RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Intrigues
Annexes
Avatars
Divers Bottins
Personnages non jouables
Postes Vacants
Scenarios
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça y est ! Le premier lot de la 2e version des enchères a été mis en jeu
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink
Nous avons besoin de monde dans les Îles de Fer, l'Orage et le Val ! Points à la clé !

Partagez | 
 

 La famille est un refuge | Dacey & Alysane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   Jeu 14 Juil - 12:51


LA FAMILLE EST UN REFUGE

Ses yeux sont rivés sur l'Île aux Ours. A peine a-t-elle débarqué sur la terre ferme qu'elle se met déjà à regretter d'avoir pris la mer. Pourquoi une insulaire quitterait son île ? Alysane a toujours eu du mal à quitter l'Île aux Ours. Elle y a grandit et l'a quittée que très peu de fois durant sa vie. Alors à chaque fois, elle a ce petit pincement au cœur. Comme une peur de ne jamais pouvoir rentrer, comme si elle laissait sa maison sans défense. Est-ce que sa mère et ses sœurs seront capable de se défendre sans elle ? Est-ce qu'elles réussiront à se nourrir convenablement ? Elle sait que la réponse est oui. Mais malgré tout, il est difficile pour Alysane de penser à autre chose. Elle ne sait plus aller de l'avant, elle sait simplement regarder par derrière son épaule. Le passé la hante depuis tous ces mois, elle a refusé de se mêler au monde extérieur car elle n'a pensé qu'à une chose à chaque instant. Elle s'est répété encore et encore la mort de sa fille. Elle la revoit sur le haut de ce rocher avec ce sauvageon qui tente de l'emmener avec lui. Elle la revoit se débattre car cette enfant était forte. Mais ce qu'elle revoit le plus souvent, c'est cette chute. La chute qui a été fatale pour Marthe. Jamais elle n'a réussi à se remettre de ce qu'il s'est passé, jamais elle n'a su accepter ce destin. Et même si les responsables ont payé le prix, elle se sent coupable. Malgré les paroles de Maege ou de ses sœurs, son état ne s'améliore pas et elle s'en veut. Elle s'en veut car elle a le sentiment qu'elle ne fait plus rien pour son fils. C'est pour cette raison qu'elle est là, à regarder au loin son île. Elle a pris la décision de voyager pendant quelque temps pour se ressourcer et surtout pour donner un futur un peu plus joyeux à son fils.

Cela fait maintenant deux jours qu'Alysane s'est mise en route avec son fils et son escorte. Si elle avait été seule, elle n'aurait pas demandé d'escorte. Mais en prenant la décision d'emmener son fils unique, bien trop terrorisée à l'idée de se faire à nouveau attaquer par des sauvageons, elle a demandé du renfort. Elle et ses hommes ont décidé d'éviter Motte-la-Forêt, non pas que les relations avec les Glover soient mauvaises, mais Aly ne veut pas s'imposer ailleurs qu'à Winterfell et ne veut surtout pas mettre avoir à s'expliquer sur les raisons de son voyage, avec son fils. Ils ont donc monté un camp non loin du château, dans le Bois-aux-Loups. Ses hommes avancent relativement vite et même en compagnie de son fils, elle sait que dans quelques jours à peine, ils parviendront à rejoindre Winterfell, ce malgré la neige. Elle a choisi ses meilleurs cavaliers en partant, non pas les meilleurs guerriers car elle a voulu les préserver aux côtés de sa famille, mais elle a eu besoin d'hommes capables d'avancer aussi vite qu'elle. Lors de cette nuit en forêt, elle passa pour la première fois depuis plusieurs mois un moment privilégié avec Jeor. « Tu sais où je t'emmène mon fils ? Tu es encore trop jeune pour t'en rappeler, mais nous allons à Winterfell. Tu vas rencontrer ta cousine Maeve, elle est encore jeune, mais plus tard tu pourras jouer avec elle. Et puis il y a les petits Lords. Bran Stark et aussi Rickon Stark. Ils seront de bons amis, je te le promets. » Rien que l'idée de penser qu'elle va se séparer de son fils font couler des larmes sur la joue d'Alysane. Elle tente de les dissimuler, elle ne veut pas que ses hommes voient ce côté d'elle. Mais c'est une mère et elle tient à son enfant. Elle sait que c'est la bonne solution. Même si l'hiver est là, elle sait que Winterfell sera une bonne maison pour Jeor. Le Sud ne lui apportera rien de bon même s'il pourrait éviter le froid glacial de l'hiver. C'est un Mormont, il est le jeune Ours, il est fort.

Après une semaine de voyage depuis l'Île aux Ours, Alysane et son escorte arrivent enfin aux abords de Winterfell. Aly n'a jamais vraiment aimé cet endroit, simplement parce qu'elle n'a jamais aimé être loin de chez elle. Mais elle a toujours reconnu dans la maison Stark une certaine chaleur qui la rassure pour son fils. Elle ne fait ça que pour son bien. Mais elle a également besoin de voir son unique grande sœur. Elle seule peut l'aider à se remettre sur pied comme elle l'a toujours fait. Mais il faut dire qu'Alysane n'a jamais été très confiante à l'égard de son mari, Lord Robb Stark. Non pas que ce soit un homme mauvais, mais il a juste le défaut d'être un homme et d'avoir épousé sa sœur. Le jour de leur mariage, elle l'avait mis en garde. S'il arrivait quoique ce soit à Dacey, il paierait. Elle avait été dissuadée par sa sœur, lorsqu'elle l'avait sauvée des griffes des Bolton aux côtés de Jon Snow - qui est maintenant devenu un Stark d'après les rumeurs. Mais l'envie ne lui avait pas manqué et elle comptait bien le lui faire savoir cette fois-ci. Mais ce n'est pas la priorité du voyage. Elle ordonne à ses hommes d'avancer jusqu'aux portes de Winterfell. Dacey est au courant de la venue de sa sœur, il ne devrait pas y avoir de problème. Le garde demande tout de même qui vient. Il ne sait probablement pas lire les emblèmes des maisons. « Je suis Alysane de la maison Mormont. Je suis attendue par Lady Dacey Stark, ma sœur. Si vous voulez bien nous ouvrir les portes. » Le garde s'incline et ordonne l'ouverture des portes. Elle n'était visiblement pas attendue aussi tôt. Mais le plus vite ils arrivaient, moins ils avaient de chance de faire de mauvaises rencontres de le Bois-aux-Loups. Alysane descend aussitôt de sa monture une fois arrivée dans la cour de Winterfelle. Le Mestre les accueille. « Dîtes à Lady Dacey Stark que sa sœur est arrivée. »  
Revenir en haut Aller en bas
L'Ourse protectrice
avatar
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris

Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett - Baelor Noirmarées
Messages : 705
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   Ven 15 Juil - 12:28


LA FAMILLE EST UN REFUGE

Une lettre posée sur la table, une femme près de la fenêtre, le regard porter vers l'extérieur, le neige toujours autant omniprésente et Dacey savait que ce n'était que le début. Dans ses bras se tenait Maeve, elle la berçait délicatement et ses petites prunelles se fermaient petit à petit. Sa petite merveille avait le trait des Tully, comme son père, de grande taille et un visage rond qui prouvait de sa bonne santé, l'oursonne n'avait aucun doute que sa fille serait forte, autant physiquement que niveau caractériel. Son regard bleuté reflétait une certaine douceur, ainsi qu'une grande vivacité quand elle essayait d'obtenir quelque chose. Une parfaite héritière pour le Nord, même si Dacey ne voyait encore en elle qu'une enfant à protéger et à aimer.

Devenir mère aurait pu rendre Dacey beaucoup plus douce, mais telle une maman ours, elle était devenu plus féroce quand il s'agissait de ses proches. À l'image de la mort de Marthe qui l'avait beaucoup chagrinée, elle ne comptait pas voir Maeve périr et était prête à sortir les griffes si une personne osait venir lui prendre son enfant. Surement un poil trop protectrice, elle ne laissait que peu de place à la nourrice, allaitant elle-même la petite, se levant la nuit si elle l'entendait pleurer, oui, il s'agissait de sa fille et tout comme la statue qui représente les femmes Mormont, elle serait une guerrière et une mère. Dans son ventre, une nouvelle enfant s'était installée, très peu étaient au courant de cette nouvelle, mais bientôt, elle ne pourrait plus cacher son ventre arrondi surtout en étant rendu à la deuxième phase de grossesse. Les premiers mois s'étaient beaucoup mieux déroulé que lorsqu'elle attendait Maeve, mais elle était beaucoup plus fatiguée. D'ailleurs, un bâillement s'échappa, tandis qu'elle observait toujours l'horizon en l'attente d'un visage familier.

Alysane avait décidé de lui rendre visite, elle ne l'avait jamais revu depuis sa libération de Fort-Terreur et d'après les lettres de ses autres soeurs, celle qui n'avait que quelques mois en moins qu'elle ne se remettait pas de la perte de Marthe. En même temps, n'y avait-il rien de plus cruel que de perdre un enfant ?Dacey était heureuse de la voir venir à Winterfell, espérant pouvoir l'aider à reprendre du poil de la bête, puis changer d'air ne pourrait que lui faire du bien. Sa soeur devait arriver un peu plus tard dans la journée et pourtant, Dacey était déjà en attente de sa venue. Finalement quand une servante vint la trouver pour la prévenir, elle lui confia l'enfant endormie avant de filer à toute vitesse vers la grande porte.

Il n'y avait rien de plus revigorant, rien de plus satisfaisant de retrouver les traits du visage d'une personne aimé. Alysane avait été sa première petite soeur, d'aussi loin que remontait ses souvenirs, elles avaient été l'une auprès de l'autre, subissant leur premier raide ensemble, apprenant à se battre l'une près de l'autre, la couvrant quand celle-ci partait en forêt seule. Quand elle l'aperçut enfin, Dacey fut surprise de trouver Jeor auprès d'elle, mais l'épouse du suzerain du Nord décida pour un premier temps de se concentrer sur sa soeur. Voir l'état de son oeil, lui rappelait à tel point elle avait perdu, un voile de tristesse s'empara de l'aînée des Mormont, s'approchant d'elle, aucun mot ne sortit de sa bouche, nul besoin de paroles pour se comprendre entre elles. Doucement, elle posa sa main sur la joue de sa soeur et la descendit sur son épaule, comme pour lui donner sa force, ensuite elle descendit d'un nouveau pour faire face à son neveu.

- Comme tu as grandi Jeor, tu es un homme fort à présent, un véritable petit ours.

Souriant au petit, elle n'en revenait pas de le voir si grand. Les mois s'étaient écoulés aussi vite que l'eau dans un ruisseau. Levant les yeux vers sa soeur, elle annonça :

- Je suis contente de vous voir ici, le voyage s'est bien passé ?

 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   Sam 16 Juil - 12:56


LA FAMILLE EST UN REFUGE

Alysane n'a aucune idée de la façon dont elle va retrouver sa sœur. Elle se pose des questions quant à sa façon de vivre, ici, à Winterfell. Elle se pose des questions sur la façon dont son mari et les autres personnes vivant ici la traitent. Est-ce qu'elle est bien nourrie et est-ce qu'elle supporte bien l'hiver ? Mais surtout, Alysane se demande si sa grossesse s'est bien passée et elle veut savoir son ressenti. Elle a été mère avant sa grande sœur alors recueillir ses impressions est une chose qu'elle attend particulièrement. Elle se demande aussi quelles sont les nouvelles et si elle compte retourner à l'Île aux Ours un jour prochain. Elle a tellement de choses à demander et à raconter. Elle a vraiment besoin de revoir son unique sœur aînée.

Alysane aide Jeor à descendre de la monture. Elle n'avait pas mentionné la présence du petit dans sa lettre, elle ne voulait pas que Dacey se pose trop de question. Elle n'avait pas non plus mentionné toutes ses intentions en venant à Winterfell. Mais elle allait pouvoir prendre le temps d'en parler une fois au chaud. La jeune ourse se baisse à hauteur de son fils pour remettre correctement ses vêtements. Il ne tient pas encore parfaitement sur ses jambes quand il marche mais il commence à insister pour ne plus être porté. « Tu vas rencontrer ta tante, Jeor, alors tu dois être sage, tu te souviens de tout ce que tu as appris quand tu rencontres quelqu'un ? » Le petit garçon hoche la tête même si Alysane doute qu'il se souvienne de tout. Même si Dacey n'est que sa sœur, elle est suzeraine du Nord à présent.

Après un moment passé, une silhouette fit son entrée dans la grande cour. Un léger sourire se dessine sur le visage d'Alysane. Elle reconnaît la reconnaît bien, la façon de marcher et d'apparaître aux yeux des autres, ça ne peut être qu'elle, Dacey. Elle ne saurait pas dire combien de temps s'était écoulé lors de leur dernière entrevue. Au moins une année. Elle ne l'avait même pas vue durant sa grossesse. Elle a changé d'une part, mais Alysane sentait bien qu'elle est toujours égale à elle-même. Elle s'approche et Alysane ne dit rien. Qu'est-elle censée dire dans ce genre de situation ? Elle est heureuse de revoir sa sœur, heureuse surtout de voir qu'elle semble aller bien. Lorsque l'aînée pose sa main sur la joue de sa sœur, Alysane se sent bien, réellement. Elle sent qu'elle est vraiment là, auprès de Dacey. Il n'y a pas un seul mot d'échanger, seulement des regards, et les gens autour ne comprennent sûrement pas. Mais elles ont leur façon de communiquer. Malgré l'éloignement pendant un temps, elles ont grandi ensemble et certaines personnes semblent l'oublier.

Alysane effleure le haut de la tête de son fils pour qu'il s'avance tandis que Dacey, elle, se baisse pour être à son niveau. La plus jeune réalise qu'elle n'avait pas fait mention de la venue de Jeor. Mais c'était pour ne pas inquiéter. Pour éviter les questions. « Le voyage fut assez court. Avec Jeor sur ma monture, nous avons pu aller à une vitesse relativement rapide. » Alysane avait refusé de transporter son fils dans une roulotte ou dans une litière. Il serait un homme un jour et il aurait fallut bien plus d'hommes pour le transporter. Il ne s'agit pas d'un défilé, mais une visite discrète. Les autres maisons sur le chemins n'ont pas à savoir que la seconde fille Mormont a quitté l'île. « Comment vas-tu ma soeur ? La dernière fois que nous nous sommes vues, nous t'avions libérée de Fort Terreur. J'ai entendu que ta fille était née, je suis tant impatiente de la voir... » Même si ses mots sont des plus sincères, elle ne peut s'empêcher de penser à Marthe. Mais elle ne peut pas réagir comme ça, plus maintenant. Elle est là aussi pour ça, pour arriver à se canaliser lorsqu'il est question d'une enfant. « Y a-t-il un endroit plus à l'abri pour parler ? Jeor pourrait attraper froid, c'est son premier hiver. » Alysane ne veut pas le revoir tomber malade et ne rien pouvoir faire, pas encore une fois.

Revenir en haut Aller en bas
L'Ourse protectrice
avatar
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris

Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett - Baelor Noirmarées
Messages : 705
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   Lun 18 Juil - 15:37


LA FAMILLE EST UN REFUGE

L'objectif principal de Dacey avait toujours été la protection. Elle avait pris les armes à l'âge de six ans, pour défendre l'île, choisi la voie de messagère de la famille après la disgrâce de Jorah, pour prouver que les Mormont étaient bel et bien toujours une maison honorable du Nord. Suivant aussi Jorelle dans le sud pour la protéger et surtout voire ce qu'il y avait au-delà des frontières de sa région natale et pour finir, elle avait épousé Robb, pour laver le nom de sa famille, mais surtout unifier le Nord. L'hiver était là, et ils se devaient tous de se soutenir et se protéger les uns aux autres, c'est ainsi que les Nordiens allaient traverser cette longue saison.

Attendant l'arrivée de sa soeur avec impatience, elle fut surprise de voir son neveu près d'elle, mais l'heure n'était pas au questionnement, non, la jeune mère voulait simplement être là pour Alysane, l'aider à remonter la pente, après la mort de Marthe. Quand Dacey avait appris cette nouvelle, elle n'avait pas encore accouché de Maeve et des larmes s'étaient échappées de ses yeux en se souvenant de la merveilleuse enfant qui avait rejoint les anciens dieux. Marthe resterait à jamais à l'image d'une enfant, fauchée trop tôt par la mort. Se rapprochant d'Alysane et de Jeor, elle restait stupéfaite de voir que le petit avec tellement grandi, la dernière fois qu'elle l'avait vu, il n'était encore qu'un bébé à peine plus vieux que Maeve. Demandant à sa soeur si le voyage s'était bien passé, celle-ci répondit :

« Le voyage fut assez court. Avec Jeor sur ma monture, nous avons pu aller à une vitesse relativement rapide. »

Se relevant pour être de nouveau sur sa propre hauteur. Elle posa, sans s'en rendre compte, la main sur son ventre, même si Dacey n'avait pas ébruité le sujet de sa deuxième grossesse, quelques indices laissaient planer certains doutes, comme le faite qu'elle n'avait pas repris son entraînement aux armes, que les formes de sa première grossesse étaient toujours belles et biens présentes et surtout certains comportements gestuels de Dacey.

« Comment vas-tu ma soeur ? La dernière fois que nous nous sommes vues, nous t'avions libérée de Fort Terreur. J'ai entendu que ta fille était née, je suis tant impatiente de la voir... »

L'évocation de Fort-terreur la ramena vers les mauvais souvenirs de cet endroit, Ramsay Snow avait beau être mort, il lui arrivait encore qu'il hante ces cauchemars. Le château appartenait à présent au cousin de son époux, Jon Stark, mais Dacey n'avait pas encore sauté le pas de s'y rendre, pas encore prête à affronter ce qu'elle avait vécu là-bas. Gardant un visage souriant, faisant abstraction de ce sentiment d'oppression qui apparaissait toujours quand on lui parlait de cet endroit.

- Tout va bien, et oui, Maeve va bientôt entrer dans sa sixième Lune.

Son bébé qui ressemblait tant à son père grandissait à grande allure, elle devenait forte de jour en jour et rendait sa maman fière à chacun de ses progrès. Son petit rayon de soleil dans cet environnement recouvert de neige.

« Y a-t-il un endroit plus à l'abri pour parler ? Jeor pourrait attraper froid, c'est son premier hiver. »

Hochant la tête, il paraissait évident qu'ils n'allaient pas rester dehors, surtout avec ce temps. D'un geste de la main, elle signala qu'on s'occupe de l'escorte d'Alysane et attrapa la main de Jeorpour les guider vers l'entrée du château.

- Rentrons à l'intérieur, je vais vous conduire dans la chambre que j'ai fait préparer pour toi.

Une fois passé la porte, il faisait déjà meilleur. L'homme qui avait battit Winterfell avait fait en sorte que les murs gardent sa chaleur, ainsi, il était plus facile d'y vivre bien durant les hivers. Ayant préparé l'arrivée de sa soeur dans les moindres détails, elle avait fait préparer une chambre assez confortable pour qu'Alysane s'y sente bien. Commençant à monter quelques marches, elle annonça :

- Comme je te l'ai dit dans ma lettre, vous pouvez rester le temps que vous voulez, je prendrais soin de toi.

Ce fut qu'une fois arrivé en haut des marches, quand Jeor lui tira sur la main qu'elle comprit avoir oublié un petit détail : la chambre de son neveu. À la place d'Alysane, Dacey ne voudrait pas quitter son enfant et le prendrait avec elle dans sa chambre, mais d'après les lettres de ses autres soeurs, elle avait installé une certaine distance entre eux, Dacey préféra donc poser la question.

- Jeor va dormir avec toi où tu veux qu'il ait sa propre chambre ?

 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   Sam 23 Juil - 16:13


LA FAMILLE EST UN REFUGE

A chaque fois qu'Alysane repense à ce qu'est devenue Dacey, ça lui fait tout drôle. Lorsqu'elles étaient plus jeune, elle n'aurait jamais imaginé qu'elle en arriverait là, mariée au suzerain du Nord avec qui elle a à présent un enfant. En fait, personne n'avait imaginé cette situation. Les femmes Mormont ont toujours été un peu à part de la normale. Non pas qu'il soit normal d'épouser le suzerain du Nord, mais cette union donne un avenir complètement différent à la maison Mormont, c'est certain.

Maeve a déjà six lunes. Le temps passe si vite, Alysane se rappelle de ce qu'il s'est passé presque un an auparavant comme si c'était la veille. En se coupant du monde, en refusant de sortir et de vivre normalement, c'est comme si le temps s'était arrêté. Et pourtant, son fils a grandi. Il a maintenant deux ans, et même Alysane elle-même ne l'aurait pas reconnu si on ne lui avait pas dit que c'était lui. Elle s'en veut d'avoir agi comme ça avec lui et il doit lui en vouloir également. Pas encore, mais ça finira pas arriver. Quand il comprendra que sa mère ne s'est pas occupée de lui pendant un an pour ensuite le laisser à une autre famille. Elle est consciente de fuir ses responsabilités mais elle sait aussi que c'est le seul moyen de lui apporter le meilleur. L'hiver est là et l'Île aux Ours devient un endroit trop dangereux. Pour lui, pour elle et pour tout le monde.

Les deux sœurs se dirigent alors vers l'intérieur du château. Lorsque Dacey parle de la chambre qui a été préparée pour elle, Alysane se dit qu'elle aurait peut-être dû aviser sa sœur de la venue de Jeor. Il n'y aura sûrement pas de chambre pour lui voire même pas de lit. Mais elle ne dit rien, elle se contente de la suivre, il y aura bien une solution. Le simple fait de passer les portes a changé l'atmosphère en un instant. La température a tellement baissé en quelques semaines qu'il est difficile encore de s'y habituer. Dacey précise à nouveau que la jeune ourse et son fils peuvent rester autant de temps qu'ils le veulent à Winterfell. Alysane ne sait pas combien de temps elle va rester, sûrement quelques semaines, peut être une lune, elle ne sait pas encore très bien. Mais pour Jeor... Elle va devoir lui annoncer, mais elle ignore comment, elle ignore par où commencer. Elle ne veut pas passer pour une mère indigne qui abandonne son enfant. Mais la décision est prise...

La petite famille finit par arriver dans la chambre. Ce n'est pas très différent des chambre de l'Île en matière de décoration. Des murs de pierre qui garde la fraîcheur quand il fait chaud et qui conservent la chaleur du feu de cheminée pour les hivers comme celui-ci. Il y a un grand lit au milieu de la pièce et suffisamment d'espace pour ranger le peu d'affaires qu'elle a amenée. Mais lorsqu'elle posa la question qu'Alysane redoutait, son visage se ferme. Elle se tourne vers Dacey sans la regarder droit dans les yeux. « Jeor a deux ans maintenant, je pense qu'il est assez grand pour avoir sa propre chambre. Mais... je ne voudrais pas que ça vous embête, s'il n'y a pas de chambre libre pour lui, il restera dans ma chambre. » Ce n'est pas forcément évident, le château a beau être grand, les visiteurs sont nombreux. Mais Alysane ne sait pas si elle arrivera à dormir auprès de Jeor. Elle a peur de le mettre en danger en étant à ses côtés. Malgré sa tentative de rapprochement lors du voyage entre l'Île et Winterfell, elle a le sentiment que le fantôme de son père reviendra jusqu'à obtenir gain de cause.

« Il y a quelque chose dont je dois te parler, Dacey. Est-ce que les enfants Stark sont là, peut-être que Jeor pourrait jouer avec eux, le temps de notre entretien. » Même si les chances que Jeor comprenne réellement ce dont elle parle sont faibles, elle ne veut pas prendre le risque. Il n'est pas nécessaire qu'elle entende cette conversation et puis un enfant de deux ans n'a pas vraiment sa place avec des adultes. Elle s'abaisse au niveau de son fils, la main sur son épaule. « Tu voudras visiter le château ? Je suis sûr que tu vas bien t'amuser ici. Mais là, je dois parler avec ta Tante, on va te conduire auprès des autres enfants.  » Deux ans c'est encore jeune, il ne comprend pas encore tout ce qu'on lui dit. Mais elle est certaine que les enfants Stark s'occuperont de lui, malgré son très jeune âge.
Revenir en haut Aller en bas
L'Ourse protectrice
avatar
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris

Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett - Baelor Noirmarées
Messages : 705
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   Mer 27 Juil - 21:39


LA FAMILLE EST UN REFUGE

Perdre un enfant, le sang de son sang, son ainée, Dacey n'osait imaginer la souffrance de sa soeur, cela remontait à plus de neuf mois, mais pouvait-on vraiment se remettre ce genre de tragédie ? Marthe était une enfant rayonnante, courageuse et espiègle, à l'image des femmes Mormont. Sa première nièce, l'oursonne se souvenait encore de la première fois qu'elle l'avait pris dans ses bras, elle avait tout de suite espéré une belle vie pour cette petite, sachant pertinemment les aléas de la vie sur l'île aux ours, mais ses soeurs et elle avaient réussi à survivre et devenir plus forte, alors pourquoi pas elle, oui pourquoi les anciens dieux ne l'avaient pas béni et laisser grandir auprès de son petit frère. Il ne restait plus que Jeor auprès d'Alysane et pourtant, celle-ci le rejetait, en tout cas, c'est ce qui soufflait les lettres de ses autres soeurs.Dacey espérait que ce séjour à Winterfell les rapproche de nouveau, même si elle n'avait été au courant de la présence du petit garçon qu'à l'arrivée de sa soeur dans la demeure des loups.

Conduisant la petite famille jusqu'à la chambre préparée pour Alysane, Dacey ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour sa soeur. Allait-elle retrouver sa force d'autant ? Grande-griffe, l'épée valyrienne de la famille Mormont, lui avait été confier jusqu'au jouroù son fils serait assez grand pour la porter, elle était la gardienne de l'île aux ours, la mère féroce qui défendait ses petits, tout comme la statue qui représentait les femmes Mormont. Oui, c'était l'image que Dacey avait gardé sa soeur, mais là, la différence était flagrante. Elle était véritablement prête à l'aider si celle-ci la laissait faire, l'hiver était là et il fallait se préparer au pire, Alysane devait donc se ressaisir pour aider à leur survie àtous. Lui demandant si Jeor dormirait avec elle ou s'il fallait lui préparer une autre chambre, le visage de sa soeur se ferma, c'était donc vrai, Alysane semblait s'être éloigné de son enfant.

« Jeor a deux ans maintenant, je pense qu'il est assez grand pour avoir sa propre chambre. Mais... je ne voudrais pas que ça vous embête, s'il n'y a pas de chambre libre pour lui, il restera dans ma chambre. »

- Ne t'inquiète pas, on lui trouvera une chambre.

Elle avait répondu à la suite de sa soeur, sans laisser un moindre silence. Sa soeur avait raison Jeor était assez grand pour avoir sa propre chambre, Maeve avait déjà la sienne même si celle-ci se trouvait auprès de sa propre chambre. Dacey irait demander à l'intendant ou à une servante de le prévenir de trouver une chambre pour son neveu.

« Il y a quelque chose dont je dois te parler, Dacey. Est-ce que les enfants Stark sont là, peut-être que Jeor pourrait jouer avec eux, le temps de notre entretien. »

Son timbre de voix ne lui disait rien de bon, allait-elle aussi lui annoncer qu'elle partait dans le sud ? Non, parce que la dernière de ses soeurs passée au château lui avait appris qu'elle repartait servir la reine Rhaenys. Bon, cela l'étonnerait d'Alysane s'était tout comme elle, une attachée aux terres du Nord. En tout cas,Dacey gardait ses éventualités en tête et espérait se tromper.Alysane se baissa au niveau de son fils, pour lui parler. Tandis que Dacey se dirigea vers le couloir où elle arriva à intercepter une des servantes du château.

- Il faudrait préparer une chambre pour le jeune Jeor et l'emmener jouer avec Rickon. Merci.

La servante rentra dans la pièce, attrapa la main du jeune Mormont pour le conduire hors de la chambre. Dacey refermé la porte derrière eux, voulant être sûre que personne ne pourrait les entendre. Ignorant encore ce que sa soeur voulait lui dire, elle préférait être prudente. S'avançant vers elle, elle lui montra deux fauteuils auprès de la cheminée.

- Installons-nous.

Poser sur un de ses fauteuils, pouvoir être posé lui fit du bien, sa grossesse la fatiguait et d'ailleurs, il était plus facile de remarquer son ventre arrondi dans cette position. Regardant sa soeur d'un air grave, elle lui demanda :

- Qu'est-ce qui se passe Alysane ?


 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   Lun 1 Aoû - 12:39


LA FAMILLE EST UN REFUGE

Comment aborder le sujet ? Il n'y a pas de mauvaise nouvelle en soi, mais Alysane est terrorisée à l'idée d'annoncer à sa sœur qu'elle veut lui confier son fils. Elle n'est pas hésitante, sa décision est prise car avec tout ce qu'elle va devoir faire pour se remettre sur pieds, elle ne pourra pas le garder avec lui. Mais elle redoute une chose : que Dacey tente de la dissuader de le laisser. Elle espère être convaincante et ne pas montrer qu'elle a peur d'être avec Jeor. Comment peut-elle assurer le rôle d'une mère douce et protectrice lorsqu'elle porte cette cicatrice ignoble qui ferait peur à n'importe quel enfant. Avant leur départ elle a demandé au Mestre de l'Île aux Ours de lui fabriquer un cache-œil, le temps du voyage, pour ne pas effrayer son fils. Mais le porter est encore plus gênant. Une cicatrice finit par s'oublier par la personne qui la porte sauf lorsque quelque chose est là pour le rappeler constamment. Les miroirs, elle les a tous fait enlever de sa chambre. Elle n'est pas encore prête.

Une première chose est réglée. Ça ne semble pas être un réel problème de trouver une chambre pour le fils d'Alysane et ça la soulage. Mais elle se doute que sa grande sœur commence à se poser des questions, elles se connaissent bien. Elles savent l'une et l'autre quand quelque chose cloche. Lorsque la servante vient chercher Jeor, la jeune ourse le regarde s'éloigner, un pincement au cœur. Toutes ces décisions lui font du mal au fond d'elle. Elle aime énormément son fils et avant la disparition de Marthe, elle n'aurait jamais pensé une seule seconde laisser son fils grandir ailleurs que sur l'Île. Mais les choses ont changé.

Les deux Mormonts s'installent alors chacune sur un fauteuil une fois la servante partie avec le petit ourson. Alysane remarque alors que le ventre de sa soeur est assez arrondi. Seraient-ce les restes de la grossesse de Maeve ou un autre enfant est en route ? Elle ne relève pas ce détail et se contente de répondre, dans un premier temps, à la question de sa sœur. « C'est assez délicat, Dacey. » La jeune ourse prend sa respiration et réfléchit aux mots qu'elle doit choisir. « Comme tu sais, depuis plusieurs mois je ne vais pas bien. La disparition de Marthe m'a anéantie et j'ai perdu toutes mes forces. » Elle tente de ne pas pleurer. Chose difficile lorsqu'elle évoque ces souvenirs. « Dacey... Je n'y arrive plus... Je n'arrive plus à regarder Jeor dans les yeux. J'ai le sentiment d'être un monstre pour lui. Je me sens responsable de la mort de sa sœur. Je... Je ne peux pas le garder avec moi sur l'Île, je ne suis pas prête pour ça... » Ça devient beaucoup trop compliqué pour Alysane de retenir ses larmes. Elle a le sentiment d'être la femme faible à laquelle elle ne voulait pas ressembler. « Que m'arrive-t-il ? Pourquoi est-ce que je suis devenue ainsi ? » Elle est restée enfermée si longtemps dans sa chambre. Elle ne voyait que très peu sa mère et ses sœurs. Ce voyage est une première et tout semble si compliqué.

Alysane tente de sécher ses larmes et de se remettre pour dire ce qu'elle avait à dire précisément. « Je suis venue te demander ce service, grande sœur. J'aimerais te confier mon fils, ici, à Winterfell. Je pense qu'il y sera mieux. Il ne peut grandir seul sur l'Île alors qu'ici il y a des enfants avec qui il grandira bien mieux. Et puis... Tu seras sûrement une meilleure mère que moi.... moi, je n'ai pas su protéger mon aînée. Comment pourrais-je protéger Jeor ? » Il y a de la détresse dans le regard d'Alysane lorsqu'elle demande ce service à sa sœur. Elle ne veut pas qu'elle tente de la persuader du contraire, elle n'est pas venue pour ça. C'est un appel au secours, elle a besoin qu'on l'aide à se remettre sur pieds mais pas aux côtés de Jeor.
Revenir en haut Aller en bas
L'Ourse protectrice
avatar
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris

Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett - Baelor Noirmarées
Messages : 705
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   Lun 8 Aoû - 21:32


LA FAMILLE EST UN REFUGE

L'honneur, une qualité existentielle dans la vie de Dacey Stark, c'était pour redorer l'honneur de sa famille qu'elle était devenu la messagère de celle-ci après la trahison de son cousin, et ce fut aussi son honneur qui la poussa à épouser Robb, ainsi sa famille pouvait enfin revenir dans les bonnes grâces et oublier l'histoire avec Jorah. Il était souvent dit qu'au fil du temps, les gens évoluaient, et même si c'était un principe pour la suzeraine du Nord de se tourner vers les décisions justes et honorables, être mère avait un peu changé la donne, Dacey savait qu'elle passerait la vie de ses enfants au-dessus de tout. Maeve était devenu son présent et son futur, elle n'aspirait qu'à la voir devenir grande et forte et cela serait de même pour l'enfant qu'elle portait. Oui, Dacey avait trouvé sa place antan que mère et telle une ourse, elle se battrait pour eux. Sa mère faisait la même chose pour ses filles et Alysane aussi, enfin avant la tragédie. Dacey espérait toujours la voir remonter la pente et redevenir celle qu'elle avait été un jour, mais il était clair que même si Alysane reprenait son statut de protectrice de l'île-aux-ours, la mort de sa fille l'avait changé à jamais.

Ayant intercepté une servante pour que celle-ci emmène Jeor, Dacey avait pu percevoir ce que ses soeurs lui avaient écrit dans leurs lettres, Alysane rejetait son fils. Pourtant, il était facile de voir dans son regard à tel point cela lui déchirait le coeur de le voir quitter la pièce. N'était-ce pas la preuve qu'Alysane était venu à Winterfell pour reconstruire son lien avec son enfant ? En tout cas, la Stark appréhendait la discussion à venir avec sa soeur. Que voulait-elle lui dire ? Dacey espérait simplement que comme Jorelle, celle-ci décide de partir vers le Sud, car avec l'hiver, ce n'était pas le moment de partir à l'aventure. Toutes les deux étaient installées bien confortablement sur des fauteuils près d'un feu et Dacey osa lui poser la question fatidique, il était temps qu'elle sache.

« Comme tu sais, depuis plusieurs mois je ne vais pas bien. La disparition de Marthe m'a anéantie et j'ai perdu toutes mes forces. Dacey... Je n'y arrive plus... Je n'arrive plus à regarder Jeor dans les yeux. J'ai le sentiment d'être un monstre pour lui. Je me sens responsable de la mort de sa sœur. Je... Je ne peux pas le garder avec moi sur l'Île, je ne suis pas prête pour ça...Que m'arrive-t-il ? Pourquoi est-ce que je suis devenue ainsi ? »

Des larmes ruisselaient sur ses joues, des larmes qui brisèrent le coeur Dacey. Dans ses souvenirs, elle n'avait jamais vu sa soeur pleurer, Alysane avait toujours été plus forte qu'elle. Ses paroles se répétaient dans son esprit. Cela avait dû être difficile à sa soeur de lui ouvrir son coeur, tout comme il n'était pas simple d'entendre l'état de faiblesse dans laquelle elle se trouvait. Ne pas savoir quoi dire pour lui remonter le moral, la rendit sans voix. Finalement, la deuxième fille de Maege continua sur sa lancée :

« Je suis venue te demander ce service, grande sœur. J'aimerais te confier mon fils, ici, à Winterfell. Je pense qu'il y sera mieux. Il ne peut grandir seul sur l'Île alors qu'ici il y a des enfants avec qui il grandira bien mieux. Et puis... Tu seras sûrement une meilleure mère que moi.... moi, je n'ai pas su protéger mon aînée. Comment pourrais-je protéger Jeor ? »

Laisser Jeor ici ! Se séparer de lui ! Dacey n'en revenait pas, ses premières pensées furent qu'une ourse n'abandonnait pas ses enfants, qu'une ourse devait se montrer forte, de ne pas se laisser abattre. Alysane avait peut-être perdu Marthe, mais il lui restait son fils. Tout aurait pu sortir s'il n'y avait pas eu ce regard. Une telle tristesse y résidait. Dacey avait deux solutions, soit se montrer sévère pour qu'Alysane ouvre les yeux, soit être indulgente. Se levant de son fauteuil, elle alla se positionner à genoux auprès de sa soeur et lui attrapa les mains, la forçant même à la regarder dans les yeux.

- Je ne serais jamais meilleure que toi, surtout pour Jeor. Une tragédie est arrivée, mais cela n'enlèvera jamais le fait que tu es une bonne mère. Tu n'es nullement responsable de la mort de Marthe et tu n'as pas le droit de te punir en rejetant Jeor. Il a besoin de toi plus que n'importent qui d'autres.

Ses paroles pouvaient paraître dures et pourtant, elle les prononça sur un ton totalement inoffensif, ne voulant pas la brusquer. Alysane devait comprendre qu'en agissant ainsi, elle se punissait, elle, ainsi que Jeor. Qu'est-ce que l'enfant penserait de savoir que sa mère l'avait laissé ? Il était encore si jeune, quel souvenir garderait-il d'elle ?

- Nous sommes des Mormont, nous sommes des survivantes et il faut que tu reprennes du poil de la bête petite soeur. En la mémoire de Marthe reprend ta vie en main, c'est ce qu'elle aurait voulu.

Dans cette position, les formes de Dacey étaient encore plus voyantes, mais elle s'en fichait, tout ce qu'elle souhaitait, c'était de faire comprendre à sa soeur la porter de sa décision. Puis, elle n'était pas un monstre, Jeor pouvait comprendre que sa mère avait été blessée dans un combat.

- Pourquoi penses-tu que Jeor serait mieux à Winterfell que sur l'île ? Enfants, nous jouons ensemble, mais aussi avec les enfants de famille de pêcheurs, il pourrait en être de même pour lui. Finalement, son ton devint plus conciliant. Mais si cela est important pour toi que je prenne Jeor près de moi, je le ferais, mais je te demande de bien réfléchir aux conséquences de cet acte.

 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   Mer 17 Aoû - 17:48


LA FAMILLE EST UN REFUGE

C'est loin d'être évident de se confier. Alysane est quelqu'un de secret et bien que Dacey ait toujours été sa sœur la plus proche, les conditions présentes sont telles que pour trouver les mots, ce n'était pas facile, loin de là. Mais tout de même, elle s'est décidée à ouvrir son cœur, à mettre des mots sur les émotions qu'elle garde pour elle depuis plusieurs mois à présent. Même si elle n'a jamais fait semblant et n'a jamais prétendu aller bien ni même aller mieux, elle n'a jamais été capable de réellement dire ce qu'elle ressentait, pas même à ses sœurs Lyra et Jorelle, encore moins à sa mère, Maege. Comment avouer de telles choses qui lui font honte ? Elle qui a toujours aimé son rôle de mère, elle qui a toujours jugé les personnes qui ne prennent pas suffisamment soin de leurs enfants... Comment pouvait-elle se comporter de la sorte aujourd'hui ? Elle-même ignorait la réponse et espérait peut-être la trouver ici, auprès de Dacey.

C'était sûrement la première fois qu'Alysane se mettait à nu de la sorte. Montrer des larmes, elle qui n'a jamais réellement montré ses émotions au point même de faire douter de la présence d'un cœur dans sa poitrine. Cette fois-ci le trop plein d'émotions avait explosé telle une bombe. Depuis l'instant où elle a tenu Marthe dans ses bras, depuis l'instant où elle a perdu sa vie, Alysane n'avait pas laissé couler la moindre larme. Elle admettait sa faiblesse, elle admettait son échec. Pour elle, elle avait échoué dans son rôle de mère et la solution était la fuite. Elle pensait compter sur sa sœur pour s'occuper de son fils et c'était d'ailleurs le but principal de sa venue ici, à Winterfell. Bien entendu qu'elle aurait aimé pouvoir le voir grandir sur l'Île aux Ours comme elle l'avait longtemps imaginé, aux côtés de Marthe. Mais à l'heure actuelle, ça paraissait juste impossible.

Mais la réaction de l'aînée était prévisible. Alysane savait qu'elle n'accepterait pas simplement de prendre Jeor sous son aile. Elle savait qu'elle tenterait de la raisonner. Mais pour la plus jeune ourse, la décision était sans appel bien qu'au fond d'elle, elle avait envie d'entendre ces paroles. Elle avait besoin d'entendre ces mots rassurants qui disaient qu'elle n'était pas une mauvaise mère. Au fond, elle avait espéré une telle réponse. C'était rassurant voire même apaisant. Mais ça ne changeait pas sa crainte de continuer à élever son fils. Elle n'en avait pas la force, pas à ce jour et ne l'aurait sûrement pas le jour d'après. Dacey insiste sur le fait qu'elle doit se remettre et se reprendre en main. C'est bien l'intention d'Alysane, car oui, c'est une Mormont et elle sait qu'elle en a la force. Si elle n'avait pas cette volonté, il y aurait bien longtemps qu'elle aurait fait quelque chose qu'on pourrait considérer comme la voie de la facilité pour fuir les problèmes et les responsabilités. « Je ne cherche pas à me punir, je recherche le bien de mon fils. Je ne rejette pas mon fils, du moins, ce n'est pas ma volonté. Je suis maladroite mais je sais que ce n'est pas en étant à mes côté aujourd'hui que Jeor va s'épanouir et devenir un digne héritier de l'Île. »

Mais Alysane, malgré son état, était loin de prendre des décisions à la légère. Cette idée de laisser Jeor à sa soeur était mûrement réfléchi et ne pouvait pas faire demi-tour. Ce n'était pas une décision égoïste, ce n'était pas simplement pour prendre la fuite. C'était pour se reconstruire et elle savait que c'était le meilleur moyen. « Dacey, je te le redis, les choses sont vraiment difficiles pour moi depuis l'incident. Mais elles le sont aussi pour Jeor. Il ne m'appelle pas mère et dès qu'il affronte mon regard, je vois la peur dans ses yeux. » Alysane sait que c'est en grande partie à cause de sa défiguration et que c'est un enfant. Mais elle l'a senti, il ne la reconnaît pas, comme s'il était lui aussi distant bien qu'il n'ait que deux années. « Je ne compte pas abandonner mon fils Dacey... Ce n'est que temporaire. Le temps pour moi de me reconstruire, de reprendre confiance en moi. Je sais que durant ce temps, il sera plus épanoui auprès de toi mais aussi auprès de Maeve. Je vais rester quelque temps ici, donc il saura que je suis là, pas loin. Mais après ça, je ne me vois pas essayer de me reprendre en main avec lui à mes côtés, j'aurais constamment cette crainte de le perdre. »

Peu à peu, elle commence à sécher ses larmes. Elle a pu déverser ce qu'elle contenait en elle, elle peut enfin donner des explications, elle arrive à mettre des mots sur les raisons de son éloignement avec Jeor. Elle sait qu'elle aime son fils, et elle ne pourra pas arrêter de l'aimer, elle le sait au plus profond d'elle. Mais elle a besoin de temps, de ce temps. Si Jeor est confronté à un nouvel environnement tel que Winterfell, elle sait qu'il aura moins de mal à supporter son absence. La jeune ourse attrape les mains de sa soeur tout en plongeant son regard dans le sien. « Je te demande ce service, ma sœur. Tu n'es pas obligée d'accepter mais il est vrai que es celle en qui j'ai le plus confiance pour cette tâche. Crois-moi, je ne cherche pas à l'abandonner, je fais ce que je juge être le mieux pour Jeor. Pour mon fils. »
Revenir en haut Aller en bas
L'Ourse protectrice
avatar
L'Ourse protectrice
Valar Dohaeris

Ft : Bridget Regan
Multi-Compte : Andar Royce - Leeven Waters - Azilys Serrett - Baelor Noirmarées
Messages : 705
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   Mer 24 Aoû - 17:29


LA FAMILLE EST UN REFUGE

Il y a des habitudes qui s'installent, comme le fait d'avoir toujours vu une personne forte et en conclure que cela resterait ainsi jusqu'à la fin des temps. Telle une ombre sur la légende des femmes Mormont, Dacey réalisait devant la tristesse de sa soeur que celle-ci avait bel et bien sombré. Ayant perdu un enfant, c'était tout à fait compréhensible, mais les mois étaient passés et rien ne s'était arrangé, pire pour l'esprit d'une Maman, elle comptait laisser Jeor, l'éloigner d'elle. Une information difficile à accepter, ne pouvant pas comprendre qu'après avoir perdu un enfant, une personne s'éloigne du dernier qui lui reste. N'étant pas du genre à garder son avis pour elle, Dacey l'exprima à sa soeur, mais en gardant une certaine douceur dans son ton. Elle voulait la rassurer, lui soufflant que tout ce qui comptait pour le bien-être de Jeor était la présence de sa mère auprès de lui, mais ses mots même si cela semblait toucher Alysane n'eurent pas l'impact espéré. Sa soeur semblait avoir bien réfléchi à la situation et surement aux conséquences, comme Dacey lui demanda en dernier. Oui, car le gros risque était que si Jeor restait auprès de sa tante, l'image de sa mère disparaisse de son esprit et ce n'était pas ce que voulait Dacey. Finalement, après son discours pour bien lui expliquer qu'elle devait remonter la pente, Alysane répondit :

« Je ne cherche pas à me punir, je recherche le bien de mon fils. Je ne rejette pas mon fils, du moins, ce n'est pas ma volonté. Je suis maladroite mais je sais que ce n'est pas en étant à mes côté aujourd'hui que Jeor va s'épanouir et devenir un digne héritier de l'Île. Dacey, je te le redis, les choses sont vraiment difficiles pour moi depuis l'incident. Mais elles le sont aussi pour Jeor. Il ne m'appelle pas mère et dès qu'il affronte mon regard, je vois la peur dans ses yeux. »

En les voyants arrivés, tous les deux dans la cour de Winterfell, jamais elle n'aurait imaginé cette situation. Jeor était encore si jeune pour comprendre le malheur qui avait touché ses proches et Daceyne se l'était jamais imaginé avoir peur de sa propre mère. Qu'est-ce qu'elle ferait si un jour Maeve exprimait le même sentiment à son égard ? Cela était impensable et lui briserait le coeur.

« Je ne compte pas abandonner mon fils Dacey... Ce n'est que temporaire. Le temps pour moi de me reconstruire, de reprendre confiance en moi. Je sais que durant ce temps, il sera plus épanoui auprès de toi mais aussi auprès de Maeve. Je vais rester quelque temps ici, donc il saura que je suis là, pas loin. Mais après ça, je ne me vois pas essayer de me reprendre en main avec lui à mes côtés, j'aurais constamment cette crainte de le perdre. »

Ses larmes commencèrent à se dissiper, tandis qu'elle exprimait ses justifications pour lui laisser Jeor. Du point de vue de sa soeur, elle pouvait comprendre, mais dans son rôle de mère, il lui était encore difficile de concevoir que pour le bien de l'enfant, il fallait qu'elle s'éloigne de lui. Dans son esprit, Dacey estimait qu'Alysane s'était convaincu de cela, alors qu'au final, elle avait simplement besoin de temps pour pouvoir redevenir plus forte. Alysane attrapa ses mains et plongea ses yeux dans les siens. Le dernier argument pour la convaincre se disait-elle.

« Je te demande ce service, ma sœur. Tu n'es pas obligée d'accepter mais il est vrai que es celle en qui j'ai le plus confiance pour cette tâche. Crois-moi, je ne cherche pas à l'abandonner, je fais ce que je juge être le mieux pour Jeor. Pour mon fils. »

Savoir que sa soeur lui faisait confiance pour cette tâche, la touchait. Dacey était incapable de lui refuser ce service, surtout demander ainsi et vu les peines de son coeur. Elle espérait réellement qu'Alysane se remette et redevienne la femme Mormont forte qui lui avait toujours collé à la peau. Lui offrant un sourire rassurant, elle répondit :

- Je veillerais sur Jeor, comme je le ferais pour Maeve. Je prendrais soin de lui jusqu'au jour où tu iras mieux.

Tout était décidé, son neveu resterait à Winterfell en l'attente de la guérison de sa mère. Un nouveau petit ours allait vivre parmi les loups. La femme du suzerain du Nord l'élèverait à l'image des Mormont, bien plus que des Stark, mais ne serait-ce pas difficile si loin de leurs terres ? Ce n'était pas du tout la même vie. Gardant finalement, ces dernières pensées pour elle, une servante frappa à la porte et vint dire à Dacey qu'elle était attendue. Son rôle de suzeraine venait de prendre le dessus sur son rôle de soeur. Se relevant difficilement lié à sa nouvelle grossesse.

- Je dois y aller, si tu as besoin de quelques choses n'hésite pas.

Lui lançant un dernier regard avant de quitter la pièce, son coeur se sera. Durant toute la traversée du château, l'image de sa soeur ne pouvait la quitter. Ses soeurs avaient raison, Alysane se retrouvait au fond du trou et elle ignorait si le changement d'air pourrait véritablement l'aider.

 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

MessageSujet: Re: La famille est un refuge | Dacey & Alysane   

Revenir en haut Aller en bas
 
La famille est un refuge | Dacey & Alysane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La famille est un refuge | Dacey & Alysane
» SOS POUR DEUX CANICHES + 10 ANS REFUGE (11)ADOPTES
» Caniche abricot, 5 ans, refuge de fontorbe (17) ADOPTE
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: