RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) C2yF
A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 806
Date d'inscription : 19/09/2017

A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Empty
MessageSujet: A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)   A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) EmptySam 10 Fév - 12:28

Margaery & Abigaëlle

A time to get and a time to lose


Olenna posa une main sur son épaule et elle entendit sa voix, sans comprendre le sens de ses paroles. Elle était déjà ailleurs, perdue, le regard dans le vide, le coeur brisé. Elle entendit la doyenne s'éloigner, fermer la porte derrière elle mais elle ne bougea pas. Ses iris bleuté restaient fermement fixé sur l'horizon à travers la fenêtre, le soleil déclinait, emportant avec lui les derniers vestiges de son bonheur. Après quelques instants de parfaite immobilité, la jeune fille tourna la tête vers la porte, observant l'épaisse masse de bois comblant le mur de pierre blanche. Ses yeux la brûlaient, gorgés des larmes qu'elle s'empêcher de laisser s'échapper. Une vague d'agitation la saisit et elle laissa ses yeux parcourir la pièce à plusieurs reprise sans parvenir à trouver endroit où se poser. Les derniers mots de sa grand-mère raisonnaient dans son esprit, se répercutant contre les murs de la pièce. Tu sais que c'était pour ton bien. Soudainement, la détresse qui s'était emparée d'elle laissa place à une vague de colère et elle trouva la force de se relever, abandonnant l'assise de la fenêtre, peinant à retrouver l'équilibre. Elle n'avait pas bougé depuis plusieurs heures. Depuis que les mots qu'elle avait prononcé avait ternis le regard de la seule personne qui importait à son coeur. Elle l'avait observé, immobile, faire demi-tour et quitter la pièce et elle n'avait pas non plus bouger en l'entendant ordonner qu'on lui amène son cheval, sa voix étouffée par le mur, mais perceptible en raison de la porte restée ouverte. Ce regard la hantait. Elle y avait vu passer tant de chose. De l'incompréhension. De la tristesse. De la colère. De la déception. Tel un automate, Margaery avait regagné ses appartement, restant muette à toute question rencontrée sur son chemin, impassible alors que Loras tentait de la retenir pour lui arracher la raison de sa tristesse. Elle s'était alors laissée tomber sur l'assise douillette d'une fenêtre de ses appartements. Le regard plongé dans le paysage, vers la sortie du château où il lui semblait encore entrapercevoir la silhouette fuyante de son amour blessé. Loras était venu s'assoir près d'elle, l'enlaçant, lui murmurant des paroles réconfortantes. Il avait laissé place à sa nouvelle soeur, accompagnée de Garlan. Margaery aimait beaucoup Leonette, mais alors que la blonde caressait le dessus de sa tête avec tendresse, le geste ne semblait pas atteindre l'âme de l'adolescente, immobile et muette. Elle s'était laissé allée à une vague de larme lorsque Willos était entré à son tour, quelques heures plus tard. Malgré son handicap, il avait pris place et c'était contenté de rester silencieux, prenant sa main dans la sienne, observant avec elle, ce point invisible et pourtant si important pour elle. C'était Olenna qui avait finit par chasser l'aîné de la fratrie qui s'effaça non sans déposer un baiser tendre sur le front de sa cadette. La Rose avait vaguement entendu la doyenne lui parler. Mais elle n'écoutait pas. A présent qu'elle était de nouveau seule, que ses jambes, enkilosées par des heures d'immobilité, parvenait à la soutenir, elle sentit la colère venir. Elle fit quelques pas, tentant de calmer son coeur palpitant et, prise d'une pulsion soudaine, balaya d'un revers du bras ce qui se trouvait sur une petite table. Un vase s'écrasa sur le sol, le bruit de son fracas résonnant dans le silence de la chambre. Entre les dalles d'écoulait l'eau tandis que les fleurs qu'ils contenaient jonchaient le sol. Sur le coup, la brune ressentit une vague libératrice qui l'apaisa quelques instants avant de disparaitre. Et là, elle implosa. Fracassant quelques décorations de sa chambre dans un mélange de rage et de désespoir elle finit par se laisser tomber, épuisée par la violence de sa colère. Ses genoux rencontrèrent le sol et l'épaisseur de ses jupes amortit le choc. La Rose de Hautjardin n'était plus que l'ombre d'elle même. Les yeux rougies par les larmes, le teint rosé par son excès de colère, ses cheveux bruns désordonnés lui donnaient une allure de folle et elle aurait eu peine à se reconnaitre. Alors elle hurla. Le temps d'une expiration, le cri s'échappant de sa gorge brisant sa voix. Epuisée, déjà à genoux à même le sol, l'eau du vase humidifiant ses jupes, elle se laissa retomber en une cascade de larmes qu'elle ne pouvait plus contenir. La porte s'ouvrit alors brutalement et, si elle n'avait été dans un tel état, peut être aurait-elle remarqué les quelques personne se trouvant dans l'ombre du couloir. Elle perçut cependant les pas précipité, le bruit d'un tissu, et, soudaine, elle sentit des bras la redresser pour la ramener vers une épaule sur laquelle elle déversa tout son chagrin. Il lui sembla entendre la voix de Willos ordonner à quelques personne de partir et la porte se referma. Quand elle rouvrit les yeux, sa vision floue finie par lui faire reconnaitre la robe de chambre d'Abigaëlle et alors, à ce moment là, Margaery s'accrocha à elle comme à une bouée de sauvetage. « Je l'ai perdu Abi ... Je l'ai perdu pour toujours ... » murmura-t-elle, incapable de parler plus fort sous la violence du cri poussé plus tôt. Le corps secoué de larme, elle resta dans les bras de son amie, déversant enfin tout ce qu'elle avait gardé en elle pendant la journée.
AVENGEDINCHAINS


(5)
@Abigaëlle Rowan


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Empty
MessageSujet: Re: A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)   A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) EmptySam 10 Fév - 14:21

Je connaissais l’amour réciproque de mon frère pour Margaery et j’en étais heureuse. Personnellement mes regards se tournaient vers Willos, malgré sa jambe raide, je lui trouvais un charme incroyable et nous nous entendions extrêmement bien. Mais rien de plus, nous étions simplement amis. Mais visiblement aujourd’hui je devais gérer mon frère … Ah … Je n’avais rien dis, j’avais voulu voir Margaery, Willos m’avait clairement dit qu’elle n’allait pas bien … Mais on m’avait interdit l’accès à sa chambre, j’avais donc du me résoudre à attendre j’avais donc passé la journée à attendre dans ma chambre.

Willos ouvrit la porte de ma chambre et me demanda de le suivre au plus vite. Je lâchais aussitôt mon livre et me précipitai derrière lui. J’entendis le cris de Margaery et mon cœur se brisa. J’entrais à toute vitesse dans la chambre. Je notais les dégâts sans rien dire. Il beaucoup trop le monde, je demandais à Willos ed nous laisser seule et je me laissais tomber à genoux devant Margaery et l’attrapai pour la serrer contre moi. Je sentais l’eau envahir les plis de ma robe, j’entendis la porte se refermer et le calme revenir. Malgré moi je sentis les larmes me montaient aux yeux et se mettre à couler sur mes joues. La tristesse de ma tendre rose me donnait l’impression qu’on m’arrachait les ongles. Je passais ma main dans les cheveux de la jeune femme en la berçant. Je pleurais avec elle, mon cœur saignant pour elle. Je sentais les tessons du vase s’enfonçaient dans ma peau.

Elle avait perdu mon frère … Un coup d’Olenna. Je ne disais rien, la berçant toujours. Ma rose … Ma rose … Ma pauvre petite rose. Je passai mes doigts dans ses cheveux bruns. Je posais mon menton sur son crâne avant de lui embrasser le front. J’avais mal … J’avais tellement mal pour elle ! C’était douloureux. Je pris une profonde respiration pour ne pas me mettre à sangloter avec elle. J’aurais tant voulu prendre pour elle toute sa douleur pour qu’elle ne souffre plus. J’aurais aimé être à sa place, je ne voulais pas la voir souffrante et dans cet état. Je la serrais d’avantage contre moi. Je lui embrassais le front.

« Margaery … Margaery … Je suis là … Pleure si tu veux, pleure, cris hurle, frappe moi si tu veux, mais laisse parler tes émotions. Je suis là et je serais toujours là pour toi. Je te le promets. Laisse parler ta tristesse, ça ira un peu mieux après. »

Je la serrais fort contre moi, je ferais tout pour la calmer. La preuve j’étais à genoux sur des tessons de poteries qui me coupaient légèrement. Je décrocherais la lune pour Margaery pour lui rendre le sourire, je pourrais défier Olenna pour lui rendre le sourire, subir une marche de la honte pour la protéger. Tout ce que je voulais en retour c’est de voir son sourire, entendre son rire. Délicatement je passais mes doigts dans ses cheveux avant de venir lui caresser la joue. J’avais froid à cause de l’eau qui imbibait ma chemise de nuit. Mais est-ce que c’était important ? Non. L’important était la personne que j’avais dans mes bras. La personne qui avait fait tourner la tête à mon frère. Celle que j’aurais voulu appeler « Ma sœur » mais qu’on nous l’avait interdit. Je lui embrassais la tempe en essuyant du dos de ma main mes propres larme. Je n’avais pas le droit de pleurer. Je ne pouvais pas lui dire que cela allait. Parce que ce n’était pas vrai, elle mettrait du temps à passer à autre chose. Je repensais à l’incident avec le jardinier, malgré le temps qu’il s’était passé j’avais toujours beaucoup avec les hommes. Mais Margaery … Ma Margaery … Je posai mon front contre le sien sien en prenant son visage dans mes mains.

« Je suis là Margaery … Je suis là … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) C2yF
A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 806
Date d'inscription : 19/09/2017

A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Empty
MessageSujet: Re: A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)   A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) EmptyLun 12 Fév - 1:22

Margaery & Abigaëlle

A time to get and a time to lose


Elle se sentait lentement bercée par les chuchotements de la jeune femme, les légers mouvements qu'elle faisait et les douces caresses qui venait apaiser son coeur. Sa gorge la brûlait et son corps était encore agité de violentes secousses. Le destin était ironique, lui retirant Andrew durant la journée, pour la pousser dans les bras d'Abigaëlle à la nuit tombée. Ironique et cruel alors qu'elle imaginait la peine qu'elle avait causé quelques heures plus tôt au jeune homme qui, lui, se voyait amputer de la jeune femme présente dans sa chambre. Une vague de culpabilité l'envahit et le désespoir de l'adolescente n'en fut que plus grand. Ils n'avait pourtant rien fait de mal: ils avaient été discrets ou du moins, avaient tenté d'éviter les yeux curieux qui auraient pu se poser sur eux. La manière répétée avec laquelle elle parvenait à s'éclipser pour le rejoindre avait peut être éveillé des questions ? Elle n'était pas la seule Tyrell a aimer en dehors de liens sacré du mariage avait-elle opposé à sa grand-mère alors que cette dernière lui ordonnait de mettre fin à ce qu'elle considérait comme une passade. Son statut de femme était le seul obstacle à son bonheur: si les gens se posaient trop de question, on mettrait sa réputation en cause, elle passerait pour une dame aux moeurs légères et il serait compliqué de lui trouver un mari convenable. Lorsque Margaery, pour la première fois de son existence, avait levé le ton contre sa grand-mère, arguant qu'ils n'avaient qu'à la marier aux Rowan, elle comprit dans le regard de cette dernière qu'elle avait été trop loin. En s'abandonnant à sa passion pour Andrew, elle remettait en question les ambitions de la famille. Elle était la seule et unique fille de Mace et bon nombre de grands seigneurs n'avaient que des fils. Elle s'en remettrait, lui avait alors assuré la doyenne, quittant la pièce avec la certitude que cette histoire prendrait fin très prochainement.  « Je refuse de vivre dans un monde où je ne peux être avec l'homme que j'aime ... » murmura-t-elle, persuadée que la douleur qui assaillait son coeur en cette soirée ne disparaitrait jamais. Cet amour impossible allait avoir raison de sa vie car elle n'envisageait rien d'autre que cette vie qu'elle avait imaginé un jour avec lui, lors d'un de leurs rendez-vous secrets. Elle aurait pu ne pas céder ... Elle aurait pu tenir tête à sa famille ... Mais dès le lendemain, Olenna braqua sur elle son regard froid et à partir de ce moment, Margaery sentit qu'elle ne pourrait jamais faire le poids. Olenna Tyrell était de ces femmes que l'on ne contredisait jamais, que l'on ne provoquait jamais. Elle semblait avoir gagné maintes bataille dans sa vie et sa petite fille l'admirait, d'être une femme forte dans un monde d'homme. Elle avait tenté de donner rendez-vous dans la foret avoisinante, prétextant sortir avec Loras pour se promener. Mais malgré la complicité de son aîné, elle se sentait surveillée. Il n'y avait nulle alternative, nulle porte de sortie. « Il me haïra à présent ... » finit-elle par dire entre deux sanglots, dévastée à l'idée de ne plus voir, dans le regard du jeune homme, tout l'amour qu'il avait pour elle.
AVENGEDINCHAINS


(1)
@Abigaëlle Rowan


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Empty
MessageSujet: Re: A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)   A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) EmptyLun 12 Fév - 8:02

« Ma rose … Ma tendre rose … »

Je la berçais encore et encore passant mes doigts dans ses cheveux. Elle serait encore heureuse. Je le savais. Elle n’oublierait pas mon frère, mais elle apprendrait à vivre avec cette douleur. Et même cette douleur vive deviendrait pastelle. Bine que cela mette du temps, elle reprendrait vie et relèverait la tête. Mais ce n’était pas ce qu’elle voulait entendre. Mais en même temps je ne pouvais pas la laisser comme ça. Je me demandais furtivement ce qu’il se passerait si je l’embrassais, là maintenant tout de suite. Sans doute pas grand-chose, mes lèvres n’étaient pas celles de mon frère. Et c’était celles de mon frère qu’elle voulait. Je pouvais la comprendre. Par contre qu’elle affirme que mon frère la haïsse … Je la pris par les épaules et la forçais à se redresser. Je pris son visage dans mes mains pour essuyer ses larmes délicatement.

« Margaery, jamais mon frère ne te haït pas, ni ne te haïra jamais. Il sait que tu n’y es pour rien, il sait ce que tu voulais, mais … Margaery … Même moi, malgré mes prières, je sais que jamais je ne pourrais être avec celui que j’aime … »

Je n’osais pas lui dire que c’était son frère, je ne voulais même pas voir sa réaction, je la repris aussitôt dans mes bras. D’un regard je m’assurais que la porte était fermée pour tout doucement me mettre à chanter, rien que pour Margaery. Si Willos affirmait que mes chants pouvaient apaiser les douleurs de sa jambe, ils pouvaient bien aider à apaiser les douleurs de l’esprit et du cœur non ? Alors je chantai, à genoux sur le sol glacé, au milieu des tessons, la plus belle des femme de ce monde dans mes bras, je chantais. Celui là était un chant complexe mais je chantais quand même. Le chant parlait du levé et du couché du soleil. Les paroles avaient beau être simple, on peignait un tableau du couché du soleil et de son levé en décrivant la moindre petite chose, je crois d’ailleurs que cela avait été un exercice inventé par ma septa. Je tiens Margaery contre moi en la berçant, mes doigts parcourant sa chevelure. Je posais mon menton sur son crâne et respirai son parfum. Je ne pouvais pas l’aider … Je ne pouvais pas l’aider parce que je ne comprenais pas sa douleur. J’aurais aimé véritablement la partager, mais … Je ne pouvais pas, tout ce que je pouvais c’était être une simple épaule pour l’aider à pleurer.

La poignée de la porte tourna, j’attrapais un tesson du vase pour le jeter contre. La porte ne bougea pas. Mais c’était pas vrai ça ! J’avais demandé qu’on me laisse faire ! Pas qu’on vienne voir. Très lentement j’obligeais Margaery à se lever pour venir s’installer sur son lit, elle y serait bien mieux. Et on arrêterait de se tailler les genoux sur les tessons. Je posais de nouveau mes lèvres sur le front de mon amie mes bras toujours autour d’elle. Qu’est ce que je pouvais lui dire ? Qu’elle épouserait l’homme qu’elle aimait ? Et que celui-ci ne serait pas Andrew ? Non, je ne pouvais lui dire ça.

« Pardon Margaery … Je ne peux même pas te rassurer … Quelle piètre amie je suis … »

Je posais ma tête contre la sienne en la berçant toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) C2yF
A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 806
Date d'inscription : 19/09/2017

A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Empty
MessageSujet: Re: A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)   A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) EmptyMar 20 Fév - 14:32

Margaery & Abigaëlle

A time to get and a time to lose


Elle ignorait si elle se sentait heureuse ou agacée de la présence d'Abigaëlle près d'elle. Ses chuchotements, ses caresses apaisaient son coeur meurtri mais elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle les volait à Andrew. Andrew qui lui manquait déjà tant. Comment ferait-elle sans lui ? Comment supporterait-elle les longues promenades dans les jardins sans sa présence à ses côtés ? Comment vivrait-elle ces tournois qui la terrorisait tant en sachant que jamais plus il ne viendrait demander ses faveurs ? Auprès du jeune homme, elle avait vécu une histoire d'un romantisme chevaleresque digne des histoires que Willos lui contait quand elle était enfant. Il était tout ce qu'elle avait toujours désiré, et, en lui offrant la réciprocité de ses sentiments, il l'avait comblé. La blonde était au courant de cette histoire, de la romanche liant la fille du seigneur bieffois à son frère, combien de fois avait-elle servi d'alibi à la jeune Tyrell ? Margaery avait consenti à lui expliquer son attachement à Andrew, pour pouvoir prétexter être en sa compagnie, lorsqu'elle rejoignait celui qui faisait battre son coeur. Et à présent, elle était là. Encore. Réparant les pots cassés d'une histoire qui n'aurait jamais du être. « Tu n'as aucune idée ... » commença-t-elle alors qu'un nouveau sanglot la secouait. Elle n'était jamais trop entrée dans le détail de ce qu'elle partageait avec Andrew, persuadée que s'ils n'en parlaient pas trop, leur histoire resterait secrète. Elle avait bien vu les regards moqueurs que Willos lui lançait, lorsqu'elle revenait, les jupons en pagaille, les cheveux décoiffés dans lesquels on pouvait trouvait des herbes ou des brindilles. « J'ai tellement cru ... » Rêves d'enfant. Qu'est-ce qu'elle avait pu être stupide ? Comment aurait-on pu la laisser épouser Andrew ? Garlan s'était déjà unis au Bief, s'assurant la loyauté des seigneurs de la région. On l'enverrait, elle, auprès d'un suzerain de même rang que le sien. L'Orage sans doute ... Puisque l'héritier nordien était déjà fiancé, qu'Olenna ne laisserait jamais son fils la promettre au nain de l'Ouest. Les Conflans, sinon. Tout cela lui paraissait si loin, si fade, si terne face à la beauté de ce qui la liait à Andrew. Elle avait voulu lui promettre, de rester éternellement sienne de par leur sentiment, mais il ne lui en avait pas laissé le temps. Son devoir d'épouse l'obligerait à bien des choses, mais elle resterait maitresse de son coeur, et il avait refusé ce présent qu'elle lui faisait.  « Je pensais vraiment qu'on pourrait être ensemble. » finit-elle par dire alors que ses souvenirs tentait de la noyer dans le flot de tristesse qui l'assiégeait. Ils s'étaient imaginés tant de choses, blottis l'un contre l'autre lors de leurs rendez-vous clandestins. Prise dans son élan de bonheur, elle lui avait confié son souhait de devenir son épouse et ils s'étaient plut à imaginer un futur ensemble. Futur devenant fantasmes alors qu'elle prenait conscience que jamais ils ne pourraient s'unir l'un à l'autre. « Tu es là ... C'est tout ce qui compte. » se surprit-elle a lui dire, doublement coupable de sentir que son chagrin affectait autant son amie de par l'impuissance fatale qui était la sienne. Que n'aurait-elle pas donné, cependant, pour que ce soit les bras du frère de la jeune femme qui entourent son corps.
AVENGEDINCHAINS


(2)


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Empty
MessageSujet: Re: A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)   A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) EmptyMar 20 Fév - 18:26

Je caressais le dos de la délicate Rose sans rien dire, elle commençait des phrases mais ne les finissait pas. Je ne voulais pas la forcer, de toute manière je n’étais pas sûre que la faire parler était la meilleure chose à faire. Je la serrais juste contre moi, je la berçais en réalité en l’écoutant. Elle rêvait d’un avenir avec mon frère, mais le destin la menait vers un autre époux que sûrement elle n’aimerait pas, qu’il n’arriverait pas à la cheville de mon frère et qui ne serait qu’un être indigne d’elle. Je la serrais d’avantage contre moi, comme pour la protéger du monde extérieur. J’avais mal pour elle … Je déposais un baiser sur ses cheveux soyeux sans la lâcher. Oui j’étais là … Mais, ce n’était pas ce qui comptait, je n’étais sûrement pas celle qu’elle voulait près de lui. Je posai mon menton sur ses cheveux.

« Je serais toujours là pour toi Margaery, toujours … Je te le jure devant les Sept, je serais toujours là, dès que tu auras besoin de moi, tu n’auras qu’à m’appeler. »

Je la redressais un instant pour prendre son visage entre mes mains et sécher très délicatement ses larmes du pouce avant de la reprendre dans mes bras. Je posai mon menton sur son crâne et tout doucement je me mis à chanter pour elle. Juste pour elle, une berceuse pour la calmer et au besoin la guider jusqu’aux portes du sommeille. Mais quoi qu’elle fasse je resterais avec elle la nuit entière si cela était nécessaire. Je chantais juste dans le creux de son oreille, une simple berceuse parlant des champs de fleurs dans lesquels avaient joué des enfants et qui maintenant rentraient se coucher parce qu’ils étaient fatigués. Demain serait encore un nouveau jour de jeux. Ce n’était peut-être pas le bon thème mais … Elle était calme et c’était le plus important, je devais calmer Margaery, c’était ça le plus important. Je glissais ma main jusqu’à la nuque de Margaery pour la masser délicatement et la détendre un peu.

La berceuse finie je déposai un nouveau baiser sur les cheveux de Margaery en continuant à la bercer, je resterais jusqu’au bout pour elle, je lui ramènerais la lune si elle me le demandait elle n'avait qu'un mot à dire … Qu'importe si je devenais une assassin pour elle, tout ce que je voulais était qu'elle sourit et soit heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) C2yF
A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 806
Date d'inscription : 19/09/2017

A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Empty
MessageSujet: Re: A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)   A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) EmptyDim 25 Fév - 23:38

Margaery & Abigaëlle

A time to get and a time to lose


A mesure que ses larmes se calmaient, elle sentait la fatigue venir. Elle avait tant donnée dans son excès de colère qu'elle ne se sentait même pas la force de se relever. Ainsi, toujours à même le sol dans les bras de son amie, ses sanglots se tarirent, laissant place uniquement au désespoir qui assiégeait son âme. L'incompréhension demeurait: pourquoi lui arrachait-on la parcelle de bonheur qu'elle avait trouvé en ce premier amour ? Pourquoi, aux yeux de sa grand-mère, cela n'était qu'une passade ? N'aspiraient-ils pas tous au bonheur ? Lui refuser Andrew, c'était la contraire au malheur car, à l'heure actuelle, elle n'imaginait pas pouvoir, un jour, aimer quelqu'un d'autre. Sa respiration s'apaisait et son corps se fit plus lourd, s'appuyant sans ménagement contre celui de la jeune fille tentant de la consoler du mieux qu'elle le pouvait. Dans un sursaut, elle chuchota « Tu lui diras que je l'aime n'est-ce pas ? » Mais la réponse importait peu. En quittant le château, Andrew avait emporté une partie de son être avec lui. L'innocence de ses jeunes années, ses rêves de mariage heureux s'envolaient avec lui ... Amère, elle songea à la rumeur dont Loras lui avait fait part. Lui refusait-on Andrew pour la vendre à l'Orage ? Comment son père pouvait-accepter cela ? N'y avait-il pas meilleur parti, et homme plus apte à faire son bonheur, que ceux de la famille Baratheon ? La colère la reprit un court instant. Willos s'y opposerait. Oui. Willos ne pouvait pas la laisser ainsi. A défaut de pouvoir se mettre en travers de cette alliance, il la retarderait, elle en était certaine. Willos comprenait son chagrin. Et elle savait qu'elle pouvait compter sur chacun de ses frères pour l'aider. Pour l'heure, seul son coeur en miette parvenait à accaparer son attention. Ce soir, elle pleurerait. Et demain, elle s'assurerait de faire de son mariage, la plus belle union politique de cette famille. Cette résolution lui permit de se plonger à corps perdu dans sa tristesse: une nuit, elle se donnait une nuit pour faire ses adieux à Andrew. « Je n'ai jamais voulu le blesser » s'excusa-t-elle, sa voix diminuant de volume petit à petit. Abigaëlle le savait. Ce qui l'avait unie à Andrew était beau, totalement désintéressé. Ses yeux commencèrent à brûler, signe que l'épuisement était proche. Se détachant de la blonde, elle se releva, légèrement endolorie par la position dans laquelle elle se tenait. Le teint pâle, les cheveux en désordre, elle tenta de remettre de l'ordre dans ses mèches brune et entreprit de détacher les lacets de sa robe, sans aucune pudeur face à son amie. Quand elle trouva le moyen de s'extirper de sa prison de tissus, attrapant la main de la jeune femme, elle la tira vers son lit. « Reste avec moi. » l'implora-t-elle avant de prendre place, consciente que quelques sanglots viendraient perturber son être avant qu'elle ne trouve le sommeil.

Cette nuit là, blottie dans les bras d'Abigaëlle, Margaery rêva du jour où Andrew lui avait confié ses sentiments, dans les jardins du château. Elle rêva de leur premier baiser et de leur première escapade dans les bois jouxtant Hautjardin. Il hanta ses rêves jusqu'au matin et, lorsqu'elle s'éveilla, un sourire nostalgique fit son apparition. Son coeur mettrait quelques semaines à l'oublier. Avisant la fenêtre, le soleil se levant dans le ciel, elle se retourna, observant le visage de la blonde encore endormie et décida qu'il était bien trop tôt pour affronter le monde cruel qui s'offrait à elle. S'accordant quelques instants de faiblesse supplémentaire, elle tira les couvertures et s'endormit de nouveau, d'un sommeil dépourvu du visage du brun. 
FIN POUR MOI


margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Edrick
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Sam Heughan
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 849
Date d'inscription : 11/03/2017

A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Empty
MessageSujet: Re: A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)   A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) EmptyLun 26 Fév - 11:05

Je continuais de bercer Margaery avec tendresse, passant mes doigts dans ses cheveux. On aurait dit une petite fille, quelque part nous en étions encore, c’était évident. Et presque triste en fait. Des petites filles qui jouaient à être des adultes … Cela aurait put être comique si la situation pour Margaery n’était pas aussi triste. Je l’écoutais avec attention en jurant de tout dire à mon frère, c’était évident qu’elle n’avait pas voulu le blesser, ce n’était pas sa faute … J’espérais cependant qu’aucun des deux ne commette une folie … Qu’ils ne fassent pas quelque chose qu’ils pourraient regretter plus tard … Non. Andrew et Margaery étaient conscients des limites et ils ne les franchiraient pas. Du moins … j’espérais. Non, ils n’étaient pas stupides, il n’y aurait rien qui pourrait embarrasser l’une des deux parties. Je me levais pour prendre les mains de Margaery lorsqu’elle me demanda de rester.

« Je resterais toujours au près de toi, tu pourras toujours compter sur moi … Je t’en fais la promesse. Même si tu es à des centaines de milliers de lieux de moi, tu n’auras à dire qu’un mot pour que je vienne te rejoindre, je t’en fais le serments devant les sept : jamais je ne te trahirais, je serais à jamais là pour toi. »

Et je comptais bien tenir ma parole, quitte à en mourir pour elle. Je l’aidais à ôter son corsage et sa robe pour passer une robe de chambre plus légère et la coucher comme une enfant. Je m’allongeais près d’elle et la pris tendrement dans mes bras pour partager ma chaleur avec elle, son parfums caressait mes sens et je repris ma berceuse pour la calmer, alors qu’elle s’endormait dans mes bras, je restais éveiller, ma rose contre moi, j’observais son visage avec attention … Elle était tellement belle … Je caressais doucement sa joue, profitant de notre solitude et de l’obscurité, puisque j’avais soufflé les bougies. Lèvres rouges, peau blanche, cheveux sombre … La princesse par excellence de tout les contes et que tout homme , et sûrement des femmes, voulaient avoir dans leur lit. Et c’était avec moi qu’elle dormait. J’écartais tendrement une mèche de cheveux de son visage avant de doucement poser mes lèvres sur les sienne. Un baiser volé … J’avais osé … Mais … Non ! Je l’avais embrassé de la part de mon frère tout simplement, pas pour moi. C’était un baiser de la part de celui pour qui son cœur battait …

Je ne pus m’en empêcher et déposai un petit baiser dans son cou en observant son corps sous les draps et mes doigts lui caressèrent les côtes avant que je ne me reprenne. Abigaëlle ! Je ne savais pas vraiment ce qu’il se passait … mais j’avais envie de … Je secouais la tête chassant ces pensées de mon esprit et après une dernière caresse sur sa cuisse et d’un baiser chaste sur le front, je passai un bras autour d’elle et posai mon front contre le siens avant de m’endormir blottie contre la plus belle femme de ce monde. Je la sentis s'agiter un peu, j’ouvris péniblement les yeux … Mais elle revient vite sous les draps, je déposais un baiser sur son front lorsqu’elle revient près de moi

« Je suis là Margaery … »

J’attendis qu’elle se rendorme pour fermer les yeux à mon tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Empty
MessageSujet: Re: A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)   A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
A time to get and a time to lose (Abigaëlle - FB)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [+18] it's almost time to play, it's time to be afraid. [feat. Siddil]
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» All Time Low
» 07. It's Coffee Time !
» In my Time. Dick Cheney.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: