RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici I hear your voice on the wind [RP Ouvert] 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 I hear your voice on the wind [RP Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

I hear your voice on the wind [RP Ouvert] Empty
MessageSujet: I hear your voice on the wind [RP Ouvert]   I hear your voice on the wind [RP Ouvert] EmptyMar 8 Jan - 23:01

I hear your voice on the wind

I am the voice, I will remain



Edwyn Cendregué



An 302, lune 2

Même pour l'amoureux des routes et des paysages, il est des routes plus accueillantes que d'autres. Avec le temps, les routes désertiques et poussièreuses de Dorne étaient devenues des tombées de soie pour le Bieffois fou.

Edwyn était parti un moment. Il le faisait de temps à autres. Il scellait son cheval, un beau matin, et partait à l'aventue pendant quelques jours, quelques semaines, quelques lunes. Il n'était nul besoin de s'inquiéter pour lui, et il retrouvait toujours le chemin de ce qu'il considérait comme son foyer, fusse-t-il la route.

Une fois encore, il était parti. Laissant sans se retourner -sauf pour déposer un baiser sur le front de sa merveilleuse petite fille- les murs de la Grâcedieu pour les Sept seuls savaient quelle destination farfelue. Plusieurs semaines durant -il ne se permettait plus les mêmes lunes à errer depuis l'accouchement de Boa-, il s'était aventuré plus loin que jamais dans les terres brûlantes de Dorne pour en découvrir tous les secrets. Ceux-ci étaient loin de se borner à des paysages de désert et de cailloux. Il aimait bien Dorne. Dorne et sa violente sauvagerie dans la force du soleil sur le sol poudreux, Dorne et la grandeur de ses forteresses, Dorne et le raffinement de son mode de vie. On aurait presque pu croire Edwyn Cendregué né pour se plaire à Dorne.

Après ce périple, il s'en était retourné vers la direction de Lancehélion, retrouver sa compagne et leur fille. Il lui restait encore une journée de cheval à faire avant d'atteindre sa destination, alors s'était-il dégoté une auberge sur la route, comme il l'avait fait tant de fois dans le passé, et comme il le referait tant de fois encore. Même Boadicée et l'amour qu'il lui portait ne pouvaient le retenir au même endroit trop longtemps. C'eût été pire que le tuer: C'eût été le vider de son âme.

Cette auberge, toute Dornienne qu'elle fût, aurait tout auss bien pu se situer au milieu du Bief, dans les Paluds ou à proximité de Port-Réal. Ce genre d'établissement avait ceci de particulier qu'ils semblaient se trouver comme en dehors des terres de leur implantation. Les auberges sont des lieux de voyageures avant d'être des tavernes Dorniennes, Orageoises ou Nordiennes.

Edwyn était donc assis à l'une des tables de cette auberge, comme il l'avait fait tant de fois dans le passé. Devant lui, posé sur la table, un verre de vin épicé dornien. Le Bieffois de naissance qu'il était aurait dû se révolter intérieurement de ce goût si éloigné des breuvages de la Treille, pourtant il s'était habitué avec une facilité déconcertante à ces saveurs nouvelles.
A côté de lui, son sac de toile, limite miteux, contenant pourtant ses biensles plus précieux -à l'exception de l'amour de sa petite famille: Sa lyre, un carnet de notes et de dessins, divers onguents et instruments de mestre. Une forme de vrac qui reflétait bien sa vie et le désordre de son esprit.

Au cours de la soirée, échauffée par le vin et la joyeuse ambiance, il se leva et se saisit de son instrument, qu'il fit chanter de quelques arpèges habiles. Il avait beau être Bieffois, il avait le visage d'un homme de loin, et les Dorniens n'avaient en général pas d'a priori négatif contre lui, malgré les nombreux griefs qui séparaient leurs régions. Encouragé par quelques voix avinées, il se lança dans une chanson connue des ménestrels de tout le continent:

-I hear your voice on the wind,
And I hear you call out my name.
"Listen, my child," you say to me,
"I am the voice of your history,
Be not afraid, come follow me,
Answer my call, and I'll set you free"

I am the voice in the wind and the pouring rain,
I am the voice of your hunger and pain,
I am the voice that always is calling you,
I am the voice, I will remain.

I am the voice in the fields when the summer's gone,
The dance of the leaves when the autumn winds blow,
Ne'er do I sleep thoughout all the cold winter long,
I am the force that in springtime will grow.

I am the voice of the past that will always be,
Filled with my sorrow and blood in my fields,
I am the voice of the future, bring me your peace,
Bring me your peace, and my wounds, they will heal.

I am the voice in the wind and the pouring rain,
I am the voice of your hunger and pain,
I am the voice that always is calling you,
I am the voice.

I am the voice of the past that will always be,
I am the voice of your hunger and pain,
I am the voice of the future,
I am the voice, I am the voice,
I am the voice, I am the voice.


Et il chantait, et il jouait, et les Dorniens semblaient apprécier. Edwyn lui-même appréciait les références aux Anciens Dieux dans cette ballade, tout adorateur des Sept qu'il puisse être, comme un hommage aux origines neigeuses de sa compagne Sand.

HRP: Origine de la chanson: http://game-of-thrones-legacy.wikia.com/wiki/Songs

DRACARYS 2017
Revenir en haut Aller en bas
 
I hear your voice on the wind [RP Ouvert]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» ~ Wind Horses, RPG équin.
» Wind
» 06. Ça te dit de devenir ma rivale?
» 02. And after all, you're still my wonderwall.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: