RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans l'Ouest, l'Orage et le Conflans! Points à la clé !
Le staff est majoritairement en absence/ralentissement actuellement, pour des raisons plutôt
importantes, alors merci de prendre votre mal en patience concernant
les plans & cie,
on fait ce qu'on peut ♥️

La MAJ aura lieu le week end du 2/3 décembre , tenez-vous prêts

Partagez | 
 

 Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jamie Campbell Bower
Multi-Compte : Elbert Arryn/Ulwyck Uller
Messages : 1420
Date d'inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Jeu 13 Avr - 18:23

Des rires et des douceurs sucrées entre amoureux

298, Lune 3 - Boisdoré



Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier

Rendre visite à son suzerain n'était qu'une simple marque de courtoisie et de respect envoyé à ce dernier. Pourtant cette tâche tenait à cœur au jeune Lord Tyssier. Son père avait complètement négligé ce genre de relations diplomatiques et politiques et le blond comptait bien redorer le blason frappé de l'araignée, que ce soit auprès de son voisin ou de son supérieur hiérarchique dans le Bief. De ce qu'il se souvenait, Mathis Rowan ne lui avait jamais paru un homme mauvais. Ce fut donc sans aucun a priori qu'il rendit visite à  cette homme et sa maisonnée dans son fief de Boisdoré. Le voyage ne fut pas très long étant donné la proximité de leurs terres respectives. Il fut à son goût assez bien reçu. Il pût jouir de longues conversation avec le Seigneur des lieux, lui assurant à nouveau à la fois sa fidélité, son dévouement mais aussi son soutien. Au cours de sa visite, Lord Rowan lui présenta sa nièce, Lady Ellyn des Essaims, une jeune dame à la blonde chevelure, plutôt séduisante et à l'esprit vif qui retint son attention. Il ignorait si son oncle possédait une idée derrière la tête où s'il avait simplement fait preuve de courtoisie mais il garda l'image de la jeune femme dans un coin de sa tête, se promettant de lui reparler dés que l'occasion se présenterai.

Pour l'heure, il se baladait dans les jardins du fief des Rowan, pensant aux autres Lords qu'il devrait bientôt contacter et revoyant par instant le visage de la dame de Mielbois. Maintenant qu'il était Lord, il ne pouvait plus se laisser attendrir de la sorte et devait opérer totalement des opérations séductions afin d'obtenir un mariage intéressant et il n'avait pas encore suffisamment de données afin de savoir si cette dame de Mielbois pouvait être une option envisageable. Sa cousine, la propre fille de Lord Mathis Rowan pouvait aussi être une possibilité. Ce serait pour suzerain et lui de réaffirmer leur lien hiérarchique et d'obtenir pour le Rowan une certaine assurance quand au jeune Lord Tyssier qui cherchait à prouver qu'il était loin d'être le même genre d'homme que ne l'était son paternel.

Il savait que la jeune femme se trouvait dans les jardins. Il n'était pas difficile d'écouter les conversation des domestiques ou de leur poser des questions tant qu'il ne s'agissait pas de choses embarrassantes pour ce dernier points. Il avait apprit que la jeune Abigaëlle se trouvait dans les jardins du château et il décida donc de s'y rendre de manière la plus décontractée qui soit bien que sa tenue se voulait soignée et élégante comme l'exigeait son rang de noble mais aussi de visiteur et de vassal. S'approchant calmement, le jeune homme à la blonde chevelure et au maintien propre, s'adressa avec douceur à la jeune Lady Rowan. Il procéda de la sorte afin de faire passer leur rencontre pour opportune mais aussi pour ne pas la brusquer. Le  Tyssier avait toujours sut manier l'étiquette avec brio. Une chose qu'il ne tenait assurément pas de son non regretté paternel mais plutôt de sa mère.

«Lady Abigaëlle. Quel plaisir de vous croiser. Vous êtes venue profiter de la douce chaleur du soleil ? Vos jardins sont vraiment magnifiques et que dire de ce fameux qui trône si majestueusement dans votre fief ?»

Un sourire charmeur s'afficha sur les lèvres du blond. Le petit numéro de sympathie d'Owen venait de commencer. Il allait découvrir s'il n'avait plus perdu la main. Depuis son départ de Hautjardin, il n'avait pas eu souvent la chance de le mettre en pratique.



© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris
https://68.media.tumblr.com/b205d5e0605a4e52e304ccb51661f976/tumblr_nc0e9d1Fgm1spao6ho9_250.gif
Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 298
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Jeu 13 Avr - 22:42

Depuis quelques temps, ma mère passait beaucoup de temps à écrire des lettres et parler avec moi père. Qui lui aussi était occupé avec Lord Owen Tyssier. Un jeune noble blond arrivait pour renouer les liens entre sa maison et la mienne. Relation que le père du jeune Lord n'avait que très peu entretenue. Mais … Lord Owen semblait sur le bon chemin pour devenir un lord respectable et respecté. Je ne l'avais que très peu croisé, mais je savais que mon père lui avait présenté Ellyn, ma cousine, avec qui je m'entendais plutôt bien. Plus âgée que moi de quelques années, elle restait néanmoins une jeune femme avec qui j'aimais passer du temps. Elle avait l'esprit vif et agile, et discuter avec elle de tout et de rien était un plaisir … Du moins jusqu'à ce que Thaddeus vienne pour réclamer je ne sais quoi.

Le ciel était aussi étincelant que mes yeux ce matin. Un bleu parfait, sans la moindre trace de nuage avec un soleil rayonnant. Comme à l’accoutumé, je m'étais levée tôt et assise sur le rebord de ma fenêtre j'avais mis de l'ordre dans mes pensées en attendant mes servante tout en respirant les suaves odeurs des jardins encore scintillant de rosée. D'après ce que j'avais ouïe dire, les jardins des Tyrells comptaient parmi les plus somptueux de tout Westeros. Avec devant eux, quelques jardins de maison de Dorne. Voilà qui était étrange tout de même. Des jardins somptueux dans un pays désertique ! Je sortis de mes pensées quand mes servantes vinrent m'aider à m'habiller. Une robe simple verte et blanche au tissu soyeux. Pour une fois pas de chignon mais mes longues mèches de devant tressées et tirées délicatement en arrière avant d'être accrochées par un petit anneau en argent. Le reste de mes douces boucles dorées tombaient souplement dans mon dos en une cape blonde.

Après un moment passer à lire, je me rendis tranquillement dans le jardin. Je m'installais calmement dans un bosquet d'arbres pour profiter des doux rayon du soleil sur ma peau pâle. Je humais doucement les fragrances du jardins en réfléchissant à ce que j'allais faire. Dans presque moins d'un mois, j'aurais quinze ans. Qu'avaient donc décidé mes parents pour moi ? Voilà un mystère auquel je voulais des réponses. Mais des bruits de pas me firent lentement tourner la tête. Reconnaissant le jeune lord blond je me levais et fis une révérence pour le saluer. En me redressant je le détaillais. Bien fait de de sa personne, il était séduisant. Je lui fis un petit sourire avant de répondre

« Lord Owen, c'est un plaisir de vous voir ! En effet, un peu de soleil n'a jamais fait de mal à personne ! Je vous remercie de vos compliments. Nos jardins font pourtant pâles figure face à ceux de Hautjardins. Du moins c'est ce que j'ai entendue dire. Qui eux mêmes font grises mines face à certains de Dorne. Mais peut-être pourriez vous m'éclairer sur cette question. Je n'ai guère eu d'occasion de visiter d'autres jardins que le mien. Accepteriez vous de faire quelques pas avec moi plutôt que de rester simplement immobile ? »

Je penchais très légèrement la tête sur le côté. Il devait le savoir, mais même dans les jardins il y avait des gardes. Très discrets mais des gardes quand même. Je n'avais pas peur de Lord Owen. Il m'était sympathique. Mais il valait mieux être prudente. Après tout, les Hommes étaient les plus imprévisibles des animaux non ? Ainsi la prudence était de mise. Le seul homme que je considérait sans danger pour moi, était mon frère Andrew. Il pouvait me surprendre parfois, mais jamais faire quelque chose fondamentalement étrange à mes yeux. D'ailleurs …

« Lord Owen, avais vous eut le temps d'échanger quelques mots avec mon frère Andrew entre deux discussions avec mon père ? Il me semble que vous pourriez vous entendre ! Il est également un chevalier de mérite, et j'espère un jour votre ami lorsqu'il sera lord des Rowan. Vous devriez vous entendre à merveille avec lui ! »

Andrew était bien évidement un chevalier et un excellent bretteurs. Presque aussi bon que père. Il travaillait sans relâche tout en restant très proche de notre famille. Je ne l'avais jamais vu avec une catin ou autre. Toujours droit il semblait être un chevalier tout droit sortit d'une chanson pour pucelle rêvant trop. Mais je le connaissais assez pour le savoir trop protecteur, et parfois profondément têtu. Mais j'étais sûre qu'il ferait un excellent seigneur. Et il serait sûrement bon pour lui de nouer des liens avec le lord Owen … Et sûrement conclure un mariage. En tout cas, j'étais sûre que sa futur épouse n'aurait jamais à se plaindre de lui. Peut-être de sa froideur pendant les premiers temps. Et encore … Mais avec Lord Owen ? Mmh … À voir. Mais je pariais sur la bonne entente


Merci mon Willos chéri:
 


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jamie Campbell Bower
Multi-Compte : Elbert Arryn/Ulwyck Uller
Messages : 1420
Date d'inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Ven 14 Avr - 17:00

Des rires et des douceurs sucrées entre amoureux

298, Lune 3 - Boisdoré



Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier

La jeune Rowan n'avait pas tort. Il n'existait aucun jardin dans le royaume capable de rivaliser avec ceux de Hautjardin. Le château avait été pensé pour tout comme son enceinte afin d’accueillir cette merveille de verdure et de coloris de fleurs. Il ne pût malheureusement pas lui donner de plus amples informations sur Dorne. En effet, le Biefois ne s'était jamais rendu dans cette contrée sableuse bien que l'idée lui semblait plutôt alléchante. Maintenant qu'il était Lord, il n'était plus aussi libre de ses déplacements qu'il aurait pût l'être par le passé. Le temps entre sa fin de formation martiale et sa prise de pouvoir avait été courte. Le jeune Tyssier répondit à la dame d'une voix sucrée enrobée de miel comme lui seul en avait le secret.

«Je n'ai jamais visiter Dorne mais je gage qu'à mes yeux, les jardins de la maison Tyrell sont sans aucun doute les plus beaux du royaume voir même du monde connu. Les Sept m'en soient témoins, ce sera avec joie que je ferais quelques pas en votre compagnie. Prenez mon bras, Dame Abigaëlle.»

Comme le voulait l'étiquette et la bienséance, le Tyssier tendit son bras à la Rowan pour qu'elle s'en saisisse. La galanterie était un combat de tout les instants. N'écartant aucune possibilité le Seigneur de Froide-Douve désirait se faire bien voir de la jeune femme comme de son père et de sa mère. La jeune fille lui parla ensuite de son frère d'Andrew. Il avait bien sûr parlé avec le jeune homme mais Owen n'appréciait pas plus outre mesure les homme d'actions. Les arts de la chevalerie n'avait jamais été sa passion. Il préférait bien plus les joutes intellectuels ou de l'ombre que celle que l'on voyait se livrer les chevaliers sur les lices. Il avait discuter avec le jeune homme et pensait lui avoir laissé une bonne impression. Il était toujours intéressant de se lier avec les jeunes pousses d'un Lord. Peut-être ce lien lui serait-il utile à la mort de Lord Rowan.

«J'ai rencontré votre frère. Un jeune homme charmant. Je n'ai pas encore eut la chance d'échanger quelques bottes avec lui mais ce serait un grand plaisir que de pouvoir croiser le fer en sa compagnie.»

Un mensonge. Owen répugnait à se battre et il s'entraînait pas plus que nécessaire, uniquement pour s'assurer une chance de survie en cas de combat. Il n'avait jamais été un foudre de guerre et ne le serait très probablement jamais. Le Tyssier était un combattant moyen comme il y en avait tant d'autres chez les hommes nés d'une noble lignée. Puisqu'elle avait lancé le sujet de la famille, il comptait bien présenter la sienne et interroger quelque peu la jeune femme sur sa propre personne mais aussi sur sa cousine, dame Ellyn des Essaims.

« J'ai moi même une jeune sœur. répondant au doux nom de Gwynesse. Elle a votre âge, ou du moins est plus âgée que vous de quelques lunes. Une jeune femme charmante et proche de nos gens. Il lui arrive souvent de distribuer des vivres et des vêtements à nos plus nécessiteux. Elle n'est encore promise à aucun homme. Peut-être devrais je la faire rencontrer votre frère ? J'ai aussi eu l'honneur de rencontrer votre cousine Dame Ellyn. Une jeune femme des plus charmante. Le sang des Rowan produits de merveilleuses fleurs, si je puis me permettre ce compliment envers votre personne. »

Un sourire charmeur et flatteur s'afficha sur le visage du jeune Tyssier. Il adorait mener la danse dans une conversation et amener les gens à se livrer sur les sujets qu'il désirait ardemment aborder tout en leur donnant l'illusion que c'était eux qui gérait les échanges.



© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris
https://68.media.tumblr.com/b205d5e0605a4e52e304ccb51661f976/tumblr_nc0e9d1Fgm1spao6ho9_250.gif
Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 298
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Ven 14 Avr - 22:49

Je me saisis délicatement du bras du jeune lord, regardant légèrement au passage sa main. Peu de cals. Il ne devait pas s'entraîner plus que nécessaire. Il n’était donc pas un combattant. Du moins, pas un combattant physique. Il devait probablement tout miser sur le mental et la politique … Mmmh … Intéressant ! Je fis un doux sourire et hochais la tête en l'écoutant. Lui ? Échanger quelques bottes et frappes avec Andrew ? Qui lui était un homme d'action ? Bien qu'il aimait passer des heures à lire et à étudier … Il délaissait parfois la plume pour l'épée mais … Jamais il n'aurait manqué des négociations ou autre ! Ainsi … De quelles bottes et joutes faisait référence Lord Owen ? Sûrement et uniquement celles physiques.

La partie sur sa jeune sœur me fit dresser l'oreille. Proposait-il une union entre nos deux familles ? Gwynesse ? Un doux nom et je fouillais dans ma mémoire pour récupérer peut-être une ou deux informations sur elle. Mmmh … Une fille de l'araignée discrète d'après ce qu'il me semblait. Mais … N'était ce pas des discrètes dont il fallait se méfier ? Je notais également qu'il s’intéressait à Ellyn. Je le détaillais rapidement. Il lui conviendrait à première vu. Son compliment me tira un nouveau petit sourire accompagné d'un rire léger comme celui d'un Rouge-Gorge. Je remis délicatement une mèche doré derrière mon oreille avant de répondre

« Mon frère serait sans doute heureux de la rencontrer ! Mais je ne peux répondre à sa place. Je vous remercie de votre compliment, mais … Nous ne sommes point des fleurs ! Nous sommes de vigoureuses jeunes arbres avec des racines profondes. Quand à Ellyn … Elle est une personne charmante avec qui je m'entends très bien. Elle est vive et d'une gentillesse incroyable, elle a tendance également à s'occuper beaucoup des autres, notamment de ses deux jeunes sœurs. C'est une personne incroyable. J'aime discuter avec elle. »

Je fixais le Lord du coin de l'œil. J'étais encore trop jeune sans doute pour penser à marier, mais Ellyn avait quelques années de plus, et … Ce Lord avait l'air de s’intéresser à sa personne. J'aimais ma cousine, je ne voulais que le meilleur pour elle. J'ignorais si moi j'étais capable de partir loin de chez moi pour y épouser un inconnu, mais je ne voulais pas que cela lui arrive à elle. De plus, avec nos relations … Les Tyser auraient toujours un lien étroit avec les Rowan. D'une manière ou d'une autre. Mais honnêtement, je doutais que mon père accepte de me marier à Lord Owen. Il avait un sourire charmeur et fort agréable à voir mais … Il semblait intéressé par la politique … mais sa maison n'était-elle pas … Un peu « petite » ? Bon … Je ne devrais pas réellement penser à ça maintenant. Et si mon père me marié à lui ? Et bien … Je me ferais un devoir d'en faire une grande maison, tout simplement.

Mmmh… Il était peut-être temps de poser quelques questions. En douceurs cependant ! Lord Owen avait beau être jeune et semblait uniquement être un homme de séduction … Quelque chose dans son regard me disait qu'il était aussi extrêmement intelligent. À moi d'être prudente et de poser des questions qui pouvaient anodines mais … Si on les décortiquait assez bien … On pouvait avoir de jolies informations. Surtout avec les informations que l'ont avait avant. Je lui fis donc un beau sourire innocent. Il valait mieux que les gens pensent les femmes niaises pour l'instant. Un jour … Nous prendrons le pouvoir.

« Dîtes moi Lord Owen ! Quels sont vos souhaits pour votre avenir ? »

Et sous entendu, celui de votre maison. Il devait bien l'avoir deviné tout de même. Après tout … Son destin était lié à celui de sa maison. S'il mourrait … Seul sa sœur serait une héritière … Et si elle se mariait à mon frère … Enfin … Pour l'instant il n'y avait pas besoin de penser à ça … Enfin … À voir sa réponse bien évidement ! Mais je doutais qu'il tombe facilement dans le panneau. Quant à moi ? S'il me retournait la question … Soit je répondais avec quelques onces de franchises … Sinon je jouais la carte de la stupidité. Celle qui marchait presque toujours. … Presque … C'était ça son défaut.


Merci mon Willos chéri:
 


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jamie Campbell Bower
Multi-Compte : Elbert Arryn/Ulwyck Uller
Messages : 1420
Date d'inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Sam 15 Avr - 14:56

Des rires et des douceurs sucrées entre amoureux

298, Lune 3 - Boisdoré



Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier

La jeune femme avait sans doute vu dans sa métaphore une allusion à son blason alors que cette dernière se voulait plus esthétique et poétique qu'autre chose. Dans l'inconscient collectif, la fleur est bien souvent considéré plus belle qu'un arbre. Il retint les informations divulguées sur la jeune dame de Mielbois. La jeune femme semblait proche de sa famille ce qui leur faisait un point commun si on exceptait l'aversion du jeune Tyssier envers feu son géniteur.

«J'ai eu la chance de converser avec elle et elle possède une présence et une vivacité d'esprit qui m'a impressionné. Je ne vous cacherais pas que lorsque j'étais écuyer de Lord Mace, j'ai rencontré de nombreux et nombreuses nobles et que, je vous le confie sur le ton de la confidence, certains étaient loin de briller par leur esprit..»

Sa première pensée fut pour Mace Tyrell, qui n'avait jamais brillé par son intelligence. Si le titre d'écuyer de Lord Tyrell était prestigieux le supporter n'était pas donné à tout le monde, surtout lorsque l'on faisait preuve soit même d'une intelligence et d'un attrait pour la culture supérieur à la moyenne. La jeune Rowan lui posa ensuite une question sur l'avenir. Il était toujours difficile d'établir un plan car il y avait de nombreux imprévus mais il avait une ligne directrice établie bien qu'il passerait sous silence certains aspects de ses désirs.

«Redore le blason de ma maison qui fut égratigné par la nonchalance de mon père. Continuer de valoriser les bons rapports avec mon suzerain tout en veillant  à la protection de mes gens et de ma maisonnée. Trouver une épouse et perpétuer ma lignée. Mes désirs ne divergent pas de ceux de nombreux autres Lord à travers le royaume. Et vous Lady Rowan ?»

Il ne préféra pas aborder la question de Gwynesse. D'une part parce qu'il pensait que la jeune femme n'était pas encore en mesure de se marier, ne serait-ce qu'à cause de ses problèmes d'alcool qui risquerait d’entacher sa réputation ainsi que son côté négligé. De plus, elle n'était pas psychologiquement prête à quitter Froide-Douve et il se voyait mal la contraindre pour le moment car cela risquerait de se retourner contre lui. Il devait la jouer fine à ce niveau et n'avait pas encore réussit à trouver de solution optimale à ce problème.

« J'ai beaucoup de travail devant moi mais je pense être à la hauteur de la tâche. Je veux que votre père soit fière de voir que son vassal tient à reprendre sa maison en main ce qui sera bénéfique autant pour sa noble personne que pour la mienne.»

Il était fort probable qu'elle aspire à ce que de nombreuses jeunes dames aspire : un mariage avec un noble beau et idéalisé. Cependant il exceptait des exceptions qui confirmaient la règle et le Tyssier appréciait les dénicher. Elles étaient un peu comme des pièces historiques rares que l'on conservait jalousement. Pour le moment, Owen ne pouvait pas mettre grand chose en application mais il continuait à tisser sa toile. Il ignorait encore si la jeune Rowan danserait un jour dessus ou se retrouverait prisonnière en son sein. L'avenir était incertain et changeant. Une chose était sûre, l'araignée savait être patiente avant d'atteindre son objectif. Une autre question lui vint à l'esprit et il  s'enquit de la poser.

« Avez vous déjà entendu parler de mon père, dame Abigaëlle ? Je doute que vous l'ayez un jour rencontré. Lord Rowan m'a confirmé lui même ne l'avoir pas vu pendant de nombreuses années.»



© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris
https://68.media.tumblr.com/b205d5e0605a4e52e304ccb51661f976/tumblr_nc0e9d1Fgm1spao6ho9_250.gif
Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 298
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Sam 15 Avr - 15:43


Il voyait d’une bonne manière ma tendre cousine. Je le notais dans un coin de mon esprit pour peut-être reparler de ce jeune noble avec Ellyn. Peut-être aurais-je des réponses intéressantes en discutant avec elle … C’était même sûrement le cas. Ellyn me faisait confiance, et c’était réciproque. Pour l’instant. Je ne disais que cela ne serait plus le cas un jour … Mais parfois, il valait mieux en politique taire ses secrets et ses pensées. Sa remarque sur les nobles sans cervelle me fit hausser un sourcil amusé. Il parlait bien sûr de Mace Tyrell qui avait le don, d’après les rumeurs et certaines conversations, de se tourner en ridicule et de n’être que guère brillant. Mais il fallait en revanche se méfier de sa mère, Lady Olenna. Une personne que je brûlais de rencontrer pour parler avec elle. Et sûrement me faire quelque peu humilié. Mais c’était ainsi qu’on apprenait. Owen ne releva cependant pas pour sa sœur. Il allait falloir que je me renseigne sur cette jeune araignée.

Son discours me fit de nouveau sourire délicatement. Un nouveau joueur en politique. Et un joueur dangereux. Le blason de Tyssier était une araignée. Il me fallait faire attention. Il avait cependant l’air d’être un homme d’honneur. Donc … Peut-être n’oserait-il pas faire ce que je serais capable ? Rien n’était sûr. Je me devais d’être prudente. Et s’il était suffisamment intelligent … Il ne se contenterait pas de ma carte de la stupidité. Dans ce cas la carte de la franchise ? Mmh … C’était un risque à prendre. Il était le vassale de mon père … Mmmh … Je me devais d’être honnête avec lui. Autant peut-être avoir quelques alliés pour garder mes arrières. Surtout un allié comme le Lord Owen. Il devait être intéressant à jouer une partie d’échec et de jeux des trônes contre lui.

« Cela serait vous mentir de vous dire que je ne souhaite qu’un beau mariage. C’est … Une option. Je cherche en réalité plus un mariage politique qui me permettrait de justement jouer au jeu des trônes. Sur lequel il me semble que vous commencez à bouger quelques pièces … »

Un simple sourire peut-être froid, étira lentement mes lèvres une nouvelle fois pendant que je regardais droit dans les yeux ce Lord. Je ne me cachais pas réellement de vouloir faire de la politique. Ma mère même me formait presque pour ça. Mais … Je ne le criais pas sur les toits non plus. Les femmes étaient bien trop éloignées de la politique et du pouvoir en générale. Être belle, féconde et silencieuse. Voilà ce qu’on nous demande le plus souvent. Je voulais bien l’être. Mais uniquement en façade. Dans l’ombre je me devais d’être rapide et vive à réagir. Tout était une question de calcul. Tout simplement. Et je me devais de maintenant garder le lord blond dans mes calculs. Pour l’instant, nos objectifs semblaient semblables. Pour l’instant.

La question sur son père me surpris bien que je le cachais avec soin. Je réfléchis à toute vitesse. D’après ce que je savais, le père de Lord Owen avait perdu deux garçons avant Owen. Il avait refusé de sortir de son fief pendant très longtemps et j’avais entendu mon père prononcer le mot « folie » en parlant de cet homme. Mais je ne l’avais jamais vu de mes propres yeux. Que devais-je dire ? Dire que mon père avait parlé de folie en concernant ce sujet ? Je doutais que cette solution était la bonne. Je finis cependant par répondre prudemment

« Je n’ai jamais connu feu votre père, mais … Il me semble que mon père parlait parfois de lui. Je ne l’ai cependant jamais connu. Il est fort possible qu’il soit venu à Boisdorés, mais je devais être bien jeune et je n’en ai aucun souvenir. »

Je hochais légèrement la tête sans en rajouter plus cependant. Rapporter les propos de mon père contre un ancien lord … N’était pas ce qu’il y avait de plus intelligent. Owen semblait pourtant bien différent de son géniteur. Pourtant je me devais de garder à l’esprit la « folie » de son père. Nul ne savait si on pouvait retrouver cette folie chez le fils. Je saluais l’un des jardinier par son prénom qui me salua en retour ainsi que le lord qui m’accompagnait. Je m’étais fait un devoir de connaître le maximum de nom de domestique ainsi que leur histoire. C’était un moyen de les lier à soit. Mais c’était également par véritable affection pour eux. Mais pour l’instant … Voyons si je pouvais obtenir quelques informations sur la jeune sœur du lord … ET peut-être autre chose s’il voulait parler d’autre chose. La moindre information était bonne à prendre.

« Parlez moi un peu de votre jeune sœur Lord Owen ! Elle doit être une personne délicieuse tout comme vous. »

Un peu de flatterie. Il n’était sûrement pas assez idiot pour se laisser prendre dans ce piège presque grossier. Mais peut-être … Qu’il allait baisser un peu ses défenses. Je pouvais parler de mes frères. Cela m’était bien égale. Mais je me devais de limiter dans les informations que je pouvais lâcher … Toutes les informations étaient bonnes à prendre. Mêmes celles qui semblaient futiles pouvaient être très utiles. Tout dépendait de ce que l’on voulait faire.






Merci mon Willos chéri:
 


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jamie Campbell Bower
Multi-Compte : Elbert Arryn/Ulwyck Uller
Messages : 1420
Date d'inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Dim 16 Avr - 14:00

Des rires et des douceurs sucrées entre amoureux

298, Lune 3 - Boisdoré



Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier

Pour tout dire, Owen n'avait pas encore bouger la moindre pièce sur le plateau de Cyvosse que représentait Westeros mais si des gens comme Lady Rowan le pensait ce n'était pas négatif. Cela le rendrait d'autant plus imprévisible. Il était intéressant de noter que la jeune femme avait des prétentions ambitieuses. Cela ne voulait pas dire qu'elle serait en mesure de les mettre en pratique. Il fallait se donner les moyens de concrétiser ses désirs sinon cela équivalait simplement à rêver, ce qui avec du remord se transformerait en regret.

«Intéressant. Vous souhaitez tracez votre propre voie. Une chose qui n'est pas toujours aisée lorsque l'on naît femme mais certaines parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu, ce que je vous souhaite ardemment.»

Il n'y avait qu'à regarder l'intelligence de Lady Olenna Tyrell pour se dire qu'il était possible, même en étant une femme, de garder la main mise sur les possessions de son époux et de son héritier. La Reine des épines était la réelle dirigeante de Hautjardin aux yeux de Owen. Son balourd de fils aurait essuyé pas mal de déconvenues si la précieuse matriarche n'était plus de ce monde. Lady Rowan ne semblait pas connaître son père si ce n'était par les informations confiées par Lord Mathis. C'était une bonne chose en soit. Elle aurait pût se faire une image négatif d'Owen en l'imaginant comme son géniteur. Heureusement, il ne semblait jouir auprès du Seigneur des lieux d'un meilleur crédit que son paternel. Il comptait bien parvenir à chasser ces années de disettes pour les remplacer par l'âge d'or de la maison Tyssier.

«Vous n'en garderiez pas un excellent souvenir. Plus mon père vieillissait, moins il avait d'attrait pour la politique ou pour toute autre chose. Je pense que sa seule personne l'intéressait vraiment aux grands désarroi de sa famille et de nos gens.»

Sans entrer dans les détails, Owen ne jugea pas bon de parler de la violence de l'homme ainsi que de ses autres mauvais côtés. Ce n'était pas des choses que l'on narrait devant une dame. De plus la jeune femme avait réussi à orienter la conversation sur sa cadette, Gwynesse. Autant rebondir sur cette question afin d'amener la conversation sur d'autres chemins.


« C'est une jeune femme avec un caractère assez fort. Elle apprécie passer du temps parmi nos gens. Il faut dire qu'elle n'a jamais connu que Froide-Douve et qu'elle considère Froide-Douve comme sa maison. Je pense que le jour où elle se mariera, dans le cas où elle devrait quitter notre château, elle vivra un profond déchirement. Je dois vous confesser qu'elle n'apprécie pas trop la broderie ni la couture. Par contre, elle excelle et adore le tir à l'arc. Vous devriez la voir tirer ! Je fais pâle figure face à elle et je ne suis pas le seul ! Pour l'heure la mort de nos parents est encore fort présente dans son esprit mais je reste convaincu qu'elle ne tardera pas à retrouver le sourire qui fut le sien par le passé. »

En réalité, Gwynesse ne pleurait nullement la mort de leur père mais plutôt celle de sa mère dont elle était très proche. Aux yeux de ses enfants, feu Lady Tyssier était une femme de valeur, pieuse et au grand cœur qui avait enduré la vie avec son époux et avait toujours veillé sur ses enfants de façon protectrice.




© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris
https://68.media.tumblr.com/b205d5e0605a4e52e304ccb51661f976/tumblr_nc0e9d1Fgm1spao6ho9_250.gif
Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 298
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Dim 16 Avr - 16:34

Je devais être attentive. Lord Owen commençait sûrement à préparer ses premiers déplacements plus importants. C’était déjà le cas. Il n’en avait pas conscience, mais simplement le fait de renouer avec d’anciens seigneur que son géniteur avait dédaigné était un premier mouvement sur cet immense plateau de Cyvosse avec pour adversaire, le reste des seigneur de Westeros. À lui de bien jouer. La politique était comme un affrontement indirecte. Il fallait savoir se retirer à temps, accepter de perdre une bataille pour remporter la guerre. C’était tout à art fort divertissant à apprendre. Il fallait être brillant et ne pas avoir peur de se salir les mains. Les personnes trop pures, ou trop honorable n’y arrivaient jamais. Fautes de pouvoir ordonner les bons choix.

Il esquivait le sujet de son père. Ainsi … Il y avait sûrement des choses à fouiller là dessous. Des informations juteuses et totalement utilisables. Tout ce qu’il fallait, étaient de les découvrir. Et cela était le plus difficile. Mais … Quand on cherchait, on trouvait toujours. Le plus difficile serait de réussir à faire ça sans user de torture ou de violence. Non … Juste l’amener à se confier. Peut-être par le biais de sa sœur … Si je pouvais me lier d’amitié ou bien la confier à Andrew. Ses parents l’avaient donc autorisé à se servire d’un arc ? Je sentis une pointe de jalousie dans le creux de mon ventre que je chassais aussitôt. Je n’avais pas à être jalouse d’elle. Chaque personne avait ses propres qualités et ses propres défauts.

« Votre sœur a bien de la chance d’avoir pu faire du tir à l’arc ! Mes parents me l’ont toujours défendu. Je suis sûre que lorsque votre tendre sœur ira mieux, Andrew se fera une joie de la rencontrer. Ils s’entendront j’en suis sûre. »

Et si avec ça on pouvait définitivement lier la maison Tyssier à la nôtre. Bien sûr je parlais de cette manière, mais ce n’étais pas moi qui décidais … Mon père avait encore les rênes du pouvoir bien en main, et il n’avait pas l’intention de les lâcher avant un bon moment. Mais cela ne me posais pas de soucis. Il était un lord compétent et intelligent. Il restait parfaitement attentif aux mouvements politique et contrairement à beaucoup, il écoutait les conseils de ma mère. Il avait beau sembler glacial, je savais qu’il était un homme bon. Peut-être qu’il ne tiendrait pas face à Olenna et à Tywin … Mais il se débrouillait assez pour toujours savoir sur quel pied danser. Et Andrew l’avait bien comprit. Bien qu’il voyageait beaucoup pour accomplir des missions pour mon père, il passait le plus de temps possible avec notre père pour recevoir davantage de leçons.

Je repoussais délicatement une branche d’arbre pour passer. On avait dû oublier cette branche. Mais ce n’était guère important. Je fixais toujours du coin de l’œil le Lord Owen. Il avait semblé surpris de ce que je souhaitais. Il n’y avait rien de surprenant. N’importe quelle femme pourrait vouloir de même. Mais je comprennais que certaines femmes ne voulaient pas faire de la politique. Pour moi … C’était une nécessité. J’en avais plus qu’assez de ne rien pouvoir décider seule de ma vie. Pourquoi devrais-je toujours être soumise à un homme ? C’était tout à fait ridicule ! Enfin, il n’était peut-être pas très … Malin de le dire tout haut. Autant faire repartir la conversation sur ma chère Ellyn. Non. C’était une mauvaise idée. Les Tyrell et son apprentissage. Voilà une meilleure idée.

« Parlez moi un peu plus de vos années à Hautjardin ! Cela devait être bien différent de Froid-Douve ! Je ne suis allé ni dans l’un ni dans l’autre. Comment est-ce votre chez vous ? »

Toujours important de savoir quelques petites choses sur le fief des autres joueurs. Et visiblement,puisqu’il semblait avoir quelques vus peut-être sur moi et sur mon frère … Quelques renseignements étaient primordiales. Que je me fasse quelques idées. Lui n’en avait pas besoin, il était pour l’instant chez moi.


Merci mon Willos chéri:
 


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jamie Campbell Bower
Multi-Compte : Elbert Arryn/Ulwyck Uller
Messages : 1420
Date d'inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Dim 16 Avr - 18:01

Des rires et des douceurs sucrées entre amoureux

298, Lune 3 - Boisdoré



Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier

Sa mère n'avait jamais trop approuvé la passion de Gwynesse pour le tir à l'arc mais elle la laissait faire puisque sa fille semblait y trouver de l'apaisement et une forme d'accomplissement. Elle veillait juste à ce que la cadette s'entraîne loin des yeux de son père pour éviter son ire. Feu Lord Tyssier pouvait se montrer très violent et sa mère aurait bien pût faire barrage de son corps mais elle était plutôt adepte du « mieux vaut prévenir que guérir ». D'une voix posée et calme, l'araignée répondit à la jeune Rowan.

«Dame ma mère n'a jamais réellement approuvé cette pratique mais au vu de la joie qu'en retirait Gwynesse, elle a préféré la laisser continuer. Mon père n'a jamais été au courant. De mon côté, je suis heureux de savoir qu'elle pourrait être en mesure de se défendre si jamais le besoin s'en faisait ressentir. Oui Gwynesse s'entendrait probablement bien avec votre frère.»

C'était fort probable que Gwynesse apprécie le fils de Lord Rowan. Ce dernier ne semblait pas être un homme fort imbu de lui même ni même le genre à boire jusqu'à plus soif en courant la gueuse ou en maltraitant les petites gens. Abigaëlle semblait à présent s'intéresser à la jeunesse d'Owen. Il ne voyait pas trop ce qu'il pouvait lui dire de sa vie à Hautjardin. Certainement pas ses quelques aventures amoureuses, non ! Il allait plutôt parler de l'ambiance générale et de ce qu'il avait apprit au sein de ce fief.

«Il n'y a pas grand chose à dire. J'ai servis Lord Mace comme écuyer et j'ai vécu en compagnie de ses fils et de sa fille. Avez vous déjà rencontré Margaery ? C'est une jeune femme vraiment délicieuse. Il est presque impossible de ne pas l'apprécier. Elle a le cœur sur la main. Lady Olenna quant à elle est une femme dont nous avons tous beaucoup à apprendre. Et vous Lady Abigaëlle, parlez moi un peu de vous. Qu'aimez vous ? Quels sont vos occupations ? Connaissez vous de nombreuses dames et lords à travers le Bief ?»
Margaery était une à ses yeux une femme qui jouerait tôt ou tard un rôle important dans le royaume. Elle possédait pour elle la beauté et le sens de l'étiquette mais jouissait aussi des conseils de sa grand mère. Lord Owen avait lui aussi été dans les petits papiers de la Reine des épines. Il avait même nourrit des sentiments pour la jeune Tyrell ce qui ne s'était jamais concrétisé mais tout cela était de l'histoire ancienne. Il ne vivait plus à Hautjardin même s'il conservait toujours des contacts avec la matriarche des roses. Après avoir marqué une petite pause, il reprit la conversation pour parler de Froide-Douve. Il ne comptait pas s'étendre sur l'histoire du château car en bonne fille de suzerain, Lady Rowan devait déjà connaître les faits. Froide-Douve avait auparavant appartenu à la maison Osgris.

« Froide-Douve est un petit château. Rien d'extraordinaire. A côté de Hautjardin ou de Boisdoré, il fait pâle figure. J'espère entreprendre quelques travaux de rénovations dans un futur proche afin de renforcer nos défenses et de palier à quelques défauts esthétiques. »

Les défauts esthétiques résultaient dans les vestiges des lions Osgris qui ornaient certains murs et qui auraient dû, à ses yeux, être remplacés depuis des années par des araignées. Cela maintenant suffisamment longtemps que Froide-Douve était devenu la propriété de la maison Tyssier.



© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris
https://68.media.tumblr.com/b205d5e0605a4e52e304ccb51661f976/tumblr_nc0e9d1Fgm1spao6ho9_250.gif
Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 298
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Dim 16 Avr - 18:52

Il était visiblement d’accord avec moi concernant sa petite sœur et mon frère aîné. Tout ce qu’il y avait à faire était d’attendre le bon moment pour proposer l’alliance à mon père. Mais ce n’était pas le moment. Il était préoccupé par quelque chose me concernant je le savais. Ainsi … Sa sœur avait appris le tir à l’arc en cachette ? Mais lui approuvait. Mmh … Il ressemblait à Andrew sur ce point. Andrew avait réussis à convaincre mes parents de me laisser porter une simple dague qui semblait être d’apparat juste par prudence. Ils avaient accepté. Après moult et moult négociations. Ce n’était jamais gagné avec eux.

J’avais bien entendu dire qu’il était écuyer de Mace Tyrell. J’étais allée une ou deux fois et je me souvenais bien de lady Margaery. Délicate rose épineuse avec qui j’avais tout de suite eu des bonnes relations avec elle. J’avais apprécié discuter avec elle et inventer quelques idées avec elle. Des joutes verbales entre nous, aussi passionnantes que celle avec Ellyn. Je notais une certaines affection lorsqu’il prononça le nom de l’héritière des roses d’ors. Mmmh … Il avait eut de l’affection plus qu’une simple amitié pour cette délicieuse dame. À conserver comme information dans un coin de mon esprit. Les questions sur Froid-Douves n’étaient que légères. Après tout, ce château appartenait à l’ancienne maison Osgris. À ce qu’il paraissait il restait certains lions gravé dans les murs de cet antique château. Ainsi … Ces travaux d'esthétiques visaient probablement ces traces du passé !

Mmh ? Il voulait savoir mes goûts ? Quelques choses d'intéressant. Mes goûts et mes occupations ? Ahahah … Mes goûts ? Lui dire que j’aimais des choses simples comme la danse ou la broderie ? Après tout c’était vrai ! J’aimais faire ça. Mais … Mmh … Quelque part, être un peu trop franche … Je pouvais faire confiance au Lord Owen. Il fallait que je puisse me reposer sur certaines personnes. Je me devais de pouvoir faire confiance au Lord Owen. Et puis … Ce n’était que mes goûts. Il ne pouvait rien faire avec ça. Et même essayer de me séduire. Mais pour l’instant, je pouvais parler librement.

« J’ai déjà rencontré quelques fois Lady Margaery, c’est une personne tout à fait charmante avec qui je m’entends bien. Quand à ce que j’aime … Je dois avouer apprécier, autre que le jeu des trônes, broder, danser, ainsi que me balader à cheval. Quant à mes occupations … Il s’agit pour l’instant de leçons mais sinon, j’aime lire simplement et profiter de nos jardins. Et vous ? »

Un simple bon échange de principe. Histoire de savoir sur quel terrain partir. Mais … Bientôt il allait être temps pour moi de retourner à mes occupations et à mes leçons. Sans doute Andrew viendra distraire à ma place notre invité. C’était fort possible. Andrew était toujours ravi de s’occuper des invités. Il proposerait même sans doute une partie de Cyvosse. Mais sinon une balade à cheval. Tout était possible. Et il y aurait donc une occasion de parler de mariage avec lui. Qui pourrait influencer lui même notre père. Mais … À voir … J’avais encore du temps devant moi. Autant profiter du temps avec le lord. S’en faire un allié potentiel. Après tout, s’il épousait Ellyn, je devrais pouvoir lui faire confiance non . Ellyn serait capable de le manipuler tranquillement. Ou pas, s’il lui plaisait vraiment. Et puis Ellyn avait véritablement un bon fond. Je souris gentiment à Lord Owen en attendant sa réponse.


Merci mon Willos chéri:
 


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris

Ft : Jamie Campbell Bower
Multi-Compte : Elbert Arryn/Ulwyck Uller
Messages : 1420
Date d'inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Lun 17 Avr - 16:39

Des rires et des douceurs sucrées entre amoureux

298, Lune 3 - Boisdoré



Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier

Elle sembla partager son avis sur Margaery. Il nota à nouveau qu'elle lui parla du jeux des trônes comme si elle se trouvait à la cours royale et manigançait quelque chose. Cette jeune dame devait sans doute en parler en y connaissant peu de chose. L'art de l'intrigue était quelque chose de particulièrement complexe et les gens évitaient d'en parler. Les plus intelligents œuvraient dans l'ombre, jouant avec le peuple ou les nobles comme un marionnettistes faisaient danser ses pantins au bout de ses fils. Ses autres activités ne divergeaient pas de celles de nombreuses autres dames nées nobles. Il n' y avait rien de surprenant dans cela. Peut-être que cette jeune femme n'était au final pas si particulière qu'il l'avait pensé au premier abord. D'une voix neutre, il répondit sur ses propres occupations.

«Je dois vous avouer que je n'ai plus beaucoup de temps pour moi. J'ai beaucoup de travail en tant que Lord mais j'apprécie les discussions culturels et la lecture. Apprendre et découvrir de nouvelles choses font aussi partie de mes petits péchés mignons. Siroter également un verre de la Treille Auré est aussi quelque chose que j'affectionne.»

Il était inutile de lui dire qu'il appréciait beaucoup retourner les problèmes dans tous les sens pour envisager un maximum de possibilités et de solution. L'araignée aimait également analyser les gens et essayer de les percer à jour. C'était le meilleur moyen de prévoir et d'anticiper les actions de ses adversaires. Parfois, il fallait aussi faire quelque chose qui jouait en notre défaveur afin de semer le troubles. Owen se demanda si la jeune femme avait conscience de tout cela lorsqu'elle parlait du jeu des trônes. Peut-être rêvait-elle seulement de cela, comme d'autres s'imaginaient épouser le prince héritier ou un héros digne d'être chanté par les rhapsodes. Gwynesse, elle n'aimait vraiment pas la broderie.

«Votre père vous a déjà t-il fait par de ses projets pour vous ? A t-il évoqué de quelconque fiançailles en votre faveur ? »

Ce n'était pas une question indiscrète. Il s'agissait de deux jeunes gens qui discutaient entre eux. Il s'intéressait juste au sort de la fille de son suzerain ? Quoi de plus naturel ? C'était aussi un moyen de voir quelles étaient les inclinaisons politiques de Lord Mathis Rowan. Ainsi, ils pouvaient voir ce que son suzerain recherchait. De son point de vue, se marier dans la position d'une femme était plus embêtant que dans la position d'un homme étant donné qu'elle devait généralement quitter le fief familial pour rejoindre celui de son époux. Une transition qui n'était pas toujours facile à vivre selon le futur point de chute de la dite intéressée.

« Je me demande si Lady Margaery arrivera à obtenir un mariage royal. Pour moi, elle est destinée à régner un jour. Elle réunit toutes les conditions idéales pour devenir une reine accomplie. Cela ne nous ferait pas de mal de voir une dame du Bief se coiffer de la couronne, ne pensez vous pas ? »

C'était une possibilité intéressante. Du point de vue des maisons suzeraines, elle possédait peu de concurrentes. Il avait entendu dire que la beauté de la jeune Sans Stark était prometteuse mais elle ne devait pas encore avoir atteint le moment crucial qui ferait d'elle une femme et qui la poserait comme une pièce importante sur le marché du mariage. Si Margaery arrivait à se positionner de manière idéale elle pouvait espérer épouser le prince Aegon.




© DRACARYS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bief
avatar
Bief
Valar Dohaeris
https://68.media.tumblr.com/b205d5e0605a4e52e304ccb51661f976/tumblr_nc0e9d1Fgm1spao6ho9_250.gif
Ft : Lili James
Multi-Compte : Boadicée Sand, Arya Stark, Sacha
Messages : 298
Date d'inscription : 11/03/2017

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   Lun 17 Avr - 17:32

Je fixais sans rien dire le Lord qui me tenait toujours le bras en l’écoutant avec attention. Il ne me disait pas tout. Que pouvait on faire avec des goûts ? Cerner la personne et pouvoir lui proposer des petites choses.. Il aimait donc analyser les gens. Me faire analyser ? Je voulais bien si c’était pour tromper les gens. Après tout … Si je ne pouvais même plus m’amuser un peu, à quoi servait mon statue ? D’ailleur il voulait déjà savoir à qui j’étais fiancée. Ou Non d’ailleur. Un fin sourire étira mes lèvres. Oui … Il avait parfaitement raison au sujet de Margeary, elle ferait une reine formidable. Je ne voulais pas monter sur le trône de fer, je passais mon tour. Je ne voulais pas diriger directement, j’étais très bien dans l’ombre. Je répondis tranquillement

“ Mon père ne m’a informé de rien, mais il me semble qu’il échange beaucoup de corbeaux en ce moment. Je ne saurais pas vous en dire plus. Concernant Margaery, elle ferait une reine plus que sublime, j’en suis convaincu. Elle est la femme qu’il faut. “

Je n’étais pas jalouse de Lady Margaery. Pourquoi le saurais-je ? Cela aurait été inutile et à part me mettre dans une situation délicate … Autant la soutenir au besoin ! Et après … voir si elle acceptait quelques uns de mes conseils ! En entendant des bruits de pas derrière nous je me figeais pour ensuite voir une septa, jeune, s’avançait vers nous. Elle salua le Lord près de moi et me demanda de la suivre pour une leçon d’histoire. Je hochais la tête lentement avant de faire une profonde révérence au Lord Owen

“ J’étais ravie de parler avec vous, peut-être aurions nous le temps de discuter à nouveau. Veillez m’excuser “

Je suivis donc la septa dans les allées du jardin jusqu’à la bibliothèque où je m’installais calmement pour écouter le mester de la citadelle parler des royaumes de Dorne. J’écoutais avec attention chassant de mes pensées pour l’instant le lord blond


Merci mon Willos chéri:
 


Les Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous les branches du grand arbre [Flashback Abigaëlle Rowan & Owen Tyssier]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» [Air d'entraînement ] Sur le grand arbre.
» Sortie du Squad de météo (PV tous ceux qui veulent à condition qu'il soient du Grand Arbre)
» Une visite très particulière du Grand Arbre
» Nos chansons Ga'Hoole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp terminés-
Sauter vers: