RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici the lion's den - cersei 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici the lion's den - cersei 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 the lion's den - cersei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier
Garlan Tyrell
Chevalier
Valar Dohaeris
the lion's den - cersei 1559856172-garl
Ft : Peter Mooney
Messages : 188
Date d'inscription : 25/05/2019

the lion's den - cersei Empty
MessageSujet: the lion's den - cersei   the lion's den - cersei EmptyMer 29 Mai - 0:15

TheLion's Den
avec Cersei -

Après les événements malheureux du mariage, Garlan était resté à Corneilla quelque temps supplémentaire, souhaitant assister aux funérailles de feu Lord Tytos, qui lui avait donné son soutien durant son escapade dans le Conflans, quelques années plus tôt. Les adieux étant fait, le plus difficile était à venir. Prévoir le trajet du retour. Etant donné la situation actuelle et la présence de deux jeunes enfants dans le cortège des Tyrell, Garlan préférait éviter la voie maritime et la baie des Fer-Nés. L’aller avait été long mais raccourci par bateau via les fleuves parcourant les Sept Couronnes. Le retour le serait plus, car contrairement à son premier trajet, le cortège s’arrêterait à Castral Roc, afin que le petit Loren puisse y revoir sa mère. Garlan n’était pas le plus heureux de cet alourdissement de trajet, mais il ne souhaitait pas non plus priver l’enfant trop longtemps de Cersei. Ce n’était pas car il était un Tyrell et car elle l’avait confié à Leonette, et à lui-même par proxy, qu’il était juste, ou même sage, de le couper des racines maternelles. Surtout que les cadets de Loren résidaient toujours à Castral Roc. Cela avait pris près d’une lune au convoi pour arriver aux portes de la cité des Lions.
Le soleil était plutôt bas, mais c’était au plus haut qu’il lui était possible depuis l’arrivée de l’hiver, et ses rayons ne réussissaient pas à réchauffer le vent frais qui parcourait les lieux. Garlan précédait le convoi à cheval. Il préférait sa monture aux longues heures dans le carrosse où se trouvait sa femme et les enfants. Non pas que la compagnie de Leonette l’ennuyait, mais il avait l’impression d’être plus actif depuis sa jument qu’assit à regarder le paysage défiler, même si cela ne changeait absolument rien à la durée totale du trajet.

Passant les portes du château, Garlan, sachant qu’il y était déjà venu par le passé, essayait de se souvenir de sa dernière visite, sans succès. Il devait être bien jeune et elle n’avait pas dû le marquer plus que ça. Ils avaient envoyé un corbeau pour prévenir de leur arrivée prochaine après leur départ de Sarschamp où ils avaient résidé pour une nuit. Aussi les Lannister s’attendaient à l’apparition de l’étendard Tyrell à l’horizon et il n’y eu aucune difficulté pour entrer en leur demeure.
Garlan descendit de cheval, le confiant au premier écuyer qui se présentait, presque déçu de ne pas y voir son ancienne protégée qu’il savait dans ces lieux. Il se dirigea ensuite vers le carrosse dont il ouvrit la porte afin d’aider ses occupants à descendre. La première fut Mina, toujours très énergique, peut-être trop même, qui lui sauta dans les bras. Garlan la rattrapa, la fit tourner dans les airs avant de la reposer sur le sol après lui avoir déposé un baiser sur le front. Devenir père était la plus belle bénédiction qu’il avait reçue, et bien la seule chose qui lui donnait une raison d’être après autant d’échecs dans son sillage. Il regrettait presque l’absence de son fils, mais il était encore trop jeune pour ce genre de trajet. Garlan offrit ensuite une main à Leonette pour l’aider à descendre, et tandis qu’elle canalisait leur fille, il attrapa délicatement le petit Loren qui dormait encore après avoir été bercé par le mouvement du carrosse. Ils avaient la garde de son neveu depuis six lunes environs, et Garlan lui donnait autant de soin, d’amour et d’affection qu’à ses propres enfants.
Loren dans les bras, il vit Cersei arriver au loin et le réveilla doucement avant de le poser au sol et de lui indiquer sa mère, pour qu’ils puissent enfin célébrer leurs retrouvailles.

Sa relation avec Cersei avait toujours été compliquée. Par principe, Garlan se méfiait des « ajouts » à la famille Tyrell (avec l’exception notable de son épouse) et il faut dire que Cersei n’avait pas réellement fait d’efforts pour s’intégrer aux Tyrell après son mariage avec Loras. Cependant, Garlan n’avait pas été très souvent en sa présence, principalement au Conflans durant cette période. Il ne connaissait réellement la Lionne que par les on-dit de sa famille, qui n’étaient guère glorieux. Il y avait toutefois un contrepoids à ces histoires, Leonette, plus proche de Cersei que les autres Tyrell, notamment car elles avaient vécu leurs premières grossesses respectives au même moment, jusqu’à partager une lune pour la naissance de Mina et Loren, lui en disait plus de bien, et ne cachait ses louanges sur les qualités de mère de la Lannister.  Une fois son fils près d’elle, les Tyrell s’approchèrent, la saluant comme leurs rangs respectifs leur imposaient. « Lady Lannister. Comme vous pouvez le voir, Loren se porte fort bien, il a été exemplaire ces dernières lunes et d’un grand calme durant ce trajet, plus que sa cousine. » Cette dernière semblait d’ailleurs soudainement timide, se cachant dans les jupes de sa mère, alors qu’elle ne l’était normalement en rien. « Comment vous portez-vous ? Et comment vont les jumeaux ?» Garlan n’était pas un expert pour lancer les conversations. Cependant il était probablement le moins acide de sa famille en cette occasion. Il n’imaginait même pas le venin que sa grand-mère aurait eu, et malgré l’amour qu’il lui portait, il se réjouissait de son absence.



Made by Neon Demon



(Most have been forgotten. Most deserve to be forgotten. The heroes will always be remembered. The best. The best and the worst. And a few who were a bit of both. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
the lion's den - cersei C71a
the lion's den - cersei Tumblr_mtswxhEGBA1qa1id2o8_250
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 741
Date d'inscription : 17/12/2017

the lion's den - cersei Empty
MessageSujet: Re: the lion's den - cersei   the lion's den - cersei EmptyLun 10 Juin - 18:39

the lion's den
avec Garlan Tyrell

Cersei Lannister nourrissait un certain empressement depuis quelques jours. Un corbeau était arrivé annonçant la venue de Garlan Tyrell, de Leonette Tyrell, de leur fille Mina et surtout de son petit Loren. La Lionne de Castral Roc avait qu’une hâte serrer dans ses bras son enfant, sentir son doux parfum et entendre ses mots. Depuis six lunes, une partie de son être était partie avec Loren, l’accompagnant dans son périple vers le Bief. Mille fois elle avait imaginé son petit visage en pleur. Autant de fois elle avait prié pour qu’il ne l’oublie pas durant ces six lunes. Les courriers contant la vie de Loren à Hautjardin étaient nombreux. Cersei les avait tous gardé et les lisait quand la solitude venait étreindre son coeur. L’enfant avait une vie trépidante, il jouait avec sa cousine et commençait son instruction de jeune chevalier avec des basiques, comme apprendre à monter sur un poney. Cersei avait acheté une petite monture pour le retour de son fils, pour pouvoir observer ses progrès et rattraper durant quelques semaines le temps perdu. Ses enfants allaient être tous réunis et cela comblait son coeur.
Quand le son du clairon se fit entendre, Cersei se précipita. Au diable la retenue et les bonnes conventions, elle voulait retrouver son enfant et c’était la seule chose qui lui importait. Elle demanda à deux dames de prendre Tybolt et Tywell et de la suivre jusqu’aux portes du château.
Alors qu’on ouvrit les portes sur son passage, Cersei vit aussitôt son fils ainé qui semblait se réveiller. Elle le souleva de terre et le serra fort contre elle, respirant son parfum. Si elle n’avait pas été en public, elle se serait laissée aller à quelques larmes, mais elle ne le fit pas, laissant seulement transparaître sa joie. Devant elle se tenait les autres Tyrell, Garlan, Leonette et leur fille Mina qui se cachait derrière les jupes de sa mère. Cersei déposa mille baiser sur les joues de son fils qui fit de même en déposant un baiser sur la sienne et en serrant son coup de ses petits bras. Loren était beau. Son enfant était un parfait mélange entre les Lannister et les Tyrell. Si seulement Tywin était là, il verrait à quel point elle avait été capable de lui produire de beaux mâles pour sa lignée.

Lord Tyrell ! Je ne vous remercierai jamais assez pour les bons soins que vous prodiguez à mon petit Loren. C’est un enfant épanouis qui a plus a de la chance de pouvoir grandir avec une charmante cousine de son âge. “ Elle déposa Loren sur le sol à côté de la petite Mina. “ Lady Leonette, je vous dois beaucoup. “ Elle fit un charmant sourire à l’intention de son ancienne belle-soeur et se tourna de nouveau vers Garlan. “ Je me porte à ravir, surtout en ce jour rempli de joie. J’espère que cela est le cas pour vous et que le voyage fut agréable ? “ Demanda la lady. Son beau-frère demanda si les jumeaux se portaient bien et Cersei n’eut guère besoin de lui répondre puisque ses dames de compagnie venaient d’arriver en compagnie des deux têtes blondes âgées de un an. Les deux garçons commençaient à acquérir la marche, mais ils étaient bien souvent portés, facilitant ainsi les trajets au sein du château. La nurserie était leur terrain de jeu, tout comme les jardins de Castral Roc où ils pouvaient s’exprimer à loisir. “ Comme vous le voyez, ils se portent à merveille. Ils ont beaucoup changé depuis notre départ du Bief. “ Les jumeaux firent des sourires aux visiteurs comme ils avaient coutume de le faire. Ces sourires en disaient longs sur leur personnalité. En effet, les jumeaux étaient tous les deux des charmeurs qui adoraient faire tourner en bourrique leurs nourrices. Ils utilisaient également à merveille les sourires et les larmes pour obtenir ce qu’ils voulaient. Généralement, quand la pièce où ils se trouvaient était silencieuse, il était certain qu’ils étaient en train de faire une bêtise.
Rentrons, je suis certaine que vous avez envie de vous restaurer.” En parfaite hôtesse elle conduisit ses invités jusqu’à une salle où était disposée des fauteuils avec de nombreux coussins et des tables où se trouvaient des mets délicieux et de quoi boire. Il y avait également une cheminée où flambait un bon feu, agréable durant cet hiver. Tous s’installèrent et commencèrent à se restaurer tandis que les enfants gambadaient dans la pièce sous la surveillance de leurs parents et des nourrices.
Made by Neon Demon


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Garlan Tyrell
Chevalier
Valar Dohaeris
the lion's den - cersei 1559856172-garl
Ft : Peter Mooney
Messages : 188
Date d'inscription : 25/05/2019

the lion's den - cersei Empty
MessageSujet: Re: the lion's den - cersei   the lion's den - cersei EmptyMer 24 Juil - 22:43

TheLion's Den
avec Cersei -

Les remercîments de Cersei se trouvaient être, très probablement, la première fois que le Tyrell la voyait aussi sincère. Elle était une mère attentionnée et dévouée, même Olenna ne pouvait affirmer le contraire. C’est pourquoi le fait qu’elle leur ait confié Loren avait été un étonnement. Positif, étant donné que Garlan et Leonette s’occupaient de lui avec plaisir, mais une surprise quand même. Le couple répondit poliment, avec sourire, aux remerciements, Leonette ajoutant même que c’était un véritable plaisir de s’occuper du petit. Assez logiquement, comme les coutumes de conversations semblaient l’imposer, la Lionne questionna ensuite sur le déroulement du voyage. « Long, mais nous avons pu profiter de l’accueil de vos vassaux et de la splendeur de vos paysages. » Réponse cordiale mais teintée de sincérité. Garlan aimait voyager, sinon il n’aurait pas passé une grande part de sa vie à traverser les terres de Westeros. Garlan observa ses neveux approcher avec un plaisir non dissimulé. « Comme vous avez grandi ! » lâcha-t-il en les saluant. Il y avait toutefois comme un pincement dans son cœur à ce constat ; s’il avait la chance de voir Tybolt et Tywell grandir, ce n’était pas le cas de Loras et cela n’aurait jamais de cesse de l’attrister.

Ils passèrent assez rapidement à la collation, ce qui n’était pas contre les envies de Garlan, fatigué et affamé par le voyage, mais trop bien éduqué pour en faire la remarque avant d’y être invité. Les Tyrell s’éloignèrent cependant une poignée de minutes avant le repas, afin de se changer de leurs appareils de voyage et être plus convenables, craignant peut-être qu’Olenna, bien qu’a des lieues d’ici, ne les foudroie de sa colère s’ils n’avaient pas été présentables lors d’une telle visite.
« Comment l’Ouest supporte-t-il l’Hiver ? » Garlan avait vu les champs et les villages, il avait pu juger par lui-même de l’état de la région durant le voyage, mais il était curieux d’entendre l’avis de Cersei sur le sujet. Cela lui permettait aussi d’établir un étalon, une échelle concernant la situation du Bief, après avoir pu constater lors de ses voyages ceux du Conflans et de l’Ouest, peut-être aussi bientôt de l’Orage. Il était donc intéressant de pouvoir placer sa contrée, poumon agricole de Westeros, en comparaison claire par rapport à ses voisins. Quand bien même fussent-ils des alliés par la force des choses. Ce n’était pas tant pas paranoïa ou calcul, plus par une petite habitude discrète qui avait été plantée en lui dès le plus jeune âge par la meilleure jardinière que le Bief ait connue. « Lord Tywin se joindra-t-il à nous ? » Ils étaient après tout dans son château et son domaine, et si Garlan aurait, en secret, préféré éviter la présence du Lion, il se doutait qu’il n’y échapperait pas. Ce n’était pas qu’il portait quelconque animosité envers le Lannister, juste que Garlan savait parfaitement qu’il n’était pas de taille à rivaliser avec lui sur le plan politique.  Un bon chevalier connaissait ses faiblesses, et Garlan avait conscience des siennes.


Made by Neon Demon



(Most have been forgotten. Most deserve to be forgotten. The heroes will always be remembered. The best. The best and the worst. And a few who were a bit of both. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

the lion's den - cersei Empty
MessageSujet: Re: the lion's den - cersei   the lion's den - cersei Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
the lion's den - cersei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question...(armure lion)
» Entraînement de Nuage de Lion (PV Nuage de Lion)
» Ecthélion
» Mon dernier baptême...(Pv Nuage de Lion et le reste du clan)
» Les grands conflits du Lion à travers l'Histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: