RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le bourgeon cristallin
avatar
Le bourgeon cristallin
Valar Dohaeris

Ft : Kristen Stewart
Multi-Compte : Gysella Bonfrère et Alysane Mormont
Messages : 2538
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Dim 21 Mai - 10:46

Mariage
Marianne Harlton et Torvald Smithwood
" Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq "
Semaine 2, Lune 12, An 298


Le visage fermé de la jeune mariée n’eut d’autres impacts que d’attiser un peu plus la gêne de la lady de Castel-Bois. Ils n’étaient pas les bienvenus, il n’était pas nécessaire d’être un Septon ou un grand sage pour en comprendre le message. Cependant, les bonnes mœurs de chacune des deux cousines donnèrent l’impression de prendre le dessus sur le reste. Serrant un peu  plus l’avant bras de son propre époux, Marianne inclina doucement la tête en guise de respect aussi bien pour Azilys que pour Humfrey et dès l’instant où le jeune marié leur renvoyé ce sourire jovial, le cœur de la Harlton parut comme apaisé. Ses lèvres fines étirèrent à leur tour ce même message. Celui empli d’une joie profonde quant à cette nouvelle venue, ce nouveau dessein qui paraissait s’ouvrir enfin pour sa cousine. Certes, les difficultés quant à l’apprivoisement de chacun n’en demeureraient que plus coriaces, pourtant quelque chose disait à la jeune fille qu’ils y parviendraient. Torvald les gratifia à son tour d’un sourire encourageant, permettant ainsi à la jeune lady de ressentir de ce sentiment de fierté qui l’animait à chaque fois qu’elle constatait des efforts de son amour. Elle le connaissait très mal à l’aise devant la foule mais surtout devant cette strate, voilà pourquoi, elle ne pouvait que sentir son cœur s’éveiller à chaque fois qu’elle percevait les moindres efforts qu’il faisait pour elle, pour eux. « L’honneur nous en partagé. » commenta t-elle de ce même sourire encourageant en direction de son cousin. Son assurance lui prouvait d’une certaine manière de sa joie de les rencontrer. Et la jeune fille espérait qu’il en serait toujours sous cet augure. Surtout lorsqu’on connaissait les ressemblances qui placées aussi bien Humfrey que Torvald sur ce même pied d’égalité. « Nous n’en doutons pas. » rétorqua le chevalier de Castel-Bois devant les ouïes dires de leur cousin. Et lorsque le regard de la jeune Harlton se dévia pour croiser celui de sa cousine, ce dernier n’était plus certain du message qu’il devait lire. Etait-ce de la haine ? Ou plutôt du mécontentement de sa part ? Quoi que cela fut, la jeune fille n’eut d’autres choix que de détourner ses émeraudes devant cette culpabilité profonde dont l’assignait sa cousine. Trouvant alors que le regard encourageant de Tybolt, Marianne se contenta de déglutir avant de finalement parvenir à affronter une nouvelle fois les azurs perçants qui lui faisaient face. Une nouvelle révérence fut l’occasion pour Marianne, Torvald et Roadney de s’éclipser pour trouver refuge dans les vestiges éloignés de ce banquet.

Tybolt ne tarda pas à les rejoindre, tentant tant bien que mal de convaincre la jeune lady que ses gestes n’étaient pas des maux mais au contraire des gages d’amitié envers la lady de Montargent. Souriant devant cette compassion, Marianne en profita pour admirer le reste de la foule et crut même reconnaître des visages qu’elle avait déjà eu l’occasion de croiser. « Les Frey ? » demanda t-elle d’une voix qui se voulait curieuse à l’adresse de son cousin. Tybolt profita de l’occasion pour lui rappeler que le Conflans était une région riche en patrimoine, ce qui n’eut d’autres opportunités que de raviver un peu plus son sourire. Hélas, si seulement l’ambition pouvait s’éclipser de leur région… Peut être s’en seraient-ils tous mieux porter. Certainement d’ailleurs. Mais la nature humaine n’était pas en reste d’en venir à changer. Du moins pas encore. « J’ai l’impression que le séjour va s’écourter. » Dégageant son regard pour le porter dans la même direction que Ser Roadney, Marianne eut l’impression de sentir son sang ne faire qu’un tour dans tout son être devant les hôtes qui accompagnaient sa cousine. Instinctivement, son regard alterna entre le regard satisfait de cette dernière et celui on ne pouvait plus enclin à exprimer cette barbarie fidèle aux Fer-Nés de ceux qu’elle aurait du appeler cousins. « Gardez votre main au pommeau Ser. » Sa voix laissait bien présager de sa méfiance vis-à-vis de cette rencontre à venir. Azilys l’avait fait exprès. Marianne n’en doutait pas un seul instant, surtout lorsqu’elle pouvait reconnaître cette lueur de vengeance qui donnait l’impression d’illuminer son regard. « Voici donc l’autre versant familial de mon épouse. C’est une surprise de vous rencontrer. » Torvald avait eu un élan de bravoure et comme à son habitude, veillait à protéger la jeune fille. Ce dernier tendait d’ailleurs sa main en direction d’Harras qui le toisait du regard de cette vergogne dure et froide. « Dire que nous sommes ravis de pouvoir vous connaître ne serait certainement pas le mot le plus juste pour décrire… » Alors qu’elle commençait tout juste à parler, les mots parurent lui manquer et dans sa hâte la jeune Harlton s’étrangla avec sa propre salive. Toussant plus que de raison, les larmes lui vinrent jusqu’aux yeux alors qu’on lui tendait un verre pour reprendre contenance. « Merci… » parvint-elle à souffler entre deux respirations coupées au moment où elle portait la coupe au niveau de ses lèvres. Toussotant encore, elle en profita pour lancer un regard en direction d’Azilys, ne sachant si ce comportement était de la pure méchanceté où une simple mise en garde quant au fait qu’ils devaient partir. « Ser Humfrey, connaissez-vous l’histoire de l’Arbre et du Paon ? » Ses yeux encore rougis sous l’effet de son étouffement toisèrent à la fois ceux des Harloi que ceux du jeune homme. Ils s’y attardèrent quelques secondes de plus, désireux de prouver qu’elle était de son côté à lui. « Le Paon se plaît beaucoup à jouer de l’Arbre voyez-vous. Il ne cesse de lui rappeler que contrairement à lui, il se trouve libre d’agir comme il le désire. Et pourtant ce même Arbre ne lui en tient pas rigueur, au contraire, il espère toujours que le jour viendra où il trouvera refuge sous sa couverture feuillu et peut être même qu’il osera créer son nid dans ses racines dures et certaines. » A la fin de son discours, les émeraudes de la jeune Harlton vinrent à échanger de ce message empli d’une sincérité profonde en direction de sa cousine. Sa méchanceté n’aurait certainement pas raison de sa bienveillance et encore moins de sa nature. « Sommes nous ennemis en dehors de ces murs, pourtant nous voici ici cousins de fortune. L’indifférence serait probablement à même de veiller à la bonne tenue de nos dires et permettre ainsi à notre cousine de profiter de ses festivités dans la légèreté. » Cette fois son regard s’implantait dans celui de Harras. D’une silhouette imposante, musclée, il l’effrayait rien que lorsqu’elle pouvait voir à quel point sa main était aussi grosse qu’un melon. « Nous vous souhaitons un agréable séjour dans le domaine de Montargent. » Sa tête s’inclina doucement, très doucement alors qu’elle faisait un signe aussi bien à Torvald qu’à Roadney de son désir de se retirer. De toutes les manières ils n’étaient pas les bienvenus. Azilys lui avait fait assez bien comprendre, c’est pourquoi repartir en direction de Castel-Bois s’avérait être la meilleure solution à prendre.


Made by Neon Demon



   
Plutôt rompre que ployer.
Loneliness ☽ The pines were roaring on the heights, the wind were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread, the trees like torches blazed with light.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 2806
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Dim 21 Mai - 12:11


banquet à Montargent
mariage d'Azilys et d'Humfrey

Alyx sentit des doigts retenir ses cheveux afin qu’ils ne soient pas souiller. Sans voir la personne elle savait parfaitement de qui il s’agissait. Daven l’avait suivi, sentant bien que quelques choses n’allaient pas. Que jamais elle n’aurait fui ou n’aurait interrompu une remarque cinglante et piquante contre lui. Il ne la connaissait que trop bien désormais. Il savait déchiffrer son comportement sauf celui de ses deux dernières semaines. La jeune femme, elle-même ne pouvait avoir d’explication sur ses mots, sur ses gestes, sur son manque de considération envers l’homme qu’elle aimait désormais. Elle avait avoué ses sentiments un mois et demi plutôt, elle lui avait promis un avenir. Ce petit lynx de fumée avait changé bien des choses dans leur vie. Il avait apporté avec lui cet avenir prometteur. Et pendant un court instant, ils avaient cru que cela n’était qu’un rêve, que les paroles prononcés n’étaient peut-être pas si vraie. Mais elles l’étaient toujours. Le cœur d’Alyx battait beaucoup trop pour ce lion qu’elle avait épousé.

Les mots de Daven sonnèrent étrangement à ses oreilles. Elle ne croisa pas son regard, se contenant de baisser ses iris vertes vers son ventre où elle vit sa main fermement cramponner. Son esprit s’emballa soudainement créant une nouvelle nausée, suivit de haut le cœur violent et douloureux. La brûlure dans sa gorge et son estomac était intenable, les larmes de colère et de douleur commencèrent à inonder malgré elle ses joues rondes, marque d’une enfance pas si éloignée que cela. Elle n’avait que dix-sept ans. Elle n’était qu’une enfant à côté de son époux qui était de neuf ans son aîné. Pourtant, elle était son épouse, sa femme. Et ses sautes d’humeurs…ces violents nausées… Elle réfléchit, ses derniers saignements…Elle trouva la date qui était bien trop éloigné dans le temps. La dernière fois était durant leur périple pour se rendre dans le Bief. Et depuis, aucun saignement mensuel n’était venue. Le cœur d’Alyx s’emballa, était-ce possible ? Que la vie se soit accrochés à son ventre durant leur séjour dans le Bief ?

Elle releva ses yeux vers ceux de Daven, encore en proie à l’incertitude. Elle n’était sûre de rien, pourtant tous les symptômes étaient là. Eux était-réel. Si des femmes le sentaient, si elle savait dès les premiers signes Alyx n’était sûr de rien. Mais elle n’avait pas d’autres explications à tout ce qu’il s’était passé dernièrement. Pourquoi, par les sept, cela devait arriver durant le mariage d’Azilys ? Mais ce n’était malheureusement pas le genre de chose qu’on pouvait choisir. Et la nature avait décidé qu’il était temps que cela se produise, que les symptômes se réveillent annonçant une grossesse, annonçant un avenir radieux pour l’héritière de la Dent d’Or et son époux.
« Je…Je veux une confirmation par un mestre… Daven…ne me laisse pas s’il te plait… »

Elle était perdue. Elle ne s’attendait pas à ce que cela arrive si tôt. Elle n’avait pas prévu de tomber enceinte si tôt après l’aveux de ses sentiments, si tôt après l’arrêt du thé au lune. On lui avait dit que les effets du thé m’étaient du temps à s’estomper. Mais visiblement cela ne durait pas plus d’une lune. Alors elle était en proie à l’incertitude. Elle n’avait soudainement plus sa superbe, son aplomb. Et elle ne voulait pas rester seule dans un tel état.



egotrip

2





We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 619
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Ven 9 Juin - 17:04

Thème


Elle était inquiète, perdue, en proie à l’incertitude. Une nouvelle vie qui grandissait dans son ventre. Il avait encore du mal à y croire. Elle portait son fils. Les sept les bénissaient déjà, si tôt après qu'elle soit tombée amoureuse. Il avait dû mal à y croire. Lui qui avait si souvent rompu les voeux de la chevalerie en se permettant des choses qu'il n'aurait jamais dû faire, lui qui n'était pas pieux pour un sous, le voilà qui était béni par les dieux. Son sourire ne disparaissait pas, malgré le nouveau haut le coeur d'Alyx, malgré la douleur qu'il sentait posséder sa femme. L'inquiétude avait déserté son visage maintenant qu'il connaissait la cause des maux de celle qu'il avait choisi pour épouse.

Alyx... Murmura-t-il, appelant son attention. Il la serra un peu dans ses bras, frottant son dos de sa main droite. Chut ça va aller d'accord. Je suis là et je ne te laisserais très certainement pas seule.

Il prit son visage entre ses mains, la forçant à plonger ses iris dans les siennes. Ils ne devaient pas rester dehors et si elle devait voir un mestre, c'était ce soir. Daven n'était pas patient et il voulait savoir si oui ou non il allait devenir père. Ce serait long, c'était certain mais il la voyait déjà si belle les mains posée sur son ventre, comme sa mère lorsqu'elle était enceinte de Myrielle.

Tu te sens en état de rentrer que tu puisses boire un verre d'eau et aller te reposer ?

Il n'y avait aucun serviteur dans les environs, personne pour apporter ce que voulait Daven. Il ne pouvait laisser Alyx seule, quand bien même il l'aurait voulu. Elle lui avait demandé de rester avec elle et il ne la trahirait pas. Pas déjà. Il la tenait contre lui, sans la laisser partir, sa main dans son dos et l'autre retenant toujours ses cheveux.
1


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouest
avatar
Ouest
Valar Dohaeris

Ft : Jordan Patrick Smith
Multi-Compte : Lyle Crakehall
Messages : 25
Date d'inscription : 13/02/2017

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Jeu 6 Juil - 15:24

Mariage
Humfrey Swyft
" Banquet à Montargent, union du Paon et du Coq "
Semaine 2, Lune 12, An 298




À ses mots la plus douce des mélodies serait gâchée si je n'avais pas un peu trop abusé de cette cuvée que je sirotais avec générosité mais, non sans une certaine retenue. La modération était une chose que mon oncle désapprouvait, aujourd'hui se serait assurément la première et dernière fois que je voudrais m'enivrer. Pourquoi faire ? Oh je ne sais pas, peut être la simple idée que ce qui se produisait ici même me faisait rire. Intérieurement je digérais petit à petit, et si les convives étaient tous de parfaits comédiens j'étais heureux de voir que parmi ces visages quelques uns semblaient connaître le vrai sens du mot, « amical ».

Outre les présentations, les cadeaux, le festin et le mariage du paon et du coq je trouvais ma femme bien sereine. C'était donc cela, se sentir maître de son domaine, d'accroître et accaparer l'attention pour mieux se repaître de ces chairs assoiffées. La comparaison semblait un peu abrupte, elle n'était pas à mon œil et encore moins à l'esprit habile qui m'habite une simple lady. À croire que le plus grand stratège à cette table n'était autre que l'épouse d'un simplet de chevalier un peu trop avachit dans le fauteuil à ses côtés. Si elle paraissait douce, apaisante et avenante au delà des mots sa parole dégageait une froide envie de se défaire de certaines affaires. Particulièrement lady Harlton. Mes sourcils se froncèrent, je continuais de sourire et pourtant mon expression semblait d'autant plus incompréhensible que la réaction particulière d'Azilys. « Qu'est ce que cela signifie ? » Questionnais-je impunément. Je ne connaissais pas les tenants, ni même les aboutissants de toute cette vilenie. Le voulais-je pour autant ? Quelque part au fond de moi, oui. Lady Harlton et son époux étaient vraisemblablement des gens bien. L'étions nous ? Cette interrogation restait suspendue comme une araignée au plafond d'une grange un peu trop sale.

Quand allais-tu apprendre à te taire ? Si dans ce genre d'événement il me paraissait possible éventuellement de croire vainement à avoir un peu d'importance à son égard. Mes paroles et la réputation que je pouvais salir en avait doublement plus que de se soucier si tout cela me plaisait vraisemblablement ou pas. Un geste de main et mes yeux passèrent de nouveau sur la table. Laisse donc tomber Humfrey, tout cela ne te regarde pas. Quelle sage parole, cela ne te ressemble pas et pourtant c'est ainsi que cela marche. En tout cas dans cette pièce, auprès d'eux, dans cette cage d'argent à laquelle j'ai été suffisamment malin pour m'y loger... Ou pas assez justement. Grand finaud que voilà, tu te fais la conversation à toi même désormais. Je suivais sa démarche, sa posture et ses gestes aussi méticuleux et scrupuleusement placés comme un échiquier au terrain aussi vaste que les coups à jouer semblaient sans limite.

Encore cet effet surprenant qu'elle pouvait arborer. J'étais surprit et j'observais silencieusement celle-ci. Comment peut on aussitôt passer du rire à l'apparence statique et placide ? Tout cela pour mieux vous dévorer finalement. Avais-je besoin de préciser qu'elle semblait prendre un plaisir dissimuler à cette vie ? J'étais tout aussi offusqué et mes lèvres plissés restaient fermement serrés pour ne pas déclarer quelque chose de trop déplacée. Il y avait du sang fer-né dans cette salle. J'étais le premier interpellé, j'en étais d'autant plus et sincèrement désolé pour les conflanais de voir que l'épouse instiguait là une entreprise bien basse envers sa famille. Certes des parents de lointaines contrées, de quelques lignages se croisant sous diverses branches d'un arbre généalogique à la ramure épanchée. Tout arbre à ses feuilles au moindres qualités. En l’occurrence traiter ainsi les Harltons face à des parents saccageant, pillant et brûlant leurs contrées était un affront auquel mon épée aurait dévouée sa cause fidèlement aux plus blessés. J'enrageais derrière mes dents, je n'en faisais aucune prédominance et je souriais maigrement pour ne pas faire passer cet état lugubre pour un trop plein de vin que je devais rapidement allé pisser. « Lady Harloi, Harras, heureux de faire votre connaissance. » Oh que d'hypocrisie, c'est vilain de mentir. La vérité est telle que nous voulons bien l'entendre. Pour ma part je restais indifférent et complaisant parfois c'est un moindre sacrifice de vous comporter correctement même si certaines personnes ne le méritent pas forcément. Beaucoup ne partageraient pas cet engouement, on me taxerait de faible si je tendais la main à cet individu et cela en dirait long sur ma façon de traiter avec les gens.  

Cet instant mêlait gêne, indignation, colère, tout ce qui permet de fomenter une très bonne querelle si ce n'est une guerre. J'écoute, j'observe et tout cela me fatigue, je ne comprenais pas ou elle voulait en venir. Cette face cachée de ma femme était assurément la part d'elle que personne n'affectionnait ici dans cette pièce. Ce n'était sûrement pas la dernière fois que j’assisterai à une telle mascarade. La jeune lady manque d'air, cet affront est celui de trop. Que dire ? Quoi faire ? De l'eau, il lui faut garder son calme et elle semble mettre en œuvre un courage aussi impétueux que celui de son époux pour y faire face. La main tendue je saisis un verre, l'empressement et l'indignation ne se fait pas attendre je peste sans m'en rendre compte. « Tenez... » Déclarais-je dans un murmure sombre. Reprenez vous, faites barrage à ce genre de connivences même si elles doivent venir de la personne que j'épouse malheureusement. Je soutenais son regard, ses yeux semblaient si profond et si triste, un peu comme ceux d'Azilys. Il y avait cette lueur perlant sur leurs visages éblouissantes par leur beauté et attachante par le vécu et l'histoire qu'elles pouvaient conter. Ses paroles m’interpellèrent directement. J'en étais d'autant plus attentif que j'en cernais majoritairement le sens. Je toisais Azilys un court moment me rappelant de quoi elle pouvait être capable derrière cette enveloppe charnel aussi fragile qu'une tasse en porcelaine. Contrairement à ma femme la bienveillance semblait innée chez la personne de Marianne. Je m'en souviendrai. « C'est une bonne histoire, je tâcherai de m'en souvenir. » Déclarais-je arborant un léger sourire envers elle et son mari. Je la saluais sa ferveur et cette audace. Parfois les meilleures armes ne peuvent tout simplement rien face aux paroles des plus sages. Je saluais encore une fois le couple conflanais avant qu'il ne s’éclipse. J'avais de la peine, une gêne qui me titillait l'esprit. Mais j'avais compris le message, oh que oui.

Je toise d'un œil inquisiteur ma compagne. Pourquoi ? Seulement pour le plaisir de faire du mal ? Ou bien parce qu'ils sont des proches de ton bien aimé frère Tybolt ? Qu'importe, cela n'a plus d'importance. Je secoue légèrement la tête, quel naïf je suis de croire pouvoir percer tous ses mystères en une seule journée et ici. « Satisfaites ? » Questionnais-je l'impertinente au sourire angélique en sachant pertinemment quelle réponse elle me donnerait.



Made by Neon Demon




« No courage, no honnor »  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Paon d'Argent
avatar
Le Paon d'Argent
Valar Dohaeris

Ft : Jenna Coleman
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Leeven Waters - Baelor Noirmarées
Messages : 442
Date d'inscription : 30/09/2016

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    Jeu 20 Juil - 21:55

Mariage
Azilys Serrett
" Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq "
Semaine 2, Lune 12, An 298


La dame de Montargent était fière d'elle, fière de rassembler tous ceux qui possédaient du sang de Serrettdans ces veines et comme elle s'en doutait, autant la réaction de Tybolt que de Marianne, prouvait qu'ils ne les estimaient pas comme les leurs, mais Haras valait la Conflanaise, étant tous les deux des enfants des soeurs de l'ancien seigneur. Oui, là, Azilys se disait que leurs discours très familiaux ne valaient rien, surtout Tybolt qui préféra quitter l'assemblée que de rester en présence des Fer-nés. Mais, il n'y avait pas qu'eux, Azilys arriva à repérer le léger sourire de l'homme qui était devenu son époux. Prenait-il le parti de sa cousine au lieu du sien ? Elle obtenue très vite la réponse à sa question quand Humfrey tendit un verre à la Harlton. Au fond d'elle, elle enrageait contre le chevalier, il n'aurait pas pu la laisser s'étouffer. Ça c'était le dieu noyé qui s'était vengé contre sa mauvaise langue. Il était fort dangereux de s'attaquer au Fer-nés. D'un fait étrange, Azilys n'avait rien contre ce peuple, sûrement parce que Montargent se retrouvait bien isolée sur sa montagne et n'avait jamais rien eu à craindre d'eux, puis Harras était l'un de leurs. 

Son échange de regards avec Marianne ne préservait rien de bon, surtout de la part du Paon d'argent et face à son histoire raconter à Humfrey, comme si elle faisait face à un enfant naïf, elle leva les yeux au ciel. Puis face à la réponse du coq, elle ne put s'empêcher d'avoir un rire moqueur, il tâcherait de se souvenir de quoi ? Tout ce qu'elle avait dit, n'était que baliverne et elle ne se fit pas prier pour le dire :

- Le Paon serait un bel idiot de venir prendre refuge sous l'arbre. N'oublions pas que quand la foudre tombe, l'arbre est le premier à être frappé et la nicher se retrouvera détruite.

Elle n'oubliait pas Lucian qui était sous leur protection, il n'y avait eu que Tybolt qui s'était plu sous ses branches, mais finalement, c'était la roue des Paon qui l'avait finalement emporté, oui, il avait choisi Montargent pour son plus grand désarroi à présent. Harras et elle échangèrent un regard quand Marianne s'était adressée à lui. Pour sûre, elle savait dire de jolie phrase, jolie phrase incompréhensible face à un idiot, mais Azilys avait bien compris ou elle voulait en venir et était plus que ravit de la voir quitter les lieux. Toute façon, ce n'était pas elle qui l'avait invité et le Paon d'argent ne comptait pas revoir l'arbre de sitôt, qu'elle aille replanter ses racines dans son Conflans et oublier sa lignée dans l'Ouest. Un sourire triomphant s'empara de son visage en les voyant quitter la salle du banquet. Au moins une bonne chose de faite, mais quand elle tomba face à l'oeil inquisiteur d'Humfreyet surtout l'entendit lui demander si elle était satisfaite, son visage devint plus sombre et elle ajouta d'un ton qui se voulait neutre : 

- Il n'y a qu'un coq pour se satisfaire de cela et en vue de votre performance, ne croyez pas être autre chose à mes yeux. 

Choisir de soutenir Marianne et surtout de l'écouter n'était pas au goût d'Azilys, pour le coup, il était bien malheureux qu'elle ne puisse pas le faire partir lui aussi, car là, il avait été loin d'un soutien. S'éloignant, elle adressa un sourire délicat aux Fer-nés avant de partir en direction de sa place. Le dîner avait été servis, peut-être allait-il manger du coq au vin...

Made by Neon Demon



RP FINI


Lost in the feelings of a pregnancy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: [RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq    

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP LIBRE] Banquet à Montargent pour l'union du Paon et du Coq
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Recption pour le baptême de Savannah [Libre]
» Musculation ( Libre )
» Libre Service de Fiche
» Selon vous, quel sera le prochain pays pour une Union Européenne à 29 ?
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: