RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans le Conflans, les Îles de Fer et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 412
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Lun 24 Avr - 19:33

La journée était bien entamée, et le Prince se trouvait dans les jardins. Il était de très bonne humeur, finalement la vie au donjon rouge lui convenait parfaitement et il commençait à regretter l'exil qu'il s'était imposé en restant a Peyrdragon. Tout n'était que délice ici même et il pouvait au mieux surveiller les affaires de la famille. Le prince n'avait pas un emploi du temps très chargé, au contraire ont le laissé faire ce qui lui plaisait et il en était ravi.

Vêtue d'une houppelande dorée aux motifs des plus gracieux, le prince avait le pied-droit posé sur une pile de livres, et tenait dans sa main une splendide épée d'apparat qu'il levait bien en face de lui. Bombant le torse dans une allure digne, le voilà qu'il posait ainsi depuis plusieurs heures. À proximité, un jeune peintre était en train de peindre l'œuvre immortalisant son style empreint d’humilité et de bon sens coutumier, qui s'intitulait selon le peintre "Le Prince philosophe apportant humblement la Lumière aux esprits"

Au loin, la petite cour princière profitait d'un petit banquet qu'on avait installé pour l'occasion ou des pâtisseries et des vins délicieux étaient mit à leur disposition. De temps en temps, un jeune serviteur attentionné apportait l'un et l'autre au Prince qui restait vaillant dans sa position. Viserys commençait à avoir un peu mal au bras et sentais qu'il méritait une bonne pause. Cependant comme disait l'adage, il fallait souffrir pour être beau et Viserys voulait laisser une trace dans l'histoire. Qu'on se souvienne de lui non pas comme seulement le frère du roi, mais comme quelqu'un qui avait illuminé l'ensemble des sept couronne. Certains auraient parlé d'ego démesuré, Viserys préférait se dire que c'était seulement son droit le plus légitime de prétendre à cela. Il avait autour de lui des hommes qui comprenaient cela et qui l'accompagnaient. Viserys déplace son regard vers le Qarthi... Le conjurateur Momir-Vig le servait de ses conseils avisait depuis un petit moment et lui comprenait l'importance qu'il aurait a jouer bientôt. Viserys se nourrissait de son enseignement et de ses prophéties alors que Momir, lui ne pouvait faire grand chose sans sa protection. De l'autre côté se trouvait Ser Boros Poindacier, son protecteur. Une parfaite machine a tuer entièrement dédier à sa personne qu'il avait extirpée de la fange de la roture pour en faire également un être de légende. Le jeune prince ajouta quelque chose après avoir effectué une petite moue.

"Apportez-moi à boire, je commence à fatiguer, encore quelque instant et j'irais me reposer, cela fait plus de quatre-heures tout de même."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orage
avatar
Orage
Valar Dohaeris

Ft : Holliday Grainger
Multi-Compte : Aucuun
Messages : 107
Date d'inscription : 09/04/2017

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Sam 29 Avr - 16:01

La journée était déjà bien commencée. Aelinor Connington était en compagnie de de d’autres dame de l’entourage de la princesse. Elles étaient toutes sur e point de la rejoindre. Mais elles avaient décidé, de faire le tour par les jardins pour profiter du beau temps. Les demoiselles discutaient de vive voix sur les dernières tendances et les derniers tissus en provenance des autres régions ; mais à n’en pas douter, ceux qu’elles préféraient et de loin, étaient ceux venus d’Esso. Esoss les faisait rêver. Elles se demandaient comment était la vie là-bas. Si elle était plus ou moins agréable qu’ici. Et puis, elles se prêtait à croire qu’un jour elles iraient sur cet autre continent. La vérité, c’était que les jeunes femmes avaient encore besoin de rêver, de croire en quelque chose. Vivre un peu avant de ne trouver époux. Parce qu’elles n’étaient pas idiotes, elles se doutaient bien que ce jour arriverait et sans aucun doute bien plus vite qu’elles ne l’auraient jamais imaginé. Certaines disaient que leurs pères commençaient à négocier pour trouver un bon parti. Aelinor, elle, ne savait pas ce qu’il en était. Elle se doutait bien que Jon ne la laisserait pas encore bien longtemps sans époux. A 24 ans, cela était presque étrange de la savoir encore célibataire. Même elle, parfois se demandait ce que son cousin attendait pour la fiancer à elle ne sait quel fils de maison de l’Orage ou même d’une autre région, tant que ce n’était pas un simple chevalier, Aelinor était prête à tout accepter. Et si l’homme était de haut lignage, alors elle n’en serait que plus heureuse. Non seulement, elle se serait élevée dans la hiérarchie des maisons de Westeros, mais en plus, elle serait davantage à même de soutenir sa princesse. Mais elle n’était pas pour autant pressée de devoir succomber aux demandes et devoir conjugaux, mais elle craignait grandement que ceux se trouvant autour d’elle ne se mettent à jaser.

Tout ne discutant, les demoiselles passèrent près d’un petit groupe. Elles murèrent rapidement dans le silence en se rendant compte qu’il s’agissait du groupe constitué du prince Viserys Targaryen. Le prince Viserys, frère cadet du roi Rhaegar et oncle de leur bien-aimée princesse Rhaenys. Seule Aelinor osa croiser son regard, presque inerte, alors qu’il semblait prendre la pose pour un portrait. Elle sentit une main s’accrocher à son manteau la tirant vers l’avant. La blonde quitta la scène du regard et reporta son attention vers ses compagnes. « Tu ne devrais pas le regarder ainsi, Aelinor. » vint lui souffler une jeune femme aux cheveux couleurs de feu. Aelinor la regarda gravement et fit une petite moue. Puis faisant mine de les suivre, elle finit par s’arrêter et faire demi-tour. Elle s’arrêta à hauteur du prince qui venait de réclamer une boisson. « Votre altesse, un peu de fraicheur peut-être ? » demanda-t-elle humblement en déployant une ombrelle au-dessus de sa tête, n petit sourire sur les lèvres. Elle jeta un coup d’œil vers le portrait en devenir et ajouta. « C’est un artiste très doué et le portrait réussi, néanmoins j’ai peur qu’il ne parvienne pas à rendre grâce à votre personne, mon prince. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 412
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Sam 29 Avr - 23:15

Le Dragon de L'Est fut surpris un instant, il était rare qu'on l'aborde d'une telle manière, surtout au donjon rouge. Il glissa son regard lilas vers la femme, et l'ombrelle qui était venue protéger sa tête du soleil. Sous sourire s'élargis peu à peu. Puis ce fut un léger rire cristallin qui raisonna au sein des jardins. La façon de faire d'Aelinor l'avait grandement amusé, il était rare qu'on l'aborde avec tant de spontanéité.

"Et bien, avec une dame de compagnie aussi dévouée, je comprends bien mieux les sourires que ma nièce aborde régulièrement. Elle ne doit ni manqué d'attention ni de compagnie. Je vous remercie pour votre attention Lady Aelinor"

Le Prince prit lentement le gobelet que le serviteur lui tendait et le but d'une traite, il était, en effet, assoiffée. Il redonna le verre au jeune homme qui s'inclina avant de repartir vers la petite tablée. Le frère du roi porta son regard sur le tableau pendant un bref moment.

"Vous trouvez qu'il ne me rend pas justice ?"

Viserys déposa l'épée au sol et s'approcha du portrait avec une légère moue boudeuse. Tout ce temps posé pour rien, voilà qu'on ne le trouvait pas le portrait adapté à sa grandeur. Il jette un œil au peintre qui se rapetissa peu à peu... Se voûtant... Sur lui-même. Il passa machinalement sa main gauche sur son index de la main droite, comme pour vérifier qu'un bijoux se trouvais toujours là. Une magnifique bague ouvragée représentant une rose.

"Nous reprendrons plus tard, je suis fatigué. Oh et ne faites pas cette tête, je vous prie. L'Art, ce travail... Vous allez rester à mon service. Peut-être qu'en effectuant une quinzaine de portraits vous finirais par saisir la substance même de mon être."

Le peintre s'inclina et s'empressa de reprendre vite le tableau, visiblement heureux de pouvoir être encore au service du peintre. Il était soulagé que les mots de la jeune noble n'aient pas ruiné sa carrière sur le point de devenir prometteuse. Le Dragon de L'Est esquissa un sourire à son interlocutrice par la suite.

"Vous vous promeniez, je présume ? Peut-être accepteriez-vous de faire quelque pas avec moi ?"


Le jeune prince n'attendait presque pas la réponse proposa tranquillement son bras à Aelinor , visiblement amusé. Jetant un œil aux autres dames de compagnie qui se faisait bien plus envieuse du coup vis a vis de celle qui avait scindé leur rang pour venir l'apostropher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orage
avatar
Orage
Valar Dohaeris

Ft : Holliday Grainger
Multi-Compte : Aucuun
Messages : 107
Date d'inscription : 09/04/2017

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Lun 1 Mai - 20:26

Aelinor regard le prince Targaryen étrangement. Il s’était mis à rire franchement, d’un rire cristallin qui raisonnait dans les jardins. La Blonde se surpris à rougir. Elle inclina simplement la tête en guise de réponse à la remarque du prince Viserys. Oui il avait sûrement raison. La princesse Rhaenys semblait heureuse de l’avoir à ses côtés. Et Aelinor était maintenant fort heureuse et fière d’être au service de la princesse Targaryenne. Mais ce qui étonnait plus la jeune femme, c’était que le prince connaissait son nom. Cela n’était peut-être pas étonnant, mais Aelinor ne s’y était pas attendue.

Viserys finit par boire ce que le jeune homme avait amené et s’interrogea sur la remarque de la jeune femme concernant le portrait que le peintre faisait de lui. A cet instant, l’orageoise se dit qu’elle aurait sûrement dû tenir un peu plus sa langue. Le prince se levait pour examiner l’œuvre inachevée alors que la Blonde retenait son souffle. Elle put enfin reprendre sa respiration lorsque le prince finit par dire qu’il garderait l’artiste à son service. Elle lui jeta un petit coup d’œil gêné. Elle ne souhaitait en aucun cas qu’il soit renvoyé ou pire. Les têtes couronnées pouvaient parfois être bien cruelle. Viserys lui offrit un petite sourire alors que l’homme prenait congé. Il lui demanda si elle acceptait de l’accompagner. Enfin demandé, c’était un bien grand mot puisqu'il n’attendit point sa réponse pour lui prendre le bras. Aelinor frissonna en sentant les regards de ses compagnes, sûrement envieuse de sa position. Quant à elle, elle resta fidèle à elle-même en répondant sur ton un brin sarcastique. « C’est exact nous nous promenions tout en retournant auprès de votre nièce. Quant à votre proposition, je n’ai guère plus le choix concernant ma réponse. » fit-elle observer.

« Néanmoins croyez bien que c’est un honneur d’être en votre compagnie, votre Altesse » ajouta la jeune femme pour ne point mettre le jeune homme en de bien mauvaise condition. Elle lui sourit enfin et reprit un ton plus bas presque sur celui de la confidence. « Oserai-je vous demander pour quelle raison, ou à qui est destiné ce portrait ? » Aelinor était trop curieuse. C’était indéniable. Mais le fait de surprendre le prince en pleine séance de pose avait attisé sa curiosité bien trop grande. Oh elle ne soufflerait aucun mot à personne de la réponse qu’elle aurait, si tant était qu’elle en avait une. A dire vrai, sa question n’était là que pour satisfaire sa propre curiosité, rien de plus. Mais elle pouvait aussi admettre que le prince Viserys et frère du roi ne souhaite point en révéler les coulisses, si elle pouvait parler ainsi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 412
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Lun 1 Mai - 21:15

Le Prince esquissa un sourire, arborant une mine satisfaite quand Aelinor posa son bras sur le siens. Il fit donc quelques pas pour profiter tout en écoutant la jeune femme. Évidemment que c'était un honneur, certaines auraient était prête a tuer pour obtenir ce genre de privilège.

Il fait un geste envers sa suite pour qu'elle ne bouge pas. Il ne craignait pas grand chose ici même dans le donjon rouge. Inutile d'être accompagné de son chevalier en armure noir dont la présence terrifiante pourrait déplaire à bien des jeunes femmes. Après quelques pas dans les jardins savamment entretenus par une armée de jardinier. Aelinor lui posa une question qui le fit rire. Si elle savait le nombre d'œuvres qu'il possédait le représentant. Viserys était certes quelque peu narcissique, mais son défaut avait pour mérite de faire vivre l'art. Où était le mal en ce cas présent ?

" Je n'y ai pas bien réfléchi pour tout vous dire, j'en avais envie tout simplement. Sois, je le garderai pour moi. Soit je le ferai envoyer à ma fiancée pour qu'elle ait un visage à mettre sur mon nom."

Le prince émit une moue boudeuse en évoquant la princesse Arianne. Il n'avait aucune idée de qui elle était, et a quoi elle ressemblait. C'était le grand inconnu, et cela, contrarier le prince. Enfin pas au point d'assombrir cette merveilleuse journée au donjon rouge.

"Où peut être à Westeros même. N'est-il pas de notre devoir d'offrir au monde une trace de nous, qui améliorera le quotidien de nos successeurs ? Chaque coup de pinceau de l'artiste le rapproche de la perfection et a l'élévation de son art, J'aurais contribué à cela quelque part hmm."

Le jeune prince se déplacer nonchalamment au travers la mer de verdure qui n'était qu'un îlot de grâce ou la nature s'épanouissaient parmi l'océan de pierre, et d'autre matière peu ragoutante qu'était Port-Real. Il remarqua un banc non loin du chemin et s'y dirigea s'installant tranquillement avec sa compagne de route du moment. Il la fixa de ses yeux améthystes, jaugeant ses habits autant que la personne. Aelinor Connington faisait partie de la maison de Jon Connington. Ami de son frère et ancienne main de son père, pourtant Viserys n'était pas certain de la valeur de la maison Connington, après tout Aerys II son père l'avait renvoyer et exiler pour son incompétence.

"Et vous jeune fille, que souhaitez vous laisser comme trace de vous dans l'histoire de notre royaume ?"

Il esquissa un sourire amusé, il était presque certain de la réponse avant même qu'elle soit prononcer, mais il laissait toujours une chance à l'improbable de se manifester.

2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orage
avatar
Orage
Valar Dohaeris

Ft : Holliday Grainger
Multi-Compte : Aucuun
Messages : 107
Date d'inscription : 09/04/2017

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Dim 14 Mai - 20:16

Aelinor se retint tout juste de rire alors que le prince de Westeros lui annonçait, sans même s’en caché, qu’il n’avait joué le rôle de modèle pour la simple et bonne raison qu’il en avait eu envie. Certes cette une explication comme les autres, mais la jeune demoiselle s’était attendue à autre chose. « Le garder ? » avait-elle simplement dit un brin, surprise. Elle devait avouer qu’elle ne cernait pas bien l’intérêt de passer des heures à poser pour un artiste si c’était pour garder l’ouvrage. Si cela n’était qu’un prétexte pour s’admirer, il pouvait parfaitement le faire devant un miroir en pied et cela évitait une perte de temps et pour l’un et pour l’autre. Mais visiblement, cela n’était pas la seule option que le prince avait envisagée. La seconde plut davantage à l’orageoise, sensible de l’intérêt que semblait porter le frère roi à sa future femme.

« Je ne doute point que ce présent ravira la princesse Ariane Martell, votre Altesse. Et ce geste est tout à votre honneur. Soyez certain que ces fiançailles doivent inquiéter la princesse de Dorne. Elle aura la lourde tâche de s’adapter à un peuple dont elle deviendra princesse par mariage et non de naissance… » Aelinor se tut soudainement réalisant qu’elle en disait sûrement trop. Et puis, elle ne connaissait pas la princesse Ariane. Elle ne faisait finalement que des suppositions en tant que femme. Bientôt, sûrement, son cousin aura le bon goût de la fiancer à un illustre inconnu et elle n’aurait d’autre choix que d’accepter.

Le prince de Westeros la guida jusqu’à un petit banc où ils prirent place tous les deux. Aelinor hésita pourtant un instant à aller s’asseoir auprès de Viserys. Cela aurait été Rhaenys, elle l’aurait fait tout de suite mais là, c’était différent. Elle n’était pas sa dame de compagnie après tout. Aelinor se crispa alors qu’elle senti le regard du frère du roi se fixer sur elle. A quoi pouvait-il bien penser. Elle n’en savait strictement rien. Finalement, il brisa le silence qui s’était installé. Il lui demanda quelle trace elle voulait laisser d’elle dans l’histoire de Westeros. En voilà une question bien étrange. Et l’orageoise ne savait quoi répondre. Elle déglutit et se lança enfin. « Une trace, tout dépend de quel point de vu nous nous plaçons. Nous laissons toujours une trace de nous après notre trépas. Tout dépend de si nous vallons que les autres se souviennent de nous directement ou indirectement et pour combien de temps. » commença-t-elle par répondre. Elle tritura une de ses mèches blondes avant de poursuivre.

« Naturellement, en tant que Dame de Compagnie de la princesse, j’aimerai que l’on se rappelle de moi comme étant une amie de son Altesse, une femme qui a su la guider et l’aider dans ses tâches de princesse. » La blonde s’arrêta un instant et puis reprit. « Mais en tant que personne, si je peux rêver à laisser une trace, moi pour mes actions ou ce que je suis personnellement, j’aimerai que l’on se souvienne de moi comme étant un grand maître dans l’art de la fauconnerie et comme étant celle qui aura réussi à réunir à nouveau les terres de l’Orage et celles de la couronne. Après tout je suis bien une dame de l’orage et je sers la princesse Rhaenys depuis bientôt plus de deux ans. » Elle fixa elle à son tour le prince. « Mais j’en demande peut-être un peu trop. » lâcha-t-elle consciente de sa position dans le jeu que jouait les royaumes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 412
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Lun 15 Mai - 1:58

Le Prince opina lentement, visiblement quelque peu surpris, en ce qui concerne la fauconnerie, il était vrai que c'était un passe-temps qui ne lui semblait pas spécifiquement féminin, mais après tout, il fallait de tout pour faire un monde, et ce domaine n'était pas forcément masculin pour autant. Les passions pouvaient être bien singulières en fonction des individus.

"Peut-être que oui, peut être que non. Tout dépend de vos moyens en la matière et de votre volonté d'y parvenir. Je ne suis pas un grand adepte de la fauconnerie, j'ai un oiseau de proie comme tout noble qui se respecte, mais je ne suis pas forcément un expert dans ce domaine. Si vous cela vous plaît, il vous faudra briller par cela via la chasse, et surtout via les oiseaux. Je suppose que si l'ont fait des élevages de chevaux, il est possible que cela soit de même avec les oiseaux. Interrogez les mestres à ce sujet et préparer la première pierre de votre projet par le savoir. L'on construit les plus grands édifices qu'avec des bases solides."

Viserys Targaryen passa délicatement sa main dans ses proches cheveux alors qu'il réfléchissait à la suite de sa réponse. Rapproché, les terres de l'Orage et de la Couronne, le prince s'humecta les lèvres, la région de barathéon... La région du traitre. Il allait falloir plusieurs années pour que la couronne pardonne complètement aux conspirateurs et aux traitres ce qu'ils avaient fait.

"J'ai bien peur que cela ne soit pas suffisant pour faire oublier a la couronne, la trahison des habitants des terres de l'Orage. Servir ma nièce est non seulement un devoir, mais également un privilège qui a était fait votre famille par la mienne. Vous acquitter de la tâche avec sérieux et ce que l'on attend de vous, et je suis ravi que cela soit le cas. Mais pour un tel projet, c'est loin d'être suffisant. Vous ne pouvez pas a vous seule représenter vos contrées malheureusement. Certaines plaies ne peuvent s'effacer qu'avec le temps."

3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orage
avatar
Orage
Valar Dohaeris

Ft : Holliday Grainger
Multi-Compte : Aucuun
Messages : 107
Date d'inscription : 09/04/2017

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Mer 24 Mai - 23:18

Elle avait réussi à surprendre le prince Viserys Targaryen. La jeune oragoise ne savait si cela était une bonne chose ou non. Alors elle ne prononça plus un mot. Mais il finit par reprendre et la jeune femme nota qu’une fois la surprise passée, le prince était de bons conseils. Il n’était certes pas adepte de la fauconnerie mais ses paroles étaient précieuses. Aelinor supposa que cela était dû à l’éducation plus poussée qu’il avait dû avoir en tant que prince. Et puis, on racontait que le prince avait beaucoup voyagé, cela devait jouer en sa faveur, indéniablement. Aelinor sourit. Ariane Martell avait beaucoup de chance d’être fiancée à un tel homme. Elle aussi aimerait que son cousin lui trouve un tel parti, ou bien Rhaenys. L’orageoise n’était pas sans savoir que la princesse préférerait qu’elle épouse un bon parti et surtout un homme lui permettant de rester auprès d’elle. Il lui suggéra d’ailleurs d’aller interroger les mestres au sujet des oiseaux et de possibles élevages. Elle y avait un peu pensé mais avoir l’avis du prince Viserys la rassura. Sur les terres Connnington, le maître fauconnier avait comme un petit élevage. Mais il n’était pas très grand. Alors qu’avec l’aide des Mestres du Donjon Rouge et de Port-Rhéal, peut-être qu’elle parviendrait à fonder l’un des plus grands élevages d’oiseau de proie. Des oiseaux élevés dans le respect de l’art de la fauconnerie et surtout qu’elle ne donnerait à leur futur propriétaire qu’après des tests d’harmonie. Aelinor en était persuadée. La bonne entente entre le fauconnier et le rapace était décisive.

« Vos conseils me sont très utiles, votre altesse. Je ne manquerai pas d’aller solliciter les mestres à ce sujet. Et peut-être que dans quelques années, j’aurai l’immense honneur de vous confier l’un de mes rapaces, élevés par mes soins. » fit la jeune femme en souriant. Elle étouffa finalement un petit rire. Oui, il était bien permis de rêver un peu, on ?

Aelinor le savait. Son second souhait risquait de contrarier le prince. L’entente entre les terres de l’Orage et celle de la Couronne, une tâche longue et périlleuse. Pourtant, la bonde Connington y croyait. Elle voulait y croire. Après tout, sa famille s’était déchirée lors de cette rébellion et pourtant maintenant, John et elle s’entendaient bien. Alors pourquoi ne pouvait-elle pas voire plus grand. « Si je ne peux à moi seule représenter les terres de l’Orage, la famille Baratheon ne le peut non, Altesse. » commença un peu timidement la dame de compagnie de la nièce du prince. « Certains orageois sont restés fidèles à la Couronne, comme ma famille… enfin, mes cousins devrai-je préciser. Je sais que mon père a combattu auprès de Lord Robert Baratheon, divisant par là-même ma famille. Pourtant, il n’était pas contre non plus la Couronne. »

Aelinor ne savait si elle devait poursuivre ou non. Cela pouvait-il la mettre en danger, cela pouvait-il remettre en cause sa positon de dame de Compagnie de la princesse Rhaenys. Elle pensait pourtant que tout ceci n’était un secret pour personne, en tout cas dans la famille royale. Elle hésita et puis reprit. « Je ne doute point qu’il faille du temps pour que les blessures guérissent. Mais il faudra bien que l’un des deux parties fasse le premier pas, vous ne croyez pas ? Si la Couronne n’est point disposer à le faire, alors je ferai en sorte que l’Orage calme ses tempêtes. » C’était imagé mais très clair. Mais cela ne serait valable qu’à une condition. Mais elle n’osa la dire totalement. Elle devait trouver les mots justes. « Mais pour que l’Orage cède il faudrait… »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 412
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Hier à 3:19

Viserys esquissa un sourire, inclina la tête aux dires de la jeune fille. Il avait toujours était sensible aux cadeaux de toute sorte. Toute sa vie, il avait était couvert de présent, des plus humbles au plus grand et tous lui avait procurer un sentiment de plaisir. Celui de se sentir, désirer, aimer, acheter. C'était si plaisant, il recevrait sans doute avec joie ce futur présent un jour si la jeune fille était capable de réussir.

"Les mestres vous aideront bien plus que moi, je n'ai fait que vous faire quelques suggestions, rien de plus. J'espère qu'elle vous mènera à la réussite. Il est bon de s'adonner à ses ambitions surtout si elles ont pour but d'améliorer notre royaume."

Il perdit rapidement son sourire expressif, pour prendre une attitude plus neutre voir froides aux derniers dires de la jeune fille. Il était persuadé que les Conningtons étaient tous des loyalistes, et voilà que non. Ils avaient joué sur les deux tableaux, son regard prit une teinte suspicieuse. Il prit soin de se glisser lentement vers l'extrémité du banc mettant une distance bien plus respectable entre lui et la jeune fille.

"L'Usurpateur, c'est ainsi qu'il faut le nommer et non Lord Robert, tout bon loyaliste a la couronne et a la famille Targaryen sait cela. L'Orage a déjà cédé, il a ployé le genou devant mon frère a la mort de l'Usurpateur, au sein même du champs de bataille. Et mon frère notre roi a tous, a déjà fait le premier pas de la paix en épargnant les Barathéons restant. Voilà le premier pas de la Couronne, alors qu'elle a était agressé injustement et trahis par des gens qui étaient sensé lui être fidèle et loyaux. Je trouve que c'est déjà un formidable avancé que du temps de mon père, ou ils auraient tous était brûler vif pour leurs crimes de rébellion obscène."

Le visage de Viserys se déforma presque instantanément l'on pouvait y voir l'expression de colère rien qu'au fait d'évoquer la guerre, cet épisode coûteux pour lui et son existence. L'ayant privé de biens des choses... L'on pouvait aisément pour les anciens seigneurs ayant connu la guerre reconnaître dans les expressions du prince et ses traits des ressemblance assez flagrante avec le Roi Aerys II son père.

4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orage
avatar
Orage
Valar Dohaeris

Ft : Holliday Grainger
Multi-Compte : Aucuun
Messages : 107
Date d'inscription : 09/04/2017

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Aujourd'hui à 0:06

Aelinor ne s’était pas attendu à cela. Après le sourire, les conseils, et une voix qui se voulait rassurante, le prince s’écarta subitement d’elle. Elle le regarda faire. Elle ne dit rien. Evidemment, sa remarque sur la rébellion de Lord Robert n’était peut-être pas des plus appropriées. Elle haussa les épaules et se tourna vers le prince.  « Vous aurai-je fait peur, Altesse, en tenant de tels propos ? avez-vous peur que je ne sois point loyale envers votre nièce et votre maison ? » Commença, un peu sarcastique la jeune femme. Puis elle ajouta. « Je ne voulais pas vous mettre mal à l’aise. Cette rébellion a causé bien des dégâts. Vous y avez perdu un père, j’ai perdu le mien et j’ai bien failli ne jamais revoir mon cousin. » La blonde s’interrompit un instant et puis reprit, un peu gênée cette fois. « Je ne crois pas que mon père soutenait réellement l’usurpateur comme vous l’appelez. Il appréciait l’homme qu’il était, pas le rebelle qu’il était devenu. Je sais par ses propres mots qu’il ne combattait à ses côtés uniquement parce qu’il n’arrivait pas à pardonner le geste du prince… » L’orageoise s’arrêta-là. Elle avait d’autres choses à dire mais face au prince Viserys, elle sentait qu’elle devait plus tenir sa langue. Le regard qu’il avait lui faisait presque peur. Elle osa un petit « Vous m’autoriser à vous faire une confidence sur le souhait de l’Orage ? Parce que l’Orage n’attend pas que le pardon de la Couronne j’en suis intimement persuadée… »

Puis elle se rapprocha légèrement du prince en souriant. Aelinor devait trouver un autre sujet. Converser avec le prince Viserys était un privilège. Elle ne souhaitait pas qu’ils restent sur ce sujet des plus sensible et pour l’un et pour l’autre. Et en même temps, elle voulait s’assurer d’une toute petite chose. « Malgré tout cela, je reste persuadée que l’entente peut renaître. Mais je ne pourrai y arriver seule. Je peux essayer de parler à mon cousin pour que l’Orage avance davantage vers la Couronne. Mais aurai-je de l’aide sur les terres de la Couronne ? » ajouta-t-elle e riant comme si ce qu’elle venait de dire n’avait pas d’importance. Comme si ses mots n’étaient pas réellement ce qu’elle pensait. Alors elle reprit bien plus sérieuse. « Puisque je vois bien que ce sujet ne vous sied guère. Puis-je savoir de quoi vous aimeriez parler ? A moins que ma compagnie ne vous déplaise, maintenant que vous savez qui était mon père. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Dragon de l'Est
avatar
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris

Ft : Harry Lloyd
Messages : 412
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   Aujourd'hui à 1:55

Le prince plissa un instant le regard, le feu de la colère qui s'était emparé de lui brûlais encore, néanmoins, il ne pouvait pas le déverser sur la jeune fille. Cela ne semblait pas forcément juste et qui plus est même si son père avait trahi, il y en avait d'autre qui avait soutenu Rhaegar jusqu'au bout. Il prit une attitude plus neutre, et l'autorisa à se rapprocher de lui.

"Les dragons n'ont peur de rien demoiselle Connington et n'attendent le pardon de personne. Nous prenons ce que nous désirons. Ceux qui sont intelligents nous l'offrent, et ceux qui nous résistent sont détruit. C'était une vérité du temps d'Aegon premier, et cela l'est toujours aujourd'hui, même si certains on voulu tester notre force."

Le jeune prince porta un regard sur Aelinor, elle se faisait l'ambassadeur de son peuple, de ces oragoies qui avaient osé prendre les armes contre son père et qui maintenant pleurnichais sans doute sur les pertes et leur défaite. Les barathéons étaient une lignée issu du frère bâtard d'Aegon premier selon les histoires. Jamais Viserys n'aurais permis à un bâtard d'atteindre une si haute proposition


"J'entends vos paroles, vous tenez a ramener une entente entre la couronne et l'Orage, formulez votre idée, je vous dirais si elle est acceptable ou non. Si j'accepte de vous aider et quel sera le potentiel prix pour mon soutien si vous êtes prête a aller jusqu'au bout de votre souhait."


Le ton du prince était impérieux. Il ne lui parlait plus comme un jeune homme s'adressait à une jeune femme dans un moment d'insouciance, mais comme un prince. Un homme d'état s'adressant a une de ses sujets.

"Votre cousin n'est hélas pas un barathéon, c'est Stannis qui reste pour l'heure le maître des terres de l'orage, et ce n'est pas un homme très porté sur l'amitié ni sur les valeurs de réconciliations."

5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée plaisante dans les jardins [Aelinor Connington/ Viserys Targaryen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RP commun : Pâques [dans les jardins du Lycée]
» [Nuzlocke] That isn't a soul silver. Just a silver mind
» du côté de rumes-taintignies
» Promenade dans les jardins. [ Aelalia ]
» DES JARDINS A VISITER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de la Couronne :: Le Donjon Rouge-
Sauter vers: