RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'arbre de Vie
Leeven Botley
L'arbre de Vie
Valar Dohaeris
Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   Tumblr_plefew4K7P1u19i09o7_400
Ft : Imogen Poots
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 825
Date d'inscription : 29/08/2016

Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   Empty
MessageSujet: Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.    Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   EmptyDim 15 Juil - 11:08

Leeven Botley

LE CHAGRIN EST UN POISON LENT POUR CEUX QUI NE SAVENT PAS PLEURER.




feat. Imogen Poots

Prénom Nom : : Leeven Botley (née Waters) Date et lieu de naissance : Lune 3, An 282 chez les Wendwater Statut de sang : Bâtarde Statut social : Dame de la maison Botley, gardienne de Faïrie et guérisseuse Situation maritale : Marié à Harlon Botley Allégeance : A Faïrie, sa dragonne, ainsi qu'au Botley. Particularité : A appris l'art de la guérison, de l'alchimie de lys et le valyrien grâce à sa mère Lysienne et le Mestre de la famille - elle porte une cicatrice sur sa joue gauche - connait les bases de la médecine Rhoynar - Possède une dragonne de deux ans 'Faïrie"

caractère

Altruiste Imprudente Savante Angoissée Déterminée Timide Attentive Solitaire Créative Maladroite


Votre personnage a-t-il confiance en la politique du Roi Rhaegar ?

De par l'histoire de ses parents, Leeven est partagé entre deux avis par rapport aux Targaryen. Les Wendwater, maison de la couronne, ont toujours soutenu la famille royale, son père est même donné sa vie lors de la bataille du Trident. À l'inverse, sa mère a évolué dans la fraternité Bois-au-roi, ennemi d'Aerys Targaryen et elle a inculqué à Leeven, la valeur d'être libre de ressentir ses idéaux et de se battre pour eux. En soi, le Roi Rhaegar n'est pas comme son père, enfin, c'est ce qu'elle a souvent entendu dire, après, elle ne le connaît pas personnellement pour savoir la vérité. N'étant pas une adepte de la politique, la guérisseuse ne sait pas réellement si le Roi prend de bonne décision, mais en vue de son enfance paisible, elle serait portée à dire qu'il n'est pas mauvais dans son rôle.

Vivant à présent sur les îles de Fer, elle a vu un peuple se rebeller pour obtenir sa liberté. En échange d'Otage, Rhaegar a accepté de leur donner. Une certitude s'est emparée d'elle, Aerys n'aurait certainement pas accepté cela, laissant les otages à leurs sorts. Le véritable fléau qu'avait subi Westeros avait été le Roi fou, la fraternité du bois-au-roi avait été détruite sous son ordre. Le grand amour de sa mère n'avait péri, il était certain qu'elle ne serait pas née, si l'histoire s'était passé autrement. Comme la promesse faite à sa mère, elle vint souvent à se rappeler de cette fraternité et la présence de Faïrie l'aide en ce sens.

Quel a été l'impact du retour de la magie sur votre personnage ?

La comète rouge, elle l'avait observé comme beaucoup. Un magnifique spectacle qui la faisait beaucoup s'interroger, comme toujours, encore loin de se douter de l'impact que cela aura sur elle. Ayant en sa possession, un œuf dragon, qui avait appartenu à la fraternité bois-au-roi et avait été garder secrètement des années par sa mère, elle fit des rêves étranges à son sujet. Des rêves qui lui paraissaient de plus en plus réels. Pour finir, elle décrypta ce songe et décida de suivre le sacrifice qui lui était demandé pour faire éclore l'oeuf. Voilà, l'impact de la magie sur sa personne. Un lourd sacrifice qui vint à la briser par la mort de ses proches à cause de la peste rouge, mais aussi une merveilleuse mission, celle de protéger sa dragonne Faïrie. Avant ses rêves, elle n'avait jamais trop cru au pouvoir mystique, mais à présent, elle a la preuve vivante que la magie est belle et bien présente en ce monde.

Elle se doute bien que Faïrie n'est pas unique, que d'autres dragons ont pu réapparaître, elle a aussi entendu parler du culte de R'hllor qui a pris sa place à Westeros, le dieu de la lumière étant vu comme le sauveur de l'Orage. Mais pour le coup, il est certain que c'est de brûler tout ce qui avait été infecté qui ont permis la fin de la propageait de la maladie et non un pouvoir divin. Oui, comme la religion des Sept, Leeven n'a pas convaincu par la religion de R'hllor, tout comme même si elle apprécie les Fer-nés, elle ne prie pas leur Dieu, car pour elle, il n'y a que la connaissance qui compte et non des prières faites à des divinités qui ne peuvent rien pour les vivants.

Derrière l'écran

Prénom/Pseudo Age Fréquence de connexion J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage


At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti quos dolores et quas molestias excepturi sint occaecati cupiditate non provident, similique sunt in culpa qui officia deserunt mollitia animi, id est laborum et dolorum fuga. Nam libero tempore, cum soluta nobis est eligendi optio cumque nihil impedit quo minus id quod maxime placeat facere possimus, omnis voluptas assumenda est, omnis dolor repellendus. Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet ut et voluptates repudiandae sint et molestiae non recusandae. Itaque earum rerum hic tenetur a sapiente delectus, ut aut reiciendis voluptatibus maiores alias consequatur aut perferendis doloribus asperiores repellat.

DRACARYS, avatar par CRÉDIT?, icone par CRÉDIT?



Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   44932d6c9b0e332e6319691920a201ac Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   Tumblr_pbcrv49QKz1uhpdrfo5_r1_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbre de Vie
Leeven Botley
L'arbre de Vie
Valar Dohaeris
Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   Tumblr_plefew4K7P1u19i09o7_400
Ft : Imogen Poots
Multi-Compte : Dacey Mormont - Andar Royce - Azilys Serrett - Blurd Mervault
Messages : 825
Date d'inscription : 29/08/2016

Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   Empty
MessageSujet: Re: Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.    Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   EmptyDim 15 Juil - 11:09

Histoire

En toute saison




Le bois-du-roi renferme bien des histoires et celle qui est resté longtemps sur les bouches du peuple reste les récits de la fraternité Bois-du-roi. Un groupe de hors-la-loi fondé par Simon Toyne, sa famille était tombée en disgrâce après une altercation avec les Targaryen. Se dressant contre la noblesse, ils étaient doués pour enlever les nobles et demander une rançon en retour. Il était évident que de la part des nobles, ils étaient nuisibles, infâmes, des hors-la-loiqu'il fallait arrêter, mais le peuple les protégeait, les voyants comme leurs héros. Alors qu'étaient-ils vraiment des bandits ou des sauveurs ? Tout dépendait des points de vue, réellement, ils étaient simplement des hommes qui se battaient pour leurs idéaux et contre le règne du Roi Aerys Targaryen. En tout cas, la couronne l'emporta sur les hors-la-loi, retournant même le peuple contre eux, ce qui provoqua leurs pertes, de moins en apparence, certains membres furent simplement présumés mort et l'histoire qui va suivre suivront les traces d'une Lysienne du nom de Seereï. 
Elle était l'empoisonneuse du groupe, quand elle ne prenait pas le rôle de guérisseuse. Cette fille d'alchimiste avait fui Lys quand son père, dû à une grosse dette, était devenu esclave. Westeros avait été pour elle une destination évidente, pensant qu'en ce lieu tout se passerait mieux, mais elle réalisa que ce n'était pas le cas et lors d'un de ces voyages tomba sur la route de Simon Toyne. Elle en tomba amoureuse et décida de rejoindre son groupe d'Hors-la-loi, d'ailleurs elle ne devait sa survie qu'à lui, Lors de l'attaque des hommes d'Aerys, Simon lui demanda de cacher un objet précieux, mais surtout de ne jamais oublier leur combat. Il voulait que Seereï survive pour que la fraternité survive avec elle. Tandis que les épées se croisèrent et s'abattirent sur ses anciens compagnons, Seereï trouva une cachette parfaite pour le bien de son aimé et continua sa route en se promettant de ne jamais oublier.




"No man's gold was from them, nor any maiden's hand. Oh, the brothers of the Kingswood, that fearsome outlaw band."

Wendton, demeure qui se trouve sur la rive de la Wend ainsi que la lisière du Bois-du-roi, a pour propriétaire la famille Wendwater.. Il n'y a pas de plus bel endroit, de plus beau moment, que celui où le soleil se lève, les rayons qui traversent la forêt et le cri d'un bébé qui se répercute comme un écho. Lord Wendwater venait d'être père pour la quatrième fois, et alors qu'il avait ressenti de la fierté en prenant ses fils dans ses bras, là, c'était différent. Dans les yeux de sa fille, il vit la beauté, la fragilité, son instinct protecteur prit le dessus. Elle avait beau être illégitime, il se voyait l'aimer et la protéger durant de longues années. Mais souvent ces espérances sont vaines, surtout quand le destin en décide autrement. Il ne la verrait jamais faire ses premiers pas, n'entendrait pas ses premiers mots et ne l'a verrait pas grandir.

Fidèle à la maison Targaryen, son père s'allia à l'armée de Rhaegar, combattant près de lui à la bataille du trident, face aux hommes de Robert Baratheon. Malheureusement alors que son père faisait face à un partisan des Baratheon, il hésita un fragment de secondes, ce qui lui fit recevoir un coup fatal. Pourquoi n'avait-il pas frappé ? Pourquoi cette hésitation ? Qu'est-ce qui avait bien pu lui traverser l'esprit ? Personne ne pourrait le dire, même ceux qui avaient vu la scène. Enfin, cela aurait pu se terminer ainsi, si son adversaire n'était pas décidé à réduire son corps en miettes. Ce fut un corps méconnaissable que la famille Wendwater récupéra.

Leeven entendit cette histoire beaucoup plus tard, alors que la rébellion avait été vaincue et que l'aîné de ses frères avait hérité des terres et du titre de leur père. C'était un garde qui la soufflait à une servante, l'enfant en resta tétanisée, ne comprenant pas pourquoi on avait bafoué le corps de son père pour ensuite l'envoyer sur ces terres. Elle l'avait toujours idéalisé grâce aux récits de son frère Rhys et d'un coup, elle apprenait qu'une simple hésitation l'avait tué.

La bâtarde avait hérité du physique des Lysiens, cheveux blonds et bouclés qui s'accompagnent de magnifiques yeux bleus. Depuis la mort de son père, sa mère, une magnifique Lysienne, dont son père était tombé amoureux lors d'une de ses parti de chasse dans le Bois-au-roi, fut rétrogradée au poste de servante. Cela ne la gênait pas, tant qu'elle pouvait rester auprès de sa fille. Leeven était une enfant rayonnante, elle aimait rire, chanter et coudre, étant toujours heureuse d'accueillir les nobles qui venaient à l'époque de la chasse, enfin jusqu'au jour où l'un d'entre eux la traita de bâtarde, lui signifiant qu'elle ne devrait pas se trouver à leur table, mais bien en cuisine. Il ne lui en fallut pas plus pour quitter la table et partir rejoindre sa mère, pleurant dans ses bras. Sa mère représentait beaucoup pour elle et surtout ses enseignements. Son frère aînée avait même accepté que sa soeur suive les enseignements du Mestre au sujet de la médecine. Leeven aimait apprendre, mais surtout aider son prochain.

Les années avaient passé, Leeven avait appris à supporter les remarques sur sa bâtardise, répondant souvent par un simple sourire et continuant ce qu'elle faisait comme si de rien n'était. Elle savait qu'elle devait être plus intelligente que ceux qui l'attaquaient, tout ce qui comptait pour elle, c'était d'être accepté par les siens. Entre tous ses frères, elle était plus proche de Rhys, sûrement parce que dans ses yeux, elle pouvait lire qu'il se fichait de son statut social. Les enseignements de sa mère et du Mestre avaient porté leurs fruits, elle savait à présent faire de nombreux poisons et leurs antidotes, mais ce qui l'intéressait le plus c'était les remèdes. Leeven aimait aider et il lui arrivait très souvent de se rendre dans les villages qui entouraient Wendton, simplement pour aller soigner ceux qui étaient malades. Dans sa contrée, son talent était reconnu, mais c'est surtout sa simplicité et la façon qu'elle avait de s'occuper de tout le monde qui étaient apprécié, certains disaient même qu'il suffisait de la voir sourire pour que la journée soit meilleure.

Dans la demeure des Wendwater, la famille était réunie pour fêter les quinze ans de Leeven. Ses frères, malgré son statut de bâtarde, ne l'avaient jamais mal traité, certes Torren savaiit bien lui faire sentir qu'elle n'était pas comme eux, mais il aimait tout de même sa petite soeur, le véritable soleil de la famille. Yvan ne regrettait pas son choix de l'avoir gardé auprès d'eux, après la mort de leur père. Qui ne pouvait pas craquer face à la douceur de la guérisseuse ? Si elle n'avait pas été bâtarde, il n'aurait eu aucun mal à la marier en vue de la beauté qui la gagnait année après année. Pour le moment, le visage de Leeven était rayonnant surtout face au cadeau du seigneur de la maison, une ceinture en cuir sur laquelle était attachée une sacoche, dans laquelle elle pourrait déposer toutes ses potions et les ustensiles utiles pour les soins. Ravie, elle remercia son frère en le serrant contre lui, un geste affectueux assez rare envers son ainée, mais ce cadeau affirmait qu'il était en accord avec son envie de devenir une grande guérisseuse.  

Le coeur à la fête, ses frères avaient bien bu, Leeven continuait à admirer ses présents, quand une servante vint lui souffler que des personnes l'avaient réclamé pour se rendre dans le village voisin. Furtivement, elle quitta la fête qui était sienne, pour aller se vêtir d'une tenue plus convenable et installa la ceinture autour de sa taille. Là, elle ressemblait véritablement à une guérisseuse. Allant au laboratoire de sa mère, elle prit tout ce dont elle aurait besoin pour effectuer ses soins puis alla chercher son cheval pour se rendre au plus vite dans le village. Il y avait eu plusieurs cas de fièvre assez alarmant surtout en vu de la contagion. Il fallait surtout ne pas laisser les malades se déshydrater et pour cela, Leeven devait reléguer pour pouvoir s'occuper des premières personnes touchées par le mal. À un moment, elle fut obligée d'envoyer quelqu'un retourner chercher d'autres potions chez elle, pour pouvoir en plus de soigner, préparer le corps de ceux pas atteint par la fièvre à lutter contre la maladie. La personne revenu accompagné de sa mère qui voulait prêter main forte. Jamais, Leeven n'avait passé autant de temps auprès de malade, a essayer de la maintenir en vie et tellement concentrer dans tous ses soins, elle ne remarqua pas les premiers signes de maladie sur sa mère. À l'image de sa fille, la Lysienne ne se plaignait pas, usant de toutes ses forces avant de s'écrouler. Le tragique de la situation était que Leeven avait réussi à sauver le village, mais n'arrivait à soigner sa mère, son état étant trop avancé. 

Dans un énième délire dû à la fièvre, sa mère ne cessait de lui répéter une localisation dans le Bois-au-roi. La bâtarde lui disait de se calmer, mais celle-ci insistait, se débattait, elle voulait que Leeven l'emmène à cet endroit. Sachant bien qu'elle ne pourrait rien faire pour la sauver, hormis diminuer la douleur, elle se plia à sa dernière volonté. La nuit commençait à tomber et Leeven avait l'impression d'avoir marché durant des heures. Lorsqu'elles furent arrivées, elle aida sa mère à descendre de son cheval et la déposa contre un arbre. La Lysienne caressa la joue de sa fille et lui demanda d'être attentive. L'histoire de Seereï toucha énormément la Waters, depuis son plus jeune âge, elle aimait fredonner la chanson sur la fraternité Bois-au-roi et apprendre que sa mère avait été un de ces membres ne pouvait que la rendre fière d'être sa fille. À un moment, elle alla même se demander si elle n'était en fait pas la fille de Simon, mais au fil du récit, elle comprit que non. Seereï était resté durant plusieurs semaines à errer, anéanti de la perte de son grand amour et c'était ainsi qu'elle avait croisé le père de Leeven. Un seigneur qu'elle qualifia de doux et prévenant, envers elle. Jamais, la Lysienne ne l'avait aimé comme Simon, mais Lord Wendwater lui offrit le plus beau des cadeaux, sa fille. Les larmes s'échappèrent des yeux de Leeven, tandis que sa mère lui indiqua un trou dans un arbre. Prononçant une dernière phrase, Seereï vint à rejoindre le reste de sa fraternité et surtout Simon.

Se retrouvant seule, elle pleura des heures sur le corps de sa mère, n'acceptant pas de ne plus l'avoir près d'elle. Leeven s'en voulait tellement de ne pas avoir pu la sauver, oui, elle se sentait responsable de sa mort. Décidant de l'enterrer dans ce lieu que sa mère aimait tant, la Waters se dirigea vers l'endroit où elle avait caché le bien précieux de Simon et la surprise fut totale en découvrant qu'il s'agissait d'un oeuf de dragon. Durant toutes ces années, il était resté là, Seereï étant la seule à connaitre sa position. Sa mère avait tenu sa promesse, jamais elle n'avait oublié et à présent, cette promesse appartenait à Leeven. La fraternité vivrait toujours à travers elle.

" Quand je regarde une nuit comme celle-ci, je sens comme s'il ne pouvait jamais y avoir de méchanceté ni de chagrin dans le monde, Tu es la joie de ma vie. Leeven, écoute ton cœur maintenant. "

La tristesse ne quittait pas son doux visage, il était dur de continuer à sourire sans être auprès de sa mère, son plus grand modèle. Le plus souvent, elle allait se balader dans la forêt pour récolter ses plantes, quand elle ne s'occupait pas des plus nécessiteux. Se rendre utile semblait être la seule chose qui pouvait lui permettre de surmonter son chagrin, même son amie Yavana avait du mal à lui rendre le sourire quand elle lui rendait visite, ni même à lui faire admettre qu'elle n'était pas responsable de la mort de sa mère. 

Un soir alors qu'elle rentrait d'un des villages voisins, des cris dans la maison l'interpella, Yvan paniqué vint lui dire qu'il allait perdre sa femme et l'enfant qu'elle portait. Allant rejoindre le mestre auprès de sa belle-soeur, Leeven épaula de son mieux son mentor et finalement, ils arrivèrent à sortir l'enfant, tout comme à sauver la mère. Tenant, la petite fille dans ses bras, Leeven compris à ce moment précis qu'au lieu de pleurer mort, elle devait se battre pour les vivants. Son frère ainé venait d'avoir son troisième enfant et sa première fille, Leena. La maison était en fête pour la nouvelle naissance et Leeven gagna sa chambre. Sortant l'oeuf obscur de sa cachette, elle se mit à l'observer à la lueur d'une bougie. Depuis qu'elle l'avait trouvé, elle le choyait comme si à l'intérieur, un dragon en vie y séjournait. Les dragons étaient un vestige d'un temps passé, mais elle aimait croire que cet oeuf lui avait toujours été destiné et que dans son coeur résidait l'envie de protéger le peuple comme la fraternité le faisait dans son esprit. Elle n'avait parlé à personne de l'histoire que lui avait racontée sa mère, mais souvent, elle aimait se le rappeler à elle-même.

Jamais, elle n'avait imaginé quitter un jour Wendton et sa vie auprès de ses frères, mais un choix allait s'imposer à elle de la main même de son frère Thorren, de ses trois frères, il était celui dont elle était le moins proche. Yvan avait toujours pris soin d'elle, Rhys, lui, l'avait toujours estimée comme sa véritable soeur lui racontant souvent les récits de ses différents voyages à Essos, mais Thorren était un chevalier plus brusque, plus caractériel et il trouvait sa jeune soeur bien trop douce, trop proche du peuple malgré son statut de bâtarde, lui aurait souhaité la voir vouloir sortir du lot. Le peuple en avait peur, et cela, pas sans raison. Là, tandis qu'il sortait d'une auberge, non loin de Wendton, titubant et hurlant, il s'en prenait à une jeune femme un couteau dans la main. Leeven, qui venait de finir une visite dans une maison voisine, eut le coeur serré face à cette scène. Personne n'osait bouger, il était un chevalier, eux le peuple qui serait toujours en tort face aux titres. Finalement, elle décida d'agir, tout d'abord en essuyant de le calmer, mais rien n'y faisait, il la menaçait toujours. Pour finir, la scène se passa très vite, il leva le couteau tandis que la paysanne essayait de fuir, Leeven s'interposa entre les deux et senti le couteau déchirer la chair de sa joue gauche. Le sang chaud coulait le long de son visage, Thorren attrapa sa soeur au cou, serrant de plus en plus fort, lui en voulant d'avoir permis à sa proie de s'échapper. La sensation du manque d'air apparut très vite, elle essayait de se débattre, mais il était plus fort. Finalement, il la lâcha tout en lui crachant verbalement au visage qu'il était temps qu'elle choisisse sa place entre la noblesse et le peuple, car elle ne pouvait pas être les deux. Reprenant son souffle au sol, des larmes venaient se mélanger au sang sur son visage. Elle avait eu peur d'y passer, mais surtout elle avait peur de rentrer à présent.

Des marques des traces de mains violettes étaient apparu sur son cou, même parler lui faisait mal. Leeven avait soigné sa joue et savait qu'elle porterait à jamais une cicatrice, une cicatrice causée par son propre sang. Quoique son frère Yvan l'ait rassuré en lui disant que jamais il ne lui referait du mal, Leeven ne pouvait s'empêcher de repenser à ce que lui avait dit Thorren. Le peuple ou la noblesse. Là, elle se disait qu'une décision était à prendre et laissant une lettre à sa famille, elle emporta l'oeuf dans un sac, comme toutes les affaires dont elle aurait besoin et décida de partir, car son choix était fait et s'était le peuple. Dans sa fuite, Yavana vint la rejoindre, elles étaient décidées ensemble, à parcourir Westeros.

Quelques jours, après leur départ, dans les terres de l'Orage, elles croisèrent la route d'une jeune Dornienne, celle-ci était blessée et malgré l'avertissement de Leeven était décidée à ne pas se reposer. Ne pensant qu'à la soigner, la guérisseuse était décidée à la suivre et voici comment s'étaient formés leur petit trio, une guérisseuse, une tueuse et une voleuse. Leur première destination fut le peuple Rhoynar ou Leeven apprit auprès d'eux des bases de leurs médecines bien particulières, puis ensuite le trio continua sa route. Pendant un an, elles ne s'étaient pas quittées, mais là, à Port-Réal, Yavana décida qu'il était temps pour elle de retourner à son ancienne vie, tandis que sydän, son faucon et Leeven ne savaient pas encore de quoi demain sera fait.

" Ta liberté, tu devras sacrifier, la vie du peuple de la mer deviendra ta cage, mais si tu refuses de verser ton sang dans le feu du précipice, ton avenir ne sera pas lié à celle qui partage ton âme. "

S'installant quelques semaines à Port-réal, elle eut la chance de rencontrer Robb Stark, mais elle passait surtout son temps à soigner le peuple de culpucier. N'arrivant pas à sauver un bébé de malnutrition, Leeven vint à se poser beaucoup de questions sur la religion. Cette femme avait pensé que la mère viendrait à le sauver et ne l'avait contacté que sur le tard. Elle ignorait si elle aurait pu le sauver, mais il était certains que cette mort restait sur sa conscience et surtout son dédain envers ses septons qui n'aidaient en rien ce peuple qui se dressait à leurs pieds. Finalement, alors que Sÿdan avait retrouvé son maître voleur, Leeven décida de reprendre la route. Certes, elle aurait toujours eu à faire à Port-réal, mais son rêve était de parcourir Westeros, ainsi qu'Essos. Partageant son voyage avec une troupe de troubadours qui se rendait à Villevieille, elle chantait pour eux, remplaçant leur chanteur qui était malade. De là, elle fit la rencontre d'une autre bâtarde qui rêvait aussi d'aventure et décida de rester quelque temps dans la ville.

Une rencontre allait chambouler sa vie, Gysella Bonfrère voulait que Leeven vienne avec elle sur les îles de fer pour soigner un de ses amis. En vue de la description de son mal, la guérisseuse n'avait que peu d'espoir, mais elle était prête à essayer, même s'il était effrayant de rejoindre ses iles dont elle ne connaissait que de sombres rumeurs. Si elle fut à peu près bien accueillie par les Botley, il n'en fut pas de même par Harlon, celui concerné par ses soins. S'apprivoiser était le mot qui convenait à leurs relations. Petit à petit, Leeven s'attacha à cet homme qui semblait détruit de l’intérieur, mais qui avait une force encore insoupçonnée, si du moins, il ouvrait les yeux. Elle ne pouvait pas soigner ses jambes, mais elle espérait sauver son esprit.

L'apparition de la comète rouge et des rêves étranges vint la troubler, des rêves sur œuf de dragon qui la mena à un sacrifice. Celui de sa liberté, sa raison d'être, mais aussi sa famille, elle se destinait à vivre pour le peuple des îles de fer et de tirer un trait sur les Wendwater. Des larmes s'écoulèrent de sa joue quand elle vit un dragon sorti de l'oeuf. Il était si petit, si fragile et dans son cœur, elle su que c'était une femelle. Le nommant Faïrie, elle se jura de la protéger et de la servir. Ainsi, elle tiendrait la promesse faite à sa mère et quand elle voyait la dragonne, elle ne pouvait s’empêcher de penser à la fraternité Bois-au-roi. Un lien très spécial la liait à sa dragonne et si durant des semaines, elle arriva à cacher sa présence à Lordsport, Harlon vint à découvrir la vérité. Même s'il ne révéla jamais son secret, il lui conseilla d'en parler à son père, car la dragonne viendra un jour à être remarqué. Cet ainsi que Faïrie grandit caché à Lordsport.

De plus en plus, Leeven se sentait bien entouré par les Botley et un jour, alors qu'elle entendait Harlon rire avec ses frères, elle eut la surprise de le voir lui voler un baiser. Une étrange sensation l'envahi, car c'était pour elle, son véritable premier baiser. Ne se destinant pas à l'amour, elle se retrouva troublée par cette approche surtout qu'elle réalisait bien qu'il n'avait agi ainsi que pour narguer ses frères. Des jeux d'enfants voilà, comment elle qualifiait cela, même si pour autant, elle pensait souvent à ses lèvres contre les siennes.

Alors qu'elle se baladait sur le Port, ayant laissé Faïrie en sécurité, une nouvelle de Westeros vint à la troubler. Une peste rouge déferlait dans l'Orage, cette région si prête de sa terre natale. L'envie d'aller les rejoindre la submergeait, mais elle ne pouvait pas revenir sur son sacrifice, pour Faïrie, elle se devait de rester aux Îles de fer et non retrouver sa famille. Elle se décida tout de même à écrire une lettre au mestre qui lui avait tout appris. Jour après jour, elle attendait la réponse et au visage du Mestre du Botley, elle su qu'il apportait des mauvaises nouvelles. Yvan était mort, ainsi que tous ses enfants, l'épouse de son frère avait finalement choisi la mort. Leeven n'arrivait pas à y croire, en choisissant Faïrie et les îles de Fer, elle estimait avoir tué les siens. Elle ne pouvait en vouloir à sa dragonne, mais elle s'en voulait tout de même à elle. Harlon vint à la soutenir dans cette épreuve et sans même trop savoir ce qui se passait, ils vinrent à former un couple étrange. 

Alors que Westeros tentait de se relever de la peste, les îlesde Fer rentrait en rébellion, Leeven mit du temps à réaliser les impacts que cela aurait sur sa personne, ce n'est qu'une fois qu'il revint avec des otages et de belles victoires que la guérisseuse du choisir véritablement son camp. Face à l'annonce de l'indépendance de Balon. Un sourire s'empara d'elle, cela lui faisait penser à la fraternité bois-au-roi qui s'était battu pour leurs idéaux, mais qui avait échoué, les fer-nés ,eux, l'avaient emporté. Un peuple libre. Le deuil de sa famille était encore très présent, mais elle se réjouissait pour ce peuple qui devint très vite son peuple d'adoption.

Faïrie grandissait et devenait plus difficile à cacher à Lordsport, des rumeurs commencèrent à apparaître. Sawane Botley prit la décision de faire marier Harlon et Leeven sans vraiment leur demander leur accord. C'était un moyen de protéger le dragon, enfin, c'est ce qu'il souffla à la guérisseuse. Elle aimait Harlon, c'était certain, alors elle ne vit pas le souci d'un mariage, surtout qu'elle était bien décidée à protéger les Botley vu qu'elle n'avait pas réussi à le faire avec les Wendwater. Au mariage, Faïrievint à se dévoiler face aux invités, mais il était important pour Leeven qu'elle soit présente, car la dragonne était sa famille.

L'apparition de la dragonne ne passa vraiment pas inaperçue et elle se retrouva convoquer à Pyk pour échanger avec Ballon. Intimidée, elle l'était sans aucun doute, son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine quand elle fit face au Roi du Sel et du Roc. Leur échange se passa en toute cordialité, mais surtout, ils tombèrent d'accord que Leeven acceptait qu'une fois plus grande, Faïrie serve de défenses pour les îles de Fer, mais jamais d'attaque.

À présent, elle est mariée depuis plusieurs lunes, la tension chez les Botley est toujours aussi palpable par rapport à deux des frères qui s'en voulaient. Harlon lui prenait bien trop souvent de ses concoctions à son goût, Leven avait dans l'espoir de le faire arrêter, pensant même à tricher dans les doses de ses plantes, mais à la fois, elle ne voulait pas le trahir en le piégeant. Son mariage était loin d'être Idyllique, mais il lui convenait ainsi. Leeven avait réussi à trouver son bonheur sur les îles de fer, continuant de servir en tant que guérisseuse, mais c'est surtout de voir Faïrie grandir qui la rendait heureuse. Elle avait toujours été son destin et tant qu'elles étaient ensemble, Leeven ne se laisserait jamais abattre.


©️ DRACARYS, gif par tumblr



Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   44932d6c9b0e332e6319691920a201ac Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   Tumblr_pbcrv49QKz1uhpdrfo5_r1_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Black Wind ϟ
Asha Greyjoy
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris
Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   C2yZ
Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   Tumblr_njb1f99kHd1s5m21go5_250
Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 4685
Date d'inscription : 04/04/2016

Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   Empty
MessageSujet: Re: Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.    Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   EmptyDim 15 Juil - 20:26

Validation

Voilà pour la nouvelle Botley Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   1156090823



félicitations

Félicitations te voilà validé(e) ! Tu vas pouvoir bientôt commencer à RP mais avant quelques formalités administratives ! Pour que votre avatar apparaisse dans le bottin il faut le recenser ici et si vous êtes noble également pour que la famille vous soit réservée et apparaisse dans l'annexe des familles nobles prises du forum. Vous pouvez aussi créer vos scénarios par ici. Attention, lisez bien les règles. Vous pouvez aussi aller lire la base de données si ce n'est pas déjà fait. Nous vous encourageons vivement à vous créer une fiche de liens et une fiche de rp. Vous pouvez aussi aller faire connaissance dans le flood ! Si tu es perdu(e), nous avons une section parrainage ici où des parrains pourront te guider pour te retrouver dans l'univers et le forum ^^

Et la règle la plus importante : AMUSEZ VOUS !

DRACARYS


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !


awards:
 


RALENTISSEMENT ADMINISTRATIF
merci de MP Alyx Lefford (sauf question IDF)
merci pour votre compréhension et patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   Empty
MessageSujet: Re: Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.    Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Leeven Botley ∞ Il n'y a pas de lumière sans ombre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le soleil ne se lève que pour les audacieux (ft Leeven)
» Le sang des nobles coulent dans nos veines | Leeven
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» ++Entretient avec Shinigami-SAMA!
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Iles de fer-
Sauter vers: