RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 Sur la route d'étranges rencontres se font …

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 427
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Sur la route d'étranges rencontres se font …   Sam 1 Juil - 18:24

An 298 lune 13 début semaine 2

Je baillais longuement en m'étirant sur le dos de ma jument, après plusieurs jours de route et de nuit à la belle étoile au chant des oiseaux, nous étions enfin arrivé à une auberge sur la route. Pas question de passer à côté ! J'avais envie d'un lit bien moelleux en comparaison au sol dur sur lequel nous devions passer nos nuits jusque là. De quoi nous éclater le dos en plus de nos chevauchées mouvementées. Nous avions prit l'habitude de faire au moins une course par jours simplement par jeux. Histoire de nous détendre un peu. Et je devais avouer apprécier plus que de raison la compagnie d'Edwyn. Et j’espérais que c'était réciproque.

Je mis pied à terre dans la cours de l'auberge et menais mon cheval dans l'écurie, je remerciais les palefreniers, mais je voulais m'occuper seule de ma jument. J'entrepris donc de la délaisser et pour la féliciter et posais à plat sur ma main une carotte. Telle une lady bien élevé, Galitaca viens prendre très délicatement la racine orange entre ses dents et la broya délicatement. À Loki je laissait ses crocs s'attaquer à quelques lanières de viandes que je lui posais dans la paille. Je lui frottais le pelage et je sortis de la stalle avant de refermer la porte, je donnais une dernière caresse à ma jument et posa mes sacs sur mes épaules avant de rentrer dans l'auberge.

Je reniflais, à part le feu de bois, cela ne sentait rien, pas la transpiration, le vomit ou ce genre de chose. Je demandais deux chambre et deux bidets d'eau. Histoire de nous décrasser un peu de la poussière du voyage. Malgré les petites rivières nous n'avions pus faire que des toilettes sommaires, et je voulais un peu me brosser mes cheveux. C'est ce que je fis. Je lavais aussi mes vêtements et changeai pour le dîner. Voilà ! Demain nous arriverions à la Dent d'Or. Et … à la recherche de Daemon. Je me laissais tomber sur une chaise près du feu, j'avais les cheveux encore mouillé et je ne voulais pas attraper froid. J'aurais l'air maligne moi ! Je poussais un grognement heureux en voyant venir Edwyn et nos assiettes. La porte s'ouvrit et sans le vouloir je me levais aussitôt.

Des manteaux rouges ! Et il y avait Tywin Lannister ! Aussitôt je cherchais parmi les visages et les yeux celui de mon presque frère. La déception et l’inquiétude pointèrent lorsque les derniers manteaux rouges arrivèrent et que Daemon n'y était pas. Je repoussais mon tabouret et je m'avançais vers l'un des gardes et lui tapais sur l'épaule.

« Bonsoir, veillez m'excusez, je suis à la recherche du capitaine Daemon Sand, je ne le vois pas parmi vous … lui est il arrivé quelque chose ?
- T'es sa fiancée petite ? Nan, le capitaine Sand est juste en avance sur nous pour préparer l'arriver du Seigneur Tywin.
- … Je vous remercie. »

Je me laissais tomber de nouveau sur mon tabouret reprenant un rythme cardiaque normal. Je sentis le regard des gardes sur moi mais je les ignorais. J'entendis en revanche quelques murmures sur le fait que maintenant Daemon serait le prince secret de Dorne. Je me sentis pâlir et je me tournais vers l'homme qui avait parlé. Mais qui fut bien vite réprimandé par un de ses supérieurs. Ils n'avaient pas le droit de parler de ça. Mais … Daemon, prince secret de Dorne, l'époux d'Arianne. Je secouais la tête. Jamais Daemon ne ferait ça. Jamais. Je le savais. Je desserrais la main sur mes pauvres couverts qui n'avaient rien demandé du tout. Je secouais le poignet pour me détendre les muscles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 110
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Re: Sur la route d'étranges rencontres se font …   Dim 2 Juil - 6:04

Après des jours sur la route à dormir à la belle étoile, la prochaine étape de leur voyage se dessinait enfin devant le musicien du Bief et la guerrière de Dorne. La Dent d'Or n'était plus qu'à une journée de voyage, et tout habitué de la route qu'il fut, apercevoir une auberge n'était clairement pas refus. Un bon lit ne serait pas de trop pour dénouer son dos endolori par tout ce temps passé à cheval. La bonne humeur était donc au rendez-vous pour cette soirée dans les terres de l'Ouest.

Après s'être convenablement occupé des animaux, qui avaient tout autant mérité une bonne nuit de repos, Edwyn et Boadicée entrèrent dans l'auberge, où ils demandèrent deux chambres. Ils rêvaient toux deux de se laver de la poussière qui leur collait à la peau.
Le Bieffois put donc se défaire de ses vêtements avant de se nettoyer conscieusement à l'eau fraîche du bidet. N'ayant rien oublié de ses anciennes manières de noble, et appréciant toujours autant les belles choses, il prit le temps de mettre en ordre sa tignasse de boucles blondes qui d'ordinaires lui tombaient en bataille sur le visage avant d'enfiler une chemise propre et des chausses de cuir. Pour la première fois depuis Castral Roc, il ressemblait de nouveau à un noble en voyage.

Quand il retrouva la salle de l'auberge, il vit que Boadicée l'attendait déjà. Il demanda donc au tavernier de les servir, avant d'amener galamment les assiettes. Le salle sentait les légumes, la viande d'oiseau cuite et le vin dans une sorte de mélange qui réconfortait le Bieffois. Ils commencèrent donc à manger de bon coeur.

Mais c'est à ce moment que la porte s'ouvrit pour laisser place à uune délégation de Manteaux Rouges qui précédait nul moins que le suzerain de terres de l'Ouest, Tywin Lannister en personne. Edwyn avait beau ne l'avoir jamais vu, il n'y avait aucun doute à avoir sur l'identité de cet homme que l'âge n'avait rendu que plus charismatique encore.
Il ne retint pas son amie quand elle s'en alla aussitôt s'enquérir de son frère auprès de l'un des gardes, qui eut une réponse négative. Le Bieffois se voulut réconfortant auprès de Boadicée.

-Ne t'en fais pas, tu vas le trouver! On sera demain à la Dent d'Or, je suis sûr que le Capitaine des Manteaux Rouges sera facile à localiser.

Les Lannister n'étaient sans doute pas du genre à se déplacer sans faire en sorte d'être ignoré des passants. Edwyn ne se faisait pas de soucis, Daemon Sand ne serait pas difficile à trouver.
Mais, alors qu'il se faisait ces réflexions tout en avançant la main pour saisir un fruit, il vit un autre garde s'asseoir à leur table, à côté de Boadicée, comme s'il y avait été invité, se collant clairement beaucoup trop à son amie aux cheveux roux.

-Alors beauté, on cherche le Capitaine? J'peux peut-être t'aider à le trouver, stu vois ce que je veux dire.

Lui dont la colère, si rare, tenait du record, le sang du Bieffois ne fit qu'un tour en voyant cette scène. Sa voix encore calme se fit entendre, la menace sourdant cependant.

-Je ne vois pas vous avoir convié à cette table, et mon amie non plus d'ailleurs. Veuillez vous écarter de là.

Le garde leva les yeux vers lui comme s'il venait seulement de se rendre compte de sa présence. Manifestement, le Bieffois représentait le cadet de ses soucis. Décidément, l'Ouest ne tenait pas toujours ses promesses.

-J't'ai demandé ton avis, l'efféminé? Je travaille pour Lord Tywin moi, ton invitation j'm'en tape.

Sans même laisser à Boadicée le temps de répliquer, Edwyn se leva, le visage fermé. Certes, il était le septon défroqué, le presque mestre et le troubadour errant. Mais il serait une grossière erreur que d'oublier qu'il avait été dans un premier le fils du seigneur de Cendregué. Certes, il n'avait jamais vu son sang noble sur un piédestal, il avait quitté les siens pour vivre comme il l'entendait. Mais il n'acceptait pas pour autant de se voir, lui ainsi que les personnes qui lui étaient chères, méprisés.

-Je suis Edwyn de la maison Cendregué, vassal des Tyrell, eux-même alliés des Lannister que tu prétends servir. Laisse immédiatement mon amie tranquille où je jure devant les Sept de te le faire payer.

La voix du Bieffois avait sonné avec tant de charisme et d'assurance que les conversations se turent aussitôt dans la salle, l'attention se portant immédiatement sur cet étrange homme aux traits étrangers qui parlait comme le noble qu'il prétendait être. Il ne protégeait pas Boa parce qu'elle était bâtarde et lui noble, ou parce qu'elle était une femme, il la protégeait car il tenait à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzerain des Terres de l'Ouest
avatar
Suzerain des Terres de l'Ouest
Valar Dohaeris

Ft : Charles Dance
Multi-Compte : Catelyn Stark - Barristan Selmy - Barbara Bracken
Messages : 953
Date d'inscription : 19/11/2016

MessageSujet: Re: Sur la route d'étranges rencontres se font …   Ven 21 Juil - 12:20

Sur la route d'étranges rencontres se font …

An 298 - Lune 13 - Début semaine 2



feat. Boadicée Sand & Edwyn Cendregué

La Dent d’Or était proche ; il en reconnaissait l’approche aux paysages qu’il traversait, accompagné de son escorte de Manteaux Rouges. Ils chevauchaient depuis maintenant une dizaine de jour, ne s’arrêtant que pour les heures de repas, pour faire boire les chevaux et pour dormir, s’arrangeant toujours pour trouver un endroit agréable et sûr pour les nuits du suzerain de l’Ouest ; tantôt sous sa tente, tantôt dans une auberge aux fréquentations honnêtes qui se trouvait sur leur route. Le Vieux Lion ne se plaignait pas du voyage. Le temps était relativement clément depuis son départ de Port-Réal et ils n’eurent à essuyer que quelques rares ondées. De ce fait, il ne prit que très peu de retard par rapport à la date qu’il avait communiqué à Lord Leo Lefford quant à son arrivée à la Dent d’Or. Il avait même envoyé son Capitaine à l’avant, Ser Daemon Sand, pour qu’il gère et prépare, de concert avec les Lefford, l’arrivée du Lion de Castral-Roc. Il se retrouvait donc avec le reste de son escorte de Manteaux Rouge montés – une vingtaine d’hommes – ainsi que de quelques charrettes transportant vivres, eau potable, tentes, et effets personnels de Lord Tywin. Ce dernier ouvrait la marche, encadré de Ser Forley Preste et de Ser Ilyn Payne. Il jeta un bref coup d’œil vers le ciel tout en chevauchant au trot sur le chemin légèrement meuble suite à l’averse de la nuit passée. Au vu de la luminosité et de la position du soleil, l’heure de faire halte pour se restaurer approchait. Il ralentit l’allure, se tourna vers Ser Forley :

Ser Forley, partez à l’avant et trouvez-moi un lieu où nous pourrions faire halte pour nous restaurer.

A vos ordres, Lord Tywin répondit-il avait d’éperonner son cheval et de partir à l’avant au galop. A peine eut-il disparu de son champ de vision qu’il réapparut subitement au loin sur le chemin. Il ralentit sa monture à l’approche de la délégation et fit son rapport au Vieux Lion :

Une auberge, mon Seigneur, toute proche. A cette allure, nous y serons en moins de vingt minutes.

Lord Tywin acquiesça du chef et relança son blanc destrier au trot plus soutenu. Effectivement, il ne se passa pas vingt minutes avant que des odeurs de cuisson ne se fassent sentir et qu’un bâtiment n’apparaisse à l’horizon. L’auberge était grande et l’écurie permettrait – à supposer qu’elle ne soit pas déjà bien pleine – d’accueillir sans difficulté les chevaux de son escorte. Mettant pied à terre, il observa un moment les alentours puis confia les rênes au garçon d’écurie qui venait s’occuper de sa monture sans un mot ni même un regard pour le jeune homme puis il se tourna vers Ser Ilyn :

Ser Ilyn, veillez à ce que les chevaux soient bien soignés, nourrit et reçoivent suffisamment d’eau. La Dent d’Or est proche ; nous y serons ce soir ou demain matin. Inutile de charger donc nos charettes en vivres supplémentaires. De l’eau, éventuellement…Lorsque vous en aurez terminé, rejoignez-nous.

La tête peu avenante de Ser Ilyn s’inclina vers l’avant pour signifier son approbation puis il disparut dans les écuries de l’auberge. Quant au Vieux Lion, il suivit ses hommes vers la porte d’entrée de l’auberge. Lorsqu’il fut à l’intérieur, il découvrit un endroit bien tenu, agréable et peu peuplé, laissant une grande partie de la salle à disposition pour ses hommes. Il repéra quelques clients qui avaient tourné la tête vers lui à son entrée mais les ignora bien vite, ne prenant pas le moins du monde attention à la jeune fille rousse qui était venue s’adresser à l’un de ses hommes entrés après lui, bien qu’ayant clairement entendu le nom de « Daemon Sand » sortir de sa bouche. Rapidement, l’aubergiste vint à lui ; un homme à la panse prépondérante et au tablier tâché de graisse et de vin. Son visage rubicond transpirait à grosses gouttes mais il n’était que politesse et servitude à son égard.

Quel honneur, Lord Tywin, de vous recevoir vous et vos hommes, dans mon humble auberge ! Soyez le bienvenu !

Merci. Veillez préparer une vingtaine de couverts. Je désire déjeuner dans les plus brefs délais.

Mon Seigneur n’aura pas à attendre longtemps, vous avez ma parole.

Puis il s’éclipsa après moults courbettes et révérences, désignant une table plus petite non loin de l’âtre de la cheminée, capable d’accueillir cinq-six personnes. Il allait y prendre place lorsque des exclamations de voix fortes se firent entendre de l’autre côté de la salle. Il se retourna vers cet endroit et vit à nouveau cette jeune femme rousse, à côté de laquelle se trouvait un de ses gardes derrière lequel un homme à l’apparence étrange se tenait debout. Désirant pouvoir déjeuner en paix, il entreprit de régler ce problème par lui-même et se rendit droit vers eux, son armure et ses bottes faisant grand bruit à mesure qu’il approchait. De sa haute stature, il contempla d’un air sévère son garde et s’adressa à lui en premier :

Dehors, immédiatement.

Ser Ilyn, qui entrait juste à cet instant précis, fut interloqué par ce silence et regarda d’un air surpris le garde se lever et se diriger, l’air contrit, vers la porte d’où lui-même venait.

Ser Ilyn, veillez à ce que cet homme ne reçoive ni eau ni nourriture jusqu’à notre arrivée à la Dent d’Or. Que cela lui serve d’avertissement. Au prochain écart de conduite en ma présence, vous le transférerz de régiment et le veillerez à ce qu’il se trouve en première ligne, si d’aventure la guerre frapperait à nouveau à notre porte.

Ser Ilyn darda un regard méprisant sur l’homme qui passait à ses côtés et le suivit à l’extérieur. Une fois la porte refermée, Lord Tywin se retourna vers la jeune femme :

Navré pour cet incident, ma Lady. Vous êtes ?

Puis il se tourna vers le jeune homme dont il l’avait entendu se présenter au soldat quelques instants plus tôt :

Edwyn de la Maison Cendregué, c’est cela ?

Il observa le jeune homme des pieds à la tête un moment, surpris par l’accoutrement de ce dernier. Puis il laissa son regard osciller de l’un à l’autre, attendant avec calme leur réponse à ses questions.

© DRACARYS





AWARDS 2017 !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 427
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Sur la route d'étranges rencontres se font …   Ven 21 Juil - 17:05

Je souris à Edwyn qui me rassura u peu sur les chances de retrouver Daemon à la Dent d'or. Il serait effectivement plus facile d'avoir des renseignements là bas. Je tendis la main pour prendre ma coupe tout en caressant machinalement du bout des doigts le tissu aux deux motifs qui me servait de ceinture. Je refusais de m'en séparer , et comme je ne pouvais le porter en turban j'en faisais une ceinture ... Le tissus que Daemon m'avait offert il y a treize quatorze ans ... J'avais raconté l'histoire à Edwyn pendant nos périodes de chevauché. Alors que j'allais poursuivre à voix basse la discussion avec Edwyn, je sentis une armure me frapper dans le bras et une main se poser sur ma cuisse. ... Garde ou pas garde sous la responsabilité de Daemon et au service du lord en rouge et or, lui il allait s'en prendre une. J'étais fatiguée, ma patience était à bout et je voulais juste être tranquille. Et sans aucun doute réclamer , comme une sale gosse mal élevée, un peu de musique à Edwyn. Mais ce denier réagit avant moi et m'étonna quand il se dressa de toute sa taille, malgré sa petite carrure , et envoya plus ou moins bouler le garde qui venait de l'insulter en usant de son statue de noble. Entre lui et Robb ... À croire qu'ils faisaient un concours ! Je sentis le garde se tendre et ouvrir la bouche pour répliquer avant de se figer. Je me tendis.

Lord Tywin en personne venait chasser le garde et le priver d'eau et de nourriture en deux phrases. Et d'à moitié le condamner à mort à la prochaine guerre s'il recommençait. Comme si ce garde n'était qu'un sale gosse à punir. J'étais assez petite de base mais entre Edwyn et le grand lord en armure ... Très mal à l'aise je rentrais un peu la tête dans les épaules. Je n'avais jamais demandé à attirer l'attention moi sur ce coup là moi ! Je me levais quand même et m'inclinais profondément. Faire une révérence sans robe serait ridicule. Et c'était tout aussi poli. Je me fis quand même la réflexion de trouver une robe et de la passer à a prochaine auberge. Savait-on jamais ce qu'il pouvait se passer. En tout cas Daemon avait trouvé un excellent lord à servir. Je fis un sourire en cherchant à chasser ma nervosité

" Je vous remercie de votre intervention Lord Tywin. Mais ne soyez pas navré par le comportement de ce soldat, vous n'y en êtes pour rien. Je suis simplement Boadicée Sand. C'est un immense honneur de vous rencontrer Lord Tywin "

Je n'étais pas du tout à l'aise, la preuve  en était que je n'arrêtais pas de rouler entre deux doigts le bord doux du tissu noué autour de ma taille. J'étais réellement impressionnée par ce grand noble au port altier qui dégageait un aura de calme et de menace.  On aurait dit un roi des temps anciens. Je n'osais plus m'asseoir. Je n'avais pas le droit à la moindre minuscule et plus petite erreurs il pourrait peut-être le faire payer à Daemon. À croire que je le craignais plus que le fiancé de la princesse de Dorne. Aurais-je dû me présenter comme une Snow ? Non. Même si j'avais la carnation du nord et encore, malgré toute ces années, un léger accent de là bas, je portais ma tenue du sud même si au bout de la chaîne argenté pendait le pendentif de loup en pleine course offert par Robb.

Entre Edwyn qui avait dit tout haut son statue de noble et le lion lord ... Je n'étais pas des plus à ma place. Dans le dos du vieux lord je vis l'aubergiste s'agiter sans savoir quoi faire. Ne t'inquiète pas vieux tu n'es pas le seul perdu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 110
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Re: Sur la route d'étranges rencontres se font …   Lun 24 Juil - 8:47

Edwyn sentit que l'attention s'était portée sur lui, alors qu'il menaçait clairement le Manteau Rouge. Il n'était même pas sûr de pouvoir vraiment faire quoi que ce soit malgré le prestige de son nom, mais la colère brillait dans ses yeux d'étranger, et malgré son étrange silhouette, il pouvait sembler impressionnant.

Cependant, ce n'est pas l'entreprenant rustre qui brisa le silence, mais personne de moins que le suzerain de l'Ouest en personne. L'immobilisme de la salle fut alors total, les convives retenant leur souffle comme pour éviter la fureur du Lion. Même le Bieffois, d'habitude si méprisant des convenances et des statuts hiérarchiques, ne pouvait que se sentir profondément impressionné par le charisme du bouclier de Port-Lannis.

Ce dernier régla le problème du garde en moins de temps qu'il le faut pour le dire, et Edwyn suivit des yeux ce dernier quitter la salle, accompagné par un chevalier taciturne. Cependant, il reporta immédiatement son attention sur son amie, qui remerciait le noble et se présentait. Quand les yeux du Vieux Lion se portèrent sur lui, il inclina la tête, aussi bien en termes par reconnaissance que par respect. Il ne respectait pas tant son simple titre de Lord -qui ne rêvetait au final que peu d'importance à ses yeux-, que le pouvoir réel, le charisme dont il disposait. Edwyn n'était pas attirés par les noms, mais par les personnes.

-C'est bien mon nom, Lord Tywin. Merci à vous d'être intervenu.

Il avait bien conscience que pour l'austère et froid gouverneur de l'Ouest, ses traits étrangers devaient sembler particulièrement déroutants malgré le nom Bieffois qu'il portait. Peut-être même doutait-il qu'il était effectivement la personne qu'il clamait être. Mais il se tenait calmement, observant le Suzerain de l'Ouest d'un air digne et respectueux, sa posture caractérisée par l'élégante nonchalance qui était la sienne, et qui n'était pas dépourvue d'étiquette, il fallait bien l'avouer.

-C'est un honneur de pouvoir constater par moi-même la droiture dont se réclament les Lions du Roc. Nous n'avons pas grand chose, mais je vous prie de bien accepter de partager notre table, en remerciement.

Edwyn eut un léger signe de la main en direction de leur propre table, et il fit bien car il voyait l'aubergiste revenir vers Lord Tywin avec l'air de se demander ce qui pouvait bien de passer au sein de sa taverne. Mais Edwyn avait suffisamment économisé de ses gains en tant que musicien sur les routes de l'Ouest pour se permettre ce geste, certes symbolique qu'autre chose, mais pas vide de sens pour autant. L'artiste fit un geste de la main en direction de l'aubergiste pour qu'il dresse le repas du seigneur de Castral-Roc à leur table. Il n'avait certes pas demandé à son amie aux cheveux rouges, mais il savait qu'elle approuverait. Boadicée avait son sens de l'honneur, et elle voudrait elle aussi, remercier de le seigneur de l'Ouest. Et puis, Edwyn avait vu nombre de villes et rencontré nombre de lords au cours de ses voyages, mais c'était bien la première fois qu'il faisait la rencontre de quelqu'un de l'envergure de Lord Tywin. Il semblait correspondre à ce que la légende dit du Lion du Roc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzerain des Terres de l'Ouest
avatar
Suzerain des Terres de l'Ouest
Valar Dohaeris

Ft : Charles Dance
Multi-Compte : Catelyn Stark - Barristan Selmy - Barbara Bracken
Messages : 953
Date d'inscription : 19/11/2016

MessageSujet: Re: Sur la route d'étranges rencontres se font …   Ven 4 Aoû - 12:09

Sur la route d'étranges rencontres se font …
Dans une auberge des Terres de l'Ouest | An 298 - Lune 13 - Début semaine 2 | Feat.
Boadicée Sand & Ser Edwyn Cendregué


Le regard du Vieux Lion passait silencieusement d’Edwyn à Boadicée, sondant l’un comme l’autre de ses yeux qui semblaient vouloir vous lire jusqu’aux tréfonds de l’âme. Le geste d’Edwyn Cendregué le fit se retourner pour constater que l’aubergiste n’était qu’à quelques pas de lui, le visage rouge et le regard étonné de la scène qui venait juste de se produire sous son toit. Il lui fit comprendre d’un léger signe de la tête qu’il allait accepter la proposition d’Edwyn et qu’il pouvait poursuivre les préparatifs à sa table. Puis il se retourna vers le Bieffois :

Pourquoi pas Ser Edwyn.

Et il se dirigea vers leur petite table et prit place face à eux tandis que l’aubergiste transférait sa coupe de vin et sa carafe de la table qui était initialement destinée au Lion du Roc à celle d’Edwyn et de Boadicée.

Rajoutez deux coupes supplémentaires. lui ordonna-t-il. L’aubergiste courba l’échine et s’empressa d’obtempérer, revenant quelques instants plus tard, en trottinant, vers ses clients. Pendant ce temps, le Vieux Lion avait soigneusement étudié la jeune femme. Une bâtarde de Dorne au physique cependant atypique pour une personne de cette région et ayant à son cou un étrange pendentif.

Vous êtes une énigme, Lady Boadicée. Une bâtarde de Dorne qui pourtant a l’air d’avoir d’autres origines que du sang purement dornien dans les veines, accompagné d’un noble du Bief sur mes terres et portant un pendentif à l’emblème de la maison Stark. Vous semblez en être fière pour l’arborer ainsi impunément sur un territoire qui pourtant est loin d’être un ami du Nord…

Il laissa un long moment son regard qui se fit dur et inquisiteur planer sur la jeune femme puis, après avoir bu une gorgée de vin, il se concentra sur Edwyn Cendregué :

Mon dernier passage dans le Bief ne m’a guère permis de saluer votre père, Ser Edwyn. Comment se porte Lord Androw ? Vous lui transmettrez mes amitiés lorsque vous le reverrez, je vous prie.

La physionomie d’Edwyn était réellement atypique ; d’autres clients de l’auberge lui jetaient aussi de temps en temps un petit regard en biais avant de chuchoter entre eux…Peut-être se demandaient-ils aussi ce que deux jeunes gens pouvaient bien avoir de si spécial pour que le suzerain de l’Ouest ne daigne s’asseoir et se restaurer en leur compagnie…Et ils n’étaient pas les seuls à se poser cette question :

Puis-je vous demander ce que vous faîtes sur mes terres et quelle est votre destination ?

© Feniix





AWARDS 2017 !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 427
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Sur la route d'étranges rencontres se font …   Ven 4 Aoû - 12:36

… Edwyn avait invité le lord seigneur de l'ouest à notre table. J'avais très envie d'un coup de le frapper. Mais pourquoi avait-il fait ça ? On aurait put très bien simplement le remercier et retourner à nos places. Ah oui euh non … Politesse oblige de proposer. Et alors pourquoi ce lord avait accepté ?! Les bâtards n'étaient pas censé représenter la lie de la société ? Surtout dans l'ouest ? Je crois qu'il ne fallait plus chercher à comprendre. Je me rassis lorsqu'Edwyn fit de même et regardai distraitement l'aubergiste apportait une cruche de vin et trois coupes. Coupé d'eau j'avais le droit ?

Je n'aimais guère sentir les regards des hommes peser sur moi, mais j'aimais encore moins le regard du seigneur de l'ouest. Pas qu'il était remplit d'un désirs libidineux, mais à cause du jugement qu'il portait, et j'avais l'impression qu'il fouillait en moi jusqu'à me traverser de part en part. Quoi ? Je portais si mal le pantalon ? C'était si choquant que ça ? Je conservais un regard neutre mais je brûlais d'envie de saisir la main d'Edwyn et de la serrer. Je me contentais de simplement les poser sur le socle de la coupe sans pour autant la porter à mes lèvres. Le début de la phrase du vieux lion me fit esquisser un petit sourire et je me baissais légèrement le regard en hochant la tête.

« Vous avez raison Lord Tywin, je ne suis pas une sang pur Dorniene. Ma mère était une servante de Fort Terreur, j'ai passé quelques années dans le Nord avant que mon père ne me ramène avec lui. Quand au pendentif, il s'agit d'un cadeau du jeune Robb Stark que j'ai rencontré à Port Réal. Il s'agit plus pour moi d'une marque d'amitié que celle d'une maison. N'y voyez, je vous pris, aucune insulte Lord Tywin. Quand à ma présence aux côté de essire Edwyn, notre rencontre était purement fortuite. »

Je priais mes dieux pour que Edwyn taise comment nous nous étions rencontré. Ce n'était pas la peine de le raconter. Mais afin d'éviter de froisser le Lord de l'ouest je passais le pendentif sous mon haut et je me sentis rassurer en sentant la fraîcheur du métal sur ma peau. Je respirais profondément. J'avais survécu à la confrontation avec un noble que j'avais obligé à s'agenouiller lui et ses amis devant Robb, j'allais pouvoir survivre face … Oui non en fait je n'avais probablement aucune chance de survivre si je ne faisais pas attention. Pourquoi attirais-je tant l'attention ? Je ne portais rien d'extraordinairement voyant, j'avais été polie sans rien laisser paraître que je voulais quoi que ce soit d'homme … Je voulais juste passer une soirée paisible à rire avec Edwyn … Même si lui aussi attiré les regards. Dont le mien. Je regardais un instant Ed' et je me sentis plus calme. Il était là, avec son apparence si incroyable, je pouvais m'appuyer sur lui. Je caressais de nouveau le socle de la coupe du bout des doigts. Ah … La fameuse question ! Mais à quand allait-on arrêter de la poser « Pourquoi voyagez vous et où allez vous ? ». Je jetais un regard à Edwyn le laissant répondre à la première partie de la question.

« Et bien, pour vous répondre Lord Tywin, nous nous rendons pour l'heure à la Dent d'Or. J'espère y voir un ami que je n'ai pas vu depuis des années … »

Je me fis un paris mental qu'il poserais des questions sur cet ami. À mins qu'il ne m'est entendue parler avec les gardes. Mais dans ce cas il me demanderait depuis quand je connaissais Daemon. Ou alors, il s'en ficherait totalement et poursuivrait simplement sa conversation avec Edwyn en m'oubliant. Je n'étais pas familière de conversations avec grands seigneurs. Et je n'aimais pas ça. Je jetais un œil dans ma coupe, elle était remplit. Je n'allais certainement pas la boire maintenant et le ventre vide. J'aurais préféré de l'eau. Je laissais le vin dans ma coupe en reportant mon attention sur les deux hommes. Pitié Ed … Sois bon pour nous deux …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wanderer Lord
avatar
The Wanderer Lord
Valar Dohaeris

Ft : Yuuji Kamijou
Multi-Compte : Robb Stark
Messages : 110
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: Re: Sur la route d'étranges rencontres se font …   Sam 5 Aoû - 11:34

Lord Tywin venait d'écarter leurs soucis momentanés avec un charisme et une prestance qui ne démentait nullement la réputation des Lions du Roc. Edwyn gardait contenance en face de lui et aux côtés de son amie, mais il ne pouvait rester indifférent à l'aura du Lion. Il était impossible de l'être de toute façon.

Edwyn prit place à la table en même temps que le seigneur de l'Ouest alors qu'il venait d'accepter leur invitation. Lui-même se surprenait d'avoir laissé approcher si près de lui un noble d'une telle envergure, lui qui était considéré comme fou par la moitié du Bief. Mais il n'était pas question de reculer.

Le suzerain de l'Ouest se tourna dans un premier temps vers Boadicée, identifiant d'un seul regard acéré tout ce qui pouvait sembler étonnant chez elle. Il était vrai que la guerrière des sables de Dorne n'était clairement pas comme les autres. C'était ce que Edwyn aimait chez elle. Il n'était pas homme à s'embarasser de la compagnie de personnes qui lui semblaient inintéressantes. Cela expliquait sans doute sa solitude de ses dernières années, avec laquelle il avait su si bien s'accommoder. La Dornienne répondait de toute façon très bien à Lord Tywin, dissimulant ensuite le pendentif dans ses vêtements. Edwyn avait déjà entendu cette histoire, cette amitié avec l'héritier du Nord durant le temps de son passage à Port-Réal. Quelle tristesse, un loup retenu derrière des barreaux.

Après avoir pris une bouchée, il reposait sa fourchette quand le Lannister se tourna vers lui, s'adressant à lui en termes polis, bien que protocolaires. Il était certain que la conversation tournerait dans un premier temps autour de leurs statuts de noblesse respectifs ainsi que sur leurs familles. La main d'Edwyn se crispa durant une infime seconde sur le couvert qu'elle reposait quand le nom du seigneur son père fut évoqué, bien que cela fut inévitable dans un échange tel que celui-ci. Il garda cependant contenance et répondit avec la même politesse à son illustre interlocuteur:

-Lord Androw se porte bien, Lord Tywin, je vous remercie de vous en soucier. Il se peut que je ne le revoie pas avant longtemps au vu de ce voyage que j'ai entreprit, cependant vos salutations seront transmises. Si votre prochain voyage dans le Bief vous le permet, n'hésitez pas à nous rendre visite à Cendregué, ma famille sera ravie de vous y accueillir comme il se doit.

Sans doute ne serait-il jamais là pour le constater de lui-même, cependant Edwyn était certain de ne pas commettre d'impair vis-à-vis de sa maison avec cette invitation. Le seigneur son père était un homme avide de pouvoir, admiratif des personnalités au sens politique plus aiguisé sur le sien. Accueillir au château de Cendregué l'illustre Tywin Lannister ressemblerait sans doute à une consécration pour Lord Androw.

-Je suppose que les félicitations sont de rigueur pour les fiançailles de votre fille avec Loras Tyrell, lord Tywin. Le Bief et l'Ouest se rapprochent par votre entremise, ce qui ne peut être qu'une bonne chose pour la paix.

Il était presque difficile à Edwyn d'évoquer ces mondanité au vu de son caractère. Mais il n'était pas pour autant un idiot ni un ignorant. Il serait faux, sinon dangereux, de ne voir en lui qu'un presque fou parcourant les routes sans aucun but. Il était infiniment plus complexe que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzerain des Terres de l'Ouest
avatar
Suzerain des Terres de l'Ouest
Valar Dohaeris

Ft : Charles Dance
Multi-Compte : Catelyn Stark - Barristan Selmy - Barbara Bracken
Messages : 953
Date d'inscription : 19/11/2016

MessageSujet: Re: Sur la route d'étranges rencontres se font …   Mar 15 Aoû - 12:29

Sur la route d'étranges rencontres se font …
Dans une auberge des Terres de l'Oues | An 298 - Lune 13 - Début semaine 2 | Feat.
Boadicée Sand & Ser Edwyn Cendregué


Lord Tywin se mit à couper sa viande et à manger tout en écoutant Boadicée et Edwyn répondre à ses questions. Il n’attardait guère son regard bleu acier sur l’un comme sur l’autre ; il passait plutôt d’une façon assez rapide de l’un à l’autre pour venir se replonger dans son assiette ou dans son verre de vin. Il nota la façon dont Boadicée cacha le pendentif sous ses vêtements, comme gênée de sa remarque. Il posa alors ses couverts, finit de mastiquer, but une gorgée de vin et répondit à la jeune Dornienne :

Je vois…Et votre ami est Robb Stark ?

Il sonda la jeune femme du regard pendant un moment qui parut durer plusieurs minutes, puis repris la parole :

J’ai rencontré le jeune Stark durant mon séjour à Port-Réal avant de reprendre la route… Un jeune homme…intéressant… bien qu’insolent… Vous comptez des amis haut placés Lady Boadicée…Robb Stark et à présent voilà que vous rencontrez…de façon fortuite…Ser Edwyn Cendregué et que vous mangez en ma compagnie…Qui d’autres d’importants connaissez-vous ma Lady ?

Puis il but à nouveau une gorgée de vin :

Le hasard fait décidément bien les choses car je me rends moi aussi à la Dent d’Or. Mon Capitaine Ser Daemon est parti à l’avant pour préparer mon arrivée. Vous le connaissez peut-être aussi…Après tout c’est un Sand…comme vous…

Il n’avait jamais été très tendre envers son jugement sur les bâtards. Il les tolérait toutefois déjà plus que les catins et Boadicée Sand se tenait suffisamment bien pour qu’elle entre dans son cercle de tolérance. Il reprit ensuite une bouchée de viande, puis une seconde et reporta son attention sur Edwyn Cendregué :

Dois-je comprendre par là que vous partez sans l’assentiment de Lord Androw ? Ou que ce voyage sera très long ? Comment ferez-vous alors pour transmettre mes salutations au Seigneur votre père Ser Edwyn ? Mais si d’aventure je devais me trouver non loin de Cendregué, j’irais saluer votre père et lui dire que j’ai eu la surprise de vous croiser…en compagnie d’une Sand…

Son regard se fit soudain dur. Il désapprouvait cette compagnie, ce noble du Bief accompagné d’une bâtarde de Dorne…deux régions ennemies qui plus est. Il reçut néanmoins les félicitations d’Edwyn et l’en remercia :

Merci Ser Edwyn. Bief et Ouest ont toujours été proches. Il était cependant temps de rendre cette proximité et cette amitié officielle… Peut-être êtes-vous les précursseurs d’un rapprochement entre le Bief et la Principauté de Dorne ?

© Feniix





AWARDS 2017 !!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorne
avatar
Dorne
Valar Dohaeris

Ft : Erin Chambers
Multi-Compte : Abigaëlle Rowan Arya Stark
Messages : 427
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Sur la route d'étranges rencontres se font …   Mar 15 Aoû - 13:50

J'avais l'impression que le regard acier du vieux lion me disséquait à chaque fois qu'il venait sur moi. Je réussis néanmoins à me mettre à manger en prenant mon temps pour mastiques chacun de mes bouchées. Même si mâcher du sable aurait eut plus de saveur à cet instant tant j'étais tendue. Visiblement sa rencontre entre lui et Robb ne s'était pas bien passé. Mais je hochai la tête lorsqu'il me demanda confirmation si Robb était bien mon ami. S'il avait été insolent c'était que j'avais sûrement déteint sur lui. J'allais lui demander quelques précisions dans ma prochaine lettre que je lui enverrait en arrivant à la Dent d'Or. Je soutiens son regard avant de le baisser de nouveau sur le contenue de mon assiette. J'avais l'impression de repasser devant mon père qui s'assurait de mes aptitudes et de mes connaissances quand j'étais plus jeune. Cela avait relevé de la torture pour moi … Qui d'autre ? Je levai de nouveau les yeux de mon assiette et répondis très prudemment :

« Je suis la fille du maître d'armes de La Grâcedieu My Lord. J'ai tenue souvent compagnie à Lady Ynis Allyrion, j'ai dû remplacer quelques fois mon père lors de certains rassemblements de vassaux lorsqu'il ne pouvait venir, j'y ai rencontré Cletus Ferbois et le Prince Quentyn Martell … Et concernant Ser Daemon, je le connais My lord, j'ai passé quelques temps près de lui avant son écuyage … »

Je me tus. Pas la peine d'en rajouter plus. Il n'avait pas à connaître mes relations avec Daemon. Même si nous étions simplement amis. Il n'y avait rien à dire là dessus. Durant ma petite réponse, j'avais regardé droit dans les yeux le lion. Je n'aimais pas son regard. Mais je ne mentais pas, je n'avais aucune raison de détourner le regard. J'enroulais mes doigts autour de la coupe de vent coupé d'eau et en bus une gorgée. Qui me brûla la gorge face aux reproches à peines voilés de Lord Tywin contre Edwyn qui voyageait avec moi. Je sentis l'insulte sous le mot Sand comme un coup de poing. Pire encore que les gamins de Fort Terreur. Mais je ne dis rien et je repris une bouchée de mon plat pour faire passer cette sensation de brûlure.

Je haussais un sourcil lorsqu'il parla d'un rapprochement entre le Bief et Dorne. S'il voulait parler d'Arianne … Il se trompait lourdement. Du moins de mon point de vue. Quand à moi, j'étais une bâtarde. Certes avec beaucoup de connaissances hauts placées que j'avais rencontré grâce à mon père et à ces nombreux déplacements, mais en soit je n'avais rien d'extraordinaire. Si ce n'est ma capacité à rencontrer des gens trop importants pour moi. Je croisais le regard de Lord Tywin avant de tourner la tête vers Edwyn. À mes yeux, il n'était pas réellement bieffois, et j'oubliais bien souvent son titre de noblesse. Je lui préférais celui de voyageur et amis. Je repoussais du bout de ma fourchette la viande dans la sauce toujours plus mal à l'aise qu'avant. J'avais envie de disparaître sous terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Sur la route d'étranges rencontres se font …   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la route d'étranges rencontres se font …
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Que font les autorités haitiennes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Ouest-
Sauter vers: