RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Conflans et Dorne ! Points à la clé !
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
La MAJ aura lieu le week end du 23 et 24 novembre Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 3725701551

Partagez
 

 Beauty and the Beast || pv Daven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 EmptyDim 21 Mai - 23:05

Thème


Ils s'aimaient, sans raccourci, sans mensonge et sans artifices. Ils étaient uns, ils étaient tout. Rien ni personne ne pourrait un jour les séparer. Alyx et Daven brillaient dans la lumière d'un blason qui ne leur offrait que mille promesses et mille pouvoirs. Le lion s'était déclaré dieu alors qu'entre ses reins, Alyx devenait une reine. Chacun de ses gémissements la rapprochait de la plénitude et le faisait un peu plus du Lannister. Ô combien il était bien avec elle. Lui qui, au début, la comparait parfois aux putains en la rendant moins fortes que ses dernières avait revenu son jugement. Alyx apprenait vite et se montrait une maîtresse sensuelle et hypnotisante. Une maîtresse qui n'appartenait de qu'à lui et à lui seul.

Ils retombèrent de leur ébats, le souffle court. Mais le sourire sur les lèvres de lion voulait tout dire de ce qui brillait dans son esprit. Il était heureux, comme à chaque fois. Il l'accueillit dans ses bras, embrassa son front avant de fermer les yeux. Sa respiration se calmait, lentement, alors que ses pensées volaient déjà jusqu'aux mots que lui soufflait Alyx. Cet enfant blondinet qui serait le leur, qui courra dans les pâturages dans la Dent d'Or, qui sourirait en apprenant avec le coassement des grenouilles comme musique, qui découvrirait le monde de ses prunelles d'émeraude aurait tout d'un Lannister. Daven avait suffisamment entendu les membres de sa famille rire devant ses prunelles qui n'avaient rien de l'émeraude qu'elles auraient dû avoir. Il n'était pas un véritable Lannister. Son enfant le serait, malgré qu'il ne porterait pas le nom de son père. Il serait pourtant l'héritier de la Dent d'Or, l'héritier de la richesse et Daven en ferait un homme à son image, à l'ambition folle capable de détroner les Farman et de saisir entre ses griffes le pouvoir de leur maison. Oui, il voyait déjà ce fils qui clouerait pour de bons les rumeurs. Ils les avaient entendu se rire de lui. Pas d'enfant, incapable d'engrosser sa femme, incapable de dompter la bête. Ils s'étaient enfoncés dans le coeur de Daven, jusqu'à créer la première dispute du couple, jusqu'à le pousser à hurler sa rage et son mécontentement. Jusqu'à voir la peur dans les yeux de sa femme. Il s'était calmé depuis. Mais les images revenaient alors qu'il l'entendait parler. Tant de choses avaient changé depuis cette conversation. Tant de nouvelles paroles et surtout de merveilleuses promesses.

Un petit lion qui dirigera la Dent d'Or aussi bien que sa terrible mère.

Un petit rire franchi les lèvres du lion alors que son timbre s'était fait moqueur. Beaucoup craignait la belle qu'il avait avec le temps apprit à comprendre. Alyx n'était pas un monstre. Elle était simplement dangereuse car bien plus intelligente que trop des fragiles créatures du Bief. Il les voyait avec un sourire moqueur. Oui, elles pouvaient avoir des hommes à leur bras. Mais elles auraient bien plus de difficultés à s'offrir leur coeur. Il ne suffisait d'écarter les cuisses, malgré ce que toutes pensaient. Il fallait bien plus de profondeur pour capturer le coeur d'un homme digne de ce nom. Pas de beaux sourires et de simple promesses de nuit brûlantes. Plus de choses tangibles pour qu'une relation gagne une véritable relativité.

Ses doigts glissèrent sur la peau de la belle, caressant son derme en le faisant sourire un peu plus. Le Bief nous ramollie ma très chère. Je ne pensais pas passer du temps dans un lit durant la journée. Que dirais-tu de faire dégourdir les jambes à nos montures en profitant des vastes plaines du Bief ? J'ai envie de galoper mais j'ai envie de t'avoir à mes côtés. Car il ne la lâcherait plus et il n'y avait pas besoin d'avoir ses deux yeux pour le voir. Même un cyclope se serait rendu compte de ce qui liait les deux amants.

Il se releva alors, attrapant sa boutonnière et l'enfilant sans pour autant la refermer. Il avait chaud, envie d'un bain mais surtout du grand air. L'Ouest lui manquait et il tournait en rond comme l'animal de son blason à Hautjardin. Chaque rotation lui ordonnait un peu plus d’abréger leur présence ici mais tant que Tywin ne partiraient pas, ils ne pourraient pas dessament plier bagage. Autant partir en balade pour ne pas avoir à croiser les imbéciles du Bief. Il connaissait bien des tuyaux pour échapper aux yeux noisettes qui ne le lâchaient pas. Les gens de cette région connaissaient à la perfection les sourires mielleux mais pas l’amusement. Il n'y avait rien à faire ici. Et Daven n'était ni friands des petites séances de thé que s'offraient les demoiselles ni des entraînements ridicules des princesses chevaliers en rang d'oignon qui attendaient sagement leur tour. Alors il avait envie de laisser leurs chevaux galoper, loin du corral que devenait leur box.

3
Revenir en haut Aller en bas
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris
Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 5LLfTPyS_o
Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Tumblr_pu1ctb88am1wz4e9zo1_500
Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly || Jayne Bracken
Messages : 6606
Date d'inscription : 27/08/2015

Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 EmptyVen 26 Mai - 13:37


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

Les paroles et le rire moqueur de Daven provoquèrent un air faussement outré de la part de la jeune fille. Mais il n’avait pas tort, elle se savait redoutable et beaucoup la craignait, aussi bien au sein même de la Dent d’Or que dans tout l’Ouest et petit à petit dans le bief. Elle n’avait aucun scrupule, sa langue était dangereuse, piquante, sans mensonge, usant de la vérité à son avantage. C’était surement ce qui la rendait si terrible pour les nobles et son entourage. Leo en avait fait une lady dangereuse, une arme qu’il utilisait pour mettre en lumière la Dent d’Or et pour le moment le Seigneur de l’Ouest n’avait guère était déçu par sa fille sur ce point. Sur d’autres c’était une autre affaire, beaucoup plus familiale mais le jeune couple était en train de mettre en place cet avenir si cher au cœur du lion et au père de la jeune demoiselle. Elle ne répondit cependant pas à la pique de son époux, se contentant d’aller l’embrasser avec douceur, bien loin de la piquante jeune femme qu’elle savait être.

Quand les doigts de son époux vinrent se perdre sur la peau de la jeune fille qui réagit instantanément, en frissonnant doucement. Elle se perdit dans la profondeur des iris bleutés de son époux. Tandis qu’il critiquait encore le bief, l’accusant de les ramollir. Il était vrai qu’il était au milieu de la journée et allongée dans leur lit. Ce n’était pas très noble de passer une journée à rien faire, allongés dans leur couche à flemmarder. Daven était épris de liberté et les verts pâturages permettaient de belles galopades pour sentir le vent s’engouffrer dans leur cheveux, se sentir griser par cet sensation de liberté que même le coassement désagréable des grenouilles ne pouvaient venir gâcher. Mais surtout il voulait rester à ses côtés et Alyx ne disait pas non à cela. Les gens du bief l’exaspérait, ne lui donnait guère de divertissement acceptable à ses yeux. Elle tournait en rond, comme un taureaux dans un corral, faisant grimper son impatience et sa fureur.
« Les palefreniers vont nous maudire mais je crois que cela ravira nos montures qui n’ont pas vu réellement se dégourdir les jambes. »

Sa noiraude bouillonnait littéralement et galoper sans retenu lui ferait du bien et améliorerait probablement son caractère tempétueux et sauvage. Mais surtout, Alyx voulait perdre toute relativité au temps. Ne pas le voir s’écouler, le faire s’arrêter afin de laisser son cœur s’ouvrir à son époux, sans cependant aller trop vite, sans prendre de raccourci qui pourrait être fatale pour eux. Elle ne connaissait pas les tuyaux relatif à l’amour, c’était quelque chose de subtile.

Elle le regarda se lever, et effectua une demi-rotation afin de ne pas perdre le corps musclé de son époux. Il enfila sa chemise mais ne glissa pas les boutons dans les boutonnières prévu pour la fermer. Pour un homme se rhabiller vite était aisé, pour une dame comme Alyx cela n’était pas aussi aisé. Il fallait des doigts fins et non des gros brutaux ou maladroit d’un cyclope. Elle se redressa sur ses coudes, dégageant au passage une mèche brune et bouclé de ses cheveux qui lui barrait le visage. Elle allait devoir appeler une servante pour l’aider à s’habiller et remettre de l’ordre dans son épaisse chevelure. Le nom de la pauvre donzelle sortit de la bouche de la Lefford avec un timbre qui ne laissait pas la place à la protestation et à l’attente. La pauvre concerné arriva bien vite et la jeune fille lui ordonna de lui préparer une tenue de monde. Elle enfila en attentant une chemise afin de couvrir son corps nue.

En une dizaine de minutes, Alyx fut enfin prête, elle avait renoncé à dompter ses cheveux et avait laissé la servante lui faire une longue tresse simple. Elle se glissa au bras de son époux et ils se dirigèrent vers les écuries. Les palefreniers en les voyant arrivèrent eurent un air paniquer mais leur apportèrent rapidement leur monture sans trop tarder, bien que la belle jument noire, leur donna du fils à retord. Mais la Lefford ne bougea pas le moindre petit doigt pour les aider ou calmer la sauvagerie de l’animal. Finalement elle récupéra les rennes de la noiraude et plongea son regard vert dans les yeux noisettes de la belle qui souffla d’impatience.

Elle demanda à un garde qui était rangé en rang d’oignon pour l’aider à se mettre en selle. Le soldat obéit en silence la souleva pour qu’elle puisse se mettre à califourchon sur la jument. Alyx se tourna alors vers son époux, un sourire malicieux aux lèvres.
« Après vous my lord… »


egotrip

3




Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 EmptyMer 31 Mai - 22:52

Thème


Daven s'étira, comme un chat, faisant rouler ses muscles avant de finalement attacher les boutons de sa boutonnière. Il la regarda se faire habiller avant de se diriger vers la fenêtre. Il faisait beau et c'était une journée parfaite pour galoper dans les vastes pâturages qu'offrait le Bief. C'était bien la seule chose d'agréable dans les journées qui ne s'annonçaient que trop moroses. Les mots d'Alyx firent naître sur les lèvres du Lannister un sourire en coin, de ceux qui prévoyaient tant de choses et qui juraient des résultats que beaucoup préféraient éviter. Car si Daven n'était peut-être l'homme le plus doué en politique, il était ambitieux et ses prévisions se révélaient très souvent juste. Un Lannister paye toujours ses dettes et bien trop nombreux étaient ceux qui oubliait que ce nom rugissait derrière le prénom de Daven. Il n'était son imbécile de père. Lui serait impossible à enfermer dans un corral et à garder muet. Il avait embrassé le pouvoir dès son plus jeune âge. Personne ne le ferait changer. C'était bien trop tard. L'ambition avait déjà consumé son coeur des caresses d'une maîtresse aimante.

Ils ne sont que des palefreniers qui doivent répondre à nos ordres. Rien d'autre.

Il fallait garder une certaine relativité. Si Daven respectaient les hommes des Lannister, c'était loin d'être le cas de ceux du Bief. Rangé en rang d'oignon, ils attendaient tremblant que les ordres claironnent, lancé par le timbre violent de quelqu'un qui n'était leur maître. Et le lion les maîtrisait pour cette simple raison et non pour l'absence de sang noble dans leur veine. Car cela importait bien peu au Lannister. La valeur d'un homme seule se jugeait, sans vraiment prendre garder à sa naissance. Certain roturiers connaissaient tous les tuyaux de la vie à l'inverse de bien trop de nobles habitués à leur confort et incapable de lever le plus petit doigt.

Son buste suivit la rotation de sa tête alors qu'il regardait Alyx finir de se faire vêtir. Elle était terriblement belle et il se perdit une seconde dans la profondeur de ses iris. L'émeraude était décidément une pierre plus que magnifique qu'importe qu'elle se trouve dans l'oeil d'un cyclope ou dans le regard d'un lion. Mais elle gagnait toute sa perfection dans celui du soleil, embrasée par sa chevelure si sombre. Il aurait eu envie de la prendre à nouveau contre lui, de venir chercher ses lèvres et de partir jusqu'au 7ème paradis en sa compagnie. Il ne le ferait pas. L'appel de la nature se faisait sentir dans ses muscles depuis trop longtemps laissés de côté pour les jeux d'une cour qu'il exécrait.

Ils ne prirent aucun raccourci, suivant le chemin qui les attendait. Daven était fier comme un paon et le sourire sur ses lèvres ne pouvaient guère être ignoré tant il était flamboyant. Presque autant que la perfection de la femme à son bras, qui ex clipsait avec tant de facilité celles des biefoises. Certes, la plus jeune des Tyrell était belle mais elle n'irait pas à la cheville de celle que le coeur du lion avait décidé de choisir. Il ne lui était peut-être pas fidèle de corps mais au moins elle pouvait être certaine d'une chose. C'était elle et uniquement elle que son palpitant avait choisie.

Son cheval l'attendait. L'hongre fut préparé rapidement, restant calme et fier en comparaison de la jument d'Alyx. Un sourire revient flotter sur les lèvres du chevalier, un rien moqueur devant cette jument au caractère de feu qui lui rappelait tant son épouse. Il posa une main légère sur le chanfrein de sa propre monture, croisant son regard noisette. L'hongre ne bougeait pas, gardant pourtant la tête haute. Daven fini par se mettre en selle, faisant attention à ce que son épée ne vienne pas heurter les flancs de l'animal. Puis il croisa le regard de son épouse et son sourire devient identique à celui de la belle. Il sentait l'air emplir ses poumons, le croassement des grenouilles venir lentement susurrer à ses oreilles. La liberté les appelait et leurs montures le sentaient.

Il sorti au pas, quittant la cour du château et à peine l'avait-il franchi qu'il laissa sa monture s'élancer au petit trot, dégourdissant ses longues jambes qui, lorsqu'il était tout jeune cheval, l'avait fait passé pour un poulain par très dégourdir. Daven avait vu du potentiel dans sa monture. Il avait sentit que ses jambes pourraient engloutir les kilomètres dans mal et c'était exactement ce qui s'était passé. Maintenant, le cheval avançait d'un trot tranquille alors que le lion laissait l'air fouetter enfin son visage. Voilà ce qu'on pouvait réellement appeler liberté.

Daven garda le silence pendant quelques longues minutes, savourant la quiétude des lieux. Si Hautjardin fourmillait, les pâtures au alentour étaient calmes. Suffisamment calme pour se permettre un petit galop devant un chemin plat qui aurait pu, dans une autre vie, ressembler aux sables d'un tournois. La lance manquait à la main du chevalier. Il avait envie de se battre, de prouver à tous qu'il n'avait rien à voir avec leur faiblesse et gagner pour couronner Alyx reine de beauté. Il chassa ses idées, se retournant enfin en regardant son épouse. Elle ne baissait pas sa garde face à sa jument. Le contrôle qu'elle avait sur la noiraude ne surprit pas le lion. Leo n'aurait jamais laissé sa fille avec un cheval dangereux qui n'écoutait sa maîtresse; C'était la présence du Lannister que la jument avait haïe la dernière fois.  

Le Bief gagne enfin quelques côtés agréables. Je ne pensais pas que cela serait possible. Je ne comprends pas pourquoi ils s'enferment dans leur petite cérémonie à prendre le thé alors que de tels paysages s'offrent à eux. Je crois définitivement que l'argent et les dorures leur a fait perdre la notion des choses simples et pourtant si belles qu'une simple ballade peut offrir.

Son sourire était un rien moqueur. Il ne servait à rien de répéter que le lion n'aimait pas les roses. Ici, il était prisonnier des lianes que devenaient leur tige et se piquait les pattes sur leurs épines. Daven avait hâte de rentrer chez lui, de retrouver enfin la quiétude de son foyer ou même de Castal Roc. Jamais Tywin n'aurait accepté autant de courtisant entre ses murs, le lion en était certain. De toute manière, Tywin n'avait rien de comparable avec Mace Tyrell. Le premier était respecté quand le second n'était apprécié que pour la belle voix qu'il se plaisait à faire écouter à tous dès qu'un peu d'alcool coulait dans ses veines. C'était un imbécile et pour preuve... Le domaine des roses n'étaient plus depuis longtemps géré par lui, pour peu qu'il l'ait été un jour. C'était la rose décrépie qui donnait les ordres et tous s'inclinaient devant elle.

4
Revenir en haut Aller en bas
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris
Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 5LLfTPyS_o
Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Tumblr_pu1ctb88am1wz4e9zo1_500
Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly || Jayne Bracken
Messages : 6606
Date d'inscription : 27/08/2015

Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 EmptyMar 6 Juin - 11:22


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

Alyx pressa doucement les flancs de la noiraude de ses talons pour lui faire prendre la suite de le hongre de Daven. La jument mâchouillait son mors nerveusement, secouant la tête sans pour autant prendre la main et le contrôle des directives. La puissance de la jument était contenue avec légèreté mais sous sa selle, la demoiselle pouvait sentir les muscles prêt à bondir en avant afin de laisser se déchaîner la furieuse monture qu’elle avait sous elle. Mais la patience serait récompenser, bientôt elle pourrait avaler de la distance avec ses foulées de galop puissante qui ne demandait que de montrer sa vitesse et sortir cette énergie plus que débordante. La vie enfermée dans un box ne convenait que trop peu à la jument qui avait désespérément besoin d’un pré pour se défouler et laisser son explosivité s’exprimer sans que personne n’ait rien à redire.

Une fois sortie de la cour, ils prirent le trot et Alyx garda le contrôle de sa belle, la forçant à s’arrondir et se montrer légère en tout point. La cavalière se soulevait aux rythmes des foulées de sa monture, tout en restant cependant méfiante sur les potentielles réactions imprévisibles que la noiraude pouvait avoir. La Lefford n’était pas des meilleures cavalières, seulement elle connaissait parfaitement les possibles réactions de sa monture. Elle maîtrisait les trois allures de son cheval, elle savait qu’elle devait veiller à ne pas baisser son attention quand elle chevauchait, et elle avait appris tout ce qui était relatif à la noiraude. Un autre cheval serait surement différent, un autre cheval et elle aurait l’air d’être une moins bonne cavalière.

Ils sortirent de la cité et empruntèrent un chemin plat et dégagé. Le vent venait faire agiter les quelques mèches rebelles qui s’échappaient de la tresse de la jeune fille. Face aux vastes étendus la noiraude se mit à bouillir sur place, ayant envie de galoper furieusement, de faire la course avec le hongre gris du lion. Alyx ne put donc pas relâcher son attention, cherchant à avoir sa monture légère et à l’écoute de ses ordres car dans ses conditions, elle savait parfaitement qu’à la première inattention, sa monture en profiterait. Elle laissa cependant la jument noire allongée légèrement son trot pour venir se mettre aux bottes à bottes avec son époux. Ce dernier finit par se tourner vers elle et ses mots, firent naître un sourire amusé sur les lèvres de la Lefford.
« Qu’ils restent enfermer dans leur château aux effluvent de fleurs…au moins nous les avons pas dans les pattes et pouvons profiter de leur nature comme bon nous semble. Nous sommes tranquilles, sans entendre leur babillage incessant et mielleux qui donne un mal de crâne sans pareil. »

Les biefois exaspéraient Alyx et elle n’avait qu’une envie : repartir dans l’ouest, dans sa région qui était bien plus passionnante que cette région verdoyante. Certes les terres de Tyrell était fertiles, les cultures allaient de bon train, mais leur jeu de cours était ennuyant, ils n’étaient pas aussi piquant qu’elle ne l’aurait espérer. Les roses n’avaient pas vraiment les épines que la Lefford attendait. Ils étaient sans réelle intérêt, tout semblait trop facile et Alyx ne s’amusait nullement, elle s’ennuyait même ferme. Elle voulait plus d’action, plus de fil à retorde, pour la forcer à réfléchir, à se méfier, à mettre en application tout ce qu’elle savait, tout ce qu’elle avait appris de par son père. Mais elle n’avait même pas eu besoin d’appliquer le quart de ce qu’elle savait. Juste la patience, quelques sourires avant de venir glisser la parole qu’il la faisait sortir gagnante. C’était trop facile. Et Alyx n’aimait pas les jeux trop simple.

La jument de la belle commença à s’agacer de ce rythme trop tranquille, elle allait chercher la provocation chez la monture du lion, en essayant de le pincer sans méchanceté le bout du nez. Elle avait envie de faire la course, de galoper, de se dépenser. Le terrain était propice à une grande galopade, le sol n’était pas caillouteux, pas trop dure, pas trop boueux. Il était souple, parfait pour un galop.

Alyx lança donc un regard de défi à Daven, parfois juste un regard suffisait pour communiquer, plus le temps passait, plus leur complicité devenait forte. Alors la jeune femme n’attendit pas et ouvrit ses doigts sur ses rênes. La jument sentit que le contact s’assouplissait dans sa bouche et que c’était le signal qu’elle pouvait galoper librement. Elle ne se fit pas prier, engageant ses postérieurs avec force et balançant ses antérieurs vers l’avant, elle se démarra en trombe. Parfois, la brune se disait que sa monture pouvait faire une bonne jument de joute. Puissante, fière et résistante. Elle frappait le sol de ses sabots avec force, les oreilles pointées vers l’avant, attentive. De temps, son oreille droite se tournait vers l’arrière pour écouter le hongre derrière elle. La noiraude avait aussi cet esprit de compétition et ne voulait surement pas se laisser dépasser par son compagnon de sortie.


egotrip

5




Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 EmptyDim 11 Juin - 23:36

Thème


Il éclata de rire aux mots de sa femme. Elle avait parfaitement raison. Les Tyrell puaient la rose et la suffisance, chose que les lions ne se permettaient pas. Eux meritaient le respect qu'on leur devait. Qu'ils soient félins ou soleil ils brillaient de mille feux dans n'importe quel lieu. Ils étaient des dieux et des rois. Les Tyrell n'étaient que des intendants devant leur pouvoir à leurs vassaux si nombreux. Ils ne s'étaient fait seuls et c'était les Targaryen qui leur avait donné le pouvoir. Personne d'autre. Aujourd'hui, les alliances se reformaient. Vaste fumisterie qui enervait le lion et qui le faisait pourtant garder un sourire moqueur en présence des roses parfumées. Elles ne gagneraient jamais son respect, c'était plus que certain.

Il fixa son épouse alors qu'il sentait sa propre monture s'enerver des signaux que lui lançaient en boucle celle d'Alyx et un sourire grandit un peu plus sur ses lèvres. Elle voulait galoper et lui aussi; Ils voulaient s'échapper, retrouver une liberté que seuls les chevaux pouvaient offrir de leur longues jambes et du vent dans leur crinière. Il la vit détendre ses doigts sur les reines et fit de même alors que ses talons s'enfonçaient dans les flancs de sa monture. Le cheval accéléra alors brutalement, devenant aussi compétitif que son propriétaire. Les antérieurs du cheval engloutirent le terrain devant lui mais il fini pourtant par se faire distancer. Il n'était pas un animal de combat et n'avait l'entrainement de l'autre cheval du lion. Il n'était monté que très peu souvent, se laissant dorloté au box et préférant l'inactivité au combat. Son souffle fini par le lâcher et il ralentit.

Daven ne voulu brusquer l''animal et fini par lancer, d'une voix transpirant la joie et son humeur des plus agréable :

Je pense que tu as gagné Alyx !

Elle était loin mais il cria suffisamment fort pour qu'elle l'entende. Sa monture, déjà d'attaque, piétinait sous les reines trop sévères du chevalier. Pourtant, Daven ne souhaitait pas le laisser repartir. Il avait perdu et même si la compétition n'était qu'un jeu entre une épouse et son mari, il détestait perdre depuis l'enfance. Son sourire cachait pourtant ses pensées alors qu'il attendait qu'Alyx revienne jusqu'à lui. A moins qu'elle ne pousse le jeu jusqu'à le narguer sur un terrain où il aurait pourtant dû gagner et briller. Il était chevalier de tournois, pas de jeu pour les enfants. Les courses équestres ne l’intéressaient pas tant que ça mais un simple regard à la jument d'Alyx le fit sourire un peu plus. Elle avait un potentiel fou qui n'était pas assez exploitée entre les cuisses de sa femme.

0-50 : Daven gagne

51 -100 : Alyx gagne

2
Revenir en haut Aller en bas
Valar Dohaeris
Valar Morghulis
Valar Dohaeris
Valar Dohaeris
Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 B63eb8eca1085a3141b2b03afd072171
Ft : Trône de fer
Multi-Compte : Le dragon des glaces
Messages : 2560
Date d'inscription : 26/01/2015

Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 EmptyDim 11 Juin - 23:36

Le membre 'Daven Lannister' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100' : 83


Compte MJ,merci de ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris
Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 5LLfTPyS_o
Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Tumblr_pu1ctb88am1wz4e9zo1_500
Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly || Jayne Bracken
Messages : 6606
Date d'inscription : 27/08/2015

Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 EmptyJeu 22 Juin - 12:14


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

La jument s’élança en foulées puissantes avalant la distance avec facilité, l’hongre de Daven ne mit pas longtemps à suivre la course effrénée de la noiraude. Mais le souffle du cheval du lion lui fit défaut et Alyx put les distancer avec facilité. Au bout d’un moment, elle entendit la voix de son époux lui crier qu’elle avait gagné. Un sourire victorieux s’afficha sur le visage de la Lefford et elle sera légèrement ses doigts sur les rênes en se redressant sur sa selle. La noiraude plaqua ses oreilles contre sa nuque, mécontente de devoir arrêter sa folle galopade si tôt. L’arrêter fut pas si facile mais la cavalière eut raison de l’animal qui repassa au pas non sans avoir essayé de reprendre la main sur sa maîtresse, mais en vain. Elle ramena donc sa jument dans le calme vers son époux, restant cependant méfiante des possibles réactions d’équidé qui bouillonnait toujours sous sa selle. L’endurance de la noiraude était assez impressionnante, elle semblait infatigable, pleine d’énergie et de force brute.
« Elle est infatigable, elle aurait bien continué. »

Malgré la sueur recouvrant sa robe de jais, on pouvait sentir que les muscles n’en avaient pas eu assez et comme pour narguer son adversaire, elle alla faire claquer ses dents près du nez de l’hongre. Alyx tira légèrement sur sa rêne opposé pour l’empêcher d’embêter davantage l’animal et la refit avancer, prenant le chemin du retour vers Hautjardin. Retourner s’enfermer dans les sphères étouffantes des roses ne réjouissait pas vraiment la jeune fille mais au moins, elle avait pris l’air et profiter de ce moment avec son époux sans qu’une rose ne vienne ombrager le ciel et leur sourire respectif. Mais bientôt leur enfer dans le Bief prendrait fin et ils pourraient retourner sur leur terre qui leur semblait bien plus acceuillante que les champs verdoyants du Bief.

TERMINE
egotrip




Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Beauty and the Beast || pv Daven - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Beauty and the Beast || pv Daven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: