RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

Partagez | 
 

 Les liens du sang [Correspondance avec Catelyn Stark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 894
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Les liens du sang [Correspondance avec Catelyn Stark]   Jeu 8 Juin - 7:11

A destination de lady Catelyn Stark, dame suzeraine de Winterfell et du Nord.

An 298, lune 12

Ma dame, ma chère mère,

J'espère que cette lettre vous trouve à Winterfell heureuse et en bonne santé. Je suis bien triste de ne pouvoir le constater par moi-même pour le moment.
Mais, comme notre seigneur mon père vous l'a sans doute appris, je pars bientôt pour le Nord en compagnie du Prince Viserys Targaryen dans une expédition en direction du Mur, qui passera bien sûr par Winterfell. Oh, ma chère mère, comme mon coeur s'enflamme par avance à cette seule idée, comme je ne puis contenir mon impatience à l'idée de vous serrer enfin dans mes bras, même si ce retour ne saurait être que temporaire! Ne pas avoir l'honneur de vous connaître ne m'empêche nullement, ni de vous aimer, ni de me languir de vous.

J'ignore exactement comme s'est déroulée la vie à Winterfell sans moi, qui ai grandi aussi loin de vous. Mais il ne s'est pas passé un jour entre les murs de cette capitale sudière sans que je ne pense à vous, et que je ne ressente la tristesse d'être loin de ma famille. Comment vont mes frères et mes soeurs? Comment s'est déroulée la venue de Theon Greyjoy après la rebéllion des Iles de Fer? Je vous en prie, parlez moi de toutes ces choses dont je ne devrais pourtant rien ignorer.

Si je compte les jours qui nous séparent de nos retrouvailles, je ne peux m'empêcher également de ressentir de la peur. Peur de ne pas être à la hauteur des responsabilités qui m'incombent, de décevoir les attentes de ma famille. J'ai conscience de la chance immense qui m'a été donnée de naître au sein des Stark, avec comme père un modèle de droiture et de dévouement, et comme mère la plus forte des femmes de tout le continent. J'espère de tout mon coeur ne pas faillir à mon nom, après toute une vie passée loin de vous.

La vie au Donjon Rouge m'inspire des sentiments contrastés. Elle n'y est pas douce tous les jours, car au delà de toutes les conséquences politiques et personnes de mon éloignement du Nord, j'y reçois sans cesse le mépris des nobles qui rient de la disgrâce du Nord, et de son héritier élevé chez les Dragons. Port-Réal n'a pas été mon foyer un seul instant de ma vie.
J'ai néanmoins pu développer un certain nombre de liens, comme avec le Prince héritier, qui s'est toujours trouvé là pour moi. Le Roi Rhaegar s'est également toujours comporté très correctement avec moi, même si je ne peux m'empêcher de lui en vouloir pour tout ce qui est arrivé. Je n'ose seulement imaginer votre sentiment à l'égard de le famille royale, mère, et le comprends. Mais pour l'instant, je ne connais qu'eux. Ce qui me rend d'autant plus impatient de vous retrouver.

Je compte les jours qui me séparent de Winterfell, et en attendant je vous envoie ce corbeau avec tout mon dévouement.

Robb Stark, héritier de Winterfell et pupille du Roi Rhaegar Targaryen.



Wolf of the North
We were the kings and queens of Winter, the moon was our crown.


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Les liens du sang [Correspondance avec Catelyn Stark]   Jeu 8 Juin - 10:10

Winterfell,
An 298 – Lune 12

Mon fils, mon Robb,

D’avance, je te prie de pardonner les quelques tâches que tu trouveras sur cette lettre. Bien que je me détourne souvent pour ne pas noyer le parchemin sous mes larmes, il en est certaines qui furent plus rapides que moi… Mais n’est crainte, ce sont là des larmes de joie. Je ne peux les contenir depuis que ton père m’a informé de ta venue prochaine avec le Prince Viserys. Même l’homme droit et fier qu’est ton père en avant les yeux embués de larmes.

Sache que ta venue est très attendue ici. Par ton père, qui se demande ce que devient son fils et héritier loin de son foyer et qui a hâte de voir l’homme que tu es devenu. Par ton jeune frère, Bran, qui déjà, guette ta venue en grimpant sur les remparts de Winterfell, me causant sueurs froides et inquiétudes à chaque fois qu’il brave cet interdit. Par ta sœur, Sansa, que je soupçonne presque parfois de t’envier là-bas, à la capitale, un endroit qui lui plairait de visiter un jour. Par ton autre sœur, Arya, qui espère trouver en toi un compagnon d’entraînement car l’épée et l’arc ont l’air de bien plus l’intéresser que la broderie et la lecture. Et enfin, par ton plus jeune frère, Rickon, qui ne cesse de me poser des questions à ton sujet. Celle qui revient sans cesse me déchire le cœur car Rickon ne parvient pas à comprendre ton absence. Tels sont ses mots : « S’il est mon frère, pourquoi qu’il est pas avec nous ici ? » Comment puis-je expliquer à un si jeune enfant les raisons qui ont fait que tu as dû vivre et grandir loin des tiens…loin de moi ? Car si tu as créé un immense vide dans notre cœur à tous, le miens est sans nul doute le plus meurtris d’entre eux.

Arracher le Premier-Né d’une mère à peine quelques semaines après sa naissance... J’ai mis un temps considérable à me remettre de cette épreuve et je ne sais si j’en serais ressortie aussi forte sans l’amour de ton père et l’arrivée de tes frères et sœurs. Les Sept et les Anciens Dieux m’en sont témoins mais il ne s’est pas passé un seul jour sans que je ne prie la Mère d’en-haut de veiller sur toi à ma place, de sécher tes larmes lorsque tu pleures, de t’aider à t’endormir en te comptant des histoires, de te protéger des cauchemars qui peuvent venir troubler ton sommeil, de rire avec toi et d’avoir le plaisir et le bonheur de te contempler grandir et devenir un homme dont je suis sûre que tu feras notre fierté à tous, moi la première…

N’écoute pas les nombreuses mauvaises langues qui pullulent à Port-Réal. Tu es le fils d’Eddard Stark et de Catelyn Stark, le frère de Sansa, de Bran, d’Arya et de Rickon Stark. Ta véritable place est ici et ceux qui oseront douter de ta légitimité à gouverner le Nord trouveront en moi une ennemie dont il vaudrait mieux éviter de provoquer sa colère. Je suis cependant rassurée d’apprendre que les Targaryen, plus spécialement le Roi à cause duquel tant de malheurs est arrivé, se comportent bien avec toi. Je ne cache pas ma rancœur et ma colère contre le Roi ; je pense que tu peux comprendre pourquoi. Cependant, le Prince son frère trouvera à Winterfell et parmi les Nordiens des hôtes de qualité qui lui feront oublier les quelques préjugés qu’il pourrait avoir à notre encontre.

Mais tu me demandais également des explications au sujet du jeune Theon Greyjoy. Sa venue a été un grand chamboulement pour nous tous. Ce jeune garçon était très renfermé au départ, intimidé et apeuré de devoir vivre loin des siens. D’un certain côté, je le pris en pitié car son cas n’était alors guère différent du tiens. Mais avec le temps, il finit par s’épanouir et servit bien ton père, même si je gardais toujours une certaine méfiance à son égard…

J’attends ta nouvelle missive avec impatience et encore plus ta venue prochaine, aussi temporaire soit-elle.

Tout mon amour et mes prières te vont…
Lady Catelyn Stark,
Dame Suzeraine de Winterfell.



1
Revenir en haut Aller en bas
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 894
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Les liens du sang [Correspondance avec Catelyn Stark]   Ven 9 Juin - 12:52

A destination de lady Catelyn Stark, dame suzeraine de Winterfell et du Nord.

An 298, lune 12

Ma chère mère,

C'est à mon tour de sentir les lames envahir mes yeux alors que je vous lis, et de voir mes mains trembler en tenant cette lettre. Les votres sont donc toutes pardonnnées, tant je me vois incapable de contenir les miennes! Et chacun de vos mots ne fait que renforcer mon impatience à enfin prendre la route du Nord, vers Winterfell, vers cette forteresse que j'aurais toujours dû connaître!

Je n'ose imaginer ce qu'à pu évoquer pour vous le fait d'accueillir un pupille Fer-Né, surtout après une rébellion. Mais je suis heureux de savoir qu'il s'est intégré d'une certaine façon, même si je ne peux m'empêcher de ressentir à son sujet un étrange mélange de compassion et de jalousie.

Vous lire évoquer mes frères et mes soeurs ne me rend que plus impatient également de pouvoir les rencontrer. J'ai pu échanger des lettres avec Sansa, mais Arya, Bran, Rickon, me sont parfaitement inconnus, et je suppose en être un également pour eux, ce qui m'attriste au delà du supportable. Et avoir été si loin de vous, mère, aussi loin que je m'en souvienne, est un manque que je ressens chaque jour qui passe. Je me suis souvent demandé, étant enfant, pourquoi ma mère ne pouvait pas être présente auprès de moi, pourquoi je devais être seul. Chaque seconde loin de Winterfell fut une seconde perdue. Et c'est pourquoi le projet du Prince Viserys me réjouit autant.

Je dois vous avouer que je ne sois pas toujours que penser lui. Il a fait pour moi plus que n'importe qui au Donjon Rouge, en me donnant cette opportunité de vous revoir, et de tenter de prouver aux seigneurs du Nord qui doivent rire de moi comme les nobles sudiers que je ne suis pas un Dragon. Il a même montré une certaine empathie, en se comparant à moi sur certains plans, pour ma situation. Pourtant, notre première rencontre s'est très mal déroulée car il me méprisait en temps que fils de traître, presque aussi sûrement que si c'était moi qui avait plongé mon épée dans le corps de son père. Je ne parviens donc pas à savoir ce qu'il pense réellement de moi, s'il se contente d'utiliser mes aspirations à des fins qui m'échappent ou s'il se soucie vraiment, même à sa façon, de ce qui m'arrive. Quoi qu'il en soit, je lui suis très reconnaissant, quelle que soit la véritable nature de ses motivations, et ne doute pas que l'accueil qu'il recevra à Winterfell lui permettra de mieux connaître le peuple Nordien, dont je suis pour l'heure le -piètre- représentant.

Bien sûr, je ne suis plus le seul Nordien à Port-Réal à Port-Réal. Comme vous le savez sans doute, Wynafryd de la maison Manderly est maintenant dame de compagnie de la Princesse Rhaenys, ici au Donjon Rouge. Je ne doute pas que notre seigneur mon père vous a parlé du projet de fiancailles que nous avons noué ensemble.
Je sais que vous la connaissez, mère, et c'est pour cela que j'espère de tout mon coeur que vous approuvez sincèrement ce projet. Une union entre les Stark et les Manderly ne me semble qu'un atout pour notre famille, et delà de ces considérations qui ne vous sont en rien étrangères, je souhaiterais avoir votre avis sur lady Wynafryd, que vous connaissez depuis longtemps. Je l'estime beaucoup, apprécie sa compagnie et son esprit acéré, et j'espère que vous partagez mon sentiment.
Quand nous nous sommes rencontrés, elle a dit que je vous ressemblais. Que ma stature était celle d'un Nordien, comme mon père, mais que mon visage et mes cheveux m'avaient été offert par vous. Cela m'a ému.

Je vous envoie avec cette lettre tout mon amour, et me nourrirai du votre en attendant mon retour chez nous.

Robb Stark, héritier de Winterfell et pupille du Roi Rhaegar Targaryen.



Wolf of the North
We were the kings and queens of Winter, the moon was our crown.


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Les liens du sang [Correspondance avec Catelyn Stark]   Mer 14 Juin - 15:22

Winterfell, An 298 - Lune 12

Mon cher fils,

Tu ne peux imaginer l’émotion que me procurent tes mots en plus de voir ton écriture fine et régulière. Par celle-ci, je puis enfin entrapercevoir un petit peu de ta personnalité et cela vient doucement refermer les profondes blessures de mon cœur d’avoir été contrainte et forcée de te voir partir loin de moi et de ta famille. Je lis tes missives au Seigneur ton père également. Même s’il ne le dit pas à voix haute, je devine à son air et à son regard que l’émotion et l’impatience de te rencontrer enfin le gagne tout autant que moi.

Le jeune Greyjoy a été une nouvelle épreuve à traverser car, comme tu t’en doutes, il réveillait, par l’objet de sa présence, les blessures laissées béantes par ton absence. Mais fort heureusement oui, il s’est bien intégré à notre mode de vie. Il dut lui aussi ressentir une vive émotion à l’idée de revoir des terres et une famille qu’il a connu… Je suppose que tu ressentiras la même chose que lui, lorsque tu me reviendras…exception faite que toi, tu n’as jamais connu ni Winterfell, ni les tiens… Mais soit sans craintes ; nous sommes tous forts impatients de t’accueillir !

Ta sœur Sansa m’a effectivement parlé de toi et lu vos échanges. Elle, tout comme Bran et Arya, comprennent ton absence et ont hâte de connaître enfin leur grand frère. Cependant, je crois que tu impressionnes et intimides beaucoup petit Rickon. Il ne cesse de me poser mille questions sur toi, sur les raisons de ta venue, si tu vas rester longtemps avec nous… Il me regarde avec des yeux emplis d’une anxiété qui peine mon cœur de mère. Il est encore trop jeune pour comprendre mais je suis certaine que, te voyant, il en oubliera ses interrogations et voudra alors que tu joues avec lui aux « soldats » comme il appelle son jeu favori !

Tu parles du Prince Viserys... Je n’ai jamais rencontré le frère du Roi. On dit qu’il peut être aussi bon que feu son père…mais également propice à sombrer très rapidement dans des accès de colères et de folie dont ceux qui ont connu le Roi Aerys II ne s’en souviennent que trop bien. Nous l’accueillerons avec honneur entre les murs de Winterfell, cela va de soi. Je tâcherais de mettre mes rancœurs de côté au sujet de son royal aîné. Je ne peux, comme toi, lui être que reconnaissante de lui permettre de l’accompagner jusque chez nous. Ne te sous-estime pas, mon cher, très cher Robb. Le sang du Nord et des Premiers Hommes coulent dans tes veines. Ton père et moi sommes persuadés que tu feras notre fierté. Que ceux, Nordiens ou Sûdiers, qui doutent de ta légitimité à un jour gouverner le Nord ne croisent jamais mon chemin, ou je jure par mes Dieux et ceux de ton père qu’ils s’en repentiront pendant longtemps.

Ton cher père m’a en effet entretenu de ce projet que vous avez, avec la jeune Lady Wynafryd Manderly. Une jeune fille charmante, bien éduquée, douce et raffinée. A elle seule, elle peut faire taire les rumeurs qui courent sur les femmes du Nord, nombreuses étant injustement qualifiées de sauvages et dont le manque de tenue et d’élégance est flagrant. D’aussi loin que je me souvienne d’elle, j’ai toujours pu apprécier sa compagnie et son esprit. Ta sœur Sansa voit en elle un modèle à suivre et je ne peux que l’y encourager.  Mais je te vois surtout parler de projet et d’union favorable. Je ne doute pas que tu dois apprécier Lady Wynafryd mais j’espère que, comme moi avec ton père, le temps vous apportera l’amour également, ciment d’un couple fort et uni dans la joie et la tristesse. Sans l’amour de ton père et celui, différent mais tout aussi vital, que me donnent tes frères et sœurs chaque jour, je n’aurais jamais survécu à cette épreuve, le jour où tu me fus arraché des bras.

Je n’ai plus revu Lady Wynafryd depuis son départ pour Port-Réal. Je suis heureuse qu’elle ait pu te parler un peu de moi et l’envie grandement d’avoir pu constater, avant moi, ces ressemblances dont tu me parles.

Ta lettre et ton amour me comblent déjà d’une joie impossible à décrire par de simples mots. Aussi, dans l’attente de pouvoir te serrer enfin dans mes bras, tu trouveras, dans chaque mot et chaque lettre de cette missive, l’amour d’une mère qui jamais ne t’a oublié et ne t’oubliera jamais.

Lady Catelyn Stark
Dame Suzeraine de Winterfell

2
Revenir en haut Aller en bas
A Wolf among Dragons
avatar
A Wolf among Dragons
Valar Dohaeris

Ft : Richard Madden
Multi-Compte : Edwyn Cendregué
Messages : 894
Date d'inscription : 24/02/2017

MessageSujet: Re: Les liens du sang [Correspondance avec Catelyn Stark]   Mer 14 Juin - 17:43

A destination de lady Catelyn Stark, dame suzeraine de Winterfell et du Nord.

An 298, lune 12


Ma chère mère,

Mon coeur à moi se serre en imaginant toute la tristesse que j'ai pu vous causer. Il m'est arrivé de craindre votre indifférence par le passé, comme maintenant je préfèrerai que vous n'eussiez pas tant souffert, ne pas être la cause de tant de douleur! Et pourtant, que je la comprends, et que je la partage. J'ai tant pleuré et pleuré, petit garçon, sur l'absence de cette mère dont on me disait qu'elle ne pouvait pas venir me voir, qu'elle était loin. Et même quand j'ai fini par contre que vous ne pourriez pas venir, et que j'ai dû cesser de pleurer pour qu'on cesse de rire de moi, mon chagrin ne s'est pas éteint pour autant. Voilà pourquoi le projet du Prince Viserys me rend si heureux! Et je ne doute pas qu'il trouvera à Winterfell de quoi rapporter à Port-Réal sur l'hospitalité et la bravoure nordienne. Quant à son caractère, je ne saurais vous contredire, il est particulièrement difficile à prévoir, mais je ne le pense pas pour autant fou comme l'était son père. Simplement, capricieux et têtu, peut-être.

Je vous remercie également de ces mots rassurants que vous m'adressez, que j'ai attendu avec tant d'impatience ma vie durant. Ici ne pèse sur mes épaules que ma condition d'otage royal, le doute certain que nourriront avec raison les seigneurs du Nord à mon retour. Avec un exemple tel que notre seigneur mon père, comment imaginer seulement prendre la suite? Je ne vis que pour vous rendre fier et tenter d'offrir au Nord le suzerain dont il a besoin, celui qu'il mérite, tout comme Père l'a fait lui-même après la rébellion.

J'imagine que l'arrivée de Theon Greyjoy a dû être difficile pour vous, comme je sais bien qu'elle l'a été pour lui. Je ne le connais pas, mais je lui souhaite sincèrement d'être parvenu à retrouver sa place parmi les siens à son retour sur les Iles de Fer, tout comme j'espère retrouver la mienne parmi vous, d'abord par ce voyage, puis par ce mon retour définitif! Je me languis d'enfin connaître mes frères et mes soeurs dont vos descriptions sont si importantes à mes yeux de grand frère inconnu! J'ai bien l'intention de leur accorder le temps dont nous avons manqué, entraîner Bran et Arya, jouer aux soldats avec Rickon et raconter tout ce que je sais sur la capitale à Sansa, que cela semble faire rêver. Saviez-vous qu'elle se pose déjà des questions sur son future  mariage? Je lui ai bien sûr promis que nous ferions tout pour trouver un jeune homme à sa mesure, comme elle le mérite, mais qu'elle devrait également profiter du temps dont elle dispose ici, même si elle rêve d'ailleurs. Je suis après tout bien placé pour savoir combien il est difficile pour un Stark de vivre loin de Winterfell.

Comme je suis ravi de savoir que vous appréciez lady Wynafryd! Je dois vous confesser que j'étais inquiet de connaître votre avis à ce sujet, car il est très important à mes yeux. Elle a effet beaucoup de qualités que vous connaissez comme moi. Je ressens pour elle beaucoup d'admiration et d'affection, et j'espère qu'elle ressent la même chose pour moi.
Bien sûr, il me serait difficile de nier les fondements politiques d'une telle union. Je n'ai aucun doute sur l'impulsion donné à tout cela par Lord Manderly et sa conscience des avantages de tout cela pour sa famille, ce que je ne peux lui reprocher. De la même façon, épouser une jeune dame d'une maison si respectable que celle que Chateauneuf m'apporte un soutien dans le Nord qui me sera indispensable quand viendra mon temps -tard, je le souhaite bien- de diriger Winterfell. J'ai toujours été conscient de mon devoir, et n'ai jamais espéré un mariage autre que politique. Cependant, je nourris l'espoir -peut-être fou-, que cette union avec lady Manderly évolue comme le votre avec le seigneur mon père, en un ménage solide basé sur l'amour, la confiance et l'estime mutuelle. Rien ne me rendrait plus heureux -et plus fier-, que de suivre votre honorable exemple. Vous et Père êtes passés par tant de dures épreuves et avez été capables de les traverser ensemble et êtes maintenant plus forts que jamais. Je dois vous avouer combien je vous admire pour cela.

Avec toute la tendresse, l'amour et l'admiration que je vous porte,

Robb Stark, héritier de Winterfell et pupille du Roi Rhaegar Targaryen.



Wolf of the North
We were the kings and queens of Winter, the moon was our crown.


Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Les liens du sang [Correspondance avec Catelyn Stark]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les liens du sang [Correspondance avec Catelyn Stark]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) Katie McGrath ✣ les liens du sang sont parfois les plus forts [LIBRE]
» (m) Les liens du sang sont les plus fort - Lien famillial
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Effet sang garanti
» Pacte avec un chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: