RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Soleil d'Or
Alysanne Lefford
Le Soleil d'Or
Valar Dohaeris
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) C2yF
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Tumblr_piv3jrIqi11qazlk1o7_400
Ft : Katie McGrath
Multi-Compte : Magaery Tyrell & Arys Manning & Theon Greyjoy
Messages : 267
Date d'inscription : 13/02/2018

This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Empty
MessageSujet: This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne)   This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) EmptyMer 18 Juil - 17:26

Alysanne Lefford

this is your heart, and you should never let it rule your head




feat. Katie McGrath

Prénom Nom : : Alysanne Lefford Date et lieu de naissance : Elle voit le jour lors de la 8ème lune de l'année 270 à la Dent d'Or sur les terres de l'Ouest Statut de sang : Noble Statut social : Lady de la maison Lefford Situation maritale : Célibataire, son frère Leo ayant cessé de lui chercher un époux pour qu'elle soit la figure féminine de sa nièce, Alyx   Allégeance : à Lord Tywin Lannister mais avant tout à elle même Particularité : Est au courant des manigances de son frère pour récupérer le titre de seigneur de la Dent d'Or.

caractère

Bienveillante Manipulatrice Douce Menteuse Protectrice Impulsive Maline Hautaine Diplomate Intimidante


Votre personnage a-t-il confiance en la politique du Roi Rhaegar ?

Difficilement. Dire ne pas avoir confiance reviendrait à une trahison et Alysanne compte bien garder sa tête à sa place et non au bout d'une pique. De plus, de part sa place, évoquer pareil doute reviendrait à mettre toute sa famille en danger. La brune se contente donc de se taire, refusant de commenter les évènement qui se déroulent depuis plusieurs années. Cependant, une chose est sure: depuis que les Fer-nés se sont déclarés indépendants et ont eut l'audace d'attaquer le littoral, Alysanne est septique: peut être Rhaegar est-il devenu trop vieux ? Peut-être n'est-il pas le fier combattant qu'il a pu être dans le passé ? L'Ouestrienne regrette que le Roi ne soit pas intervenu, lors de l'enlèvement de nombreuses dames par ces barbares des mers, qu'il soit resté à l'abris dans ses châteaux pendant que des vils marins tuaient de nobles innocents. Pire, elle ne comprend pas comment il a pu accepter d'accéder à la demande des Iles de Fer après tout ce qu'ils avaient fait. En son fort intérieur, loin de toute parole, Alysanne n'est pas sur d'avoir confiance: comment croire en un monarque qui ne fait rien pour son peuple ?  Il est peut être temps pour lui de laisser la main à une personne qui n'excuserait pas que de nobles dames, comme Myrielle Lannister, soient retenues en otages par des barbares ! Bien sur, elle garde tout cela pour elle: vocaliser de telles pensées serait un acte de trahison.

Quel a été l'impact du retour de la magie sur votre personnage ?

Quelle magie ? Celle des contes pour enfants ? Des légendes racontées au coin du feu pour émerveiller les sens et se perdre en rêve ? Non, Alysanne a d'autres choses à faire que d'être crédule à ce sujet. De tout temps des prophètes sont apparus mais les quelques miracles ayant eut lieu sont le résultat du hasard ou de tour de passe-passe, elle en est persuadée. La magie est l'excuse des faibles, l'idéale victime de l'incapacité des hommes: elle leur permet de se déresponsabiliser et de contrôler les foules. Mais elle n'est pas dupe: le prince promit sortant de son brasier ? Un joli tour d'illusionniste visant à redonner foi en une famille au bord de la chute: avec l'empoisonnement de la Nordienne, les Targaryens sont plus que jamais en danger, quoi de mieux que de ressortir les anciennes légendes d'Aegon le Conquérant, Balerion la Terreur Noire et autres fables pour raviver en vain une grandeur perdu ? Non Alysanne ne croit pas en la magie: débattre sur le sujet est une perte de temps à ses yeux, elle laisse dire mais n'écoute point. Elle y croira lorsqu'elle verra quelque chose d'inexplicable devant son regard et cela ne semble pas à l'ordre du jour.

Derrière l'écran

Carole/Insomnia 25 ans   7/7 J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage


Vous commencez à me connaitre hein    This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) 3992757740  
Je commence à plus savoir trop quoi raconter ici Smile Si ce n'est que j'espère que ma petite ouestrienne vous plaira autant que son grand frère de Noirport et sa grande soeur Bieffoise..

DRACARYS, avatar par Zuz', icone par spacewalker


brysanne. 'cause i, i feel like i'm ready for love and i wanna be your everything and more. and i know every day you say it but i just want you to be sure that i'm yours ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil d'Or
Alysanne Lefford
Le Soleil d'Or
Valar Dohaeris
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) C2yF
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Tumblr_piv3jrIqi11qazlk1o7_400
Ft : Katie McGrath
Multi-Compte : Magaery Tyrell & Arys Manning & Theon Greyjoy
Messages : 267
Date d'inscription : 13/02/2018

This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Empty
MessageSujet: Re: This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne)   This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) EmptyMer 18 Juil - 17:27

Histoire

I AM IRON and I forge myself







Gorjina Lefford arpentait les couloirs du chateau, sa main posée sur son ventre tendu, à la recherche de son époux. Elle préparait son départ pour Castral Roc où l'attendait sa fille aîné, déjà mariée. Cette grossesse n'inquiétait pas la future maman, elle avait déjà donné trois enfants à son époux, dont un fils, un héritier. Pourtant, cette grossesse tardive tombait mal: elle était à un âge où l'on mariait ses enfants, où l'on arrangeait des alliances. Cette grossesse avait été une surprise. Une agréable surprise mais qui chamboulait sa manière d'imaginer son futur. Soudainement, Gorjina se plia en deux, ses traits subitement marqués par la douleur, ses mains jointes sur son ventre rond. Elle cria, appelant à l'aide, et, escortée par des serviteurs, retrouva le confort de son lit, l'intimité de la chambre conjugale. Elle savait déjà comment tout allait se passer: on préviendrait son époux qu'elle était en plein travail et ce dernier arpenterait les couloirs en attendant qu'on lui annonce la naissance de son quatrième enfant. Quand à elle ... Elle ne pouvait qu'attendre, attendre que l'enfant descende, attendre de pouvoir pousser pour le sortir de son corps. La surprise était totale: cette grossesse, le sexe de l'enfant, mais aussi son arrivée, quelques semaines plus tôt que prévu. Allongée dans son lit, dévêtue de ses jupes et bijoux, Gorjina gémissait. Le ciel s'était couvert, l'orage ne tarderait pas, répétait l'une des sages femmes qui s'activait autour d'elle. Mais Gorjina s'en fichait. Malgré les trois enfants qu'elle avait eu, elle ne parvenait à s'habituer à la douleur et transpirante dans sa chemise de nuit, elle se surprit à espérer que celui ci vienne vite. Après plusieurs heures, la sage femme lui ordonnait de pousser et, plus tard encore, épuisée, elle ferma les yeux alors qu'elle entendait les premiers cris de son bébé. Se redressant sur ses coudes, ne faisant aucunement fît du sang qui maculait les draps, elle réclama l'enfant. L'une des sages femme était sortie prévenir de la naissance, dans quelques instants la porte s'ouvrirait sur son époux. On lui porta le bébé, gigotant et criant dans la serviette blanche qui l'emmaillotait. « C'est une fille, ma dame. » Gorjina hoqueta, elle aurait aimé donner un second fils à la famille, mais elle posa un regard, attendrie malgré tout, sur l'enfant. Elle entendit son mari avant de le voir et, lorsqu'il passa la porte, elle lui offrit un sourire épuisé mais heureux. Il vint s'installer près d'elle, embrassant son front avant de laisser ses doigts parcourir la joue du nouveau-né. « Alysanne. » dit-il alors.


•••

« Mademoiselle Alysanne. » cria la septa tout en lui courant après. Âgée de cinq ans, la petite fille, toujours accrochée à sa poupée, riait au éclat, échappant aux tentatives de la jeune femme de l'attraper. « Votre père vous attend, il vous faut être présentable !. » justifiait-elle sans comprendre combien ses mots étaient dénués de sens pour l'enfant qui préférait jouer dans sa chambre plutôt que d'affronter l'ennui qui l'attendait dans la grande salle auprès de son père. « Aly ... » soupira-t-on alors. Cessant immédiatement sa course à travers la chambre, Alysanne se tourna vers la porte dans l'encadrement de laquelle se trouvait Leonella. La benjamine sauta dans les bras de son aînée qui, s'approchant de la septa essoufflée, la congédia avec sourire, prenant en charge le tempérament taquin de sa jeune soeur. Accompagnant l'enfant jusqu'au banc de la coiffeuse, Leonella attrapa la brosse et entreprit de défaire les noeuds qui s'étaient installés dans la chevelure noire de la petite fille. Grimaçant alors que le peigne lui tirait les cheveux, Alysanne n'en resta pas moins silencieuse, bien plus docile avec sa septa, sage sur son banc, observant le reflet de sa soeur dans le miroir. « Tu devrais cesser d'importuner septa Marta ... » lui dit-elle calmement, continuant son ouvrage pour redonner de l'ordre à la chevelure désordonnée de l'enfant. Un noeud particulièrement récalcitrant la fit pousser un petit cri et elle sentit quelques larmes humidifier le bord de ses paupières. « Un jour, je partirais et ce sera à toi de faire honneur aux Lefford en étant le visage de la Dent d'Or. » ajouta-t-elle. Pour Alysanne, cela lui paraissait bien loin ... De quinze années son aînée, Leonella envisageait des choses que l'enfant ne pouvait comprendre, son univers se réduisant à ce château et à celui dont Mère lui parlait quand elle revenait de Castral Roc. Elle se contenta d'hocher la tête, se promettant d'en parler avec Père. Père savait tout. Père était toujours gentil avec elle. Parfois, il la prenait sur ses genoux et l'écoutait parler. Grâce à Père, elle oubliait que Mère n'était pas là ... Leonella posa la brosse sur la table, caressant les cheveux de sa petite, elle lui adressa un sourire, via son reflet dans le miroir. « Et voilà, tu es très jolie ! Aller viens, Père nous attend.  »

•••

Son regard suivait le palanquin au delà de la porte d'entrée. Leo venait de tourner les talons, repartant vers l'intérieur du château, la laissant elle, seule, sur le perron. Ne pas pleurer, ne pas pleurer se répétait-elle intérieurement, désireuse de rester droite et forte face aux quelques serviteurs qui s'activaient autour d'elle, reprenant leurs occupations, se concertant pour savoir vers quoi se tourner. Lorsque l'objet de son attention ne lui fut plus visible, Ses yeux se posèrent sur ses pieds. Elle inspira profondément et tourna, à son tour, le dos à l'entrée du domaine pour rentrer à son tour. Le départ de Leonella était difficile: elle avait été comme une mère pour elle, lui apprenant grâce, élégance et étiquette, la couvant d'une douceur et d'une affection qu'elle n'avait connu qu'auprès d'elle. Elle se promenait, sans but réel, dans les couloirs, ressassant de vieux souvenirs de cette soeur dont elle avait été si proche lorsqu'elle fut interpelée. L'adolescente se retourna. « Lady Orelia. » salua-t-elle d'une de ces révérences que sa nouvelle soeur lui avait apprit. Orelia était une femme adorable qui dégageait une aura de gentillesse et de sympathie. Dans ses bras, la petite Alyx promenait son regard clair sur son environnement. Alysanne se sentait fondre face à cette enfant. Sa nièce. Comme une petite soeur. L'adolescente, attendrie, posa ses mains devant ses yeux, faisant mine de ne pas voir l'enfant, avant de les retirer et de s'extasier faussement devant la petite. Ses grimaces humoristique tirèrent un sourire suivit d'un éclat de rire enfant qui se communiqua à la jeune maman. « En voilà une qui adore sa tante. » commenta-t-elle alors, provoquant le sourire de la tante en question qui ne se lassait pas de jouer avec le bébé. « Je suis contente que cela te donne le sourire, Alysanne. Je sais combien tu adorais Leonella ... » Orelia se montrait perspicace, il ne lui avait pas fallut longtemps pour comprendre combien les deux soeurs étaient proches et combien le départ prochain de l'aînée affectait la cadette depuis des lunes. Orelia était arrivée dans sa vie voilà bien des années, sa présence apaisait un peu plus sa peine. Ne pas pleurer, ne pas pleurer se répéta-t-elle à nouveau. Son frère ne le lui pardonnerait pas. Leonella ne le lui pardonnerait pas. Comme un écho aux paroles prononcées quand elle était enfant, elle pensait à l'image qu'elle revoyait: pleurer signifiait montrer sa faiblesse, pleurer déshonorerait sa famille. Elle ne devait pas être faible. Elle ne pouvait pas être faible. « Ainsi va le cours des choses. Un jour, ce sera à moi de quitter ce château, et ma douleur n'en sera que plus grande car je devrais m'éloigner de ce petit ange.. » répondit-elle tout en laissant la petite main d'Alyx enserrer son doigt. « Et puis ... J'ai encore beaucoup à apprendre. » ajouta-t-elle, le visage soudainement sérieux, plongeant son regard dans celui de sa belle-soeur. Orelia le savait. Il n'y avait pas que Leonella qui s'était occupée de son éducation: son frère avait prit une part de cette responsabilité depuis qu'il avait accéder au statut de seigneur de la Dent d'Or et seuls les Sept savaient ce qu'il pouvait bien lui apprendre.  

•••

« Tu ne peux pas être sérieux ?! » s'offusqua Alysanne. Dans sa robe de deuil, elle faisait face à son frère, vêtu de noir lui aussi. Orelia s'était éteinte depuis quelques jours et Alysanne, restée auprès de la petite Alyx, parlait à son frère pour la première fois depuis la mort de son épouse. Un courant d'air sur sa nuque dégagée la fit frissonner: elle n'était pas habituée au chignon sévère dont elle était coiffée depuis le décès de sa belle-soeur, tout comme a tant de chose. La Dent d'Or portait le deuil de la Lady du domaine, un deuil qu'elle n'avait pas connu depuis le décès de son père, ancien seigneur, bien des années auparavant, et pourtant, à ses yeux, l'endroit était bien plus triste aujourd'hui. « Je suis parfaitement sérieux Alysanne. » lui répondit-il d'une voix dépourvue d'émotion. Sa cadette, jusque là debout, se laissa tomber sur la chaise faisant face à Leo Lefford. « Alyx a besoin d'une figure féminine et je ne me vois pas me remarier pour le moment. Tu l'aimes et elle t'adore. Je ne vois que toi pour lui apprendre à devenir une femme. » expliqua-t-il, enfonçant une porte qu'Alysanne avait ouverte depuis l'annonce qu'il lui avait faite. « En outre, tu n'as cessé de te plaindre depuis que je t'ai parlé de te marier dans l'année. Tu devrais être contente. » Certes, contente d'être libérée d'une union qu'elle ne désirait pas, heureuse de savoir qu'elle allait rester auprès de sa nièce, comblant le vide de la perte de cette mère décédée si tôt dans sa jeune vie. Elle se reconnaissait en Alyx, elle même n'ayant que peu connu sa propre mère, Gorjina étant restée longtemps auprès de Myrranda à Castral Roc. Retrouvant sa superbe, Alysanne releva la tête. « Très bien. » fut tout ce qu'elle lui répondit avant de se lever, s'inclinant, non pas devant un frère, mais devant le seigneur des lieux avant de prendre congé. En sortant, son regard se posa sur le couloir sombre d'où elle entendait encore les pas précipités de quelques serviteurs curieux de savoir pourquoi le Lord s'était enfermé avec sa soeur. Un sourire naquit sur ses lèvres. Ils devaient donner l'impression d'être unis, les rangs resserrés par la perte d'une des leurs. La mort d'Orelia ne devait pas être synonyme de faiblesse. En retournant vers sa chambre, son sourire ne la quitta pas. Elle ne partirait pas de la Dent d'Or. Pas pour le moment et c'était tout ce qui comptait. Elle pouvait rester auprès de sa famille, auprès de sa nièce, montrer sa valeur et devenir la Dame de la Dent d'Or.

•••

« J'aurai pensé que tu serais plus affectée. » La phrase résonna dans la pièce, brisant un silence de plusieurs minutes. Plongée dans un rapport, Alysanne retint son sursaut de surprise et releva les yeux pour toiser son frère. « Alyx est partie depuis peu et on dirait que cela ne te fait absolument rien. » ajouta-t-il de sa voix moqueuse, aiguisant son agacement alors qu'il ne relevait même pas son regard vers elle. « Je suis fière d'elle. » répondit-elle simplement, imitant dès lors l'attitude de son frère en faisant mine de continuer sa lecture. « Et tu devrais l'être aussi: Alyx est la fierté de la maison, c'est une femme accomplie et elle sera une épouse exceptionnelle. » La brune ne tarissait pas l'éloge sur sa nièce: elle lui avait apprit tout ce qu'elle savait et le tempérament de la jeune femme avait fait le reste. Alyx était une beauté angélique et une personnalité piquante. Alysanne ne doutait pas qu'elle fasse de grande chose dans l'avenir: elle connaissait les cartes de pouvoir, à elle de bien jouer le jeu. Le silence s'installa de nouveau, ses sourcils se froncèrent alors qu'elle remarquait un élément gênant dans ce rapport. Installée dans le bureau de son frère, Alysanne assistait à toutes ses séances de travail, quand son devoir de Lady de la Dent d'Or ne la pressaient pas ailleurs. Elle était de ces femmes ayant la chance d'être reconnue pour leurs capacités politiques, de gestion des domaines en l'absence des seigneurs. Alysanne avait la confiance de Leo et elle le lui rendait bien: elle se montrait une femme avisée, intelligente et à l'écoute très appréciée des gens qui lui rendait visite. « J'ai reçu une proposition de mariage. » annonça-t-il tout aussi abruptement. Il jouait avec elle, elle en était certaine. Il arrivait à Leo de la tester, de s'assurer qu'elle ait bien retenu les leçon qu'il lui enseignait depuis qu'elle était en âge de comprendre les dessous du pouvoir et de la manipulation. Refusant de tomber dans le piège, elle rétorqua  « Reprendre épouse ? En as-tu parlé à ta fille ? » Un léger rire s'échappa du seigneur Lefford, provoquant l'esquisse d'un sourire chez sa soeur. « Une proposition pour toi, ma chère petite soeur. » ajouta-t-il victorieux alors que la surprise se lisait sur les traits féminins de la brune. « Les Sept se sont montrés généreux avec toi. Ils semblent t'avoir gratifié d'une jeunesse qui ne se fanera jamais ... » Elle faisait jeune encore, bien plus jeune que certaines des dames qui arpentait ce château. Et pourtant ... A son âge, bien des femmes étaient mariées quand elle n'était promise à personne, sa loyauté éternellement dévolue à sa famille. Quelques lunes auparavant, sans fiançailles annoncées, les rumeurs avaient commencé à se répandre, vantant la grande piété de la benjamine Lefford qui entrerait certainement au service des Sept. La surprise avait été perceptible lorsque, forcé de quitté ses terres, Leo laissa la gestion du domaine à sa soeur. Elle avait gouté au pouvoir, elle s'en était montrée digne et elle avait aimé ça. Un regard à son frère lui assura une chose: il l'avait bien comprit. Poussant un soupir, il éloigna le dossier qu'il avait sous les yeux. « Mais ... J'ai besoin de toi ici. » conclut-il avec un sourire.

•••

Alysanne observait son reflet dans le miroir de sa coiffeuse. Alors qu'elle brossait ses longues mèches sombres, les tressant pour passer le nuit, son regard se perdait dans la contemplation de sa personne avant qu'il ne parte dans les abysses de ses pensées. La lueur des bougies dansaient sur sa peau pâle, dessinant des ombres sur les traits gracieux de la Dame de la Dent d'Or. Le calme de sa maison lui manquait. Voilà plusieurs jours qu'Alyx était de retour sur les terres familiales mais la jeune femme aurait préféré la revoir en d'autres circonstances ... Et moins entourée de Lannister, bien qu'elle reconnaisse la valeur de la maison suzeraine des terres de l'Ouest. Il y en avait bien un à qui elle aurait souhaité dire deux mots, mais bien sur, ce dernier n'apparaissait que rarement dans les parages. Poussant un soupir, Alysanne quitta son tabouret, s'avançant vers la fenêtre ouverte d'où provenait une légère brise, rafraîchissant sa chambre en ce début de soirée. Si elle aimait se faire belle, si elle appréciait les regards sur sa personne, la brune ressentait parfois un besoin de solitude et il lui arrivait régulièrement, plus encore lorsqu'elle avait la sensation que le château Lefford était envahi d'invité, de s'isoler dans cette chambre qui était la sienne depuis tant d'année. Une vague de nostalgie l'envahit alors, lui rappelant de très vieux souvenirs ... L'affection qu'elle avait pour sa nièce dépassait l'entendement: elle était la soeur qu'elle n'avait pas eut, une cadette dont elle s'occupait avec douceur et tendresse, reproduisant l'affection qu'elle avait reçut de sa soeur aîné lorsqu'elle avait l'âge de l'adolescente. Lorsqu'elle l'avait vu, si pâle, si faible, elle avait senti son coeur se briser: la douleur d'Alyx était la sienne et l'impuissance de son célibat et de sa méconnaissance de la perte que sa nièce subissait la rendait muette. « Ma Dame. » s'inclina respectueusement la servante tout en lui apportant le baume dont elle s'enduisait tout les soirs et qu'elle pensait être responsable de sa beauté. Alysanne lui sourit, la remerciant avant de retourner à son tabouret pour s'enduire les jambes de la préparation. La servante préparait son lit lorsqu'on gratta à la porte. Elle poussa un petit cri de surprise mais Alysanne, de marbre, se contenta de se lever. Ouvrant la porte pour faire face à l'inconnu venu la déranger, elle fut surprise de ne rencontrer que l'obscurité du couloir. A ses pieds, un morceau de parchemin, cacheté. La brune attrapa le papier et referma la porte. Sous le regard curieux de sa dame de chambre, elle décacheta la missive, lisant précipitamment les mots qui étaient inscrit dessus. « Des nouvelles pour ma dame ?. » demanda la petite servante dont la curiosité brulante était connu de sa maitresse. Elle hocha la tête, le regard et l'esprit ancrés sur les lettres qui composaient la missive. « De bonnes nouvelles, oui ... » se contenta-t-elle de répondre. Les nouvelles venant confirmer ce qu'elle avait apprit il y a bien des lunes. Leo était responsable de la mort de leur père, maintenant il ne lui restait plus qu'à comprendre les raisons de ce geste. Elle approcha le parchemin de la flamme d'une bougie, brûlant les preuves de sa certitude. Ce n'était pas le moment. Elle attendrait encore un peu, avant de confronter son frère pour connaitre la vérité.

•••

« Quel sale petit ... AAAAAAAAAAAAH! » se mit-elle à crier alors qu'elle venait de refermer avec force, la porte de sa chambre. Prise du envie violente, elle balaya d'un geste de la main, l'intégralité des objets se trouvant sur sa coiffeuse. Par chance rien ne se cassa mais le bruit sourd de son coffre à bijoux et du chandelier la fit sursauter. Sa chambrière, alertée par le bruit, poussa un petit cri du surprise face au désordre soudain dans la chambre d'une dame toujours très bien rangée, et s'agenouilla pour ramasser les victimes de sa rage. « Quand je pense à tout ce que j'ai fais pour lui, pour cette famille ... Comment ose-t-il me faire pareil chantage ! » Elle avait voulu des réponses, et elle avait eu bien plus. Confronter son frère sur la mort de leur père la hantait depuis déjà bien longtemps, maintenant que les inquiétudes sur l'état d'Alyx étaient apaisée, l'heure était aux explications. Si les raisons invoquées par son père étaient tout à fait légitime, Alysanne n'avait que peu apprécié le ton sur lequel elles le lui avaient été annoncés. La brune avait eu le sentiment d'être infantilisé lorsque les sois-disant mensonges de son frère avaient trouvé, pour explication douteuse, la protection de son innocence enfantine. Elle ignorait ce qu'elle préférait et quand il l'avait mise au défi, elle avait perdu ses moyens. Peut être l'aurait-il plus prise au sérieux si elle avait accepté l'idée qu'il puisse la marier, peut être aurait-il compris que le sujet était pour elle, sensible. Au lieu de cela, elle s'était offusquée de ce chantage, préférant taire sa colère que d'assumer pleinement qu'elle la dévorait. « Apportes moi du parchemin et de l'encre, je dois écrire une lettre. » dit-elle subitement après s'être tut pendant plusieurs minutes, tournant en rond tout en réfléchissant. « Oui, dame Alysanne.. » répondit la dame de chambre d'un air inquiet: oserait-elle réellement trahir son frère ? Car il ne pouvait s'agir que de cela: écrire missive dans pareil état ne pouvait être une lettre de courtoisie à un vieil ami ou une invitation à sa nièce. Tremblante, elle tendit le papier et la plume la jeune femme. Alysanne s'empressa de griffonner des mots, raturant, roulant le parchemin en boule avant d'en recommencer un. La dame de chambre s'éclipsait et la Lefford continua son manège jusqu'à ce que ses nerfs s'apaise enfin. Contemplant son travail, elle sembla hésiter. Ce qu'elle avait fait pouvait avoir de grave conséquences: sur Leo certes, mais sur toute la famille, sur Alyx, sur elle même. D'un soupire, elle attrapa sa lettre, rédigée à l'attention de Cersei Lannister, et les multiples boulettes de parchemin éparpillées à travers la chambre et se dirigea vers la cheminé ou elle jeta l'intégralité des papiers dans les flammes. Non. Elle ne pouvait prendre pareil décision sur un coup de tête. Elle ne pouvait pas faire du mal à Alyx.

•••

Son pas résonnait dans les couloirs vides du château, la nuit était tombée de bonne heure et Alysanne profitait de l'absence de vie dans les couloirs pour se frayer un chemin jusqu'au bureau de son frère, seul endroit où il se pouvait à cette heure. Les nouvelles de Salvemer lui étaient parvenues et la brune regrettait de ne pas avoir été intégré aux discussions sur la marche à suivre que Leo et Alyx avaient tenus. Peu à peu, elle prenait conscience des conséquences de sa petite rébellion de l'année passée: Leo ne lui faisait plus autant confiance et l'écartait peu à peu. Certes, elle savait que sa nièce était l'héritière du domaine, qu'à elle reviendrait la lourde charge de diriger une fois son père parti, mais elle avait toujours pensé rester la dame de l'ombre, celle oeuvrant en leur nom pour le bien être de la famille et l'expansion de leur influence. Le pas rapide, Alysanne traversa la demeure et fit une entrée fracassante dans le bureau de Leo. Ce dernier releva la tête de ses papiers, sans doute pour incendier l'intrus osant s'introduire de la sorte dans son sanctuaire. Depuis combien de temps ne s'étaient-ils pas retrouver ainsi ? Seuls, loin de tout témoin ? Sans doute depuis la fameuse discussion ... En une brève révérence de convenance, Alysanne salua le seigneur des lieux « Mon frère. » coupant toutes éventuelles demandes de la part de Leo. S'avançant vers lui, elle finit par se trouver à son côté, se laissant glisser genoux au sol, prenant une de ses mains dans les siennes. « Je veux que cette guerre entre nous cesse, Leo. » La benjamine supportait mal tout cela: ses doutes l'assaillaient toujours, mais elle appartenait au monde des vivants et son père n'était plus de ce monde depuis bien trop d'années. Elle avait besoin de se sentir importante de nouveau, de sentir la confiance dont on l'honorait et le respect qu'elle inspirait. Depuis plusieurs lunes, Alysanne avait la sensation d'être mise de côté, punie pour sa rebuffade. « Tu es mon frère et mon seigneur ... Ma loyauté t'est acquise qu'importe les actes passés, les rumeurs ou les complots. » Cela lui coutait. La décision avait été difficile. Continuer ou abandonner son combat pour la justice ? Les raisons que Leo lui avait donné pour justifier la tragique suite d'évènements ayant conduit à la mort de leur père étaient-ils vrais ? Comment accepter une vie de mensonge auprès de cet homme ? Cela lui avait prit un an mais elle avait choisi Leo. Leo qui lui avait donné la chance d'être une femme de pouvoir, Leo qui lui avait apprit que ses capacités dépassait le simple fait d'être bien apprêtée, Leo qui lui avait confié ce qu'il avait de plus précieux: sa fille. « Je te renouvelle mon allégeance, en toute connaissance de cause et non plus comme l'enfant endeuillée que j'étais. » ajouta-t-elle en baissant le regard vers le sol.

•••

« Tout est prêt ? » demanda Alysanne à sa chambrière qui se hâtait de fermer la malle contenant ses affaires. La jeune femme hocha la tête, précisant qu'il ne restait qu'à installer tout cela pour le transport. Acquiesçant, Alysanne passa à autre chose et quitta ses appartements. Il lui faudrait bientôt quitter la Dent d'Or pour rejoindre Lestival et le grand tournoi qui s'y déroulerait. Leo l'avait chargé de cette mission qu'il confiait, habituellement à sa fille, mais cette dernière demeurant ici, c'était à elle de se charger de cela. Arrivée devant les appartements d'Alyx, Alysanne interpella une servante. « Aller voir ma dame de chambre, j'ai laissé quelques instructions durant mon absence. Je veux que tout soit parfait et que ma nièce ne manque de rien ! S'il arrive quoi que ce soit à Dame Alyx, vous pourrez craindre ma colère. » Livide, la servante hocha frénétiquement la tête et disparue en vitesse. Alysanne, elle, toqua à la porte et entra. Quelques pas lui permirent de voir enfin sa nièce et un sourire naquit sur son visage. Allant l'enlacer, elle lui expliqua les raisons de sa venue. « Je pars dans peu de temps et je voulais voir comment vous vous portiez tous les deux ! » La voix guillerette de la brune trahissait sa joie et son regard se posa sur le ventre rond d'Alyx. Alysanne était ravie de l'heureux évènement: Alyx méritait de devenir mère, elle s'était remise avec élégance et distinction de sa fausse-couche et gratifiait les Lefford, tout comme les Lannister, d'un avenir à naitre prochainement. « Je n'aime pas l'idée de te laisser seule, même si tu ne l'es pas vraiment ... » confia-t-elle « J'aurais aimé resté avec toi mais quand je reviendrais, tu seras sans doute fort occupé avec ce petit lion. » La brune était déjà follement éprise de cet enfant à naître: tous prenait grand soin de la future maman et Alysanne ne pouvait s'empêcher de la protéger comme s'il s'agissait de sa propre fille. « Mes pensées seront avec toi, tu vas me manquer. »

DRACARYS, gif par Tumblr


brysanne. 'cause i, i feel like i'm ready for love and i wanna be your everything and more. and i know every day you say it but i just want you to be sure that i'm yours ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) C2yZ
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Tumblr_p90f2ibj3K1txd6p7o2_400
Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 6156
Date d'inscription : 27/08/2015

This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Empty
MessageSujet: Re: This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne)   This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) EmptyMar 24 Juil - 11:13

Aloooors This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) 1411245795

Il te manque des mots dans les deux questions This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) 1068210770
Attention dans la deuxième question tu dis Baelor la Terreur Noire mais c'est Balerion Wink

Sinon le reste est tout bon This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) 1411245795


Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil d'Or
Alysanne Lefford
Le Soleil d'Or
Valar Dohaeris
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) C2yF
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Tumblr_piv3jrIqi11qazlk1o7_400
Ft : Katie McGrath
Multi-Compte : Magaery Tyrell & Arys Manning & Theon Greyjoy
Messages : 267
Date d'inscription : 13/02/2018

This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Empty
MessageSujet: Re: This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne)   This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) EmptyMar 24 Juil - 11:15

Un jour je ferai un perfect ! This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) 1574943387
Nan mais ces erreurs à deux balles en plus !! Rhaaaa

En tout cas c'est modifié chouchou :3


brysanne. 'cause i, i feel like i'm ready for love and i wanna be your everything and more. and i know every day you say it but i just want you to be sure that i'm yours ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) C2yZ
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Tumblr_p90f2ibj3K1txd6p7o2_400
Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 6156
Date d'inscription : 27/08/2015

This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Empty
MessageSujet: Re: This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne)   This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) EmptyMar 24 Juil - 11:17

Il te manque toujours des mots sur la première question This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) 1068210770


Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Soleil d'Or
Alysanne Lefford
Le Soleil d'Or
Valar Dohaeris
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) C2yF
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Tumblr_piv3jrIqi11qazlk1o7_400
Ft : Katie McGrath
Multi-Compte : Magaery Tyrell & Arys Manning & Theon Greyjoy
Messages : 267
Date d'inscription : 13/02/2018

This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Empty
MessageSujet: Re: This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne)   This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) EmptyMar 24 Juil - 11:22

Ah j'avais lu trop vite ! Je croyais que c'était que dans la dernière !
Cette fois c'est vraiment bon This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) 3663664295


brysanne. 'cause i, i feel like i'm ready for love and i wanna be your everything and more. and i know every day you say it but i just want you to be sure that i'm yours ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La fille de la Dent d'Or
Alyx Lefford
La fille de la Dent d'Or
Valar Dohaeris
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) C2yZ
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Tumblr_p90f2ibj3K1txd6p7o2_400
Ft : Hanna Mangan Lawrence
Multi-Compte : Rhaenys Targaryen || Bethany Selmy || Wylla Manderly
Messages : 6156
Date d'inscription : 27/08/2015

This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Empty
MessageSujet: Re: This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne)   This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) EmptyMar 24 Juil - 11:31

Validation

ma tata This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) 77722156



félicitations

Félicitations te voilà validé(e) ! Tu vas pouvoir bientôt commencer à RP mais avant quelques formalités administratives ! Pour que votre avatar apparaisse dans le bottin il faut le recenser ici et si vous êtes noble également pour que la famille vous soit réservée et apparaisse dans l'annexe des familles nobles prises du forum. Vous pouvez aussi créer vos scénarios par ici. Attention, lisez bien les règles. Vous pouvez aussi aller lire la base de données si ce n'est pas déjà fait. Nous vous encourageons vivement à vous créer une fiche de liens et une fiche de rp. Vous pouvez aussi aller faire connaissance dans le flood ! Si tu es perdu(e), nous avons une section parrainage ici où des parrains pourront te guider pour te retrouver dans l'univers et le forum ^^

Et la règle la plus importante : AMUSEZ VOUS !

DRACARYS


Le temps irrevocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi. Quand tu reviens, te traverse mon rêve, tes bras sont plus frais que le jour qui se lève. Tes plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Empty
MessageSujet: Re: This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne)   This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
This is your heart, and you should never let it rule your head (Alysanne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The way of the heart.
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Total Eclipse of the Heart (PV) ENDED
» Wolf Heart Rpg
» Thorin Oakenshield ▬ Loyalty, Honor, a willing heart, I can ask no more than that

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Ouest-
Sauter vers: