RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief ! 50 pts à la clé !

La MAJ des 5 ans aura lieu le 22/23/24 février ! Pensez à sauver vos rps d'ici là Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] 1960165969
Le Deal du moment : -51%
Friteuse à air chaud (sans huile)
Voir le deal
72.77 €

Partagez
 

 Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame de Bel Accueil
Liane Vance
Dame de Bel Accueil
Valar Dohaeris
Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] WO0LWksr_o
Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] Tumblr_pnwqfa8JJ41rhgbqpo1_250
Ft : Lana Parrilla
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen / Tyrion Lannister / Ellaria Sand / Lanna Cole / Catelyn Stark
Messages : 1316
Date d'inscription : 04/02/2018

Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] Empty
MessageSujet: Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken]   Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] EmptyDim 16 Fév - 16:36

Each betrayal begins with trust
@Jonos Bracken & Liane Vance


« An 302 Lune 10 Semaine 2 * Château de la Hayepierre »
Assise dans un fauteuil de la chambre qui m'avait été octroyée par Lord Jonos Bracken pour mon séjour, j'observais en souriant d'aise, Kaerion déchiqueter la viande que venait de rapporter mon cousin Dafyn des cuisines. Cela n'avait pas été aisé de voyager avec lui. Nous étions constamment sur le qui-vive. A chacune de nos haltes sur le chemin, nous prenions plus de précautions que nécessaires pour attirer le moins possible les regards vers la créature peu commune qui voyageait avec moi. Durant les trajets, Kaerion était avec moi, dans le carrosse. Mais nous devions bien parfois nous arrêter...Aussi avais-je eu l'idée de prendre une des vieilles malles qui avaient appartenu à dame ma mère et que je n'utilisais plus, ayant mes propres malles en quantité suffisante. Dafyn l'avait fait percé de trous dans le cuir à de multiples endroits sur le pourtour de la malle, afin de permettre à Kaerion de respirer lorsqu'il s'y trouvait. Bien qu'il rechignait toujours à y entrer, fouettant l'air de sa queue et cherchant, la première fois, même à me mordre, je parvenais toujours à l'y faire entrer. Avec le temps, il avait finit par s'y habituer et faisait de moins en moins d'histoire pour pénétrer à l'intérieur de la malle. Ainsi pouvions-nous le transporter du carrosse aux auberges où nous nous étions arrêtés sur le chemin entre Bel Accueil et la Hayepierre, et ainsi avons-nous fait de même à notre arrivée à la Hayepierre. La malle était portée, au même titre que les deux autres contenant mes effets personnels, dans ma chambre et, une fois seule, j'ouvrais la malle et laissais sortir Kaerion, qui voletait dans la chambre, curieux de découvrir ce nouvel environnement. Bien que je craignais toujours qu'il se fasse entendre des serviteurs ou des personnes se trouvant sur notre chemin lorsqu'on portait sa malle d'un point à un autre, il restait toujours étonnamment silencieux, pour mon plus grand soulagement. Peut-être ressentait-il ma propre anxiété et mon souhait qu'il ne fasse pas de bruit...ou le moins de bruits possibles.

Cependant, à la Hayepierre, il fallait bien le nourrir et j'avais moins de liberté qu'à Bel Accueil où sa présence était désormais connue de tous et où les cuisines gardaient toujours de la viande de côté pour lui. Ici, je m'en remettais à mon cousin Dafyn, qui trouvait toujours une autre excuse pour aller chercher ce qu'il lui fallait pour ses repas. Mais je supposais, probablement à juste titre, que cette demande de viande en plus attierait les interrogations - légitimes j'en convenais - de nos hôtes.

Je crois qu'ils se posent des questions...aux cuisines, lâcha Dafyn, debout près de la porte, les bras croisés.

Je levais la tête vers lui, quittant mon dragon des yeux: Evidemment qu'ils s'en posent..., répondis-je en soupirant.

Il va falloir trouver une solution, cousine.

Je sais...

Et il n'y en avait qu'une seule qui me venait à l'esprit. Il me faudrait dire la vérité sur la créature que j'avais emmené avec moi.

Je dois m'entretenir avec Lord Jonos aujourd'hui, repris-je en me levant et en lissant les pans de ma robe. Selon comment elle se déroule, il n'est pas improbable que je le lui présente...En attendant, peux-tu rester ici et le surveiller?

Dafyn hocha la tête et s'écarta de la porte pour me laisser sortir. En passant près de lui, je posais ma main gauche sur son avant-bras droit et pris le couloir sur ma droite. Derrière moi, j'entendis mon cousin refermer la porte sur mon passage. La Hayepierre était de taille modeste; aussi puis-je m'y retrouver assez facilement, suite à la petite visite que me fis ma cousine à mon arrivée. Il me fut très plaisant de la revoir, de même que de revoir Lady Jayne et d'apprendre à connaître son aînée, Lady Barbara, ainsi que mes petites-cousines, les Ladies Catelyn, Bess et Alysanne Bracken. Mais si revoir les unes et apprendre à connaître les autres étaient l'une des raisons de ma visite, la raison première restait l'entretien que nous avions commencé à Bel Accueil, Lord Jonos et moi, et qu'il m'avait invité à poursuivre plus avant dans son domaine.

Arrivée devant la porte de son bureau gardée par deux soldats portant la livrée à l'étalon rouge des Bracken, je me fis annoncée:

Lady Liane Vance. Je suis attendue par Lord Jonos, dis-je simplement, d'un ton sec.

L'un d'eux frappa à la porte, entra et la referma derrière lui pour m'annoncer à son Seigneur et maître. Je dus attendre une dizaine de secondes, guère plus, avant que la porte ne s'ouvre à nouveau et qu'on me permette d'entrer. Je passais devant le garde sans un regard pour lui, me dirigeant droit vers le bureau et l'homme assis de l'autre côté de celui-ci:

Mon Seigneur, le saluais-je en m'inclinant. J'ose espérer que vous n'aviez pas oublié notre entretien de ce jour. Après tout, n'est-ce pas là la raison principale de ma venue chez vous? Et de votre invitation? dis-je avant de faire tomber mes yeux sur l'un des fauteuils libres en face de lui, demandant par là implicitement et silencieusement la permission de m'asseoir.

(c) DΛND ELION


The Black-Dressed Lady
Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] VwlXlggw_oEach betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] UL5ZTNCM_o
Child loss is not an event; it is an indescribable journey of survival.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'étalon Rouge
Jonos Bracken
L'étalon Rouge
Valar Dohaeris
Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] Blason-bracken-2014-v01-256px
Ft : Anthony Head
Multi-Compte : Grand Mestre Alaric
Messages : 56
Date d'inscription : 07/02/2020

Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] Empty
MessageSujet: Re: Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken]   Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken] EmptyMar 18 Fév - 1:16

Each betrayal begins with trust

La Confiance ne doit jamais être confiée qu'à Soi-Même



Liane Vance & Jonos Bracken

An 302, Lune 10, Semaine 2

C’était une journée pluvieuse qui s’annonçait. Déjà, depuis les nuages gris des cieux, une petite pluie avait commencée à s’abattre dans la matinée sur la Haye-Pierre, rafraîchissant encore plus l’atmosphère alors que le mordant Hiver venu du Nord commençait à prendre ses marques dans le Conflans. Jonos aimait ce froid qui venait de ce Nord si inhospitalier. C’était vivifiant, et un excellent moyen d’entraîner plus efficacement les hommes et les chevaux, pour les préparer au mieux. Tant qu’il n’y avait pas de neige, ça allait. Ses filles adoraient cela, la neige. Lui, il n’y voyait qu’un frein aux chemins d’approvisionnements et un obstacle encombrant pour la cavalerie en combat, rien de plus, rien de moins. Ah si, un bon conservateur, bien moins cher et difficile à négocier que le sel.

En tout cas, la vie elle continuait à la Haye-Pierre, qui connaissait un certain pic d’activité depuis quelques temps. Et l’arrivée la journée précédente de la Dame de Bel Accueil, Liance Vance, cousine de sa troisième femme elle aussi nommée Liance, y était bien pour quelque chose. Elle était venue sur invitation de sa part, après qu’elle l’est invitée avec sa famille au mariage d’un autre membre de sa famille, dont le seigneur Jonos avait égaré la nature de la filiation à l’instant de sa pensée, mais ce n’était de toute manière pas important.

Ce qui l’était, outre la venue d’une des plus puissantes Dame du Conflans dans sa demeure, était la discussion qui était prévue de reprendre entre eux, discussion en laquelle le seigneur Bracken plaçait bien des espoirs. La Dame de Bel Accueil était loin de la majorité de ses semblables du Conflans. Elle était déterminée, finaude, observatrice et fine calculatrice. Certes, ses goûts vestimentaires extravagants sonnaient comme une sorte d’énorme trop plein/trompe-l’oeil pour Jonos, mais cela n’était qu’un détail, la forme, pas le fond.

Le fond lui, était bien ce qui intéressait le seigneur de la Haye-Pierre. Bien évidemment que ce jeu d’invitations et d’échanges n’était pas qu’une simple formule de politesse et d’amitié. C’était aussi là l’occasion unique que de tenter d’obtenir un pion majeur dans le jeu se préparant, et auquel Jonos prenait pleinement part, préparant le terrain au nom de son propre “joueur”, le Prince Déchu.

C’est dans son bureau que la Dame de Bel Accueil se présenta, en cette matinée bien entamée et dont la pluie tombante offrait un cadre légèrement morose, mais qui ne dérangeait pas le seigneur des lieux, bien habitué à ce genre de temps dans le Conflans. C’est avec un regard toujours aussi froid et indéchiffrable qu’il scruta l’entrée de son invitée, les portes de son bureau se refermant derrière elle.

Une femme distinguée, et belle. Cela était indéniable, même si comme pensé plus haut, ses accoutrements faisaient trop superflus et servait comme d’un voile bien brillant et scintillant à cacher les vraies intentions et pensées de la Dame de Bel Accueil, derrière tout ce bel accoutrement. Mais le seigneur Jonos n’avait jamais été vraiment du genre à tomber pour ce genre d’artifices.

Cependant, rigueur de l'hospitalité et bienséance obligeant, il afficha un léger sourire en coin, inclinant légèrement la tête, parlant d’une voix contrôlée :

- Dame Liane, je suis bien content de vous voir. Il désigna alors d’un geste de la main droite l’un des fauteuils de libre devant son bureau impeccablement rangé et ordonné. Prenez place, je vous prie. Il attendit qu’elle s'installe avant de poursuivre, ne la lâchant pas du regard. Et bien sûr que je n’ai point oublié. Quel piètre seigneur ferais-je si j’oubliais de telles formalités !

Il croisa alors ses mains, les posant sur le bureau, regardant la Dame de Bel Accueil droit dans les yeux, sans trahir la moindre émotion.

- Votre installation se fait-elle sans encombre dans mon humble demeure ? Mon épouse, votre cousine, était ma foi par les Sept bien satisfaite que de vous revoir, ainsi que mes filles. Vous savez décidément faire belles impressions, ma Dame.

Son léger sourire en coin appuya ses propos.

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Each betrayal begins with trust [ft. Jonos Bracken]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Conflans-
Sauter vers: