RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief ! 50 pts à la clé !

La MAJ des 5 ans aura lieu le 22/23/24 février ! Pensez à sauver vos rps d'ici là La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck 1960165969
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
2.97 €

Partagez
 

 La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck 4UhjvV3D_o
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Cynthea Frey
Messages : 868
Date d'inscription : 17/12/2017

La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck Empty
MessageSujet: La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck   La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck EmptyJeu 16 Jan - 14:11



La Lionne protège toujours ses petits

Cersei Lannister & @Ashter Yarwyck - ll n' existe pas de plus grand prodige que la façon dont le visage d'une jeune femme s'inscrit dans l'esprit d'un homme et y demeure, sans que lui même sache pourquoi. C'est la chose qu'il attendait, et voilà tout.
Robert Louis Stevenson
⋆  ⋆ ⋆ ⋆

S’il y avait bien une chose que Cersei Lannister détestait, c’est que l’on fasse du mal à ses proches. Depuis sa conversation avec Sacha, la blonde ruminait contre l’homme qui avait brisé le coeur de sa protégée, d’autant plus que cet homme était le protecteur de lady Walda. Décidément, Ashter Yarwyck avait tous les défauts qui le rendait détestable aux yeux de Cersei. La lady savait déjà beaucoup trop de choses sur cette histoire, elle avait découvert le journal de Sacha au moment de sa fuite et elle avait pu y lire le trouble de la brune à la découverte de ses sentiments. Aujourd’hui, Sacha avait le coeur brisé et elle se faisait du mal physiquement, ce qui avait le don d’énerver Cersei. Une Sacha brisée était une Sacha qui ne lui était pas utile. Ainsi, Cersei en était arrivée à une seule conclusion, le chevalier Yarwyck devait quitter Castral Roc et ne plus jamais en revenir. L’homme allait se marier dans quelques semaines, qu’il conserve donc son épouse, qu’il lui fasse une portée de petits blonds et qu’il ne revienne plus jamais briser le coeur de Sacha.
Pourtant, Cersei avait prévenu Sacha, elle lui avait dit de ne pas fréquenter les hommes et de faire attention à leurs charmes. La Lionne avait dit à sa protégée de se concentrer sur ses entraînements, que les hommes chercheraient seulement à la rabaisser à son rang de femme. Voilà donc les conséquences de sa désobéissance. Toutefois, Sacha n’était pas la responsable. La seule personne qui était coupable aux yeux de Cersei, c’était cet Ashter qui avait encouragé Sacha dans ses sentiments, alors qu’il était fiancé à une autre. Et maintenant ? Qui était là pour Sacha ? Qui la voyait se détruire à petit feu ? C’était celle qui l’avait accueilli il y a plusieurs années de cela ? Si Cersei était certaine de ne pas déclencher une guerre, elle aurait fait mettre à mort l’opportun qui osait troubler ceux qui l’entouraient.

La nuit était tombée. Tôt comme tous les jours en raison de l’hiver. Cersei était dehors et portait un lourd argenté, bordé de fourrures grises. Sa robe était sombre, mais en raison du peu de luminosité, on ne pouvait guère apprécier la richesse du tissus. Ses cheveux d’or étaient simplement tressés sur quelques mèches. Assise sur le rebord d’une fontaine, Cersei regardait mystérieusement le ciel. Elle n’était pas seule. Elle était accompagnée de son garde personnel sir Trant. Il y avait une demi-heure, la blonde avait vu son dragon Vaelarr s’envoler pour certainement chasser son repas. En pensant à son dragon, elle ressentait un pincement au coeur, bientôt, elle allait devoir s’en séparer. Son père ne voulait pas de la présence de l’animal entre les murs de son château et il avait imposé à sa fille de l’éloigner. En attendant ce jour, elle profitait de chaque instant avec ce quatrième enfant qui faisait parti intégrante de son existence. Vaelarr était né grâce à elle. Tywin Lannister ne voulait peut-être pas le comprendre, ce n’était pas grave, au fil du temps, elle saurait lui montrer que le lien du dragon et de son maître était infaillible.

Meliodas, faite venir sir Yarwyck ici, j’aimerai avoir une conversation avec lui.” Demanda Cersei sur un ton doux. Elle savait que Meliodas comprendrait la raison de cette entrevue et Cersei comptait sur sa discrétion pour qu’il ne la révèle pas à Sacha.


Codage par Magma.


Lannister
de Castral Roc
LES CHOSES QUE L'ON FAIT PAR AMOUR

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knight of the West
Ashter Yarwyck
Knight of the West
Valar Dohaeris
La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck ZokrE35D_o
La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck Tumblr_o1bjgubMPf1u0pfufo1_500
Ft : Heath Ledger
Multi-Compte : Lyanna Mormont - Roland Vanbois - Oberyn Martell - Snöfrid Harloi - Alyria Targaryen
Messages : 885
Date d'inscription : 22/04/2019

La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck Empty
MessageSujet: Re: La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck   La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck EmptyVen 17 Jan - 19:20



The Torment of Ashter Yarwyck – Part 1


- Brave to death ! -



Le mariage approchait. Plus les jours passaient, plus cela le tourmentait. Depuis son entrevue avec Melleah, il entrevoyait l’espoir que tout ceci allait bien se profiler. Il n’avait pas recroisé Sacha depuis le bal et c’était tant mieux. Il fallait qu’il tourne la page, qu’il se préoccupe de sa fiancée, qu’il se fasse pardonner, qu’il demeure ce qu’il se vantait d’être, un chevalier honorable de l’Ouest. Son père, sa mère, sa sœur, Beren, tous comptaient sur lui pour assumer ses responsabilités. Il devait également s’entretenir avec Tyrion Lannister. Il avait reçu la veille une nouvelle lettre de sa sœur, lui demandant de se dépêcher de venir à Bulwark. Même si le mariage n’était que dans une lune, Weslar, son père, voulait qu’il soit là le plus tôt possible. Il écrivit donc à sa sœur qu’il ferait au plus vite, qu’il devait s’entretenir avec Tyrion pour régler quelques détails. Après tout, il était à son service et se devait de le tenir au courant de ce genre de nouvelle. D’autant que Tyrion et Walda étaient bien évidemment invités à Bulwark pour le mariage. Si Ashter omettait de leur dire la date, ils ne pourraient pas être présents. Et connaissant son père, cela lui attirerait sa colère. Prenant congé de Beren qui était fatigué de sa journée, Ashter se rendit aux écuries pour s’occuper des cheveux et alla quelques instants sur le terrain d’entraînement. Il avait à sa ceinture, son épée valyrienne, Dent de Lion. Il l’arborait fièrement depuis qu’il l’avait trouvé au début de l’année en cours. Elle ne lui avait certes pas encore servi dans des combats officiels mais il pressentait qu’un jour, elle lui serait réellement utile.

Il prit une épée d’entrainement et effectua quelques mouvements. Il se libérait de toute pensée futile, de tout tourment. Il ne vit pas les heures passées et la nuit tombée. C’était l’hiver. Elle tombait tôt, les journées étaient courtes. Cela ne l’empêcha pas de continuer à s’entraîner, effectuant des mouvements plus souples, d’autres plus secs, encore d’autres plus vifs. Il n’entendit pas l’homme qui arriva derrière lui et se poser contre une poutre, le jugeant, l’observant s’entraîner. C’est en se retournant qu’il vit alors l’homme qui souriait et semblait le juger voire se moquer de lui. Se redressant, Ashter toisa l’homme sans un mot. Meliodas Trant. Le chien de garde de lady @Cersei Lannister. Le chevalier ouestien l’avait senti. Depuis le bal masqué, il s’était attendu à ce qu’il vienne rôder près de lui. Seulement, il se demandait bien la raison de sa venue. Était-il venu de son plein gré ou sur ordre de Cersei ? Ashter s’avança pour ranger l’épée et reprit la sienne qu’il remit à sa ceinture. Le silence s’était installé sur le terrain d’entraînement. Meliodas semblait prendre plaisir à ne rien dire, laissant Ashter dans l’inconnu, dans l’imprévu. Une main sur le pommeau de son épée, l’ouestien avança jusqu’à une distance plutôt sécuritaire du « père » très, trop, protecteur de Sacha. C’est lui qui finit par briser ce silence insupportable, désireux de savoir ce que le guerrier lui voulait cette fois.

- Je peux vous aider, Meliodas ?

La réponse ne se fit pas attendre. Sur un ton des plus sérieux, Meliodas Trant lui répondit sèchement.

- Lady Cersei veut vous voir, ser Ashter.

Le « ser Ashter. » n’était guère courtois mais le chevalier n’en avait que faire. Meliodas ne l’impressionnait pas. Il est fini le temps où ce bougre bourrin lui faisait peur. Le regard noir, le visage inexpressif et le ton sec ne lui faisait plus rien. Il suivit donc le guerrier au travers de la cour du château jusqu’à arriver près d’une fontaine. C’est là que lady Cersei se tenait, au bord de ladite fontaine. Ashter semblait moins confiant soudainement. Tout le long du trajet jusqu’à la jeune femme, il n’avait eu de cesse de se tourmenter sur le sujet sur lequel Cersei voulait s’entretenir avec lui. Sacha. Ses sentiments. Sa souffrance. Ashter voyait venir le couplet de la Lannister à son égard. Il savait qu’elle ne l’appréciait guère et pouvait-il seulement lui en vouloir ? Il reconnaissait lui-même ses fautes par rapport à Sacha et comptait bien en assumer la responsabilité et les conséquences engendrées. S’avançant vers elle, Ashter inclina la tête et salua la dame sur un ton des plus solennels.

- Lady Cersei… Vous m’avez fait mander ? Que puis-je pour vous ?

Ashter releva la tête, restant à sa position, attendant une réponse de lady Cersei, prêt à entamer la conversation qui interviendrait très fortement lors de cette entrevue en cette fraîche soirée d’hiver au bord d’une fontaine.


silver : Ashter Yarwyck
goldenrod : Meliodas Trant

Code by Sleepy




Brave to Death !

Awards 2019:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck 4UhjvV3D_o
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Cynthea Frey
Messages : 868
Date d'inscription : 17/12/2017

La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck Empty
MessageSujet: Re: La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck   La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck EmptyDim 9 Fév - 17:28



La Lionne protège toujours ses petits

Cersei Lannister & @Ashter Yarwyck - ll n' existe pas de plus grand prodige que la façon dont le visage d'une jeune femme s'inscrit dans l'esprit d'un homme et y demeure, sans que lui même sache pourquoi. C'est la chose qu'il attendait, et voilà tout.
Robert Louis Stevenson
⋆  ⋆ ⋆ ⋆

Les nuits hivernales s’étendaient sur les journées. Il était clair que l’hiver serait long et funeste pour de nombreuses personnes. Les Lannister s’en sortiraient, ils avaient de l’argent, mais de nombreuses petites gens allaient mourir. Cersei ne savait pas ce que cet hiver allait leur réserver, mais elle craignait toujours ce moment, lui préférant largement les longues journées d’été et la chaleur. Désormais, la fourrure garnissait sa garde robe et Cersei avait fini par opter pour des vêtements beaucoup plus chauds. Elle avait froid, mais elle se disait que dans le Nord cela devait être bien pire. Heureusement, elle était née dans une région civilisée et prospère, elle n’aurait jamais pu s’acclimater au froid du Nord.
La nuit était bien présente depuis quelques heures quand Cersei fit demander Ashter Yarwick, elle préférait lui parler dans les jardins, loin des oreilles indiscrètes pour lui dire ce qu’elle pensait vraiment de lui. La conversation promettait d’être houleuse tant la haine de Cersei pour l’homme était grande. Elle n’admettait pas que ce chevalier ait osé brisé le coeur de sa protégée au point que celle-ci se soit fait du mal. La Lionne avait vu les blessures de Sacha, elle avait observé l’étendu de sa maigreur et pour cela l’homme qui lui avait fait du mal devait être puni. Ce fut Meliodas qu’elle envoya pour aller quérir l’objet de sa colère et elle attendit patiemment son retour, observant l’horizon. Elle sourit quand au loin elle aperçut une ombre imposante dans le ciel. Elle savait que c’était Vaelarr. Le dragon sortait souvent de nuit pour aller chasser. Peut être que… Cersei fut interrompue dans ses pensées par des pas sur le gravier. Elle se retourna et observa Meliodas et Ser Asther venir à elle. Son bras armée se retira aussitôt un peu plus loin, non sans envoyer un regard méprisant vers Ser Yarwick.

Ser Ashter.” Déclara simplement Cersei sur un ton qui ne se prêtait pas du tout à l’amabilité. Un silence pesant s’installa et Cersei ne semblait guère vouloir le combler. Elle détailla l’homme aux cheveux blonds et elle se demandait bien ce que Sacha avait pu apprécier chez lui. Il n’était rien et sa simple allure montrer à Cersei qu’il ne méritait nullement sa position au sein de la maison des Lannister. Il représentait bien les excentricités de sa belle-soeur. Au moins, ser Meliodas Trant avait de la prestance et savait servir correctement la demeure des Lions. Alors qu’elle continuait à le regarder, elle soupira de lassitude et prit enfin la parole, utilisant sa langue acérer envers l’homme pour lui dire ce qu’elle voulait de lui.
Je n’irai pas par quatre chemins avec vous et je n’utiliserai nullement la courtoisie tant votre comportement et ses conséquences me font ressentir un profond agacement.” Les yeux de la lady lançaient des éclairs et s’ils avaient été des armes, il était certain que ser Asther serait mort sur place. “ Je veux que vous quittiez Castral Roc et que vous ne revenez plus jamais.” C’était un ordre et habituellement personne ne désobéissait à lady Cersei, mais le chevalier serait peut être le premier. “ Votre présence est un problème, vous êtes parvenu à briser ma protégée et je veux que vous partiez avant que vous ne commettiez d’autres dégâts sur elle.” Le ton de la Lionne était tranchant, elle insista bien sur les mots brisés et dégâts, pour que ceux-ci restent gravés dans l’esprit du chevalier.




Codage par Magma.


Lannister
de Castral Roc
LES CHOSES QUE L'ON FAIT PAR AMOUR

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Knight of the West
Ashter Yarwyck
Knight of the West
Valar Dohaeris
La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck ZokrE35D_o
La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck Tumblr_o1bjgubMPf1u0pfufo1_500
Ft : Heath Ledger
Multi-Compte : Lyanna Mormont - Roland Vanbois - Oberyn Martell - Snöfrid Harloi - Alyria Targaryen
Messages : 885
Date d'inscription : 22/04/2019

La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck Empty
MessageSujet: Re: La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck   La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck EmptyMer 26 Fév - 19:11



The Torment of Ashter Yarwyck – Part 2


- Brave to death ! -



- Ser Ashter.

Si jusqu’ici, ce qui glaçait le corps d’Ashter était le froid qui s’abattait sur Westeros, l’hiver s’installant de plus en plus, ce soir-là, ce fut bien le ton de lady @Cersei Lannister à son égard. Lorsqu’elle appela son nom, il fut parcouru d’un frisson d’horreur. Oh, il n’était pas idiot, il savait très bien ce que Cersei voulait lui dire ou du moins il connaissait le sujet qui l’avait amené à vouloir la présence du chevalier devant elle. L’ouestien était tellement nerveux et concentré pour garder son calme devant la dame qu’il n’avait pas fait attention à la présence qui volait loin au-dessus d’eux ni au fait que Meliodas Trant n’était guère loin à veiller sur sa maîtresse. Bien que nerveux, il ne se laissa pas abattre. Il lui devait le respect, certes, mais sa loyauté allait vers Tyrion et Walda, pas à Cersei. Ashter Yarwyck ne voulait pas se démonter devant la Lionne qui semblait en rage. Le silence qu’elle laissa s’installer fut horrible. Les secondes devinrent des minutes qui devinrent à leur tour des heures. C’en était interminable et le chevalier faillit presque rompre le silence lorsque Cersei, le regard fixé sur lui, rentra directement dans le vif du sujet. Au moment, elle ne perdait pas de temps et Ashter appréciait cela. Pourquoi faire des ronds de jambe après tout ? Ils savaient tous deux ce qu’il en était. Ashter ne s’en cachait pas, assumait même ses responsabilités malgré ses tourments et ses doutes. Il savait Cersei plus qu’intelligente. En d’autres circonstances, il l’aurait admiré, n’aurait eu d’yeux que pour elle, la servir et la protéger. Mais le destin en avait décidé autrement et Ashter était un élément perturbateur dans l’entourage de la fille du Seigneur et s’il ne faisait pas ce qu’elle voulait, il pourrait vite le regretter.

- Je n’irai pas par quatre chemins avec vous et je n’utiliserai nullement la courtoisie tant votre comportement et ses conséquences me font ressentir un profond agacement.

Sacha. Bien sûr qu’il était question de Sacha. Le chevalier ne se faisait pas d’illusion. Il soutenait le regard de la dame mais ne se voulait pas trop insultant. Il ne fallait pas donner à Cersei une bonne raison de le virer du service de Walda. D’autant qu’elle s’en donnerait à cœur joie, c’est sûr. Tentant de ne pas fuir ce regard qui aurait pu le tuer sur place, Ashter tenait la position et demeurait silencieux. Cersei n’avait pas fini son petit monologue. Et il écoutait attentivement ce qu’elle avait à lui dire.

- Je veux que vous quittiez Castral Roc et que vous ne revenez plus jamais.

Ashter n’en fut même pas étonné, ne fit aucun geste, n’eut pas de sursaut d’étonnement. Il s’y attendait. C’est ce qu’elle souhaitait depuis qu’elle savait, il en était sûr. Elle enchaîna aussi sec avec le même ton sec et tranchant.

- Votre présence est un problème, vous êtes parvenu à briser ma protégée et je veux que vous partiez avant que vous ne commettiez d’autres dégâts sur elle.

Les mots « briser » et « dégâts » résonnèrent dans l’esprit du chevalier. Il n’allait pas oublier ces termes de sitôt. Mais, il pourrait surprendre la dame de l’Ouest. Il était d’accord avec tout ce qu’elle venait de dire. Même si son ton ne lui plaisait guère, ni la façon dont elle osait lui parler, le chevalier voulait bien reconnaitre que son comportement à l’égard de Sacha, bien que ses sentiments soient sincères, n’était pas approprié et avait eu des conséquences qu’il n’avait pas prévu. En effet, au retour de Bourgfaon, il pensait dire à Sacha qu’il allait simplement s’éloigner d’elle mais elle avait pris les devants. Il avait vu ce jour-là que ses propres sentiments étaient partagés, réellement, officiellement, chose qu’il ne savait pas avant. Il regardait toujours Cersei et devait sûrement s’attendre à une réaction. Il fit alors mine de réfléchir, prenant une allure assurée alors qu’il était plus nerveux que jamais. C’était une des rares choses que lui avait apprise son regretté frère. Paraître confiant alors qu’à l’intérieur de soi, on est pétrifié de peur. Le tout était de contrôler sa respiration, ne rien laisser paraître mais cela était si difficile face à Cersei Lannister. Son regard était perçant, son aura était puissante. Mais Ashter tint bon puis après quelques secondes de silence, il rompit ce-dernier sur un ton des plus calmes et qui se voulait sincère.

- Je comprends votre inquiétude, lady Cersei. Mon but n’était pas de faire souffrir Sacha. Cela dépasse ma simple volonté de mortel…

Être d’accord avec elle ? Oui. Prendre l’entière responsabilité ? Sûrement pas. Si Sacha était brisée, aussi brisée que pouvait l’être Ashter de son côté, alors c’est qu’elle aussi était fautive. Ils étaient tous les deux fautifs d’aimer l’autre. Mais qu’y pouvait-il ? L’amour n’était pas un sentiment qu’on contrôlait. Du moins, Ashter et Sacha ne l’avaient pas contrôlé. Mais face à Cersei, l’ouestien n’allait pas se risquer à un tel débat. Et a contrario, il n’allait pas la laisser gagner. Il aimait Sacha, avait décidé de renoncer à elle. Point. Fin de l’histoire. Il n’allait pas abandonner son poste pour les beaux yeux de la Lionne protégeant son enfant. Non. Ashter serait catégorique sur ça. Mais, le destin semblait être en faveur de Cersei. Ashter allait bien devoir partir, c’était inévitable. Weslar était malade. Dans quelques lunes, si ce n’est semaine, il pourrait mourir, faisant d’Ashter le nouveau seigneur de Bulwark. Là, il serait obligé de partir, pour ses devoirs, par sur ordre de Cersei, ça il ne le voulait pas. Il soutint son regard et poursuivit sa réponse.

- Je comprends votre colère. Et soyez assuré que je ne désire aucunement avoir d’ennui avec vous ou avec votre… garde du corps.

Il jeta un regard rapide vers Meliodas. Bien que cela le botterait de le combattre et de lui mettre une raclée, Ashter ne se faisait pas d’illusion. Meliodas était plus fort. Il n’était qu’un chevalier novice, n’ayant guère eu l’occasion de prouver sa valeur, n’étant rattaché à la protection d’une dame que par la volonté de son père et non par son propre mérite. Mais face à Cersei et Meliodas, il ne perdrait sûrement pas la face. Cersei n’était pas au courant de tout ici. Il n’avait encore rien dit à personne à propos de la maladie de son père qui le ferait quitter Castral Roc bientôt, ni du fait que son mariage ait été avancé de plusieurs semaines, l’obligeant là encore à quitter Castral Roc. Cersei obtenait toujours ce qu’elle souhaitait, qu’importe le pourquoi du comment. C’est ce qu’Ashter venait à penser. Faisant quelques pas çà et là pour se dégourdir les jambes, Ashter acheva finalement sa réponse.

- Mais je ne pourrai obéir à votre ordre..

Il voyait déjà la colère de Cersei se dessiner sur son visage mais Ashter était prêt pour la suite de la conversation, qui risquait bien de devenir de plus en plus houleuse. À voir si le chevalier ouestien, peu sûr dans sa stratégie, réussira à tenir face à la Lionne impitoyable de Castral Roc.


#999999 : Ashter Yarwyck
#cc0000 : Cersei Lannister

Code by Sleepy




Brave to Death !

Awards 2019:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck 4UhjvV3D_o
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Cynthea Frey
Messages : 868
Date d'inscription : 17/12/2017

La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck Empty
MessageSujet: Re: La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck   La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck EmptyHier à 16:23



La Lionne protège toujours ses petits

Cersei Lannister & @Ashter Yarwyck - ll n' existe pas de plus grand prodige que la façon dont le visage d'une jeune femme s'inscrit dans l'esprit d'un homme et y demeure, sans que lui même sache pourquoi. C'est la chose qu'il attendait, et voilà tout.
Robert Louis Stevenson
⋆  ⋆ ⋆ ⋆

Il n’était guère bon de s’attirer les foudres de la Lionne de Castral Roc. Pour ceux qu’elle aimait, Cersei Lannister était capable du pire comme du meilleur. Elle ne possédait pas de troupes, elle ne pouvait pas assassiner de ses propres mains, mais elle avait une force en elle qui la rendait redoutable et particulièrement machiavélique. Par jalousie et pour punir sa belle-soeur, Cersei avait mis en place une rumeur, salissant définitivement la réputation de Walda. La Lionne n’en avait pas honte, après tout, si cela n’avait pas été le cas, Walda finirait par se lasser de son nain de mari et elle irait voir ailleurs. En plus de sa ruse, Cersei avait un dragon et cet animal mythique dont elle était la mère était le plus inquiétant de ses enfants, puisqu’il était capable de mordre et de cracher du feu. Cela serait tellement facile de débarrasser cette terre d’Asther Yarwyck, mais Cersei ne pouvait pas faire ça. Si elle venait à tuer le chevalier blond, elle savait qu’elle perdrait définitivement Sacha. Donc, elle tentait de garder sa haine au loin et d’utiliser d’autres artifices pour que l’homme ne croise plus jamais sa route, ni celle de Sacha.  
Toutefois, les premiers mots de l’homme agacèrent horriblement Cersei, qui se demandait si elle ferait mieux de ranger ses principes et de combattre le mal par le mal. Il ne voulait pas faire de mal à Sacha. Cela l’avait dépassé. Quelle faiblesse venant d’un homme qui se disait chevalier ! Etait-il aussi paresseux dans le combat ? Même un vagabond n’aurait pas utilisé de tels propos pour justifier ses erreurs. Décidément, Cersei faisait face à un lâche qui n’assumait nullement ses erreurs. Asther Yarwyck méritait de connaître l’Enfer et Cersei ne mâcherait certainement pas ses mots avec lui.

Voilà bien la justification la plus ridicule que j’ai eu à entendre. N’apprend-t-on pas aux chevaliers la maîtrise de soi ? Il me semble que vous saviez très bien ce que vous faisiez en encourageant Sacha dans les sentiments qu’elle vous porte.” Cracha Cersei, rendant chacune de ses paroles aussi mauvaises que du venin. “ Que cherchiez vous à faire avec elle ? Vous espériez la mettre dans votre lit comme une vulgaire catin ? Vous vouliez profiter de vos derniers instants avant d’épouser votre femme ? Quelle honte cela doit être pour elle de porter des cornes avant même de vous avoir pris pour mari ! N’avez-vous aucune considération pour les femmes qui vous entoure ? “ Décidément, dans la maison de son frère, les humeurs légères allaient du maître jusqu’à ses serviteurs. Cersei était en colère et rien ne pouvait plus l’agacer que les paroles de l’homme, qui ne voulait absolument pas avoir d’ennuis avec elle, ni avec sir Trant.
Des ennuis, vous en avez eu dès que vous avez jeté votre dévolu sur ma protégée. Depuis qu’elle vous connait, elle risque de perdre tout ce qu’elle a construit jusqu’à ce jour. Elle a même été jusqu’à fuir durant plusieurs jours, se mettant en danger et dernièrement, je l’ai retrouvé amaigrie, les mains en sang, tellement elle a cherché à combler le chagrin que vous avez provoqué chez elle.” Elle s’arrêta quelques secondes. Elle parlait d’une voix froide, gardant la maîtrise totale d’elle-même, mais à l’intérieur, elle bouillonnait. Elle n’était pas la seule à être énervée, elle sentait qu’elle avait communiqué sa colère à Vaelarr qui devait être en ce moment même à la chasse.
Sacha avait cru voir un idéal, mais Asther Yarwyck n’en était pas un, il ne valait pas mieux qu les autres hommes.
Cersei ne lâcha pas l’homme du regard tandis qu’il faisait quelques pas. Il semblait hésiter à lui répondre. Sûrement par crainte. Cela plaisait à Cersei de savoir ce qu’elle pouvait inspirer aux autres, même à un homme qui s’il venait à se dresser contre elle pouvait l’étrangler de ses propres mains. Puis, finalement, l’homme lâcha qu’il ne pouvait pas obéir à sa demande. La main de Cersei fut prise d’un furtif tremblement. Encore et toujours, elle maîtrisa sa colère et distilla lentement son venin.
Ainsi, vous comptez continuer à faire souffrir cette jeune fille par votre présence en ces lieux ? Sachez qu’il n’est guère bon de me compter parmi ses ennemis, surtout si vous continuez à me tenir tête ainsi. Savez-vous de quoi je suis capable ? “ Les yeux de Cersei étaient aussi noirs que les ténèbres. L’homme voulait résister, elle le ferait donc plier.




Codage par Magma.


Lannister
de Castral Roc
LES CHOSES QUE L'ON FAIT PAR AMOUR

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck Empty
MessageSujet: Re: La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck   La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Lionne protège toujours ses petits - Ashter Yarwyck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: