RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici Snöfrid - The White Scythe 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !
En ces périodes de fêtes, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

Partagez
 

 Snöfrid - The White Scythe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
The White Scythe
Snöfrid Harloi
The White Scythe
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe J9OM2B5Z_o
Snöfrid - The White Scythe BW3U
Ft : Alycia Debnam-Carey
Multi-Compte : Ashter Yarwyck - Lyanna Mormont - Roland Vanbois - Oberyn Martell
Messages : 347
Date d'inscription : 05/11/2019

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMar 5 Nov - 22:29

Snöfrid Harloi

We are Harlaw of Harlaw Hall !




feat. Alycia Debnam-Carey
Prénom Nom : Snöfrid Harloi Date et lieu de naissance : 275, lune 13, semaine 2 à Château d’Harloi, Îles-de-Fer Statut de sang : Noble Statut social : Lady Situation maritale : Actuellement célibataire ; anciennement fiancée puis mariée à un Merlyn (290-292), anciennement fiancée à un Orquebois (297) Allégeance : Son grand-père, Sigfryd, son père, Payton et à Balon Greyjoy, son roi Particularité : écrire ici
caractère

courageuse impulsive intelligente belliqueuse loyale antipathique (en surface) déterminée têtue stratège rancunière

Code:
Alycia Debnam-Carey [i]♕[/i] Snöfrid Harloi

Pensez-vous qu'une nouvelle guerre est sur le point de se produire ?

Personne n’est dupe en Westeros. La guerre est présente tous les jours. Tout le monde sait qu’une nouvelle guerre pourrait voir le jour mais personne n’est capable de dire quand. J’ai tendance à vouloir croire que la paix actuelle est stable et durable. Malgré les querelles à droite à gauche, que ce soit sur les Îles ou le Continent, je suis partisane de la paix durable. J’aime me battre, oui, j’adore ça, tenir une épée, la brandir, sentir la rage du combat. Cela me plaisait autant que mon père m’avait fait apprécier tout cela. Mais la paix était tout aussi appréciable. J’aime me battre mais j’aime aussi la tranquillité. Je sais qu’un jour, je vais devoir me marier, porter et élever des enfants. Je ne veux pas le faire dans la guerre. Je veux le faire dans la paix. Or, nous vivons actuellement dans une période de tension palpable que ce soit au sein même de nos îles ou dans tous Westeros.

Que pensez-vous de la fameuse menace au-delà du Mur ?

La fameuse, la fameuse… Il ne faut pas croire tout ce que disent les membres de la Garde de Nuit. Le Vieil Ours ne doit plus avoir toute sa tête. Le mestre non plus. À force d’avoir les extrémités dans la neige, ça leur a complètement congelé le cerveau. Les Sauvageons ne peuvent pas passer le Mur, c’est bien pour ça qu’il est là non ? En tout cas, je n’ai entendu que des histoires et des rumeurs, rien de plus. Je ne m’intéresse guère à ce qu’il se passe au-delà du monde. Les spectres, les sauvageons. J’y croirai quand je les verrai. En attendant, ce sont juste des histoires pour endormir un enfant ou pour lui faire peur. Après, si l’on considère deux secondes cette menace comme réelle, je doute qu’elle atteigne nos côtes. Les Îles de Fer sont imprenables. Les Sauvageons ne sont pas connus pour être de grands navigateurs contrairement à nous, les fer-nés. Quoiqu’il en soit, des menaces plus sérieuses sont à prendre en compte que l’éventualité d’une menace sauvageonne.

Derrière l'écran

Duke of Jaan 26 ans 7/7j J'accepte le règlement et la mise en danger de mort de mon personnage

Bon, bah… me revoilà avec ce cinquième et dernier compte. J’aurai pu continuer longtemps comme ça, ça m’éclate : un personnage inventé puis issu d’une BDL puis un scénario puis un PV et on recommence. Mais voilà, toutes les bonnes choses ont une fin pour l’instant. C’est avec une douce et jolie fer-née que je boucle ma liste de personnage sur ce forum qui me hype encore et toujours plus depuis mon arrivée il y a maintenant six mois. Les Îles-de-Fer, me voilà, comme promis !

DRACARYS, avatar par sweet poison, icone par Zuz’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
The White Scythe
Snöfrid Harloi
The White Scythe
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe J9OM2B5Z_o
Snöfrid - The White Scythe BW3U
Ft : Alycia Debnam-Carey
Multi-Compte : Ashter Yarwyck - Lyanna Mormont - Roland Vanbois - Oberyn Martell
Messages : 347
Date d'inscription : 05/11/2019

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMar 5 Nov - 22:43

Histoire

The White Scythe






Chapter I – Harlaw of Harlaw Hall


Snöfrid est née au cours de la deuxième semaine de la lune 13 en l’an 275. Fille aînée de Payton et Neda Harloi, elle est la troisième d’une fratrie de huit enfants : cinq garçons – Harron, Dagon, Urragon, Triston et Joron – et trois filles – Snöfrid, Noane et Solveig. Par son père, elle est la petite-fille de Sigfryd Harloi, seigneur de Château Harloi que l’on surnomme Poil d’Argent. Il est lui-même le grand-oncle de Rodrik Harloi, le suzerain de l’île d’Harloi. La famille Harloi est une grande famille puissante dans les Îles de Fer et très présente. La femme du roi Balon est une Harloi faisant ainsi s’apparenter la famille aux Greyjoy, la famille régnante. Néanmoins, la famille Harloi, composée de plusieurs branches – Dix-Tours, Grisjardin, Château Harloi, Colline Mégère et Tour des Moires – ne faisait pas forcément l’unanimité quant à la souveraineté de l’île portant leur nom. Leur pouvoir a longtemps été contesté par diverses autres familles présentes sur l’île. Malgré cela, ils réussirent à s’imposer et garder le pouvoir, faisant des familles contestataires de fidèles de vassaux. Au sein même de la famille Harloi, il put y avoir des tensions, notamment avec la branche de Sigfryd. Le grand-oncle de Rodrik n’était pas l’héritier. Il était le second. Pendant longtemps, il le reprocha à son frère mais finit par s’y résigner lorsque Rodrik devint le souverain d’Harloi. Il se faisait vieux et avec le temps, il ne désirait plus le pouvoir. Cela ne l’empêcha pas de porter à diverses occasions des conseils pour son petit-neveu.

Snöfrid, quant à elle, ne connut que l’harmonie, ou presque, dans sa famille. Lorsqu’elle se rappelle son enfance, elle n’a rien de particulier à raconter. Elle était tout simplement normale, normale pour une fer-née. Elle était très proche de son grand-père et admirait son père. Quant à sa mère, plus elle grandissait, plus leur relation devint conflictuelle. Snöfrid était la première fille du couple Harloi et Neda la surprotégeait, ne voulait pas la perdre, était dure avec elle et lui en demandait beaucoup. Bien qu’elle se souvienne d’une enfance normale, Snöfrid se rappelle également l’instruction stricte de sa mère pour en faire une dame. Son père lui apprit la stratégie et le maniement de l’épée. Snöfrid avait ainsi la douceur d’une dame et la fougue d’une guerrière. Et elle adorait ses deux facettes. Sa mère était une dame et ne savait pas manier l’épée. Elle n’aimait pas la violence des combats et désapprouvait les raids fer-nés si caractéristiques de cette peuplade de Westeros. Snöfrid, elle, ne comprenait pas sa mère. Elle était fière d’être une fer-née, fière de son père qui partait en mer avec ses frères. Elle passait beaucoup de temps avec son grand-père au château. Il lui racontait les histoires de sa jeunesse, lui qui était né au tout début du règne de Maekar Ier. Elle était fascinée par les histoires de son grand-père. Les raids. Les batailles. Les conquêtes et découvertes. Une fois, il lui raconta qu’elle ressemblait énormément à sa petite sœur. Elle n’eut malheureusement jamais le temps de vieillir. Elle mourut, très jeune, demeurant ainsi belle éternellement. C’est ce que ne cessait de répéter le vieil Harloi.

Grandissant parmi ses frères et sa jeune sœur Noane, Snöfrid était loin de s’imaginer ce qu’il se tramait dans le monde dans lequel elle évoluait, grandissait, mûrissait. La rébellion de Robert Baratheon était connue partout et la petite fer-née finit bien évidemment par en entendre parler, espionnant une conversation entre son père, son oncle et son grand-père. Quellon Greyjoy était mort pendant la rébellion, tout comme son oncle Dykk. Retenant ses larmes en apprenant cette horrible nouvelle, la jeune Harloi apprit donc que Balon Greyjoy était revenu revendiquer le trône. Son père avait combattu à ses côtés, se montrait loyal envers les Greyjoy. Six années après, une nouvelle rébellion éclata. Le père et l’oncle de Snöfrid repartirent. Loyaux envers Balon, ils lui obéissaient et attaquèrent la flotte des Lannister. Mais la rébellion fut matée et Balon Greyjoy dut s’incliner devant le roi Rhaegar Targaryen. Payton et Sigfryd revinrent à Harloi après cela. Snöfrid crut perdre son oncle cette année-là. Il était revenu blesser et nul ne savait s’il survivrait à ses blessures. Il était jeune encore, avait une femme et un jeune fils de deux ans. Il ne pouvait pas mourir. Entre deux leçons avec sa mère et des entretiens réguliers avec son grand-père, la jeune enfant devenue fille – elle avait désormais 15 ans en 290 – allait souvent au chevet de son oncle Sigfryd. Sans qu’il s’en aperçoive et sans qu’elle comprenne réellement ce qu’il se passait, elle développa des sentiments pour lui. Certes, il s’agissait de son oncle mais ce sentiment qu’elle avait quand elle le voyait était indescriptible. Elle ne le comprenait pas elle-même et se disait d’ailleurs que cela lui passerait au fil des années.

Chapter II – From a Lady of Harlaw…


Snöfrid, une vraie dame des Îles de Fer, apprenait auprès de sa mère tous les rudiments pour faire une dame élégante, bien élevée et, Snöfrid ne se leurrait pas, bonne à marier. Elle était la fille aînée d’une famille plutôt puissante. Certes, elle appartenait à une branche cadette mais les Harloi restaient les Harloi. Et c’est en cela que la relation avec sa mère était conflictuelle. Elle avait l’impression d’être façonnée, fabriquée comme une marionnette. La jeune fille savait qu’elle se marierait un jour, qu’elle aurait des enfants, qu’elle apporterait comme toute bonne fille une alliance fructueuse pour deux familles. Mais elle ne voulait pas s’effacer derrière un masque pour satisfaire sa mère. Snöfrid était une dame mais appréciait tout autant être une guerrière et manier l’épée comme son père. Heureusement, elle pouvait compter sur sa sœur cadette, Noane. C’était l’exemple parfait de la petite dame élégante et charmante. Mais sa petite sœur comprenait son envie de s’évader, de suivre l’exemple de son père. Cela n’empêche pas la jeune Harloi d’aimer les robes et la mode westerosi. Elle se cultive également et apprend l’histoire de sa famille et des Îles de Fer. Ces heures passées avec sa mère ne sont guère de tout repos et il n’est pas rare que cela se termine dans les cris voire les pleurs. Et Sigfryd, le grand-père, intervient toujours pour que les deux se réconcilient. Les liens de la famille étaient importants. La famille Harloi avait déjà été déchirée par le passé et Sigfryd ne voulait plus de ça, plus maintenant. Mais dans une famille, il y avait toujours des hauts et des bas. Il fallait s’y faire.

À peine Snöfrid eut quinze ans que Payton la donna en fiançailles à un Merlyn. Il était plus vieux qu’elle de quelques années mais semblait être un bon parti. Le mariage fut célébré en 291, un an après les fiançailles et scellait ainsi un rapprochement entre Harloi de Château Harloi et Merlyn. Avec la ribambelle d’enfants qu’il avait eu la chance d’avoir, même si la plupart sont des garçons, Payton espérait étendre son influence et obtenir plus de pouvoir sur Harloi. Malheureusement, l’année suivante, ledit Merlyn prit la fuite lors d’un raid, abandonnant ainsi lâchement ses compagnons sans que personne puisse le retrouver. Payton vit cela comme un affront, refusa de laisser sa fille être mariée à un lâche et fit annuler le mariage. Dès lors, les relations entre Harloi et Merlyn furent de plus en plus tendues. De son côté, Snöfrid, qui n’était pas heureuse de ce mariage qu’on lui avait imposé et qu’elle ne désirait aucunement en fut pleinement soulagée. Elle voulait choisir son mari mais était pleine consciente qu’en ce bas monde, les enfants à marier ne choisissait pas tellement. Elle espérait pouvoir rester longtemps avec sa mère, avec qui les relations allaient de mieux en mieux au fil des années, et ses sœurs, Noane et Solveig, la petite dernière que Snöfrid aimait plus que tout au monde. Payton ne perdait pas espoir. Sa femme et lui s’affairaient à trouver un bon mari pour leur fille. Snöfrid pouvait souffler quand son père partait en raid. Sa mère était moins insistante quand il n’était pas là. Elle fuyait, par ailleurs, souvent le château pour se retrouver seule, pour ne pas penser à toutes ces histoires de fiançailles et de mariages et d’arrangements. Pourtant, elle n’y échappa pas bien longtemps puisqu’à l’aube de ses vingt-deux ans, elle fut fiancée à un Orquebois, pour le moins charmant mais qu’elle ne désirait pas épouser. Encore une fois, malheureusement pour ses parents, heureusement pour elle, l’arrangement n’aboutit pas et Snöfrid demeura seule, sans fiancé, sans mari, sans boulet accroché à sa cheville. Elle se plaisait comme cela, célibataire. Elle finirait bien par trouver un mari un jour et puis sa sœur, Noane, avait fini par être fiancée. Cela avait suffi à détourner Payton de sa fille aînée.

Snöfrid grandissait, mûrissait au fil des histoires de son grand-père, des faits d’armes de son père, des leçons de sa mère. Elle s’entraînait avec ses frères, passait du temps avec ses sœurs. Elle découvrait les Îles de Fer, découvrait les beautés d’Harloi. Elle devenait une femme désormais laissant alors la jeune enfant émerveillée par les histoires de son grand-père s’en aller et laissant la jeune fille désireuse de suivre l’exemple de son père grandir. Elle voulait désirer et être désirée. Elle voulait aimer et être aimée. Elle avait toujours des sentiments incompréhensibles pour son oncle. C’était vraiment perturbant pour elle. Elle arrivait pourtant à les oublier parfois. Seulement, les oublier était une chose, les faire disparaître en était une autre et ça, elle s’en rendait compte de plus en plus. Cela ne l’empêcha pas d’aimer d’autres hommes. Non pas qu’elle les collectionnait mais elle en aima plusieurs sans qu’aucun n’arrive à lui faire ressentir ce petit truc qui lui manquait. Les relations de Snöfrid n’étaient guère sérieuses. Elle réservait cela pour son mariage. Elle se laissait aller à la découverte de son corps, de ses plaisirs et ses désirs les plus enfouis. Parallèlement, ses frères et sœurs étaient quasi tous fiancés voire mariés. Cela ne lui faisait rien, elle aimait bien sa vie comme elle la menait. Elle savait qu’un jour, elle se marierait et aurait des enfants. Mais ce n’était pas sa priorité actuellement. Elle voulait devenir une vraie guerrière fer-née et diriger son propre navire. Il y avait encore du chemin mais nul doute que son père l’aiderait et l’encouragerait dans cette voie.

Chapter III – …to a Warrior of Iron Islands


Snöfrid était donc une vraie dame fer-née comme le voulait sa mère. Elle était fière d’elle malgré leurs conflits divers durant toutes ces années d’instruction. En parallèle, la jeune fer-née suivait les traces de son père aux côtés de ses frères. Ils apprenaient ensemble le maniement des armes. Épées, massues, haches mais aussi tir à l’arc. Payton s’était donné comme objectif de faire de ses fils – et de sa fille Snöfrid – de vrais guerriers fer-nés. Il avait déjà emmené ses deux fils aînés avec lui en raid. Snöfrid voulait connaître cela également. Elle voulait en faire partie et lorsque Balon donna l’ordre de doubler la fréquence des raids vers Essos, c’était une occasion rêvée pour elle de s’y rendre avec son père. Essos. Le continent exotique. Snöfrid en avait entendu parler et désirait ardemment s’y rendre. Cela se passa peu de temps après la mort d’un de ses amants. Elle avait besoin de ce voyage pour changer d’air, penser à autre chose et surtout voir autre chose. Cela faisait vingt-quatre ans qu’elle vivait au château Harloi. Elle avait dû faire le tour de l’île plus d’une fois. Elle s’était déjà rendue à Pyk, la capitale fer-née, brièvement mais s’en souvenait guère. Elle voulait voyager, découvrir le monde au-delà des Îles de Fer. Payton accepta et ils partirent, ses fils, sa fille et lui en direction d’Essos. Elle fut émerveillée et excitée par ce voyage. C’est là que son père vit qu’elle était prête, même plus prête et mieux préparée que certains de ses frères. Pour l’occasion, il lui offrit son épée qu’il tenait de son grand-père, Corrad.

C’était donc au tour de Snöfrid de raconter à son grand-père, vieillissant, ses récits de voyage. Durant les années 299 et 300, Snöfrid put se rendre à Essos mais également dans les mers plus au Nord. Son grand-père était si fier d’elle que cela attisait quelque peu la jalousie de ses deux grands frères. C’est au même moment que la flotte de Fer attaqua Salvemer, dans le Conflans. Ils y occupèrent la forteresse pendant près de trois semaines. Le père de Snöfrid faisait partie de la flotte, lui qui était toujours fidèle et loyal à Balon Greyjoy. Cette grande victoire déboucha sur la déclaration d’indépendance des Îles de Fer. Balon Greyjoy se proclama alors Roi du Sel et du Roc. Les Harloi de Château Harloi restèrent bien évidemment fidèle et loyal. Les Îles de Fer se montraient puissantes face aux Targaryen. Les Greyjoy réussirent à obtenir la validité de l’indépendance en échange de l’arrêt des raids. Cette décision divisa bien évidemment les familles fer-nées. Pour les Harloi, peu importait les raids. Si telle était la volonté du roi, qu’il en soit ainsi. Cela ne les empêchait pas de naviguer, de trouver un autre objectif à leur sortie en mer. Il restait le commerce, les échanges, la pêche, etc. Les fer-nés pouvaient très bien se passer des raids et ils s’en accommoderaient. Sigfryd et Payton avaient eu de longues conversations à propos de cette décision. Snöfrid se souvient d’une conversation entre son père et son grand-père. Encore une fois, elle espionnait. C’était devenu une de ses spécialités. Les deux hommes disaient que tous les fer-nés n’étaient pas prompts à suivre les nouvelles décisions de Balon et qu’il fallait rester vigilant. Les tensions étaient palpables et le devenaient de plus en plus. Sigfryd, qui allait sur ses quatre-vingts ans, mettait en garde son fils contre une éventuelle guerre à venir.

En parallèlement de son apprentissage au maniement des armes, au tir à l’arc, à la navigation, Snöfrid avait perfectionné ses techniques d’espionnage. Toute petite déjà, elle écoutait les conversations de ses frères. Elle savait qu’ils complotaient pour faire des bêtises ou embêter leurs petits frères. Adolescente, elle avait surpris plusieurs conversations importantes entre son père et son grand-père, ainsi qu’avec son oncle. Son oncle… Elle ne pouvait s’empêcher de penser à lui. C’était interdit. Un membre de la famille. Sa chair. Son sang. Elle ne comprenait pas, même après toutes ces années, pourquoi elle y pensait encore. Elle l’espionnait lui aussi, de temps en temps. Il était si beau mais parfois très buté, surtout face à son frère. C’est au cours d’une après-midi, tentant cette fois d’espionner sa petite sœur adorée qu’elle découvrit un endroit que personne ne semblait connaître au château Harloi. Elle en fit sa cachette, son endroit, son jardin secret dans lequel elle n’emmènerait personne. Elle venait là, souvent pour échapper au quotidien, pour se laisser aller à quelques larmes quand elle n’allait pas bien, pour écrire quelques mots secrets ou tout simplement pour ne plus réfléchir. Elle passait parfois des heures, loin de tout, de sa mère, de son père, de ses frères et sœurs. Seule, elle s’imaginait voguer sur les mers, commandant une flotte, partant à la découverte du monde à l’Ouest, à l’Est, au Nord, au Sud. Aucune limite. Elle voulait tout voir, tout savoir, tout conquérir.

Chapter IV – The White Scythe


La famille est importante pour Snöfrid. Elle aime ses frères même quand ils chahutent, même quand ils font… les hommes. Elle adore ses sœurs et regrettent d’être l’aînée. Elle aurait bien voulu une grande sœur qui lui apprenne des tas de choses. Elle l’avait souhaité si fort que son souhait se réalisa. En effet, elle se rendait souvent au château de son cousin, Rodrik, le suzerain de l’île d’Harloi. Elle l’appréciait énormément et il était tout le temps gentil avec elle. On ne pouvait pas en dire autant entre Rodrik et son père bien qu’ils se respectaient l’un l’autre. Snöfrid se souvient de ce jour de 290. C’était avant l’officialisation de ses fiançailles. Elle rencontra ce jour-là une jeune fille qui avait le même âge qu’elle. Asha Greyjoy. Elle était la fille de Balon Greyjoy et Alannys Harloi. Snöfrid avait déjà eu l’occasion de rencontrer sa famille lointaine. En effet, Alannys était la sœur de Rodrik, faisant ainsi d’Asha une cousine lointaine. Rodrik espérait que les deux jeunes filles puissent s’entendre et devenir amies elles qui s’étaient déjà croisés à diverses occasions durant leur enfance. Et ce fut le cas. Elles le devinrent au fil des années. Snöfrid pouvait ainsi confier ses chagrins, ses inquiétudes, ses joies, ses doutes, ses questionnements à son amie qu’elle aimait plus que tout. Et inversement, Asha pouvait tout lui dire. Pendant près d’une décennie, les deux filles devenues femmes entretinrent une amitié sans faille qui fit d’elles des sœurs de cœur. Malgré sa lune de plus, la fille Harloi paraissait plus jeune que sa cadette. Asha était forte, courageuse, un caractère d’acier et Snöfrid l’admirait, espérait pouvoir suivre ses pas. Mais son père ne le voyait pas d’un même œil. Il préférait la garder près de lui, quitte à la prendre sur son bateau. Il ne voulait pas qu’elle vogue seule. Cela provoqua quelques disputes entre le père et la fille bien qu’elle l’adorait. Malgré la petite distance qui les séparait, Snöfrid et Asha surent toujours se retrouver et compter l’une sur l’autre. Leur amitié était sans faille que même l’éloignement ne saurait vaincre.

Des lunes passèrent. Snöfrid avait voyagé avec son père et revenait d’un grand périple vers Essos lorsqu’Asha la contacta pour une mission de confiance. La jeune Harloi n’en attendait pas moins de son amie, elle qui était désireuse de s’émanciper de son père. Elle l’aimait, l’admirait, l’adorait et avait adoré voyager avec lui mais elle voulait faire ses propres expériences, suivre son propre chemin. C’est ainsi qu’elle se mit en route vers les Nocturnes, des îles découvertes par Asha. Des allers et retours s’effectuaient entre ces îles fraîchement découvertes et les Îles de Fer. Cela permettait d’être fournis en bois et en vivre. Snöfrid, faisant partie à ce moment-là de l’équipage de son oncle, prit sa mission très au sérieux et la mena à bien, faisant, elle l’espérait, la fierté de son amie en qui elle demeurait loyale. À son retour, Payton ne fut guère content de cette escapade. Il n’approuvait pas. C’était plus fort que lui, il fallait qu’il s’en plaigne. Ne pouvait-il pas comprendre que Snöfrid était une femme ? Ne pouvait-il pas la laisser vivre sa vie ? Après tout, il l’avait entraîné, l’avait fait voyager à ses côtés. Il devait bien se douter qu’un jour, elle voudrait le faire seule. Snöfrid savait que son père aurait préféré qu’elle soit comme Noane et Solveig, une dame Harloi, rien qu’une dame plus occupée à trouver un mari, à s’occuper d’enfants, à faire la lecture, la couture ou autres activités ennuyantes qu’une vraie dame faisait. Ce n’était pas pour Snöfrid. Pas entièrement. Elle savait quand être une dame et quand être une guerrière. Elle réussissait à passer entre les deux mondes sans problème mais elle préférait être une guerrière, une conquérante, une exploratrice. Voguer vers l’inconnu et au-delà !

Comme elle le faisait quand elle revenait de voyage, elle revenait à Château Harloi et racontait ses exploits à ses petites sœurs. Solveig buvait ses paroles. C’était la petite dernière de la fratrie et elle aimait beaucoup Snöfrid. Elle pleurait à chaque fois qu’elle partait et elle souriait à chaque fois qu’elle rentrait. Ses grands frères étaient fiers d’elle et ses parents – bien que son père ait encore du mal – avaient fini par accepter que leur petite fille prenne son envol. Payton devait penser à chaque minute qu’il aurait été plus facile qu’elle se marie à un homme d’une famille voisine. Mais Snöfrid avait décidé de ne pas s’encombrer d’un mari. Un jour, peut-être ou peut-être pas. Elle n’était ni héritière ni la seule fille et sa famille n’avait guère besoin urgemment d’alliance. Concernant son grand-père, quand elle était là, elle s’entretenait de longues heures avec lui. Quand elle était absente, elle lui écrivait aussi souvent que faire se peut. Il était fier d’elle, fier de ce qu’elle devenait et fier du fait qu’elle prenne sa vie en main. Le vieil Harloi le lui avait conseillé il y a maintes années maintenant. Il ne fallait pas qu’elle laisse son père ou sa mère décider à sa place et elle avait mis en application ce conseil précieux. De temps à autre, encore aujourd’hui, elle pensait à son oncle. Plus elle grandissait, plus elle y pensait et plus elle y pensait, plus elle se demandait pourquoi. Une fois, elle s’est imaginée ce qu’il se passerait si quelque chose se passait entre eux. Quelle horreur ! Quel déshonneur ! Il s’agissait de son oncle, veuf et avait quinze de plus qu’elle. Heureusement, les voyages lui permettaient de ne pas penser à lui. Elle se laissait alors aller dans les bras d’un amant ou – cela arriva une fois – dans ceux d’une amante.

302. Alors que les tensions sont palpables dans les Îles de Fer, Snöfrid entame de son côté la construction de son propre navire. C’était la prochaine étape de son voyage. Elle voulait son propre navire. Elle allait devoir être patiente car cela ne se construisait pas en quelques jours. En attendant, elle avait des projets, des envies et une idée très précise du nom qu’elle donnerait à ce bateau. Snöfrid voyait les choses en grand. Elle voulait découvrir de nouveaux pays, de nouvelles îles comme l’avait fait Asha. Elle voulait explorer et grandir le prestige des Harloi de Château Harloi. C’était au nom de sa famille, de son grand-père et de son père qu’elle appela son bateau : La Faux Blanche. C’était leur emblème familial. Leur blason était divisé en deux en diagonale. La partie en haut à droite représentait une faux blanche sur un fond noir. La partie en bas à gauche représentait, quant à elle, une faux noire sur un fond blanc. Snöfrid Harloi faisait la fierté de sa famille et il fallait espérer que sa détermination, son engouement et son impulsivité la mènent loin, très loin.

DRACARYS, gif par CRÉDIT?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMar 5 Nov - 22:57

OMG tu l'as fait ! Rebienvenue :D Félicitation !
-j'adore cet avatar... je sens que tu vas nous vendre du rêve-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMar 5 Nov - 23:15

Et bienvenue vilaine fer-née ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Lysa Arryn
Dame
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe 7XePdG5I_o
Snöfrid - The White Scythe 98y8
Ft : Rachel Skarsten
Multi-Compte : Alana Greyjoy, Tavish Cafferen & Taena Merryweather.
Messages : 511
Date d'inscription : 12/09/2019

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMar 5 Nov - 23:34

( #teamAlana Snöfrid - The White Scythe 1308455598 )


Bienvenue avec ce QC ! Snöfrid - The White Scythe 1156090823

(Comme si on avait pas assez avec une Asha)


do you want me or do you not ? I hear one thing now I'm hearing another...If he's a serial killer then what's the worst that can happen to a girl who's already hurt, I'm already hurt. If he's as bad as they say then I guess I'm cursed...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Now and Always
Theon Greyjoy
Now and Always
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe KKRZru8y_o
Snöfrid - The White Scythe Tumblr_inline_pkz0mnJ9Ib1u0c9i8_540
Ft : Marco Ilsø
Multi-Compte : Margaery Tyrell, Arys Manning & Alysanne Lefford & Robar Royce
Messages : 578
Date d'inscription : 10/10/2018

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMar 5 Nov - 23:38

ReBienvenue Smile
Tu connais la maison Wink

Bon courage pour ta rédaction et au plaisir de te voir jouer avec nous sur les iles :3


Theon Greyjoy (+) The first time I saw Winterfell, it looked like something that had been here for thousands of years, and would be here for thousands of years after I was dead. I saw it and I thought, ‘Of course Ned Stark crushed our rebellion and killed my brothers.’ We never stood a chance against a man who lives here.  ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Payne
Messages : 987
Date d'inscription : 05/05/2019

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMar 5 Nov - 23:43

Re-bienvenue mon Duke ! Éclates toi bien avec ce CC ! Snöfrid - The White Scythe 802748295 Hate de lire ta fiche !


« L'Île est sa rédemption. Sa volonté d'être pardonné. L'Île est le dernier ponton, la dernière escale avant rien. »
« Please. »
©️crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Grand Mestre Alaric
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Michael Gambon
Messages : 278
Date d'inscription : 10/09/2019

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMar 5 Nov - 23:46

Rebienvenue à toi ! Bonne chance pour ta fiche ! Smile

Jour 347 : L'invasion de Fer-Nés devient incontrôlable, sans aide de notre bon et juste Roi, j'ai bien peur que tout espoir soit perdu à la longue et que notre monde soit condamné à subir la fureur des hommes et femmes barbares venues des îles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur
Maron Volmark
Seigneur
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe Tumblr_p3a49zJIPv1twemn9o3_r2_400
Ft : Jordan Patrick Smith
Multi-Compte : Shyra Storm
Messages : 437
Date d'inscription : 11/09/2019

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMer 6 Nov - 1:08

Re-bienvenue, bon courage pour la rédaction de ta fiche Smile




Lord Maron ~ Volmark's Leviathan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the Black Wind ϟ
Asha Greyjoy
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe X3niiVdL_o
Snöfrid - The White Scythe Tumblr_oqdfwwbns91vosucoo4_r1_400
Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas, Melara, Bryce & Nymor
Messages : 4816
Date d'inscription : 04/04/2016

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMer 6 Nov - 8:53

J'ai sortie ma plus belle fer-née pour te souhaiter la rebienvenue par ici Snöfrid - The White Scythe 2414428499 hâte de découvrir un peu plus ta demoiselle Snöfrid - The White Scythe 1194520710


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Thracy
Roturier
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe XUwFSHht_o
Ft : Nacho Perez
Messages : 1083
Date d'inscription : 05/06/2019

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMer 6 Nov - 9:09

Ooooh ! Re-bienvenue, avec ce très classe personnage Snöfrid - The White Scythe 1156090823
Curieuse de lire la suite de ta fiche et au plaisir de te croiser sur les IDF Snöfrid - The White Scythe 802748295


Snöfrid - The White Scythe Th_lam13

¤ Jeannie C. painting ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMer 6 Nov - 9:26

Bienvenue sur les IDF avec ta fer-née ^^
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Lyra Norroit
Dame
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe Rcrd
Ft : Millie Brady
Messages : 383
Date d'inscription : 06/01/2019

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMer 6 Nov - 12:03

Rererererererere bienvenue ! Razz Même si c'est avec une fer-née cette fois Snöfrid - The White Scythe 1308455598

J'ai hâte de te lire ! Snöfrid - The White Scythe 77722156


the third she-bear
As wild as sweet, she was a savage in disguise. Her eyes as soft as a gentle breeze, but her heart beating with the tambourines.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Dragon-King
Rhaegar Targaryen
The Dragon-King
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe 4Ae8OEvB_o
Snöfrid - The White Scythe Tumblr_o8mi3prV1D1uh1jtio8_250
Ft : Jason Isaacs
Multi-Compte : Liane Vance / Tyrion Lannister / Ellaria Sand / Lanna Cole / Catelyn Stark
Messages : 1905
Date d'inscription : 27/12/2017

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMer 6 Nov - 12:22

Re-bienvenue pour la cinquième fois Snöfrid - The White Scythe 1194520710 Bon courage pour le reste de ta fichette Snöfrid - The White Scythe 2414428499


I will require sword and armor. It seems I must be a warrior again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Snöfrid - The White Scythe Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Grayce Bonfrère
Messages : 748
Date d'inscription : 08/08/2017

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe EmptyMer 6 Nov - 12:27

Belle… Douce… Calme… Y a un truc qui sonne faux dans cette phrase…

Rebienvenu Razz


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Snöfrid - The White Scythe Empty
MessageSujet: Re: Snöfrid - The White Scythe   Snöfrid - The White Scythe Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Snöfrid - The White Scythe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: And now my watch begins :: You win or you die :: Présentations validées :: Iles de fer-
Sauter vers: