RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] Empty
MessageSujet: No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina]   No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] EmptyDim 29 Mar - 19:21

Depuis toujours on la surnomme la catin, la parjurée et bien d'autres surnoms encore. Une honte pour la puissante et grandiose famille Hightower, Dés qu'il fut en âge Rowen prit la plume pour correspondre avec elle Ce qui commença comme un acte de révolte, se mua rapidement en échange véritablement sincère Bien loin de la femme sans cœur décrite par sa famille, le lord pu découvrir une femme brillante et douce Souffrant véritablement du regard de son propre sang sur sa personne. Sentiment tellement famillier à notre Rowen qui depuis toujours fut le vilain petit canard de Villevieille, il ne serait pas un membre du troupeau reniant une brebis différente des autres. Aussi il prit la décision de partir en Essos, mettre une bonne fois pour toute un visage sur cette incroyable et libre femme. Ce n'était pas l'or, ni les ressources qui lui faisait après tout défaut. Il n'en souffla pas un mot à Malvina, sans doute pour ne pas la mettre en danger. Le voyage serait pénible, puis son cœur aventureux le pousserait plus que certainement à partir vers l'inconnu sauvage. Il sangla son épée dans le dos et quitta alors la maison dans la discrétion la plus totale, Malvina se ferait un plaisir de le faire souffrir à son retour pour ce coup de fourbe il le savait bien.

Pour le reste du monde le Hightower était un homme terriblement arrogant, sûrement car le plus riche de tous les hommes du royaume alors. Il pouvait entrer dans des colères noires, comme être le plus froid et le plus impassible des êtres. Pourtant ce jour ou il rencontra Malvina, Rowen usa de la partie la plus sincère de lui-même. Ce garde était sur le point de mettre un terme à la vie de la jeune fille, comme si les dieux avaient besoin à cet instant d'un homme pour achever la vie d'une enfant avec un pied déjà dans la tombe. Il ne savait rien d'elle, peut-être fut-elle une criminelle tueuse d'hommes ! Ou juste une esclave en fuite, à cet époque le garçon était sans doute le plus seul des sept royaumes. Voir cette fille la mourant et seule, le toucha sans doute au plus profond de son âme, d'un geste brusque il en écarta le garde, posant genoux à terre. faisant ensuite reposer la tête de la pauvre inconnue sur sa cuisse, osant mettre une main sous le sein de la petite des rues, il pu sentir le cœur de cette dernière battre dans sa main, il lui offrit alors son plus beau sourire. " Tu ne peux plus mourir désormais ! Je peux sentir ton cœur battre, alors je t'interdis de le faire taire..."

Il fit en sorte qu'on la porte avec le plus grand soin à sa demeure, paya les plus grands mestres pour la remettre sur pied, ce fut cependant lui qui jour après jour l'aide à se nourrir. Avec patience et surtout écoute, il parvint à dépasser l'apparente sauvagerie de la demoiselle. Une septa lui avoua le sort subit par la jeune femme, elle n'était alors plus vierge, ne l'était plus par la force précisa t-elle. Oui Rowen aurait pu agir en état de fait et avoir sur elle un regard attristé, mais elle était fière et jamais ne lui aurait pardonné cela. Il enferma cette découverte en un coin de son esprit, il l'aida à marcher quand elle en fut capable. Puis l'éduqua aux bonnes manières, lui donna de quoi se sentir de nouveau digne. Pas un instant il ne lui demanda quelque chose en retour, non pas qu'il n'éprouva pas pour elle attirance ou sentiments. Il était un jeune homme fort charmant débutant sa liste de conquêtes et elle une merveilleuse femme aux charmes plus qu'uniques, Rowen songea si souvent à elle à plus que comme une sœur. Ne tentant rien par crainte de la faire souffrir, comme il fit souffrir sa mère, de la décevoir comme il pu décevoir son père.

Aussi il chasse toute idée d'intimité avec elle de ses pensées, son choix lui donna raison. Ne se découvrant pas le meilleur des hommes avec les filles de peu de vertus, surtout comme se résoudre à perdre une telle personne de confiance ? Oui cette relation était particulière, lui valant à son tour les foudres de la famille. C'est ici la raison qui le poussa à ne pas inclure la demoiselle dans le périple à venir, la capitale toujours endormie ne remarqua même pas le passage du blond. Sa longue cape verte flottant de peu au dessus du sol, il ne tarda pas a venir au port. Ou un immense bateau l'y attendait, il grimpa la rampe et une fois sur le pont trouva un équipage avec un air totalement paniquait, le capitaine visiblement plein de craintes s'avança vers le noble et lui dit d'une voix tremblante. " Pardonnez moi mon seigneur, mais une femme blonde et très persuasive vous attends dans votre cabine..." Rowen fit un regard curieux, puis réalisa sur le champ en soupirant de qui il s'agissait. Ouvrant une petite bourse, il donna quelques pièces au capitaine. " Pour les possibles dégâts..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] Empty
MessageSujet: Re: No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina]   No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] EmptyLun 30 Mar - 18:01




No stranger would it be If
we met at midnight In the hanging tree

ft. Rowen Hightower & Malvina Sparr




En entendant ces mots, ces mots salvateurs, Malvina ne vers aucune larme car elle n’en avait plus à verser et n’avait plus la force de pleurer, mais son cœur en fut bouleversé. Une simple phrase pourtant. Une phrase d’une simplicité enfantine. Mais c’était là tout ce qu’elle avait rêvé d’entendre depuis qu’elle était venue au monde et que personne ne lui avait jamais dit, pas même son père ou sa mère. Enfin, en ce jour où elle était prête à rendre les armes, quelqu’un lui disait que sa vie, les battements de son cœur, avaient une importance, quelqu’un, un parfait inconnu pourtant, lui faisait savoir qu’il tenait à ce qu’elle vive. Ses yeux qui voyaient tout le reste autour flou se plantèrent dans le regard du jeune homme comme des mains qui attrapent une corde avant de sombrer pour de bon dans les abîmes d’un océan furieux. Elle prit une profonde inspiration, reprenant vie après s’être noyée dans la cruauté des hommes, peut-être finalement existait-il un espoir, un homme bon dans ce monde, un homme bon parmi les nobles. La tête posée sur sa cuisse elle le remercia du regard même si ses paupières boursouflées par les bleus ne rendirent probablement pas justice à la reconnaissance infinie qu’elle lui voua dès ce premier instant et qui ne cessa de croitre.

Dès lors, il fut un père. Quand elle fut en mesure de le voir, il devint un frère, bien trop jeune et beau pour être un père se dit-elle. Il s’occupa d’elle avec une infinie douceur sans jamais rien demander, sans la bombarder de questions sur son passé, comme l’avaient fait ses parents adoptifs plusieurs années auparavant dans le Conflans. Mais eux, elle le savait, avaient cherché à combler un vide, celui de l’absence d’un enfant, en la recueillant. Oh elle les aimait toujours et jamais n’oublierait leur bonté et leur dernier sacrifice, mais son cœur avait alors été brisé une fois de plus lorsqu’elle les avait abandonné, et peut-être s’en voulait-elle encore d’avoir fait ce choix. Tout ça pour vivre ? Vivre pour quoi, quelle vie ? Est que cela valait finalement la peine ? Mais à chaque fois qu’elle posa les yeux sur la chambre où elle séjournait ou sur lui, la même question revenait : pourquoi cet homme-là l’aidait ? Ses vêtements, la décoration, tout indiquait combien il était riche et, vue son physique avenant, il n’avait nul besoin d’elle pour se trouver des maitresses ou une épouse. Les jours passaient, il la nourrissait, l’aidait, faisait venir à son chevet les meilleurs mestres, d’abord pour la soigner puis pour l’éduquer sans rien attendre en retour. Pourquoi ?

Le frère devint, sans qu’elle y prenne garde à temps, bien plus qu’un ami. Elle sentit ses sentiments glisser d’un amour fraternel à quelque chose de bien plus fort qui serrait son cœur à chaque fois qu’elle songeait à ce qui lui était arrivé dans les geôles de Port-Real. Au départ elle fit tout pour le dégouter, le repousser, redevenant plus sauvage que jamais. Elle n’avait pas le courage de partir, mais elle ne pouvait pas rester à ses côtés dans ses conditions. Elle voulait qu’il la mette dehors pour avoir une bonne raison de le détester et parvenir à l’oublier. Mais il ne le fit pas, patient, il l’apprivoisa. La panthère lutta de toutes ses forces, mais elle finit par se faire une raison, accepter de l’aimer et de le protéger avec loyauté. Pour ce qu’il était, pour ce qu’il avait fait pour elle, tout simplement, même si c’était douloureux. C’est ainsi qu’elle lui raconta toute son histoire sauf ça, cette infamie sur laquelle elle n’arrivait même pas à mettre de mot. Elle refusait de lui dire pour ne jamais voir dans ses yeux de pitié. Elle serait forte, elle serait la fière et farouche garde du corps de Rowen Hightower, retrouvant toute sa dignité à ses côtés. Elle qui avait volé pour survivre, elle n’avait plus besoin de s’abaisser à cela et en était ravie. Elle retrouva le sourire et bien qu’elle ne put oublier son passé, elle vivait le présent joyeux, amusant et plaisant aux coté du jeune seigneur avec un plaisir non dissimulé.

***

La panthère tournait en rond depuis déjà plusieurs minutes dans la cabine qui avait été réservé par Rowen plusieurs jours auparavant. Elle le trouvait étrange depuis quelques semaines et elle avait essayé de lui tirer les vers du nez, mais il ne disait rien et plaisantait, s’amusant de sa curiosité. Cela ne lui disait rien qui vaille et elle chercha plus avant des réponses à ses questions. Menant son enquête, elle tomba sur une lettre de sa sœur et bientôt, sur une malle de voyage. Elle attendit qu’il lui dise quelque chose à ce sujet, mais rien ne vint, alors, ce soir-là, quand il était parti en silence et en secret, elle le surveillait et avait pris les devants. En arrivant sur la grosse galéasse, elle avait menacé le capitaine ainsi que tout l’équipage de massacrer tout le monde ou d’y mettre le feu s’ils ne la laissaient pas monter à bord. Dans un premier temps, ils n’avaient pas semblé la prendre au sérieux malgré sa cotte de maille son épée et son bouclier, mais après que quelques gardes soient passés par-dessus bord, il en fut tout autrement.

Elle l’entendit approcher et laissa la porte s’ouvrir et resta dos à lui quelques instants avant de se retourner, les sourcils froncés et de plonger son regard dans le sien en silence pendant quelques longues secondes

« Je viens avec toi. » Affirma-t-elle alors sur un ton relativement calme mais qui trahissait parfaitement le fait que rien de ce qu’il pourrait dire ne la ferait changer d’avis.

Code by lizzou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] Empty
MessageSujet: Re: No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina]   No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] EmptyMer 1 Avr - 18:51

"La traversée ne sera pas de tout repos, il y aura sûrement des pirates, et même en Essos nous devrons peut-être subir des attaques de Dothraki ou dieu sais quoi avec des crocs et..." Observant avec attention la Sparr, Rowen ne désira même pas prendre le temps de finir son propos. De toute façon jamais elle ne changera d'avis une fois qu'elle voulait faire une chose pour lui, cela lui valut d'ailleurs quelques querelles de bar. Bien oui elle n'allait pas voir son blond subir une défaite, alors autant toujours lui venir en aide en fonçant dans le tas. Il retroussa son nez en gardant le silence, puis posa son baluchon sur le parquet de la cabine. " De toute façon c'est mieux que tu vienne, tu causerais trop de soucis en étant seule dans le coin !" Un léger haussement d'épaule pour conclure son propos, il fit quelques pas esquivant la charmante blonde. Pour prendre place sur le lit, il s'y allongea de son long en prenant une profonde respiration. Il ne ne montra pas vraiment sur le moment, mais Rowen était véritablement content qu'elle ne l'abandonne pas une fois encore. C'est dans ce genre de moments, qu'il voulait la prendre si fort contre lui qu'elle en perdrait son souffle. " Tu vois c'est drôle, depuis ma plus tendre enfance, je voulais voir le monde, le... Le conquérir sûrement un peu aussi !" Il esquissa un sourire. " Mais chaque jour qui passe, m'enlève une illusion à son sujet, j'espère que voir ma tante m'aidera. Qui sait me prouvera qu'un autre chemin existe pour moi, que je ne serais pas le Hightower oublié...."

Le noble ferma les yeux, il n'était pas de belle humeur et cela était visible. La santé de sa mère avait le don de lui causer du soucis, la laissée seule si longtemps. Lui provoquant une forte inquiétude, sans oublier les douleurs partout sur son corps. Lui revenant parfois sans prévenir, Malvina le savait. Connaissant une bonne partie du physique du Biefois, qui mieux qu'elle pu voir jour après jour le garçon subir les coups des maîtres d'armes, chacun d'eux lui laissant une traces visible ou une cicatrice profonde. Devenir la plus fine lame impose sûrement quelques épreuves, jamais le blond ne s'en plaignit alors. Ne voulant offrir à son père une nouvelle excuse, pour lui dire combien son fils était décevant. Il imposa le même silence à sa tendre amie, évitant ainsi son renvoi de la demeure. Sans doute Malvina partagea sa douleur d'une autre façon, il ouvrit ses paupières et porta son attention sur la blonde. " Un jour je te ferais bâtir le plus grand et le plus solide des bateaux, en attendant tu devrais veillé à ce que le capitaine de celui-ci ne perde pas son chemin Lady Sparr ! "

Rowen lança sur elle un des nombreux coussins, tout en souriant à pleines dents. Il serait hors de question pour lui de voir sa propre tristesse dans le regard de sa sœur, il plaça doucement sa main contre son ventre. Frottant une ancienne plaie, puis grogna suite à cela. Fichu Mercenaire de Pentos, qui lui laissa ce présent alors qu'il n'avait que seize ans. Une cloche sonna dehors, annonçant le départ de l’embarcation. Il frissonna alors sentant que c'était alors pour de bon, derrière lui le royaume et devant ? Eh bien devant l'aventure dans toute sa splendeurs, il se leva du lit et s'approcha alors de de la fer-née. Comptant sans doute lui faire une nouvelle bêtise, pourtant le bateau en mouvement. Le précipita contre elle avec force, ils s'écrasèrent contre l'immense bureau du capitaine. Ce n'est que la main du Hightower qui empêcha la Sparr de finir de l'autre côté, son visage à quelques centimètres à peine de celui de Malvina. Une courte pause eut lieu entre eux, une respiration entre les lèvres d'un s'engouffrant entres celles de l'autre. " Attention grande sœur, je ne serais pas toujours la pour te sauver la mise...."  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] Empty
MessageSujet: Re: No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina]   No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] EmptySam 4 Avr - 15:36




No stranger would it be If
we met at midnight In the hanging tree

ft. Rowen Hightower & Malvina Sparr




Malvina resta stoïque pendant que Rowen lui expliquait tous les dangers qu’ils auraient à affronter. Toute traversée du détroit tant dangereuse et tout déplacement à Essos ou son nom de Hightower ne suffirait pas à lui sauver la mise tout autant. Elle le savait très bien et c’était d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles elle se tenait ainsi dans sa cabine résolue à le suivre, l’autre étant qu’elle ne voulait pas être séparée de lui aussi longtemps. De plus elle ne crachait pas sur un peu d’aventure et la découverte d’un endroit qu’elle n’avait jamais vu assorti d’un petit tour en bateau, ce qui n’arrivait pas assez souvent à son gout. Mais il n’insista pas tant que ça, il savait que la perspective de mourir ne suffirait pas à la dissuader de le suivre dans ce voyage. Une main sur son épée, elle répondit :

__ Raison de plus pour que je sois là pour protéger tes miches. »

Il n’avait pas tort, s’il refusait qu’elle le suive, elle deviendrait ingérable à Port-Real et elle s’attirerait probablement très vite quelques ennuis. Car si elle le protégeait et refusait qu’il lui arrive le moindre mal, il arrivait souvent que le nom des seigneurs de Villevieille les sauve tous deux, eux qui ne respectaient pas toujours les règles, elle qui ne les respectait jamais…

__ Conneries ! S’il existe un Hightower qui doive rester dans l’histoire, c’est bien toi. Toutes ses couilles molles policées s’en rendront bien compte un jour, même si pour ça, faut que j’leur pète les dents. »

Malvina s’installa dans un fauteuil. Elle connaissait les ambitions et les faiblesses de Rowen, cela fait partie de ce qu’elle appréciait chez lui, qu’il ne soit pas uniquement le jeune homme richissime, bagarreur et imbu de lui-même qu’il était pour les autres. Mais elle prenait à présent pleine conscience de son mal-être profond et de l’importance que revêtait cette visite à sa tante. Cependant, en prendre conscience ne suffisait pas à l’aider en la matière, elle n’avait pour sa part aucune autre ambition que d’être libre, au fond lui aussi, mais il avait un nom qui lui permettait d’être bien plus que ça alors qu’elle. Elle, elle n’avait que lui. Cela aurait pu être suffisant si ça n’avait pas été si compliqué. Enfin en tout cas elle ne pouvait pas vraiment partager avec lui ses aspirations, ni peut-être véritablement comprendre celle du jeune homme.

__ M’appelle pas comme ça. » Grommela-t-elle en réponse à son ‘Lady Sparr’ titre qu’elle détestait par-dessus tout car il ne la renvoyait que trop violemment à son sexe, son statut et son rang de monnaie d’échange sans droit de citer.

Elle ne voulait pas être une Lady. Elle refusait de se laisser asservir par les hommes dans ce monde où les femmes n’étaient que filles ou épouses et jamais dignes d’autre chose que de porter les héritiers de ceux qui en faisaient leur chose. Rowen le savait parfaitement et il la titillait, elle en était consciente et essayait de garder son calme, d’autant qu’il venait de lui promettre un bateau, ce qui n’ »tait pas pour lui déplaire, même s’il ne s’agissait là que d’un doux rêve. De plus elle avait une mission, se débrouiller pour que le capitaine de cette galère ne se perde pas en route. Etre gentil et piquant à la fois, voilà qui correspondait tout à fait au blond et avait tendance à décontenancer la blonde. Quand il la cherchait, elle pouvait le frapper, tout simplement, mais là, que dire, elle ne pouvait qu’hésiter entre remerciements et insultes. Sauf que là, elle venait de se prendre un coussin en pleine poire !

Un instant elle resta assise, la bouche ouverte, les yeux pleins de surprise, puis elle le lui relança de toutes ses forces avant de se lever pour se jeter sur lui en riant. Mais à ce moment-là, la loche sonna, le bateau partait vers un nouvel horizon. Oubliant la bagarre qui se préparait, elle tourna la tête vers la proue comme si elle pouvait voir leur cap de là où elle était. Elle souriait à l’idée des aventures qui s’offraient à eux et partagea en silence cette joie avec lui quand il s’approcha en lui offrant son plus beau sourire. Au dehors, les voiles se gonflèrent d’un coup et entraînèrent brusquement le bateau en avant. Les deux jeunes gens ne purent s’y préparer et furent projetés en arrière contre le bureau et Malvina manqua de passer par-dessus retenue in-extremis par Rowen et ils se retrouvèrent alors l’un tout contre l’autre.

Décontenancée, elle laissa quelques secondes son regard se perdre dans celui de son frère et ami, le temps d’un soupir partagé elle eut envie de l’embrasser, puis elle eut peur qu’il l’embrasse, puis envie qu’il le fasse mais peur de sa propre réaction. Bref, un tas de sentiments contradictoire passa dans son esprit et elle préféra froncer les sourcils en grognant avant de le repousser violemment et de prendre la direction de la sortie.

__ N’inverse pas les rôles, petit frère. »

Elle était consciente que ce qu’elle venait de dire était faux et injuste, ils se sauvaient l’un l’autre en réalité, probablement au-delà même des bagarres auxquelles ils participaient et de peu de cas qu’ils faisaient des conventions. Mais c’était une manière de remettre de la distance entre eux, celle qu’imposait leur amitié fraternelle. Une fois sur le pont, elle prit une bouffée d’air frais et vérifia que tout était en ordre sur le navire et qu’ils prenaient la bonne direction.

Code by lizzou

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] Empty
MessageSujet: Re: No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina]   No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] EmptyMar 7 Avr - 19:26

Quand une personne est dans votre vie depuis si longtemps, quand avec elle vous bravez tout les dangers. On en vient doucement à penser qu'elle est immortelle, que jamais la mort n'aura sur elle une emprise quelconque. Oui Rowen était parfois assez naïf pour croire cela au sujet de sa sœur de cœur, un moyen comme un autre de combattre la peur de revenir un jour à cette terrible solitude. Le jeune lord laissa Malvina prendre les commandes du navire, alors que lui d'une démarche lente alla vers la proue. Pourtant un regarde attentif sur la sculpture, il s'agissait d'un serpent à la couleur dorée. Le capitaine venant d'Astapor, cela ne sembla pas étonnant au blond. Il esquissa un sourire en pensant à tout ce que pourrait lui dire cette créature de bois quand à ses expéditions si palpitantes, si calme et silencieux.

Alors que plus loin à la poupe il pouvait entendre le capitaine, grondant suite à son changement de poste, Rowen n'avait en rien le pied marin et sa compagne aucun sens véritable de la diplomatie. Chacun apportant à l'autre un peu de son savoir faire, le Hightower pouvait comprendre mieux que personne la part d'ombre de la fer-née. Lui évitant plus que souvent les soucis, car au centre de cette tempête de rage et de feu il y avait également quelque chose d'autre. Une promesse ou peut-être bien une espérance d'être libre et en paix un jour, sa route, à lui, prenant de plus en plus la direction inverse. Avec le temps, apparurent les responsabilités, le devoir pesant d'une famille affreusement puissante et prestigieuse. Le pouvoir réclamant lentement mais sûrement le garçon, que pouvait-il bien promesse à sa belle sœur ? Hormis une vie de grande dame du royaume ?

Si baiser dans cette cabine il y avait eu, l'homme en avait connaissance elle en aurait perdue à jamais toute chance de fuite. Feu trop intense brûle toutes choses, y comprit les rêves les plus fous d'une personne. Sur que Rowen aurait vu dépérir sa si pétillante sœur, si courage il avait eu de mettre un mot plus intime sur leurs liens, si fou il avait osé effleurer les lèvres de la blonde. être assez riche pour avoir tout ce que tu désir, mais ne pas avoir la seule chose qui a un vrai sens. Ici sans doute la plus fabuleuse farce des dieux, il se retourna. Posant sur Malvina un regard amusé, il se mit à rire en voyant l'équipage avoir peur d'elle. Le biefois laissa la houle le bercer doucement, finalement rouge de colère le second du navire approcha le noble alors bien loin du tumulte, pointant la folle des mers du doigt. " Elle faisait pas partie de l'accord pour le voyage, si elle continue je vais la faire lancer par dessus bord !"

" Du calme mon bon ami ! C'est une femme admirable ! Et de capitaine il n'y en a pas de meilleur, ou elle va j'irais. Je doute que Villevielle apprécie que l'on balance un Hightower à la mer, prenez un tonneau de mon vin en guise d'amende honorable allons !" Il grimpa deux à deux les marches menant à la barre, puis ébouriffa les cheveux de la capitaine nouvellement nommée. Uniquement pour la provoquer un petit peu et surtout la détendre dans sa nouvelle fonction, il hausse les épaules alors observa la traînée que le bateau pouvait offrir suite à son passage sur les flots de la mer. " Vivement qu'on arrive ! Je sais pas comment tu fais pour aimer tout ça ! Rien n'égale l'aventure par monts et par chemins !"  Oui pour lui sa liberté fut une conquête faite à cheval, en cela il ne serait jamais comme elle, la diablesse des mers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] Empty
MessageSujet: Re: No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina]   No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» No stranger would it be If we met at midnight In the hanging tree. [Malvina]
» Hey Stranger [PV Genki]
» Who Are You Beautiful Stranger ?
» djidane + stranger in a strange land [finie]
» stranger's like you + alvin & leilah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 1.0 :: Rp Abandonnés-
Sauter vers: