RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, l'Ouest et les IDF ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Beauty and the Beast || pv Daven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Beauty and the Beast || pv Daven   Dim 30 Avr - 16:08


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

Ce séjour à Hautjardin ne plaisait pas spécialement à Alyx. Elle s’ennuyait ferme, les roses étaient trop mielleuses, trop doucereuses. Et la jeune Lefford se lassait de ces jeux peu distrayants. L’air de l’Ouest lui manquait et elle était pressée de retrouver les terres austères de sa région, revoir Azilys, son père et sa tante. La jeune femme avait besoin de prendre l’air, un air qui n’était chargé des odeurs de fleurs trop présentes. Comment pouvait-on vivre ici ? Elle plaignait Cersei, vivre ici pour le restant de ses jours. A sa place, elle n’aurait pas supporté. Elle remerciait les Sept que Daven est demandé sa main à son père. Elle conservait ainsi son titre d’héritière. Le lion était bien trop loin dans la lignée de Tywin pour espérer devenir héritier sauf retournement exceptionnel de situation. Néanmoins le lion avait la promesse de devenir un jour Lord quand l’étranger viendrait arracher le père de la jeune fille à ce monde.

La jeune femme avait ordonné à ce qu’on selle sa noiraude afin d’aller se balader. Les hommes de la maison Lefford chargé de sa protection s’était également afférer. Il était trois pour assurer la sécurité de leur héritier. Et il ne devait pas faillir à leur devoir, Leo n’aurait aucune pitié s’il arrivait quoique ce soit à son enfant. De même que le lion qui était devenu l’époux de la demoiselle. Elle arriva donc dans la cour et un palefrenier tenait la jument par la bride tandis qu’un soldat l’aida à se mettre en selle. Sa monture piaffa d’impatience à l’idée de se dégourdir les jambes. Cela faisait quelques jours qu’elle était enfermé dans un box et cela ne réussissait pas à l’animal qui brouillonnait littéralement sous la selle de sa maîtresse. Pressant ses mollets contre le flanc de la bête, le petit groupe se mit en route, traversant les rues de Hautjardin. En dehors des murs de la cité, une sorte de marché ambulant c’était installée. Il faudrait le traverser avant de pouvoir atteindre la plaine et gouter à un air frais et à la solitude.

Mais au milieu de la route menant vers l’extérieur de ce marché, un attroupement se trouvait. Les soldats tentèrent de dégager le passage. Les gens se poussèrent en se hâtant, laissant passer la jeune lady. Le spectacle qui se dévoila sous les yeux était plus que surprenant et horrible. Au milieu de la foule, se tenant un félin au pelage sombre rayé de blanc. Feulant face au coup qui lui tombait dessus. Entre l’animal sauvage et les gestes violant, la noiraude prit peur. Alyx l’empêcha de faire volteface mais la réaction de la monture fut plus violente. La jument se cabra avec violence, tentant de désarçonné sa cavalière. La Lefford se pencha en avant pour faire contrepoids et éviter que sa jument se retourne avec elle sur le dos. Une fois l’animal sur ses quatre fers, elle se laissa glisser à terre afin d’éviter un accident imprudent. Un soldat attrapa la jument et l’éloigna du félin qui s’agitait et qui voyait bien que les coups pleuvaient moins.

Alyx darda son regard vert sur le marchand qui bougonnait de se faire interrompre dans son petit spectacle. Décidément les biefois avaient le don pour mettre en colère l’héritière de la Dent d’Or. Elle voulut s’approcher du tortionnaire et à ce moment-là le lynx de fumée décida de bondir pour chercher à s’échapper. Il bondit vers la seule voie qui lui était permis. Le soldat des Lefford le plus proche de la fille de son maître réagit au quart de tour quand l’animal sauta. Son épée transperça l’animal avant qu’il ne puisse atteindre la jeune fille. Le deuxième soldat attrapa le marchand par le colle.
« Vous allez avoir de grave ennuie, marchand ! Si votre divertissement avait touché à un seul cheveu de lady Lefford, vous auriez eu l’ouest tout entier sur le dos ! »

Alyx s’approcha de l’homme qui bégayer des excuses minables face au soldat.
« Je crois que ce n’est pas à lui que tu dois des excuses mécréant… Par ta faute, mon cheval a failli me briser la nuque, ton animal sauvage me tuer sans parler que si tu avais perdu le contrôle de ta bête, des enfants auraient pu mourir sous les pattes de la bête….
-Un…un…un…lynx n’attaque normalement pas  les hommes m’lady….je…je…
-Lady Alyx ! »

Alyx se retourna vers le chevalier qui l’appelait. Au bout de son épée, se tenait un autre felin au même poil que celui qui gisait par terre sans vie. Mais ce dernier était minuscule. Et il semblait mal en poids. Un bébé… L’animal ne faisait que défendre sa progéniture. La brune fit volteface pour fusiller du regard de le marchand.
« Cela vous amuse de torturer une mère qui protège son petit de votre cruauté ?
-n…N…
-Ser Tommen…
-Ma lady ? »

Le regard du chevalier et de la jeune fille se croisèrent. Et un sourire carnassier s’afficha sur le visage du soldat. Le pommeau de l’épée de l’homme remonta violemment dans le nez du marchand. Avant de le saisir par le col et le faire remonter vers Hautjardin. Le soldat ayant éloignée la noiraude, ramena la monture à sa Dame.
« Suivez ser Tommen et ramenez lui la pauvre bête.
-Que fait-on du petit lady Alyx ? »

La demoiselle posa son regard sur le minuscule félin. Elle s’approcha du petit. Son cœur se serra, elle ne pouvait le laisser mourir, elle ne pouvait l’abandonner à son sort. Elle sortit un mouchoir et enveloppa le petit corps couvert de sang pour le prendre dans ses mains. Elle retourna prêt de la jument qui plaqua ses oreilles contre sa nuque, sentant parfaitement le prédateur que sa maîtresse portait. Le soldat rangea son épée et aida Alyx à se remettre en selle. Il prit cependant la bride de la jument afin d’éviter toute mauvaise surprise et ils quittèrent tout deux les lieux allant vers les champs en contre bas. Ils gagnèrent le fleuve et la Lefford mit pieds à terre. Elle alla mouiller le mouchoir et frotta le petit animal pour nettoyer ses blessures.

*************

Les deux soldats remontaient vers la demeure des Tyrell, l’un tenant le marchand qui bégayait maintes excuses et l’autre trainant le cœur sans vie du lynx de fumée. En chemin ils croisèrent l’époux de leur dame. Celui tenant le marchand interpella le lion.
« Ser Daven ! Pardonnez de vous interrompre dans vos activités mais lady Alyx est en dehors de la cité avec juste Ser Cleos à ses côtés pour sa protection… Il serait peut-être plus prudent que vous alliez la retrouver… »

Le marchand tenta d’amadouer le lion avec des supplices inutiles.
« Messsire….je...innocent…rien…fait…mal… »

Tommen glissa sa lame sous le coup du marchand.
« Ne cherche pas pitié auprès de l’époux de la dame que ta bête sauvage a failli tuer… Garde ta salive pour lord Tywin et lord Mace. »



egotrip




3



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 633
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Dim 30 Avr - 19:28

Thème


Il s'ennuyait. Le lion avait l'impression de tourner dans un cage trop petite pour lui. Il avait envie de partir chevaucher très loin et d'oublier durant une seconde qu'il devait faire bonne figure. Alyx s'était absentée pendant que lui se devait de multiplier les sourires et les courbettes aux côtés de Tywin. Il n'était pas à sa place. Même si Daven se plaisait aux intrigues, celles de la cour des Tyrell lui étaient complètement futiles. Les roses ne perdaient rien et gagnaient tout à épouser Cersei. La lionne était encore belle et féconde. Elle ne donnerait peut-être pas des dizaines d'enfants à son fiancé au visage féminin mais peut importait. Elle portait un nom et un blason qui valaient toutes les choses du monde. Les Sept eux même ne pouvaient que bénir cette alliance.

Daven fini pourtant par quitter la cour, attiré par les beaux yeux d'une servante. Elle avait peur de lui, il le voyait à sa peau qui ne frissonnait pas de plaisir mais d'angoisse sous ses caresses. Lui s'en fichait. Seul son plaisir comptait et Alyx n'était pas là. La jeune femme déposa finalement les armes aux baisers du lion. Elle gémit sous ses reins, prise comme une vulgaire putain dans une cachette volée du jardin. Il se rabilla et d'un regard noir, lui ordonna de garder le silence. Elle pleurait déjà à moitié mais elle n'en avait aucune raison. Il ne lui avait pas prit sa virginité, il n'était pas le premier et ne serait certainement pas le dernier. Mais les serviteurs des roses étaient des petits choses fragiles qui agaçaient le mufle du lion à tourner sous ses yeux de la sorte. Il la laissa là, avant de sortir du château, le visage un rien froissé. Ses traits se durcirent encore plus alors qu'il croisait le chemin de deux gardes. Qu'est ce qu'ils foutaient là alors qu'il devait être en train de protéger Alyx contre il ne savait quoi ?  La réponse lui sauta aux yeux alors que les gardes ouvrirent la bouche.

Leurs paroles le figèrent sur place. Et le marchand n'aurait jamais dû ouvrir la bouche. La lame qui se posa sur sa gorge contrôla durant une seconde le lion. Pas les pseudos larmes qui coulaient sur les joues de l'homme. Daven regarda la bête que traînait les deux soldats et ses sourcils se froncèrent. D'un simple regard, il ordonna à son garde de baisser son épée. Son poing rencontra avec violence le visage du marchand et il l'attrapa par le col avant même qu'il n'ait eu le temps de rencontrer le sol :

Je te préviens que si la moindre chose lui est arrivée même la colère des Sept te semblera douce à côté de la mienne.

Il le lâcha et l'homme ne resta debout que grâce au garde qui le tenait fermement. Le visage aussi sombre que la mort, le lion attrapa la bride de l'une des montures des hommes et enfourcha le cheval. Où est-elle ? La destination était vague mais Daven ne s'en formalisa pas. Ses talons s'enfoncèrent dans les flancs du cheval et il partie au galop jusqu'au fleuve. S'il lui arrivait la moindre chose. Une simple éraflure, une simple griffure et il ne répondrait plus de lui-même. Qu'importait ce que dirait Tywin. Il tuerait de ses propres mains cet imbécile de marchand qui avait mit en danger la vie d'Alyx. Aucune n'avait autant d'importance que celle de son épouse et tout devait le savoir !

Sa monture l’entraînait jusqu'à la jument noire sans difficulté et le visage du lion s'éclaira brusquement alors qu'il voyait son épouse. Elle semblait aller bien. Il mit pied à terre, et s'approcha d'elle. Ce qu'il vit dans ses bras lui fit écarter les yeux de stupeur.  La version miniature de la bête raillée que rapportait les gardes jusqu'à Hautjardin. Avait-elle perdu l'esprit à panser les plaies d'un animal qui ne pouvait qu'être dangereux.

Alyx ! Lança-t-il, attirant son intention. Qu'est ce que tu fais avec ça dans les mains. Ce n'est pas un chat, il pourrait te mordre ou te griffer.

Voilà que le doux et agréable époux retrouvait ses sourcils foncés par l'incompréhension et presque un soupçon de peur qui s'attardait dans son coeur. Qu'est ce qu'elle faisait avec cet animal ? Il n'avait pas besoin d'eau. Elle ferait mieux de le noyer plutôt que de le tenir dans ses paumes de la sorte. Les lynx de fumée étaient des animaux dangereux qui, s'ils ne s'attaquaient pas à l'homme, pouvait décimer des troupeaux entiers. Elle n'allait quand même pas faire de ce minuscule chaton un animal de compagnie ?

1


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Dim 30 Avr - 20:11


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

Les bruits de sabot frénétique arrivant au galop se firent entendre derrière et rapidement la voix de son époux atteignit les oreilles de la jeune fille. Elle entendit nettement l’inquiétude dans la voix de Daven. Il avait visiblement croisé les deux soldats de la maison Lefford avec le lynx et le marchand. Il avait peur cela était marqué sur son visage. Ses sourcils étaient froncés et ses yeux reflétaient que trop bien ce dont il avait peur. Elle posa le petit animal dans l’herbe grasse, celui-ci remuait à peine, trop faible pour faire quelques mouvements. Et il allait probablement mourir sans sa mère pour le nourrir ou le défendre, sans parler du climat du Bief qui n’était pas assez rude pour un animal de la sorte. Si pour un bébé, cela pouvait convenir car il avait besoin de la chaleur maternel que pouvait lui offrir sa mère, il ne pourrait survivre bien longtemps sur les terres verdoyantes du Bief. Alyx se remit sur ses pieds et s’approcha de son époux, lui prenant doucement les mains pour le rassurer.
« Ne t’inquiète pas, je vais bien. Ser Cleos a rempli son devoir avec brio. Je n’ai rien. »

Alyx se tourna vers le chevalier qui se tenait non loin de la noiraude afin qu’elle ne s’échappe pas. La jument s’était détendu et brouter l’herbe verdoyante et gorgée d’eau qui fournissait les rives de Mander. Cependant, ses oreilles restaient tournées en direction du félin, méfiante.
« Laisse-nous. »

Le soldat s’inclina et entraîna les chevaux au loin pour laisser les deux époux discuter librement, sans oreilles indiscrètes. Elle reporta ses iris vertes vers celle de Daven.
« Il est trop faible pour bouger et faire le moindre mal. Je doute qu’il survive à ce qu’il a vécu. Il a quelques jours tout au plus alors sans sa mère… Je ne veux pas le voir mourir sous les coups des hommes comme sa mère qui ne faisait que défendre sa progéniture face aux coups d’un marchand voulant simplement amusé la galerie. »

Alyx refusait de faire couler le sang d’un animal, elle était incapable de tuer un être vivant quel qu’il soit. Elle ne savait manier d’arme et si on lui glissait une dague dans les mains, elle ne saurait en user même pour se défendre. La vue du sang la répugnait. Alors elle ne pourrait arracher la vie à ce petit lynx de fumée qui n’était âgé que de quelques jours. Il était inoffensif, sans griffe et probablement sans dent. Cependant elle avait eu peur quand le lynx adulte avait bondi. Ser Cleos avait réagi avec une dextérité et une rapidité sans nom. Il était sûr qu’Alyx en parlerait à son père quand il serait de retour à la Dent d’Or.

L’animal poussa un petit miaulement dans l’aigue. Cela ressemblait plus à un petit cri de douleur qu’à autre chose. Comme un appel à l’aide. Alyx plongea son regard dans celui de Daven.
« Il ne me fera aucun mal. Et s’il le fait, je sais que tu prendras sa vie en retour. Laisse-moi essayer de le sauver…S’il te plait. »

Alyx était cruelle dans les mots, pas dans les gestes. Elle infligeait de la douleur grâce à ses mots et contre ses ennemis. Ce bébé n’était pas son ennemi. Elle n’avait aucune raison de vouloir sa mort. Sa mère était morte pour amuser la galerie, si elle n’était pas passée par là, le petit serait également mort. Tous les animaux pouvaient être apprivoisés, pourquoi ce petit lynx de fumée qui connaîtrait soit la mort soit les bons soins de l’héritière des Lefford.
egotrip




5



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 633
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Dim 30 Avr - 23:34

Thème


Les sourcils du lion se froncèrent, alors que les mots d'Alyx arrivaient jusqu'à ses oreilles. L'animal était peut-être innocent pour l'instant car il n'était qu'un bébé, qu'un chaton qui bientôt mordrait avec violence la main qui l'aurait nourri. Il était hors de question qu'une telle créature les rejoigne. De toute manière, l'animal mourrait sous la chaleur. Les lynx de fumée étaient faits pour naître par-delà les murs du grand Nord. Ils n'avaient rien à faire parmi les moutons du Bief ou même dans les montagnes de l'Ouest. Qu'est ce qu'il lui arrivait ? Pourquoi agissait-elle ainsi ? Etait-elle folle de s'attacher à un chaton qui serait bientôt mort sur le bord de la route ? Durant une seconde, des mots emplis de poison menacèrent de franchir les lèvres du Lannister mais il les contient en poussant un soupir. Il s’accroupit aux côtés de son épouse, une moue un rien énervée sur les lèvres.

Elle était suppliante mais dans le corps de Daven ne brillait aucune pitié. Ce n'était qu'un animal pas même un animal utile comme pouvait l'être un cheval ou un chien. Non c'était un nuisible, de ceux qui serait capable de décimer des troupeaux complets et de revenir avec un agneau dans la gueule pour être caressé par une maitresse reconnaissante. Le lion reconnaissait bien là la faiblesse des femmes avec leur coeur trop grand capable de s'ouvrir à n'importe quoi. Pourtant, ce n'était qu'une cruauté inéxistante qui faisait avancer Daven dans cette direction. C'était juste la peur qu'un jour cette bête cruelle s'en prenne à son épouse et la blesser jusqu'à faire couler trop de sang pour qu'elle en réchappe. Pire encore. Si Alyx tombait enceinte et que l'animal s'en prenait à leur enfant ? Jamais le lion ne pourrait laisser passer ça et il préférait prévenir que guérir. Qui savait ce qui pouvait passer dans la tête d'un lynx sauvage qui ne serait jamais vraiment domestiqué, qu'importe l'âge auquel il arrivait entre les mains d'Alyx.

Pourquoi tu voudrais le sauver ? Il n'a rien d'un animal de compagnie. De toute façon il ne survivra très certainement pas aux jours à venir. Nous ne sommes pas chez nous Alyx, comment vas-tu expliquer la présence de cet animal entre les murs de Hautjardin. Sa fourrure l'empêche de passer pour un innocent chaton.

Les sourcils du blond étaient froncés alors qu'il la regardait, peut heureux de la voir ainsi. Il ne lui dit rien concernant le coeur qui ne battait pas dans sa propre poitrine et ajouta, ne pouvant empêcher un sourire. Il serait incapable de résister aux yeux doux de sa femme et savait qu'ils seraient prêts à travers les Sept enfers pour elle. Alors pourquoi essayer de lutter alors qu'elle le regardait de la sorte ?

C'est toi qui t'en occupera Alyx. S'il survit tu pourras le garder. Mais je doute qu'il survive.

Ses mots étaient peut-être cruels mais il n’avait aucun envie de lui faire plaisir alors qu’elle faisait entrer un loup qui pourrait facilement leur ôter la vie d’un simple coup de croc. Il n’avait aucune confiance en cet animal sauvage qui pour l’instant était aussi inoffensif qu’un faon. Pour l’instant seulement car il grandirait bientôt pour laisser place à la fourrure épaisse du prédateur.

2


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Lun 1 Mai - 13:14


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

Alyx ne répondit pas aux questions de Daven. Posant son regard de vipère sur le petit lynx qui luttait pour la vie. Il n’avait pas tort, elle ne pouvait le faire passer pour un chaton innocent. Sa fourrure était beaucoup trop caractéristique. Son esprit se mit en marche, réfléchissant sur comment tromper les gens. L’art de la tromperie et de la manipulation étaient son domaine. Même si elle n’usait jamais du mensonge pour arriver à ses fins, feindre des illusions, elle savait faire. C’était son domaine, elle pouvait trouver une solution. La lueur brillant dans les iris de la jeune fille se transforma en flamme que l’on connaissait bien quand elle se mettait à être celle dont la réputation n’était plus à faire. Cette flamme qui pouvait devenir un signe pour ses ennemis. Une flamme dangereuse pour ceux qui ne la connaissait pas et qui ne savait pas comment la gérer.
« Je trouverais… Tromper les sens est mon domaine. »

L’animal était suffisamment mal en point pour rester parfaitement immobile. Il ne souffrirait pas d’être enfermé dans une cage, le temps qu’ils retournent dans l’Ouest. Un cadeau pour quelqu’un, pour un père par exemple. Alors que cela ne le serait pas. Mais au moins, cela expliquerait la présence du félin et personne n’oserait rien dire. Du moins par parmi les ouestiens et au pire elle dirait que son père déciderait du destin de l’animal. Bien que Leo ne serait surement pas ravi de voir une bête sauvage pour sa fille. Mais Alyx voulait espérer, comme une enfant. Elle l’était après tout, sa jeunesse pouvait lui jouer des tours.
« Je trouverais bien une cage sur un marché. Je prétexterais que je souhaite en faire cadeau à mon père. »

Daven craqua et lui autorisa à garder l’animal s’il arrivait à survivre. Alyx doutait fortement également de a survie du petit lynx de fumée. Elle verrait bien ce que les dieux réservaient à l’animal. Si l’étranger décidait de passé par là ou pas. Personne ne pouvait prédire ce qu’il se passerait. Seul l’avenir leur soufflerait les dessins qu’il leur réservait à tous. La jeune Lefford savait que son époux n’aimerait jamais le lynx, rongeait par la peur qu’un jour il se retourne contre elle. C’était un risque et elle savait qu’au moindre signe qu’il ferait contre elle, elle lui demanderait de lui ôter la vie. Elle venait d’arrêter de prendre du thé au lune, probablement que dans les lunes à venir, son ventre s’arrondirait et elle ne voulait pas prendre de risque pour le futur enfant qu’elle pourrait porter en elle.
« Merci… »

Ce n’était qu’un murmure, elle releva les yeux vers le bleu océan qu’était les prunelles de son époux. Elle alla capturer les lèvres du lion, ce baiser était loin d’être timide et plein de douceur comme elle avait l’habitude à chaque fois qu’elle embrassait son lion. La peur qu’elle avait ressentie plusieurs minutes plus tôt quand la mère du petit s’était jetée sur elle, ressortait et l’adrénaline retombait doucement. Elle avait failli mourir par la faute de ce stupide marchand. Elle avait l’impression de faire une bêtise en gardant ce lynx mais elle ne pouvait se résoudre à l’abandonner à son sort. La tension retombait brutalement sans qu’elle ne sache pourquoi. Alyx était en proies à des contradictions. Entre la peur et le désir de sauver ce petit être innocent. Alors ce baiser signifiait beaucoup, le soulagement de pouvoir être de nouveau dans les bras de son lion. Elle s’apercevait qu’elle l’aimait, que ce n’était plus de l’attachement, que ce n’était plus un attachement rempli d’affection mais que c’était bien plus. Et il avait fallu que ce lynx l’attaque pour qu’elle s’en rende compte.
« Je t’aime… »

egotrip




1



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 633
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Lun 1 Mai - 21:50

Thème


Tromper les sens, modifier les apparences. Voilà qui était bien prometteur et pourtant Daven ne pouvait empêcher son coeur de se serrer. Elle ne réussirait peut-être pas et que pourraient dire ses trop peureuses roses en voyant un bébé lynx entrer dans leur jardin ? Même si l'animal n'était encore qu'un bébé, Daven savait parfaitement que les réactions seraient identiques à la sienne. Les lions n'étaient pas les bienvenus ici et il ne voulait pas que Alyx en rajoute un couche, comme pour leur montrer qu'à leur nez et leur barbe, les gens de l'Ouest leur envoyait une force puissante en plein visage.

Il fini pourtant par entendre raison. Les arguments d'Alyx se tenaient. De toute manière, elle s'occuperait elle même de l'animal. Daven ne voulait entendre parler de cette boule de poil qui pour l'heure ne ressemblait pas vraiment à un magnifique et majestueux lynx. La moue une rien angoissée du Lannister disparu au moment où Alyx retourna ses splendides prunelles vertes dans sa direction et le remerciait, doucement. Il lui offrit un sourire, allant même jusqu'à vouloir caresser sa joue. Elle ne lui en laissa pas le temps et le lion fut bien trop surprit par l'action de la Lefford pour réagir correctement. Ses bras ne s'entourèrent pas autour des épaules de la jeune femme et il lui rendit son baiser avec un train de retard.

Ce furent les mots d'Alyx qui le surprirent plus encore que n'importe quelle action. Pour la première fois, un véritable sourire apparu sur les lèvres de Daven Un sourire qui n'avait rien de contrôlé, un sourire qui faisait briller ses yeux de milles feux. Il bondit sur ses lèvres, aussi souplement et sauvagement que le lion qui venait embellir son blason. Le lieu n'était pas aux caresses et le garde était trop prêt. Daven ne pu pourtant s'empêcher de se montrer bien trop tactile, faisant glisser ses mains de la joue d'Alyx à sa poitrine qu'il sentait frémissante sous les trop nombreux tissus. Il devait se calmer. Mais le lion était réveillé, prêt à attraper à pleines dents ce qui était sien.

Tu n'imagines pas à quel point tu fais de moi un homme heureux Alyx. Tu n'imagines pas.

Son sourire était contagieux. Il était prêt à tout pour entendre à nouveau les mots de la belle. Il lui laisserait son lynx et céderait à tout ses caprices. De toutes manières, avait-il déjà réussi à lui dire non ? Certainement pas; Elle était l'une de ses plus grandes faiblesses et il en avait parfaitement conscience. Il ne s'en formalisait pas. Alyx était fille d'une puissante famille et savait se défendre. Sauf face à des hommes et des femmes armés qui auraient pu en vouloir à sa vie. Voilà qui pouvait faire réfléchir le lion. Il lui apprendrait à se battre avec une dague. Daven tenait bien trop en l'héritière pour accepter que la moindre chose lui arrive.

3


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Mar 2 Mai - 20:41


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

Le sourire qui naquit sur les lèvres de son lion n’avait rien du sourire charmeur qui illuminait en temps normal son visage. Non c’était le sourire incontrôlée, le sourire de la surprise, le sourire spontanée de ceux qu’on n’attendait pas. Il n’attendait pas les mots qui avaient franchi les lèvres d’Alyx dans un souffle, dans un secret que seuls eux d’eux connaîtront. Personne d’autres n’avait pu entendre la Lefford, personne n’avait pu lire sur ses lèvres fines les mots qu’elle avait formulés avec pudeur. Elle avait franchi ce précipice pour retrouver Daven, pour que leurs cœurs battent enfin à l’unisson dans une harmonie plus que parfaite. Elle avait accepté d’ouvrir son cœur à un homme autre que son père, elle avait accepté de faire de ce qui lui semblait être une faiblesse, une force. Au côté du lion, elle serait plus forte. A moitié Lannister par le mariage. Elle était lionne ici à Hautjardin. Elle n’était là pas en tant que Lefford mais en tant qu’épouse d’un lion fier.

Les lèvres de Daven se jetèrent à corps perdue sur les siennes et Alyx ne put qui répondre, frémissant face à ce baiser. Son bas ventre fourmilla de désir tandis que la main de son époux qui était sur sa joue descendit vers sa poitrine, provoquant des vagues de frisson dans le corps de la jeune femme. Désormais elle connaissait tout cela. Cela n’était plus inconnu. Mais elle avait l’impression de redécouvrir ses sensations à chaque fois. Et c’était avec un peu plus de puissance que la fois précédente. Jamais sous un baiser, elle n’avait frémit avec autant de force. Elle vibrait pour son époux comme jamais elle n’avait vibré pour lui. Elle le voulait pour elle, dans un désir égoïste. Elle le désirait plus que tout. Leur journée ne pouvait pas se terminer dans une étreinte des plus chaleureuses et des plus passionnels.

Il était heureux et elle voyait. Aussi bien sur son visage, qu’au tréfonds de ses yeux bleus océans qui brillaient d’une lueur qu’elle avait rarement vu. Et son baiser voulait tout dire, elle avait appris à déchiffrer son époux à travers ses baisers. Les baisers tendres, passionnelles, féroces. Tous avaient une signification. Tous avaient un but précis avec un message derrière. Et le baiser qu’ils venaient d’échanger avait été unique, jamais Daven ne l’avait embrassé de la sorte. Jamais. Les doigts fins de la demoiselle se perdirent délicatement sur les joues de son époux, un léger sourire amusé ornant ses lèvres.
« Tes yeux parlent pour toi ainsi que ton baiser. Si je ne peux l’imaginer, je le vois parfaitement. »

Alyx alla chercher une nouvelle fois les lèvres de son époux mais de façon plus chaste afin de ne pas céder à l’appel d’une force qu’elle ne contrôlerait pas. Sur les berges de la Mander cela n’était pas des plus prudent. Et sa pudeur naturelle, lui soufflait de se lever et de partir en compagnie de son époux. Elle ne pourrait accepter de se faire surprendre dans l’herbe grasse du Bief. Mais la chaleur des bras de Daven l’appelait plus que tout. Elle prit légèrement ses distances à contre cœur afin de ne pas forcer le destin à jouer contre eux.
« Nous devrions rentrer… »

Ses iris verts lancèrent un regard au lion, en disant long sur ses pensées et ses inquiétudes d’être dans un tel lieu. Mais si Daven en décidait autrement, elle ne pourrait lutter. Pas au vu de ce qu’elle venait de ressentir.


egotrip




4



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 633
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Jeu 4 Mai - 0:09

Thème


Il n'aurait écouté que son corps, Daven lui aurait fait l'amour là, à même le sol, sur les bords de la rivière et sous le regard étonné du garde. Mais il ne pouvait faire ça à son épouse. Alyx restait différente des femmes qu'il soumettait comme de vulgaire catin. Elle était son épouse. Elle n'était pas n'importe quelle idiote. Il ne pouvait la sauter rapidement, entre deux couches de pailles en plein milieu d'une taverne. Non, elle était supérieure aux catins. Bien plus belle et noble, bien plus puissante aussi. Il la respectait trop pour la soumettre. Elle était une lionne, fière et exigeante. Une lionne dont la force brillait de mille feu, prête à faire exploser le monde qui l'entourait sous sa fureur. Elle était un soleil, l'image même de ce feu qui pouvait tout dévaster si elle le désirait. Lui la suivrait, où qu'elle aille. Il était tombé amoureux de cette femme élevée au rang de reine voilà longtemps. Et chaque seconde en sa compagnie ne le faisait qu'éprouve plus d'amour encore. Qu'importe les autres femmes entre les reins desquelles il prenait du plaisir. Qu'importe ses vieux démons qui revenaient si souvent. Personne n'arrivait à la cheville d'Alyx.

Il ne chercha alors pas à aller plus loin, se contentant de cueillir ses baisers avec plus de délice et de fougue. Lorsqu'elle lui demanda de rentrer, il sourit à nouveau. Son sourire n'était plus celui brillant de bonheur qu'elle avait pu apercevoir. Il retrouvait sa puissance calculatrice, digne de l'éducation de Léo et de la force des Lannister. Il la souleva alors de terre et d'un geste, ordonna au garde de revenir jusqu'à eux.

Prenez l'animal et ma monture. Je veux que le lynx revienne en bonne santé. Allez dans je ne sais quel lieu pour trouver une cage où vous le mettrez. Puis apportez le jusqu'à nos appartements. Il regarda son épouse, un nouveau sourire plein de promesse sur les lèvres avant d'ajouter, comme dans un rire Je vous conseille de respecter au pied de la lettre l'intimité de nos appartements.

La jeune femme toujours dans ses bras, il s'approcha de la noiraude d'Alyx. Il connaissait parfaitement le caractère de la bête, bien moins placide que celle qu'il avait laissé au garde. C'est pourtant dans un simple sourire qu'il fit monter la Lefford sur sa jument et prit place derrière elle. Sa cavalière devrait rassurer la bête trop virulente. Et si elle montrait le moindre signe à son encontre, il se ferait un plaisir de travailler avec elle demain. Pour lui faire passer l'envie de se rebeller contre son cavalier. Daven aimait les bêtes connaissant leur place et qui ne se montraient dangereuses que pour des ennemis sur un champ de bataille. Les autres devaient être matées.

Rentrons alors, puisque tel est vôtre désir madame mon épouse.

Les talons du Lannister s'enfoncèrent alors dans les flancs de la noiraude alors que ses mains serraient un peu plus le mord. Il voulait rentrer. Vite. Sans accident dangereux.

5


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Ven 5 Mai - 11:32


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

Le sourire de son époux devint celui que les deux pouvaient arborer quand ils avaient une idée derrière la tête. Ce sourire qui était celui de leur éducation. Les deux avaient eu la même, celle du père de la jeune fille. Leo Lefford les avaient élevés tous les deux. A des fins différentes, mais ils avaient eu le même maître. Le lord de la Dent d’or n’avait peut-être jamais mis la moindre lame dans les mains de sa précieuse petite fille mais il avait bien plus aiguisé son esprit que celui de Daven. Les deux se complétaient même si parfois des étincelles pouvaient naître. Mais leur complicité ne cessait d’augmenter au fil du temps. Depuis cette fameuse discussion plus qu’houleuse, tout allait mieux, tout s’accélérait sans qu’Alyx ne puisse comprendre quoique ce soit. Elle n’avait pas le temps de réfléchir et c’était peut-être mieux ainsi.

Daven la souleva du sol, la portant dans ses bras. La jeune femme passa ses bras autour du coup de son époux pour se tenir, un air un peu hautain sur le visage, un sourire victorieux. Ainsi, elle sentait reine sans l’être. Dirigeant son monde par la seule force de sa volonté. Et elle avait son roi, son lion. Pour elle. Alors les ordres de Daven au soldat des Lefford qui tenait la noiraude, s’inclina devant eux avant de laisser la jument de jais aux deux nobles tandis qu’il se rendit vers le petit lynx toujours dans l’herbe. Il l’a fit monter sur sa jument et rapidement il monta derrière elle. La jument noir plaqua aussitôt ses oreilles contre sa nuque, peu habitué avoir autant de poids sur le dos. Alyx lui tapota l’encolure pour la détendre et espérer qu’elle ne fasse rien de stupide.

Daven prit les rennes et talonna la jument qui n’apprécia pas. Elle renâcla et secoua la tête pour se défaire de la poigne de son cavalier. Cependant elle ne fit rien pour les désarçonner et finit par avancer dans un trot nerveux et gardant sa tête de mécontente. Plusieurs fois durant le trajet, elle se défendit contre la main du lion, refusant de se soumettre. Ils arrivèrent cependant jusqu’à la demeure des Tyrell s’en encombre. Mais la noiraude avait exprimé tout du long du trajet son mauvais caractère. Ils mirent pieds à terre tandis que la jument noire était confiée à un palefrenier terrorisé à l’idée de devoir s’occuper de ce monstre qui avait visiblement fait des siennes ces derniers jours. Mais ce n’était pas les soucis d’Alyx si les biefois n’arrivaient pas à recadrer l’animal. Elle était impressionnante mais la calmer et la remettre à sa place n’était pas si dure quand on était à pieds. En selle c’était une mission plus délicate.
« Je crois qu’elle marquera les esprits à Hautjardin…elle est désespérante cette jument. »

Elle se glissa au bras de son époux et elle posa délicatement sa tête sur l’épaule de Daven, heureuse. Malgré le fait qu’il n’était pas chez eux et que les roses exaspéraient grandement la demoiselle, elle avait son lion et elle avait accepté ses sentiments envers lui. Elle avait accepté de franchir cette frontière qui les séparait. De passer de l’affection à l’amour. Si pour certains c’était simple pur Alyx cela avait été un combat contre elle-même monstrueux.


egotrip




5



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 633
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Dim 7 Mai - 1:22

Thème


La jument refusait de s'incliner, refusait de se soumettre et cela ne fit que grandir le sourire de prédateur qui étirait les lèvres du Lannister. Elle ne pouvait imaginer à qui elle se heurtait. Il connaissait l'éducation des chevaux pour avoir prit plaisir à mater les redoutables bêtes de guerre qu'avaient pu monter les lion. Durant une seconde, dans une jeunesse qui lui semblait lointaine, il s'était dit qu'il pourrait se servir de son titre pour dresser chacune des montures sortant des écuries de sa famille. Un voeu qu'il avait très vite abandonné, le jugeant indigne de lui. Il n'était pas un palfrenier. Pourtant, au lendemain, et il se le promettait, la noiraude allait comprendre la force d'un lion. Elle n'était qu'un cheval qui devait apprendre à s'incliner face aux talons enfoncés dans sa chaire. Daven ne pouvait comprendre comme Leo pouvait continuer à accepter que sa fille monte pareil bête.

Il ne fit pourtant pas la moindre remarque, prenant le mord un peu plus court et forçant ses cuisses sur les flancs de la sombre jument. Elle renaclait mais avançait et c'était tout ce qu'il lui demandait. Ainsi que de ne pas tuer son épouse mais de cela, tout le monde s'en serait douté. Ils franchirent les portes de la ville et Daven remit en riant à moitié les reines de la monture à un palefrenier terrorisé. Les paroles d'Alyx finirent de le faire éclater de rire. Décidement, les hommes et les femmes de Hautjardin méritaient réellement la réputation de n'être qu'un ramassis de faible.
R
Décidément, c'est à se demander si sorti de leur dorure et leurs richesses les biefois font véritablement quelque chose des muscles dont ils sont si fiers. Enfariné dans leur poudre et leur dorure, j'ai l'impression qu'ils oublient ce que doivent être les véritables hommes.

Ses mots n'étaient pas véritablement piquants. Simplement moqueur. Il prit le bras d'Alyx, son sourire toujours présent sur les lèvres. Il inclina simplement la tête lorsqu'ils croisèrent une énième cousine qui portait fièrement le nom des Tyrell et il murmura à l'oreille de sa femme, profitant de son odeur entêtante :

Qu'est ce que tu désires faire Alyx ? Pour nous sortir un peu de l'ennui d'Hautjardin ?

2


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Dim 7 Mai - 13:53


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

Alyx ricana aux paroles de Daven. Les bieffois resplendissaient dans leur tenue, leur raffinement. Leur région était prospère, verdoyante et fertile. Ils brillaient pour cela, leur richesse ne venait que de la terre qui était propice à l’agriculture. Mais au-delà de cela, un pauvre cheval un peu fougueux leur faisait peur. Ils pouvaient posséder quelques fines lames mais la jeune fille était sûre que si on grattait un peu, les faiblesses étaient nombreuses et facilement repérable derrière l’élégance de leur mouvement qui pouvait hypnotiser l’adversaire. Alyx n’y connaissait pas grand-chose mais elle devait avouer que le style bieffois était élégant, bien plus que ceux de l’ouest. Mais le niveau était une autre question qu’elle ne pouvait pas évaluer. Elle n’avait jamais foulé le sable des terrains d’entraînement, elle ne le foulerait surement jamais à son grand soulagement. La vue du sang la répugnait, la violence ne lui plaisait guère non plus. Elle préférait de loin le venin qui pouvait provenir de langue piquante. Un art bien plus subtil qu’un affrontement à l’épée et tout aussi mortel dans certains cas.
« Leur puissance ne vient que de leur passé et de leur terre. Les Jardiniers ont ployés le genou face aux dragons, le centre de la foi a été délocalisé pour la capitale où siège les dragons…ils ne leur restent que leur terre fertile et la citadelle. Et ce n’est pas Lord Mace qui peut faire rayonner le Bief…c’est un imbécile…et une région n’est que le reflet de celui qui la dirige… »

Les mots d’Alyx piquait et tailler dans le vif. La réaction du suzerain avait encore un gout amer dans la bouche de la Lefford. L’affront qu’il avait osé leur faire resterait ancré dans sa mémoire. Sa mémoire était plutôt bonne pour se souvenir de ce genre de chose. Les Farman étaient d’ailleurs bien placé pour le savoir mais pour le plus grand bonheur d’Alyx, il n’était pas là. Les Lefford pouvait brillait tandis qu’eux restait dans l’ombre. C’était jubilatoire pour la demoiselle. La guerre entre les deux maisons était sans merci, mais le soleil de la Dent d’Or était plus puissant.

Son sourire s’étira malicieux aux paroles de son époux. Hautjardin était d’un ennui mortel pour le couple. Les jeux de cour de passionnait pas la Lefford, elle les trouvait fade et ennuyeux et visiblement Daven ne trouvait pas non plus d’activité plus passionnante qu’elle. Elle était pressée de repartir et rejoindre les terres de l’Ouest, pouvoir assister au mariage de son amie et la soutenir lors de ce moment et continuer à mettre leur plan à exécution pour qu’Azilys puisse se venger de Tybolt. Les seuls moments où Alyx ne s’ennuyait pas dans cette cité sentant trop fort la rose était quand elle était en compagnie de lion. Cerenna, Daven, même Cersei, bien qu’elle restait méfiante avec la fille de Lord Tywin. Le lutin lui semblait pathétique et Alyx ne lui adressait nullement la parole. Mais à l’heure actuelle, elle était avec le seul lion qui importait vraiment à ses yeux. Son lion. Ce lion dont elle avait avoué ses sentiments plusieurs minutes plus tôt.
« Hum…je ne sais pas…Que dirais-tu…de mettre en place notre avenir ? »

Son ton était malicieux. Elle espérait que Daven comprenne le sous-entendu qu’elle venait de faire. Elle l’avait empli de joie déjà une fois dans la journée, elle comptait bien le faire une seconde fois. Pour lui, elle voulait bien voir son ventre s’arrondir et grossir pour permettre à la lignée des Lefford de perduré dans le temps. Son père serait également ravi de cela mais le bonheur de son père passait après celui du Lannister qui était à son bras.
« Transforme moi en véritable lionne… » murmura-t-elle.

egotrip




3



We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 633
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Dim 14 Mai - 0:12

Thème


Les Tyrell ne méritaient pas un centième du pouvoir qui leur était accordé. Aujourd'hui, ils étaient fiancés aux plus grands. Au Lannister et aux dragons, comme si tous leurs rêves devenaient brutalement réalité. Ils ne devaient pourtant oublier leur place. Ils ne tiraient leurs pouvoirs que de leur vassaux. La manière dont Mace avait eu l'audace de les traiter avec fait voir rouge au lion mais plus encore à son épouse. Elle était l'héritière d'un homme qui devait son pouvoir à son nom et non à celui des hommes qui l'entouraient. Un simple froncement de nez suffit au Lannister pour prouver tout le dégoût qu'il avait pour les roses. Ô bien sûr, leurs dames étaient belles, perdues sous les poudres et les parfums, avec leurs visages d'anges. Mais si on oubliait la reine des épines, elles avaient toutes l'air de niaise riant à ses paroles. Aucune ne pouvait rattraper les autres, pas même la si jolie Margaery. On la disait intelligente. Daven n'avait pas vu l'ombre des piques de son épouse. De toute façon, elles faisaient pietre figure devant la beauté du soleil de l'Ouest, qu'importe ce qu'elles aient pu dire ou faire. L'oeil d'un homme amoureux est toujours tronqué.

Le sourire de Daven devient identique à celui de sa femme aux paroles qu'il comprit directement. Il n'avait pas besoin de mille sous entendu. Leur avenir, seul le ventre d'Alyx pouvait leur tracer sur un chemin d'or et il n'avait pas besoin qu'on lui apprenne comment faire les bébés. Il se débrouillait très bien en compagnie de celle à qui il avait déjà apprit tant de chose. Chaque nuit, il la redécouvrait un peu plus et il acceptait un peu plus d'offrir son coeur et son corps. Il devenait entier avec elle. Bien qu'il l'ait toujours aimé, il ne pouvait s'être empêcher de désirer en premier lieu son corps et pour cause... qui ne l'aurait pas désiré ? Seul le temps lui avait fait aimé plus que n'importe quoi d'autre son esprit, aussi aiguisée que celui d'une lionne. Après tout, Daven avait toujours été attiré par les femmes de pouvoir. Alyx lui offrait un héritage en plus d'un joli minois. Lord Daven Lannister, seigneur de la Dent d'Or. Même si cela impliquait une terrible nouvelle, il ne pouvait s'empêcher de trouver ce titre ronflant lui qui n'aurait jamais pu devenir autre chose qu'un Ser.

Ses lèvres s'approchèrent de l'oreille de son épouse et il souffla alors, comme un secret énoncé par un amant. Alors mettons tout en place pour que cet avenir porte tes yeux. Un blondinet, aux magnifiques yeux verts d'Alyx. Au visage parfait des Lannister qui un jour, épouserait une fille de cette puissante famille pour retrouver la puissance qui ne serait jamais réellement celle de son père. Daven portait un nom grâce auquel il avait goutté bien des privilèges. Mais jamais il ne serait Le Lannister, celui qui avait marqué ses rêves d'enfances et qu'il avait toujours rêvé égalisé. Même encore maintenant, l'ombre de Jaime tâchait ses pas. Même quinze ans après sa mort, il sentait encore son souffle nocif sur son épaule. Il ne devait plus penser à cela. Jaime n'avait eu que cette sorcière de Cersei. Lui avait la plus belle des épouses à son bras.

Bras qu'elle tenait et avec lequel il assura un peu plus sa prise sur elle. Il avança, prenant la direction de leur appartement. Il aurait eu envie de l'embrasser là, immédiatement. De glisser ses lèvres sur sa peau au détour d'un couloir. Mais il ne voulait tâcher leur nom en les faisant passer pour des sauvages incapables de se contrôler. Il n'avait rien à voir avec des Nordiens ou des Dorniens. Non, ils étaient de fiers représentants de cet Ouest trop noble.

Le chemin passa en un éclair et ils avaient à peine passé la porte qu'il se jetait déjà sur ses lèvres en dégrafant sa boutonnière. Ses lèvres ne quittaient que très rarement celle de la jeune femme alors qu'il faisait glisser l'habit, dévoilant son torse rompu aux arts du combat et la marque violacée de son avant bras, trace désagréable de son entraînement trop matinal. Il n'y prêtait pas attention alors qu'il la soulevait de terre pour la mener jusqu'à leur couche. Dire qu'il avait envie d'elle était un euphémisme. La perspective d'un enfant avait déjà été enlevé de son esprit. C'était elle, et uniquement elle qui le rendait aussi sauvage qu'un lion.

4


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Jeu 18 Mai - 17:11


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

Des mots doux qui firent naître un sourire malicieux et innocent sur les lèvres de la jeune lady. S’il y avait bien un domaine qu’elle ne maîtrisait pas encore et où l’innocence pouvait transparaître c’était le domaine de l’amour. Et son époux voulait un avenir aux yeux verts, aux yeux des lions. Des yeux que lui ne possédait pas mais qu’Alyx avait. Des iris émeraude venant des Fléaufort tandis que Daven avait hérité des prunelles azurés des Lefford venant de Myranda. Alors peut-être qu’à deux ils pouvaient rétablir l’équilibre, des vrais Lefford et des vrais Lannister par le physique. Des blonds aux yeux verts et des bruns aux yeux bleus. Mais déjà, avant de penser à cela, il fallait que son ventre s’arrondisse et pour le moment il était encore bien plat. Cela avait été la faute au thé au lune que la demoiselle avait pris beaucoup trop régulièrement afin de garder sa ligne svelte au détriment de l’espoir d’un héritier qui pourrait grandit dans son ventre. Mais désormais, elle avait cessait et il était tant d’inverser la courbe. Elle n’était pas prête à être mère mais elle avait fait une promesse et elle comptait bien la tenir.

Daven raffermit sa main qui tenait le bras de la brune et ils partirent en direction de leur appartement. Le chemin sembla interminable pour Alyx et dès que la porte se referma sur eux, les mettant à l’abri des regards indiscrets des biefois, le lion se jeta sur ses lèvres. La demoiselle répondit à ses baisers fougueux et plein d’audace. Rapidement elle manqua de souffle sous les assauts de ce prédateur qui la faisait reculer jusqu’à leur couche. Les mains de la Lefford se posèrent sur le torse de son époux quand la chemise de ce dernier rejoignit le sol. Elle pouvait sentir sous ses doigts les muscles parfaitement dessinés du lion. Ses mains étaient bien timides dans leur exploration n’osant pas aller vers des endroits trop secrets, n’osant pas se montrer trop aventureuse.

Il la souleva du sol et elle passa ses bras autour du coup du Lannister. Encombré par sa robe, Alyx n’était pas totalement libre de ses mouvements mais elle se laissa guider par son époux qui finit par la déposer sur matelas de plume. Les cheveux bruns de la demoiselle se répandirent autour de sa tête, formant comme une auréole autour de son visage lui donnant un air angélique, loin de la terrible peste qu’elle pouvait être quand elle l’avait décidé. C’était une Alyx différente qu’avait Daven, il avait le cœur de l’héritière de la Dent d’Or, la rendant inoffensive d’apparence et innocente, prude. Elle avait encore beaucoup à apprendre même si elle avait déjà beaucoup appris à ses côtés. Ses baisers étaient plus audacieux, plus sulfureux, loin des premiers baisers timides et inexpérimentés de leur première leçon. Le chemin était encore long mais elle en avait déjà parcouru un sacré bout.

Elle repoussa doucement Daven avec ses mains afin de reprendre un peu son souffle, le lion avait faim et elle aussi. Elle avait envie de lui, à chaque baiser elle sentait son désir grimper en flèche un peu plus. Mais elle avait besoin de respirer, sa robe lui donnait affreusement chaud. Elle se redressa et chercha à dénouer les lacets de sa robe qui protégeait son corps des yeux pervers de certains hommes. Sa respiration était déjà courte et ses joues rouges et cela n’allait surement pas aller en s’arrangeant, mais peu importe. Ensemble il allait toucher le ciel.

egotrip

2





We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin de Dracarys
avatar
Admin de Dracarys
Valar Dohaeris

Ft : Todd Lasance
Multi-Compte : Ilyn Selmy, Daena Hightower & Myria Flowers
Messages : 633
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Sam 20 Mai - 11:34

Thème


Par tous les dieux qui pouvaient vivre sur cette terre qu'il l'aimait. Ses yeux s'attardaient sur son corps, ses iris la dévoraient avec toute la fougue d'un lion en présence d'une proie. Il avait envie d'elle, terriblement envie d'elle. A s'en faire mal, à s'en détruire. Elle serait capable de lui faire faire tout et n'importe quoi. Daven savait parfaitement le pouvoir qu'elle avait sur lui et pourtant il ne reculait pas. Au contraire, il avançait un peu plus, lui offrant sa gorge autour de laquelle elle pouvait accrocher n'importe quelle corde. Il lui appartenait, parfaitement et tendrement, laissant l'homme qu'il avait été si loin de leur couple qui commençait tout juste à prendre son envol. Elle lui avait avoué des sentiments que lui ressentait depuis tant d'année. Si elle n'avait pas vraiment accepté sa demande en mariage, se contentant de le renvoyer jusqu'à son père, elle l'acceptait maintenant en venant s'emparer de ses lèvres avec une passion qui n'avait rien de feinte. Ils ne mentaient plus dès qu'ils se glissaient sur le matelas de plume et que leurs corps nus s’enlaçaient en des étreintes lascives qui les faisaient voler jusqu'à ce sol brillait sur la blason d'Alyx.

Ô combien il lui rendit ses baisers, ses pensées fuyaient toutes intrigues ou machinations. Il était à elle, rien qu'à elle. Rien n'aurait pu le détourner de cette femme offerte comme aux premières lueurs du jour qui lui ouvrait un coeur qu'aucun homme n'avait pu saisir et briser. Il était le premier à s'attarder, à s'ouvrir un chemin en glissant sa main sur ses cuisses et sur sa peau qu'il sentait frissonnante. Daven ne mentait pas, ne mentait plus. Il devenait le cyclope aveuglé, perdu dans une grotte, incapable de diriger à nouveau alors qu'elle l'attirait un peu plus. La luxure venait les caresser et ils ne cherchaient pas à s'éloigner du gouffre dans lequel ils tombaient lentement. Tant qu'ils restaient proches l'un de l'autre, tant qu'ils tombaient ensemble, le lion se fichait bien de disparaître dans l'ombre.

Lui avait quitté sa boutonnière et la voyait se débattre lentement avec les lacets de son corset. Comme prise dans un corral, la jeune femme n'en restait pas moins des plus sauvages. Un sourire étira les lèvres du lion alors que ses dernières se posaient sur l'épaule dénudée par la passion du soleil de l'Ouest. Il lui fit effectuer une léger rotation avant de lui murmurer, son timbre rendu bien plus rauque par l'instant et le désir qui frémissait dans son bas ventre.

Laisse moi faire.

Combien de fois avait-il fait ça ? Apprenant tout les tuyaux entre les cuisses de putain. Il était bien jeune la première fois qu'il avait connu la présence d'une femme trop proche. Qu'un gamin lorsqu'elle était venu caresser sa peau, faisant se dresser de fin poils blonds sur ses bras. Léo avait ri à cet instant. Et Daven était devenu un homme sans aucune fierté. Il y a si longtemps. Cette femme n'avait pas un tier de la force d'Alyx, pas un centième de sa beauté. Il était en admiration parfaite devant son épouse et ce depuis si longtemps. Lorsque, pour la première fois, il avait arrêté de la voir comme une enfant mais bien comme une femme, là bas, lointaine dans les pâturages, sous le coassement des grenouilles. Il était tombé amoureux comme dans un rêve, sans autre mot pour le définir et avait tue, pendant si longtemps, les sentiments qui germaient lentement mais avec plus de puissance que n'importe quoi. Il avait eu de drôle de manière de le montrer et pourtant, là, dans ses bras, c'était encore pire. Son coeur battait vite, trop vite alors que ses doigts jouaient des fils qui retenaient le corps d'Alyx en otage.

Il termina son travail, perdant toute relativité en la voyant comme lui seul en avait le droit au regard du manteau qu'il avait posé sur ses épaules. A eux deux, ils offraient plus de puissance à l'Ouest qu'aucun couple n'avait jamais pu le faire. Les raccourcis étaient facile quand on connaissait l'ambition du lion. Ils étaient seuls mais si forts et dangereux. Le soleil ne brûlerait plus les carnivores roi des animaux. Au contraire, il l'accompagnait dans sa course pour le pouvoir. Et c'était cet enfant, qui grandirait bien assez tôt dans le ventre de la belle qui serait le réceptacle de toutes les ambitions de Daven. Cet enfant devant qui tous se tiendraient en rang d'oignon, attendant sa décision et ses paroles. Cet enfant qu'il voulait pour lier pour toujours leur amour.

Il se perdit dans la profondeur des iris de sa femme alors qu'il venait à nouveau cueillir ses lèvres. L'émeraude était si parfait, si profond, si merveilleux. Rien à voir avec les noisettes qu'il n'avait que trop croisé aujourd'hui. Elle était différente des biefoise. Tellement plus belle.

Il lui ôta ses habits, dévoilant son corps nu qu'il mange des yeux alors qu'il faisait de même qu'elle. Leur corps s’aimaient, dessinaient un tableau que tous avant eux avaient créer mais que Daven avait l'impression de redécouvrir. La timide Alyx qui avait tout à apprendre laissant lentement place à une lionne qu'il n'aimait qu'un peu plus à chaque nouvelle seconde. Le sexe ne faisait pas tout, c'était certain. Mais c'était le ciment d'une relation plus profonde encore, plus grandiose qui éclipserait les autres d'un soleil qui brillerait sur leurs habits dans le futur. Daven deviendrait Lord de la Dent d'Or. Le lion rugirait devant l'astre du jour, promesse de mort digne des Rains of Castamers.

Il n'ajouta aucun mot, se contentant de la serrer plus fort, de l'aimer un peu plus et de glisser sur son corps, encore et encore, ses doigts tremblant de la passion. Ils firent l'amour, comme aux premiers jours. Découvrant à nouveaux de nouvelles et parfaites merveilles que seul le corps de cette femme qu'il aimait pouvait offrir. Son souffle se bloquait, se faisait plus dur, plus saccadé alors qu'ils parvenaient à son plaisir. Alyx n'était pas une putain. Et c'était le plaisir de sa femme qu'il voulait atteindre avant n'importe quel autre.

1


Our power is made by a golden sun and we always pay our debts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la dent d'or
avatar
La fille de la dent d'or
Valar Dohaeris

Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Caron || Wylla Manderly
Messages : 3027
Date d'inscription : 27/08/2015

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   Dim 21 Mai - 11:10


Beauty and the Beast
Daven & Alyx

Daven posa ses mains sur les épaules de la jeune femme, forçant la jeune femme à lever ses yeux émeraude vers le visage de son époux. Avec douceur, il la fit légèrement pivoter, une légère rotation du buste de la belle lady de l’ouest. Les doigts du lion se glissèrent avec habilité à travers les lacets du corsage qui retenait prisonnière la poitrine de la brune. Elle fut rapidement libre, laissant sa peau respirer et laissant l’air frais du Bief mordre sa peau qui allait être reprit d’assaut par les lèvres de son époux. Le tissu glissa sur sa peau pour terminer au pied du lit au côté de la boutonnière du lion, qui seraient témoin de leur amour. Elle était libérée de ses entraves, libre comme le taureaux s’échappant de son corral mais elle était le soleil qui se libérait des nuages pour mieux brillait sur champ bleu qu’était le ciel, comme le blason des Lefford.

Le temps qui s’écoulait entre eux semblait perdre toute relativité. L’amour naissant, l’amour créant quelques choses que jamais la jeune femme aurait cru possible. Si Alyx était au prémice de ce qu’elle pouvait ressentir pour son lion, bientôt son amour aurait une profondeur que personne ne pourrait combler. Ils n’étaient qu’au début de cette histoire et si aujourd’hui il n’était que deux à l’écrire, peut-être que bientôt, l’équation passerait à trois inconnus pour écrire cette histoire nouvelle. Elle voulait lui offrir ce présent, il lui avait offert bien des choses et elle rien en dehors de son corps où elle n’avait jamais rechigné à ouvrir les cuisses car c’était son devoir. Mais aujourd’hui, elle voulait lui offrir ce qu’il désirait. Ce ventre rebondis qu’il voulait voir, cet enfant qu’il voulait pouvoir serrer dans ses bras et cet enfant qui irait courir dans les pâturages de la Dent d’Or, cet héritier qui naîtrait de leur union.

La peau brûlante de son époux vint se coller à la sienne et ils purent entamer ce balai qu’eux seul pouvaient faire naître, laissant l’harmonie faire son œuvre, laissant les souffres se mêler et devenir court. Ils ne prendraient aucun raccourci, ils prendraient leur temps pour aller toucher le ciel du bout des doigts. Alyx accompagnait chaque coup de rein de son époux qui faisait grimper un peu plus son plaisir. Les soupires emplirent l’air, des soupirs qui se transformèrent en gémissement. La Lefford avait grandi, la jeune fille timide disparaissait à chaque fois qu’ils s’étreignaient avec passion. Ils atteignirent les sommets ensemble, la jeune fille planta ses ongles dans la peau du dos de son époux sans vraiment s’en rendre compte, cambrant son dos collant ainsi son bas ventre à celui du Daven, laissant les vagues la submergeaient, ne cherchant pas à contrôler quoique ce soit. Une larme coula au coin de son œil mais ce n’était pas le genre de larme comme pouvait le provoquer un oignon un peu trop fort, c’était une larme provoqué par cette étreinte passionnels.

Elle se laissa retomber sur les coussins de plume, une fine pellicule de sueur venant coller ses longs cheveux bruns à son visage, son dos et sa poitrine. Cherchant à reprendre son souffle. Un léger sourire flottait sur ses lèvres, un sourire d’une femme comblée, heureuse. Et sans encore le savoir, l’avenir venait de se mettre en marche. Comme la noisette enfouis dans la terre qui grandirait pour donner un beau noisetier au pied duquel les grenouilles pourraient faire leur concert de coassement . Un lion viendrait illuminait la vie à la Dent d’Or. Alyx se tourna vers son époux, allant se réfugier dans ses bras, comme si elle avait peur de quelque chose, comme si un affreux cyclope était venue la terrifier. Mais elle voulait juste sentir la chaleur des bras de son lion, de ce Lannister qu’elle avait épousé contre son gré. Qui aurait pu croire que l’amour viendrait se glisser à travers les tuyaux qui transportait le sang, à travers leur veine, se glissant ainsi jusqu’à son cœur.

Elle releva son visage, cherchant les iris azurés de l’homme. Le timbre de la voix d’Alyx était différent de celui qu’elle avait habituellement, doux, faible et laissant ses sentiments s’exprimer.
« Je t’offrirais un petit lion aux cheveux blonds et aux yeux verts. Un petit lion pour la Dent d’Or, je te le promets. »

egotrip

5





We are a family, my family. Our Sun is Gold

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Beauty and the Beast || pv Daven   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beauty and the Beast || pv Daven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» The Beauty & the Beast
» [CLOS] [Robyn/Marsh] Beauty & the Beast
» Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
» Beauty & the Beast ft. Amalthea Bluesteel
» III.04 - Beauty and the Beast [Feat. Bobby]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: