RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

La MAJ aura lieu le week end du 2/3 décembre , tenez-vous prêts

Partagez | 
 

 Rencontre à huis clos ft. Viserys Targaryen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 944
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Rencontre à huis clos ft. Viserys Targaryen   Jeu 11 Mai - 18:55

Le Dragon de L'Est esquissa un sourire, l'héritier du Bief Willos Tyrell avait visiblement mit le doigt sur tout l'intérêt du projet pour lui. C'était à la foi un projet spirituel et terrestre, et Viserys n'avait pas perdu de vue, le fait qu'il fallait bien prendre en compte cet état de fait. La religion était là pour guider les âmes, mais avoir un esprit aiguisé était nécessaire pour la défendre.

"Pas tous, c'est certain. Mais ils ne seront pas obligés de nous suivre, même s'ils le feront tôt ou tard. Je vous parle de foi, mais je connais aussi la nature humaine, et particulièrement celle des nobles. Je sais que des prêches ne suffiront pas pour amener ceux qui se sont perdus."

Viserys pris une gorgée de vin en glissant son regard vers le médaillon. Devait-il aller jusqu'au bout ? Parfois, il hésitais dans son cheminement, il avait peur d'être comme son père, d'avoir de vaste projet, et de les délaisser. Pour l'heure, il avait toujours tenu ses engagements, et il en était fier, mais parfois, il se laisser aller... Son esprit était en permanence envahie d'idée, et il avait du mal à tout suivre.

"C'est précisément l'objectif: au départ peu nous rejoindrons. Mais ces gens, nous les jaugerons, nous verrons la sincérité de leur foi, et de leur conviction. Ainsi que leur loyauté, que cela soit par vous ou par moi, ils arriveront à des places enviables. C'est ce qui arrivera fatalement, on a tendance a vouloir, confier ou s'entourer de gens fiable et bien sous tous rapport."

Le prince glissa sa main sur une pièce de son jeu de Cyvosse, la tripotant tout en parlant, alors qu'il était visiblement concentré sur ses dires. Exposant sa vision et son plan a Willos Tyrell de façon tout à fait sereine, comme il pourrais réciter une poésie.

"La suite, nous la connaissons que trop bien, Ser Willos. L'on n'attrape pas des mouches avec du vinaigre. Quand les autres nobles verront que ceux de la ligue tirent quelques avantages, ils voudront s'y presser, afin d'en avoir sans doute aussi. Cependant pour se faire, ils vont devoir montrer patte blanche. De fait, ils vont devoir assister aux messes, fréquenter les septuaires, restreindre leurs habitudes disgracieuse. Cela ne serait pas sincère au départ, j'en conviens, mais je sais aussi que par ce biais, ils s'approcheront de la foi. Certains avec le temps se laisserons toucher par la lumière des Septs, d'autre probablement pas. Mais leurs enfants seront plus proches des valeurs de notre religion, et nous bâtirons l'avenir avec eux par la suite."

Viserys esquissa un petit sourire, il savait que cela se passerait ainsi avec un prince et un futur Lord Suzerain dans le mouvement. Les nobles étaient bien trop prévisibles en règle générale, surtout ceux de la petite noblesse. Mais il déplorait le fait qu'il faille ce genre de manœuvres et d'intrigue pour arriver à bâtir une société convenable. Mais si la famille targaryens s'était converti aux Sept Dieux des Andals, ce n'était pas sans raison.

"Ironiquement, l'idée m'est venue quand j'ai vu comment les nobles, femmes et homme comprises réagissait à la mode vestimentaire. Les cercles se créent, et ceux qui ne suivent pas la mode vestimentaire finissant souvent isolé a moins de bien de démarquer ou d'avoir un haut rang. La comparaison est un peu triste cependant, je vous l'accorde. Concernant cette ligue, absolument rien n'est arrête, ni décider. C'est une idée que j'ai eue il y a peu de temps et elle ne pourra voir le jour que si des seigneurs avec de bonnes volontés comme vous, souhaitent m'y aider."

3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Rencontre à huis clos ft. Viserys Targaryen   Sam 13 Mai - 9:28

Willos observait le prince, faisant glisser le vin sur sa langue, il était silencieux, observateur, l'idée de Viserys était révolutionnaire, sans doutes trop pour les nobles au goût de Willos, mais pas impossible à réaliser. Passer par les seigneur était un raccourci pour pouvoir attendre leurs enfants, et Willos était parfaitement d'accord avec cela, les enfants sont forgés à l'image de leur père, ainsi s'ils parvenaient a faire reconnaître ce mouvement et le démocratiser auprès des Nobles, leurs enfants grandiraient plus proches de la religion que Willos lui même n'a grandit. Pourtant il savait les Nobles fermés d'esprit, se concentrant sur leur plaisirs personnels et le vert de leur pâturage, s'assurant de ne manquer de rien, de vivre dans le luxe et l'abondance. Cependant la foi pourrait avoir l'effet du corail, étendant son emprise sur les fonds marins, un processus lent, mais qui finissait toujours pas se terminer. Mais être vue comme un corral, une zone étroite, dans laquelle l'on se sentait vite enfermé sans possibilité de s'y échapper.

« Beaucoup tenteront de détruire votre projet, ils se sentiront trop rapidement menacés, cependant, nous entourer d'autres Nobles puissants pourrait rendre cela moins inquiétant. Il y a une certaine profondeur dans les textes apportée par la religion que beaucoup ne voient pas...le leur montrer serait sûrement une première partie du travail »

Le jeune homme mangeait rapidement un nouveau bout de gâteau, se demandant si au milieu des coassement du Bief, de nombreux Lord seraient intéressés par cette idée qui semblait révolutionnaire aux yeux de Willos. La rotation des effets de modes était une théorie intéressante, Willos la trouvait bien recherchée, il était vrai que si cette ligue prenait un coup de mode grâce à ses illustres membres, elle grandirait à vue d’œil. Le timbre de voix du jeune Héritier était doux alors qu'il reprenait

« Votre idée est vraiment intéressante Votre Altesse, vous devriez la mettre en œuvre, c'est peut-être une chance d'assurer que la Paix du Roi soit plus longue et fructueuse. Les Nobles sont malléables, bien qu'ils se targuent de ne pas l'être, ils sont souvent cyclopes auxquels il faut ouvrir les yeux. »

Les yeux de l'Héritier des Roses se posaient sur le jeu de cyvosse, ce jeu était bien plus intéressant que la plupart des gens ne le croyaient, il transformait un simple joueur en grand stratège et ce furent des heures passées en compagnie d'Owen, se sustentant de fromages et de vin aux touches douces de noisette, que Willos était devenu le stratège qu'il était aujourd'hui. Les Nobles étaient souvent comme ces pièces, on pouvait les diriger là où on le désirait, si l'on savait éviter les montagnes et obstacles sur la route.

« De plus la rotation des effets de modes peut être contrôlée, et une fois lancée, une mode peut demeurer très longtemps dans le cœur des gens. Et le peuple sera également touché par ce travail, s'intéressant par notre biais de plus en plus à la religion »

Willos posait sa main sur sa boutonnière, une rose dorée accrochée au tissu de son haut. Il savait que le peuple du Bief était très croyant, et il osait penser que la famille Tyrell et la proximité entre Hautjardin et les Sept n'y étaient pas pour rien, il était connu désormais que le peuple suivait la minorité qui les surplombait, et l'effet boule de neige n'est jamais très loin quand le peuple commence à suivre. Le bouche à oreille ferait beaucoup de travail, les gens se donneraient des tuyaux quand à cette ligue qui peut-être sera nouvellement créée. Les Nobles se placeraient en rang d'oignons afin de pouvoir en faire partie. La présence seule de Viserys suffirait à les convaincre.

« Cependant, il faudra user de patience, la relativité des choses humaines fait des hommes des personnes sujettes à de nombreux plaisirs et désirs. Chaque homme d'ailleurs partage ce sentiment, cet amour des liberté, de l'incertitude et en même temps de la réalité, l'envie de toujours pousser les limites et rire au nez des dieux. Bien qu'il faille retrouver une certaine stabilité dans la religion au sein des sept royaume, il ne faut pas leur enlever cette liberté, du moins pas directement même si nous serons ammenés à la limiter. Je tiens cependant à vous demander ce que vous ferez des Lord du Nord, ces derniers étant fidèles aux anciens Dieux ne rejoindront pas cette ligue, mais risquent également de se sentir exclus et d'en être insultés. »
4
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 944
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Rencontre à huis clos ft. Viserys Targaryen   Sam 13 Mai - 18:02

Viserys opina lentement, visiblement Willos l'éclairé sur des aspects auxquels il n'avait pas totalement songé. Il avait pour lui l'avantage d'avoir était confronté au monde avant sa retraite, ce que Viserys lui n'avait pas estimé devoir faire. Sa retraite dorée a Peyrdragon l'avait isolé des coutumes et il était vrai que les nobles pouvaient être réfractaires a son projet. Oh oui certains résisteraient, c'était indéniable, mais il faudrait agir au cas par cas, car chaque noble était différent et nécessité une réponse différente.

"Le début ne sera pas évidant, et pour tout vous dire, j'ai bien peur qu'il soit plus facile de convaincre les petits nobles et les chevaliers en quête de faveur ou d'un nom que les grands seigneurs comme vous. Ce n'est pas du tout envisageable pour Lord Tywin, peut être pour Lord Stannis. Notre chemin sera long et difficile, mais cela ne m'effraie pas."

Viserys esquissa un petit sourire et déposa la pièce de son jeu, qu'il tenait sur le plateau, a sa place légitime. Toute chose à construire était difficile à mettre en place, mais Port-Real et les Sept Couronne ne se sont pas créé en un jour, et il était temps d'apporter aux Sept Couronne un avenir adéquat et de revenir aux anciennes valeurs qui était les fondements et les piliers du royaume.

"Je vous rassure Ser Willos, je ne suis pas un tyran, je sais qu'il ne faut pas brusquer la noblesse et je ne suis pas Baelor, je n'enfermerai pas mes sœurs pour leur éviter le plaisir de la chair, ou toute action extrême. Il convient d'y aller en douceur, encore que le grand septuaire est une œuvre qui a marqué l'histoire des Sept Couronnes... Au début, il faudra faire nos preuves devant tous et toute. Comme vous l'avez dit beaucoup ne le verront pas d'un bon œil, et je vois déjà d'ici les médisances de certains, concernant les rêves chimériques du fils du roi fou et de son ami l'héritier blessé. Il ne faudra pas nous laisser déstabilisé et être ferme dans notre résolution. Je pense que nous agissons bien au-delà de nos convictions personnelles. Nous agissons pour les hommes, le royaume et les Sept, et cela me suffira pour garder le sourire et continuer a avancer."

Le Dragon de l'Est glissa un œil vers le tableau représentant son père en face de ses opposants. Le Nord était une région bien différente de l'ensemble des Sept Couronne, de par le caractère de ses gens, mais aussi par leur foi. Ce n'était pas la seule région à avoir des croyances différentes, et une réponse appropriée devait être donné.

"Rien, je suis un homme tolérant. Je n'imposerai rien au Nord. Je crée cette ligue pour ceux qui vénère les Sept afin de promouvoir l'exemple et les vertus de notre foi. Il serait mal venu de vouloir les imposé aux nordiens qui ont leur propre croyance et avec lequel notre religion cohabite pacifiquement. Les frères jurés de la garde de nuit est composé des adeptes des anciens dieux et des Sept. Le Nord a toujours aspiré à une certaine isolation et le fait de lui accorder contente les Nordiens. Cependant comme vous devez vous en douter le fait que je les visites et que j'apporte mon soutien financier et politique à la garde de nuit, n'est pas pure charité. J'espère de ce fait montrer que je suis l'ami des sujets a la religion différente afin de prémunir les mauvaises langues."


4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Rencontre à huis clos ft. Viserys Targaryen   Mer 24 Mai - 8:28

Il était des idées des plus brillantes qui avaient du mal à voir le jour. Et pourtant, Viserys prouvait la profondeur de sa reflexion, le jeune prince semblait avoir réfléchit pendant très longtemps à ce qu'il allait faire, à ce qu'il pouvait et ne pouvait pas faire. Et si l'héritier des Roses gardaient en son cœur quelques craintes et quelques rétractations, il prenait du recul et voyait les choses avec relativité, au fil du temps, l'ordre du Prince pourrait être plus suivi, écouté, et peut-être la foi calmerait elle la violence des tensions qui créait un corral infranchissable autour de Westeros, car les Sept Couronnes étaient éprises de violence, sous les coassement des amphibiens quand l'été arrive ou que l'hiver menace dans les pâturages ayant été témoins du vol des dragons et des guerres qui dominaient le monde. Peut-être la foi était elle un raccourci, vers une paix plus stable et plus durable. Et pourtant Willos était premier à ne la respecter qu'a moitié, aimant le plaisir des femmes et du vin, l'érudit savait jouer le chaste, le pur, le croyant, quand les dieux n'avaient pas tant d'importance à ses yeux, il croyait, évidemment, mais il se disait que ces entités lui avaient tourné le dos, donc qu'il pouvait faire ce que bon lui semblait car elles ne le regardaient pas. Ou peut-être les dieux étaient des cyclopes à qui l'on avait ôté la vue, aussi bornés et têtus que les hommes qui s'éloignent d'eux. Le jeune homme glissait la coupe de vin à ses lèvres, dégustant le léger goût de Noisette qui accompagnait le breuvage. Il écoutait silencieusement le prince, Le fils du Roi fou et l'héritier infirme, il fallait avouer qu'il y avait eu plus vendeur comme fraternité ou ligue dans les sept royaumes, un léger sourire apparut sur le visage du jeune homme en entendant ça. Ils allaient devoir faire tout ce qui était en leur pouvoir pour montrer à quel point un tel projet était sérieux. Et peut-être Willos donnerait-il l'exemple à suivre, en compagnie de Viserys. Rien n'était moins sûr cela dit. Sa main glissait machinalement sur la fleur accrochée à sa boutonnière, un tic, devenu presque naturel lorsque le jeune homme réfléchissait, il avait besoin d'occuper sa main, peut-être parce que cette dernière avait l'habitude d'être sollicitée lorsque le jeune homme marchait. C'est alors qu'il décidait de reprendre, une fois de nouvelles explications apportées par le prince, le timbre de sa voix était clair et doux.

« Ne récoltons pas les oignons trop vites. Le chemin sera bien long avant que les Nobles ne daignent accorder une quelconque importance à ce projet. Mais peut-être justement que cela fera sa force, s'il reste assez longtemps pour passer de mode à vérité. Alors les choses changeront sûrement, pour le plus grand bien des Sept Royaumes et de la Paix du Roi »

Willos avait peut-être vécu de nombreuses années à Hautjardin sans se déplacer, il avait eu la chance de voir quelque peu le monde lorsqu'il était écuyer. Il connaissait également les hommes et leurs humeurs. Ce travail serait long, mais peut-être en vaudrait-il la peine ? Willos œuvrait sans cesses pour conserver la paix du Roi, déjà dans le Bief il ne s'agissait pas d'une mince affaire, et encore il n'intervenait que dans quelques problèmes mineurs. S'abreuvant des connaissances, des tuyaux et des manigances de sa grand-mère, les faisant siennes, comme la langue qui claquait des phrases acérées, phrases dans lesquelles il glissait de lui même quelque douceur, l'épine dans la chaire. Cependant, Willos fut heureux de voir que le Nord ne serait pas soumis par envie de suivre Viserys ou autre. La culture des premiers hommes était selon le jeune Tyrell une culture forte qu'il ne fallait pas évincer mais au contraire protéger. Et la stratégie de Viserys dans son voyage était mûrement réfléchie, et pouvait plus que certainement fonctionner, un Dragon apportant son soutien et son amitié aux Nordiens, voilà une chose qui avait été rarement faîte, et qui frapperait fort.

« Je vois, les Nordiens seront par ailleurs ravi de votre présence, je n'en doute pas, bien qu'ils puissent être quelque peu fermés. De mon côté je peux vous proposer de convier des membres de la citadelle à Hautjardin lorsque, si, vous vous y rendez après votre voyage dans le Nord. Il me semble intéressant d'avoir le soutien de la citadelle et des érudits qui y sont. Et nous pourrions également discuter avec les religieux du Septuaire Etoilé. »

Des gens avec qui Willos entretenait déjà des relations fortes, il avait été plusieurs fois à VilleVieille pour voir la Citadelle ou le Septuaire, il y avait rencontré des pointes dans leur domaine. Il avait beaucoup appris, et il savait que si l'un ou l'autre suivaient la volonté de Viserys, les familles du Bief seraient pour la plupart acquises. Car c'était ainsi que fonctionnait la rotation des pouvoirs et des influences, la foi insufflerait l'idée de l’appartenance à cette ligue auprès des Nobles, et ces derniers rejoindraient l'héritier des Roses et le Dragon de l'Est.
5
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 944
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Rencontre à huis clos ft. Viserys Targaryen   Jeu 25 Mai - 2:49

Viserys opina lentement, il ne fallait en effet pas se précipiter, au contraire. Rallier peu à peu les partisans pour créer déjà un projet solide. Avec l'aide de Willos, il pensait faire de grands pas du moins dans le Bief dans un premier temps, ce qui n'était pas à exclure. Avoir l'héritier du Bief, puis un jour le Lord Suzerain s'avérait un grand atout pour le nouveau mouvement. Il n'était pas Aegon et ne jouissait pas du prestigieux titre d'héritier, mais il était en deuxième place dans l'ordre de succession, et cela lui donner suffisamment de crédit et de popularité pour attirer a lui des sympathisants a la cause. Tôt ou tard, il en aurait besoin.

"Nous sommes donc d'accord sur ce point, vous vous joignez à l'aventure. Cela me fait plaisir, ce projet ne pourra rapprocher que nos deux familles, ou du moins en ce qui concerne ma propre personne. Et tôt ou tard, je deviendrais également le Prince Consort de Dorne, en étant a la droite de la princesse Arianne. Cela nous sera mutuellement profitable, je sais qu'il y a des rivalités entre Dorne et le Bief, des rivalités auxquelles nous devrions mettre un terme. Les Martells et les Tyrells on était les seuls fidèles à la couronne parmi les seigneurs suzerains, il est dommage qu'ils se disputent et perdent leur force et leur temps dans ce genre d'occupation."

Le soutien de la citadelle, serait bien entendu un plus, il serait intéressant d'avoir l'appui des Mestres, qui pourraient influencer les seigneurs locaux. Quant au Septuaire étoilé, nul doute qu'il devait avoir une influence sur la religion locale du Bief. Viserys n'y voyait aucun inconvénient. Cela pourrait toujours être utile, bien que de son côté, il comptait voir directement avec la haute autorité suprême.

"Assurément, de mon côté, j'en parlerai au Grand Septon, afin d'avoir sa bénédiction, il est après toute la plus haute autorité de notre religion. Il est la voix par laquelle nos dieux s'exprime, c'est d'ailleurs pour cela qu'il renonce a son nom de mortel pour toujours. Que cela soit en temps de paix ou de guerre, cela nous sera utile. Cela renforcera nos liens en temps de paix, et donnera courages et une plus grande coopération en temps de guerre face aux ennemis que les royaumes pourraient avoir. Nous parlons de paix, mais nous devons songer malheureusement au pire. Je ne tire aucun plaisir dans les conflits, pour tous vous dire, je suis un piètre combattant, bien que je pense essayer de m'entraîner assidument pour combler mes lacunes. Mais les hommes responsables doivent présager du pire pour protéger les leurs."

Viserys pris une gorgée de vin, terminant son verre, alors qu'il repassa sa main dans ses cheveux songeurs. Oui, la guerre, ce fléau qui ne s'en irait jamais. Il espérait vraiment qu'elle seraient rapides et décisives en la faveur de westeros si elle devait arriver. La guerre appauvrissait et affaiblissait les septs couronnes.

"Même les premiers hommes sont venus de l'Est, les Andals, et ma famille. Je préfère être alerte. Sans compter que nous avons les sauvageons au nord, qui a mon sens ne doivent pas être du ressort que des Starks. D'ou mes dons généreux aussi, afin de contribuer à cela."

5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Rencontre à huis clos ft. Viserys Targaryen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre à huis clos ft. Viserys Targaryen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Huis Clos : Le contexte
» Viserys Targaryen
» GN du 16 mai 2005 - historique du monde
» Trombinoscope
» La Nuit du Huis Clos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: