RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! D’encre et sentiments | Clarysse & Daena 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici D’encre et sentiments | Clarysse & Daena 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 D’encre et sentiments | Clarysse & Daena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
Daena Tyrell
Dame
Valar Dohaeris
D’encre et sentiments | Clarysse & Daena C2ys
D’encre et sentiments | Clarysse & Daena ScientificJoyousAmericanshorthair-max-1mb
Ft : rosie tupper
Multi-Compte : la cadette des chouettes, Shoren Mertyns
Messages : 174
Date d'inscription : 14/04/2019

D’encre et sentiments | Clarysse & Daena Empty
MessageSujet: D’encre et sentiments | Clarysse & Daena   D’encre et sentiments | Clarysse & Daena EmptyMer 29 Mai - 14:05

D'encre et sentiments

I have only made this letter longer because I have not had the time to make it shorter
 

 

Hautjardin,
vingtième jour de la deuxième lune de l’an 302


Ma douce Clarysse,

Alors que ces mots viennent se jucher sur le papier au rythme de ma plume, je puis presque imaginer la surprise en votre regard. Après tout, ne sommes nous point quittés il y a si peu de jours seulement ? Alors pourrais-je prétexter souhaiter vous remercier, vous et votre époux, de l’hospitalité que vous m’ayez offerte durant ces quelques jours au sein de votre agréable demeure – mais ne me connaissez-vous point assez bien pour vous douter qu’il ne s’agirait là que d’une part de la vérité ? Car si je vous suis en effet reconnaissante de la gentillesse dont m’ont témoigné les habitants de Midburg, et encore plus les Seigneurs de ces lieux, cela n’est – comme vous l’avez si adroitement deviné, je présume – point l’unique objective de cette missive.

La véritable raison pour laquelle j’adresse ces remerciements à vous, et non pas au jeune couple Varnier, est que je souhaitais m’enquérir de vous. Malheureusement, il nous a point été accordé du temps pour nous entretenir en privé après votre mariage, alors je me vois obliger de jucher sur papier cette question qui me préoccupe : comment vous portez vous, ma douce colombe ? Je ne puis m’empêcher que ce sourire qu’était le votre le jour du mariage, si rayonnant, si doux, ne se soit estompé au fur et à mesure des jours qui ont suivi. J’espère que ces paroles, sans doute trop directes, ne me porteront point préjudice à vos yeux, ne trahissent-elles uniquement l’inquiétude d’une amie de longue date. Peut-être ces observations, qui maintenant me paraissent si réelles, n’ont-elles uniquement été une illusion, née de mes propres expériences. Après tout, n’ai-je point été récemment encore une jeune mariée moi aussi ? Et si les lunes se sont écoulées depuis, ces tiraillements que l’on éprouve en quittant sa vie telle qu’on a pu la connaitre pour rejoindre l’inconnu et prendre le rôle d’épouse et même de seigneuresse, ne sont pour autant que trop présents dans mon esprit. Est-ce là une étape qui m’a semblé si délicate pour moi, qui pourtant rejoignais une demeure et une famille que je connaissais si bien depuis ma tendre enfance, que désormais, je projette de telles difficultés sur vous, également ? Sans doute ces inquiétudes sont-elles des plus sottes, car comment Mère et Jouvencelle pourraient-elles ne point bénir la plus dévote de leur servantes ?  Mais s’il n’y a là ne serait-ce qu’une once de vérité, je tenais à vous promettre que vous trouverez en moi une oreille attentive et une amie.

Votre amie

Daena Tyrell
Suzeraine du Bief


 


 
CODAGE PAR AMATIS


@Clarysse Varnier
HRP: n 'hésites pas à me dire si quelque chose ne te convient pas.
En tout cas, cet échange risque d'être la preuve que Daena peut être gentille par moment par intérêt

D'ailleurs, désolée pour le temps mis D’encre et sentiments | Clarysse & Daena 3663664295


call it a curse
or just call me blessed
if you can't handle me at my worst, you ain't getting my best.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Clarysse Varnier
Dame
Valar Dohaeris
Ft : Lily James
Multi-Compte : Neina
Messages : 288
Date d'inscription : 11/04/2019

D’encre et sentiments | Clarysse & Daena Empty
MessageSujet: Re: D’encre et sentiments | Clarysse & Daena   D’encre et sentiments | Clarysse & Daena EmptyVen 14 Juin - 23:26

D'encre et de sentiments

Midburg,
Lune 3, semaine 4, an 302,

A Daena Tyrell, ma suzeraine,
Ma dame,
Je suis assurément surprise de voir cette missive m’être adressée. Mais, je n’en suis pas moins touchée. Je suis heureuse d’entendre que vous ayez passé un bon moment à Midburg. Votre présence à mon mariage est un honneur que je n’oublierais jamais et je suis ainsi, pour toujours, votre fidèle servante. Alors, ne nous remerciez pas pour l’hospitalité qui vous a été accordée à Midburg, vous la méritez amplement en tant que notre dame. Le Bief ne pouvait rêver meilleure gardienne et représentante. Vous comprenez donc que, recevoir une de vos lettres, que vous m’adressez personnellement, m’emplit de gratitude. J’essaierais de me montrer digne de cette correspondance et de l’intérêt que vous me portez.
Mais, trêve de bavardages, je ne souhaite pas vous importunez avec mes sentiments. Je sais également que vous êtes venue par amitié pour mon époux et c’est pour cela que l’attention que vous me portez me touche davantage. J’ai aussi été attristée que nous n’ayons pas eu le temps de nous entretenir et de faire plus ample connaissance. Un des avantages de quitter le cocon familial et de pouvoir fréquenter d’autres dames. Herbeval possède douceur et paisibilité, mais Midburg à l’avantage d’être un lieu de passage où les rencontres semblent être plus exquises les unes que les autres. Tant de distinction m’impressionne. En réalité, bien que je fasse l’éloge de mon nouveau fief, vous avez bien su lire les méandres de mon âme. Je me sens assez impressionnée et mélancolique. Il est peut-être normal pour une jeune mariée de ressentir la nostalgie de ses terres. Vous ne m’offensez pas en vous enquérant de mon état. Vous avez vu juste et je suis sensible à votre attention. J’ai longtemps hésité à vous l’avouer car, il est vrai que je ne souhaiterais pas qu’une telle information soit mal interprétée ou tombe entre de mauvaises mains. Votre perspicacité me prouve combien j’ai à apprendre de vous pour lire les états d’esprit des gens. Je me sens légèrement troublée depuis mon union et peut-être suis-je simplement en mauvaise santé, comme l’aime à le suggérer mes beaux-parents.
Puis-je vous demander une requête, ma très noble suzeraine ? Oserais-je seulement le faire, mais votre sollicitude me donne le courage de me lancer. Vous partagez avec moi ce sentiment de tiraillement quand on perd notre première appartenance pour embrasser une nouvelle famille. Est-ce que ce sentiment s’apaise avec le temps ? Me sentirais-je un jour autant Varnier que vous Tyrell ? Il est probable que oui, puisque les hommes et les femmes s’unissent depuis bien avant l’arrivée des Andals. Cependant, je vous implore de me donner le secret de la paix d’une épouse et l’équilibre entre celle que nous avons été, avec nos rêves, et celle que nous devenons, avec l’avenir.
Je vous suis reconnaissante de vous m’avoir confié que vous connaissez également ce sentiment d’incertitude qui habite l’épouse. A vrai dire, notre condition de femme nous ballote et nous échappe si bien que nous sommes même parfois surprises d’en être arrivé là. Je me sens moi seule de vous avoir lu.
Le résultat, pour moi, est déplorable. Ma santé me fait défaut à Midburg. Pourtant, Ethan, mon noble époux, se doit de se rendre à Corneilla pour le mariage des famille Stark et Nersboc. Je devais également être du voyage, mais les gens s’inquiètent des conséquences sur mon état. Ainsi, mon époux m’a recommandé de me reposer à Herbeval, mon fief natal, le temps qu’il fasse ce périple. Je vous l’avoue à vous, car vous avez eu la bonté de me confier une partie de vos pensées : je suis heureuse de rentrer chez moi. Ne le répétez à personne, car ce sentiment me plonge dans la plus profonde des culpabilités. Retrouver mes jacinthes, mon jardin, mes frères… Rien ne m’emplit plus de soulagement. A côté, j’espère pouvoir revenir à Midburg plus ressourcée et en forme pour remplir mon devoir d’épouse. Dans tous les cas, sachez que c’est à Herbeval que vous pourrez m’écrire durant ces prochaines lunes.
Puisque nous en sommes à nous écrire, seulement si vous avez le temps, ma dame, pouvez-vous me conseiller sur les secrets d’un bon mariage ? J’ai perdu ma mère alors que j’avais quatorze ans et mes frères n’ont jamais pris le temps de m’enseigner les manières à avoir envers son époux. Je crains d’être trop formelle parfois, mais je ne souhaite pas non plus créer une inconvenance.
J’espère que vous vous portez bien durant ce rude hiver. Je vous remercie encore de votre présence à Midburg et ces félicitations. Je suis à votre service et j’espère me montrer digne de votre amitié.
Veuillez, ma Dama, agréer mes meilleurs souhaits de bonheur et de santé.

Clarysse Varnier.
Codage par Libella sur Graphiorum


HRP: Le mariage à lieu à la fin de la lune 2, donc il faudrait décaller la date de ta lettre à au moins une semaine Smile Désolée pour le temps de réponse... jusque fin juin je suis concentrée sur le mémoire.


pray for your love
L'amour est un piège, quand il apparaît on ne voit que sa lumière, pas son ombre. Alors, tout devient qu'une sombre mélancolie (±) le son de l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
D’encre et sentiments | Clarysse & Daena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les pleurs sont la lessive des sentiments [pv Yuûki]
» ♫ Douce jument , tu réveilles mes sentiments ♫
» Sentiments naissants.
» Parce que les sentiments, c'est compliqué [Pv Ginger]
» Chasse aux sentiments [alone]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Autres contrées :: Corbeaux-
Sauter vers: