RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister Empty
MessageSujet: L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister   L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister EmptySam 25 Fév - 1:35

L'heure des Fiancailles

   
18e jour de la 10e lune 298

   


   
Patrek & Lynce

    Au fil des jours, Lynce avait perdu le compte du temps passé en voyage jusqu’à la demeure des Mallister. Perdu dans ses pensées et trop concentrée sur la broderie qu'elle effectuait pour tuer le temps, elle évitait de penser a ce qui l'attendrait une fois la bas, une fois qu'elle sera officiellement promise au tempétueux Patrek Mallister. Elle évitait de penser au fait, qu'au final, elle regrettait de ne point avoir insisté auprès de son père pour devenir Septa. Par tous les dieux, ce qu'elle regrettait d'etre si dévouée a sa famille, d'etre cette parfaite lady qu'elle s'était évertuée d’être depuis sa plus tendre enfance. Elle regrettait d'avoir de telles pensées alors que c'était la son devoir, celui d'etre une bonne fille, une bonne épouse et de faire des enfants a son époux.

Elle soupira en repoussant l'ouvrage qui était sur ses genoux. Son regard se posa sur le paysage qui défilait devant ses yeux au ralentit. Ce n'était plus le même que celui de l'ouest, c'était plus sauvage que les plaines de l'ouest, c'était nouveau pour la jeune fille qui n'avait presque jamais quitté les murs de son château. Lynce porta son regard vers son frère qui l'accompagnait pour ce voyage chez son ami de jeunesse. Il était endormi, un sourire déforma son visage alors qu'elle regardait dormir son ainé qui était d'un touchant incroyable. Marwyn. Comme elle l'aimait son frère, celui qui avait pendant longtemps été son bouclier contre le monde, lui qui l'avait protégé envers et contre tout quand il était a ses cotés... Qu'adviendraient ils d'eux maintenant? Maintenant qu'elle était destinée a épousé un homme bien plus volage que les oiseaux eux même? Comment pourrait il protéger son pauvre coeur de jouvencelle de tous les méfaits que lui ferait subir son promis en couchant avec des femmes a tout vas? Lynce était effrayée par ce qu'il l'attendait. Elle était effrayé de la vie qu'elle allait devoir mener alors qu'elle avait toujours rêvé d'un mariage bon et heureux, baigner d'amour et de nombreux enfants...

Le petit soleil des Kenning hésita quelques instant a réveiller son frère ainé pour se réfugier une nouvelle fois dans ses bras. Pour sentir cette aura rassurante qui émanait de son frère, mais elle n'en fit rien, se contentant de prendre un livre pour concentrer son attention sur autre chose que ce qu'il l'attendait...

Ce fut vers le début de l’après midi que la forteresse des aigles apparut dans le champs de vision du cocher. Bien que Marwyn était connu pour son sommeil d'acier, le simple mot Salvemer eut raison de son dit sommeil. Un sourire amusé éclaira de nouveau le visage fin et angelique de la petite blonde des Kenning.

-Es tu donc si impatient de revoir ton ami, Marwyn?
-N'es tu pas impatiente de voir ton futur fiancé Lynce?

Le ton se voulait taquin, cependant, le sourire amusé de la jeune fille laissa place a un léger sourire forcé et gène. Détournant le regard, du coin de l’œil Lynce put voir son frère froncer des sourcils avant de se mettre a chantonner pour détendre l'atmosphère pesante qui tentait de s'installer.

L’après midi était bien prononcé quand enfin, la petite délégation des Kenning pénétra dans la cour du château. Sans grande surprise, Marwyn Kenning, digne héritier de Terrence Kenning fut le premier a se montrer, fort heureux de retrouver un vieil ami. Ceci se faisant, cela laissa quelques instant a Lynce pour prendre une grande inspiration et faire taire toute ses inquiétudes. Souriante et aidé de son frère, le soleil de l'Ouest descendit enfin de la voiture pour faire face aux personnes présences. Sa chevelure était libre, simplement coiffé pour qu'elle ne viennent pas dans yeux, tandis qu'elle portait une délicate et fine robe bleue sombre.

-Ser Mallister, c'est un plaisir de vous revoir en votre demeure...

Pour suivre ses mots alors que le bleu de ses yeux se perdait dans le regard de Patrek, elle fit une respectueuse et noble révérence.


   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister Empty
MessageSujet: Re: L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister   L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister EmptyLun 27 Fév - 21:08

L'heure des fiançailles
patrek & lynce
Il avait, des années durant, repoussé ce moment où il devrait rencontrer sa fiancée. Pendant des années on lui avait demandé d'être sérieux, qu'il devait se calmer, se ranger, prendre une épouse, lui faire de beaux enfants et être le digne héritier de Salvemer. Mais il n'avait toujours rêvé que de voyages, de rencontres, de nouvelles connaissances. Il avait rencontré un nombre incalculable de femmes, il avait ramené avec lui deux bâtards, il pouvait se vanter d'avoir goûté tous les vins de Westeros, d'avoir goûté à toutes les femmes de Westeros, d'avoir vu plus de paysages qu'aucun, il pouvait se vanter d'avoir pénétrer à la Citadelle de Villevieille et se vanter d'avoir lécher du vin sur le ventre d'une dornienne. Alors désormais, revenir à Salvemer et être sérieux, cette vie lui semblait si fade.

Mais son père lui avait arrangé ses fiançailles, qu'il avait même, lui-même, suggéré dans l'Ouest pour raffermir les liens et ne pas rendre inutile son écuyage auprès de Kevan Lannister et de tous les liens qu'il avait pu se créer dans l'Ouest. Il y avait eu beaucoup de maisons mais l'une de ses amie faisait parti des favorites. Une autre maison était en tête mais au vue de leur opposition aux Lannister, il avait préféré se résigner. Alors c'était la maison Kenning. Il y avait un très bon ami et cette maison avait belle réputation, la maison était riche. Ils avaient une fille, jeune certes, mais qui conviendrait tout à fait, Jason avait de toute façon déclaré ; ne t'attends pas à avoir une jeune fille magnifique, tu auras une épouse, même si elle doit ressembler à un hareng ou être si épaisse qu'elle aura du mal à passer les portes.  Il savait aussi que les Kenning avaient deux filles, allez savoir à laquelle des deux le lord son père avait choisi de le fiancer, car malgré le prénom, il ne remettait pas laquelle des deux elle était.

Tout avait été préparé pour la venue des Kenning, des chambres aux lieux, faire bonne impression importait à son père. Lui-même avait du prendre soin de peigner ses cheveux et tailler sa barbe, de bien se vêtir et d'oublier l'idée d'aller sur la baie ; hors de question de rentrer et sentir la mer ou le poisson.

C'est son père qui fût les premiers à souhaiter la bienvenue à la délégation, alors que Patrek arrivait avec une ou deux minute(s) de retard et voyait ces nobles ayant fait un long parcours. Il voyait son vieil ami et ils se donnèrent une accolade, reportant ensuite son intention sur la petite blonde qui arrivait et lui parlait.

" Lady Kenning, vous êtes ravissante. "

Il supposait qu'il s'agissait de Lynce Kenning. Il ne se souvenait pas d'elle ainsi mais il n'allait pas s'en plaindre, la demoiselle était fort charmante. Patrek était alors un peu plus avenant et chaleureux, soudainement rassuré que sa future promise ne ressemble pas à un hareng et qu'ils n'auraient pas à faire agrandir les portes pour la faire passer, elle était plutôt jolie mais se dénotait parmi ces lieux.

" J'ose espérer que vous avez fais bon voyage. "

Avec son père, ils guidaient les arrivants à l'intérieur de Salvemer, tandis que les palefreniers et domestiques s'occupaient du reste.

" Prendriez-vous mon bras, lady Kenning ? "

Il tendait son bras à la jeune femme, l'invitant à le suivre dans sa marche. Il aimait, parfois, à être proche des gens et se montrer un peu trop galant. C'était sa nature, si l'on pouvait dire, se faire charmant et sourire sur commande.

Il était plutôt fier de leur demeure ancestral, Salvemer était fortement réputée, à la fois pour être si solide qu'aucun ferné ne pouvait y passer, et à la fois parce que leur fort était réputé pour être l'un des plus beau du Conflans. Les Mallister étaient orgueilleux et leur demeure ne les aidaient pas à arranger ce défaut.

Il guidait donc la jeune femme.

" J'ose espérer que les lieux vous plaisent. "

Il pouvait deviner que son ami devait lever les yeux au ciel ou se moquer de lui sans oser pour l'instant, mais Patrek s'en moquait bien ; pour l'heure, il devait faire bonne impression.
Nymeria. ♕ avatars de proserpina & fassylover ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister Empty
MessageSujet: Re: L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister   L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister EmptyMer 1 Mar - 12:14

L'heure des Fiancailles

   
18e jour de la 10e lune 298

   


   
Patrek & Lynce

    Ce fut avec un petit sourire courtois que la jeune fille avait prit le bras de son futur promis. Délicate, c'était dans le plus grand des calmes qu'elle avait prit le bras qu'on lui tendait, non sans avoir jeter un regard a son frère, comme pour se rassurer que c'était la bonne chose. Lynce était bien loin d'etre la jeune fille de 14 ans qui s'était laissé courtisé sans l'ombre d'un nuage. Bien plus méfiante après les dires qu'elle avait entendu, elle tenta tant bien que mal de masquer son léger malaise en prenant la parole alors que l'aigle lui faisait vaguement visiter le lieu.

-Le voyage aurait pu etre bien plus bon et intéressant si mon frère avait eut l'obligeance de tenir compagnie a sa jeune soeur. Dormait il autant du temps ou vous vous fréquentiez?

Un sourire malicieux se dessina sur le visage du jeune soleil des Kenning alors qu'elle entendait Marwyn grogner en désapprouvant ses propos. L'héritier des Kenning soupira, comprenant que sa sœur cherchait tout simplement a fuir la situation stressante pour elle et décida de continuer sur la blague.

-Vous savez comme je suis éprouvant ma soeur! Vous auriez été bien vite fatiguée de moi. N'aurait il pas été dommage que votre si beau visage dusse été marqué par la fatigue? Qu'en penses tu Patrek?

La jeune lady secoua légèrement la tête alors qu'un discret rire passait entre ses lèvres. Son regard vagua rapidement sur l'héritier de la maison Salvemer, avant de regarder de nouveau les lieux. C'était beaucoup plus rustre que le chateau de Kayce, c'était beaucoup moins raffiné, mais cela apportait un charme certains a la forteresse qui datait d'avant la conquete. Le lieux renfermait l'histoire et cela ne faisait que rendre Lynce admirative de ce lui. Son éducation était tout ce qui la faisait, et elle ne pouvait qu'aimer un lieu qui representait l'histoire du royaume depuis bien longtemps.

- Comment de tels lieux ne pourraient ils pas me plaire ? Chaque pierre semble contenir une trace du passé de Westeros... C'est bien différent de Kayce, mais je reste admirative.

Souriante, elle tourna la tête finalement vers l'héritier de cette noble maison pour le regarder plus en détail. Il ne semblait pas avoir tant changer en 4 ans, il était peut etre plus noble? Lynce ne parvenait pas a mettre un mot la dessus, mais il demeurait aussi charmant qu'autre fois. Cependant sa réflexion fut interrompu par une intervention de son frère, qu'elle aurait aimé faire taire.

-Accélérons le pas, Patrek, avant que Lynce ne se perde a te regarder et contempler la forteresse.

   

   
© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister Empty
MessageSujet: Re: L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister   L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister EmptyMer 29 Mar - 0:23

L'heure des fiançailles
patrek & lynce
Etrangement, aujourd'hui, il n'avait pas vraiment envie de faire la conversation comme il aurait pu habituellement la faire. Pas qu'il n'avait pas l'esprit à ça, mais qu'il se rendait compte à mesure qu'ils avançaient dans Salvemer que la jeune femme risquait d'y passer sa vie entière et qu'il devrait la supporter toute sa vie. Une seule et unique femme pour le restant de ses jours, ça avait de quoi l'étouffer, lui qui aimait tant sa liberté chérie. Il avait de quoi se sentir oppressé, oui. Allait-il seulement parvenir à ce but là, se suffire d'une seule femme ? Si charmante était la Kenning, il commençait à sérieusement en douter. Mais ils n'étaient pas dorniens après tout, il ne pourrait pas se le permettre, il devait déjà assumer le poids de deux bâtards qu'il avait semé à Westeros, il devait déjà assumé leur regard sur lui, leur traits si semblables à ceux des Mallister, mêlés à ceux d'autres femmes. Il avait d'ailleurs confié, ces jours, ses bâtards à des nourrices, dans l'espoir d'éviter tout incident politique à cause de ces faits. Non pas qu'il comptait cacher leur existences aux Kenning, il estimait qu'entre le savoir et les voir, il y avait une certaine marge. Ses bâtards étaient des Rivers, il ne voulait pas qu'ils entrent dans les considérations et puissent être un problème dans ses arrangements politiques, surtout que ces bâtards resteraient bâtards tout au long de leur vie.

" Dans mes souvenirs, votre frère n'était pas si feignant je le crains pour vous. Peut-être s'est-il empâté avec les années. "

Il riait légèrement, ça, non, il ne l'avait pas été, dans ses souvenirs, Marwyn et lui-même avaient été de grands fêtards si l'on pouvait dire, pas un pour rattraper l'autre, se lançant chaque fois des défis plus absurdes et risqués les uns que les autres. Il se gardait pour lui toute fois ces souvenirs, bien qu'un regard complice avec le frère en question suffisait.

Il n'était pas timide, peut-être un peu mal à l'aise car tout ceci était trop officiel et limitait par conséquent ce qu'il aurait désiré dire ou faire, tout serait sans doute détaillé, surveillé. Et il aimait être irréprochable depuis son retour.

" Cela aurait été dommage, en effet. "

Un fin sourire sur ses lèvres, la jeune femme semblait radieuse et c'était toujours ça. Il se doutait que les différences avec Kayce pouvaient être perturbante et qu'elle mettrait du temps à s'y faire. Il était parfois heureux de ne pas être une femme, pour ne pas avoir à subir ça.

" Je suis très fier de Salvemer. Il est vrai que chaque pierre a son histoire. La maison Mallister n'a jamais ployé devant l'ennemi fer-né. Notre Forteresse s'est toujours tenue digne et fière face à l'ennemi, même dans les pires périodes. Nous étions là bien avant la venue d'Aegon le Conquérant. "

Et, songeait-il, ils seraient encore là bien après la disparition des Targaryen de ces terres, chose qu'il espérait être rapide, bien qu'il garderait pour lui ces pensées sombres et ô combien déshonorantes, disait-on. Salvemer était l'un des rare Port du Conflans et en cela, ils étaient loin de la pauvreté et s'estimaient même mieux que les Frey, qui eux-même gagnaient pourtant bien avec les aller et retour des voyageurs à travers les Jumeaux.

" Nous passerons sans doute notre vie à nous regarder et lady Lynce aura tout le temps désiré, j'ose l'espérer, pour contempler Salvemer. Ne t'en fais pas Marwyn, il faut que la jeune lady apprivoise les lieux. "

S'il s'y voyait déjà, peut-être était-ce finalement un bon signe ? Il ne voulait toujours pas le reconnaître, se voyant toujours dire adieu à sa liberté tant adorée.

Finalement, il l'emmenait à l'intérieur de Salvemer jusqu'à une grande salle préparée pour les invités. Il ne savait pas si son père serait présent mais il demandait tout de même à une servante de le prévenir que leur invités étaient présents. Peut-être serait-il trop occupé, il ne savait pas. Peut-être devrait-il aussi géré seul les invités, après tout, il s'agissait de sa, peut-être, fiancée. Et de toute façon, certaines choses avaient été préparées exprès. Les convenances, les convenances, Patrek avait encore un peu de mal à se souvenir de tout cela après tant d'années de vagabondage, il était vrai qu'après le chemin qu'ils avaient faits, ils seraient peut-être plus enclins à se reposer qu'à discuter politique et fiançailles.

" Des chambres ont été préparées pour votre venue, il serait sans doute plus judicieux de discuter après que vous vous soyez reposés. "

Malgré ses doutes, il voulait garder une attitude confiante, ne voulant pas faire d'erreurs si vite, alors qu'ils venaient à peine d'arriver.
Nymeria. ♕ avatars de proserpina & fassylover ♕ 0000 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister Empty
MessageSujet: Re: L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister   L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'heure des Fiancailles - Patrek Mallister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» L'heure d'étude n'est pas pour les bavards!
» Minuit, l'heure du crime || Luigi
» Tiens c'est l'heure de manger... (libre) || End.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: