RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
Nous avons besoin de monde dans à Dorne, dans les IDF et le Bief ! Points à la clé !

Une nouvelle édition de la Gazette a été publiée !! Vite allez la lire
Toutes les nouveautés de cette 19e MAJ sont disponibles ici

Partagez | 
 

 tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris


Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 932
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Mar 5 Déc - 0:16

Balon tournait en rond dans la salle du conseil. Il regardait de temps en temps les flots battant les rochers de l’île de Pyk. Le seigneur des Îles de Fer attendait l’arrivée de sa fille et héritière Asha. La jeuen femme était revenue d’une expédition dans le Bief. Une expédition dont il ne connaissait pas tous les tenants et aboutissants. Mais cela importait peu. Ce dont Balon voulait s’assurer, c’était que sa fille, celle qui aurait l’avenir des îles entre ses mains lorsqu’il aurait rejoint le Dieu Noyé marchait bien dans la même direction que son père et Seigneur.

Balon songeait aussi au fait que bientôt, il devrait organiser des festivités pour le mariage de son fils Theon et de la jeune Alana Volmark. Le Seigneur des Îles de Fer n’en avait que faire mais le fait qu’il serait bien obligé. Depuis sa rébellion manquée, Balon Greyjoy fuyait toujours un peu plus les fêtes et autres cérémonies. Il préférait le calme et l’austérité des murs de Pyk à tout le reste. Le Kraken pensait aussi à cette grande chasse au trésor que le vieux Lion avait organisé pour le mariage de son lionceau. Balon y serait bien allé, même sans invitation. Non pas parce qu’il aimait l’idée de la chasse au trésor mais bien parce qu’il aurait aimé voir le visage de son vieil ennemi lorsqu’il aurait croisé le regard du Kraken. Mais finalement, il s’était ravisé ne voulant pas spécialement attirer les regards sur les îles et surtout parce qu’il préférait ne pas déclencher d’incidents diplomatiques pour le moment. A l’avenir il s’en soucierait peut-être nettement moins mais pour l’heure, le Kraken devait nager dans les profondeurs pour observer le prochain navire qu’il plongerait dans les abîmes des mers.

Puis soudainement, le seigneur des Îles de Fer quitta la salle et se dirigea vers un petit bureau. Ce sera finalement ici qu’il attendra sa fille. Un lieu plus intime et plus propice aux confidences. Il demanda à un de ses hommes de prévenir Asha du changement de lieu pour qu’elle ne se retrouve pas stupidement seule dans la salle de conseil du château de Pyk. Puis Balon trouva un siège confortable qu’il plaça près d’une fenêtre pour attendre la venue de son héritière. Il allait bientôt savoir si sa chère fille regardait dans la même direction que lui en ce qui concerne l’avenir de leurs terres. Des territoires dont elle hériterait, il en avait décidé ainsi malgré le retour de Theon. Malgré aussi tout ce que pouvait lui dire son frère Victarion qui avait pris sous son aile le jeune krake élevé parmi les loups du Nord. Balon voyait bien les efforts de son fils. Il voyait bien qu’il tentait désespérément de se montrer à la hauteur de son nom et de ce qu’il était, un fer-né. Mais Balon restait fermement attaché à sa décision. Theon n’avait pas pu être élevé comme il aurait dû l’être. Et puis, une partie du cœur du Kraken ne pouvait s’empêcher de vouloir garder désormais près de lui ce fils qu’on lui avait pris, le dernier de ses fils. Alors que pour Asha c’était différent. Il l’aimait comme un fils, comme un héritier, il avait appris à l’aimer ainsi acceptant par là-même de potentiellement la perdre bien que ce jour-là, le Kraken déchainerait les mers pour crier sa colère de père. L’homme était complexe voilà tout et bien courageux était celui qui tenterait de percer le mystère de ce cœur qui se voulait totalement opaque. Il lui souhait bonne chance car pas même Alannys et sa bonne aime n’avaient réussi à percer sa carapace depuis la fin de sa rébellion manquée.

1 round 12


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Black Wind ϟ
avatar
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris


Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas & Melara
Messages : 4471
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Mar 12 Déc - 19:10

Voilà plusieurs semaines qu’Asha et ses amis avaient quitté les Îles de Fer, laissant derrière eux les sinistres falaises découpant le ciel. Ces mêmes falaises que la Greyjoy distinguait à présent à l’aide de sa longue-vue. Elle rentrait chez elle. “Halys, le corbeau.” dit-elle à sa main droite. A moins qu’elle n’eut été sa gauche et Qarl sa droite. L’un allait rarement sans l’autre de toute manière. Ils étaient les deux membres de son équipage en qui elle avait le plus confiance, bien que la capitaine soit proche de tous ses hommes. Cela lui semblait essentiel comme lien pour le bon fonctionnement d’un navire. Comme d’habitude, alors que les Îles se laissaient tout juste deviner au loin, Asha prévenait Pyk de son retour imminent. Pas de mauvaises surprises. Elle souhaitait d’abord passer par Dix-Tours pour saluer son oncle Rodrik et surtout laisser la jeune Myria entre de bonnes mains, mais ce plan fut amené à être changé quelques heures plus tard, lorsqu’un autre corbeau revint. Balon souhaitait voir sa fille au plus vite. Cela ne permettait pas à la capitaine du Vent Noir de passer par Harloi avant. Surtout qu’une fois à Harloi, elle ne pourrait jamais faire que passer. Alors Rodrik attendrait. On ne faisait pas attendre Balon. La question ne se posait même pas pour Asha. Jamais elle n’avait contesté ou contrarié son père, même si cela ne l’empêchait pas d’avoir ses propres plans. Si. Il y avait eu une fois. Une seule fois, en situation de crise où Asha était allée à l’encontre des premiers ordres de son père. En libérant Lyra Mormont des griffes de son Kraken d’oncle. Balon n’avait pas apprécié le geste, Asha le savait pertinemment, mais il ne le lui avait jamais reproché. “Je vous laisse décharger comme d’habitude ? Juste, tu m’fais attention à celle-là ? Tu la quittes pas des yeux et tu m’la gardes saine et sauve pour quand je reviens !” dit-elle à sa seconde, une fois accostés à Lordsport, en désignant la biefoise, trop absorbée par sa découverte des Îles de Fer pour écouter ce que la capitaine conseillait. “Hé ! Tu restes sage, et t’obéis à Halys. Toujours.” finit-elle par dire à la jolie gamine, une fois son attention captée.

Roan, un serviteur de Pyk qui n’était plus de toute première jeunesse l’attendait, un cheval à côté de lui, brides entre les mains. Asha soupira un instant, désolée que Roan se soit retrouvé de corvée de cheval. “Désolée mon vieux, ils auraient du envoyer Queron ! Dis en cuisine qu’Asha t’autorise à une double ration ce soir.” lui dit-elle avec un clin d'oeil avant de sauter en selle. Déjà elle lève les rênes et fait faire demi-tour au cheval et le lance au galop en direction du château, laissant Roan commencer sa marche. Rares sont les chevaux sur les Îles comparés au continent, ils n’y sont pas appréciés par tout le monde d’ailleurs. Asha échangerait mille fois un canasson pour son pont, mais une fois à terre malheureusement, ça n’est plus lui qui lui permet d’avancer. Arrivée au pied de la tour principale, Asha laissa son cheval au dit Queron. “Franchement, t’aurais pu faire le trajet !” dit-elle au jeune homme sur un léger ton de reproche. Mais elle n’attendit pas sa réponse et déjà, elle se lança dans une course contre les marches des escaliers de pierres. Lorsqu’elle arriva dans la grande salle, elle était légèrement essoufflée. C’est qu’avec l’air marin, on pouvait vite oublier les douleurs de ses marches si on ne les pratiquait pas quotidiennement. Mais alors qu’elle pénètra dans la grande salle de Pyk, elle se rendit compte que cette dernière était vide. Un homme accourut pour lui signaler que Balon s’était finalement rendu dans ses bureaux. Asha se contenta de hocher la tête sobrement, pestant doucement contre Queron. “Pouvez pas me l’dire en bas ?” Déjà la Seiche était repartie dans les escaliers et les couloirs de la tour principale. Il ne lui fallut que quelques pas pour enjamber la passerelle qui mène à la tour où le suzerain des Îles de Fer à ses appartements. Elle toqua avec conviction contre la porte du bureau de son père, mais n’attendit pas sa réponse pour en actionner la poignée. Elle le salua avec un fier sourire. “Père.” Elle hocha également la tête en signe de respect. Mais déjà elle s’avança vers le fauteuil pour s’y laisser tomber confortablement avec un soupire d’aise. “J’retournerais pas dans l’Bief tous les jours !” Elle a toujours était plus bavarde que lui, à aimer jouer avec les mots et les provocations. Mais cela ne les a jamais empêché de communiquer ou de s’entendre. Les discussions pouvaient à présent commencer.


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris


Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 932
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Mer 13 Déc - 20:08

Balon Greyjoy avait attendu sa fille en silence. Perdu dans ses pensées, dans ce qu’il voulait pour l’avenir des Îles de Fer. Un furtif sourire apparut sur le visage du suzerain des Îles de Fer lorsqu’il repensa à son début de stratégie pour redonner de l’importance à ses îles. Balon le savait, il était tant que les Fer-nés retrouvent leur grandeur passée, leur puissance. Et cette fois-ci, Balon comptait bien remporter la partie face à Rhaegar et les autres suzerains de Wwesteros. Il ouvrit ses yeux clos par la méditation lorsqu’il entendit des bruits de pas venir en sa direction. Le seigneur des Îles de Fer se redressa dans son assise lorsque l’on vint frapper à la porte et que sans attendre l’individu entra dans la pièce. Il s’agissait de sa fille qui venait enfin de faire son entrée. Elle rentrait à peine de son expédition dans le Bief, le Kraken le savait pertinemment. Et avant même qu’elle puisse s’arrêter dans un quelconque endroit, il lui avait fait parvenir un corbeau qui l’avait manifestement trouvée à temps.

Sa fille arborait un fier sourire alors qu’elle le saluait d’un « père ». Balon ne répondit pas avec un sourire, mais l’éclat de son regard prenait le relais. « Asha, enfin. »fit-il simplement comme toute réponse. Balon la laissa s’asseoir dans un autre fauteuil. Il n’avait pas besoin de lui donner l’autorisation, à quoi bon. Il savait très bien que son héritière n’en avait que faire. Et puis s’il avait été contre, le Kraken l’aurait très bien fait sentir à Asha quand bien même elle était son héritière officielle. Et lorsqu’elle lui annonça qu’elle ne retournerait pas tous les jours dans le Bief, Balon Greyjoy eut un petit rictus de satisfaction. En vérité il l’espérait bien qu’elle ne s’y rendrait plus. Quelle idée de poser le pied sur ces terres détestables mais tout de même très intéressantes. Mais enfin, il ne dit rien puisque c’était toujours moins pire que si elle s’était rendue sur les bords du Conflans et de l’Ouest. Surtout que le Kraken réservait quelques surprises à ses voisins Riverains et Ouestriens. Surtout Ouestriens et ce vieux lion de Tywin Lannister dont il exécrait l’opulence. Une région qui méprisait presque les autres régions en raison de leur richesse trop grande comparée à celle des Îles de Fer par exemple. Mais les Fer-nés étaient fier de ce qu’ils étaient, car eux au moins avaient appris à se battre pour gagner de l’or et ne naissait pas dedans comme ces maudits sujets du Lion. Alors Balon Grejoy planta son regard gris dans celui de sa fille et héritière. Balon Greyjoy laissa s’échapper un long soupire et s’enfonça dans son fauteuil sans lâcher du regard Asha.

« Tu as appris des choses au moins là-bas ? » Sa question était sans détour, abrupte comme les falaises qui soutenaient le château de Pyk. Ces falaises sculptées par la mer, si dangereuses et si plaisantes à la fois à l’idée qu’il puisse à tout moment faire tomber un indésirable dans les bras tendus du Dieu Noyé. C’était une puissance presque jouissive qu’il avait depuis qu’il était le nouveau seigneur des îles de Fer en 283. Et le Kraken avait maintenant hâte de connaître la réponse de sa fille. Il se moquait des détails, des informations précises qu’elle avait recueillies. Non ce qui importait au Kraken c’était bien de savoir si ces dites informations serait réellement intéressantes et utiles pour l’avenir de sa région, le restait ne le concernait pas. Il avait décidé de laisser sa fille gérer seule cette nouvelle lui qu’elle semblait avoir, tant qu’elle ne venait pas empiéter sur ses propres désirs de grandeurs et les évolutions qu’il prévoyait pour les Îles. Puis son regard se fit plus perçant près à attaquer si le reste de la conversation ne lui convenait pas. « Nous avons à parler ma chère enfant. » lâcha le Kraken comme pour aiguiser la curiosité de sa fille. Et à présent, il guettait la réaction de sa fille comme le Kraken guette sa proie avant de l’entraîner dans les abîmes des flots. Aujourd’hui comme lorsqu’il combattait pour sa rébellion, Balon Greyjoy avait le même regard que le symbole de sa maison.

2 round 12


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Black Wind ϟ
avatar
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris


Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas & Melara
Messages : 4471
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Lun 1 Jan - 20:08

Asha avait fait son entrée dans le bureau de son père et brisé la glace comme à son habitude. Balon avait tendance à ne parler que lorsque cela était nécessaire, il n’était pas le genre d’homme à parler pour le plaisir d’entendre sa voix. Alors que sa fille au contraire, s’amusait toujours à trop en dire pour faire réagir son entourage. Il ne s’agissait pas non plus d’entendre s’aimer parler, comme on pouvait en accuser Euron par exemple. Cela venait simplement de la répartie qu’elle avait dû acquérir en grandissant avec deux frères aînés si respectés, puis ensuite pour se faire accepter dans ce monde d’hommes. Elle ouvrait la bouche souvent, et n’avais jamais eu peur de le faire, c’était sa façon de montrer qu’elle ne se laissait impressionner par rien. Ou pas grand chose. Mais si Asha avait été convoquée dans le bureau de son père, elle savait qu’il avait quelque chose d’important à lui dire, alors il ne servait à rien de l’agacer avec des paroles inutiles, elle attendait qu’il lance les réelles hostilités, comme à chaque fois. Néanmoins, le suzerain des Îles de Fer attendait d’abord une sorte de rapport. Après tout, Asha ne s’attendait pas à moins après être partie pour une expédition en restant des plus évasives possible. La Greyjoy se redressa légèrement du fauteuil pour se pencher vers le bureau et saisir la carafe de vin qui avait été posée avec deux coupes. Elle se servit et reposa la carafe du côté de son père pour qu’il se serve s’il le voulait. Elle regarda un instant le sombre liquide dans sa coupe, cherchant ses mots avec soins. “On peut dire que j’suis revenue avec c’que je cherchais en partant.” Elle bu une gorgée et fit une grimace. Elle s’était habituée à la douceur du vin sucré du Bief durant son séjour. Mais finalement, elle n’était pas mécontente de retrouver l’âpreté à laquelle elle était habituée. “J’avais des choses à récupérer à la Citadelle et j’ai voulu éviter un incident diplomatique pour l’moment, c’est pour ça que j’suis restée évasive auprès des autres capitaines… Pas très Antique Voie tout ça, je reconnais que je l’ai plus joué comme grand-père Quellon exceptionnellement…” Asha releva le visage et haussa un sourcil, curieuse de voir la réaction de son père. Après tout, Balon été revenu sur de nombreuses lois établies par son père, mais il avait su garder celles qui l’arrangeait bien, alors elle espérait qu’il la comprendrait. “J’ai pas perdu d’vue mon idée d’nous trouver de nouvelles terres d’l’autre côté de la Mer du Crépuscule père… Une mer et des terres qui nous permettraient d’renouer avec notre passé glorieux d’explorateurs ! De gagner en indépendance vis à vis du continent grâce à une terre plus fertile d’l’autre côté !” Asha s’était redressée assez spontanément, tellement sa motivation l’emportait sur le reste. Depuis le temps qu’elle vivait pour ce projet, il lui était impossible de se comporter autrement. “J’sais bien que ça va pas dans l’sens de notre ancêtre Harren le Noir…” Elle haussa les épaules. “Mais ça peut n’pas être incompatible, ça nous renforc’ra. J’ai trouvé des preuves à la Citadelle qu’il y avait autre chose là-bas. Il faut qu’on soit les premiers à l’trouver…” Puis Asha se redétendit presque aussi rapidement. Elle trouva à nouveau appui contre le dossier et prit une nouvelle gorgée de vin. Balon avait été clair. Elle hocha simplement la tête, calme et attentive, loin de fanfaronner comme elle le faisait en public, elle savait que ce qui allait suivre allait être sérieux. “Je vous écoute père.”


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris


Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 932
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Ven 5 Jan - 22:54

Heureusement que Asha avait pris les devant et avait réellement lancé la conversation. Balon n’était pas connu pour être un homme bavard. Il ne l’avait jamais été mais depuis dix ans, le son de sa voix se faisait encore plus rare. Le premier sujet fut bien évidemment la réussite de l’expédition de sa fille dans le Bief. Le Kraken ne voulait pas le détail mais il avait tout de même demandé si elle avait fini par trouver ce qu’elle était partie chercher sur le continent. Et la réponse de son héritière fut très satisfaisante pour le père. « C’est parfait alors. » lâcha simplement le seigneur des îles de Fer comme toute réponse. Il regarda sa fille se servir du vin et boire une gorgée. Elle avait pris grand soin de reposer le vin non loin de son père. Balon lui en était reconnaissant pour ce geste insignifiant mais qui pouvait le mettre dans une bonne ou mauvaise disposition pour la suite. Et l’homme s’empressa presque de boire un verre de vin d’une seule traite lorsque sa fille lui expliqua qu’elle avait plus agit comme l’aurait fait Quellon pour obtenir ce qu’elle voulait à la Citadelle Bieffoise. Balon n’aimait vraiment que l’on vienne parler ainsi de son père mais il se devait de reconnaître que parfois la Nouvelle Voie de son défunt père avait du bon. Et sa fille n’avait pas tort de vouloir éviter l’incident diplomatique. Du moins pour l’heure c’était le plus important. Par la suite, l’avenir des îles demanderait peut-être, voir sûrement d’agir comme lui le voulait à savoir via l’Antique Voie. Le visage de Balon passa de la grimace à seulement demi feinte à un petit sourire en coin alors que sa fille précisait le caractère exceptionnel de son comportement.

Puis Asha Greyjoy poursuivit. Voulait-elle rassurer son père sur son objectif et sa volonté qui demeurait intacte. Balon ne savait pas trop quoi en penser. Il savait sa fille loyale en vers lui et n’avait aucun doute à ce sujet. Mais allait-elle dans le même sens que lui ? Cela il n’était point sûr. Du moins il l’espérait. Les idées de sa fille n’étaient pas mauvaises, cela il ne pouvait le nier. Mais de l’autre côté de la Mer du Crépuscule, fallait-il réellement se tourner vers cette mer pour gagner une liberté que le Dragon ne voulait pas leur donner ? Balon ne voulait pas seulement gagner en indépendance en changeant leur cible. Il voulait surtout imposer cet état au roi Dragon. Il finirait bien par l’obliger à reconnaître l’indépendance des Îles de Fer et le fait qu’il était lui aussi un roi celui de Sel et de Roc. « La Mer du Crépuscule ne sera pas l’unique solution à notre avenir. » répondit abruptement Balon Greyjoy aux dires de sa fille. Il voulait que cette dernière comprenne bien là où il commençait à l’emmener. « Harren Hoare était un homme insensé nous ne ferrons pas les mêmes erreurs que lui. » reprit ensuite le père. Oui Harren avait essayer de conquérir Westeros, là n’était pas les ambitions de Balon Greyjoy. Le Kraken ne voulait pas être roi des Sept Couronne. Non il ne désirait qu’être reconnu comme roi des Îles de Fer. Balon avait regardé l’attitude de sa fille se levant emportée dans ses explications puis se remettre confortablement dans son siège. Balon avait enfin amorcé SON sujet, ce pourquoi il l’avait fait venir dans ce bureau personnel. Il avait guetté sa réaction et la voir prendre un air sérieux le satisfit grandement. « Tu as ton projet et j’ai le mien depuis déjà bien longtemps. Je suis loin d’avoir dit mon dernier mot, ma fille. Tu es mon héritière pourrai-je toujours avoir confiance en toi ? Poursuivras-tu ce que j’ai commencé ? C’est une entreprise bien longue que j’ai débuté. » commença le Kraken en plantant son regard dans celui de sa fille. Il prit un nouveau verre de vin et en but une longue gorgée. « Je veux cette indépendance, Asha. La prochaine fois sera la bonne ma fille et cette fois le roi Dragon n’y pourra rien, NE pourra rien. » souffla Balon Greyjoy. Voilà, il commençait à divulguer son plan à sa chère fille, son héritière, celle qui hériterait un jour de ce trône qu’il finirait bien par gagner. Le Dragon lui avait laissé la vie sauve, le Kraken était bien décidé à en profiter.

3 round 12


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Black Wind ϟ
avatar
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris


Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas & Melara
Messages : 4471
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Dim 14 Jan - 21:56

Asha ne put retenir un petit sourire satisfait lorsqu’elle entendit son père commenter que c’était parfait. Elle savait que c’était une façon de parler, parce qu’elle avait eu ce qu’elle voulait. Mais ce mot lié à la perfection, on ne l’entendait pas souvent dans la bouche du suzerain des Îles de Fer. Alors même si Asha savait parfaitement ce qu’elle valait, elle ne crachait jamais sur le moindre signe d’approbation de son père, aussi petit et insignifiant soit-il. Elle savait malgré tout que c’était ce genre de petites choses qui différenciaient les égards auquel elle avait droit, et ceux auxquels son frère pouvaient prétendre. Sur cette réfléxion Asha but une nouvelle gorgée de vin, avant de reprendre son discours. Une fois qu’elle eut terminé, elle se retrouva à attendre les réflexions de son père, légèrement fébrile. Elle ne lui avait jamais exposé aussi clairement ses plans jusqu’alors. Elle avait voulu s’assurer d’avoir des informations tangibles avant d’évoquer ce qui pouvait sembler être une utopie pour un oeil extérieur. Asha était sûre d’elle, mais elle avait besoin que son père ait cette même confiance en elle, sans quoi l’avenir s’avérerait bien plus compliqué. Heureusement pour elle, la réponse du Greyjoy semblait allait dans ce sens. S’il ne se concentrait pas que sur son plan de l’autre côté de la mer du Crépuscule, il ne l’avait pas envoyé valser d’un revers de bras. La capitaine du Vent Noir ne pu retenir un léger soupir de soulagement, mais elle se contenta de hocher la tête, sérieuse, sans faire de commentaire. Elle comprenait bien que son père avait ses propres idées, il fallait juste qu’elle se montre suffisamment patiente pour qu’il les lui dévoiles. Cependant, Asha ne pu retenir un froncement de sourcils étonnés lorsqu’elle entendit son père qualifier Harren le Noir d’insensé. Balon ne s’étalait jamais trop sur les détails de ses intentions, mais la Seiche avait toujours pensé que son père voulait retrouver leur gloire d’antant, lorsque les fer-nés régnaient sur un Conflans plus étendu que celui d’aujourd’hui. Sinon pourquoi tous ses raids dans la baie des aigles ? L’Île-aux-Ours ? Peut-être était-ce le plan du Greyjoy dix ans plus tôt, encore fougueux, mais au moins, son père apprenait de ses erreurs. Une fois l’étonnement passé, Asha se reconcentra sur la voix de Balon pour écouter ce qu’il avait lui dire. Elle délaissa sa coupe de vin pour se redresser un instant. Avec le retour de Theon, les choses étaient devenues un peu étranges concernant l’héritage de Pyk, mais en cet instant, le suzerain réaffirmait sa volonté de voir Asha lui succéder, à condition que sa vision regarde dans le même sens que lui pour l’avenir des Îles. La fine bouche de le capitaine n’affichait alors plus de sourire moqueur, tout chez elle était on ne peut plus sérieux. “Père, ce qui est mort ne saurait mourir, mais se lève à nouveau… Mes mots sont les votres, mes haches sont les votres. C’est pas à moi d’me déclarer digne de confiance, mais j’espère que tout c’que j’ai fait jusqu’à aujourd’hui vous font dire que oui.” Elle hocha la tête une nouvelle fois, la main sur le coeur. “Si on parle d’l’indépendance des Îles de Fer, bien sûr que je poursuivrais ce combat, même si ça doit conduire à mon dernier souffle. Alors j’me serais battue pour quelque chose de signifiant, et j’pourrais faire la fête au banquet du Dieu Noyé avec mes frères.” Asha n’était pas aussi radicale que son père pour le reste de sa vision des choses, mais ça n’était peut-être pas le plus important. En tout cas, pas en cet instant. Asha s’assit à nouveau, alors que Balon confirmait qu’il visait l’indépendance. Elle se mit à nouveau à sourire. Elle sentait à son coeur la fougue et la hargne de récupérer ce qui leur revenait de droit. Elle avait cette certitude que ça n’était que la suite logique que les Îles retrouvent leur liberté. Cela ne voulait pas forcément dire être en guerre contre le Continent, ils savaient déjà comment cela se terminait. Mais les fer-nés n’étaient pas fait pour être tenus en laisse, à faire des courbettes. Ils étaient trop différents du reste du continent pour être traités de la même façon et répondre aux mêmes lois qu’un biefois ou un conflanais. Et Balon semblait avoir eu tout le loisir de réfléchir à la situation. Elle voyait cette même certitude dans son regard. “Par où on commence ?” demanda-t-elle simplement.


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris


Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 932
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Mar 16 Jan - 17:15

Balon se redressa dans son assise et étira ses jambes. La discussion était loin d’être terminée. Sa fille et héritière lui avait exposé une partie de ses idées Le Greyjoy se doutait bien qu’elle lui disait pas tout mais il n’en avait pas non plus besoin. Il ne voulait savoir que l’essentiel et avec le temps, Asha avait appris à le connaître. Elle avait obtenu les informations dont elle avait besoin dans le Bief, c’était très bien ici. Elle voulait aller au-delà de la Mer du Crépuscule, soit. Le détail de son expédition lui appartenait. Il avait fait son devoir de père en la formant comme un vrai fer-né. Elle était capitaine du Vent Noir désormais. Son rôle de père se cantonnait à présent à garder un œil sur elle pour la sortir d’une mauvaise passe si elle en avait besoin et cela était à peu près tout. Le père et seigneur des lieux vit les sourcils de sa fille se froncer alors qu’il parlait des ambitions de Harren Le Noir. Oui, il fut un temps où il voulait être comme lui. Mais après sa défaite face aux différents seigneurs de Westeros et face au Roi-Dragon, Balon Greyjoy avait revu ses objectifs. La grandeur des Îles de Fer était toujours à l’horizon mais elle ne ferait plus par la conquête des terres continentales. Il fallait prendre le Targaryen à revers. Le mettre face aux faits accomplis de sorte qu’il ne puisse agir contre la volonté du Kraken. Attaquer de front n’était pas la solution, n’était plus la sienne. Et pour parvenir à ses fins, Balon Greyjoy s’était penché sur un plan depuis déjà deux lunes. Il le laissait mûrir dans son esprit. Il peaufinait chaque avancement comme une jeu, il avancerait ses pions un à un. Et le premier était sa réaffirmation de voir Asha lui succéder. Après que Theon soit parti dans le Nord, Asha prit cette place qui lui était désormais sienne. Mais avec le retour de son fils, il savait que les choses pouvaient se compliquer. Mais Asha était son héritière et Theon devrait la seconder, il n’aurait pas le choix. Le fer-né laissa sa fille répondre à cette pseudo révélation. Parce que selon sa réponse il dévoilerait plus ou moins son magnifique plan qui finirait par aboutir il en était certain, tout n’était qu’une question de patience. Et si le terrain était suffisamment préparé alors l’indépendance se ferait soit sous le règne de Rhaegar, soit éventuellement sous celui de son fis Aegon.

Et Asha répondit enfin Ses mots étaient forts et n’étaient as prêt de quitter l’esprit de son père. Il aurait aimé les entendre plus souvent. Mais il devait avouer que la discussion était une grande première. Peut-être aurait-il gagé à plus communiquer avec ses enfants ou même Alannys. La belle Harloi, elle lui en voulait toujours il en était certain. Il faut dire qu’elle avait la rancune tenace et c’était aussi pour cela que Balon se démenait comme un beau diable pour donner l’indépendance aux Îles. Pour que les morts n’aient pas rejoint le Dieu Noyé en vain. Et puis, en observant sa fille, Balon eut comme un éclat de joie dans le regard. C’est qu’elle lui ressemblait en plus à sa mère la petite Asha Greyjoy. Une grande fer-née voilà ce qu’elle était elle aussi. Mais cette illumination dans le regard aussi fugace qu’un éclair disparut aussi vite qu’elle était apparue. Son regard s’assombrit significativement alors que son héritière parlait de ses frères. « Silence. » lâcha subitement Balon Greyjoy à l’encontre de sa fille. Lui vivant plus jamais le Dieu Noyé ne verrait un autre visage de ses enfants, que ce soit celui de Theon ou celui de Asha. Mais cette réflexion il la garda pour lui. Des membres de sa famille, seul Victarion avait découvert que le cœur du Kraken étai bien plus fragile et plus attaché au sien que ce que l’on aurait pu croire. Balon était un fer-né. Il était dur tant avec les autres qu’avec lui-même. Ce n’était pas pour rien que depuis la fin de la rébellion l’austérité la plus totale avait envahi Pyk. C’était comme si le Kraken s’infligeait lui-même la dure loi de la défaite. C’était comme s’il allait porter le deuil de tous ces morts et pas seulement ses deux fils à jamais. Il avait mené une guerre et nombres de ses hommes y avaient laissé leur vie. Et il pouvait aisément comprendre que certains de ses bannerets ne lui face plus autant confiance. Et pourtant, il n’avait agi que pour eux, eux tous, leur grandeur à eux tous. Il s’était battu pour les fer-né pour le peuple sur lequel il avait la suzeraineté. Alors quand sa fille lui demanda par où ils allaient commencer, Balon afficha un sourire carnassier et se leva pour aller ouvrir la fenêtre. Une vue plongeante sur les falaises. « Tu sens ce vent, c’est le vent de notre liberté ma fille. Quant à ta question, tu n’as pas posé la bonne. » railla-t-il. « Cela a déjà commencé pour tout te dire ma chère enfant. Les cartes ont été tirées, à nous de les utiliser correctement. » poursuivit l’homme en allant retrouver sa place. Le Kraken avait laissé la fenêtre grande ouverte et l’embrun de la mer venait chatouiller ses narines. Un confort qui le délassait. Un sentiment de quiétude l’envahi jusqu’au plus profond de son être. « J’ai déjà donné des instructions à ton oncle Victarion avant son départ en mer avec… Theon » Oui, pour bien faire, Balon avait pris les devant et avait déjà donné ses ordres à son petit frère Victarion qui se trouvait sûrement en Essos maintenant. Alors pour être tout à fait juste, la question de sa fille aurait dû être « C’est quoi la suite ? » Mais cela, Asha Greyjoy ne pouvait le deviner. Le Kraken avait volontairement gardé tout cela pour et pour lui-seul. Il était tout à fait hors de question que d’autres personnes hormis celles qu’il choisissait soient au courant de ce plan. Du moins pour le moment.

4 round 12


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Black Wind ϟ
avatar
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris


Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas & Melara
Messages : 4471
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Sam 10 Fév - 16:20

Asha s’était rarement montrée aussi solennelle. Si elle ne manquait jamais de provocations, la fer-née tentait tant bien que mal de se tempérer en présence de son père, cherchant à éviter de l’exaspérer. Il ne semblait pas de ceux qui se trouvaient amusés par ses réflexions. Mais la Greyjoy était d’autant plus calme et sérieuse que le sujet dont ils discutaient le nécessité. Au moins l’héritière du Kraken avait toujours su faire la part des choses, entre les moments qui étaient propices aux rires et ceux où rien d’autre ne comptait que les décisions prises et le poids de l’avenir qui se jouait pour les Îles de Fer. Alors sans aucune moquerie, la fer-née s’était redressée et avait parlé à son père comme le Tifs-Trempes aurait aimé qu’elle s’adresse au Dieu Noyé pour peu qu’elle eu été un garçon. Et si Asha anticipait beaucoup les réactions de son entourage, son père était probablement la personne pour qui l’exercice s’avérait le plus dur. Encore et toujours. Malgré les années à ses côtés, à le suivre et à apprendre de lui. L’injonction du Kraken fit sursauter la Seiche. Elle le regarda un instant l’air étonné, les sourcils froncés au dessus de ses yeux aussi sombres que les mines qu’ils exploitaient chez eux. Elle aurait pensé susciter de la fierté chez son père en lui disant qu’elle n’avait pas peur de mourir et qu’elle mourrait avec joie si cela signifiait servir la cause de son peuple. Asha voulait mourir sur un champ de bataille, pas de vieillesse tranquillement dans son lit, comme un vieux des contrées vertes. Elle voulait mériter sa place à la table du Dieu Noyé et être acclamé pour ses accomplissements de guerrière. Mais Asha avait tout juste la vingtaine passée et n’avait pas connu de réelle guerre, seulement ses conséquences. Elle n’était pas un parent ayant perdu trop d’enfants. Alors elle ne pouvait comprendre la réaction de Balon. Mais elle l’entendait et garda le silence comme il le lui avait demandé, finissant même par fixer ses pieds l’espace d’un instant, alors que l’image de Rodrik et Maron lui apparaissait doucement à l’esprit, plus flous que la dernière fois et si juvéniles. Elle était à présent plus vieille qu’ils ne le seraient jamais.

Après un silence pour le moins pesant, la capitaine du Vent Noir repris quelque peu d'enthousiasme en reprenant la parole et en interrogeant son père sur le plan à établir. Le sourire que lui offrit Balon aurait pu glacer le sang de plus d’un homme, même un fer-né, pourtant Asha avait appris à l’apprécier et ce dernier se montra communicatif. Si le Kraken avait semblé endormi ces dernières années, il ne s’agissait finalement que d’apparences et cela avait de quoi réjouir le coeur de la Greyjoy. Elle le regarda s’approcher de la fenêtre et l’ouvrir, contemplant la mer qui les entourait de tous les côtés jusqu’à l’horizon. Asha s’approcha de la fenêtre pour profiter de la même vue et du même embrun, cependant elle se garda bien de commenter l’allusion au tirage des cartes de son père, elle savait que cette touche d’humour serait de trop et encore une fois, ça n’était ni le lieu, ni le moment. La Greyjoy inspira profondément, avant d’expirer avec la même intensité. Si haut dans la tour, avec une telle vue et l’air qui venait fouetter cheveux et visage, on pouvait presque s’imaginer sur le pont d’un boutre. Lorsque Balon repris la parole, Asha tourna son visage vers lui. Ainsi Victarion et Theon étaient dans le coup ? Si elle appréciait les capacités physiques de son oncle et sa loyauté envers son père, elle savait que ce dernier ne la respectait pas comme l’héritière du Kraken, et le retour de Theon n’avait fait que renforcer le capitaine de la flotte de Fer dans son illusion de pouvoir faire de Theon le prochain Roi des Îles de Fer. Alors la Seiche grimaça légèrement. “Quelles genre d’instructions père ?” Son frère était parti pour Essos et ses cités esclavagistes, du moins c’était ce qui lui avait été annoncé à son départ, peut-être que les choses avaient tourné différemment après tout. Balon venait de lui confirmer qu’il voyait toujours en elle son héritière, pourtant de savoir que la mission de Theon était en avance sur sa connaissanc des plans de son père ne la mettait pas totalement en confiance. “Theon est-il aussi dans la confidence de la mission ? Ou n’a-t-il même pas idée que Victarion agit pour vous juste sous son nez ?” Elle ne connaissait pas encore assez d’éléments du plan de son père, mais s’il concernait le Nord d’une façon ou d’une autre, le petit prince devrait être testé sur sa loyauté. “Et qu’attendez-vous de moi à présent père ?” Elle allait l’écouter, elle allait le soutenir dans son plan c’était certain, mais la Seiche imaginait bien que son père, s’il avait déjà prévu des choses pour son oncle, en aurait aussi prévues pour elle.

HRP:
 


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris


Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 932
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Jeu 15 Fév - 0:11

Balon avait imposé le silence à sa fille alors qu’elle parlait de ses frères disparus. Balon pouvait comprendre que la jeune femme veuille rejoindre le Dieu Noyé au combat comme une grande guerrière. Mais le père qu’il était ne voulait plus perdre d’enfant ainsi. Même s’il n’excluait pas la guerre si le roi Rhaegar s’obstiner à ne pas comprendre le besoin de liberté et d’indépendance du peuple fer-né. Mais ils n’en étaient pas là pour le moment et une petite voix dans sa tête espérait bien qu’il n’en arrive pas jusque-là. Un lourd silence s’installa entre le père et la fille et finalement ce fu cette dernière qui le rompit. Comme réponse, Balon Greyjoy lui offrit un sourire de charognard à faire pâlir le plus grand guerrier. Il alla à la fenêtre et lui expliqua très simplement que son plan était déjà en marche. Le seigneur fer-né avait déjà pris les devants en donnant des instructions à son cadet et capitaine de la flotte de Fer.

Balon regarda sa fille le rejoindre près de la fenêtre qu’il venait d’ouvrir. Il ne dit rien et la laissa son héritière profiter de l’air frais. Il n’eut pas de réaction en voyant la grimace que fit sa fille alors qu’elle entendait son père lui dire qu’il avait intégré son oncle dans son plan avant elle. Balon n’était pas dupe. Si Victarion était loyal à son frère aîné, s’il respectait en public toutes ses décisions, Balon Greyjoy savait pertinemment que le capitaine de la flotte de Fer n’approuvait pas sa décision de faire de Asha son héritière et d’autant plus que désormais Theon était de retour dans les Îles. Asha demanda à son père quelles étaient ses instructions. Balon resta impassible. « Tu le sauras au retour de ton oncle, ma fille. Je veux garder un effet de surprise à ce sujet. » répondit calmement le seigneur des îles de Fer. Si le père était serein, sûr de lui, sa fille l’était peut-être un peu moins. L’héritière alla alors droit au but et demanda à son père et suzerain et si son frère cadet était lui aussi au courant ou si seul Victarion l’était. Cette question eut un effet immédiat sur le fer-né qui éclat de rire. Un rire sonore et grave. « Crois-tu que je mettrais cet enfant élevé comme un loup dans la confidence ? Theon finira par l’être, mais tout de suite c’est bien trop tôt. Il n’est pas encore un véritable fer-né. Le sera-t-il d’ailleurs un jour, je me le demande. » lâcha sarcastique le père qui voyait en cette éducation nordienne une trop belle excuse pour n pas l’utiliser et surtout écarter le plus possible son de la politique. Elle est une maîtresse dangereuse mais si enivrante.

A la question de sa fille sur ce qu’il attendait d’elle, le fer-né but une gorgée de vin. Il reposa ensuite son verre et fixa la jeune femme. Ce qu’il attendait d’elle, tellement de choses mais chaque chose viendrait en leur temps. Il inspira profondément. « Pour l’heure, pas grand-chose. Mais je tenais à te mettre dans la confidence. Et c’est ce que je vais faire. Mais je voulais m’assurer que tu envisage bien le même avenir pour les îles de Fer que moi. La mission de ton oncle Victarion est capitale. S’il réussit, alors nous aurons de nouvelles ressources à notre disposition. » Balon marqua un silence pour titiller la curiosité de sa fille à ce sujet. Puis il reprit. « Il faudra aussi rapidement que tu me laisses un peu de temps pour m’entretenir avec ton oncle Rodrick Harloi. J’ai à lui parler. » Oui voir l’homme était très important. Rodrick serait capable de lui donner de précieuses informations pour le reste de son plan. Mais ce qui chagrinait légèrement Balon Greyjoy dans le fait d’aller voir le Harloi, c’était qu’il pourrait très bien parler à Alannys. Et si la belle Harloi venait à être au courant de tout cela, le seigneur des lieux ne savait comment elle réagirait. Pour son propre bien et pour celui des autres et surtout pour le bien de Balon, moins Alannys Greykoy, née Harloi en savait mieux cela valait. Balon loucha sur son verre et croisa ses mains en posant les coudes sur la table face à lui. « Ne t’inquiète pas Asha. Ton aide me sera très précieuse. Bien plus que tu ne peux encore l’imaginer. J’avance prudemment, mais les Îles ne sont pas inactives. Je sais que certains de nos bannerets te préfère à ma personne. Peut-être ont-ils raison, tu n’as pas encore mené d’hommes à leur mort après tout. » souffla pensif le Kraken.

5 round 12


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Black Wind ϟ
avatar
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris


Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas & Melara
Messages : 4471
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Mer 28 Fév - 15:23

Asha avait hâte d’entendre ce que son père avait à l’esprit pour l’avenir des Îles de Fer, ce qu’il allait entreprendre pour récupérer la souveraineté total de leur territoire. Le début de leur conversation lui avait clairement fait prendre conscience que son père avait retenu ses leçons de sa première rébellion dix années plus tôt. Il était facile d’en douter parfois pour les fer-nés, la défaite avait été une déception et un choc pour tous, mais pour son père plus encore se disait Asha, même si certains semblaient l’oublier. Son tempérament avait peu à peu changé à partir de là et il n’était pas simple de savoir si c’était pour le mieux ou le chagrin qui faisait son travail sur son esprit. La Greyjoy était soulagée d’avoir une telle confirmation. Pourtant, Balon ne semblait pas pressé de partager ses secrets avec son héritière. Asha se tourna vers lui avec une moue légèrement contrariée. Elle se doutait qu’il ne s’agissait pas d’un manque de confiance en elle, et même si elle était impatiente de savoir ce qu’il préparait, quelque chose lui faisait dire qu’il était confiant, serein et qu’il ménageait ses révélations. Avec un tel sourire, la capitaine du Vent Noir n’y voyait pas d’autres explications, il évoquait lui même l’idée d’une surprise. Toujours avec sa moue boudeuse, Asha regarda à nouveau vers l’horizon. “Soit.” dit-elle très sobrement, une pointe de déception notable dans sa voix. Au moins, Theon n’en savait pas plus qu’elle. Elle aimait son frère, il ne pouvait en être autrement, malgré tout ce qui l'horripilait chez lui, mais elle n’était pas idiote et l’ambition faisait partie de son frère, il se voyait toujours comme l’héritier de Balon. “Vous d’vez au moins reconnaître qu’il essaie, père ?” Devoir ? Etait-ce un mot qu’il était intelligent d'imposer à Balon ? Il s’agissait plus d’une expression comme d’une autre, mais chaque mot avait son poids. Asha se garda tout de même bien d’ajouter que Theon n’était pas parti vivre chez les Stark de sa propre initiative. Personne n’avait besoin d’être rappelé cet épisode de leur histoire.

Mais la Greyjoy ne perdait pas le sujet principal de cette histoire. Si Balon l’avait mandée de la sorte, s’il lui révélait ces choses progressivement, il avait bien un plan pour elle en tête. Un endroit du puzzle où elle avait place et son utilité. Alors comme à son habitude, Asha n’avait pas manqué de franchise et avait directement demandé à son père ce qu’il attendait d’elle. Elle se tourna à nouveau vers lui et écouta sa réponse avec beaucoup d’attention, trahie par ses sourcils légèrement froncés. Lorsqu’il eu finit sa première partir de réponse, Asha acquiesça, encaissant toutes les informations qu’elle venait de recevoir. Des lignes commençaient à se nouer, certains points se rapprochaient d’autres. La Greyjoy releva un sourcil à la mention de son oncle favori. Les deux hommes n’étaient pas les meilleurs amis du monde, bien différents, avec des visions qui divergeaient sur certains sujets, mais comme beaucoup de fer-né, Rodrik n’en demeurait pas moins un loyal sujet. Asha croisa les bras un instant, son regard s’était perdu dans le vide, elle continuait de hocher doucement la tête. “Oui, oui, pas de problème, j’peux passer le message à Rodrik en rentrant ce soir. Vous voulez qu’il se déplace ? Ou faut sa bibliothèque dans les parages ?” Le Bouquineur était probablement l’homme le plus instruit des Îles, ils avaient leur propre petite réplique de La Citadelle, dans une de ses dix tours. Elle releva finalement un regard curieux vers son père quand il évoqua l’utilité qu’elle aurait plus tard, une qu’elle ne pouvait même pas soupçonner encore. Finalement, dans un geste réflexe, quelque peu maladroit, Asha vint poser sa main sur le bras de son père. Le contact ne fut pas long et elle retira sa main après quelques secondes. “J’ai d'jà eu des pertes père, lors d’mes expéditions ! J’ai m’né des hommes à leur mort. P’t-être pas mes propres enfants parce que j’en ai pas, p’t-être moins, mais vous pouvez pas vous reprocher d’avoir tenté qu’lque chose pour les Îles ! Vous savez bien comment sont les fer-nés, jamais contents ! Y aura toujours qu’lqu’un pour trouver qu’lque chose à redire.” Asha fit une petite pause avant de reprendre sur un ton un peu plus léger. “Mais c'est vrai qu’y en a qui résiste pas à mon humour.” Son regard se perdit cette fois-ci vers le bureau de son père et les cartes étalées, lui rappelant les siennes. “Du coup, si pour l’heure vous n’avez pas b’soin d’moi ? Ca veut dire que j’peux lancer mon expédition ? Sitôt Theon et Victarion rentrés ?” Cela lui laisserait suffisamment de temps pour finir d’étudier les documents de la Citadelle et recruter des volontaires. Et si elle venait à disparaître lors de cette expédition, au moins, Theon serait rentré sain et sauf d’Essos.


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris


Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 932
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Mer 7 Mar - 0:03

Balon distillait à sa fille et héritière, avec parcimonie les détails de son plan. Ce n’était pas du tout un manque de confiance. Mais désormais, il sentait une petite flamme refaire surface dans son cœur. Celle du spectacle, de la surprise un peu comme s’il s’apprêtait à jouer un nouvel acte sur le devant de la scène de Westeros. Pendant dix ans, il avait laissé entendre aux autres suzerains et au roi qu’il en était fini de revendications Greyjoy. Il avait habilement laissé entendre consciemment ou non, que le Kraken avait renoncé. Mais c’était reculer pour mieux les surprendre par la suite. Il nota malgré tout, la déception dans le timbre de la voix de sa fille. Elle n’avait pas être déçue. Elle était la première à être dans la confidence. Même Victarion n’en savait pour l’heure encore rien. Il était parti vers Essos avec un ordre de mission à accomplir mais il n’en connaissait même pas les véritables enjeux. Bien que Balon se doute que son cadet ait perçu quelque chose. Victarion n’était pas autant stratège que Euron mais il était loin d’être stupide et sa place si proche de son seigneur lui avait permis d’avoir accès à une partie de son âme. Une âme de fer-né mais qui possédait aussi une part de père. Et c’était bien celle-là qui était en jeu concernant son dernier fils Theon. Alors lorsque sa fille lui fit remarquer qu’il essayait de devenir un fer-né, Balon Greyjoy fronça les sourcils et se redressa dans le siège qu’il avait à nouveau investi. « Essayer ne veut pas dire y arriver, Asha. » répliqua le seigneur des Îles de Fer. Et si cela ne tenait qu’à lui, Theon Greyjoy n’y arriverait jamais. Seulement voilà, VIctarion s’était mis en tête de l’éduquer comme un véritable fer-né et pallier ainsi le manque d’éducation dans ce domaine du jeune garçon.

Puis Balon Greyjoy tenta de rassurer sa fille son rôle dans ce grand dessein. Elle avait sa place, comme tous les fer-né à dire vrai. Et si pour le moment elle ne la distinguait pas encore très bien, dans l’esprit de son père elle était presque centrale, presque aussi importante que tout le reste. Mais pour l’heure, Balon avait d’autres préoccupations en tête. Il devait s’entretenir avec le frère de sa femme-roc et ce ne serait pas une partie de plaisir, connaissant l’homme. Rodrick ne pensait pas pareil que son suzerain. Il avait rapidement soutenu Alannys sur certains points et en réalité, même si cela agaçait le Kraken, Balon ne pouvait lui en vouloir. Alors il avait envisagé la chose suivante, passer en quelques sorte par l’intermédiaire de s fille. Balon savait très bien que Asha adorait Rodrick et c’était réciproque alors autant en profiter. Balon se relâcha doucement dans son siège et un petit sourire discret de satisfaction se dessina à la commissure de ses lèvres. Asha allait parler à son oncle, c’était tout ce qu’il voulait. « Non, non, dis-lui que je me déplacerai. Sa bibliothèque me sera d’une aide précieuse. » répondit le Kraken. Sa bibliothèque, tous les livres qu’il avait sur Westeros et Essos et toutes les cartes dont il disposait, Balon aurait besoin de tout cela en même temps. Alors oui, cette fois-ci, le kraken ferait le déplacement parce que le jeu en valait la chandelle. Et puis, il devait montrer à tous qu’il n’était pas inactif, qu’il se reprenait après des années d’austérité. Les choses allaient changer, le Dieu en Noyé en serait le témoin. Mais Balon savait aussi que rien n’était joué d’avance et il devait se méfier de ceux qui préféraient un peu trop sa fille à lui. Pour l’heure, Asha n’était que son héritière. Le jour viendra où elle se retrouvera à la tête des Îles de Fer et ce jour-là, il ne sera plus là pour centraliser toute la haine des Fer-né. Chaque suzerain faisait ses choix et chaque Suzerain finissait par être critiqué. Asha avait le privilège ne pas encore arborer le titre de Suzeraine des îles de Fer et de Reine de Sel et de Roc. Alors Balon n’eut aucun mouvement lorsque s fille déposa furtivement sa main sur son bras. Oui elle avait eu des pertes mais elles n’étaient pas les siennes. « Tes pertes sont celles d’un capitaine, Asha. Les miennes sont celles d’un suzerain. C’est mon peuple entier qui aurait pu y passer. » souffla d’une voix meurtrie encore par les blessure le maître des Îles de Fer. Balon avait baissé les yeux sur ses cartes, sur l’épée qu’il avait désormais à sa taille. Il ne releva la tête que lorsque sa fille lui demanda si elle pouvait partir en expédition dès que son frère serait de retour sur les Îles. « Il te faudra patenter le lendemain de son mariage Asha. La cérémonie se fera peu de temps après son retour. » commença le Kraken. Il inspira profondément et reprit. « Mais oui tu pourras partir en expédition. Sache qu’elle a aussi sa place dans mon plan, alors que le Dieu Noyé veille sur toi pendant ce voyage. En attendant ton départ et ton retour, des annonces seront faîtes à l’attention des Fer-né. Il est temps que le Fer-prix soit rappelé aux bons souvenirs de Westeros et d’Essos. Et si tout se passe bien pour ton oncle, nous aurons même de nouveaux navires. » Balon venait donner des bribes des détails sur la première partie de son plan. Le Kraken voulait assurer ses arrières en cas de combat avec les Dragons. Puis il posa sa main sur son épée et la sortie de son fourreau avant de la placer sur la table. « Voici notre toute dernière alliée. Voici Noir Sœur, Asha. » fit-il avec fierté.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Black Wind ϟ
avatar
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris


Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas & Melara
Messages : 4471
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Ven 9 Mar - 21:19

Asha avait du mal à ne pas défendre son frère. Il avait beau avoir une arrogance qu’elle exécrait, il n’en demeurait pas moins son sang et le seul frère qu’elle n’aurait plus jamais. Et contrairement à beaucoup de fer-nés, la capitaine du Vent-Noir avait pleinement conscience que son frère n’avait rien choisi de sa situation de pupille. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle n’avait pas hésité une seule seconde lorsqu’elle avait vu l’opportunité de le récupérer pour de bons sur les Îles, sans même attendre l’aval de son père. D’ailleurs, ça n’était pas un hasard si  Asha ne s’était pas enquise de l’opinion de son paternel, quelque chose lui disait qu’il lui aurait dit de trouver mieux à faire de la petite oursonne. Si elle comprenait la position de Theon, elle comprenait aussi celle de son père. Elle savait tout ce que représentait son dernier fils pour lui, tout ce qu’il lui rappelait. Alors elle avait tenté de défendre sa cause un instant, réaffirmant que son petit frère continuait de faire ce qu’il pouvait pour laisser les contrées-vertes derrière lui et devenir un véritable fer-né. Mais en quelques mots seulement, Balon eu le mérite de la faire taire. Ca n’était pas parce qu’il essayait qu’il y parvenait. La seiche ouvrit la bouche pour contester, mais il n’y avait rien à contredire. Si Balon estimait que ça n’était pas suffisant, que ses essais n’étaient pas des réussites, elle n’était personne pour elle contredire. Alors elle referma la bouche sans avoir prononcé un mot, tout juste un léger grognement avant de soupirer, reconnaissant sa défaite.

Puis les discussions reprirent sur l’avenir que Balon réservait aussi bien aux Îles de Fer qu’au continent de Westeros. Pour cela il avait besoin de rencontrer son autre oncle, le seul qu’elle avait et qui n’était pas un Greyjoy. Un entretien qui aurait besoin d’avoir lieu dans sa bibliothèque qui lui valait le surnom de Bouquineur. “J’lui dirais…” dit Asha avec un bref hochement de tête. “Est-ce que…” commença-t-elle hésitante. “Est-ce-que c’est préférable qu'j’sois là au moment d'votre rencontre ?” demanda-t-elle le plus simplement possible, un sourcil haussé alors qu’elle jetait un œil en sa direction. Si Victarion et Balon étaient très proches, si Alannys et Rodrik s’entendaient à merveille, on ne pouvait guère étendre ses vérités entre les Greyjoy et les Harloi, sauf si le Greyjoy en question était à moitié Harloi, comme Asha. Elle parlait aussi bien le langage de son père que celui de son oncle et pourrait être une traductrice utile, afin d’éviter que le ton ne monte entre les deux hommes qu’elle respectait le plus en ce monde.

Le ton s’était momentanément assombrit lorsque le capitaine de la Grande-Seiche se mit à parler des soutiens plus sensibles aux discours de Asha et des hommes qu’il avait mené à sa perte. Ça n’était pas un étant dans lequel Asha aimait voir son père et elle tenta comme elle put de lui faire voir les choses d’un autre point de vue, après tout, elle aussi portait la responsabilité de la mort de certains hommes et il n’y avait pas un jour sans qu’elle y pense. Haggen était mort sur le Vent Noir, lors d’une de ses expéditions à elle. Et elle voyait Halys, sa fille, tous les jours. Il y avait d’ailleurs peu de gens en qui elle avait confiance comme en sa rouquine. “Mais il n’y est pas passé !” protesta-t-elle. Après tout n’était-ce pas lui qui faisait plus tôt la distinction entre ce qu’on essayait de faire, ce qu’on aurait pu faire et la réalité des choses. “Les fer-nés sont toujours là, vivants, fiers d’leur culture et toujours prêts à en découdre. C’était une défaite oui, mais on a survécu. Ce qui est mort ne saurait mourir, mais se relève, plus fort.” conclut-elle en hochant la tête avec assurance, cherchant à convaincre son père. Et comme son regard s’était perdu sur celui des cartes avec celui de son père, elle lui avait demandé si cette discussion signifiait qu’il autorisait son voyage vers l’exploration du grand ouest. Balon répondit par l’affirmative, à condition qu’elle attende que Theon et Victarion soient rentrés de leur expédition. “J’aurais raté son mariage pour rien au monde !” dit-elle avec un éclat de rire sarcastique. “Faites juste attention que mère ne prenne pas trop goût à organiser des mariages… manquerait plus qu’à mon retour vous m’ayez trouvé un fiancé d’pacotilles ! Ah !” Un nouvel éclat de rire s’échappa de ses lèvres, pourtant sa gorge s’était temporairement noué. On pouvait difficilement lui dépeindre un pire scénario.

Et contre tout attente, Balon reporta finalement l’attention de sa fille sur son épée. Asha n’avait pas remarqué que la garde était différente de celle qu’il portait habituellement à sa ceinture. Ses yeux s’écarquillèrent, sa mâchoire se décrocha alors qu’elle suivait du regard l’arme que son père déposait sur le bureau. Les doigts de la fer-née se posèrent sur l’acier, comme attirés, et elle la parcourut doucement. “Elle est magnifique… Et un nom qui va si bien !” Ses doigts continuer de glisser sur la lame. Elle la pris finalement en main pour l’observer différemment. Elle fit tourner la poignée entre ses doigts, curieuse, le contact, le poids, l’équilibre, tout lui semblait légèrement différent. “C’est d’l’acier valyrien ? Vous l’avez trouvé où ?” demanda-t-elle impressionnée. Les pièces du puzzle se mettaient doucement en place, ça n’était pas n’importe quelle Noire-Sœur, mais bien celle de Visenya, l’ancienne reine guerrière. Ses yeux avaient réussi à quitter l’arme un instant pour trouver le regard de son père, mais elle ne tint pas longtemps et déjà elle était à nouveau émerveillée par l’épée qu’elle reposait en douceur sur le bureau. “Sur l’chemin du retour, on s’est attaqué à un bateau pirate. J’ai récupéré une drôle d’épée courbée, d’Yi-Ti y parait. J’trouvais qu’elle faisait pas mal son effet, mais rien à voir avec Noire Sœur à côté !” La fierté du père était partagée avec la fille.


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur suzerain des îles de Fer
avatar
Seigneur suzerain des îles de Fer
Valar Dohaeris


Ft : Ray Stevenson
Multi-Compte : Aelinor Vanbois || Ynys Allyrion || Maege Mormont
Messages : 932
Date d'inscription : 18/09/2017

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Dim 8 Avr - 22:43

Parler de Theon était délicat, tout le monde le savait. Alannys avait un temps abandonné l’idée même d’évoquer ne serait-ce qu’un court instant le sujet. Sa fille avait tenté de défendre son frère, un acte dont il ne pouvait réellement lui en vouloir. Lui-même tentait encore de protéger et de défendre ses cadets. Mais pour Balon, Theon ne srait pas un véritable fer-né, jamais parce que c’était finalement le seul moyen qu’il avait trouvé pour garder son dernier fils sain et sauf sur Pyk. En lui refusant cette appellation, en le traitant toujours et encore presque comme un étranger, il le maintenait en vie. C’était peut-être difficile à comprendre mais c’était ainsi. Alors le suzerain des Îles de Fer avait clos subitement ce sujet de conversation. Il avait bien d’autres choses en tête que son dernier fils encore vivant. Balon poursuivit alors comme si de rien était ou presque. Et vint le sujet de l’avenir des îles et celui de tout Westeros car Balon voyait les choses en grand. Bien sûr il voulait que les Îles de Fer, SES Îles de Fer redeviennent aussi fortes et inspirent à nouveaux la méfiance sur le contiennent. Mais il désirait plus que tout que le roi-dragon entende enfin raison et accepte de donner l’indépendance des îles de Fer. Une chose qu’il savait par avance délicate et qui nécessiterait peut-être l’emploi des armes si Rhaegar restait totalement obstiné à ce sujet. Ce qui était tout à fait plausible lorsque le connaissait le caractère de l’homme. Le père avait alors dit à sa fille qu’il irait s’entretenir avec son oncle le frère de Lady Greyjoy, Ser Harloi. L’homme de science serait un allié de taille. Asha se proposa timidement de venir. Elle n’avait pas formulé la chose ainsi. Non elle avait été bien plus fine en demandant si cela était préférable qu’elle soit là. Lord Greyjoy avait souri. Sa fille aurait-elle peur que les deux hommes ne s’étripent ? Si cela devait en arriver là, nul doute que le Greyjoy aurait le dessus. Ser Harloi ne combattait plus autant que son seigneur ; quoi que cela faisait longtemps que ce dernier n’avait pas posé le pied sur Grand-Seiche. « Tu peux venir mais ta présence est loin d’être obligatoire. Crans-tu que ton père et ton oncle n’en viennent aux mains ? Au voyons ma chère enfant, nous sommes des hommes civilisés. » du moins, ils le faisaient croire. Balon et le Harloi avaient du mal à s’entendre sur quelque chose. Le frère de sa femme lui en avait très vite voulu d’avoir ainsi priver une mère de ses enfants. Car si Theon s’en était allé dans le Nord, Balon ayant rapidement pris sous son aile sa fille, il l’avait aussi un peu privé des bras maternels de Alannys Harloi.

Puis le père et la fille échangèrent un peu sur les soutiens dans les îles de Fer qui se tournait plus vers Asha que vers leur suzerain en place. Balon pouvait le comprendre. Si sa fille avait la responsabilité de ses hommes, lui avait celle de tout un peuple. Et il avait pour ainsi dire presque failli lors de la dernière rébellion. Evidemment sa fille lui rappela avec justesse que son peuple n’était pas mort cette année-là. Elle avait raison et le Kraken le savait. Le père soupira et sans le montrer, le suzerain reconnaissait que son héritière prenait de l’assurance et de la prestance ce qui était bien sûr bon signe pour la suite. Leur regard se croisèrent et convergèrent vers les cartes présentes sur la table. Ce fut à cet instant que Asha demanda à son géniteur si elle avait l’autorisation de partir en expédition. Balon lui répondit rapidement qu’elle pouvait le faire à condition d’attendre le retour de son frère et de son oncle. Il était hors de question qu’elle loupe le mariage de son frère avec Lady Alana. La jeune femme rigola légèrement en lui répondant. Elle ne comptait pas partir avant le mariage. Et elle espérait qu’elle ne revienne pas fiancée comme le fut Theon. Balon Greyjoy eut un sourire sur les lèvres et un feu rebelle dansa dans ses yeux. « Il en est tout simplement hors de question. J’ai cédé face à ta mère en ce qui concerne Theon. Parce qu’il est notre fils. Tu es mon héritière et je serai le seul décisionnaire en ce qui concerne ton union, hormis toi évidemment. » répliqua le suzerain des Îles de Fer.

Finalement, au bout d’un moment, Balon Greyjoy jugea bon d’attirer l’attention de sa fille sur sa nouvelle épée. Noire Sœur, un nom magnifique pour une épée des plus exceptionnelle. L’épée de la dragonne et reine Visenya Targaryen. Les rumeurs disaient qu’elle l’avait perdue lors de la Danse des Dragons ou quelque chose comme ça. Le Fer-né ne savait pas trop et à dire vrai il s’en moquait un peu. Le père laissa sa fille la prendre dans ses mains. Il pouvait aisément comprendre que la lame la fascine. Après tout elle le fascinait lui aussi. Balon ne laissa rien transparaitre lorsque son héritière lui demanda s’il s’agissait de l’acier Valyrien. « Oui ma fille. Il s’agit bien de l’épée en acier Valyrien de la reine Visenya Targaryen. » commença à répondre le suzerain des Îles de Fer. Le père hésita un petit moment avant de répondre à la deuxième question de sa chère fille. « Sur l’Île de Peyredragon, dans une mine lors d’une expédition. C’était inespéré ma fille. Cette épée est un don que le Dieu Noyé nous fait à nous Fer-Nés, pour nous aider dans notre quête. » souffla le père persuadé que sa trouvaille n’était certainement pas le fruit du hasard. Lorsque sa fille reposa la lame sur le bureau de son père, le Kraken remit dans son fourreau l’épée et la replaça à sa ceinture. « Une épée Y-TI est une arme formidable ma fille. Elle te sera très utile tout comme le sera Noire-Sœur. Avec ces armes l’avenir des Îles de Fer s’illumine tu ne trouves pas ? » demanda presque taquin le seigneur des lieux. Oui, les épées en acier Valyrien étaient réputée pour pouvoir terrasser les dragons et si cela était vrai, alors Balon Greyjoy tenait là une arme des plus utile dans sa lutte pour l’indépendance de ses terres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Black Wind ϟ
avatar
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris


Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas & Melara
Messages : 4471
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   Mar 10 Avr - 21:23

Comme Balon avait exprimé la nécessité de rencontrer son oncle Rodrik, Asha avait promis de le lui faire savoir lorsqu’elle rentrerait à Dix-Tours mais elle s’était également proposé d’assister à l’entretien. Elle savait que les visions des deux hommes étaient bien différentes, sans compter le retour d’Alannys chez les Harloi peu après le départ de Theon pour le Nord. Le moins que l’on pouvait dire était qu’il y avait un passif entre les deux hommes. Et si Rodrik était loin d’être le genre à fomenter une quelconque rébellion ou à nourrir les esprits contradictoires, il ne se laissait pas non plus impressionner par le suzerain des Îles de Fer comme d’autres seigneurs ou capitaine fer-né. Il en fallait d’ailleurs beaucoup pour impressionner le Bouquineur et Asha se demanda soudainement si elle l’avait déjà vu dans une telle position, et comme ça n’était pas le cas, elle se demanda bien ce qui pouvait le garder coi. Elle rit un instant lorsque son père évoqua sa crainte de les voir se battre. Non elles ne les imagineaient pas rouler l’un sur l’autre dans la bibliothèque ou tirer l’épée, néanmoins, elle n’avait pas beaucoup d’effort à faire pour entendre le ton monter entre les deux ou visualiser l’un qui claquerait la porte au nez de l’autre une fois sa courte patience utilisée. Les enjeux étaient suffisamment grands et importants pour que la chose se déroule plutôt correctement, mais on n’était jamais trop prudente. Balon et Rodrik étaient ses deux figures paternelles et elle ne voulait pas les voir se déchirer. “Je n’irais pas jusque là, si vous pensez pouvoir parler sans que les sujets personnels ne viennent prendre le pas sur le reste, alors je vous fais confiance et je resterais en retrait. Mais si vous jugez qu’une médiatrice, qui saura adoucir Rodrik, peut vous être bénéfique, alors vous savez où me trouver.” Il n’y avait rien à dire de plus sur le sujet. De toute manière, Asha serait très probablement déjà à Dix-Tours lorsque cette rencontre aurait lieu, donc Balon n’aurait qu’à se décider le moment venu.

Puis père et fille avait évoqué le prochain départ d’Asha, après le mariage de Theon avec la Volmark qu’Alannys avait dégoté. A cette idée, la capitaine du Vent Noir n’avait pu s’empêcher de plaisanter en demandant à son père de ne pas reproduire la même chose avec elle. Elle n’avait aucune envie de revenir de son expédition, si elle en revenait, pour se trouver fiancée avec un homme dont elle ne voulait pas dépendre. La Greyjoy n’arrivait pas à s’imaginer marier, peut-être parce qu’elle n’avait jamais vu de mariage heureux, entre ses parents séparés, le veuvage de Rodrik, les sombres expériences de ses oncles, non il n’y avait rien là-dedans qui lui faisait envie. Ni même les histoires dégoulinantes de bons sentiments que lui comptait Tris Botley lorsqu’ils n’étaient encore que de grands enfants. Il y avait un seul homme dont elle pouvait s’imaginer être un jour l’épouse mais elle savait cette union impossible, alors elle préférait rester libre, rester officiellement célibataire si cela lui permettait d’avoir Qarl. Heureusement la réponse de Balon eu le mérite de la rassurer, ses alliances ne dépendraient pas des caprices de sa mère et elle aurait son mot à dire autant que son père. “Merci père.” Il était vrai que s’il faisait d’elle son héritière, il imaginait probablement qu’elle aurait sa propre lignée ensuite, mais Asha ne s’imaginait pas plus mère qu’épouse. Peut-être que les Greyjoy qui viendraient après elles seraient la descendance de Theon et Alana, après tout, eux seraient de véritables fer-nés.

Finalement, Balon montra sa dernière trouvaille à sa fille, Noir-Soeur, l’emblématique épée en acier valyrien de la reine Rhaenys. Asha n’avait eu aucun scrupule à laisser parler son enthousiasme de découvrir un tel objet en la possession de son père. C’était une arme symbolique, c’était un objet précieux et magnifique, une arme redoutable, un trésor dont pouvait rêver beaucoup de pirates. Si Asha s’était passionnée pour son sabre de l’empire Yi-Ti, pendant quelques minutes elle le trouvait à présent fade en comparaison de l’épée de son père, jalousant presque sa possession, si le respect qu’elle avait pour lui et son accomplissement n’avaient pas pris le pas sur ce sentiment égoïste. La Greyjoy ne pu retenir un éclat de rire moqueur lorsqu’elle apprit où Balon l’avait trouvé. “Juste sous leur nez ! Ah ! Ils regretteront d’avoir ignoré cette trouvaille toutes ces années !” Asha rengaina elle aussi son sabre puis redressa son visage vers son père, un sourire fier sur les lèvres, une confidence éclairant son regard. “Un avenir glorieux et indépendant, oui.” Elle reprit la coupe qu’elle avait posé un peu plus tôt puis la leva en direction de son père et la finit d’une traite. Si son voyage dans le Bief l’avait plus ou moins minée, voilà qu’Asha revenait sur ses terres motivée et confiante en l’avenir que son père lui proposait. Il méritait d’être vécu et qu’on se batte pour lui permettre de voir le jour.


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
tel père, telle fille ? [FB - Asha Greyjoy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tel père telle fille
» Telle mère, telle fille? [PV Leslie]
» Tel père, telle fille
» Belial & Priscilla - Tel père, telle fille... Ou pas. [validés]
» Tel père, telle fille ? ▬ Vladislas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: