RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici La Main et le Roi 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 La Main et le Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

La Main et le Roi Empty
MessageSujet: La Main et le Roi   La Main et le Roi EmptyVen 26 Aoû - 14:15

La Main et le Roi

Les portes de la lune - An 300, Lune 6, Semaine 3



Andar Royce & Elbert Arryn

Le tournoi d'Harenhal se profilait à l'horizon et le Roi régent du Nord priait pour qu'il se déroule sous les meilleures auspices, loin des soucis que sa dernière édition avait entraîné. L'ancien roi Rhaegar ne serait sans doute pas présent et aucune dame du Nord ne serait là pour se faire enlever. Elbert espérait que l'histoire ne se répéterait pas car sa petite fleur de l'hiver serait elle aussi présente et il comptait bien ne pas la voir disparaître comme le fit sa tante, Lyanna de la maison Stark. Le Royaume était semblait en paix, du moins pour l'instant. Les envies, la colère, la haine conduisaient à la guerre. Cette saleté couvait toujours dans un coin ou un autre, tapie dans l'ombre attendant son heure pour frapper. La guerre entraînait la mort et en pensant à cela, il eut une pensée émue pour son ancienne épouse, dont l'assassinat restait toujours irrésolu. Malgré ses efforts et ceux de sa Main, le coupable demeurait toujours en liberté. Ce n'était pas la seule chose qui l'inquiétait pour l'heure. Son futur mariage était l'une de ses préoccupations. Il souhaitait que tout soit parfait pour sceller la destiné du royaume et des alliances fortes, des liens fraternels. Il désirait également lier le Conflans à sa famille mais il n'avait pas encore trouvé comment. Le tournoi était également un autre de ses sujets de discussions courants. L'éternel sujet qui demeurait dans son esprit était son fils. Aemon grandissait vite. Trop vite à ses yeux mais c'était une bonne chose pour lui comme pour le royaume.

Il venait de terminer plusieurs missives et de les confier à Mestre Colemon. L'homme nerveux était une aide précieuse, tout comme l'était Andar, son cousin. D'ailleurs, il avait envoyé un garde cherchez sa Main une dizaine de minutes plus tôt. Il avait besoin de discuter avec lui. D'avoir une conversation franche et sincère, tant envers celui qui lui servait de représentant, de bras droit mais qui demeurait également son cousin. Il était quelqu'un en qui le Arryn avait une entière confiance et qu'il appréciait. C'était autant avec la Main que le cousin qu'il désirait discuter en ce jour. Il avait fait préparé quelques pâtisseries à déguster, quelques en-cas pour agrémenter la discussion ainsi que du vin. Des choses habituels lorsque l'on reçoit. Il attendait calmement l'entrée de son cousin, en regardant par la fenêtre, contemplant la vue de l'extérieur. Cherchant des réponses dans la roche. La pierre était solide et existait depuis des millénaires. Elle perdurerait encore bien longtemps après la mort du jeune homme. Il entendit un garde rentrer et lui annoncer que son cousin allait être introduit dans son bureau. Le jeune homme se retourna pour observer son cousin pénétrer dans la pièce. D'un geste de la main il balaya le vin et les mets de sa main pour inviter le jeune homme à se servir, puis il s'installa sur sa chaise et prit la parole sur un ton détendu et posé. Il n'affichait pas une mine maussade ou harassé. Était-ce la perspective du tournoi ou son futur mariage qui l'empêchait de broyer du noir ? Son deuil était-il terminé ? Elbert lui même l'ignorait !

«Entre Andar, entre ! Sers toi et installe toi. Comment te portes tu mon cousin ? Ton épouse va bien ?»


© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Le chevalier aux Runes
Andar Royce
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris
La Main et le Roi Tumblr_pno1psaTyh1w9vbfzo2_540
Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 895
Date d'inscription : 29/07/2016

La Main et le Roi Empty
MessageSujet: Re: La Main et le Roi   La Main et le Roi EmptyVen 2 Sep - 10:55

La Main et le Roi

Les portes de la lune - An 300, Lune 6, Semaine 3



Andar Royce & Elbert Arryn


De retour aux portes de la lune depuis quelques jours, Andar était décidé d'oublier ce qui s'était passé chez lui, la détresse que l'alcool lui avait fait ressentir, l'état d'émoi dans laquelle il s'était retrouvé. Preuve que surement jamais il ne se remettrait du sac de Port-réal, c'était une blessure encore vive malgré les années écoulées. Dans cette épreuve, Andar avait eu la surprise d'avoir le soutient de sa femme, certains détails de la soirée lui échappaient encore, ne se souvenant plus de tout ce qui s'était raconté, mais pour sûre Alys s'était montré présente, avait rassuré l'homme perdu en lui et surtout l'avait ramené dans une réalité plus douce qu'auprès de ses démons intérieurs. Comparée à beaucoup, elle connaissait à présent ce que refermait le coeur du seigneur de Roche-aux-runes et surtout ce qui provoquait trop d'alcool sur son esprit, quand il tentait simplement d'oublier les évènements de la rébellion de Robert Baratheon.

Son devoir était auprès d'Elbert Arryn, son cousin qui n'était nul autre que le régent du royaume du Nord. Andar avait dû reprendre la route pour gagner les portes de la lune et reprendre son rôle de main. Quand, il pouvait s'en douter, des missives l'attendaient sur son bureau et il se mit de suite au travail, se renseignant auprès d'un de ses serviteurs, pour savoir si une réunion du conseil restreint était prévue pour bientôt. Très vite, il reprit ses marques et les tâches de main lui firent oublier son égarement. D'un point de vue extérieur, Andar restait toujours autant imperceptible derrière ses airs sérieux, rien ne laissait présager que son séjour chez lui l'avait fait sombrer. Chaque homme avait ses faiblesses, et comme tous ceux qui veulent préserver son image, Andar cachait les siennes.

Installé derrière son bureau, un garde vint le prévenir que le Roi régent souhaitait concerter avec lui. Hochant simplement la tête pour le remercier pour le message, Andar se leva et se dirigea vers les appartements de son cousin, en prêtant toujours l'oreille sur ce qui se disait autour de lui. Encore, aujourd'hui, il était à la recherche du meurtrier de la feue reine Daenerys, quoiqu'il ne l'appréciait guère, elle restait la femme d'Elbert et son crime devait être puni, il était certain, que peu, viendrait lui parler, étant un visage trop connu dans le val, mais il avait d'autres carte en main, une carte qui se nommait Sydân. Après avoir été annoncé, il trouva son cousin auprès de la fenêtre. Il ne fut pas étonné de trouver du vin et des mets dans la pièce, Elbert savait recevoir.

«Entre Andar, entre ! Sers toi et installe toi. Comment te portes tu mon cousin ? Ton épouse va bien ?»

Pour ne pas être discourtois, il attrapa simplement un fruit dans sa main et alla s'installer, comme le souhaiter le régent. Andar n'avait pas bu une goutte d'alcool depuis le dernier incident et il ne comptait pas boire un verre aujourd'hui, surtout pas peur de ne plus pouvoir s'arrêter.

- Nous nous portons bien, je pense qu'Alys se fait à la vie à Roche-aux-runes.

Sans en étant réellement certains de ses dires, il avait l'impression que son épouse était plus heureuse que lors de leur première rencontre. En même temps, ce n'était pas un homme imposant, il la laissait vivre à sa guise et surtout lui faisait confiance pour la gérance de ses terres quand il était absent.

- Et toi, comment vas-tu ?

Une question légitime, son cousin avait traversé pas mal d'épreuve difficile ses derniers temps et Andar espérait que son futur mariage lui rendrait le sourire, même si cela ne marche pas ainsi, il en était preuve vivante, mais Elbert n'était pas lui, fort heureusement.


© DRACARYS


The Royce House faces adversity together and has never, they will remember.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

La Main et le Roi Empty
MessageSujet: Re: La Main et le Roi   La Main et le Roi EmptySam 3 Sep - 18:10

La Main et le Roi

Les portes de la lune - An 300, Lune 6, Semaine 3



Andar Royce & Elbert Arryn

Alys née Grafton qui se plaisait à Roche-aux-runes était une idée qui le surprenait quelque peu mais peut-être s'était-elle apaisée avec le dent. A moins qu'il ne s'agisse simplement du calme avant la tempête. Du moins, Elbert souhaitait à son cousin et son amie un long mariage heureux et prospère ainsi que fertile. Le Roi régent prit tranquillement le temps de laisser son cousin s'assoir et prendre un fruit avant de reprendre la parole sur un ton calme.

«Tu devrais la laisser te suivre aux Eyriés. Alys appréciait cet endroit et je suis sûr qu'elle se ferait une joie d'y revenir.»

Le jeune homme ouvrit l'un des tiroirs de son bureau et en sortit une espèce de corne de brume de petite taille. Il se leva ensuite calmement et se dirigea vers la porte de son bureau donnant sur une pièce extérieur. Pendant son petit trajet, le jeune homme prit le temps de répondre à Andar de façon positive.

«Préoccupé par la sécurité du Tournoi. J'espère juste que l'histoire ne s'y répétera pas sinon j'ai hâte de voir qui sortiras son épingle du jeu pendant les joutes. Peut-être y trouveront nous un homme de valeur pour compléter la garde royale. Je suis aussi pressé et quelque peu excité à l'idée du mariage. Ces deux événements devraient ravir le peuple et nous permettre de consolider nos alliances. Qu'en pense tu ?»

Le jeune homme ouvrit la porte devant laquelle il était arrivé et porta la corne à ses lèvres. Il souffla dedans et un son en sortit pendant quelques secondes. Une dizaine de seconde plus tard, le jeune homme recula pour laisser place à une créature légendaire : un dragon. De la taille d'un gros chien, les écailles bleues, les cornes et les ailes de couleur crème, Aeron fit son entrée. Sa démarche était vive et assurée comme si ce n'était pas la première fois qu'il était appelé de cette façon ni même la première fois qu'il pénétrait dans le bureau d'Elbert. L'animal passa à côté d'Andar en le regardant d'un oeil où se ne se lisait pas la  crainte mais plutôt une certaine forme d'agression. L'animal alla se coucher au coin du feu qui brûlait dans l'âtre du bureau. Elbert ouvrit un tiroir de son meuble et en sortit des bouts de viandes séchées qu'il lança un par un au dragon, ce dernier les attrapant au vol. Les premières fois, il se montrait méfiant mais à présent il connaissait la main qui le nourrissait et savait se montrer patient avant d'obtenir ce qu'il désirait. Quand une autre personne lui donnait de la nourriture, Aeron était plus agressif et fourbe, essayant souvent de mordre mais quand il commençait à reconnaître les gens, il se montrait moins violent. Elbert avait prit l'habitude de donner à d'autres gens l'habitude de le nourrir car il ne pouvait pas toujours emmener l'animal avec lui dans ces voyages. Il déposa un bout de viande dans la main d'Andar et lui montra le dragon pour qu'il le nourrisse.

«Aeron grandit bien mais je pense que l'hiver ne favorisera pas son dévellopement. J'espère qu'il ne durera pas longtemps. J'ignore toujours si je dois le garder ou le relâcher mais je me refuse à le tuer. Je m'y suis attaché et je pense que lui aussi. Néanmoins, il peut-être temps que je te parle des projets que je nourris pour lui.»

Le régent nourrissait un projet ambitieux bien que peut-être pas réalisable. Il faisait de son mieux pour permettre à l'animal de sortir se dégourdir les jambes et les ailes à l'extérieur mais Aeron ne semblait pas apprécier le froid et préférait bien souvent rester à l'intérieur. Quand les rayons du soleil parvenait à se faire ressentir alors il quittait le château plus volontiers. Il restait un animal avec sa propre personnalité. Pendant qu'Aeron terminait de ses derniers morceaux de viandes, Elbert songea au fait qu'il la préférait crue pour la cuire lui même. Malheureusement la viande séchée était plus simple à conserver dans un tiroir. Il ne fallait pas y voir un repas pour le dragon mais un simple en-cas.

«Quand il aura atteint sa taille adulte, je doute de pouvoir le conserver aux Eyriés. Je pense qu'une fois l'hiver terminé, nous explorerons les Montagnes de la Lune en tenant les clans en respect. Je compte lui trouver une grotte où il se sentira à son aise. Une fois adulte, je pense qu'il sera en mesure de nous débarrasser ou du moins d'effrayer suffisamment les clans. Ce qui ferait d'une pierre deux coups. C'est pourquoi  j'ai pensé à lui apprendre à répondre à l'appel de ma corne. Avec une corne adapté à sa taille et l'échos de la montagne, je pense que nous pourrions l’appeler sur une longue distance. Tout ceci ne sont que des projets peu stables pour le moment mais je tenais à t'en informer et je souhaite entendre ton avis sur la question.»

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Le chevalier aux Runes
Andar Royce
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris
La Main et le Roi Tumblr_pno1psaTyh1w9vbfzo2_540
Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 895
Date d'inscription : 29/07/2016

La Main et le Roi Empty
MessageSujet: Re: La Main et le Roi   La Main et le Roi EmptyLun 19 Sep - 14:07

La Main et le Roi

Les portes de la lune - An 300, Lune 6, Semaine 3



Andar Royce & Elbert Arryn


Alors qu'il s'était installé avec un fruit à la main, le commentaire d'Elbert à propos d'Alys ne le fit réagir, par simple raison que si son épouse voulait le suivre, elle savait pertinemment qu'elle le pouvait. Si elle n'était pas aux eyries s'était de son fait, non celui de la main du Roi, Alys était libre d'agir à sa guise, Roche-aux-runes n'était nullement une prison. Observant son cousin, celui-ci se dirigea vers son bureau pour y prendre y sorte de corne de brume. Un objet bien intrigant, ne sachant pas ce qu'il pouvait bien en faire dans les circonstances actuelles. Le suivant, du regard jusqu'à la porte, Elbert répondit à sa question :

«Préoccupé par la sécurité du Tournoi. J'espère juste que l'histoire ne s'y répétera pas sinon j'ai hâte de voir qui sortiras son épingle du jeu pendant les joutes. Peut-être y trouveront nous un homme de valeur pour compléter la garde royale. Je suis aussi pressé et quelque peu excité à l'idée du mariage. Ces deux événements devraient ravir le peuple et nous permettre de consolider nos alliances. Qu'en pense tu ?»

À l'inverse de Roi régent du Nord, Andar n'était pas du tout excitépar cette idée de tournoi, en soi, ce n'était pas le tournoi qui le gênait, mais bien la localisation de celui-ci, ce lieu retenait bien trop de mauvais souvenirs. Mais par contre, il hocha la tête à l'évocation de la garde royale, il n'y avait pas de meilleures circonstances pour trouver un bon chevalier.

- Il n'y a pas mieux pour faire oublier les derniers combats aux peuples.

Le Royce n'exprima pas la suite de ces pensées. Oui, le peuple pourrait être heureux de ses deux évènements s'ils ne ressemblaient pas au dernier mariage d'Elbert ainsi qu'au dernier tournoi d'Harrenhal. Tout ceci n'était pas à prendre à la légère et surtout comme l'avait souligné son cousin, la sécurité devrait être à son maximal pour préserver les invités. Alors que l'Arryn souffla dans sa corne après avoir ouvert la porte, son dragon apparut. Même si prochainement cela serait un atout pour le Val, Andar restait tout de même sur ses gardes vis-à-vis d'Aeron, tout comme le dragon semblait l'être à son égard vu son air peu aimable quand il passa près de lui pour aller s'installer près de feu. Gardant le silence, quand Elbert vint lui mettre un bout de viande sécher dans la main, lui faisant comprendre qu'il devait nourrir l'animal, Andar lui jeta un regard perplexe qui signifiait bien que cela ne lui plaisait guère de faire nourricier de Dragon.

«Aeron grandit bien mais je pense que l'hiver ne favorisera pas son dévellopement. J'espère qu'il ne durera pas longtemps. J'ignore toujours si je dois le garder ou le relâcher mais je me refuse à le tuer. Je m'y suis attaché et je pense que lui aussi. Néanmoins, il peut-être temps que je te parle des projets que je nourris pour lui.»

Jetant un regard au Dragon, il se décida enfin à lui jeter le bout de viande, au moins une bonne chose de faite. Des projets pour Aeron ? Pour la Main du Roi, l'animal servirait surtout à protéger le royaume du Nord des attaques ennemies, si besoin. N'ayant pas pensé à l'éventualité que l'Hiver pourrait ralentir son développement, en même temps, il n'avait jamais étudié la physionomie des Dragons, ce n'était pas un mestre, il ignorait même si les mestres le savaient eux-mêmes.

«Quand il aura atteint sa taille adulte, je doute de pouvoir le conserver aux Eyriés. Je pense qu'une fois l'hiver terminé, nous explorerons les Montagnes de la Lune en tenant les clans en respect. Je compte lui trouver une grotte où il se sentira à son aise. Une fois adulte, je pense qu'il sera en mesure de nous débarrasser ou du moins d'effrayer suffisamment les clans. Ce qui ferait d'une pierre deux coups. C'est pourquoi  j'ai pensé à lui apprendre à répondre à l'appel de ma corne. Avec une corne adapté à sa taille et l'échos de la montagne, je pense que nous pourrions l’appeler sur une longue distance. Tout ceci ne sont que des projets peu stables pour le moment mais je tenais à t'en informer et je souhaite entendre ton avis sur la question.»

Il comprenait mieux à présent le coup de la corne et cela était une bonne stratégie d'habituer l'animal à un bruit familier pour le faire venir. C'était ce qu'il faisait avec ces faucons, sifflant d'une façon bien particulière pour les faire revenir.

- Aeron semble bien habitué à l'appel de la corne, mais tu ne crains pas quand le laissant libre de ses actions, il redevienne plus sauvage et décide de ne plus répondre à ton appel.

Ce n'était qu'une supposition parmi beaucoup d'autres, mais Andar envisageait souvent le pire des scénarios pour trouver un moyen d'y contrer si cela arrivait. Il ne fallait pas se leurrer, Aeron pour le moment était petit et semblait être habitué à Elbert, car il vivait près de lui, mais qu'adviendrait-il en obtenant la liberté ?

- Je n'y connais pas grand-chose en dragon, mais comment peux-tu être sûr qu'il est en sécurité dans une grotte. Les clans des montagnes peuvent décider de prendre celle-ci d'assaut, du genre suicidaire et pas forcément réfléchi les clans font merveille.

Même lui serait surpris si cela arrivait, mais mieux valait tout prévoir, puis il n'avait pas tort, les clans des montagnes étaient imprévisibles, mêmes s'ils ne tuaient pas le dragon et pourraient provoquer bien pire qu'Aeron voit les hommes comme des ennemis et deviennent instables en se retournant contre son maître. Andar ne pouvait pas comprendre le lien entre Elbert et sa créature, est-ce sa fidélité était réellement acquise ?

- Mais tu as raison, il faut lui trouver un endroit où ton dragon puisse s'installer et pour le moment, cela me paraît être la meilleure des possibilités. De toute façon, les mestres prévoient un long hiver, il faudrait réfléchir à une solution s'il atteint sa taille adulte avant la fin de celui-ci.



© DRACARYS


The Royce House faces adversity together and has never, they will remember.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

La Main et le Roi Empty
MessageSujet: Re: La Main et le Roi   La Main et le Roi EmptyMar 20 Sep - 17:52

La Main et le Roi

Les portes de la lune - An 300, Lune 6, Semaine 3



Andar Royce & Elbert Arryn

Andar avait raison. Les jeux de ce genre avaient le chic pour attirer l’œil du peuple et le contenter. Il y aurait sans doute quelques problèmes comme dans toutes organisations et festivités. Ce n'était pas à exclure et cela faisait partie des aléas de la vie et des grands événements. Elbert observa Andar nourrir le dragon et l'écouta attentivement. Le Royce n'avait pas totalement tort même si en un sens, il se pouvait aussi qu'il se trompe. Il était difficile de savoir réellement comment dresser un dragon à la perfection vu le peu d'informations dont ils disposaient, même écrites.

«C'est possible comme il est possible qu'il garde en mémoire notre relation. Ce sont des créatures intelligentes. Il apprend vite. Certains mestres prétendaient que le lien entre un dragon et son porteur était puissant. Il est encore trop petit pour pouvoir le monter, je ne peux donc pas attester de ces faits. De toute façon, il tombera encore des milliers de flocons avant qu'il n'atteigne une taille suffisante. Un temps à mettre à profit pour parfaire son apprentissage.»

La question des Clans des montagnes était également une excellente interrogation. A vrai dire, Elbert avait déjà réfléchit à tout cela. Rien ne pouvait jamais être sûr mais il possédait néanmoins quelques certitudes.

«C'est une possibilité. C'est pourquoi il faudrait lui trouver une grotte assez difficile d'accès même pour ces sauvages. Une éventuelle purge des Clans des Montagnes pourraient également contribué à sa sécurité, couplée à la menace que Aeron représentera déjà. Leurs armes ne sont pas de premières qualités. Je doute qu'elle soit en mesure de causer de réel dégâts aux écailles d'un dragon. Ses yeux sont son seul point faible, je le crains.»

Andar partageait au moins son avis sur une solution à trouver. Ils ignoraient tous deux combien de temps durerait cet hiver. Néanmoins, cela leur laissait un certain temps pour réfléchir. Le jeune homme observa le dragon qui s'était couché à proximité des flammes de l'âtre de la cheminé. Bien que dangereux, l'animal semblait paisible dans cette position. Il pouvait faire penser à un chat mais il fallait s'en méfier. Aeron était toujours à l’affût. Il pouvait vous sembler totalement vulnérable alors qu'il était aux aguets. Si quelqu'un tentait de s'en prendre à lui en ce moment, il serait malheureusement surpris par sa vivacité de réaction.

«J'ai remarqué qu'Aeron n'appréciait vraiment pas le froid. Je pense que les dragons ne sont pas fait pour vivre dans un climat comme celui-ci. Je pense que cela pourrait ralentir sa croissance et nous laisser plus de temps mais ce ne sont que des spéculations. Pour l'heure, nous ne pouvons que mettre nos neurones à l'ouvrage pour trouver une situation idéale. Je ne l'imagine pas vivre aux Eyriés. Même si nous faisions construire une annexe, cela prendrait énormément de temps. Je pense qu'il n'existe pas de situation miracle. Si je venais à prendre l'absurde décision de le relâcher, il pourrait représenter un danger ou tomber en de mauvaises mains ce qui n'est pas une option à envisager. C'est une arme à double tranchant qu'un dragon mais plus qu'une arme c'est aussi un être que j'ai appris à apprécier et à aimer.»

Le régent chassa quelques instants cette conversation importante pour retourner à des choses plus banales et triviales. A vrai dire, une question lui brûlait les lèvres depuis le début de la journée et il ne l'avait pas encore posée.

«Où en sont les préparatifs pour mon mariage ? Je veux que tout soit parfait. Plus que le tournoi, cette festivités réunira des seigneurs des trois régions qui sont sous ma juridiction. Ce mariage sera le ciment de nos bonnes relations, de notre avenir et celui de la maison Arryn. Je ne veux aucune erreur pour cette célébration.»

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Le chevalier aux Runes
Andar Royce
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris
La Main et le Roi Tumblr_pno1psaTyh1w9vbfzo2_540
Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 895
Date d'inscription : 29/07/2016

La Main et le Roi Empty
MessageSujet: Re: La Main et le Roi   La Main et le Roi EmptyVen 30 Sep - 17:35

La Main et le Roi

Les portes de la lune - An 300, Lune 6, Semaine 3



Andar Royce & Elbert Arryn


Une purge des clans des montagnes, ce n'était pas la premièrefois qu'il entendait ses termes de la bouche de son cousin, surtout avec ce qui s'était passé à son précédent mariage. N'étant pas un homme à chercher la vengeance, la main du régent ne s'était jamais tourné vers ce chemin. Les clans des Montagnes arpentaient ses terres depuis bien plus longtemps que les Arryn, et même s'il ne les appréciait pas en vue de leur comportement, il n'irait pas les attaquer si eux ne venaient pas le faire avant, car au final, le Royce n'était pas un sauvage et surtout avait toujours ce mauvais souvenir du sac de port-réal où des innocents étaient morts. Mais après, c'était certain que pour Aeron, il faudrait se méfier d'eux et donc trouver une solution, certainement que les deux nobles allaient devoir se tourner vers le reste des conseillers pour prendre une décision finale, telle était la bonne marche à suivre, en tout cas de son point de vue. Portant un nouveau regard vers le dragon, la méfiance ne pouvait le quitter à son sujet.

«J'ai remarqué qu'Aeron n'appréciait vraiment pas le froid. Je pense que les dragons ne sont pas fait pour vivre dans un climat comme celui-ci. Je pense que cela pourrait ralentir sa croissance et nous laisser plus de temps mais ce ne sont que des spéculations. Pour l'heure, nous ne pouvons que mettre nos neurones à l'ouvrage pour trouver une situation idéale. Je ne l'imagine pas vivre aux Eyriés. Même si nous faisions construire une annexe, cela prendrait énormément de temps. Je pense qu'il n'existe pas de situation miracle. Si je venais à prendre l'absurde décision de le relâcher, il pourrait représenter un danger ou tomber en de mauvaises mains ce qui n'est pas une option à envisager. C'est une arme à double tranchant qu'un dragon mais plus qu'une arme c'est aussi un être que j'ai appris à apprécier et à aimer.»

Pouvait-on réellement être le maître de ces créatures si elles étaient aussi intelligentes que les mestres les décrivaient ? Elbert l'appréciait sans aucun doute, se sentait surement lié à lui, mais cela restait un être qui appartenait à une espèce qui avait mis Westeros en feu pour établir le pouvoir des Targaryens. Comme, son cousin le disait si bien, c'était une arme et si celui-ci lui échappait, cela pourrait être une arme qui se retourne contre le val. Combien y avait-il de dragon dans ce monde ? Qu'est-ce que serait l'avenir de ceux qui en possèdaient ? Des questions dont il aimerait bien avoir des réponses.

«Où en sont les préparatifs pour mon mariage ? Je veux que tout soit parfait. Plus que le tournoi, cette festivités réunira des seigneurs des trois régions qui sont sous ma juridiction. Ce mariage sera le ciment de nos bonnes relations, de notre avenir et celui de la maison Arryn. Je ne veux aucune erreur pour cette célébration.»

Le mariage d'Elbert Arryn avec Sansa Stark, était une belle alliance pour le futur du royaume du Nord, Andar préférait d'ailleurs la présence de la jeune louve que de la dragonne, surtout en vu du passif de leurs deux familles. Les préparations n'étaient d'ailleurs pas les plus simples, tout allait se passer dans le val, diverses familles allaient être présentes et surtout comme le tournoi cela serait un grand évènement.

- Les préparatifs avancent bien, tout en sachant que le mariage aura lieu dans deux mois, je pense qu'on sera dans les temps.

Le Royce qui avait organisé son propre mariage dans l'année, savait pour le coup où il mettait les pieds. Certes, celui-ci serait plus grandiose, mais une union restait une union.

- J'ai insisté sur la sécurité. Les erreurs du passé ne doivent pas se reproduire.

Son père était mort dû à ses blessures infligées lors du premier mariage d'Elbert Arryn. Jon avait souhaité obtenir la paix et il n'avait gagné que davantage de sang, mais bon sans aucun doute il serait fier du chemin parcouru pour le Val, puis de l'alliance avec les Stark. C'était un bon moyen d'honorer sa mémoire. Finalement, alors qu'il reposa la pomme face à lui, il se permit une question plus personnelle :

- Es-tu prêt à t'unir à la Stark. Je ne parle pas pour l'alliance, mais en tant qu'homme, es-tu prêt à avoir une nouvelle femme auprès de toi ?



© DRACARYS


The Royce House faces adversity together and has never, they will remember.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

La Main et le Roi Empty
MessageSujet: Re: La Main et le Roi   La Main et le Roi EmptySam 1 Oct - 15:10

La Main et le Roi

Les portes de la lune - An 300, Lune 6, Semaine 3



Andar Royce & Elbert Arryn

Le mariage était sous la bonne voie ! Quelle bonne nouvelle. Cela allait sûrement plaire aux nobles et aux gens d'Elbert. Cette union scellerait le destin du Nord et du Val, lié par le mariage. Ce lien serait encore plus fort dés lors que sa future épouse attendra un enfant de lui, tâche à laquelle il devra s'atteler dés la nuit de noces mais l'heure n'était pas à penser à ce genre de réjouissance. Le jeune homme hocha de la tête pour affirmer sa satisfaction.

«Tu as toute ma confiance à ce sujet. Je ne compte pas inviter les membres des clans des montagnes à mes noces. Si la menace devait surgir à mon mariage, je pense qu'elle ne viendra pas de nos montagnes, cette fois-ci.»

Andar lui posa une question intéressante. Etait-il près à prendre femme à nouveau ? A la mort de Danerys, il aurait répondu clairement non. Pendant les lunes qui suivirent également mais après son aventure avec dame Elyane Descarpe les choses avaient changés. Il n'avait pas découvert qu'il pouvait aimer à nouveau mais il avait compris qu'il était encore un homme qui pouvait éprouver du désir et qu'une relation charnelle n'était pas pour lui déplaire. De là à dire qu'il pouvait à nouveau éprouver des sentiments pour une femme, il ne pouvait réellement se prononcer et donner un avis pertinent.

«Je pense que oui. Je suis prêt à m'unir à nouveau. Nous pouvons compter les membres de la maison Arryn sur le doigt d'une main, il est donc dans la nature des choses que je procrée. Je demeure un homme. J'ai des désirs aussi et je pense que je n'aurai aucun mal à assurer ce rôle. D'autant plus que Lady Sansa est vraiment très charmante. Quant à une femme à mes côtés, je pense en avoir besoin. Un Seigneur marié présente toujours mieux. Pour avoir pût m'entretenir avec elle, je peux t'assurer qu'elle dispose d'une éducation parfaite et qu'elle sait faire preuve d'intelligence. Elle est certes encore verte, mais je pense qu'elle pourra siéger à mes côtés assez rapidement. Elle est au courant des quelques désagrément liés à notre mariage et y a bien réfléchit. Nous avons beaucoup communiqué. Lady Sansa, tout comme moi ne sautons pas totalement dans l'inconnu. Je pense donc que je suis à nouveau prêt à m'unir à une femme.»

Le jeune homme marqua une courte pose dans son exposé, juste le temps que son dragon finisse de bailler. Du moins, c'était comme cela que le jeune homme interprétait le comportement de l'animal. Une fois l'intervention du dragon terminée, il reprit.

«Sur le plan sentimental. Je ne possède pas de réponse. Seul l'avenir me dira si je ressentirai pour elle un quelconque attachement voir des sentiments plus prononcés.»

Vu que le sujet semblait tourner autour du mariage. Il était peut-être temps de parler d'éventuelles noces pour un autre membre de sa famille. Yisilla Royce, sa cousine, n'avait toujours pas trouvé chaussure à son pied. Elbert répugnait à se servir de sa cousine pour les jeux d'alliance, ayant même refusé une demande en mariage d'Ysilla car ce prétendant ne le convenait pas. Cependant, trouvé un époux idéal couplant les désirs de sa cousine et une alliance solide pouvait s'avérer compliqué. Le tout était de voir où en était Andar à ce sujet.

«Puisque nous discutons de mariage, où en es tu avec Yisilla ? Qu'en est-il de l'avenir de ma douce cousine ? As t-elle de nouveaux prétendants ? Qu'attend t-elle comme époux ? Il y a des tas de maison qui seraient ravies de marier leur fils à ta sœur. Un mariage avec une Royce de Roche-aux-runes se refusent difficilement, encore moins quand elle est la cousine du roi régent. Le Conflans serait une option intéressante. Nous sommes déjà liés aux Frey mais une autre maison pourrait être profitable. Nerbosc, Mallister, Piper, Vance d'Atranta, Mouton disposent toutes d'au moins un homme en âge de se marier.  »

© DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Le chevalier aux Runes
Andar Royce
Le chevalier aux Runes
Valar Dohaeris
La Main et le Roi Tumblr_pno1psaTyh1w9vbfzo2_540
Ft : Tom Burke
Multi-Compte : Dacey Mormont - Leeven Botley - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 895
Date d'inscription : 29/07/2016

La Main et le Roi Empty
MessageSujet: Re: La Main et le Roi   La Main et le Roi EmptyDim 9 Oct - 15:04

La Main et le Roi

Les portes de la lune - An 300, Lune 6, Semaine 3



Andar Royce & Elbert Arryn


Le mariage était un sujet de discussion inévitable dans le Val, en ce moment. Elbert étant le Roi régent s'était donné l'obligation d'établir son pouvoir sur le Nord en épousant une Stark et c'tait une sage décision, Andar n'irait pas le contredire. Ce genre d'alliance pouvait être bonne, quand la personne concernée le souhaitait. Pour son mariage, le Royce avait épousé l'unique fille Grafton, tout en sachant bien que si un jour le frère mourrait sans donner d'héritier, tout reviendrait à son épouse et donc par la même occasion à lui. Des choix stratégiques à l'image des Royce et des Arryn. Mais malgré cela, le seigneur de Roche-aux-runes avait observé des mariages construits sur l'amour, une chose qui réellement, il croyait quasiment impossible en tout cas parmi les nobles. Le plus souvent, l'amour venait après le mariage pas avant, mais son amie Marianne Harlton. C'était en pensant à cela qu'il interrogea Elbert. Oui, était-il vraiment prêt à s'unir à Sansa ? Il ne parlait pas d'alliance, mais bien d'un homme à une femme, d'un coeur à un autre.

«Je pense que oui. Je suis prêt à m'unir à nouveau. Nous pouvons compter les membres de la maison Arryn sur le doigt d'une main, il est donc dans la nature des choses que je procrée. Je demeure un homme. J'ai des désirs aussi et je pense que je n'aurai aucun mal à assurer ce rôle. D'autant plus que Lady Sansa est vraiment très charmante. Quant à une femme à mes côtés, je pense en avoir besoin. Un Seigneur marié présente toujours mieux. Pour avoir pût m'entretenir avec elle, je peux t'assurer qu'elle dispose d'une éducation parfaite et qu'elle sait faire preuve d'intelligence. Elle est certes encore verte, mais je pense qu'elle pourra siéger à mes côtés assez rapidement. Elle est au courant des quelques désagrément liés à notre mariage et y a bien réfléchit. Nous avons beaucoup communiqué. Lady Sansa, tout comme moi ne sautons pas totalement dans l'inconnu. Je pense donc que je suis à nouveau prêt à m'unir à une femme.»

Préparer semblait être le mot convenir à la situation, même s'il n'était pas certain que Sansa réalise vraiment dans quoi elle se laissait. Il n'était pas dans la capacité de chaque femme de se tenir auprès d'un Roi, surtout en roi ayant déjà un fils d'une autre femme. Daenerys serait surement un fantôme toujours présent dans leur union, vu qu'au final, Elbert tenait sa puissance actuelle grâce à la dragonne. 

«Sur le plan sentimental. Je ne possède pas de réponse. Seul l'avenir me dira si je ressentirai pour elle un quelconque attachement voir des sentiments plus prononcés.»

Il espérait réellement ce genre d'évolution pour cette union. Le val ne s'en porterait que bien mieux d'avoir un couple uni à leur tête, tout comme le royaume du Nord. Il ne connaissait pas encore Sansa Stark pour réellement savoir ce que valait la petite louve, mais il serait bon qu'elle soit une bonne mère de substitution pour Aemon. En tout cas, du point de vue d'Andar, il était bien mieux que le futur roi soit élevé une Stark que par une Targaryen, même s'il n'avait jamais souhaité la mort de Daenerys.

«Puisque nous discutons de mariage, où en es tu avec Ysilla ? Qu'en est-il de l'avenir de ma douce cousine ? As t-elle de nouveaux prétendants ? Qu'attend t-elle comme époux ? Il y a des tas de maison qui seraient ravies de marier leur fils à ta sœur. Un mariage avec une Royce de Roche-aux-runes se refusent difficilement, encore moins quand elle est la cousine du roi régent. Le Conflans serait une option intéressante. Nous sommes déjà liés aux Frey mais une autre maison pourrait être profitable. Nerbosc, Mallister, Piper, Vance d'Atranta, Mouton disposent toutes d'au moins un homme en âge de se marier.  »

Il aurait surement dû s'y attendre que le sujet en vienne sur le mariage de sa soeur. Quelques années plus tôt, ils avaient parlé du même sujet, mais par rapport à lui. Les Royce semblaient peu enclin au mariage, en tout cas en apparence. Les fiançailles d'Andar s'étaient prolongé plus que de raison, puis Robar et Ysillan'étaient pas encore promis à une union. Il était du rôle du seigneur de la maison de leur trouver un bon mariage, mais leur grand frère n'avait pas forcément eu la tête dans la réflexion des différents partis. Alors quand il entendit Elbert citer que le Conflans serait une option intéressante, il ne put que répondre.

- Je n'ai pas encore véritablement réfléchi à la question au sujet de son mariage, mais il est certain que même si faire des alliances est toujours un avantage grâce à un mariage, je n'offrirais pas ma soeur au Conflans seulement pour préserver notre royaume. Je suis prêt à faire beaucoup de sacrifice pour maintenir le royaume du nord, mais pas en utilisant Ysilla... De plus, je ne crois guère qu'un mariage peut maintenir la paix, il est tout aussi facile de se marier que de se débarrasser de son épouse s'il le faut, nous ne sommes pas tous des hommes honorables. Je choisirais donc un époux qui sera digne d'elle et il n'en sera pas autrement.

Par ses paroles, il prouvait que sa soeur représentait beaucoup pour lui et que de même si le sujet pour Robar se lancerait, il agirait de même. Il était en accord sur les alliances à travers les mariages, mais une part de lui voulait vraiment que sa famille ne subisse pas des mariages non souhaités, mais bien que lanouvelle soit bien prise et surtout qu'autant Robar qu'Ysilla, ne se retrouve pas démunie. Finalement, alors qu'il allait reprendre la parole, un serviteur frappa à la porte et s'excusa envers le Roi régent, en signalant qu'un homme attendait la main auprès de son bureau. Andar se demanda bien de qui il s'agissait et tout en se levant annonça :

- Je te prie de m'excuser. Je repasserais plus tard pour continuer notre discussion.

Il quitta la pièce pour aller rejoindre son propre bureau, ne sachant pas encore que la personne qu'il allait rencontrer serait pour unir son fils à Ysilla

© DRACARYS


The Royce House faces adversity together and has never, they will remember.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

La Main et le Roi Empty
MessageSujet: Re: La Main et le Roi   La Main et le Roi Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Main et le Roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le futur choisit Carte Bleue Visa - Prenez votre futur en main [Wesley]
» Katrina Caelevan - Femme de main pour Margot de Soltariel
» La Main Innocente ♥
» Se pou nou lave men nou souvan pou evite tout kalite maladi.
» Guillaume de Noirmoutier - Duc de Noirmoutier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: