RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief ! 50 pts à la clé !

La MAJ des 5 ans aura lieu le 22/23/24 février ! Pensez à sauver vos rps d'ici là Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid 1960165969
Le Deal du moment : -50%
Friteuse à air chaud (sans huile)
Voir le deal
75.04 €

Partagez
 

 Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid 4UhjvV3D_o
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Vkn0
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen & Taena Merryweather & Lysa Arryn
Messages : 1517
Date d'inscription : 18/11/2018

Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Empty
MessageSujet: Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid   Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid EmptyVen 20 Déc - 21:03

« Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre.»
An 302, lune 7, semaine 4

Face au château de Pyk, sur les falaises, le mouton broutait innocemment l’herbe du pâturage où il avait été amené, loin de ses comparses. Il ignorait pourquoi il se retrouvait soudain seul mais ne semblait pas encore s’en inquiéter. Pourtant, plus loin, au bas de la pente en haut de laquelle il se trouvait, la princesse Alana l’observait. C’était un vieux mouton, qui avait été tondu récemment pour ne rien gaspiller. Il ne vivrait quoi qu’il en soit plus très longtemps, et puis, c’était là la loi de la nature…

A côté de la princesse, Nagga, la panthère des neiges, observait sa proie. Un mouton était une proie facile, toutefois, étant donné le peu de bétail possédés sur les îles de fer, c’était les bovidés de cet espèce que la créature venue de Skagos avait appris à chasser, depuis une lune, avec la fer-né qui était devenue, d’une certaine manière, sa mère.

Aujourd’hui, comme depuis plusieurs jours, il était question de tester l’obéissance de Nagga. Alana avait équipé sa panthère d’une sorte de laisse qui lui permettait de signaler plus efficacement ses ordres à son animal. Nagga était obéissante, bien sûr, sans quoi la princesse des îles de fer ne prendrait guère le risque de laisser sa petite Halena jouer avec elle. Mais, cela ne faisait qu’une seule lune depuis que Nagga avait appris à chasser sa propre nourriture car il avait fallu attendre que la née-Volmark se remette de la naissance de son deuxième enfant pour qu’elle se consacre à cet enseignement. Evidemment, la panthère des neiges avait pris goût à ces moments de chasse. Après tout, telle était sa nature de prédateur. C’était donc une bonne manière de tester son obéissance et de respecter les ordres, même quand son envie de chair lui dictait le contraire.

Le regard fixé sur cet innocent mouton qui ne l’avait pour sa part pas encore aperçue, Nagga approcha d’un pas. Alana tira sur la laisse, lui indiquant de s’arrêter. La panthère obéit, à contrecœur. La princesse attendit encore, mettant sa panthère à l’épreuve de la tentation. Au bout de deux minutes, Nagga leva à nouveau une patte et puis l’autre, désireuse d’approcher le mouton. Alana s’y opposa. Nagga n’obtempéra pas tout de suite et fit même un pas de plus. Alana tira plus violemment sur la laisse, lui indiquant qu’elle devait revenir plus près. Elle s’abaissa au niveau du visage de son animal : « Non », ordonna-t-elle.

L’attente à nouveau. Nagga dut résister à la tentation pendant environ cinq longues minutes quand enfin, Alana s’abaissa à nouveau. Elle indiqua à sa panthère d’attendre, tout en lui retirant la laisse dont elle l’avait affublée. Quand elle se fut enfin relevée, elle donna à sa panthère le signal de son autorisation. Alors et seulement alors, Nagga approcha. Redoutablement silencieuse tout d’abord, elle bondit enfin, une fois proche de sa proie, et le sort du pauvre mouton fut scellé.

Désormais en haut de la pente elle aussi, Alana laissait à Nagga le temps d’achever sa pauvre proie qui gémissait encore quand en contrebas, elle remarqua qu’une invitée se dirigeait vers le château. La princesse aux cheveux blonds la reconnut immédiatement ; il s’agissait de Snöfrid Harloi, une des plus proches amies d’Asha. Snöfrid et Asha s’étaient rencontrées lorsque Alannys était très affaiblie par le départ de Theon pour le Nord. Alana n’était donc pas étonnée de la voir là ; Snöfrid venait probablement prendre des nouvelles de la Reine des îles de fer. Si elles étaient de toute évidence des femmes assez différentes, Alana n'avait rien contre Snofrid. Elle ignorait cependant si elle pouvait en dire de même de la part de l'Harloi. Après tout, il arrive que certains des plus proches amis d'Asha se méfiait d'elle...

Alana saisit un pan de sa robe dans sa main et regarda où elle mettait les pieds pour descendre la pente et aller à la rencontre de la guerrière. « Nagga ! », appela-t-elle. La panthère regarda sa maîtresse, un morceau de viande de mouton dans la gueule. « Ici ! », insista-t-elle, testant à nouveau l’obéissance de son animal sauvage. Nagga rejoignit sa maîtresse, sans pour autant se presser et sans laisser le morceau de viande qu’elle avait commencé à manger derrière elle.

« Lady Snofrid », la salua-t-elle poliment. Nagga s'arrêta près de sa maîtresse et s'assit sagement à ses côtés, savourant la viande qui l'avait tant fait saliver. « Vous venez voir la Reine, je présume ? », devina-t-elle.


@Snöfrid Harloi


❝ Sea, salt and rock. ❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The White Scythe
Snöfrid Harloi
The White Scythe
Valar Dohaeris
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid ZokrE35D_o
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid BW3U
Ft : Alycia Debnam-Carey
Multi-Compte : Ashter Yarwyck - Lyanna Mormont - Roland Vanbois - Oberyn Martell - Alyria Targaryen
Messages : 380
Date d'inscription : 05/11/2019

Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Empty
MessageSujet: Re: Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid   Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid EmptyJeu 26 Déc - 0:46



The impression of
@Alana Greyjoy – Part 1


- Here We Stand ! -



Une nouvelle expédition avait emmené loin de Snöfrid la belle Asha Greyjoy. Depuis des décennies, ces deux-là étaient devenus comme des sœurs. Elles étaient toujours là l’une pour l’autre. Elles s’épaulaient, se confiaient tout, se défendaient, se soutenaient. Pendant qu’Asha partait, Snöfrid, elle, s’occupait de la construction de son bateau, de ses entraînements, à l’épée, à la hache. Si son père partait en mer, elle le suivait et parfois elle se rendait aux Dix-Tours voire à Pyk pour voir sa cousine, Alannys, la reine. Depuis son retour à la capitale, Snöfrid allait souvent la voir et prendre de ses nouvelles, lui tenir compagnie pendant les expéditions de Balon même si elle n’était guère la seule. Ce jour-là, elle avait décidé de se rendre à Pyk pour la voir. Sa jeune sœur Solveig voulait l’accompagner mais sa mère ne voulait pas. Déçue, le jeune s’enfuit et alla dans sa chambre. Avant le départ, elle alla voir sa jeune sœur et la réconforta. Snöfrid la prit dans ses bras et lui chanta une berceuse comme elle faisait quand elle était petite. Solveig avait 13 ans et était encore fragile. Snöfrid était une vraie référence pour elle, une seconde mère à qui elle se confiait et livrait tous ses secrets. La fer-née appréciait grandement la relation qu’elle entretenait avec sa jeune sœur qui était différente de celle avec Noane. Quoiqu’il en soit, elle partit de Château-d’Harloi uniquement après que Solveig fut réconfortée et sorte de sa chambre pour rejoindre leur mère dans la grande cour.

Le voyage entre Château-d’Harloi et Pyk durait environ une journée en bateau. Ainsi, Snöfrid s’était débrouillée pour pouvoir passer la nuit quelque part avant de se rendre au cours de la matinée suivant son arrivée à bon port au château pour aller à l’encontre de sa cousine. Elle appréciait beaucoup la Reine. Elle la connaissait depuis bien longtemps. Tout le monde ou presque se connaissait sur les Îles, notamment sur Harloi. Entre les Volmark, les différentes branches Harloi, les Kenning, les Myrès ou encore les Pindepierre, tout le monde se connaissait, se côtoyait. C’est en allant aux Dix-Tours, le fief de son cousin Rodrik que Snöfrid élargit ses connaissances. Elle y rencontra la famille de la reine, principalement Asha avec qui elle entretient dès lors une amitié sans faille. Elle y fit la rencontre également de quelques membres des familles présentes sur Harloi. De là à dire qu’elle s’en souvenait, ce n’était pas sûr. Quoiqu’il en soit, le château de son cousin était un véritable carrefour. Elle avait apprécié le temps passé là-bas et appréciait toujours lui rendre visite ou y rencontrer des gens. Mais désormais, Alannys était rentrée à Pyk, auprès de son mari, de son roi, de sa famille. Et Asha avait bien évidemment suivi. De plus, elle était devenue, avec l’indépendance des Îles de Fer, l’héritière et avait donc un rôle très important.

Snöfrid arriva à Pyk en milieu de matinée. Elle était sur le point d’atteindre le château lorsqu’elle entendit une voix l’interpeler. Elle se retourna et se retrouva alors en compagnie d’Alana Greyjoy. Snöfrid connaissait bien évidemment Alana Greyjoy, née Volmark. Elle était la jeune épouse du prince Theon Greyjoy. Elle était donc par mariage une princesse des Îles de Fer. Snöfrid ne la connaissait pas vraiment mais en avait entendu des choses, notamment au travers de ses discussions avec Asha. Elle était – Snö s’en rendit vite compte – tout le contraire d’elle. Elle faisait plus dame et aurait probablement plu à sa mère, devait probablement plaire à Neda. Quoiqu’il en soit, Snöfrid fit une légère révérence et la salua. Même si Snöfrid aurait préféré rentrer immédiatement pour aller voir Alannys, elle se convainc qu’une rencontre impromptue avec Alana ne pourrait qu’être bénéfique. Après tout, elles n’avaient jamais eu l’occasion de réellement faire connaissance toutes les deux.

- Lady Snofrid. Vous venez voir la Reine, je présume ?

- Princesse Alana. Vous présumez bien. Je me rendais auprès de la reine.

Snöfrid restait de marbre. Elle avait un visage qui n’exprimait rien – quand elle le souhaitait – et qui était donc difficile d’interprétation. Pour autant, sa méfiance pouvait se supposer, surtout envers Alana Greyjoy. Mais au fond d’elle, l’Harloi ne demandait qu’à mieux connaître la jeune femme. Car après tout, Alana était peut-être sympathique. Snöfrid allait avoir ainsi tout le loisir de le confirmer ou l’infirmer.


#336699 : Snöfrid Harloi
#ABC8E2 : Alana Greyjoy

Code by Sleepy




House Harlaw of Harlaw Hall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid 4UhjvV3D_o
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Vkn0
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen & Taena Merryweather & Lysa Arryn
Messages : 1517
Date d'inscription : 18/11/2018

Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Empty
MessageSujet: Re: Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid   Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid EmptyMer 1 Jan - 23:27

« Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre.»
An 302, lune 7, semaine 4

Snofrid Harloi restait de marbre ; nulle expression ne traversait son visage. Cette absence de sourire poli, cette neutralité apparente devaient elles être comprises comme de l’hostilité ? Possible. Après tout, Snofrid et Asha étaient très proches, presque comme des sœurs. Que l’on ne s’y trompe pas, Alana était tout à fait capable de s’entendre avec des amies d’Asha ; après tout, n’avait-elle pas lié une forte amitié avec Leeven Botley, qui l’avait même assisté dans la lourde tâche qu’avait été la naissance de son fils ? Mais, il fallait être réaliste. Certains proches d’Asha la regardait d’un mauvais œil, c’était un fait.

« La reine s’est absentée. Elle est partie se promener avec ma fille. », répondit Alana en approchant davantage.
Si la princesse aux cheveux blonds avait deviné que la raison de la venue de Snofrid en ces lieux devait être de s’enquérir de l’état de la reine, c’était parce qu’il en existait peu d’autres de possible. Le roi était absent, Asha était absente, Theon était absent. Il ne restait à Pyk que Victarion, un homme qui n’avait guère de grande estime pour les femmes guerrières de la trempe de sa nièce, Alannys, et elle-même. De plus, le leviathan n’était pas sans savoir que l’amitié entre Asha et Snofrid était ancienne et remontait à une époque où la reine Alannys souffrait énormément de la perte de ses fils et du départ de son dernier-né.

« Elle devrait rentrer bientôt, ceci dit. Une bière vous ferait-elle plaisir, en attendant son retour ? », proposa Alana, en bonne princesse des lieux. « Elle sera contente de vous voir, j’en suis sûre. Pyk nous semble bien vide, sans le Roi, Theon et Asha. Enfin, heureusement, il y a les enfants pour mettre un peu de vie entre ces murs. », dit-elle. Alannys était en effet très heureuse d’être grand-mère par deux fois et de pouvoir s’occuper des enfants de son fils en compagnie de sa belle-fille, dont elle était si proche. Alana ouvrit la marche vers l’entrée du château, invitant ainsi Snofrid à la suivre. Elle dut cependant se retourner, voyant que Nagga n’avait pas bougé.

« Nagga ! », appela-t-elle. Mais bien sûr, il était difficile pour la panthère de se montrer obéissante. Quel dilemme de devoir choisir entre obéir à sa figure maternelle ou rester à proximité de sa précieuse proie abattue, afin de s’assurer que personne d’autre qu’elle n’y pose ses pattes. Si Nagga n’était point dangereuse aux yeux de sa maîtresse, Alana restait consciente de la force d’un tel animal et des dégats qu’elle pouvait éventuellement créer. Son éducation n’était pas finie et le fait que la  panthère des neiges venue de Skagos ne présente pas de dangers pour les visages familiers qu’elle croisait entre les murs rassurants de Pyk ne voulait pas dire qu’il était certain qu’il en serait de même avec des étrangers qu’elle pourrait croiser tout près du château. Et il était évidemment hors de question pour la princesse des îles de fer de mettre en danger les gens de son peuple en ne se montrant pas suffisamment ferme avec son animal exotique.

« Veuillez m’excuser », dit-elle à l’intention de Snofrid, pour que la dame de l’île d’Harloi lui donne un instant afin de régler le problème de la désobéissance de sa « petite » panthère. Désormais, il n’était plus possible pour Alana de simplement porter Nagga d’un endroit à un autre car le félin faisait son poids. La princesse s’approcha de son animal, espérant qu’elle n’aurait pas à donner le spectacle d’une piètre maîtresse à Snofrid. Nagga, tenta donc de reculer, mais fit tomber son précieux morceau de viande. Alana le saisit et de son autre main montra à Nagga sa laisse. « C’est ça que tu veux ? Tu veux la laisse ? » Evidemment, la réponse était non. L’animal aurait certes simplement pu aller découper de ses dents un autre morceau de viande de mouton, mais elle n’était point habituée à un tel niveau d’impertinence envers sa maîtresse. Elle se contente de se mettre sur ses pattes arrière, tentant d’attraper le morceau de viande qu’Alana tenait bien haut. La princesse approcha finalement la viande des grandes dents de sa panthère, tout en lui caressant la tête de la même manière qu’on ébouriffe les cheveux d’un enfant. Nagga était le gros chat d’Alana. C’était une panthère des neiges, un animal prédateur et possiblement dangereux…Mais c’était aussi un gros chat bien aimé par sa « maman ».

« Bien. Sage ! », ordonna-t-elle en souriant à son animal  alors que celui-ci retrouvait sa position initiale, ses quatre pattes sur le sol.

« Désolé pour tout cela », dit-elle à Snofrid, ayant toujours un léger sourire dessiné sur le visage. La demoiselle devait bien avoir déjà vu Nagga, notamment lors du baptême de Qhored. Et évidemment, Asha devait lui avoir très tôt parlé de la dernière « lubie » de sa belle-sœur lorsqu’au début de l’année, Alana avait adopté l’animal. Etant donné que la Harloi était une guerrière, elle s’abstint de lui dire qu’il ne fallait pas avoir peur de Nagga, comme elle aurait pu le faire avec une autre lady, s’abstenant de commettre un affront. « Nagga n’est pas méchante. Mais, elle est encore jeune, malgré sa taille, et pour rien au monde je ne risquerais de mettre des gens de l’île en danger en la laissant dehors sans surveillance alors que son éducation n’est pas terminée. », dit-elle simplement. Alors que la panthère suivait sa maîtresse, son précieux repas dans la gueule,  Alana et Snofrid entrèrent finalement dans l’enceinte du château.


❝ Sea, salt and rock. ❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The White Scythe
Snöfrid Harloi
The White Scythe
Valar Dohaeris
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid ZokrE35D_o
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid BW3U
Ft : Alycia Debnam-Carey
Multi-Compte : Ashter Yarwyck - Lyanna Mormont - Roland Vanbois - Oberyn Martell - Alyria Targaryen
Messages : 380
Date d'inscription : 05/11/2019

Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Empty
MessageSujet: Re: Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid   Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid EmptyMer 15 Jan - 17:50



The impression of Alana Greyjoy – Part 2


- Here We Stand ! -



- La reine s’est absentée. Elle est partie se promener avec ma fille.

Snöfrid resta de marbre. Elle était clairement déçue de l’absence de la reine. Elle aurait peut-être dû lui envoyer une lettre en amont. Quoiqu’il en soit, elle était là, elle n’allait pas juste rentrer. De plus, la princesse semblait courtoise et Snöfrid apprécia sa prévenance. Son regard ne pouvait quitter la panthère qui se trouvait non loin d’elle qui était si magnifique. Snöfrid reporta son attention sur Alana qui lui proposa alors de la suivre jusqu’au château pour une bière. Elle lui expliqua alors que Pyk semblait bien vide depuis le départ du roi, de sa fille et son fils. Aussi, seuls les enfants animaient les couloirs et les salles du château. Theon avait eu en effet une fille et un fils. Leurs arrivées rythmaient la vie de Pyk lorsque la moitié des fer-nés partaient en expédition. Quoiqu’il en soit, Snöfrid apprécia la proposition et l’accepta avec plaisir. Le voyage n’était pas long entre Château-Harloi et Pyk mais elle avait espéré rester au moins une ou deux journées en compagnie de sa cousine et prendre des nouvelles. Elle garda son air renfermé, sérieux, austère. Elle n’avait pas de mauvaises pensées concernant Alana malgré les discussions à son propos qu’elle eut avec Asha ou bien ce qui pouvait se dire sur la princesse. Finalement, Snöfrid ne connaissait pas la jeune femme et se présentait à elle une occasion de mieux la cerner, de confirmer ou d’infirmer certaines choses, d’en apprendre d’autre. Elle emboîta donc le pas de son interlocutrice qui appela son animal de compagnie sans que ce-dernier ne bouge.

- Veuillez m’excuser.

- Je vous en prie.

Snöfrid se retourna et vit, comme Alana, la panthère, Nagga, ne pas bouger d’un poil. Elle tenait entre ses crocs ce qu’il restait de sa proie. Et elle ne semblait pas vouloir suivre sa maîtresse qui la menaçait alors de lui mettre la laisse. Snöfrid restait là, impassible mais intérieurement, elle avait envie de rire. Elle ne voulait guère manquer de respect à Alana mais la situation était plutôt risible. Une fois la bête de nouveau prompte à écouter sa maîtresse, Alana s’excusa auprès de Snöfrid en lui adressant un léger sourire. La fer-née, jusqu’ici inexpressif, se décida à lui rendre ce sourire. Il ne fallait pas non plus que la petite-fille du grand Sigfryd Harloi n’obtienne une réputation d’irrespectueuse peste auprès de la née Volmark. Tandis que les deux jeunes femmes se dirigeaient enfin vers le château, la belle-sœur d’Asha expliquait que Nagga n’était pas méchante, que son éducation était en cours et qu’elle ne prenait guère le risque de laisser l’animal seul parmi les gens du château. Il n’en fallait pas plus pour rassurer Snöfrid même si en regardant la bête, elle n’était guère impressionnée, loin de là et jalousait même quelque part la princesse. De là à ce que Snöfrid fasse tout pour obtenir un animal de compagnie aussi magnifique et presqu’aussi obéissant que Nagga, il n’y avait qu’un pas. Suivant la princesse fer-née, Snöfrid put redécouvrir, comme à chacune de ses nombreuses visites, l’architecture du château, sa cour, ses couloirs. Les quelques personnes présentes sur leur chemin saluaient la princesse mais ne semblaient pas reconnaître Snöfrid. Elle ne leur en tenait pas rigueur, elle n’était pas tout le temps à Pyk non plus, contrairement à Alana qui y séjournait depuis son mariage avec Theon. Arrivées jusqu’à cette bière bien méritée et promise par la jeune princesse, Snöfrid s’installa à une table située dans la salle principale du château. Elle observait Alana Greyjoy de près et se posait beaucoup de questions sur elle. Prompte à engager la conversation, Snöfrid but une gorgée après avoir été servie et adressa ses premiers mots à la jeune princesse.

- Dîtes-moi, princesse Alana. La vie de princesse des Îles de Fer à Pyk vous convient ?

C’était une simple question, sans arrière-pensée de la jeune fer-née. Quitte à être à Pyk, en compagnie d’Alana, autant lui parler, apprendre à vraiment la connaître et converser avec elle. Elle ne semblait pas mordre, pas plus que sa panthère en tout cas.


#336699 : Snöfrid Harloi
#ABC8E2 : Alana Greyjoy

Code by Sleepy




House Harlaw of Harlaw Hall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Golden Leviathan
Alana Greyjoy
The Golden Leviathan
Valar Dohaeris
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid 4UhjvV3D_o
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Vkn0
Ft : Tamsin Egerton.
Multi-Compte : Tavish Cafferen & Taena Merryweather & Lysa Arryn
Messages : 1517
Date d'inscription : 18/11/2018

Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Empty
MessageSujet: Re: Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid   Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid EmptyLun 20 Jan - 11:11

« Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre.»
An 302, lune 7, semaine 4

Alana, suivie par Nagga, guida Snofrid jusqu’à l’une des tables de la salle de banquet, bien vide en ce moment, où de la bonne bière leur fut servie. Après cette sortie en compagnie de sa panthère, la princesse des îles de fer pensa immédiatement à demander comment se portait son fils, resté au château. Son petit prince de sel n’avait que deux lunes, il dépendait donc grandement de sa mère. La servante lui confirma que le jeune Qhored Greyjoy semblait commencer à avoir faim. Alana demanda donc à ce qu’on lui amène son enfant.

La question que lui posa Snofrid était simple, pourtant Alana ne vit pas quoi répondre d’autres qu’un oui. Après tout, cela faisait déjà trois ans qu’elle vivait à Pyk. Bien sûr, elle était bien intégrée ici. De plus, elle était déjà mère de deux petits Greyjoy. Sa place était bel et bien dans la capitale des îles de fer désormais.

« Oui, très bien. »,
répondit-elle à Snofrid. « Cela fait déjà trois ans que je suis mariée avec Theon, trois ans et deux enfants déjà. Pyk est véritablement ma maison désormais. », dit-elle. « Quant à mon rôle de princesse, et bien, il me plait également beaucoup. » A Volmark, Alana avait été mêlée à la gestion du fief. Aujourd’hui, elle portait le titre de princesse mais elle était exclue du pouvoir, ce qui était parfois difficile à accepter. Alana ne participait en effet pas aux conseils et aux réunions auxquelles son époux et sa belle-sœur participait, elle devait sans cesse attendre que Theon lui transmette les informations pour être au courant de ce qui se tramait. Dans l’enceinte du château, son rôle consistait essentiellement à être une bonne mère pour la descendance de la famille ainsi qu’une bonne épouse et un bon soutien pour son époux. Elle remplissait ses rôles à merveille, rendant sa belle-mère Alannys très heureuse de son choix d’épouse pour son fils. A l’intérieur comme à l’extérieur, Alana devait également entretenir une certaine image. Elle le faisait également en se montrant proche et soucieuse du peuple de Pyk, ce qui était tout naturel pour elle qui avait déjà été élevée de la sorte par son père.
« Il va de pair avec le rôle de mère que j’affectionne énormément », dit-elle justement alors que la servante revint avec le petit Qhored Greyjoy, qui avait hérité de la sombre chevelure qui courait autant chez les Greyjoy que chez les Volmark, Alana ayant hérité du physique de sa mère, une Forgefer de naissance.  Alana prit son fils dans ses bras et le porta discrètement à sa poitrine, ayant veillé à cacher son sein d’un linge que lui avait tendu la servante. Ce n’était pas tant pour se cacher de Snofrid, après tout les femmes des îles de fer n’étaient pas aussi délicate et prude que celles du continent. Mais, Alana était mariée à un homme jaloux qui n’apprécierait guère d’apprendre que certains hommes de Pyk qui passaient par là ou gardaient l’entrée de la salle, aurait pu apercevoir un bout si précieux de son corps.

« Si vous ressemblez à votre meilleure amie, j’imagine que ce n’est pas le genre de rôles que vous souhaitez avoir. », supposa Alana sur un ton interrogatif, pour poursuivre la conversation. Il n’y avait pas de jugement dans sa voix, elle émettait une simple supposition étant donné le caractère guerrier que Snofrid partageait avec Asha. A vrai dire contrairement à Asha, Snofrid avait déjà été marié un moment. Mais, Alana ignorait si elle souhaitait réitérer l’expérience et fonder un jour une famille.


❝ Sea, salt and rock. ❞ Dédale dit à son fils: ne vole ni trop haut, ni trop bas. Reste dans un espace intermédiaire, à mi-hauteur entre terre et ciel… Le jeune Icare fier de son vol audacieux abandonne son guide. Il brûle de sonder les célestes espaces et s’élance plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The White Scythe
Snöfrid Harloi
The White Scythe
Valar Dohaeris
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid ZokrE35D_o
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid BW3U
Ft : Alycia Debnam-Carey
Multi-Compte : Ashter Yarwyck - Lyanna Mormont - Roland Vanbois - Oberyn Martell - Alyria Targaryen
Messages : 380
Date d'inscription : 05/11/2019

Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Empty
MessageSujet: Re: Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid   Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid EmptyVen 21 Fév - 18:38



The Questioning of Snöfrid – Part 1


- Here We Stand ! -



- Oui, très bien. Cela fait déjà trois ans que je suis mariée avec Theon, trois ans et deux enfants déjà. Pyk est véritablement ma maison désormais. Quant à mon rôle de princesse, et bien, il me plait également beaucoup.

Trois ans. Que le temps passait vite. Il est vrai que le prince Theon et @Alana Greyjoy s’étaient mariés en 299. Snöfrid s’en souvenait, puisqu’elle y était, avec son père et sa mère. C’était probablement l’une des rares fois où l’élite fer-née avait pu l’admirer dans une robe. Oui, il arrivait à Snöfrid de porter des robes, cela ne la rebutait pas. En tant que fer-née, elle pouvait tout aussi bien être une vraie dame Harloi qu’une guerrière intrépide. Tels étaient les attributs respectifs de ses parents. Payton était un guerrier dans l’âme tandis que Neda faisait plus dame à la manière ouestrienne. Cette-dernière aurait par ailleurs bien voulu que sa fille aînée emprunte uniquement cette voie, laissant à ses frères cette opportunité de se démarquer au combat. Non, Snöfrid ne voulait pas être une dame, pas uniquement. Elle voulait combattre, comme Asha, sa cousine. Elle voulait devenir capitaine et voguer vers de nouveaux horizons. Elle gardait néanmoins quelques valeurs comme le mariage, la vie de famille. Cela, elle y pensait énormément. Et elle jalousait au plus profond d’elle la vie d’Alana. Elle était mariée – non pas que Snö veuille se marier à un prince, elle s’en moquait bien des titres – avait de jolies enfants. Bien que profondément indépendante et peu enclin à se poser, la jeune Harloi espérait un jour fonder elle aussi sa propre famille. Mais chaque chose en son temps. Pour le moment, elle se concentrait sur la construction de son bateau en espérant qu’il soit fini avant la fin de l’année. Dagmer lui avait certifié que le chantier avançait plutôt bien mais qu’il devait recruter plus d’ouvriers si elle voulait accélérer la construction. Reportant son attention sur sa cousine par alliance, elle l’observa attentivement. Elle ne savait guère quoi penser d’Alana. Demeurant silencieuse, gênée même, ne pensant pas devoir être en sa présence, Snö l’écouta tout de même attentivement, la conversation étant maintenant engagée.

- Il va de pair avec le rôle de mère que j’affectionne énormément.

Le rôle de mère. Cela semblait ravir la princesse. Elle avait, comme elle l’avait dit, deux enfants. Une fille et un garçon. Quand elle se permet de rêver, Snö se voit avec deux enfants, un garçon et une fille. Il était permis de rêver et la fer-née en profitait pour imaginer une vie qu’elle voudrait de temps en temps avoir. Il était bien difficile de vouloir voguer vers l’inconnu et fonder une famille, tout ceci en même temps. Elle savait se tenir en dame quand les circonstances l’exigeaient mais faire le choix entre une vie au détriment d’une autre, elle n’était pas sûre de pouvoir faire ce sacrifice maintenant. C’est alors que la conversation se focalisa sur Snö, chose qu’elle n’avait guère anticipé. Mais quoiqu’il en soit, il fallait bien se prêter au jeu. Buvant une gorgée, elle demeura attentive au moindre des mots de la princesse.

- Si vous ressemblez à votre meilleure amie, j’imagine que ce n’est pas le genre de rôles que vous souhaitez avoir.

À cette affirmation, Snöfrid leva le regard vers elle. Inexpressive comme vous marquez une sorte de recul face à son interlocutrice, tout en gardant un respect. Alana était princesse après tout, elle avait le droit au respect et à la courtoisie des sujets fer-nés. De plus, Snöfrid ne la connaissait guère vraiment si ce n’est les dires d’Asha et la vision lointaine qu’elle avait pu avoir lors de son mariage ou plus récemment lors du baptême de son fils, Qhored. Avalant une nouvelle gorgée, Snöfrid s’éclaircit la gorge, rassembla ses idées sur la question et répondit à la princesse sur un ton neutre. La jeune Harloi voulait lui faire comprendre que les apparences étaient parfois trompeuses tout en ne lui dévoilant pas toutes les facette de sa personnalité, Snöfrid aimant garder un peu de mystère sur elle. C’était comme une protection. Les gens n’avaient pas forcément besoin de savoir telle ou telle chose. Elle faisait le tri. Seuls son grand-mère Sigfryd et sa cousine, et meilleure amie, Asha savaient tout ce qu’il y avait à savoir. Et encore, en y repensant, c’était plus Asha que son grand-père. Toute vérité n’était pas forcément bonne à dire.

- Détrompez-vous. Le rôle de mère ne me rebute pas autant qu’on pourrait le penser. Je suis certes, comme ma cousine, fortement attirer par les armes, la navigation et tout ce que les hommes fer-nés aiment faire. Mais une part de moi reste une dame des Îles-de-Fer.

Elle marqua une petite pause, soutenant le regard, prenant une pose détendue. Ce n’était, après tout, qu’une simple conversation. Une conversation, qui, Snö l’espérait, allait être forte instructive. Elle voulait vraiment apprendre à connaître Alana, ne voulant guère rester sur des aprioris ou des hypothèses hâtives de sa part. Elle reprit donc, croisant les jambes, s’adossant au fond de son siège.

- Un jour, je deviendrai mère, je pense que c’est inévitable. Mais, cela ne m’inquiète ni ne m’horrifie. Il m’arrive parfois d’y penser et de le vouloir. Certes, et je ne vais pas vous le cacher, je pense plus à naviguer qu’à fonder une famille mais je n’écarte pas ce choix de vie que je pourrai faire.

La bouche et la gorge sèches, Snöfrid prit son verre et but une longue et grande gorgée. Cela faisait du bien, une bonne bière comme elle aimait en boire. En cela, elle leva son verre en direction d’Alana, la remerciant, avant de le finir complètement. Une question lui vient ainsi tout naturellement. Si son affirmation était pertinente et avait permis à Alana d’en apprendre plus sur qui était vraiment Snöfrid, mais pas trop, cette-dernière se permit de retourner ladite question.

- Et vous, Alana ? N’avez-vous jamais aspiré à une vie de guerrière fer-née ? Les joies de la navigation, de la découverte, des raids – du temps où ils étaient en vigueur. Tel que je vous vois aujourd’hui, tout comme vous me voyez là, je ne vous imagine guère être comme votre belle-sœur.

Cela était un constat mais qui sait ce qu’il en était vraiment. Alana Greyjoy pourrait surprendre Snöfrid ou bien au contraire, pourrait confirmer ce qu’elle savait déjà.


#336699 : Snöfrid Harloi
#ABC8E2 : Alana Greyjoy

Code by Sleepy




House Harlaw of Harlaw Hall
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Empty
MessageSujet: Re: Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid   Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ceux qui partent en mer et ceux qui restent à terre. - avec Snöfrid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Avec Yoru [Hentaï] !!
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les Îles de Fer :: Pyk-
Sauter vers: