, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Ven 9 Juin - 15:49



Un mariage d'amour. Alors peut-être que ce serait possible. Peut-être que la belle Caron pourrait briller à son bras ? Il ne devait rien esperer. Ce ne serait que se faire souffrir pour des broutilles. Car après tout, qu'est ce qui lui prouvait qu'il pouvait être aimé d'une telle femme ? Il n'avait rien des charmants chevaliers, tout à son honneur et au respect des serments qu'il avait prêté. Lui ne se servait pas de son épée pour séduire les demoiselles. Ses muscles avaient été formé par les combats mais plus encore, par les années qu'il avait passé sur mer et pendant lesquels il n'avait pas eu d'autre choix que de se mêler aux marins. Cela restait les plus belles années de sa vie, il ne pouvait dire le contraire. Pourtant, depuis son retour, il commençait lentement à trouver des nouveaux charmes à Westeros. Des charmes qui portaient un oiseau sur son blason.

Ainsi Jyana était parti découvrir la capitale avec Bethany et elle ne lui avait pas dit. Le chevalier se promit d'avoir une petite discussion avec sa jeune soeur dès qu'il le pouvait. Car il ne savait ce que mijotait la demoiselle et il savait qu'elle était capable de beaucoup de chose. Ce qui la faisait réfléchir en ce moment lui faisait presque peur car il était certain, vu la manière dont elle connaissait son frère, qu'elle avait vu quelque chose passer dans ses yeux alors qu'il parlait de la Caron. Il ne s'en formalisa pourtant pas devant Bethany et en vient même à sourire à ses mots. Elle acceptait qu'ils partent ensemble le lendemain et les yeux d'Ilyn brillèrent un peu plus.

Que direz vous du port ? Certes l'odeur risque d'agresser légèrement votre odorat mais vous vous habituerez vite et nous pourrons voir la mer. Je cherche à forcer le destin pour retrouver des connaissances de mes voyages en Essos mais je pense que je joue un peu trop avec les Sept. Je ne sais même pas s'ils sont toujours en vie. La mer ne pardonne pas et est trop souvent une maîtresse exigeante et mortelle.

Il avait gardé le sourire pendant qu'il parlait, se souvenant de visages de ceux qui l'avait au début guidé avant de le considérer comme un frère. Il garda une seconde le silence, avant de finalement continuer, un sourire énigmatique sur les lèvres.

Il y a de magnifiques étales de produits venant d'Essos. Peut-être que nous trouverons là bas cette fameuse herbe que je n'ai pas encore réussi à me procurer et qui pourrait vous aider avec les douleurs de votre dos.

Il n'avait pas oublié ce dont ils avaient parlé la dernière fois. Il n'avait rien oublié. Tout était gravé dans son esprit, jusqu'à la manière dont elle souriait et les petits plis qui se formaient au bord de ses yeux. Il ne pouvait se mentir plus longtemps. Il tombait lentement amoureux de cette jeune femme qui faisait tout pour le rassurer et l'empêcher d'être mal à l'aise.

4


Que notre nom raisonne, pour la force et l'honneur et non pour la haine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris

Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 884
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Sam 10 Juin - 21:08

Ilyn resta silencieux quand Bethany annonça que son possible remariage serait un mariage d’amour. Cela lui serra légèrement le cœur, c’était-elle fait des idées sur le chevalier ? Il gardait un silence que la jeune femme craignait un peu. Elle n’aimait pas quand les gens restaient silencieux à ses paroles. Ses yeux se rivèrent sur le sol, tentant de conserver ce visage joyeux et bienveillant. Elle y arrivait toujours alors elle réussirait aujourd’hui à garder la face. Elle n’avait pas vraiment le choix, pourtant au fond d’elle une petite voix lui murmurait de ne pas abandonner, de ne pas baisser les bras, de continuer d’espérer, de continuer de croire que c’était possible. Elle n’avait pas traversé tout l’orage, ne c’était pas rendu dans la capitale pour vivre une telle désillusion. Elle profiterait au moins de la ville et de ses charmes si différents des villes qu’on pouvait trouver dans l’orage. Au moins elle aurait vu du pays et découvert de nouveaux paysages, de nouvelles personnes et peut-être fait de nouvelles alliances. Une fois le banquet passé, elle s’attarderait quelques jours histoire de voir si elle pouvait trouver une demoiselle pouvant convenir à son frère et elle repartirait à Séréna avec Rolland.

Le port, pourquoi pas. Elle n’avait pas eu l’occasion de s’y rendre, on le disait bien souvent blindé et peu recommander pour des femmes seules sans protection particulière. Même si le frère de Bethany avait veillé sur les dames, il n’aurait surement pas pu les protéger s’il y’avait eu quelques choses de grave. Avec Ilyn, elle serait surement un peu plus en sécurité. On ennuyait généralement moins une Dame au bras d’un homme, certains pouvaient penser certaines choses et cela les refroidissaient aussitôt. De plus le Selmy était chevalier et appartenait à la famille de Ser Barristan, s’il affichait son blason il ne serait surement pas ennuyer. Du moins, c’était ce que Beth pensait, elle pouvait se tromper. Le monde restait imprévisible et personne ne pouvait prédire ce que les Sept leur réservaient au détour d’un couloir. Il ne fallait jamais se dire que les choses étaient acquises et sures. Tout pouvait basculer en un claquement de doigts, Bethany était la mieux passé pour illustrer cela. Quand les choses semblaient aller à merveille, il fallait que tout s’effondre d’un seul coup et derrière il fallait tout reconstruire, pierre après pierre.
« Allons-y pour le port. Je n’ai jamais eu l’occasion de pouvoir voir la mer de s’y prêt et de pouvoir sentir l’air qu’on dit si particulier. Et vous savez vous pouvez bien jouer avec les Sept…ils ne font que se jouer de nous quel que soit notre piété. Priez-les peut-être répondront-ils favorablement à votre appel. On ne sait jamais, cela pourrait marcher. La vie est pleine de surprise. Agréable comme mauvaise. »

Les yeux de Bethany retournèrent soudainement à llyn quand il parla de la fameuse herbe qu’il connaissait et qui pouvait peut-être soigner ses douleurs. Elle ne comprenait plus grand-chose. Ou alors c’était par simple amitié. Mais dans cette valse de sentiment qu’elle ne contrôlait pas, le rossignol avait bien du mal à faire la part des choses et lire clairement à travers les mots du chevalier. Son cœur jouait un peu trop violemment avec elle, elle se retrouvait à être émotive, comme lorsqu’elle attendait les enfants de feu son époux. Elle n’aimait pas ces changements d’émotions brutales. Il fallait qu’elle se ressaisisse et vite.
« Ah oui, du curcuma si ma mémoire est bonne ? Vous pensez que vous pourrez la trouver ici à Port Réal ? C’est très gentil à vous dans tous les cas de vous préoccuper de mon mal, vous n’y êtes nullement obligé. »

3


© OMEGA
just listen to me, you're not no one, you have my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϒ Enfant des torrents
avatar
ϒ Enfant des torrents
Valar Dohaeris

Ft : Colin Farrell
Multi-Compte : Daven Lannister, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Dim 11 Juin - 22:59


Le sourire sur les lèvres d'Ilyn se fit plus grand. Elle n'avait conscience d'à quels points les sept se jouaient de lui en lui offrant des surprises qu'il n'était pas capable de saisir. Ils avaient mit sur son chemin une femme qu'il n'avait de cesse de regarder, qu'il mangeait des yeux de loin alors qu'il la voyait rire avec sa soeur. Mais ils se jouaient de lui en le laissant si timide qu'il ne parvenait à lui parler, à tenter de la séduire. Il gardait le silence sans tenter la moindre chose. Sa timidité lui avait toujours porté préjudice, où qu'il aille et il avait parfois envie de se frapper lorsqu'il repensait aux journées. Combien en avait-il passé en compagnie de Bethany sans oser lui dire ce qui commençait lentement à faire battre son coeur. Peut-être était-il trop tôt ? Et pourtant le chevalier était de plus en plus persuadé qu'il était sous le charme de ce sourire si magnifique et des iris d'émeraudes dans lesquelles il se perdait plus qu'il ne s'était jamais perdu autrefois. Son coeur battait trop vite quand elle était dans les parages mais il ne perdait pas encore le contrôle. Il rougissait, il bafouillait. Mais il gardait un semblant de convenance.

Certes l'air a une odeur particulière, emplie de sel et peut-être même de sueur en fonction de l'heure à laquelle nous irons. Vous sentirez même le contact de l'air sur votre peau et je suis certain que vous rêverez d'un bain une fois partie mais la beauté de la mer peut faire changer tout le préjugée sur les ports.

Son sourire s'élargit un peu plus alors qu'il croisait son regard et il éclata d'un petit rire à ses paroles. Il répondit, immédiatement, sans vraiment prendre la peine de réfléchir à ses mots.

Peut-être parce que je tiens à vous et que je ne veux pas vous voir souffrir alors qu'on pourrait peut-être arriver à vous soigner. Vous êtes pleine de vie Bethany et je refuse que le moindre mal vous empêche de continuer et surtout face disparaître votre si joli sourire.

Oui, décidément, il n'avait pas réfléchi avant de parler. Ses paroles arrivèrent à son esprit après qu'il les eut prononcer et il détourna alors la tête, devenu aussi rouge qu'une pivoine. Son coeur battait à tout rompre, comme s'il voulait s'échapper de sa poitrine. Venait-il vraiment de dire ça ?

Enfin je... Fin... Je veux vous aider tout simplement hein ?

Voilà qu'il perdait l'air presque noble qu'il avait jusqu'ici réussi à conservé. Comme un enfant prit en faute, le voilà qui bafouillait des excuses un rien stupide. Un fois de plus, il avait l'air ridicule et cela ne fit qu'augmenter sa gène et le rouge sur ses joues.

5


Que notre nom raisonne, pour la force et l'honneur et non pour la haine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le rossignol de l'Orage
avatar
Le rossignol de l'Orage
Valar Dohaeris

Ft : Kate Beckinsale
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Alyx Lefford || Wylla Manderly
Messages : 884
Date d'inscription : 16/10/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Ven 23 Juin - 9:43

Il parlait du port et de son atmosphère avec une réelle passion et les lèvres de Bethany ne purent que s’étirer, amusé de voir autant de sincérité et de franchise chez cet homme qui pouvait se montrer dès plus timide et des plus réserver, en particulier avec la gente féminine. Elle avait trouvé le moyen de le faire parler sans qu’il ne rougisse, sans qu’il ne bafouille ou se sente mal à l’aise. A chaque nouvelle rencontre, la jeune femme apprenait à connaître d’avantage cet homme qui faisait battre son cœur comme il ne devrait pas. Et elle avait des doutes, le silence qui avait suivi sa révélation quelques instants plus tôt avait laissé un vide dans le cœur de la belle. Mais elle faisait comme si de rien était, comme elle avait l’habitude de le faire. Son rôle d’émissaire n’était pas des plus simple, elle était une femme originaire des marches. Et même si son nom était respecté, son statut ne l’était pas toujours et elle devait prendre sur elle, sourire et ce montrer charmante, bienveillante. Désormais c’était si facile de faire cela. Cela ne lui demandait presque aucun effort. Et pourtant face à Ilyn, elle semblait parfois comme une petite débutante dans son contrôle de ses émotions et son paraître.
« Je verrais cela de mon propre chef alors. Et de toute manière, tout à ses travers. Mais une fois passé outre, on peut voir des choses que les choses ne voient pas. Je suis sure que vous serez me guider pour que je puisse voir ce que vous voyez. »

Les mots d’Ilyn qui suivirent laissèrent Bethany complètement désemparé, si bien qu’elle arrêta sa marche sans s’en apercevoir. Avait-elle vraiment entendu ce qu’elle venait d’entendre. Le chevalier avait parlé sans retenue, laissant ses pensées et son cœur s’exprimer sans filtre, sans sa timidité. Elle ne pouvait donc pas douté de la sincérité des mots qui avaient franchis les lèvres de l’héritier des Selmy. Et sa réaction quand il sembla s’apercevoir de ce qu’il venait de dire, confirma qu’il avait parlé avec trop de franchise et qu’il ne savait plus vraiment où se mettre. Beth tentait tant bien que mal de remettre ses idées à leur place afin de mettre fin à la situation surement embarrassante pour le jeune homme. Elle devait se ressaisir et tenter quelque chose, c’était le moment et peut-être que la situation ne se reproduirait plus. Pourtant, elle ne savait pas vraiment comment réagir. Elle n’avait jamais été dans ce genre de situation auparavant. Ses propres joues se teintèrent d’une légère couleur rosé sous le coup de toutes ses émotions.

L’orageoise s’approcha du chevalier posant sa main sur son torse et de son autre main, elle glissa ses doigts fins sur sa joue afin de le forcer à la regarder droit dans les yeux malgré sa gêne. Il n’était pas à l’aise, elle non plus, ne sachant pas vraiment sur quel pied danser. Pourtant c’était à elle de reprendre les rênes de la situation car elle savait parfaitement qu’il n’en était pas vraiment capable. Le cœur de Beth battait trop vite, semblant être sur le point d’éclater sous le coup de ses émotions trop forte. Et les mots qui sortirent de ses lèvres et qu’elle tentait de contrôler au mieux n’étaient que prononcer à mi-voix, comme un secret qu’elle lui livrait. Mais ce n’était pas voulu, elle n’arrivait pas à contrôler ses cordes vocales qui avaient décidé de s’improviser jongleuses entre les sons graves et aigues.
« L’affection que vous me portez m’est extrêmement précieuse, et je suis sincèrement touchée par ce geste. Mais que cela vous rassurer, en votre compagnie aucune douleur ne serait effacer mon sourire de mon visage. N’ayez aucune crainte là-dessus. Et n’ayez pas honte de laisser votre cœur s’exprimer, votre spontanéité est une chose précieuse qui vous caractérise et que j’apprécie plus que tout chez vous. »

Les yeux verts de Bethany se plongèrent dans les iris sombres du chevalier, tandis que son pouce venait caresser doucement la joue parsemé de barbe du Selmy. Parler de ses sentiments n’était pas simple pour la jeune femme, elle n’avait jamais eu à le faire. C’était une chose nouvelle, un domaine qu’elle ne maîtrisait nullement.



© OMEGA
just listen to me, you're not no one, you have my heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϒ Enfant des torrents
avatar
ϒ Enfant des torrents
Valar Dohaeris

Ft : Colin Farrell
Multi-Compte : Daven Lannister, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2016

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   Ven 23 Juin - 20:36


Il sourit à ses paroles, sourit à sa réponse. Il voulait lui faire voir la mer avec un autre regard, avec son regard. Pour qu'ils partagent tout ce qu'il imaginait, pour qu'elle découvre le monde à sa façon. Pour qu'ils ne soient séparé par quelque chose de différents et de trop étranges, pour qu'ils puissent apprendre à aimer de la même manière les choses qu'ils voyaient. Ils auraient pu continuer leur marche longtemps si rien ne s'était passé. Si aucun mots malheureux n'étaient venu franchir les lèvres d'Ilyn. Rouge comme une tomate, il l'a vit s'arrêter, un soupçon d'angoisse pensant dans ses regards. Non... Elle n'avait pas entendu ce qu'il venait de dire, elle ne l'avait pas remarqué, elle ne l'avait pas même notifié !

Et pourtant, c'était bel et bien le cas. Il devient encore plus rouge, essayant d'éviter son regard, d'éviter ce qu'elle allait lui dire. Il voulait fuir et pourtant il se rappela être un chevalier. Les chevaliers ne tournaient les talons devant rien. Il affronta le regard de la belle avec courage tout en se rendant bel et bien compte qu'il aurait préféré affronter mille soldats armés jusqu'aux dents plutôt que la réaction de la jeune femme. Réaction qui le mit encore plus mal à l'aise qu'il ne l'était jusqu'à présent. Le simple contact de sa main contre sa joue lui fit perdre tout ses moyens. Elle pouvait très certainement sentir battre son coeur bien trop vite avec son autre main ainsi posée sur sa poitrine. Il rougit, un peu plus, le sang montant jusqu'à la base de son cou et pourtant il soutenait son regard, comme elle lui demandait implicitement de cette main dominante.

Je...

Que pouvait-il ajouter de plus alors qu'il perdait totalement ses mots, alors qu'il la regardait comme une déesse descendu toucher les hommes de sa grâce. Il se perdait dans ses yeux, il se perdait dans le moindre détail de son visage. Il ne contrôlait plus rien mais elle lui avait dit d'écouter son coeur. Elle lui avait dit qu'elle appréciait quelque chose chez lui. Qu'importait leur naissance, qu'importait leur nom. Peut-être pouvait-il... Ses yeux se glissèrent jusqu'à ses lèvres pleines qu'il rêvait d'embrasser, jusqu'à ce beau visage qu'il voulait à son tour tenir entre ses mains et pourtant, il n'osa pas. Il détourna les yeux, un sourire gêné sur les lèvres. Il avait envie d'être loin, très loin d'ici.

Ce fut Pouic qui lui vient en aide en se mettant à hurler et à bouger sur l'épaule de l'orageoise. Les yeux d'Ilyn se firent plus sombres alors qu'il avançait son bras, se détachant de la main de la belle sur sa joue pour attraper le perroquet. Il devait se concentrer sur autre chose, il devait faire taire les palpitations frénétiques de son coeur. Ce n'était pas le moment et surtout ce n'était la femme qu'il devait laisser entrer à ses côtés. Il n'avait pas le droit de tomber amoureux d'elle !

Pouic ! Arrête immédiatement !

La morsure que le perroquet envoya en réponse surprit le chevalier qui lâcha immédiatement l'animal. Ce dernier s'envola, vexé. Il retrouverait très certainement le chemin des appartements offerts aux Selmy. Ilyn ne pu retenir un glapissement de douleur alors qu'il serait son doigt. Cette fois Pouic avait pincé pour faire mal, énervé par le manque d'intérêt qu'on lui donnait.

Je suis désolé ! Il ne vous a pas fait mal au moins ! Je ne sais pas ce qui lui a prit !

Il s'inquiétait pour la jeune femme, maintenant indifférent à la plaie sur son doigt et aux quelques gouttes de sang qui coulaient déjà de son doigt. Il aurait tout le temps pour se faire soigner.

2


Que notre nom raisonne, pour la force et l'honneur et non pour la haine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Que le rossignol chante | Beth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que le rossignol chante | Beth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nuage du Rossignol | « Le rossignol chante mieux dans la solitude des nuits qu'à la fenêtre des rois. »
» Chante rossignol chante... [FB Pv Grenat]
» Ô, chante, rossignol, chante + EPONINE + UC
» Chante Rossignol chante, toi qui a le coeur gros... [Clos]
» Mighty Sparrow fè yon bèl chante: Barack the magnificent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de la Couronne :: Le Donjon Rouge-
Sauter vers: