RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, l'Ouest et les IDF ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Paon d'Argent
avatar
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris

Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Baelor Noirmarées
Messages : 469
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Lun 1 Mai - 14:51

Mariage
Azilys Serrett
" Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq "
Semaine 2, Lune 12, An 298


Des heures sombres, des cœurs emplis par le deuil de deux jeunes Serrett qui avait grandi en ce lieu et avait péri cette dernière année. Ce jour-ci, Montargent brillait d'argent, comme souvent ce château était décrit dans les récits et le peuple acclamait celle qui se mariait ce genre, leur Paon d'Argent. Malgré la crainte de cette famille, il n'en restait pas moins vénéré par ceux que les servait, car jamais ils ne les avaient laissé tomber, en tout cas hormis Tybolt, qui en contrepartie se retrouvait plus docile envers eux. Mais entre les deux Serrett restants, c'était Azilys qui faisait rêver, personne n'était dupe qu'elle était celle qui dirigeait dans l'ombre les mines d'argent de la famille. Certes, il s'agissait surement d'un mariage de petite condition du point de vue de certaines familles, mais la richesse de cette famille n'était plus à prouver et les invités qui voulaient venir étaient les bienvenus dans l'esprit de Tybolt. Azilys se serait surement montré plus sélectif, mais pour endormir les soupçons de son demi-frère, le sourire et la bienséance étaient de rigueur, sa vengeance ne faisait que commencer. Tout ce qui comptait réellement pour la Serrett était la présence d'Alyx, ne voulant pas vivre ce moment qu'elle s'imaginait déjà bien barbant sans elle. Sa robe était de couleur bleue, choisissant la seule couleur qui était autant représenté sur l'emblème des Serrett que des Swyft. Bien sûr, même mariée, elle resterait une Serrett, héritière de Montargent, mais Azilys ne voulait pas offusquer les maisons des Coq. L'oncle d'Humfrey devait continuer à croire qu'il n'y avait pas plus docile que la jeune femme et donc il était certain dans son esprit que d'imposer ses propres couleurs ferait mauvaise image, mais si le manteau que poserait Humfrey sur ses épaules, sera celui des Serrett. Il ne fallait pas non plus exagérer.

Des bijoux faits d'argent, une robe qui allait à la perfection, un sourire et regard prêt à manipuler tous ceux qui ne la connaissaient pas réellement, Azilys était fin prête à se rendre à ce grand jour qui n'était pour elle qu'un moyen d'obtenir vengeance tout autant à l'égard de Tybolt que de son futur époux, Humfrey. Passant à un moment face à un grand miroir, ses pensées se tournèrent vers sa défunte jumelle, délicatement elle posa le bout de ses doigts, imaginant à travers son propre reflet qu'Éleanor voulait les toucher. Tout cela, c'était pour elle et Lucian. Finalement, son demi-frère vint à son encontre, son regard trahissait ses sentiments, il la désirait plus que jamais, cela donna envie à Azilys de le briser à ce moment même, mais elle serait patiente et ne lui fit qu'un majestueux sourire tout en attrapant sa main. Traversant la grande salle, elle pouvait voir Humfrey qui l'attendait, son chevalier de la veuve et l'orphelin, allait bientôt connaitre le calvaire de passer sa vie à ses côtés. Il n'avait pas prononcé ces mots-là, compatissant seulement avec le futur époux d'Azilys, mais cela avait suffi pour la vexer et de le faire devenir celui qu'il plaignait. 

La cérémonie se passa sans ombrage, son regard ne quittait pas ceux d'Humfrey, c'était étrange, mais une part d'elle avait du mal à croire que le début de son plan se concrétisait. C'était une pure réussite et elle pouvait s'en réjouir. Finalement, elle était rassurée que ce chevalier soit celui qui l'accompagnera le reste de sa vie, le connaissant depuis toujours, elle n'aurait aucun mal à le faire tourner en bourrique. Recevant le manteau sur ses épaules, ils se tournèrent enfin vers les convives et elle ne put s'empêcher de murmure à Humfrey :

- C'est moi qui aurais dû vous poser le manteau sur vos épaules.

À peine eut-elle fini sa phrase, que son sourire ce fut encore plus grand. Là, ils avancèrent jusqu'à la salle où la fête serait donnée. Tout avait été soigneusement décoré, ça scintillait de tous les côtés. Des musiciens faisaient virevolter des airs de musique et Tybolt décida de faire un discours en levant une coupe de vin :

- À l'union des familles Swyft et Serrett, que ce mariage soit comblé sous la lumière des Sept. Là, son regard se planta dans les yeux de sa demi-soeur. Je lève aussi mon verre pour Azilys, ma soeur bien-aimée, notre Paon d'Argent. Buvant une gorgée de son vin. Emmenez-moi le présent.

Dans la pièce apparut, un magnifique Paon, un animal parfait pour une Serrett. Pour le coup, Azilys était vraiment surprise et radieuse face à ce cadeau. Allant s'en attendre rejoindre cette merveille, il était simplement parfait. Tybolt voyant sa soeur jeta un regard plein de défi envers Humfrey, comme pour signifier "essai de me battre.' Et voilà, que le banquet commençait ainsi que les danses sous la lumière d'argent.

MONTARGENT IMAGE:
 
Made by Neon Demon


I have no rival
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Lun 1 Mai - 17:57


banquet à Montargent
mariage d'Azilys et d'Humfrey

Leur voyage semblait interminable, pourtant cela faisait plusieurs jours qu’ils étaient dans les terres de l’Ouest. Mais Alyx se sentait terriblement fatiguée depuis quelques semaines, si bien qu’elle avait abandonné sa monture pour les carrosses des dames. Choses qui ne lui arrivaient d’ordinaire jamais. Ses humeurs étaient changeantes, la rendant encore plus imprévisible qu’elle ne l’était déjà. Et pourtant ils devaient avancés à allure correct afin d’arriver en temps et en heure aux mariages d’Azilys. Alyx tenait absolument à être présente, elle ne pouvait abandonner sa meilleure amie lors de ce moment. Elle devait la soutenir et voir de ses propres yeux le chevalier Swyft qui allait lui déposer un manteau sur les épaules. Daven l’accompagnait également, avec les hommes de la maison Lefford. Mais également le lynx de fumée qui avait miraculeusement survécu. L’animal avait repris des forces et dans sa cage remplie de tissu confortable, poussait de temps à autre des sortes de miaulement aigu, réclamant un peu d’attention de la part de la jeune fille. Elle passait souvent ses doigts à travers les barreaux pour le grattouiller derrière l’oreille. L’animal ne l’avait pour le moment jamais mordu ou griffer, comme s’il était reconnaissant d’avoir été sauvé de l’horreur. Vu qu’il avait survécu, l’héritière de la Dent d’Or l’avait nommé Iago.

Ils arrivèrent à Montargent et Alyx fila directement vers Azilys, abandonnant son époux et les restes du convoi. Il était hors de question pour la Lefford que la Serrett affronte cela seule. Elle passa les derniers jours séparant son amie du mariage en sa compagnie. L’aidant dans les derniers préparatifs aussi bien qu’elle le pouvait, tentant tant bien que mal de ne pas avoir trop de sautes humeurs imprévus. Les pauvres serviteurs avaient eu la vie dure entre la Serrett et la Lefford. Finalement le jour J arriva et Alyx était peut-être aussi anxieuse que son amie. Pour l’occasion, elle revêtit une robe bleu pastel, aux bordures d’or. Sur ses manches étaient cousus au fil doré le soleil des Lefford. Ses boucles brunes furent disciplinées à l’aide de peigne en nacre et un collier d’or représentant la tête d’un lion trônait sur son buste fièrement marquant son appartenance à la maison Lannister de par son mariage. Son époux avait également fier allure, un vrai lion, majestueux.

Ce fut à son bras, qu’elle assista au mariage de son amie. Les yeux verts d’Alyx s’assombrirent à la vue du coq. Si Azilys resplendissait dans sa robe, Humfrey ne brillait pas. Il n’avait pas la prestance de son amie, il n’avait pas la prestance que pouvait avoir Daven. Mais ce mariage était nécessaire, il était vitale pour la Serrett, pour se venger de Tybolt. D’ailleurs celui leva son verre aux deux époux en profitant pour offrir un paon majestueux à sa sœur. Un sourire narquois étira les lèvres d’Alyx. Le seigneur de Montargent transpirait la jalousie, le pari était réussi.
La jeune fille se dirigea vers le couple, trainant Daven avec elle. La Lefford avait également un cadeau pour son amie. Un serviteur, lui transmis un écrin de velours. Son sourire malicieux, ne quitta pas le visage de la demoiselle.
« Félicitation à vous deux. Voici un petit présent pour ton mariage mon amie, ce n’est pas grand-chose mais je suis qu’elles t’iront à merveilles. Pardonnez-moi Ser Humfrey, je ne peux rien vous offrir de particulier en dehors de ma meilleure amie, ce qui est déjà beaucoup croyez moi. Bien des hommes y auraient quelques plumes… »

Elle lança un regard malicieux à Azilys et laissa son amie découvrir son présent. Dans l’écrin de velours sombres se trouvaient une paire de boucle d’oreilles en or formant des plumes de paon. Légères et finement ouvragées, portant le symbole des Serrett et non des Swyft. Azilys restait l’héritière de Montargent, elle régnerait en ces lieux et son pauvre époux n’étaient pas au bout de ses surprises.  Alyx s’éloigna du couple, laissant la possibilité à d’autres nobles de venir féliciter le jeune couple. Les yeux d’Alyx balayaient la salle. Son humeur était massacrante et à la fois amusée.

egotrip




2



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conflans
avatar
Conflans
Valar Dohaeris

Ft : Beren Saat
Multi-Compte : Baela Solverre
Messages : 112
Date d'inscription : 25/04/2017

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Lun 1 Mai - 19:22

Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq

   
Semaine 2, Lune 12, An 298

   


   
Tyta Frey et les invités

   
Tyta Frey en arrivant à Corval, ne s'attendait pas à partir juste après pour un mariage. La famille Brax avait été invitée au mariage de la dame Azilys Serret et du chevalier Humfrey Swyft.   De ceux qui étaient venus l’accompagnée dans l'ouest seuls deux restèrent avec elle. Lyonel Frey et son épouse Melessa Crakehall était partit directement voir Crakehall accompagné d'Alessander Frey. Tyta restait avec le Ser Donnel Foin et son cousin Ser Theo Frey. Tyta prépara sa belle Noisette pour ce nouveau voyage. Tyta chevaucha au coté des hommes et non pas dans le carrosse avec sa sœur. Morya avait bien changée depuis qu'elle était mariée à Flement, ils avaient eut trois fils dont l'ainé Robert était écuyer à Castral Roc. Tyta était vraiment heureuse pour sa sœur et espérait trouvée un mari aussi sympathique que Flement. L'un des frères de Flement, Robert Brax semblait sous son charme. Bien que cette famille était intéressante, Tyta visait bien plus haut qu'un deuxième fils. Le voyage se déroula plutôt bien et Noisette adora être avec sa cavalière même après le long voyage qu'elles avaient entrepris. La vue du château de Montargent subjugua Tyta. Alors petite sœur, la vue est époustouflante ? Et tu n'as pas encore vue Castral Roc. Morya venait descendre du carrosse avec toute la grâce qu'elle pouvait avoir. Et Tyta ne pouvait que s’accorde à ce que lui disait sa sœur, c'était vraiment un magnifique château. Lors des préparations, Tyta Frey choisit de portée le bleue des Frey et regarda encore le cadeau qu'elle avait choisie. Elle n'avait pas eut le temps de préparer mais d'après sa sœur cela plairait bien au couple. Sa robe bleue et blanche allait très bien avec ses cheveux noires coiffées avec simplicité. Tyta sortit de sa chambre et vit sa sœur portée le violet des Brax. Les deux jeunes chevaliers Frey et Flement Brax portaient chacun les couleurs de leur maisons respective. Ser Theo m'accompagnerez vous durant le mariage ? Bien entendu chère cousine. Flement et Morya ouvrait la marche suivit de Ser Donnel Foin puis de Tyta et Theo. La mariée resplendissait elle-aussi en bleue alors que l'époux semblait presque fade face à cette femme. La mariée reçut une cape avec le symbole de sa propre maison le paon face au coq, Tyta comprenait plutôt bien. Et si Morya lui avait bien expliquée, la jeune mariée était l'héritière de la famille. Le seigneur de Montargent félicita les mariés en offrant un paon, un animal bien plus majestueux qu'un pauvre coq.  Beaucoup de personnes vinrent félicités les mariés mais les Brax et Frey arrivèrent ensemble, Flement et les hommes avaient préparés un cadeau pour l'époux alors que Morya et Tyta avait préparer un cadeau pour la jeune dame. Dame Azilys, Ser Humfrey, nous venons vous portez les hommages de la famille Brax et Frey. Tyta regarda son beau frère s'avancer avec élégance alors que Donnel et Théo était partis chercher le cadeau pour le chevalier.
Dame Azilys, permettez moi au nom de la famille Frey de vous offrir ceci. Tyta pouvait maintenant faire montrée le collier d'argent de magnifiques saphirs qui formaient presque des plumes. Une parure magnifique qui allait avec la magnificence du mariage et du lieu. Et pour vous Ser Humfrey, un cadeau de la famille Brax. Notre symbole est la licorne alors voici votre cadeau. Les portes s'ouvrirent en laissant arrivé Donnel et Theo avec un magnifique cheval. J'espère que ce beau cheval vous plaira. Étant un chevalier, il vous faut une belle monture. Les invités semblaient surpris de cette arrivée. Les Brax et les Frey avaient bien choisis leur cadeaux et surtout avaient étés remarqués avec l'arrivée du cheval. J’espère que vos cadeaux vous plaisent dame Azilys, Ser Humfrey. Laissez moi vous présentez ma sœur la dame Tyta Frey des Jumeaux qui est venue me rendre visite dans l'ouest. Je suis heureuse de me retrouvée ici et d'avoir put participer à votre mariage. Je vous adresse mes félicitations. Tyta avait beaucoup de cartes à jouer pour ce soir et peut être qu'elle rencontrerait des gens important. Le cheval blanc était retourné aux écuries et la foule se dispersa. Les Brax et les Frey laissèrent la place à d'autres personnes pour portez hommage aux mariés.

   

   
© DRACARYS

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 120
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Mar 2 Mai - 9:21

C'est seul, à cheval et vêtu de ses plus beax atouts que Edwyn passa les portes de Montargent, la veille du mariage de lady Azilyset et de Ser Humphrey. Tout d'abord étonné de voir un représentant d'une famille du Bief venu seul aux noces, les gardes s'étaient tout d'abord montrés suspicieux à son endroit. Quand ils apprirent qu'il venait de la part de la famille Cendregué, ils finirent par le laisser passer.

Edwyn avait accepté ce rôle officiel pour sa famille pour plusieurs raisons, lui qui d'ordinaire n'avait presque plus de lien avec le seigneur son père. Tout d'abord, la crise de rire qui l'avait saisi en imaginant avec quelle colère son père avait du se résoudre à faire appel à son fils dément valait bien un voyage dans l'Ouest. De plus, les Cendregué et les Serrett avait une longue histoire de relations cordiales, voire amicales. Le jeune homme avait un souvenir vivace, alors qu'il n'avait pas plus de 15 ans, d'un voyage familial en direction de Montargent. Des années plus tard, des fiançailles avaient même eu lieu, entre Aliénor Serrett et son frère Rodrick. Malheureusement la future mariée était décédée juste avant les noces...Et maintenant que la jumelle de l'infortunée fiancée souhaitait à son tour s'avancer vers l'autel, les Cendregué se devaient d'être présents. Enfin, et l'une des raisons les plus importantes pour Edwyn, cela lui donnait une excellente raison de se rendre à Montargent, dont il avait entendu parler comme d'une fief de toute beauté, et il ne pouvait résister à l'idée de poser ses yeux sur un tel endroit.

Ayant pour l'occasion ressorti les beaux atours dont il se paraît quand il se rendait dans une famille noble, et par conséquent vêtu d'une élégante veste noire aux épaules décorées de plumes, il avait été présent dans le septuaire quand la jeune Azilys se fit placer le manteau ses épaules par son futur époux -un certain Swyft qui était totalement inconnu au Bieffois- priant les Sept avec une totale sincérité pour le bonheur et la réussite du couple de l'Ouest. Si les alliances entre sa famille et les autres maisons lui étaient totalement indifférentes, il n'était pas pour autant un misanthrope, et ne pouvait souhaiter aux autres que le bonheur.

Après la cérémonie, un grand banquet avait été mis sur pieds à Montargent, réunissant tous les convives, pour la plupart de l'Ouest ou du Conflans d'après les invités ou les emblèmes qu'il pouvait reconnaître. Edwyn n'étant pas tant intéressé que par les débats politiques qui pourraient avoir lieu autour des tables que par l'architecture du château ou encore les choix musicaux des artistes présents, il ne se mêla pas aux conversations. Cependant, il avait un devoir à remplir auprès de ses hôtes, et il ne sera pas dit qu'il avait manqué à ses obligations!

Quand il vit les jeunes mariés à peu près disponibles, il s'approcha d'eux doucement, esquissant une élégante révérence en direction de Lady Azilys. Il ne l'avait pas vue depuis des années, mais elle restait toujours aussi belle, et toujours aussi semblable à sa soeur décédée avant qu'elle ne puisse rejoindre la famille Cendregué.

-Lady Azilys, Ser Humphrey, en mon nom et en celui du seigneur mon père Lord Cendregué, veuillez accepter mes plus sincères félicitations pour votre union. Puissent les Sept veiller sur votre mariage ainsi que sur sur votre vie. Vous serez toujours les bienvenus dans le Bief si vous le souhaitez.

Il présenta ensuite à la mariée le cadeau que Dame sa mère avait prévu pour la jeune femme: Dans un écrin élégant et discret, une magnifique tiare en argent couronnée de décorations en forme de plumes de paon. Edwyn reconnaissait là le bon goût de sa chère mère. Cependant, ayant tenu à apporter sa touche personnelle, l'écrin contenait également une peinture représentant lady Azilys telle que Edwyn se souvenait d'elle, des années plus tôt, se tenant au côté d'un paon. Les couleurs étaient vibrantes et le trait sûr. Cela ne coûtait certes pas aussi cher que la tiare qu'il amenait aussi, ou encore que le cheval amené par lady Frey, mais l'élégance était présente.

Edwyn ressentit l'espace d'un instant l'envie de s'entretenir plus avant avec lady Azilys, lui présenter ses condoléances pour sa soeur Aliénor, mais il savait que le moment était particulièrement mal choisi. Il choisit donc de prendre congé poliment avant de reprendre sa place parmi les convives, reprenant son observation attentive des moindres recoins de l'architecture de Montargent, le nez levé vers le plafond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 633
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Jeu 4 Mai - 23:20

Thème


Ils avaient envie quitté les Tyrell ! Daven ne pouvait penser à autre chose. La compagnie des biefois lui était douloureuse et il avait sourit durant tous les premiers jours de voyage. Avant de laisser un plis d'inquiétude barrer son front lorsqu'Alyx avait quitté sa monture pour le carrosse des dames. Le reste du voyage avait été terriblement pénible. L'humeur exécrable de la Lefford était contagieuse et il n'avait décroché un mot à personne si ce n'était à sa femme lorsqu'ils s'arrêtaient pour loger dans quelques auberges. Les lits de pailles leur avaient fort heureusement été épargnés mais il manquait quelque chose au grand bonheur du Lannister. Son cheval et lui-même piétinaient d'impatience devant les immenses étendues qui s'ouvraient devant eux. Il ne pouvait pourtant satisfaire les envies de liberté de sa monture... qu'il ne partageait que grandement.  

Ils finirent enfin par arriver et Alyx ne lui laissa pas une seconde avant de filer jusqu'à son ami; Les quelques jours qui les séparaient du mariage furent infernaux pour le lion et il ne retrouva pas la couche de son épouse une seule nuit durant. Il rejoignit les gardes, la laissant aux mains de servantes qui durent supporter son humeur. Il dut pourtant être présent lorsque virent les noces. Le lion était rasé de prêt et ses cheveux avaient été coupé. Il avait tronqué l'armure qu'on ne lui connaissait que trop bien pour des vêtements aux couleurs des Lannister. Le lion brillait sur son haut et derrière lui, c'était un soleil qui brillait de mille feu. Alyx ne l'avait jamais vu et il aurait voulu lui en faire la surprise. Il n'en avait pourtant aucune envie. Dire qu'il était de mauvaise humeur n'était qu'un simple euphémisme.

Il garda le silence durant toute la cérémonie, droit et aussi froid qu'une statue de marbre. Il suivit Alyx lorsqu'elle le traîna jusqu'aux nouveaux époux, sourit à la nouvelle mariée et à l'homme qui avait rejoint sa vie, qu'il n'avait croisé qu'à quelque rare occasion mais n'ajouta rien de plus. Aucune parole ne franchirent pourtant ses lèvres. Il n'était pas là pour représenter la famille Lannister qui ne s'était très certainement pas gênée pour envoyer l'un des siens. Pour l'heure, il ne voyait aucune tête blonde si reconnaissable à ses yeux.

Il avait besoin de parler à Alyx, qu'importait s'il gâchait un jour de sa vie. Il n'avait pas envie de laisser les silences gâcher quelque chose de plus important encore. Le coeur du lion battait pour la jeune Lefford, qu'importe son tempérament orageux des derniers temps.

Tu es resplendissante Alyx. Dommage que je n'ai pu le voir avant. J'aurais aimé te dire combien j'apprécie le collier que tu portes autrement que devant une foule d'inconnu.

Sa voix était un rien froide et ne sous entendait que parfaitement ce qu'il ressentait au plus profond de lui. De la rancœur. Et l'envie d'explication quand au comportement de la Lefford des derniers jours.

1


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Sam 6 Mai - 20:34


banquet à Montargent
mariage d'Azilys et d'Humfrey

Les invités se succédaient devant le couple, les yeux d’Alyx les scrutaient avec intensité. Décidément certaines familles faisaient les choses en grande pompe. A en déduire le cadeau, cela venait des Brax. Une magnifique monture blanche pour le coq. Et visiblement Azilys était couverte de bijou vu les écrins qui se succédaient les uns après les autres. La jeune lady était gâtée, elle était sous la lumière. Le paon resplendissait et le coq avait piètre allure aux yeux de la Lefford. C’était bien parce qu’il fallait faire payer Tybolt de ses décisions qui avaient amené la mort à chacunes d’elles. D’abord Aliénor puis Lucian. Il fallait que cela cesse et ce mariage était le moyen de le privé de sa chère et tendre sœur. Mais à quel prix pour son amie ? Le coq était docile mais Alyx espérait qu’il saurait rester à sa place.

Daven brisa le silence à ses côtés et les mots qu’il prononça firent tourner la tête d’Alyx un peu trop vivement, ses iris verts lançant des éclairs outrés à son époux. Ses lèvres s’étaient pincées de frustration. Les compliments et les flatteries ne le mèneraient nulle part. Elle pouvait être belle et le médaillon pouvait lui plaire, elle avait entendu les reproches derrière les paroles froides du lion. Malheureusement la chance n’était pas du côté du Lannister, la Lefford était beaucoup trop susceptible depuis quelques semaines et si elle aurait pu présenter des excuses en temps ordinaire, là ce n’était pas le cas. Elle serait piquante, dangereuse et agissant comme si les Farman étaient dans la même pièce qu’elle. Mais le côté mielleux en moins.
« Oh mais peut-être que vous auriez pu me le dire si vous aviez dénié à rejoindre nos appartements les soirs au lieu d’aller courir derrière je ne sais quelle catin du coin. »

Elle était repassée par le vouvoiement, accentuant bien ses mots rempli de poison qu'elle ne destinait d'ordinaire pas à sa famille et encore moins à son époux. Jamais elle ne lui avait parler ainsi. Sur ses mots, la jeune fille tourna les talons, son menton en l’air, vexée. Alyx se dirigea vers les Frey qu’elle avait repérés. Elle ne savait pas à quel Frey elle avait à faire, il était beaucoup trop nombreux pour avoir mémorisé tous les visages et les noms. Elle aurait su reconnaître son oncle Lothar et ses cousins mais les autres. Mais la jeune femme qu’elle aborda avait quelques choses qui intriguaient la Lefford. Peut-être était-elle de la même branche que le mari de sa tante ? Lord Walder avait tellement d’enfant et avait eu tellement d’épouse qu’il était facile de s’y perdre. L’héritière de la Dent d’Or tenta de faire disparaître sa mauvaise humeur et afficha un sourire agréable sur son visage, malgré la colère qui lui broyait les boyaux.
« Lady Frey. Ser Robert, Ser Flément, lady Moya. Alyx Lefford, de la Dent d’Or.»

Si Alyx connaissait les Brax présent, les Frey ce n’était pas le cas. Elle trouvait leur présence étrange, Azilys les auraient-elles invités ? Ou alors c’était Humfrey ? Vu les incidents entre les Harlton et les Serrett dernièrement, les relations entre les paons et le Conflans étaient assez tendu. Ou alors Tybolt ? Aurait-il encore fait une énième erreur ?
« Avez-vous fait un trajet sans encombre du Conflans jusqu’à nos frontières ? »

Après le passage de la Dent d’Or, elle ne posait pas de question. Son père veillait à ce que les routes soient surs et sans briguant ou autre. Passer du Conflans au Terre de l’Ouest signifiait passé par la Dent d’Or. Il n’y avait pas de chemin plus sûr que cette route.


egotrip




2



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conflans
avatar
Conflans
Valar Dohaeris

Ft : Beren Saat
Multi-Compte : Baela Solverre
Messages : 112
Date d'inscription : 25/04/2017

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Sam 6 Mai - 21:28

Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq

   
Semaine 2 Lune 12 An 298

   


   
Tyta Frey et les invités

    La soirée se poursuivait avec calme, Theo et Donnel étaient dans la foule. Peut être trouveront ils de jolies ouestriennnes pour une futures alliances. Cela ferait plaisir à Walder. La jolie conflanaise était toujours au coté de sa sœur et des deux frères Brax. Un mariage était toujours un moment important, Tyta en avait beaucoup vécue et celui ci était le premier en dehors de sa famille. Une femme s'approcha, elle aussi habillée en bleue et surtout très belle. Tyta la regardait, de beaux cheveux bruns et avec une éducation parfaite. Une Lefford, Tyta connaissait bien cette famille car sa belle-sœur Leonella en faisait partie. Si ses souvenirs étaient bons, Alyx était la nièce de Leonella et l’héritière de la Dent d'or.
Merci Lady Alyx, tout le plaisir est pour nous. Flement était vraiment un homme parfait, un chevalier mais pourtant un troisième fils d'une grande famille. Lady Alyx, je vous présente ma sœur la dame Tyta Frey qui nous a accompagnés, étant chez nous ces temps pour nous visités. Morya savait magner les mots avec force et élégance, toujours de manière pacifique. Lady Alyx, c'est un plaisir pour moi d’être en votre présence. Ma belle-sœur Leonella parle toujours de sa famille avec beaucoup de respect;   Avec cette phrase, Tyta s'ouvrait dans une dynamique familiale pour que l’atmosphère reste toujours de bon augure. La question sur le voyage dessina un sourire assez franc sur le visage de Tyta. Merci de votre attention et oui le voyage s'est très bien passé. Nous n'avons pas eut de problèmes, seulement un peu de pluie au départ. Tyta se souvenait encore de la pluie à leur départ des Jumeaux et Lothar avait voulue qu'elle reste en attendant que cela se calme mais Tyta voulait profité d'un peu de liberté avant de se rangée comme épouse. Nous sommes passés devant la dent d'or avant de nous rendre à Corval et je vous avoue que les châteaux par ici sont bien plus spectaculaires que ceux du conflans. Votre région resplendit de beauté ou le conflans est gris et terne.   Tyta ne pouvait s’empêcher de critiquée sa région. Elle ne cachais pas qu'elle n'aimait pas cet endroit au contraire de l'ouest qui semblait aussi magnifique que dans les explications de Leonella et les lettres de Morya. Et puis ce mariage semblait bien plus spectaculaire que les mariages de sa famille. Les Frey étaient pourtant une maison assez riche mais Walder utilisait cet argent pour faire des dots gigantesques. Ce mariage est particulièrement réussi et pourtant nous les Frey faisons beaucoup de mariages. Elle était amère Tyta, elle se disait souvent qu'elle n'était pas née dans la bonne région. Cette soirée s’annonçait très intéressante surtout si la première rencontre était avec une Lefford, Tyta pensait presque à rencontrer un Lannister.
   

   
© DRACARYS



   We Stand Together

   



Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le bourgeon cristallin
avatar
Le bourgeon cristallin
Valar Dohaeris

Ft : Kristen Stewart
Multi-Compte : Gysella Bonfrère et Alysane Mormont
Messages : 2654
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Dim 7 Mai - 14:52

Mariage
Marianne Harlton et Torvald Smithwood
" Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq "
Semaine 2, Lune 12, An 298


Depuis plusieurs jours, les préparatifs pour un voyage à venir n’avaient eu de cesse que de permettre à la maisonnée des Harltons de s’enquérir du destin à venir. La nouvelle n’avait pas tardé à leur venir aux oreilles alors que l’annonce d’un mariage réunissant sa cousine à la famille Swyft n’avait pu que ravir le cœur de la jeune fille. Etait-ce là un signe des Sept pour ainsi accorder un peu de répit à Azilys ? Marianne osait y entrevoir l’ébauche d’un renouveau pour cette dernière et peut être même la fin d’un temps qui avait eu raison de sa tristesse. Le soleil étendait ses rayons sur la Lady de Montargent et même si leurs différents avaient révélé des caractères assez trempés des deux côtés, il n’en restait pas moins que Marianne apprenait la nouvelle avec une joie incommensurable. Un mariage ne pouvait que lui apporter bonheur et espérance. Voilà l’unique vision qui se reflétait devant ses yeux alors qu’elle accrochait ses doigts sur l’avant bras de son propre époux. Les souvenirs se mêlaient à l’instant présent. Leur permettant ainsi à l’un comme à l’autre de s’offrir quelques instants de complicités. Des temps silencieux mais qui, pourtant, signifiaient énormément pour eux, celui d’un avenir enfin prompt à leur accorder le meilleur. La chevauchée pour parvenir jusqu’à Montargent dura sept jours. Sept journées durant lesquelles joies, rire, et bonne humeur avaient su se partager entre la jeune lady, son époux et les accompagnants. Bien entendu, Ser Roadney avait tenu à garder sa place auprès de sa protégée, ne pouvant se résoudre à la laisser partir et ce même si Torvald était à ses côtés. Tel un frère qu’elle n’avait jamais eu, le chevalier veillait à la rassurer mais surtout à lui laisser entrevoir qu’elle avait également droit à tenir une place dans ce monde. Certes, cette dernière était minime en raison des autres, mais il n’en restait pas moins, que Marianne aspirait à cette voix qu’ils lui adoraient, celle d’un peuple qui ne méritait pas toutes ces injustices. « Par les Sept, je n’ai jamais vu d’aussi belles fioritures. » La jeune fille regarda en direction du chevalier avant de retenir un rire. « Ser Roadney, prenez garde à votre langage. Nous serons probablement montrés du doigt pendant notre voyage. » Torvald s’empressa de venir la rejoindre et entreprit de poster son destrier à sa hauteur avant de lui prendre la main et la lui baiser délicatement. « Je suis sûr que ta cousine sera malgré tout contente de nous voir. » Marianne lui sourit de ce sourire qui se voulait compatissant. Torvald trouvait toujours les mots pour l’apaiser et lui permettre de laisser de côté la culpabilité qui la rongeait incessamment.

La cérémonie venait de se terminer et déjà les invités se divisaient par-ci par-là afin de rejoindre le lieu dans lequel le banquet se tiendrait. Marianne ne manqua pas de lancer des regards en direction de sa cousine, essayant de reconnaître là des attitudes auxquelles elle aurait pu avoir à faire face dans le passé. D’ailleurs, c’est à l’une de ces occasions, qu’elle confronta son regard à celui de son époux. Ser Humfrey Swyft donnait l’impression d’être tel un faon égaré devant ce prestige auquel il n’était pas préparé. Une pointe veilla à s’immiscer dans le cœur de la jeune fille alors qu’elle reconnaissait là un témoignage de son propre passé. Ce qui l’incita d’ailleurs à serrer un peu plus la main de son propre époux. Elle comprenait ses craintes, tout comme elle parvenait à admettre celles qui devaient saisir le jeune homme au centre de l’attention. D’autant plus que seule l’ambition régnait en ces lieux, rien de plus. Ce triste constat poussa la jeune fille a baisser son regard alors que la voix de Torvald lui rappelait qu’elle ne devait pas s’inquiéter autant. Non, elle ne le devait pas et pourtant elle ne parvenait pas à s’empêcher de le faire. « Te sens-tu ainsi pris au piège par notre union ? » avait-elle osé lui demander alors que la marche avait été instigué en direction de la destination. « Tu sais bien que non ma Douce, tu es la plus belle chose qui ait pu m’arriver. » Son sourire vint s’accrocher délicatement au sien et ce dernier se renforça au moment où elle sentait ses lèvres se déposer sur son front. Il représentait sa force, et ne se doutait probablement pas à quel point il était celui pour lequel elle aurait été prête à soulever des montagnes et à affronter n’importe quel obstacle. Obstacle qui se présentait sous ses yeux actuellement d’ailleurs.

La jeune fille se mit à déglutir alors que tout portait à croire que les premiers invités avaient déjà offerts des présents. Marianne ne manqua pas de remarquer que la famille Frey était également présente, ce qui lui valut un rapide coup d’œil en direction de Lord Tybolt pour comprendre. Elle se doutait que cette invitation était de son ressort, tout comme la sienne l’était également. Et c’est en prenant son courage à deux mains, qu’elle finit par entraîner Torvald devant les mariés afin de célébrer à leurs tours leur union. « Ser Swyft, lady ma cousine, sachez que la famille Harlton vous félicite d’une telle union. Puissent les Sept vous accorder bonheur, prospérité ainsi que pérennité de votre nom. » Elle baissa légèrement sa tête en guise de révérence. « Nous tenions à vous offrir quelques présents pour ainsi vous rappeler l’union entre un époux et sa femme. Pour vous lady Serrett. » Torvald venait tout juste de présenter un écrin dans lequel se renfermait un bracelet d’argent finement sculpté sur lequel trônait en son centre une plume de paon. « Et pour vous mon cousin. » Ser Roadney vint à ramener une cape dont l’encolure reprenait exactement le même ornement que celui du bracelet. Après quoi, les protagonistes se retirèrent préférant s’isoler, ne sachant pas comment si leur présence était désirée ou non.

Made by Neon Demon


Three flowers he gave to me, the pink, the blue, and the violet, too. And the red, red rosy tree,
The red, red, rosy tree. I want to stay with him far from the madding crowd.
hope is rising
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Dim 14 Mai - 13:06

Mariage
Humfrey Swyft
" Banquet à Montargent, union du Paon et du Coq "
Semaine 2, Lune 12, An 298




Le grand jour était enfin arrivé. Je ressentais un certains mal être et une boule au ventre se former. Cela me rendait malade de penser que j'étais aussi fébrile qu'une simple fillette. L'excitation, la crainte, l'angoisse de faire un pas de travers, d'être la risée de ma maison accaparait maladivement mon esprit. J'étais au devant du miroir, m'attelant à être fin prêt pour cet événement que la plupart des nobles de l'Ouest et des contrées du Conflans attendaient impatiemment. Je m'étais pourtant préparé à cette éventualité, je m'y étais fait et je n'avais plus qu'à accepter. C'était une manière ironique de croire que je faisais cela de mon plein gré. L'obligation et le devoir étaient mes seuls alliés. Après tout n'avais-je pas vouée ma vie à mon oncle et juré obéissance et loyauté ? En étant face à cette magnifique lady aux allures de princesse j'en étais un peu plus convaincu.

Si dans mon malheur je laissais derrière moi les champs, l'odeur de la liberté et des gerbes de blé, cela n'enlevait rien à la personne entière, loyale et volontaire que je m’efforçais d'être depuis que j'étais en âge de tenir une épée. Le plus difficile dans toute cette cavalcade entre noblesse et euphorie n'était-il pas finalement de porter un autre nom et de quitter la région dans laquelle j'avais depuis toujours vécu jusqu'à aujourd'hui ? Je restais un coq dans mon cœur, mon esprit, mon sang. Une dernière accolade auprès de l'homme qui m'avait tant apprit, apporté et fait de moi le chevalier qui se dressait modestement et humblement devant cette magnifique créature que voici. Les tensions qui échauffaient mon cœur et donnait à ma figure des allures bien tristes se dissipèrent au fur et à mesure que l'instant fatidique était prêt à se produire.  

La cérémonie se déroula sans accro. Un silence pieu, honorable et quelque chose en moi déjà me disait tout bas. « Pourquoi es tu si crispé ? »  Cette petite voix avait raison, je ne pouvais allé à l'encontre de ce que l'on aspirait pour les projets d'alliances et des familles respectives que nous représentions lady Azilys et moi même. Je ne voulais pas être ici, j'ai envie d'hurler et de partir retrouver mon foyer. Cela n’arrivera pas, reste tranquille et le chemin sinueux que tu traverses t'aidera à soulager cette irascible peine qui grandit en toi. C'est peut être cela finalement, devenir un homme. Faire des choix désintéressés pour le bien commun. Connerie que tout ça. Je ne vois que l’œil scrupuleux et les accords passés entre mon oncle et ce foutu paon. J'admire quelques instants sa robe à la pigmentation bleue. Elle me sourit, ses pommettes roses me font plaisir à regarder et ses lèvres esquissent un sourire enjoué. Que peut elle bien penser ? Est elle réellement heureuse ou fait elle tout ça dans le seul but de m'humilier ? Dans le fond elle semble être entrain de jubiler. Je ne tardais pas à étirer mes lèvres moi aussi quand elle interpella d'une cinglante verve ma position de mari, même si il ne s'agissait ici que d'un mariage matrilinéaire.

« Vous avez sûrement raison ma dame. » Répliquais-je poliment tout en continuant d'exercé ce sourire si étirer qu'il m'en rendait plus expressif que jamais je ne l'avais été. La pression est redescendu. Je suis assis là à ses côtés et l'ambiance est beaucoup plus agréable. Je reste là, naïf à voir débouler devant elle l'imposante assemblée d'invités et convives qui viennent la saluer. Ils sont là pour elle assurément, la plupart de ces nobles n'avaient jusqu'ici aucune idée de qui j'étais et c'était mieux ainsi. J'aurais préféré que la majorité n'aient même pas connaissance de mon infime existence. Pour ne pas froisser l'orgueil que je terrais en moi depuis notre dernière rencontre je buvais silencieusement réfléchissant déjà à ce qui allait bien pouvoir arrivé par la suite de tout ceci. Mon oncle festoyait comme à son habitude, le rire gras et l’œil brillant après plusieurs coupe de vin débordantes. Pourvu qu'il ne s'endorme pas comme un cochon sur la table pensais-je. Il ne manquerait plus que ça pour faire passé notre maison pour des queutards, ivrognes et sans cervelles.

La piqûre de rappelle gonfla ma déception. Il n'y avait plus de notre, c'était comme si elle n'avait jamais existé. Je m'amusais malgré tout, le frère de ma femme avec ses manières et son air supérieur de cul élevé au rang de noble fit l'éloge de ce mariage et offrit l'animal favori d'Azilys. Que de prévisibilité, je faisais mieux de taire cette pensée car après tout un coq a très peu de valeur à côté de cette créature oh combien magnifique. Je levais mon verre face à son discours reprenant une bonne gorgée, je devais me brouiller l'esprit face à tant de fioritures et de mesquinerie.

Le balai des convive n'en finissait plus. Après le grand frère voici un visage ensoleillé que voici. La maison Lefford portait bien son nom. Lady Alyx fille de la dent d'or encore une maison prestigieuse par le passé et si efficace dans sa manière détournée de me souhaiter bonne fortune. « C'est un cadeau que je n'ai pas mérité. Je suis heureux que l'amitié que vous portez à ma femme soit aussi solide. Je vous remercie lady Lefford. » Cause toujours grenouille de bénitier. Je ne suis pas dupe sur le jeu des bonnes manières aussi noble, riche et de bonne famille que tu es. J'observais le Lannister à ses côtés. Qui ne le connaissait pas ? Dans l'Ouest tout le monde pouvait se douter qu'il s'agissait là de Daven, le talentueux, beau et richissime Lannister. Ils faisaient une bien belle paire ces deux là ensemble.

Je commençais à fatiguer, je contemplais ma coupe vide et me résignais à arrêter de boire pour l'instant. Je saluais poliment gratifiant de ce foutu sourire que je n'arrivais pas à enlever. Il fallait faire bonne figure je suis un paon d'argent maintenant. Cela me donnait envie de vomir, déguerpir prendre un bout de nappe et cracher le morceau de viande trop recouvert de gras à en suffoquer. Je déglutissais lentement me concentrant jusqu'à être surprit par les yeux de ma femme qui était il faut le dire extrêmement gâtée. Un soupir de soulagement vint me traverser l'esprit, elle était semble t-il heureuse et c'est tout ce qui importait pour aujourd'hui. Je me redressais rapidement de mon siège face au regard furibond de Lord Swyft qui me toisait d'une bien étrange façon. Bordel même quand je ne suis plus sous sa tutelle il arrive encore à me foutre mal à l'aise. La famille Brax et Frey se présenta par la suite, mon oreille écoutait pendant que mon regard distrait se recentra sur le visage de cette lady. Je passais ma main sur mes lèvres crissant ma barbe sortant de mes rêveries. J'étais comme figé dans cette forme de mutisme, balbutiant ma surprise en entendant le présent que l'on offrait à ma femme mais aussi pour moi. Je jetais un regard sur ma femme pinçant mes lèvres  essayant de percer à travers ce doux visage si elle y était pour quelque chose. « C'est un très beau c...Cadeau... Je vous remercie beaucoup. » Déclarais-je en saluant nos deux invités.

À peine avais-je le temps de reprendre place qu'un autre convive vint se présenter. Je me relevais aussitôt mes fesses n'ayant même pas eut le temps de toucher le bois de mon siège. « Merci, je pense qu'il en est de même pour l'Ouest. Vous serez toujours bien accueillit à Montargent. » Lançais-je spontanément me rendant compte que mon opinion et mon initiative étaient peut être déplacée. Je me trouvais bien stupide et laissait un sourire gratifier maladroitement mon visage une fraction de seconde avant de reprendre ma place. C'était au lord de Montargent et à sa famille, ma femme d'en décider naturellement. Finalement j’aperçus de mon œil azuré la cousine de ma femme. Elle se présenta et à ses côtés un homme qui semblait tout comme moi un peu à part des grandes maisons de notre bien aimée terre. Je me redressais légèrement face à ses paroles riant et souriant de bonne grâce. « Je suis heureux et honorer de vous rencontrer. » Déclarais-je manquant de renverser mon verre en tendant mes mains vers celle de Torvald l'empoignant vigoureusement pour le saluer. Il n'était pas comme les autres, quelque chose me disait que ce n'était pas qu'une simple intuition. J'observais le présent de ma femme puis vint un autre qui m'était alors destiné. « Merci beaucoup, j'en ferais bon usage j'en suis sûr. » Terminais-je alors que mes pensés voguaient déjà au loin dans le sillage des servants et des invités se laissant porté de part et d'autres de la salle. J'étais là, assis sur cette chaise. Mes yeux allaient et venaient se poser sur ma famille, sur les amies de ma femme puis sur cette main apposée sur la table. Je me risquais à faire un geste, il était naturelle, l'euphorie peut être me donnait envie de saisir cette main délicate. Un geste de tendresse, peut être qu'elle ne s'en souciait guère. « Tu sembles satisfaite. Je me trompe ? »



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Le Paon d'Argent
avatar
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris

Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Baelor Noirmarées
Messages : 469
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Dim 14 Mai - 18:56

Mariage
Azilys Serrett
" Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq "
Semaine 2, Lune 12, An 298


À peine avait-elle été voir le magnifique Paon que Tybolt lui avait offert, qu'Azilys regagna sa place auprès de Humfrey. Les différentes maisons venues à son mariage allaient défiler les uns après les autres et son sourire fit de plus radieux, quand les premières personnes qui se présentèrent furent Alyx et Daven. Prenant l'écrin de velours que lui tendit le serviteur, sa soeur de coeur les félicita mais surtout elle s'empêcha de rigoler face à doux termes de son amie. Étonnamment, le coq répondit assez bien, lui qui avait toujours tendance à dire la vérité, se retrouvait à savoir jouer tel un Paon. Croisant le regard de l'héritière, elle lui fit comprendre qu'elle ne s'attendait pas à ce genre de réaction de sa part et ce fut à ce moment-là qu'elle remarqua que Daven n'avait pas dit un mot, certes, il lui avait souri, même une chose clochait. S'il avait osé briser le coeur de son amie, il entendrait parler d'elle, mais ce n'était pas le moment de faire un esclandre, préférant ouvrir l'écrin, pour y découvrir une paire de boucles d'oreilles en or formant des plumes de Paon. Que de beauté.

- Elles sont magnifiques, Alyx.

Son ton était ému, prouvant qu'elle avait été véritablement touchée. En soi, ce n'était pas réellement le cadeau en lui-même qui l'émouvait, mais bien plus d'avoir la présence de la seule personne qu'elle estimait véritablement de sa famille en ce jour. Tandis que d'autres invités virent les félicités, Azilys observa Humfrey du coin de l'oeil. Qu'est-ce qui pouvait bien se passer dans sa petite tête ? Elle espérait qu'il ne boirait pas trop, ne sachant pas s'il savait se tenir sous l'effet de l'alcool. Finalement, elle fut coupée dans ses pensées par l'arrivée de la prestigieuse famille Brax de l'Ouest et de celle de Frey. Là, elle se retrouvait bien surprise de les trouver à son mariage. Surement encore une idée saugrenue de Tybolt, son demi-frère et son amour du Conflans, lui donnaient vraiment du fil à retordre. En tout cas, elle ne laissa pas entrevoir son désintérêt total de la région de sa cousine. Face au cadeau, offert par les Frey, Azilys sourit. Un autre présent bien magnifique qui représentait sa maison. Elle avait de quoi être fier, mais le plus étonnant fut le cheval offert à son époux. Celui-ci lui porta un regard, comme s'il pensait qu'elle était au courant de tout ça. Personnellement, faire rentrer un cheval dans la salle de banquet serait bien la dernière de ses idées, mais au moins, il semblait être heureux, il pourrait aller galoper dans les montagnes pendant qu'elle s'occuperait des affaires de la famille. Finalement, elle comprit que la jeune Frey n'était, au final, venu que parce que sa soeur avait épousé un Brax.

- Je suis heureuse de vous compter parmi les convives et vous remercie de votre présent, le Conflans a une place entière en mon coeur et je suis touchée que des représentants de cette région soient présents pour cette belle journée.

Ses talents pour cacher la vérité n'étaient plus à prouver. Personne ne pouvait se douter qu'elle avait horreur du Conflans, surtout depuis que son jeune frère y était mort, quelques mois plus tôt. Les apparences restaient le maître du jeu pour la Serrett. Le prochain à venir présenter ses respects n'était nul autre qu'un Cendregué, Azilys put le reconnaître à un seul coup d'oeil, il fallait dire que les traits légers qui faisaient penser au peuple de YI-TI aidaient beaucoup en ce sens. Quel ne fut pas son regard perplexe lancé à Humfrey quand il répondit au représentant des Cendregué. Il était vrai qu'il serait toujours bien accueilli, mais ce n'était pas sa place de le dire. Retournant le visage vers le jeune noble, elle le remercia pour la tiare et annonça avec un sourire :

- Nous trouverons surement du temps pour pouvoir échanger sur l'amitié de nos deux familles.

Cela serait surtout un bon moyen d'en découvrir plus sur la mort de sa soeur, morte quelques heures avant son mariage. Là, tandis qu'elle voyait sa cousine approcher pour son plus grand désarroi, elle prit le temps de murmurer à l'oreille de son mari par rapport à ce qui venait de se passer :

- Vous vous sentez pousser des ailes !

Une phrase bien claire pour spécifier d'y aller doucement sur les invitations. Fort heureusement qu'il s'agissait des Cendregués, car s'il se retrouvait à inviter du genre une famille du Nordiens, elle lui ferait comprendre bien comme il faut ce qu'était être un Serrett. Pour dire, ne pas inventer tous les pécores du coin. Face à sa cousine et son époux, les traits d'Azilys se refermèrent, elle ne pouvait pas jouer la comédie avec Marianne, surtout après sa dernière visite à Castel-bois. À l'inverse, Humfrey sentait beaucoup plus à son aise, riant même, la Paon d'Argent en leva les yeux au ciel. Voilà que son époux se sentait enfin en famille. Les deux cadeaux étaient fort plaisants, Azilys ne s'attendait pas à en recevoir d'une telle qualité des Harlton, mais grimaça face à la cape offerte portant le même ornement que son bracelet. Pour elle, Humfrey restait un coq, un coq uni à un paon, voilà tout. D'un ton calme, elle ajouta :

- Je prendrais bien soin de votre présent, Lady Harlton.

Pour le coup, ce fut plus Humfrey qui fut un meilleur accueil aux cousins de la famille, même s'il évita de justesse de renverser un verre sur eux. Quand, ils les quittèrent, elle remarqua Tybolt allé dans leur direction et son regard prit des lueurs plus sévères, jusqu'au moment de sentir la main d'Humfrey prendre la sienne. Tournant la tête vers lui, jamais, elle ne l'aurait imaginé avoir ce genre de geste à son égard. Ne devrait-il pas la détester pour lui avoir imposé ce mariage ? Là, il la rendait vraiment confuse. Ne retirant pas sa main pour autant, elle lui répondit d'un air ironique :

- Le plus beau jour de ma vie. Finalement, elle laissa apparaître un léger sourire. Vous vous en sortez pas trop mal même si j'avoue, j'aurai adoré vous voir renverser le verre sur l'époux de ma cousine.

Se laissant aller à rire et partager ce moment complice avec son époux, elle s'arrêta net en apercevant les traits de son cousin. Cela faisait des années qu'elle ne l'avait pas vue, pour dire son père était encore en vie à cette époque. Se levant, elle emporta son chevalier avec elle pour aller rejoindre les deux Fer-nés. Là, elle se retrouva sincèrement intimidée face à la soeur de son père. Celle-ci s'était enfouie de Montargent pour suivre le père de Harras, un mariage fait d'amour et d'aventure, un mariage qui avait tant fait rêver sa jumelle. Saluant son cousin avec un grand sourire sincère, elle vint à échanger avec sa tante et décida d'aller les présenter au reste de la famille, les emmenant à eux.

- Marianne, Tybolt. Je voulais vous présenter notre tante, Lady Harloi ainsi que son fils Harras qui est venu vivre quelques années à Montargent en qualité d'écuyer.

Azilys était si fière d'elle, surtout en voyant l'expression fermée de Tybolt, il n'était pas du tout ravi de les voir, alors que même Albéric avait fait une place à Harras dans la famille pour qu'il devienne chevalier. En tout cas, elle avait hâte de voir la réaction de sa cousine qui tendait toujours la main à son prochain, mais le ferait-elle pour des Fer-nés ? Elle arriva à capter le regard d'Alyxqui se retrouvait un peu plus loin. Les deux jeunes filles étaient lancées dans leur jeu favori. Tybolt finit par s'éloigner sans dire un mot et demanda aux serviteurs de commencer à servir la nourriture, tandis que le Paon d'Argent s'accrocha au bras de son mari avec grand sourire et échangea un regard complice avec Harras.  Lui, contrairement à beaucoup des invités savait de quoi elle était capable.

Made by Neon Demon


I have no rival
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 633
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Lun 15 Mai - 0:50

Thème


Son regard devient plus glacial encore à la réponse d'Alyx. Ses poings se serrèrent, un seconde. Daven contrôlait bien moins ses nerfs lorsqu'il parlait à son épouse qu'à une assemblée où il devait se montrer le plus mielleux du monde. Que croyait-elle ? Qu'il allait supporter son humeur qui n'avait plus rien à voir avec celle qui avait été la sienne pendant tout leur voyage dans le Bief. Il n'était que tomber d'avantage amoureux d'elle à Hautjardin et voilà qu'il se retrouvait maintenant avec une peste qu'il n'avait jamais connu de la sorte. Il était un Lannister, pas un misérable Farman qu'elle s'amusait à torturer de ses paroles emplies de poisons. Il darda des prunelles brûlantes dans sa direction mais plus du désir, juste de l'envie de la recadrer rapidement.

Si ton humeur avait été celle de la femme que j'ai épousé je serais rester plus facilement à tes côtés. Quand aux catins, j'ai le regret de t'annoncer que je n'en ai troussé la moindre. J'aurais peut-être dû le faire, pour que tes reproches sonnent plus véridiques à mes oreilles. Montre toi jalouse si tu le veux Alyx mais tu ne me rappelleras pas à toi de la sorte.

Il tourna alors les talons, le visage grave. Sans un mot pour personne, le Lannister se dirigea jusqu'au banquet et ordonna qu'on lui serve un verre de vin. Il avait envie de fuir cette satanée cérémonie sans le moindre intérêt. Voir les deux animaux de basse cour se lier lui semblait le plus ridicule des faits. Ils tremblaient tous de toute manière, devant les griffes et les crocs du lion.

Un soupire s'échappa pourtant des lèvres du Lannister alors que ses yeux se rendirent jusqu'à Alyx. Il ne pouvait s'empêcher de la regarder, encore et encore. Elle était trop belle. Peut-être avait-il été trop froid dans ses paroles qu'il regrettait déjà. Il n'avait envie de finir comme trop de couple qu'il avait vu. Il était amoureux d'Alyx et de son mauvais caractère mais les derniers jours avaient été pires que d'habitude. Il y avait quelque chose qui avait rendu sa femme de mauvaise humeur et il voulait le découvrir. Il resta pourtant silencieux, refusant de s'approcher des convives. Là, il voyait la meilleure amie de sa femme en compagnie d'un groupe dont il ne reconnaissait que le blason. Et là bas, Alyx était en pleine discussion avec la délégation des Frey et une belle créature à la chevelure de jais. Non, décidément, il était mieux dans son coin. Encore plus lorsqu'une charmante demoiselle vient prendre un verre à côté de lui et que son rire transforma son visage encore enfantin. Pour une fois, Daven ne pensait au charme. Il se contenta de faire la conversation à la jeune fille qui minaudait. Lui n'avait pas envie de séduire ou de jouer mais il ne la remis pas à sa place, se contentant de rire lorsqu'elle osa une petite parole plus coquine que les autres. De toute manière, il avait tout les tords ce soir. Autant les rendre réels.

5


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Jeu 18 Mai - 18:01


banquet à Montargent
mariage d'Azilys et d'Humfrey

Elle avait envie d’hurler, la réponse aurait dû la faire éclater d’un rire moqueur qui aurait été suivit d’une réplique cinglante. Mais non, juste une envie de lui hurler au visage. Mais ce n’était ni le lieu, ni le moment. Pourtant Alyx sentait que ses émotions étaient étranges. Elle savait que cette envie de lui hurler dessus n’était pas normal, jamais elle n’avait été ainsi, aussi susceptible, aussi sur les nerfs. Elle ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivait, elle ne trouvait cependant aucune explication à ces sautes d’humeurs et à ces émotions qui étaient à l’opposé de ce qui la caractérisait. Tourner les talons comme le lui avait fait était surement la meilleure des choses à faire pour eux. Laisser leur mauvaise humeur disparaître avant de remettre les points sur les i.

C’était donc vers la délégation des Frey et des Brax que la jeune fille s’était dirigée, apaisant un peu le feu qui lui rongeait l’esprit avec violence. Converser avec des nobles contre qui elle n’avait aucun grief lui permettait de retrouver un peu de calme. Elle devait garder ses sens en alerte afin de ne pas louper d’information ou des tonalités dans les paroles de ses interlocuteurs. Elle devait redevenir l’héritière de la Dent d’Or, la fille de Leo Lefford. Elle n’était plus lionne ici, elle était le soleil de la Dent d’Or qui devait briller. Lady Morya Brax lui présenta alors sa sœur, lady Tyta Frey et Alyx inclina respectueuse la tête. La dîtes Frey prit ensuite la nouvelle, lui annonçant qu’elle était une des sœurs de ser Lothar. Les yeux de la jeune fille s’allumèrent d’une légère étincelle de surprise et d’intérêt.
« Ma tante a toujours été très attaché à ses racines dans l’Ouest. Je suis heureuse de pouvoir rencontrer sa belle-famille. »

Les Frey étaient tellement nombreux que de tomber dans la branche à laquelle était marié Leonella était un coup du hasard. Cela faisait bien des années qu’elle n’avait pas vu sa tante, elle n’était âgée que de onze ans quand cette dernière avait épousé ser Lothar. Et depuis, elle ne l’avait pas revue. Elle n’avait jamais été très proche de sa tante mais elle savait que son père la portait dans son cœur et elle avait quand même été d’un réconfort pour la petite fille qu’elle était quand sa mère avait quitté ce monde. Le voyage du Conflans vers l’Ouest avait visiblement était un peu pluvieux et Tyta avait été impressionné par les châteaux qu’on pouvait trouver dans la région, cela n’avait visiblement rien à voir avec les terres humides du Conflans.
« Nous possédons deux climats différents et le Conflans doit être encore marqué par les diverses guerres du passé. Je suis qu’on peut trouver quelques merveilles en cherchant bien. Lorsque vous retournerez dans le Conflans, n’hésitez pas à vous arrêter à la Dent d’Or, je suis sure que mon père serait ravi de vous recevoir et de prendre des nouvelles de sa chère sœur. »

Elle venait d’inviter la Frey à la Dent d’Or, son père ne dirait pas non, s’il pouvait satisfaire les Frey et prendre quelques nouvelles de Leonella. La remarque sur l’organisation du mariage fit naître un léger sourire amusé sur les lèvres de la Lefford. Il était vrai que ce mariage semblait réussit sur tous les points. Mais Alyx connaissait les secrets derrière ce mariage et si les gens n’en voyaient que du feu, c’était parfait. Le regard vert de la demoiselle s’attarda un moment sur Azilys qui conversait avec les Harlton mais son regard fut bien vite attiré par une silhouette qu’elle n’avait pas vue depuis quelques temps et qui assombrit considérablement le tableau. Tybolt avait commis une nouvelle erreur. Inviter les Farman…
« Réussi…si vous voyez cela comme cela, c’est que lord Tybolt a réussi son pari. Je ne vois pas vraiment cela du même œil. Il a commis quelques erreurs diplomatiques…mais cela n’est visible que par peu de personne. Je vous prie de m’excuser mais je dois régler une affaire urgente…avant qu’on ne vole mon époux. Passez une bonne soirée. »

Elle inclina la tête avant de se diriger vers le banquet où se trouvaient Daven et la Farman. Sircea Farman…Elle osait se pavaner devant son lion. En dehors de la jalousie, sa haine pour les Farman revint. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait eu l’occasion de les remettre à leur place. Une petite piqure de rappel ne leur ferait pas de mal.
« Lady Sircea… Qu’elle surprise de vous voir en ses lieux…Laissez-moi devinez…Lord Serrett vous a envoyé une invitation… Cela m’étonnerait fort que cela vienne de la mariée….elle n’oserait jamais me froisser de la sorte en vous invitant… » Alyx glissa son bras autour de celui du lion. « Vous visez les hommes mariés désormais ? Vous êtes aussi désespéré que cela ? Vous n’avez pas réussi à avoir un Fléaufort…alors un Lannister… qui en plus est…marié… » Elle lâcha Daven s’approchant dangereusement de la Farman. « La prochaine fois que je vous vois tourner autour de mon époux…je ne serais pas aussi cordiale….disparaissez avant que je n’arrive à vous faire mettre dehors par la mariée… »

Sircea déguerpit en étant aussi rouge que le rouge des Lannister. Elle se retourna vers son époux, la colère lui donnant la nausée.
« Une Farman….vraiment… »

Alyx n’eut guère le temps d’ajouter quoique ce soit. Une nausée plus que violente, la força à quitter la salle de réception en courant. Elle réussit à atteindre l’extérieur, elle trouva un coin à l’abri des regards et laissa son corps exprimé son mécontentement. Elle rendit le contenu de son estomac, le souffle court. Qu’est-ce qu’il lui arrivait ? Elle n’avait jamais eu de nausée aussi violente à cause de la colère ou de la tristesse. Cela n’avait aucun sens. Une nouvelle vague de spasme s’empara de son estomac mais qui était vide. Elle ne cracha que la bille qui lui brûla la gorge et l’œsophage. Elle tenta de se concentrer sur sa respiration pour calmer son cœur qui s’était mis à battre frénétiquement. Sans vraiment s’en apercevoir, elle avait posé une main sur son bas ventre, comme si c’était lui le responsable de tous ses mots.

egotrip

3





We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 120
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Ven 19 Mai - 11:11

Edwyn faisait son devoir familial en se présentant à ce mariage comme le représentant de la maison Cendregué. Il n'avait accepté que parce que cela lui séait de voir le magnifique château de Montargent, de revoir la famille Serrett qu'il avait connu dans son enfance, et pour le plaisir d'imaginer son père enrager. C'était normalement lui qui aurait du se rendre ici, ou son frère aîné, Alaric. Mais apparemment, ce dernier était cloué au lit par une fièvre qui inquiétait toute la famille, qui n'avait donc pas pu faire le déplacement, et donc c'était à Edwyn, déjà sur les routes, de faire le voyage. Il n'avait jamais été proche de son frère Alaric, ce dernier trop emporté par ses futures responsabilités de seigneur de Cendregué pour être intéressé par les divagations de son petit frère. Après la rébellion, il avait suivi son père, et c'était même montré méchant à son égard à plusieurs reprises. Le presque mestre ne s'inquiétait donc pas outre mesure pour son futur seigneur, il ne doutait de toute façon pas qu'il se remettrait.

Il s'était donc approché du jeune couple avec les cadeaux, comme il en avait convenu avec dame sa mère. Les Serrett étaient des alliés de longue date, et Edwyn se souvenait de plusieurs visites à la famille de l'Ouest. Les deux maisons devaient même s'unir par un mariage entre Rodrick Cendregué et Aliénor Serrett, qui n'avait pas pu avoir lieu dans de tragiques conditions. Le jeune homme avait déjà quitté le fief à cette époque, mais le peu de contact qu'il entretenait avec les siens passaient par sa mère et sa soeur, qui n'avaient pas manqué de lui raconter ce douloureux épisode. Edwyn était une personne solitaire, mais pas insensible, et il avait ressenti une tristesse certaine en apprenant le décès de la jeune lady Serrett. Elle ne méritait certainement pas mourir, et certainement pas dans ces conditions. Comment la nouvellement mariée Azilys était parvenue à surmonter la chose?

Quand il présenta ses respects au jeune couple, il leur dit que, bien sûr, ils seraient toujours les bienvenus sur les terres de sa famille. Cependant, ce ne fut pas lady Azilys qui lui répondit dans un premier temps, mais bien son époux. Edwyn tourna la tête dans sa direction avec un air légèrement surpris. Il avait conscience que ce mariage ce faisait en faveur de la maison Serrett, selon un système matrilinéaire relativement rare à Westeros en dehors de Dorne. Il s'était donc instinctivement adressée à Azilys, d'abord parce qu'il la connaissait, et également en tant que cheffe de cette union. Il se dit l'espace d'une seconde que ce mariage plairait à cette jeune femme rencontrée à Haujardin, lady Abigaëlle Rowan.
Le jeune Bieffois, très sensible de nature, sentit l'infime crispation de la mariée en entendant son époux prendre les devants. Pour éviter de prolonger un potentiel malaise, il hocha la tête avec un sourire en direction de Ser Humphrey -après tout, il ne cherchait qu'à bien faire-, tandis que lady Azilys évoquait une future discussion sur l'histoire de leurs deux familles.

-Cette conversation sera importante à n'en pas douter, lady Serrett. Ser Humphrey, je n'avais pas eu l'occasion de faire votre connaissance plus tôt, mais c'est néanmoins un plaisir de vous rencontrer. Je vous souhaite le bonheur à vous deux. Que les Sept veillent sur votre union.

Edwyn s'inclina une nouvelle fois, adressant un sourire aux mariés, et particulièrement à Ser Humphrey qui ne semblait pas tellement à son aise au milieu de ce banquet, avant de se retirer pour reprendre sa place au banquet.
C'est alors qu'il aperçut une jeune femme vêtue de bleue, qui discutait plus tôt avec une autre femme de l'Ouest, inconnue à Edwyn, qui s'était éloignée, manifestement pour se disputer avec son époux-un Lannister, d'après ses couleurs-. Son attention toujours portée sur mille choses en même temps, le jeune homme du Bief l'avait entendue se présenter comme étant lady Tyta Frey des Jumeaux, avant de critiquer sa région, le Conflans. Incapable de s'en empêcher, il s'approcha d'elle d'une démarche souple avant de lui adresser un sourire:

-Ma Lady, je suis sûr que vous sous-estimez votre région. Le Conflans ne brille peut-être pas comme l'Ouest, mais je suis néanmoins certain que la beauté s'y trouve, même quand le ciel n'est pas aussi clément que sous ces latitudes.

Edwyn profita qu'un échanson passe à côté de lui avec du vin pour saisir prestement une coupe au passage. Il sentait l'amertume de la jeune femme, et il ne désespérait pas de lui rendre le sourire.

-Lady Frey, c'est bien ça? Enchanté de vous rencontrer. Je suis Edwyn de la maison Cendregué, famille vassale des Tyrell.

Il se présentait encore souvent de cette façon, relativement protocolaire, bien qu'il refusât le plus fréquemment qu'on l'appelle messire, ou qu'on l'affuble d'un quelconque autre titre. La raison en était simple, surtout dans un mariage où les origines étaient diverses, il était plus simple plus chacun de se situer. Et puis, il trouvait que son nom de famille sonnait bien. Ce qui était une raison bien suffisante à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conflans
avatar
Conflans
Valar Dohaeris

Ft : Beren Saat
Multi-Compte : Baela Solverre
Messages : 112
Date d'inscription : 25/04/2017

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Ven 19 Mai - 21:37

Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq

   
Semaine 2 Lune 12 An 298

   


   
Tyta Frey et les invités

   
La jeune Frey toujours en compagnie de sa sœur fut heureuse de rencontrer la nièce de Leonella. En effet, Tyta appréciait sa belle-sœur contrairement aux autres. L'invitation à la Dent d'or fut surprenante mais Tyta remercia chaleureusement la jeune dame. Je n'y manquerais pas de passée chez le seigneur Lefford, votre père et je n'hésiterais pas à lui parler de sa sœur, de mon frère et de leur trois jolies filles.
La remarque sur les choix d'invité surprit Tyta et elle n'eut pas le temps de demandée à la Lefford ce qu'elle entendait par là qu’elle était partie rejoindre, son époux aux couleurs Lannister. Tyta se tourna vers sa sœur en la questionnant du regard. Elle est mariée à Daven Lannister et le frère de la mariée à inviter les Farman, on dirait, je ne sais plus ce qui s'est passée si ce n'est que les Farman et les Lefford ne s'apprécient guère. Tyta hocha de la tète en comprenant c que sa sœur disait, la jeune Lefford était tout excusée d’être partie voir son époux. Tyta fut surprise par l’arrivée d'un jeune lord à l'allure assez particulière. La remarque sur sa région fit sourire Tyta. Tout le monde semblait vouloir lui faire aimer sa région en ce banquet sans qu'elle ne comprenne pourquoi. La présentation du jeune lord était assez protocolaire mais cela intéressa Tyta car c'était un jeune homme du bief.  Lady Tyta Frey, enchanté de vous rencontrée. Vous venez du Bief ? Voilà une région que j'ai toujours voulue visiter. Etes vous déjà aller au conflans ? Sinon vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez. Tyta prit aussi un verre de vin à l’échanson surtout après avoir vue que sa sœur l'avait laissée avec le jeune homme. D'après ses souvenirs, la famille Cendregué était assez importante et puis Tyta se devait de rencontrer les gens intéressant pour se faire un place dans le monde et servir ses ambitions. Et puis, si elle pouvait critiquée sa région gratuitement, comment ne pas s'en privée ? Tyta observa les différents invités, Alyx Lefford avait disparue bien que son époux soit toujours avec cette Farman d'après sa sœur. Sa sœur et Flement parlaient à un couple surement d'une autre grandes familles de l'ouest. Elle reconnue aussi la dame Marianne Harlton et son époux qui semblait connaitre la mariée. Les trois hommes qui les avaient accompagnés devaient être avec des jeunes filles ou bien d'autres chevaliers. Tyta sourit en se disant qu'un mariage était toujours un bon moment pour trouver de bons partis.
   

   
© DRACARYS



   We Stand Together

   



Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 633
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Sam 20 Mai - 17:04

Thème


Il s'attendait à cette réaction, à cette rage. Mais il ne s'attendait pas à ce que la demoiselle en face de lui soit de cette famille qu'Alyx haïssait tant. Les ambitieux Farman, ennemis mortels de la belle et avec lesquels elle s'amusait à devenir la plus dangereuse de créature. Il ne souriait pas et pourtant il en mourait d'envie. Parce que sa jalousie était visible à des centaines de pieds mais aussi et surtout car il voyait le venin qui s'échappait de ses lèvres pour venir exploser au visage de la Farman. Les yeux de cette dernière étaient écarquilles, feignant une fausse innocence qui ne lui allait pas le moins du monde. La blonde baissa les yeux, refusant de tenir tête à Alyx et fini par tourner les talons, les joues rougies pour l'humiliation.

Puis vient son tour. Ce ne fut pourtant que trop bref et il la vit déguerpir. Ses yeux s'arrondirent une seule seconde alors qu'il la suivit, refusant de la laisser seule. Il y avait quelque chose qui n'allait pas, quelque chose qui se passait et qui faisait frémir le Lannister. Alyx n'aurait jamais tourné les talons aussi facilement, ne l'aurait jamais laissé de la sorte s'il n'y avait pas quelque chose de grave. Il arriva au moment même où elle rendait son repas et ses doigts se glissèrent dans sa chevelure, l'empêchant de souiller les belles mèches si sombres. Puis les yeux bleus du lion se posèrent plus réellement sur la belle et sur la position de sa main. Non... Son humeur horrible, ses vomissements et cette main. Il se souvenait de sa mère lorsqu'elle était enceinte de sa soeur; Il se souvenait de la mère d'Alyx. Il avait vu suffisamment de femme en début de grossesse. C'était impossible. Les dieux ne pouvaient leur offrir ça maintenant, pas si tôt après qu'elle lui ai avoué ses sentiments.

Alyx ? Ton ventre...

Il n'arrivait pas à y croire. Ses pensées tentèrent de remonter le temps, cherchant la dernière fois où il n'avait pu la toucher parce qu'elle saignait et ne tombèrent que sur du vent. Il n'avait aucun souvenir, incapable de lier les jours et leur actions. Pouvait-elle vraiment être enceinte ? Il la lâcha, cherchant des yeux un serviteur. Aucun n'était présent. Ils étaient seuls et lui avait besoin d'aller lui récupérer un verre d'eau. Tant pis, il attendrait sa réponse avant de la laisser seule, chose qu'il n'avait pas le moins du monde envie. Il ne devait pas rêver. Elle pouvait aussi bien être malade qu'enceinte. Il ne devait pas s'imaginer immédiatement des possibilités folles. Il n'en serait que trop déçu si tout n'était qu'un mythe.

2


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Recption pour le baptême de Savannah [Libre]
» Musculation ( Libre )
» Libre Service de Fiche
» Selon vous, quel sera le prochain pays pour une Union Européenne à 29 ?
» (Libre) Belle journée pour se remplir la panse!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: