RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1324
Date d'inscription : 29/12/2016

Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Empty
MessageSujet: Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe   Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe EmptyVen 7 Juil - 3:41

La lettre est entièrement rédigée en Haut Valyrien



Lune 13 Port Réal.


Seigneur, Monford Verlaryon

Voilà longtemps que je n'ai pris la plume pour vous m'enquérir de vos nouvelles, et je m'en excuse, mes études et surtout les affaires politiques du royaume m'ont énormément occupé. J'espère que les petites curiosités en provenance de ma collection ont pu faire avancer vos propres recherches concernant le pouvoir de nos origines.

J'ai bien peur d'être assez alarmiste sur l'état de notre race si parfaite. Les valyriens sont devenue décadent et insouciants. Mon frère, le roi préfère m'envoyer en noce chez les martell, Daenerys au conflans, et son héritier avec les tyrell. La coutume du sang pur commence à s'étioler considérablement. Nos jeunes ne semblent pas comprendre la grandeur qui découle de notre sang, et le pouvoir qu'il renferme, ils n'y voient que des traditions vétustes et dépassées.

Pourtant,Monford, vous et moi, nous savons que le pouvoir vient du Sang. Les légendes anciennes ne parle-t-elle pas des mages de l'antique valyria capable d'enchainé les sorts les plus prodigieux par la magie du sang ? Ce liquide précieux qui nous donne notre physique gracieux et notre supériorité dans tous les domaines. Fou qu'ils sont de négliger un tel pouvoir... Ils s'en mordront les doigts.

Et j'ai peut-être la preuve et la concrétisation de toutes nos études... De nos recherches... Je vous demande de faire preuve d'indulgence quand vous liriez ces mots, car ils vont vous sembler fort étrange, voir irréel. Je puis vous certifier que j'ai toute ma tête et que je ne suis point souffrant. J'ai vécu une expérience unique qui je pense, est lié à la force de notre sang pur. Tout comme il y a fort longtemps quand Daenys la rêveuse a vu la chute de l'antique Valyria, j'ai eu le privilège de recevoir une vision. Celle-ci ne m'a pas montré l'avenir, mais plutôt le passé. J'ai vu les antiques tours de Valyria, et les dragons volés dans ces cieux, j'ai vu ce que des yeux n'ont pu voir depuis des éons.

J'ai pu suivre l'histoire d'un objet qui a échappé au cataclysme et qu'il m'est nécessaire d'obtenir. Je ne pourrais vous révéler la teneur de l'objet par écrit, ni sa localisation, il est bien trop précieux. Néanmoins a mon retour du Nord, il sera nécessaire que nous nous entretenions sur l'affaire. Si vous êtes prêt a jurer sur votre honneur de garder le secret et de me servir afin que je puisse récupérer l'artefact, je serai ravi de vous en dire plus et de vous permettre de vous joindre à l'épopée.

N'hésitez pas à me répondre à Blancport, je prends la mer pour me rendre dans le Nord a fin de me rendre au mur, il est fort probable que votre message arrive en même temps que moi.

Prince Viserys de la maison Targaryen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Empty
MessageSujet: Re: Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe   Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe EmptyVen 7 Juil - 15:01


An 298, Lune 13, Lamarck. Lettre écrite en Haut Valyrien

Prince Viserys,


J’ai reçu votre corbeau avec grand intérêt  et son contenu m’a fortement intrigué. Il y a tant de questions que j’aimerais vous poser mais je prends bien conscience que ce n’est point dans ce genre de missive que je dois les écrire. Mes recherches ne sont pas aussi abouti que les vôtres et je dois bien avouer que je passe mon temps à quelques esquisses de navires que j’espère un jour voir fendre les flots. Nos trésors sont toutefois bien à l’abris entre les murs de Lamarck et nul ne le sait.

Je partage tout autant votre inquiétude pour notre race devenue décadente, les mariages ne sont que politiques et les anciens pouvoirs semblaient jusqu’à lors disparus. Votre vision nous apportes toutefois un espoir nouveau. Le sang du Dragon semble s’être éveillé, je peine à le croire mais nous sommes sur le bon chemin, la magie du sang semble renaître. Espérons qu’elle nous apporte tout autant que pour Aegon. Prenez garde toutefois à bien comprendre le nouveau regard que vous posez sur le monde. Nous le savons, la magie peut être un don comme un fardeau. Cet artefact… Je ne sais comment le définir, me fait me poser mille questions. Non pour sa nature extraordinaire mais sur le chemin à parcourir pour l’obtenir. Prenez garde Prince, une ombre peut très bien venir détruire nos dessins.

Peu de gens croient en nous, nous passons presque pour des fous, mais je sais à travers mes veines que nous portons le destin du monde. Peut-être que cette histoire se poursuivra avec notre descendance mais il a faut à tout prix assurer la pérennité de notre sang. Vous me savez totalement dévoué à votre cause et je vous suivrais dans chacune de vos démarches, mais pour l’heure je prévois de me rendre de nouveau à la cours, me quérir de la santé de Lucerys et de son statut. Il est primordial que je suive son cas bien que n’étant pas héritier directe de ma maison, je sens son ambition me parcourir l’échine. Laissons à ce petit hippocampe le temps de devenir un dragon des mers, mais je sais qu’il sera se montrer digne de son sang. Ma Maison a toujours soutenu la vôtre, et je vous promets qu’il en demeurera ainsi tant que moi et ma famille existerons. Vous m’avez déjà vu enseigner nos préceptes à Monterys et je compte bien m’assurer que mon cousin en a fait de même avec Lucerys. Mon unique ambition et de pouvoir vous êtres utile et vous pouvez vous confier à moi sans peur. Retrouvons-nous bientôt pour parler de cette affaire et trouver le meilleur plan d’attaque.

J’espère que mon corbeau vous trouvera en bonne santé et que le froid du Nord n'entamera en rien votre détermination. Je ne pense pas retourner à la cours avant quelques temps, mon navire favori ne semble pas du meilleur état et je ne souhaite pas évoquer une quelconque pitié ou raillerie aux gens de la cours. J’attendrais avec impatience votre prochain corbeau.

Monford Velaryon



© Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1324
Date d'inscription : 29/12/2016

Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Empty
MessageSujet: Re: Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe   Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe EmptyVen 7 Juil - 22:58

La lettre est entièrement rédigée en Haut Valyrien


Lune 13 Blancport.

Seigneur, Monford Verlaryon

J'ai bien reçu votre missive, peu de temps après avoir débarqué à Blancport, dernier bastion de la civilisation dans les terres septentrionale de notre royaume. La traversé fut calme et le temps clément tandis que mon navire remontait le long de la côte.
Je suis satisfait que nous partagions les mêmes points de vue, concernant le devenir du sang dont nous sommes les gardiens. Il est fort dommage que je n'aie pu épouser ma propre soeur, ou ma nièce afin de faire perdurer les traditions qui on garantis notre force. J'ai bien peur que mon frère le roi, et son fils perdent de vue nos traditions ancestrales et la force de celle-ci. Il semble qu'ils préfèrent se conformer a l'opinion ridicule d'Aegon V sur le sujet.

Que cela ne tienne, on me forcera peut-être à avoir des enfants légitimes avec une dornienne, mais je n'oublierai pas que mon devoir est également de fournir des sang pur, afin que le sang du dragon survive durablement, même si cela implique des sacrifice lié à ma réputation. Essos regorge encore de vieille famille datant d'avant la chute, et portant le sang de l'antique Valyria. Il est fort probable que je trouve un demoiselle fort adapté pour porter un bâtard ou deux afin de sauver notre héritage. Et bien que mes contemporains ne me rendent pas justice sur le sujet, je sais que le futur me donnera raison et que sur le long terme cette décision sera bénéfique à notre lignage.

Je garderai en mémoires vos avertissements, je vous avoue la frustration qu'est la mienne, du fait que je ne maîtrise pas ce don. Cette vision est la seule qui m'a était imposé avec force, et rien de ce que j'ai fait n'a pu déclencher à nouveau le phénomène. Faute de documentation, et de savoir j'ai bien peur d'avoir une qualité dont je ne saurais me servir pleinement.

Quant à l'artefact en lui-même, je peux simplement vous dire qu'il n'apportera malheureusement pas plus de réponses dans le cadre de nos études, bien que sa valeur soit était inestimable pour moi et mes projets. J'ai pu le voir traversé bien des époques, de sa naissance où je l'ai vu sortir de la forge de l'antique domaine de notre famille sur Essos jusqu'à ce qu'il soit perdu.

Si vous souhaitez m'accompagner, tachez de faire en sorte de préparer navires, et hommes d'armes de confiance pour le voyage qui nous attendra lorsque je reviendrais à la capitale. Sachez que cela devra nous mener en terre étrangère, et que nous devrons nous appuyer sur peu de ressource. En effet, je ne souhaite pas impliquer le Roi, ni les ressources de la Couronne dans un tel projet pour la simple et bonne raison que je ne tiens pas a ce que ma famille et surtout mon royal frère mettent son nez dans mes recherches. Il serait bien incapable de comprendre l'ampleur de tout cela, ni n'accorderai de crédit à mes visions, et avec les serpents et les espions perfide a la Cour, certains pourraient même mettre en doute ma faculté a raisonné. Mais je sais que vous ne me feriez pas défaut mon ami.

Je vous souhaite bon courage a la capitale. Concernant votre parent, de ce que j'en sais, il semble bien se porter, il se tient souvent proche du Prince mon neveu, et de l'otage Stark. Je ne saurais que vous encourager à lui enseigner les vertus propres à notre sang que mon grand frère a hélas oublié, préférant courtisé la jeune stark a l'époque plutôt que d'user sa vue sur les grimoires poussiéreux comme nous l'avons fait. Tacher a ne pas trop lui en dire cependant, bien qu'il ait toute ma sympathie comme a chacun dans votre famille, l'ont m'a rapporté que c'était un jeune homme maniant le verbe avec brio, mais également trop bavard.

Je ne resterai pas longuement à Blancport, selon nos hôtes nordiens, nous devrions être a winterfell a la moitié de la prochaine lune. Vous auriez ainsi le loisir de m'envoyer un corbeau pour qu'il arrive à ces environs-là. Je vous souhaite bonne chance dans vos entreprises, et je serai ravi d'atteindre Winterfell en sachant qu'un de vos messages m'y attendra.

Prince Viserys de la maison Targaryen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Empty
MessageSujet: Re: Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe   Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe EmptySam 8 Juil - 23:04


An 298, Lune 13, Lamarck. Lettre écrite en Haut Valyrien

Prince Viserys,


Je parcours toujours vos lettres avec autant de plaisir et d’attention. Je me trouve toujours à Lamarck mon voyage ayant été retardé par quelques affaires pressantes. Il semble que je me sois retiré depuis bien trop longtemps des affaires courantes de mon fief. Lucerys devra attendre, bien que je pense que cela ne le dérange en rien. Il n’a jamais montré une grande estime envers moi et évite à chaque fois le moment fatidique de nos retrouvailles. Mon imagination me joue peut-être des tours. J’ai eu l’occasion de rencontrer le Loup qui se promène à ses côtés, un pur hasard qui aidera sans doute à nos intérêts. Je vous en parlerais plus longuement lors de nos retrouvailles.

En ce qui concerne notre sang il est fort regrettable que vous deviez le partager avec les dorniens. Loin de moi l’idée de contredire le Roi, mais je ne pense qu’au bien de votre Maison en affirmant qu’un mariage fraternel aurait mieux valu que celui vous obligeant à diluer notre magie. Je puis comprendre que pour eux cela semble être une vieille histoire de paysanne, mais pourtant la vision que vous avez eu est bien la preuve qu’il n’en est rien. Le Sang Pur est bien présent dans les veines des Targaryen et cracher sur sa valeur serait courir à sa perte. Peut-être votre frère, le Roi, craignait-il une énième rébellion si le peuple apprenait un mariage incestueux. Les dorniens ont beaucoup moins de préjugés sur cela de se que j’ai ouï dire.

Comme vous l’avez pressenti mon ami, mieux vos se plier, pour l’heure, aux exigences de votre frère. Ne vous privez pas des plaisirs de chair et trouvé maîtresse adapté à votre lignage. Pour ce que j’en sais, seul les Dayne sont reclus dans les terres de Dorne et possède un rang équivalent au nôtre. Il doit cependant exister d’autres vieilles familles.

Quand à votre don ne vous en frustrez pas, peut-être que votre sang ne souhaite vous montrer qu’une quête à la fois. Apprenez à vivre avec cette nouvelle qualité, sans la brusquer au risque de la briser. Ne prenez aucun risque mon ami et laisser le temps faire son oeuvre. Il vous donnera raison, tel le veux les anciens Dieux Dragons j’en suis persuadé.

Je tâcherais d’être prêt quand viendra l’heure du grand départ. Ma flotte reprends forme petit à petit. Les plus vieux navires sont démanteler pour renforcer les plus récents. Je dispose déjà de quelques hommes de confiance que je sais déjà tout dévoué à ma cause. Ne vous inquiétez de rien, mes ressources sont à votre disposition, loin de moi l’idée de vous faire défaut. Mes lèvres sont également garante de votre quiétude. Nul n’a connaissance de nos échanges de corbeaux. Je ne fais pas plus confiance aux gens de la Cour que vous et je ne connais que trop bien l’ambition dévorante des membres de ma Maison. Je les sais capables de vouloir ma mort ou celle de mon fils pour placer à leurs tête un membre plus approprié à leurs dessins. Nous devons nous méfier de tous, même de notre propre sang.

Prenez soin de vous mon ami, j’espère que les Nordiens vous accueille avec tous les égards qui vous sont dues. Que la chance vous accompagne.

Monford Velaryon



© Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1324
Date d'inscription : 29/12/2016

Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Empty
MessageSujet: Re: Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe   Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe EmptySam 12 Aoû - 22:02

Lettre entièrement rédigée en Haut Valyrien


Année 299 Lune 1 Winterfell



Mon Cher Ami,

Je vous remercie d'exprimer un intérêt à mes missives. Concernant votre cousin Lucerys, il est y a parfois des dissensions familiales, cela arrive à toutes les bonnes familles. Y compris a nous-même les Targaryen. Je vous conseil cependant de vous méfier des Nordiens ce qui inclue Robb Stark. Ce sont des êtres fort belliqueux et a l'attitude mauvaise. Je n'ai jamais était aussi mal reçu que dans le Nord ou l'esprit n'est qu'a la revanche et a la violence, et cela, malgré mon attitude des plus diplomates et civil. Je garderai toujours un souvenir bien précis de cette région, et je peu vous assurer que je ne recommencerai pas la même erreur de m'y rendre une seconde fois, sauf si ces êtres belliqueux décident à nouveau de se soulever contre la Couronne.

Pour mon sang, n'aillez crainte, des dispositions, on était prise, a l'heure où je vous parle, deux hommes de confiance font route vers Volantis afin de trouver deux femmes ayant le même lignage. Vous n'êtes pas savoir que les anciennes cités libres étaient des colonies de notre ancien empire et que le sang de l'antique valyria s'y trouve également bien qu'il soit hélas bien moins noble que les familles présente sur Westeros. Deux femmes me seront ramené, et pour l'heure dissimulée en sûreté. Elles auront pour charge de mettre a bas des bâtards au sang pur. Ceux-ci auront quelque utilité plus tard pour mes vastes projets que je ne peu exposé ici, mais cela assurera la continuité de nos traditions au besoin en constituant un vivier de sang neuf par la suite.

Je sais que cette requête semble hétérodoxe mon ami, mais lorsque j'aurais effectué ma répugnante tâche avec ces pauvres créatures, et qu'elles seront grosse, je vous demanderai si vous acceptiez de les prendre à Lamarck sous votre protection afin de les dissimuler et de veiller à la bonne gestation de mes propres rejetons. Ces femmes me seront infiniment précieuses, car elles porteront en elle le sang Targaryen.

Quant à mes dons de vision, je pense effectivement qu'ils se sont révélés pour une bonne raison et que la providence si ce ne sont les dieux que vous invoquer, ont quelques choses à voir avec cela. Néanmoins, je vous demanderai de faire le moins mention possible à eux. Officiellement je suis en train de rallier les partisans de la foi des Sept, afin de constituer une force sur lequel compter pour le futur, et je ne peu me permettre d'être associé a un autre culte, même celui de nos ancêtres.

Concernant votre flotte, si je peu vous être d'une utilité n'hésitez pas à me le faire savoir, comme vous le savez, j'ai de bons contacts parmi la noblesse et il est possible que je puisse intercéder en votre faveur, ou vous aider d'une façon qui m'est propre. Vos bateaux nous seront utiles pour l'avenir, j'en ai l'intuition.

Je vous souhaite également bonne chance, et j'espère recevoir une lettre de vous quand j'arriverai à Château Noir.

Viserys Targaryen.

Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Sceau01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Empty
MessageSujet: Re: Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe   Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe EmptyVen 18 Aoû - 22:07


An 299, Lune 1, Lamarck. Lettre écrite en Haut Valyrien.

Prince Viserys,


J’attendais votre lettre avec la plus grande impatience, et je dois bien l’avouer le coeur serré. Vous n’avez fait que confirmer mes impressions sur les nordiens, mes quelques échanges avec le Jeune Loup m’avait laissés un goût amère dans la bouche. Leur désir de vengeance qu’il prénomme “justice” ne peut qu’être contre la Paix de votre frère. Votre attitude, j’en ais la conviction, à du être des plus diplomate et amicale, toutefois leur rage les a sans doute bien trop aveuglés pour voir la bonté dont vous avez dû faire preuve. J’ôse espérer que le Nord ne se soulèvera pas de nouveau contre votre Maison, ce sera là une grave erreur que tout Westeros devra payer. Espérons que votre attitude ait réussi à émouvoir quelques un d’entre eux. Restez fort mon Prince, vous êtes le digne représentant des Dragons et un être mythique tel que vous, ne saurez se laisser blesser par quelques griffes et crocs de créatures inférieurs.

Concernant votre sang, je ne sais s’il est prudent de coucher mes mots sur cette missive. Vous savez que ma fidélité et ma discrétion vous est entièrement acquises. Je vous suivrez dans n’importe quelle affaire si vous me le demandé. Je sais que quelques un de nos ancêtres se sont réfugiés dans les cités libres et c’est effectivement une très bonne piste pour trouver ce que nous cherchons. Une fois tout en place je me chargerais de la tâche que vous avez la bonté de me confier. Je prendrais moi-même tout en charge afin de vous servir au mieux. Notre sang est bien trop précieux pour le confier à un quelconque servant inconscient. Tout sera fait dans le plus grand secret. Je puis le dire, vous faites preuves d’une dévotion extraordinaire dont peu de personne sont capables. J’ai eu la chance de pouvoir être lié à une femme de nos origines et je pleure chaque jour de savoir que ce ne sera pas votre cas. Ne nous lamentons pas plus sur cette désastreuse condition que vous a imposé la Reine Mère, elle doit avoir ces raisons, de cela je suis sûr, mais cela est au prix de notre nature Valyrienne et cela est fort dommage. Vos dons ont prouvés notre valeur, nous nous devons de transmettre cela. Comme je vous l’ai déjà dit cela reste l’un de nos secret.

Si l’histoire c’est chargé de nous apprendre quelque chose c’est bien que les croyances sont les fondements de l’humanité. Le Nord connaît bon nombre de légendes et a construit le Mur pour éviter que l’une d’entre elle se réalise. Vous lié aux partisans de la foi des Sept est une très bonne idée, bien que cela me désole de vous voir entouré de personnes avec une telle croyance. Les Anciens Dieux Dragons sont pour moi la seule croyance qu’un Valyrien se doit d’avoir et de montrer. Malheureusement je ne vois que trop bien la nécessité de rallier les croyances populaires afin de garder notre pouvoir. Choisissez bien vos alliés mon Prince, que ceux-ci vous soit fidèles pour diverses raisons, veillez toujours à avoir un plan de secour.

Concernant ma flotte, je vous remercie de votre sollicitude mais je puis vous dire que cela avance bien. Vous pourrez bientôt compter sur une flotte digne de vos projets. J’espère d’ailleurs convenir d’un quelconque marché pour augmenter encore mes effectifs.

J’espère que ma lettre vous trouvera à Château Noir en bonne santé, je pense malheureusement que votre accueil sera bien plus rude qu’à Winterfell. Ne vous découragez pas mon ami et restez digne de nos ancêtres.

Monford Velaryon



© Feniix
Revenir en haut Aller en bas
Le Dragon de l'Est
Viserys Targaryen
Le Dragon de l'Est
Valar Dohaeris
Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe 2Sqm
Ft : Harry Lloyd
Messages : 1324
Date d'inscription : 29/12/2016

Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Empty
MessageSujet: Re: Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe   Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe EmptySam 23 Sep - 21:04


Chateau Noir, Lune 2 jour 7 semaine trois.

Lord Monford,

Il est plaisant de recevoir de vos nouvelles après un si long et pénible voyage jusqu'à château noir.

Je vous remercie d'avoir confiance en mes capacités et en mes aptitudes, j'ai en effet fait au mieux pour préserver la paix. J'ai proposé la paix à ses rustres plus proche des sauvageons et des fer-né que des andall et des valyriens que nous somme. J'ai bien peur que ces créatures inférieures que sont les nordiens ne connaissent à peine le mot civilisation. Ils se prépareront sans aucun doute à trahir de nouveau. À nous ce jour d'être prêt et a les vaincre définitivement lorsque le temps sera venu. La miséricorde que mon frère a entreprise sans doute par calcul politique ne démontre au final que sa faiblesse, et son manque de volonté. Quand je serai main du prochain roi, mon neveu, je peu vous assurer que je ne permettrais pas que les traîtres s'en sortent aussi aisément. Aegon le conquérant n'a eu aucune pitié pour ceux qui se sont dressé bêtement face a lui. Le maison jardinier en est la plus grande illustration.

Je vous remercie de votre soutien, si j'ai besoin de vous concernant cette épineuse affaire, je saurais à qui m'adresser. Cependant, j'ai bien conscience de votre position vis a vis de la couronne et du fait que cette histoire peut vous embarrasser auprès de mon frère si elle finie par s'apprendre. Considérez que je ferai appel à votre aide si je n'ai pas d'autre alternative, et que si je le peux, je vous épargnerai cette charge de plus embarrassante. Ainsi agisse les véritables amis, et bien que je sais qu'au fond de votre cœur vous brûlez de me rendre service par amitié, c'est au nom de cette amitié réciproque que je souhaite vous épargner de ce fardeau si j'en ai le choix.

Je prends note de votre conseil Monford, il est bon de savoir que vous êtes là. Parmi tous ses serpents que je dois manipuler avec précaution, il m'est rassurant de savoir que je peu compter sur votre dévouement et votre loyauté en toute circonstance, là ou je dois me méfier de ceux qui déclarent être mes alliés, mais qui peuvent retourner leur allégeance aussi rapidement que le vent tourne.

Rhaegar m'a informé de mon mariage, qui aura lieu en Lune Cinq en semaine quatre, cela me laisse tout juste le temps d'arriver à Dorne sans être préparé et sans avoir l'occasion de discuter avec vous, ni de préparer la réception de l'artefact. Nous en parlerons directement à Dorne, ou vous demeurerai mon invité.

J'ai également des échanges avec Lord Stannis qui sont des plus cordiales, et il me semble un homme de confiance et digne d'interet à l'inverse de ses deux frères. Si vous deviez rebâtir votre flotte, je vous engage, a peut-être contacté le Lord Suzerain pour voir ce qu'il en est du bois qu'il peut vous proposer. Si vous venez de ma part je gage que vous en obtiendrai des prix honnêtes peut être préférentiel par rapport a d'autre Lord Suzerain
Quant à ma santé, elle se porte fort bien. Même la rudesse du Nord ne peu dompter un dragon, et malgré les affronts que me font ces habitants, je garde la tête haute comme cela sied a un prince.

Cordialement,



Prince Viserys Targaryen



Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Sceau01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Empty
MessageSujet: Re: Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe   Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondance entre le Dragon de L'Est et le seigneur Hippocampe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: