RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La 20e MAJ est terminée les nouveautés sont à lire par ici !
Nous avons besoin de monde dans le Bief, à Dorne et dans le Val ! Points à la clé !
Jusqu'à mercredi les votes aux tops sites, compte double !!
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici

Partagez | 
 

 [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 893
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun    Sam 4 Aoû - 17:51


chapitre 1

 

D'ici quelques heures, je quitterais les terres qui m'ont vu grandir. En effet, je pars avec mon frère Robb pour aller au tournois de Lestival. Ai-je hâte ? Quelle question ! Je suis si excitée d'aller à un tournois. Je pourrais rencontrer des chevaliers .. De même, là-bas, je reverras mon fiancé, Hoster Nerbosc. Je me souviens de notre première rencontre, de nos premiers échanges. Il me tarde de le revoir et de continuer de discuter. Il est vrai que le fils de Tytos ne correspond pas à mon idéal masculin quand j'étais qu'une petite fille mais j'ai appris à le connaître. Suis-je amoureuse de lui ? Je ne sais pas … Je ne sais pas comment reconnaître les symptômes des élans amoureux. Je chasse ces idées et je reviens à l'instant. Je dois préparer mes affaires avant de faire mes adieux à ma mère, ma sœur et mes frères. Ils seront sans doute déchirants. C'est la seconde fois que je serais loin de ma mère … Je dois partir pour voler de mes propres ailes. Bien entendu, mon frère Robb sera avec moi. Personne ne fera du mal à la sœur aînée du suzerain du nord. Qui voudrait me faire du mal ? Personne.

Je souris à Lady, je la caresse. Elle vient également avec moi. Je ne veux pas la laisser là. Elle est mon lien avec mon père. Je pense à mon bien-aimé papa. Je me demande ce qu'il aurait dit en me voyant quitter la demeure familiale pour aller à un tournois. Est-ce qu'il aurait dit oui ? Serait-il venu ici avec moi ? Je ne sais pas. Je ne peux pas répondre à ces deux interrogations car père est depuis deux ans. Deux ans sans lui, c'est une éternité sans le sourire de ce père bienveillant. De son regard protecteur … Tout me manque de mon père et personne ne pourra remplacer cet homme. Non. Personne.

À quoi bon penser à mon défunt père ? Je ne pourrais pas le ramener à la vie. Il est mort. Je dois faire avec. Je dois accepter cette chose … Mais, je ressens toujours ce manque. Arrivons-nous à surmonter cette douloureuse perte ? Je ne sais pas … J'aimerais croire que cette blessure finisse par se cicatriser. Cependant, il y a toujours des moments où on pense à père. Les anniversaires … Les banquets. Et puis, je pense à futur mariage avec Hoster. Père ne sera pas là. J'aurais aimé qu'il m'accompagne lors de ce rituel.  Mais, Robb sera l'homme qui me conduira à l'autel. Je pense à Robb.

Une servante m'interpelle. Aussitôt, je reviens à l'instant présent. J'ignore combien de temps, j'ai pensé à mon père ou à Robb.

Servante – Ma dame, avez-vous une préférence pour vos bijoux ?

Je la regarde. Les bijoux ? Je réfléchis pendant de longues minutes et je lui souris. Je respire et je l'observe dans les yeux.

Sansa – Prenez la boîte en bois. Il y a les bijoux que je veux prendre à l'intérieur.

Je décide de la laisser. Je lui donne quelques instructions puis je quitte mes appartements suivi de ma louve. Je décide d'aller à la crypte familiale. Je longe les couloirs, je salue les serviteurs puis j'arrive enfin à ce lieu chargé d'histoire.

Quelques instants plus tard, je me trouve devant la statue de Père entouré de son père ainsi que son frère et sa sœur. Je regarde la statue de mon père.

Sansa – Père, je dois vous dire que je quitte Winterfell. D'ici, quelques heures, je partirais avec Robb pour aller au tournois de Lestival.

Puis, je regarde les différentes statues. Par la suite, je continue de parler pendant quelques minutes. Après ceci, je me rends au bois sacré. Je m'assois sur le tronc d'arbre et je ferme les yeux pendant quelques instants. J'entends des bruits de pas puis je vois ma sœur Arya avec Nymeria.

Sansa – Toi aussi, tu as eu la même idée que moi, Arya. Je souris. Je profite de mes derniers instants ici pour être ici. Je la regarde. Je lui fais signe de s'asseoir à mes côtés.

D'ici quelques heures, je quitterais ma sœur. Cela me fait bizarre de ne plus la voir pendant de longues lunes. Je la regarde. Arya a changé depuis la mort de Père. Nous avons tous changé.

Sansa – Veux-tu rester quelques minutes avec moi ? J'aimerais bien que nous partageons ce moment ensemble. J'ignore quand je reviendrais … Je la regarde. Promet-moi de faire attention à toi. Je lui souris.  Tu vas certainement d’entraîner avec aiguille, mais, quand tu auras des heures de libre, promet-moi de m'écrire un peu. Je respire. Je t'enverrais des missives, je te dirais si on est bien arrivé. Je me tais quelques secondes. Enfin, je ne pense pas que mes récits concernant les tournois peuvent t'intéresser … Dis-je en murmurant. J'avale ma salive. Enfin … Prends soin de toi.

Je vois Lady et Nymeria s'amuser. Les louves aiment jouer entre elles. Leur relation est moins complexe que celle que j'ai avec ma sœur. Je reporte mon attention sur ma cadette. Et, je l'observe.


sansathe tale of two wolwes, the moon and the sun
(c) ANAPHORE


(1)



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
avatar
Noble
Valar Dohaeris

Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 296
Date d'inscription : 08/08/2017

MessageSujet: Re: [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun    Sam 4 Aoû - 18:15

J’étais debout, sur les créneaux à regarder la neige tomber, aussi immobile qu’une statue, droite… Comme Père l’aurait fait. C’était volontairement que je faisais tout pour lui ressembler plus qu’avant. Je reprenais ses postures, sa manière d’être… C’était devenu une partie de moi, une manière à moi de continuer à le faire vivre, à montrer qu’il existait encore et toujours, et que… j’étais bien sa fille. Le Nord est recouvert par la neige, l’Hiver vient. Il est presque là en réalité. L’hiver, le froid, le Nord. Robb et Sansa vont bientôt partir pour Lestival et ce tournois de… bouffon en armure se croyant être de véritables guerriers. Rien ne valait les mêlées nordiennes. Ça c’était du vrai combat. La musique composé des coups sur les armures et les prouesses guerrière. Je me demandais bien si un jour Mère m’autoriserait à participer à une de ces mêlées. J’en doute.

De là où j’étais, le paysage semblait vitrifier par cette épaisse couche de neige. Je me mordis la lèvre inférieure, ces temps-ci je me savais particulièrement lunatique, la faute à ce maudit tournois ! J’étais inquiète… Pour Sansa. Pas pour Robb : il connaissait les sudistes et leur piège, mais Sansa était une proie facile pour les crimes et les galères que lui proposeraient ces sudistes. Et en plus, dernier fait bizarre elle allait  retrouver son fiancé. Encore heureux ce n’était pas du tout un sudiste, il aurait manqué plus que ça ! Un homme de la région de Dame ma mère. C’était déjà ça… Aucune idée si Sansa en était contente ou non, j’évitais soigneusement le sujet dès que je le pouvais. Une bourrasque violente de vent sembla m’écorcher le visage par son froid et sa violence, mais je demeurais immobile face au Nord. Si Sansa ne voulait pas croupir ici c’était son problème, le mien était qu’elle soit consciente les dangers du monde. Ni moi ni Robb ne serions toujours là pour l’aider. Tss… Qu’elle étrange salade que toutes ces émotions qui me tournaient dans la tête !

Je me secouais : autant aller prier les anciens dieux, et père, puis après cette petite balade j’irais voir ma sœur. En espérant que mon inquiétude et mes conseils fassent mouche. Malgré deux années à voir ma sœur grandir enfin, il m’arrivait bien souvent de sentir que l’ancienne Sansa n’était jamais loin. D’un mot je fis venir ma louve à moi. Elle aussi avait bien grandie. Je descendis avec précaution les escaliers rocailleux avant de me diriger vers le bois sacré tout couvert de neige. L’air glacé me faisait du bien et apaisait mes propres pensées. Et visiblement, je n’étais pas la seule à avoir eut l’idée de venir ici.

Sansa était déjà là. Parfois : je n’aurais pas à courir partout pour la retrouver ainsi. Je lui rendis son sourire en hochant la tête. Oui, visiblement nous avions eut la même idée. Je déclinais son invitation d’un geste de la main, j’étais mieux debout. Nymeria partit à la poursuite de Lady sans attendre. Je hochai à nouveau la tête, toujours silencieuse. Bien sûr que j’allais rester avec elle quelques instants. Depuis deux ans j’étais devenue plus silencieuse et renfermée, ce n’était pas plus mal. Je souris à Sansa avant de m’approcher d’elle à la fin de sa tirade.

« Tu reviendras à la fin du tournois. Dans trois lunes, maximum quatre je ne sais plus combien de temps dure ton voyage, tu sera de retour à la maison. M’entraîner… oui, et pas qu’avec Aiguille, je dois pouvoir un jour manier au moins un peu Glace. Promis, je t’écrirais tout ce qu’il se passe ici. Et tu pourras me raconter tout ce qu’il se passe au tournois. Ne t’inquiète pas pour moi. Je reste à la maison moi. »

Et c’était mieux pour tout le monde. Je lui tournais un instant le dos pour m’approcher du Barral et lui fait complètement face.

« C’est à toi de me jurer de faire attention Sansa. Tu vas dans un territoire inconnu. Et même si Robb est là, que tu as un statu important… Je ne suis pas tranquille. Si Robb maîtrise les sournoiseries et les secrets des sudistes, tu y es toi complètement étrangère. Je veux que tu me promette de faire attention, de rester près de Robb. Je sais que ton fiancé y est, ainsi que ta futur belle famille. Alors reste près d’eux aussi, mais… »

Je n’aimais pas l’idée de voir potentiellement ma sœur quitter Winterfell un jour. Je ne voulais pas qu’elle parte loin de sa famille, sa vraie famille. Je ne voulais pas le dire… parce que c’était égoïste. Si elle était loin de moi je ne pourrais pas la protéger ni la surveiller.


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 893
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: Re: [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun    Lun 13 Aoû - 19:45


chapitre 2

 
Je vais bientôt quitter ma sœur. En effet, ma cadette reste à Winterfell tandis que je pars en direction de Lestival. Je vais assister au tournois, mon premier tournois. Je regarde ma petite sœur.  Je commence à lui parler. Je lui dis que nous avons eu la même pensée. En effet, nous sommes toutes les deux dans ce lieu précis. C'est comme si on nous poussait à nous réunir avant le départ. Je demande à ma cadette si elle veut s'asseoir près de moi. Or, la jeune enfant refuse. Bon bah, je ne vais pas la forcer.  Je continue de parler à ma sœur. Elle se rapproche de moi et elle me sourit.

Arya - Tu reviendras à la fin du tournois. Dans trois lunes, maximum quatre je ne sais plus combien de temps dure ton voyage, tu sera de retour à la maison. M’entraîner… oui, et pas qu’avec Aiguille, je dois pouvoir un jour manier au moins un peu Glace. Promis, je t’écrirais tout ce qu’il se passe ici. Et tu pourras me raconter tout ce qu’il se passe au tournois. Ne t’inquiète pas pour moi. Je reste à la maison moi. 

Sansa – Oui … Je serais peut-être de retour pour fêter mon seizième anniversaire à la maison. Je la regarde avec un léger sourire. Oh ! Je te promets de tout te raconter. Je la regarde dans les yeux.  

Ma cadette me tourne le dos et elle regarde le barral. J'observe avec attention ma sœur. Elle est la guerrière de notre famille, et, moi, je suis que la lady. Elle est la lune de Winterfell, la plus sauvage des deux et je suis l'aurore de notre maison. Et, malgré ces différences entre nous, j'aime ma sœur.

Arya -  C’est à toi de me jurer de faire attention Sansa. Tu vas dans un territoire inconnu. Et même si Robb est là, que tu as un statu important… Je ne suis pas tranquille. Si Robb maîtrise les sournoiseries et les secrets des sudistes, tu y es toi complètement étrangère. Je veux que tu me promette de faire attention, de rester près de Robb. Je sais que ton fiancé y est, ainsi que ta futur belle famille. Alors reste près d’eux aussi, mais… 

Je me rapproche de ma sœur. Je lui touche l'épaule et je la regarde dans les yeux. Je croise nos regards.

Sansa – C'est vrai, tu as raison, je ne connais pas très bien le Sud. Je connais ce Sud que dans mes contes. Mais, Robb ainsi que les Nerbosc me protégeront.

Je ne comprends pas pourquoi des personnes voudront me faire du mal. Je prends une profonde inspiration et j'observe les deux louves. Elles s'amusent. Puis, je reporte mon attention sur ma cadette.

Sansa – Arya, je te promets de faire attention. J'éviterais de me mettre dans une situation embarrassante. Je ne veux pas ternir le nom de notre maison. De même, si un homme me demande de prendre mes couleurs, je lui dirais que je suis fiancée à Hoster. Et, c'est seulement Hoster qui doit porter mes couleurs. Je respire. Hoster ne va pas jouter mais je soutiendrais les personnes qui jouteront. Je me tais quelques secondes. Je privilégierais les Nordiens ou les  Conflannais.

Je pense aussitôt au prince Aegon. Je connais les sentiments de ma sœur à l'égard des Targaryen et je ne préfère pas évoquer le nom du lézard comme elle le dit souvent.

Sansa – Et puis, j'aurais toujours des soldats autour de moi, Arya. Quelqu'un me protégera …

Mais qui voudrait me faire du mal ? Qui voudrait attenter à la vie de la sœur du suzerain du nord ? Pourquoi il faut toujours voir le mauvais côté des Sudistes ? Je respire. Je regarde les alentours et je me dis qu'un jour prochain, je quitterais Winterfell pour aller vivre ailleurs. Je vais vivre à Vivesaigues, demeure ancestrale de ma mère.

Sansa – Arya … Promets-moi que quand je serais à Vivesaigues, tu viendras me voir ? Hein ? Promets-moi qu'on se verra toujours … Je sais que tu n'aimes pas le Sud. Mais, quelques que soit la distance de nos demures, nous serons toujours des sœurs. Et même, si je deviendrais une Nerbosc par le mariage, mon cœur restera nordien. Je n'oublierais pas le Nord ni Winterfell. Winterfell sera toujours ma maison. Je la regarde. Et, toi, tu veux te marier ? Je souris à ma sœur. Tu sais, j'aime beaucoup Hoster. Ce n'est pas de l'amour mais je l'apprécie ! Dis-je souriant.
sansathe tale of two wolwes, the moon and the sun
(c) ANAPHORE


(1)



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
avatar
Noble
Valar Dohaeris

Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 296
Date d'inscription : 08/08/2017

MessageSujet: Re: [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun    Mar 14 Aoû - 13:56

Le silence entre nous était brisé par le bruit presque imperceptible de la neige tombant avec la légèreté d’une plume au sol. Je restai immobile face au Barral, les mains dans le dos, à soutenir le regard sanglant de l’arbre. J’écoutais sans bouger ma sœur. Seize ans. Et elle sera bientôt mariée, à n’en point douter nous ne pouvons pas faire attendre les Nesbroc trois ans. Deux ans se sont passés depuis les fiançailles… Est-ce déjà trop ? Non, clairement pas, du moins pour moi, mais il faut attendre les seize ans de Sansa, et puis après, peut-être qu’ils vont vite se marier. Je ne saurais dire mes sentiments au sujet de cet union. Je crois que je ne voulais pas m’interroger à ce sujet. Je ne sais pas gérer et comprendre mes sentiments comme je le voudrais. J’entendis ma sœur s’avancer et me tournais pour lui faire face, soutenant son regard.

Elle se sait ignorante, mais elle compte beaucoup trop sur les autres pour se protéger. Cependant, nul mot ne franchis mes lèvres et je soutenais encore son regard. Elle a les yeux de Mère et moi ceux gris de Père. C’est tant mieux. Elle me promis de faire attention, de ne laisser personne porter ses couleurs… Je me détournais à nouveau pour regarder le Barral. Je ne trouvai même pas Hoster digne de porter ses couleurs. Peut-être est-ce parce que je ne l’avais même pas rencontré ? Que sais-je ? Je retiens un petit ricanement : les nordiens ne joutent pas : ils se battent véritablement eux. Les soldats… Les sudistes se battent mais pas qu’avec des armes. Lady Wylla en est la preuve. Et même leur pathétiques dieux étaient d’accord pour affirmer que ce maudits lézard fuyant était coupable.

Je me tournai vers ma sœur quand elle parla de son mariage et un petit sourire étira mes lèvres avant que je ne secoue la tête, amusée. Et de faire une grimace à la fin de sa phrase. Je levais les yeux au ciel avant de répondre

« Sansa ! Tu vas vivre dans la demeure de mère, que géographiquement parlant, JE considère dans le Nord. Donc : tu ne vas pas au sud mais tu reste bien dans le nord. Le sud, pour moi, est à partir d’Atranta, Atranta étant au sud. J’essaierais de venir te voir Sansa, mais je ne puis te le jurer, je ne suis qu’une faible lady qui ne peut se déplacer sans escorte. Sérieusement, je ne suis pas sûre que Robb me laisse venir seule à Vivesaigues. Mais je viendrais parfois. Et je te connais, avec cet air, cet Hoster te plaît et je sais que tu vas vite tomber sous son charme. Mais au moins… C’est un presque nordiste ! Et… Disons que la seule personne avec qui je pourrais envisager de me marier c’est bien Lyanna Mormont. Me marier pour passer sous la « domination » d’un homme… très peu pour moi ! Et puis … perdre le nom de Stark ! Nan. Je ne porterais jamais un autre nom que celui de Stark, et si par je ne sais quel coup du sort des dieux j’ai des enfants, ils devront porter le nom de Stark. »

Je me jurais devant les Anciens dieux que jamais je ne serais autre chose qu’une Stark. Je ne laisserais pas autre nom salir mon prénom. Arya Stark. Et rien d’autre. Quitte à ne jamais me marier, à faire fuir tout les prétendants… Ou la rigueur … je me maris avec Jon. Non je plaisante. J’adorais mon demi frère, mais nous ne sommes pas ces Targaryen à se marier avec leur propre sœur.


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 893
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: Re: [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun    Lun 27 Aoû - 14:01


chapitre 3

 
Je promets à ma jeune sœur que je ferais attention quand je serais dans le Sud. De même, je ferais tout pour éviter une situation qui puisse embarrasser ma famille. Je déclare par la suite que je soutiendrais soit les Nordiens soit les Conflannais. Je ne sais pas si les membres des maisons vassales de mon frère voudront briller lors des tournois, mais, si c'est le cas, alors j'applaudirais ces derniers. Ensuite, je dis à ma cadette que j'aurais une escorte auprès de moi, toujours.

Ma sœur se tourne vers moi quand j'évoque mon prochain mariage. Je demande à ma sœur de venir me voir quand je serais à Vivesaigues. Sur les terres de ma mère, je serais coupée de mes racines nordiennes. Je ne verrais plus ma fratrie ni ma mère . Une coupure que je dois faire, bien qu'il me sera douloureux de les quitter. Heureusement que Lady sera là. Enfin, j'espère que Lady sera en vie quand je partirais d'ici et que je serais installée à Vivesaigues. Je me concentre de nouveau sur ma sœur. Je la vois lever les yeux au ciel. J'ai dit quelque chose qui la contrarie ou autre. Je la regarde dans rien rajouter de plus.

Arya - Sansa ! Tu vas vivre dans la demeure de mère, que géographiquement parlant, JE considère dans le Nord. Donc : tu ne vas pas au sud mais tu reste bien dans le nord. Le sud, pour moi, est à partir d’Atranta, Atranta étant au sud. J’essaierais de venir te voir Sansa, mais je ne puis te le jurer, je ne suis qu’une faible lady qui ne peut se déplacer sans escorte. Sérieusement, je ne suis pas sûre que Robb me laisse venir seule à Vivesaigues. Mais je viendrais parfois. Et je te connais, avec cet air, cet Hoster te plaît et je sais que tu vas vite tomber sous son charme. Mais au moins… C’est un presque nordiste ! Et… Disons que la seule personne avec qui je pourrais envisager de me marier c’est bien Lyanna Mormont. Me marier pour passer sous la « domination » d’un homme… très peu pour moi ! Et puis … perdre le nom de Stark ! Nan. Je ne porterais jamais un autre nom que celui de Stark, et si par je ne sais quel coup du sort des dieux j’ai des enfants, ils devront porter le nom de Stark.


J'écoute les paroles de ma sœur. Elle considère le fief de notre mère faisant partie du Nord. Pour moi, la limite Nord et Sud se situerais plus en dessous de la demeure des Reed. Bien entendue mes pensées concernant ceci peuvent être erronée. Je ne suis pas mestre ni septa. Il faudrait que je demande alors à ma septa pour voir plus clair concernant la limite nord et sud. Je continue d'entendre les paroles de la petite louve. Elle me dit qu'elle ne pourra pas venir souvent, je la regarde dans les yeux. Il est vrai que sans escorte, elle pourra se faire tuer et même si elle sait se battre, il vaut mieux avoir une escorte que partir sans. Par la suite, elle dit qu'Hoster me plaît, je croise les bras. Elle a tord de dire cela, je ne le connais pas assez pour être amoureuse de lui ! Et puis, je sais pas si ça existe le coup de foudre ! Je souris quand elle évoque qu'elle souhaite se marier à Lyanna Mormont. Je prends une profonde inspiration avant de me décider à répondre à ma sœur.

Sansa – Il est vrai qu'il est plus prudent que tu partes avec une escorte. Je souris. Un presque nordiste … Il croit aux anciens Dieux. Je me demande comment se déroulent les noces sous le regard des Anciens Dieux ou des Nouveaux Dieux … Je la regarde dans les yeux. Je ne pense pas qu'on puisse se marier avec une personne de notre genre Arya. Et, tu ne perdras pas ton nom si on te marie avec un banneret de notre frère. Je souris. Aucun nordien ne te plaît petite sœur ? Est-tu amoureuse de Mycah ?

Autrefois, ma sœur jouait avec le fils du boucher. Je me demande comment il va. Il est vrai que je ne le vois plus trop. Je soupire et je regarde ma sœur. Que faire maintenant ?

Sansa – Quels sont tes critères pour que tu puisses tomber amoureuse d'un jeune homme ? Je souris. Peut-être que nous devrions faire quelques pas en direction de notre demeure ? J'ignore encore combien de temps, il nous reste avant qu'on se quitte. Je plonge mon regard dans ceux de ma sœur. Je me demande quand je vais me marier et où je vais me marier. Tu viendras hein à mon mariage si c'est à Corneilla ? Je souris. Tu sais les Nerbosc sont des personnes gentilles. Ser Lucas Nerbosc m'a souvent aidé pour pouvoir parler avec son frère. Et, Lady Bethany est adorable ! Dis-je en souriant. Bon, pas contre, je ne sais pas si elle manie les armes par contre. Je la regarde. J’apprécie cette famille qui sera bientôt la mienne mais les Stark seront toujours dans mon cœur. Le sang de mon sang et la chaire de ma chaire sont mes piliers dans ce monde dis-je dans un murmure.


sansathe tale of two wolwes, the moon and the sun
(c) ANAPHORE


(5)



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
avatar
Noble
Valar Dohaeris

Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 296
Date d'inscription : 08/08/2017

MessageSujet: Re: [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun    Mer 29 Aoû - 19:26

Je soupirais un peu en regardant ma sœur avant de me détourner à nouveau pour observer les louves jouer tout en l’écoutant avec attention. Je me retiens de lever les yeux au ciel. Si elle veut vraiment savoir comment se font les vrais noces nordiennes, les Anciens soient loués son futur croit en leur existence, il lui suffit de poser quelques questions à son entourage. Même moi je sais comment cela se passe. Pour tout dire : je sais même comment on fait des bébés. D’accord j’ai appris ça en regardant une jument et un étalon le faire, mais un palefrenier m’avait bien expliqué. J’étais plus jeune et j’avais demandé à mon père quand il était venu me chercher s’il faisait pareil avec ma mère. Je me souviens encore de sa claque, complètement méritée, qu’il m’avait donné.

Je roulais les yeux en entendant Sansa parler de Mycah. Et de potentiellement un nordien qui me plaisait. Je m’entraînais encore beaucoup avec Mycah, c’était mon ami ! Nous étions toujours aussi proche, mais il n’y avait rien de plus entre nous, juste une franche amitié. Je ne vois pas pourquoi tout le monde faisait un foin autour de cette histoire. Pourquoi l’amitié entre une fille et un garçon était si mal vu ? Je m’appuyais contre l’arbre en regardant les louves jouer, Nymeria avait le dessus sur Lady, avant de répondre lentement.

« Moi ? Amoureuse de Mycah ? Sansa… Mycah et moi sommes simplement amis. Pourquoi tout le monde voudrait que nous soyons amoureux ? Tu préférais que nous nous roulions dans la paille ? Et non, personne ne me plaît. J’ai autre chose à penser que l’amour… Et je sais très bien que je ne perdrais pas mon nom ! Manquerais plus que ça… Sauf que si je me maris, par les dieux j’espère que cela n’arrivera jamais, je ne serais plus Arya Stark, mais Arya femme de tel seigneur Stark. On me connaîtra plus par mon maris que par moi-même. »

Je levais les yeux au ciel. Pourquoi tout le monde veut-il savoir ce que j’aime comme garçon ? Je n’ai pas envie d’y réfléchir. À croire que Sansa travaille pour Robb pour savoir quel prétendant m’attacher aux pieds. C’était absolument hors de question. Je secouais la tête sans rien dire en l’écoutant parler de sa futur et nouvelle famille. Je pourrait dire que cela m’intéresse… Mais pas vraiment. Je me doutais que si mère avait fiancé son petit soleil ce ne serait pas avec une mauvaise famille. Je soupirais longuement avant de répondre avec une pointe d’amusement dans la voix : 

« En critère ? Quel critère veux-tu ? Est-ce pour les donner à Robb pour qu’il commence à me chercher un parti ? Je préfère rester dehors encore un peu. Je viendrais à ton mariage et si tu veux savoir la date et où demande à Robb s’il le sait, il te répondra. Sinon demande à Mère. Et il y a intérêt à ce que tu te souvienne que tu es une Stark. Peut-être que tes enfants porterons le nom Stark. Je ne sais pas trop ce qui est prévu de ce côté là. »

Je suivis à nouveau du regard Nymeria qui se jeta pour jouer sur Lady et la cloua au sol avant de la lâcher et se faufiler dans les buissons suivit par sa sœur. Je ricanai en secouant la tête. Elles étaient amusantes. Je posais une main sur mon épée dans un geste habituel maintenant. Je ne voulais plus parler de son mariage.

« Comme tu le vois encore une fois je suis nullement pressée de me marier ou même de quitter Winterfell et le Nord. Je suis bien mieux ici qu’autre part dans le monde. »


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 893
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: Re: [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun    Lun 10 Sep - 17:41


chapitre 4

 
Je parle avec ma sœur depuis quelques minutes. Nous parlons de plusieurs sujets dont mes futures noces avec la corneille. Est-ce que celles-ci seront comme le veut la tradition des ancieux dieux ? Nous verrons bien. Je pose mon regard en direction de ma sœur puis de nos deux louves, les deux sœurs s'amusent.

Par la suite, nous continuons de parler et j'évoque le fils du boucher ainsi que des critères pour que ma sœur s'amourache d'un nordien ou d'un autre. Je vois ma cadette s'appuyer contre un arbre, je ne bouge pas d'un trait et je continue d'observer les jeux des deux louves. Pour l'instant, Nyméria emporte sur ma louve. Lady ne ferait pas de mal à sa sœur, elle ne ferait pas le moindre mal à une mouche, il faut le dire !

Je continue de regarder ma sœur en attendant que cette dernière puisse me répondre. J'accorde un sourire à ma cadette. La plus sauvage des louves mais la guerrière de la famille.

Arya -  Moi ? Amoureuse de Mycah ? Sansa… Mycah et moi sommes simplement amis. Pourquoi tout le monde voudrait que nous soyons amoureux ? Tu préférais que nous nous roulions dans la paille ? Et non, personne ne me plaît. J’ai autre chose à penser que l’amour… Et je sais très bien que je ne perdrais pas mon nom ! Manquerais plus que ça… Sauf que si je me maris, par les dieux j’espère que cela n’arrivera jamais, je ne serais plus Arya Stark, mais Arya femme de tel seigneur Stark. On me connaîtra plus par mon maris que par moi-même.

J'écoute les paroles de ma sœur. Je me mordille les lèvres quand elle parle du fils du boucher. Un peu honteuse d'avoir pensé qu'elle aurait pu tomber amoureuse d'un jeune homme comme lui. Par la suite, ma cadette me dit qu'elle a autre chose à penser que l'amour. C'est bien triste … Veut-elle vivre une existence sans amour ? Moi, je rêve de connaître le grand amour à l'image de Père et Mère et je souhaite que je pourrais aimer Hoster comme ma Mère aime mon père. Je continue d'écouter les paroles de ma cadette. Elle sera toujours Arya Stark … Elle sera toujours la louve guerrière. Peut-être qu'un jour, les ménestrels pourront parler d'elle … Quoique, il faudrait qu'elle puisse participer à des joutes ou qu'elle s'illustre dans des champs de bataille. Et, la guerre est synonyme de mort. Je n'ai pas envie qu'Arya meurt ! Oh non pas du tout.  Après la fin de sa tirage, ma cadette lève les yeux.

Sansa -  Il faut que tu t'illustres dans un domaine, on te connaîtra comme Arya Stark. Un nom nous définit-il tout le temps ? Ou ce sont nos actions qui font de nous ce que nous sommes ?

Puis, je continue de parler de mon futur mariage et de lui poser de questions. J'attends la réponse de ma sœur. Je la regarde avec une certaine attention.

Arya - En critère ? Quel critère veux-tu ? Est-ce pour les donner à Robb pour qu’il commence à me chercher un parti ? Je préfère rester dehors encore un peu. Je viendrais à ton mariage et si tu veux savoir la date et où demande à Robb s’il le sait, il te répondra. Sinon demande à Mère. Et il y a intérêt à ce que tu te souvienne que tu es une Stark. Peut-être que tes enfants porterons le nom Stark. Je ne sais pas trop ce qui est prévu de ce côté là. 

J'écoute cette tirage de ma sœur.  Vais-je la trahir en disant ce qu'elle me confie à Robb ? Oh, il est vrai qu'avant, j'adorais répéter ces bêtises ! Mais, ce n'est plus trop le cas. Je soupire.

Sansa – Tu crois que j'allais le dire à Robb ? Je voulais savoir quel genre d'homme pourrait te convenir. Je ne cherche pas à te marier … Ce n'est pas mon rôle. C'est celui de Robb et de dame notre Mère. Je soupire.  Oui, tu as raison. Excuses-moi …. Je prends une profonde inspiration. Crois-tu que j'oublierais que je suis la fille de Ned Stark et de nos souvenirs ici ? Je ne pourrais jamais oublier que je suis une nordienne. Mais, nous sommes également les petites-filles d'Hoster Tully. Nous sommes des louves et des truites. Un mariage du Nord et du Conflans. Je soupire. Je serais heureuse auprès d'Hoster, je le sais.

Je regarde les deux louves, Nyméria a le dessus sur ma chère lady. Je fronce les sourcils puis je repose mon regard sur ma cadette. Elle a sa main sur son épée.

Arya -  Comme tu le vois encore une fois je suis nullement pressée de me marier ou même de quitter Winterfell et le Nord. Je suis bien mieux ici qu’autre part dans le monde. 

Sansa – Je vois … Mais saches que je considérais Winterfell comme mon foyer car vous êtes ici. Dis-je avec un léger sourire.

Nous marchons dans la neige. Je me souviens de la citation de mon père quand il parle de la meute. Je dois rester unie avec ma sœur et le reste de ma famille.

Sansa – De quoi veux-tu parler Arya ? Lui demande-je en m'arrêtant sur la place. Je ne sais pas de quoi nous pourrions parler maintenant.

Je lui tends ma main pour qu'elle la serre dans la sienne. J'ignore encore si elle va la prendre. Pourquoi ai-je besoin qu'elle me tienne la main? Me considère-je comme une fillette ? Non, j'ai besoin de sentir sa présence.


sansathe tale of two wolwes, the moon and the sun
(c) ANAPHORE


(5)



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
avatar
Noble
Valar Dohaeris

Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha
Messages : 296
Date d'inscription : 08/08/2017

MessageSujet: Re: [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun    Lun 10 Sep - 18:46

Je soupirais longuement sans répondre à ma sœur. Les actions d’un Homme définissent ce qu’il est, mais le nom marque également quelque chose. Combien d’Hommes ont fait certaines choses pour honorer leur noms ? Pour se montrer à la hauteur de leur ancêtre. Un nom va souvent de pair avec les actions. C’est ainsi que je le conçois. On dit bien des Hommes qu’ils trahissent leur nom en faisant telles actions et que d’autres méritent un nom. Le nom et les actions… C’est une sacré galère que de trouver un parfait équilibre entre les deux. Je savais ce que je pensais : j’en étais la preuve : j’étais une lady Stark, on me présentait comme tel et pourtant, je faisais presque tout comme un garçon. Je finis par répondre.

« Ce ne sont ni l’un ni l’autre qui définissent un Homme. Mais bien les deux. Les Actions et le Nom. »

Je haussais les épaules, j’avais encore l’habitude que ma sœur rapporte la moindre de mes actions à mon frère ou ma mère. Je levais les yeux au ciel. Le rôle de Robb ou mère… Tu parle ! Je ne plierais sur cette question devant aucun des deux ! Et puis quoi encore ! Ils pouvaient tenter de me trouver un époux ou quelque chose dans le genre : soit je le ferais fuir, soit c’est moi qui quitterais Winterfell. Et s’ils me rattrapent… pour le mariage cela risque d’être très amusant de conduire une mariée enragée attachée et baillonée… Je n’épargnerais rien si on me force à me marier. C’est tout aussi simple que cela. Je haussai un sourcil et eus un fin sourire. Elle avait de la mémoire : c’était bien. Je secouais la tête amusée avant de répondre.

« T’es déjà bien mordu de ton corbac ! »

Oui : corbac. Je savais très bien que c’était presque une insulte : tant pis. Les corbeaux représentaient la mort sur les champs de bataille. On racontait qu’on pouvait les entendre à des lieux et des lieux à la ronde. Pourquoi dès qu’on me parlait de mariage je pensais à la mort ? J’étais vraiment étrange… Ou alors parce que le mariage était quelque part une mort pour la femme ? Qui sait ? Je suivis Sansa sans rien lire, opinant du chef à ses propos. J’observais l’endroit et Nymeria qui revenait triomphante vers moi. Je lui frottais le crane sans faire attention à la main tendue de ma sœur.

« Je t’ai dis ce que j’avais à dire Sansa. Je vais rester encore un peu ici, mais si tu as froid tu devrais rentrer. »

La neige et le gel semblaient avoir vitrifiés le sol et le froid commençait sérieusement à se faire sentir. Mais pourtant je resterais encore un peu dehors, profitant de la musique silencieuse des bois sacrés. J’avais besoin encore de solitude pour panser et calmer mon cœur écorché par la mort de Père. Tous les jours je venais prier ici et j’allais le voir dans la crypte. Seule. Je ne voulais pas qu’on me voit lorsque je lui parlais ou que je priais. Une certaine pudeur j’imaginais… Je relâchai ma louve qui s’élança sans bruit au milieu des arbres. Je me détournai de ma sœur pour retourner vers le Barral. Je lâchai par dessus mon épaule : 

« Je prierais pour toi. »


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
avatar
Dame
Valar Dohaeris


Ft : Sophie Turner
Multi-Compte : Alyssa Vanbois
Messages : 893
Date d'inscription : 01/09/2017

MessageSujet: Re: [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun    Ven 28 Sep - 17:16


chapitre 5

 
Je dis à ma sœur que ceux les actes qui déterminent les hommes et non un nom. Je la regarde sans rien rajouter de plus. Ma sœur me fait remarquer alors que sont les deux. Je décide de ne point lui répondre à ceci. À quoi bon ? Elle est têtue comme une mule et une mule ne change jamais d'avis ! Par la suite, nous changeons de sujet, nous parlons des élans du cœur de ma sœur. Or, la cadette des loups n'a personne en vue. Personne qui peut dompter son cœur de sauvage. Je lui dis également que c'est mère ou Robb qui devront lui choisir. Moi, je n'ai pas mon mot à dire sur la question. Je ne suis pas une fine politicienne et puis la politique ne regarde que mon frère. Qui suis-je pour lui dire qu'il faut tel ou tel parti ? C'est lui le chef de famille. Et, non moi.

Par la suite, je fais remarquer à ma cadette que je reste une fille du Nord. Je resterais toujours la digne fille du Lord Eddard et Lady Catelyn. Je suis la fruit de l'alliance du loup et de la truite et je ne l'oublierais pas. Je finis par déclarer quelques secondes après que je serais heureuse avec Hoster. Pourquoi ? Je ne sais pas … Mais, je pense qu'on sera heureux. Pourquoi serions-nous triste ? Ma sœur me dit que je serais heureuse avec mon Cobrac. C'était une insulte, je fronce mes sourcils. Je dois me calmer et ne pas dire quelque chose que je regretterais. Ma sœur me taquine et parfois ces taquineries … Je ne saurais comment les qualifier. Je respire.

Je tends ma main à ma cadette. Or, celle-ci me la refuse. Je la regarde. C'est ainsi que nous devrons nous dire au revoir ? Quel dommage … Il est vrai que nos adieux n'ont jamais été larmoyant. On n'a jamais pleuré quand on s'est au revoir. J'écoute ma sœur. Je suis déçue … Je voulais encore échanger avec elle en marchant en direction de la demeure. Je soupire.

Sansa – Bien …. Nous reverrons quand je serais de retour alors dans ce cas.

Il est temps pour les deux filles de l'ancien chef de famille des Stark de se dire au revoir, ma sœur se tourne et me dit qu'elle va prier pour moi. Son geste est admirable …. Je ne dis pas le contraire. Mais, je ne pense pas que je me ferais enlever et déclencherais une nouvelle guerre ! Je soupire.

Sansa – Merci Arya ! Prie plutôt pour Robb , Mère, Brandon, Rickon, toi et le Nord. Ne te fais pas de soucis pour moi, ma sœur. Je souris.  Au revoir Arya.

Je fais quelques pas en direction de la demeure suivie par la Lady. Puis, je m'arrête et je m'élance en direction de ma sœur. Elle est de dos. J'ignore si elle va m'entendre de là où je suis.

Sansa -  Que les Anciens soient avec toi ma sœur et que tu sois heureuse …

Puis sur ces mots, je quitte ce lieu chargé de souvenir. Je finis de me préparer puis il est temps pour moi de dire au revoir.

sansathe tale of two wolwes, the moon and the sun
(c) ANAPHORE



❥ Sansa Stark
(c) ystananas

awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: [FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun    

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] the tale of two wolwes, the moon and the sun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa
» Orks: Bad Moon
» armée bad moon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: