RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La dernière rumeur de la Gazette est disponible par ici The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief ! 50 pts à la clé !
Avec deux absences chez les admins, nous demandons de faire preuve d'un peu plus de
patience pour vos diverses demandes, merci The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) 2414428499
-58%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz L’Original
4.99 € 11.85 €
Voir le deal

Partagez
 

 The Maiden dances through the sky, her smiles teach the birds to fly (Ysilla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Red Knight
Robar Royce
The Red Knight
Valar Dohaeris
The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) VZQnYoNc_o
The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) Tumblr_oz2xbaOUCd1ueyxfyo2_400
Ft : Nick Slater
Multi-Compte : Margaery Targaryen, Arys Manning, Alysanne Lefford, Theon Greyjoy & Brynden Nerbosc
Messages : 446
Date d'inscription : 31/07/2019

The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) Empty
MessageSujet: The Maiden dances through the sky, her smiles teach the birds to fly (Ysilla)   The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) EmptyDim 8 Déc - 21:08



The Maiden dances through the sky,
her smiles teach the birds to fly

Robar Royce & @Ysilla Rougefort

Il avait chevauché aussi vite qu'il avait pu une fois la Capitale derrière lui. Evitant les grands fiefs, se contentant d'auberge plutôt que de l'hospitalité de nobles croisés à la Cour, il voulait rallier Villevieille au plus vite sans s'encombrer de journées passées à brosser l'égo des seigneurs qui croiseraient sa route. Il n'y avait rien de vital, l'obligeant à cravacher de la sorte à travers Westeros, descendant du Val pour rejoindre l'extrême côte orientale du continent, seulement son besoin de partir et son envie de rejoindre Ysilla. Il ne l'avait revu depuis un long moment, s'exilant près de Froideseaux pour y surveiller les rivages potentiellement susceptibles d'accueillir des raids fer-nés, et il n'avait pu quitter sa position en apprenant l'accident dont elle avait été victime. Une chute qui aurait pu être un évènement anodin si l'ancienne Royce n'avait pas été si douloureusement blessée. La lettre de leur frère aîné, Andar, lui avait donné envie de prendre la route pour Rougefort, mais son serment, son devoir de chevalier du Val, et les missives qu'il recevait l'en dissuadèrent. Que pourrait-il de plus ? Qu'est-ce que sa présence aurait comme effet sur la santé de sa cadette dont le quotidien devait être bien différent de celui qu'elle avait à Roches-aux-Runes ? Ce n'était plus la frêle jouvencelle d'autrefois. Ysilla était une épouse, une mère désormais, et lui ne pouvait plus courir à son chevet à la moindre fièvre. C'était le rôle de sa nouvelle famille. Toutefois, apprendre le départ de la jeune femme pour le Bief l'avait surpris: il n'avait pas imaginé que la gravité de sa blessure engendrerait de telles proportions. Entendre que Villevieille était le seul endroit où l'on pourrait apaiser sa douleur, où on pourrait la guérir l'avait immédiatement inquiété davantage. Un moment en tête à tête avec son frère avait achevé de le convaincre: il se devait d'y aller, de la voir, d'être présent pour elle. Il ne doutait pas des capacités de Creighton Rougefort, ayant quitté le Val avec son épouse pour la suivre à la Citadelle, mais se proposait d'apporter un vent de nouveauté dans le quotidien de sa cadette, et un peu de soutien envers ce beau-frère qu'il connaissait si peu.   

Il s'était arrêté la veille au soir dans une auberge à quelques lieues de cette capitale de la connaissance, épuisé par une journée de voyage à vive allure et par les journées raccourcissantes de l'hiver. Après une nuitée repos amplement mérité, il reprit sa course, à une allure cependant moins vive, heureux d'arriver au terme de ce voyage imprévu deux lunes plus tôt. De Villevieille, il aperçut d'abord Grand-Tour, phare imposant qui imposait le respect et l'admiration, symbole de la maison Hightower qui protégeait la ville. Lorsque son cheval passa les murs de pierres blanches, il retrouva le brouhaha de la ville, semblable à celui qui résonnait à vos oreilles lorsque vous traversiez Port-Réal. Avant de rejoindre la Citadelle, où siégeait l'ordre des mestres de Westeros, immense bibliothèque et lieu de formation des futurs hommes de science du royaume, il lui fallait aller s'installer et retrouver Creighton. Ayant informé le couple de son arrivée prochaine, Robar n'eut aucun mal à trouver l'époux de sa petite soeur malgré la grandeur de la ville. Creighton Rougefort était un homme auquel Robar s'identifiait sans mal: second né d'une grande famille du Val, il avait été formé toute sa vie à devenir un chevalier émérite. Sujet d'une union arrangée, il semblait cependant que le couple formé par le chevalier et la jeune Royce soit bien plus heureuse que la sienne. La naissance de leur fils, peu après le mariage n'y était sans doute pas étranger.

Les retrouvailles furent joyeuses. Bien que Robar ne connaisse pas Creighton aussi bien qu'Andar, il lui semblait être le seul homme en mesure de mériter la main d'Ysilla et l'équilibre et l'épanouissement de la jeune fille dans cette union l'avait conforté dans cette idée. Si Ysilla se plaisait à Rougefort ... C'était tout ce qui comptait. Après un déjeuner tardif, les deux hommes gagnèrent la Citadelle, le lieu fantasmé de tout un tas de jeunes personnes. Interdite aux femmes, seules étaient acceptées celles qui s'y rendaient pour soigner leurs maux. Robar, lui, ne pouvait s'empêcher de regarder tout autour de lui, découvrant, ou plutôt dévorant des yeux, ce lieu étonnant. Guidés jusqu'à Ysilla, il laissa au Rougefort la primauté de la visite ayant juste demandé la plus grande discrétion sur sa présence, désireux de faire la surprise à la jeune femme. Lorsque la porte de la chambre de sa soeur s'ouvrit, se contenta de passer la tête par l'embrasure, cherchant le visage familier de sa cadette. « Alors comme ça, on tente de mettre à profit sa nouvelle devise familiale ? Tu en avais marre de notre mémoire ancestrale et tu t'es essayé à la transformation en gargouille ?  » Il finit par entrer, fermant la porte derrière lui avant de croiser les bras sur son torse, arborant un air semi-sérieux, semi-amusé qui se transforma en rire alors qu'il s'approchait du lit de la jeune femme. « Comment te sens-tu, petite soeur ? Est-ce que les mestres font leur office ou dois-je aller les punir de leur incompétence ?  » Il avait oublié son visage, encadré par la longue chevelure brune, son regard, son sourire. Il eut, un instant, l'envie d'aller l'enlacer pour la saluer, de la tenir contre lui comme ils le faisaient parfois, lorsqu'ils vivaient tous deux à Roches-aux-Runes, mais ignorant son état, il se retint, se contentant de s'approcher d'elle avec son habituel sourire.

(c) oxymort



runestone knight (+) To anyone else I’m a young man who has everything: money, freedom a world to explore my leisure, but when i think of that i only feel emptiness, it’s pathetic isn’t it? ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
Ysilla Rougefort
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
Valar Dohaeris
The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) CNZDs8ps_o
The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) 5f0322fd195d9dedecaaec47836afe7bcdd5a7f4
Ft : Hailee Steinfeld
Multi-Compte : Jyana Manning et Daenerys Targaryen
Messages : 887
Date d'inscription : 02/10/2016

The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) Empty
MessageSujet: Re: The Maiden dances through the sky, her smiles teach the birds to fly (Ysilla)   The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) EmptyLun 13 Jan - 19:06



The Maiden dances through the sky,
her smiles teach the birds to fly

Robar Royce & Ysilla Rougefort

La douleur commençait doucement à s’estomper, elle pouvait désormais avoir un sommeil réparateur la nuit à l’aide du lait de pavot que les mestres continuaient de lui donner pour endormir ses souffrances. Les journées étaient moins synonymes de grimaces à chaque mouvement. Elle sentait les améliorations semaines après semaines, et doucement Ysilla reprenait espoir de pouvoir guérir. Même si parfois son moral lui jouait des tours, laissant les nerfs craquaient suite à une douleur plus importante que le reste. Cela faisait deux lunes qu’elle était là. Si elle savait qu’elle était sur la voie de la guérison, le temps restait son principal ennemi car il était long, sournois et terriblement joueur. La météo ne l’aidait pas non. Quand le soleil venait percer les nuages hivernaux, il apportait la douceur et la quiétude. Mais quand la neige tombait et que l’humidité imprégnait les murs, la douleur venait s’insinuer dans ses os et ses articulations du bassin. Pour les mestres, c’était normal et cela risquait de continuer même une fois guérie. Sa hanche était fragilisée, elle le serait jusqu’à la fin de sa vie. Et les caprices de la pluie et du beau temps dicteraient son état physique désormais. Elle devrait se montrer forte, impassible, ne pas laisser ses souffrances transparaître. Pour son fils et pour ne pas se complaindre dans son malheur. Elle aurait pu au final ne jamais guérir.

En cette journée, dont Ysilla ignorait véritablement le jour, elle avait perdu la notion du temps de façon précise, Creighton vint la voir. Ils discutèrent quelques minutes avant de repartir, laissant la jeune femme surprise de voir son époux fuyant alors que d’ordinaire, il restait quelques heures en sa compagnie pour tuer son ennui. Mais quand il sortit, elle comprit. Une tête blonde passa la porte et le cœur d’Ysilla bondit dans sa poitrine. Si sa hanche ne l’avait pas rappelé à l’ordre, elle se serait levée pour courir dans les bras de Robar. Mais si tôt redresser, une vive douleur lui rappela que tout n’était pas encore fait. Elle retint une grimace, et se contenta de se caler contre l’oreiller derrière elle pour être semi assise.
« Tu es venu ! Je suis si heureuse de te voir !! »

Elle tendit ses bras afin qu’il vienne l’enserrer dans les siens. Elle pouvait désormais se permettre des étreintes de la sorte sans trop souffrir. Elle ne releva pas la plaisanterie de son grand frère, trop heureuse de le revoir, de pouvoir le serrer dans ses bras. Elle pouvait avoir un bout de sa famille dans cette épreuve et cela alléger son quotidien, illuminant sa journée.
« Ils font du bon travail. Je sens les améliorations semaines après semaines. Il y a encore une lune, je ne pouvais pas me tenir ainsi ! Si tout va bien, peut-être que je pourrais remarcher à la tout fin de cette année et que je pourrais rentrer dans le val au début de la prochaine ! Je suis en train de guérir. C’est long mais si je peux remarcher, je suis prête à me montrer patiente. »

Pouvoir retourner dans le Val, pouvoir refaire des balades avec Zachery, serrer de nouveau son fils dans ses bras. Il lui manquait terriblement, Creighton lui donnait de temps en temps des nouvelles quand un corbeau de Rougefort. Le petit garçon allait bien malgré l’absence de ses parents qu’il réclamait de temps à autre.
« Comment vont Andar et Alys ? Et les enfants ? Maddy ? »

Elle voulait avoir des nouvelles de ses proches, de sa famille natale.

(c) oxymort



(Ysilla is different, though. Sweet and gentle, yet she is remember)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Red Knight
Robar Royce
The Red Knight
Valar Dohaeris
The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) VZQnYoNc_o
The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) Tumblr_oz2xbaOUCd1ueyxfyo2_400
Ft : Nick Slater
Multi-Compte : Margaery Targaryen, Arys Manning, Alysanne Lefford, Theon Greyjoy & Brynden Nerbosc
Messages : 446
Date d'inscription : 31/07/2019

The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) Empty
MessageSujet: Re: The Maiden dances through the sky, her smiles teach the birds to fly (Ysilla)   The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) EmptyMer 29 Jan - 16:24



The Maiden dances through the sky,
her smiles teach the birds to fly

Robar Royce & @Ysilla Rougefort

Revoir Ysilla lui mit du baume au coeur. Il n'avait pas remarqué combien elle lui avait manqué avant d'arriver à Villevieille et à présent qu'ils étaient ensemble, il constatait combien son absence avait été lourde. Depuis sa naissance, Robar n'avait eut de cesse de faire sourire sa petite soeur, elle qui n'avait jamais connue leur mère, qui avait grandie entourée d'hommes et de servantes. De la même manière qu'il aimait jouer avec Waymar, il avait toujours eut à coeur de la faire sourire, n'hésitant pas à la taquiner malgré les années, l'âge, la vie poursuivant son cours. Elle demeurait cette petite fille qui les regardait se bagarrer avec Waymar, la jeune femme qu'il avait accompagné à Castral Roc, la belle mariée devenant Rougefort autant que le nourrisson qu'il portait dans ses bras maladroit le jour où leur mère avait rejoint les dieux. Il perçut sa grimace lorsqu'elle se redressa et plutôt que de la laisser ajouter à l'effort il prit la décision de s'approcher pour l'enlacer avec douceur, quelque peu crispé à l'idée de lui faire mal. « Et moi dont, petite soeur ! Ton époux est redoutable pour garder les secrets, j'avais crains qu'il ne divulgue ma présence et que ma surprise tombe à l'eau.  » dit-il avec un brin de rire dans la voix. Il était heureux de savoir Creighton auprès d'Ysilla: au moins n'était-elle pas seule si loin de chez elle, si loin de sa famille. Bien qu'il ne connaisse pas particulièrement l'homme, il lui semblait qu'il n'y aurait pu avoir de meilleur réaction pour s'attirer ses faveurs et même s'il se doutait qu'Ysilla n'avait nullement besoin de son avis sur son époux, il tenait à lui partager un peu de sa satisfaction. Reprenant ses distances pour la laisser s'installer aussi confortablement que possible, il l'écouta raconter les bienfaits de son séjour, hochant la tête lorsqu'elle annonça pouvoir sans doute remarcher avant la fin de l'année. « Que de bonnes nouvelles ! Je gage que tu rentrera très bientôt parmi nous. Je suis même certain qu'Andar serait ravi de faire la route jusqu'à Rougefort pour te voir. Il était déçu de ne pas pouvoir m'accompagner mais avec les petits, et les nouvelles de Waymar ...  » Son enthousiasme se tut à la mention de leur frère. Il s'inquiétait pour Waymar.  Les dernières lettres qu'il avait envoyé à Roches-aux-Runes mais aussi à Froideseaux faisaient état d'une situation compliquée au Mur. Une situation qui dépassait le simple choc de sa vie dans la Garde de Nuit: car les premières lettres de son cadets, lors de son arrivée dans le Nord, faisait principalement état de la différence entre ce qu'il avait imaginé et la réalité de son quotidien. Un quotidien qui était loin de la destinée de grandeur et d'abnégation qu'il avait imaginé mais qui, aujourd'hui, alertait Robar et suscitait son inquiétude. Il n'imaginait pas son petit frère mourir seul, si loin de chez eux, si loin de son sang, sous les coups d'épée d'un sauvage barbu. Loin de vouloir partager ses craintes avec Ysilla, il tenta de rattraper le coup en annonçant d'une voix triomphale « ... Mais il était bien trop lourd pour réussir à me suivre ! Tu aurais vu ça, j'ai filé comme le vent à travers champs ! Irrattrapable j'étais.  » Arborant un sourire arrogant, Robar mima ses paroles d'un geste de la main, sifflant et riant à l'image d'un Andar peinant à le suivre. S'il se moquait gentiment de leur aîné, rappelant que le seigneur de Roches-aux-Runes était peut être un chevalier redoutable mais qui n'était plus de prime jeunesse, il avait énormément de respect pour Andar. Les responsabilités du premier né de Yohn le gardaient à présent au fief familial dont il devait assurer la sécurité et la prospérité. Robar, lui, n'avait jamais envié cette place. Il n'avait jamais voulu être ce genre d'homme de pouvoir et de responsabilités et l'âge ou le mariage n'avait rien changé à son gout de liberté.

Son rire finit par s'éteindre dans un soupire heureux et son regard se posa sur Ysilla dont les questions se portaient sur leur famille. Andar. Alys. Lucas et Edmée. Angus. Maddy. Cette dernière mention lui retourna le coeur. Comment pouvait-elle savoir que Maddy était présente ? Etait-ce un complot des siens que de raviver le vide qu'il ressentait depuis que la rousse avait disparue de sa vie ?  Il arbora un sourire tendre, ajoutant à ses derniers mots l'assurance de la bonne santé de leur frère. « Mais il va bien. Il avait l'air en tout cas. Alys était resplendissante et les enfants ... Et bien, c'est à se demander s'ils tiennent de leur père: Edmée était intenable l'autre jour. On aurait dit ...  » Le banquet avait été des plus mouvementés et si ses conversations avec Andar avait du attendre le lendemain, il n'avait cessé de se montrer des plus avenant avec Alys dont la bienveillance était plus que bienvenue depuis son séjour à Froideseaux. La chaleur d'une présence féminine lui manquait et son affection pour Alys était proprement convenable pour des membres de la même famille. Il n'était guère du genre à avoir besoin de tendresse et de sentiment pour assouvir ses bas instincts et Froideseaux, malgré sa rudesse, avait sut le contenter sur ce point. Toutefois, à l'image de la précédente dame de Roches-aux-Runes, Alys incarnait la chaleur du foyer et lorsque dans son ombre était apparu Maddy, il eut la sensation d'être revenu des années en arrière. Voir la rousse portant le petit Angus avait éveillé la douleur de sa propre paternité avortée, de tous ces possibles qui ne s'étaient réalisés au profit d'un mariage princier. Néanmoins, il savait pouvoir compter sur les siens même si la petite Edmée n'avait pas manqué de se faire remarqué. Echappant au contrôle de ses parents, la fillette n'avait eut que faire de l'étiquette pour courir dans les jupes de Rhaenys.  L'enfant était d'une vivacité étonnante, d'un sourire permanent et, avec un nouveau rire, il ajouta.« Moi ? En plus mignonne et avec les cheveux longs bien sur. Cette petite a un grand avenir devant elle.  » Sa voix quitta la simple constatation pour reprendre ce ton arrogant qu'il arborait quand il ne se prenait pas au sérieux. Passant une main, caricaturale, dans ses cheveux, il offrit à la jeune femme un clin d'oeil complice avant de lui assurer du bien-être de la nouvelle génération Royce qui semblait prendre plus de centimètres à chaque fois qu'il les voyait. Son regard se voilà lorsqu'il en arriva à la dernière. Penché en avant, ses coudes sur ses genoux, ses prunelles bleues se fixèrent sur le sol. « Et Maddy ... Tu le savais depuis longtemps hein ?  » demanda-t-il d'une voix triste tandis qu'il reposait sur Ysilla son regard azuréen. Aurait-il du lui en vouloir ? Aurait-il pu seulement ? A l'image d'Andar, Ysilla avait sans doute un savoir qui le dépassait: pourquoi Maddy n'était-elle jamais revenue, pourquoi réapparaitre maintenant, pourquoi ... Tant de question se bousculait dans son esprit. Mais les choses viendraient en leur temps. Il étouffa un rire las. « Pourquoi, j'suis toujours le dernier au courant ?  » Ses lèvres se levèrent dans le coin gauche de son visage, mimique désabusé. A cet instant, il lui semblait que la fatigue s'emparait de lui, que les années pesaient sur son dos, les dernières lunes surtout. Sa voix se cassa légèrement. « Elle ... Elle n'a pas changé. Elle avait l'air bien et Angus y semble très attaché. Mais ... Je n'ai pas pu lui parler. Que quelques mots durant le banquet avant que mes obligations de gendre royal ne m'oblige à ... Tu sais. Bref ! Je n'ai pas réussi à la retrouver après.  » Qu'il était compliqué de dépeindre cet instant à sa cadette. Revoir Maddy lui avait rappelé le bonheur connu lors des quelques années qui avait précédées la mort de leur père. Lorsque les jalousies de la jeune femme étaient la seule ombre à ses journées, lorsqu'il se plaisait à se faire pardonner en délaçant les ruban de son corsage tandis que ses lèvres s'attardaient sur celles de la jeune servante. Aujourd'hui, elle semblait appartenir à une utopie inatteignable, à un rêve qui s'éloignait chaque jour un peu plus. Elle était un fruit interdit auquel il avait gouté et même la beauté de la princesse dragon n'avait pu effacer le souvenir des nuits passées auprès de Maddy. Sa disparition, soudaine, avait soulagé son âme en proie aux questionnements suite à l'annonce de ses fiançailles et son absence l'avait plongé dans une dualité d'émotion qu'il ne parvenait qu'avec peine à cacher. Tristesse et soulagement. Elle lui manquait. Sa simplicité lui manquait, son sourire, son écoute, sa bienveillance. Il partageait avec elle bien plus que des souvenirs, une complicité qu'il n'arrivait à avoir avec son épouse. Et la voir avait ravivait ce manque d'elle dans un contexte où il devait se concentrer sur son mariage. « Comme si elle m'évitait. On s'était pas vu depuis son départ pour son île et ... Même pas un mot. J'en ai parlé à Andar mais, il a préféré parler d'autre chose.  » Andar n'était pas doué pour les secrets. Robar l'avait vu dans bien des situations et restait persuadé que son aîné ne pouvait lui cacher des choses très longtemps. Mais le brun l'avait surprit en détournant de nombreuses fois la conversation finissant par lui intimer de voir Maddy de lui même. Mission qui se révéla impossible. Conscient que ses réflexions rendait l'ambiance morose, il préféra changer de sujet. « En tout cas, tu as raté quelque chose. Ce banquet restera dans les mémoires. Tu aurais du voir la tête que faisaient las anciens du Valquand Lady Lysa est arrivée ! On aurait crut qu'ils allaient s'étouffer .  » Il fallait dire que l'ancienne suzeraine n'avait pas fait les choses à moitié, apparaissant, en retard, dans une robe de deuil époustouflante qui avait suscité bien des réactions.

(c) oxymort



runestone knight (+) To anyone else I’m a young man who has everything: money, freedom a world to explore my leisure, but when i think of that i only feel emptiness, it’s pathetic isn’t it? ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
Ysilla Rougefort
ᚠ Les yeux du souvenirs ᚠ
Valar Dohaeris
The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) CNZDs8ps_o
The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) 5f0322fd195d9dedecaaec47836afe7bcdd5a7f4
Ft : Hailee Steinfeld
Multi-Compte : Jyana Manning et Daenerys Targaryen
Messages : 887
Date d'inscription : 02/10/2016

The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) Empty
MessageSujet: Re: The Maiden dances through the sky, her smiles teach the birds to fly (Ysilla)   The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) EmptySam 14 Mar - 18:16



The Maiden dances through the sky,
her smiles teach the birds to fly

Robar Royce & Ysilla Rougefort

Ysilla leva les yeux aux ciels en imaginant son époux être doué pour conserver les secrets. Creighton n’était pas ce genre de personne à rester bouche cousue quoiqu’il arrive. Sans pour être bavarde et de laisser sa langue se délier facilement, il restait opportuniste et agissait dans ses intérêts. Il était parfois terriblement égoïste et la jeune femme avait bien du mal à lui faire passer cette mauvaise manie. Mais heureusement depuis la naissance de Zachery, il semblait s’être adoucie et pensait moins à lui-même et plus à sa famille. Un bon début.
« Il garde les secrets quand ça l’arrange oui ! »

Robar venait avec des nouvelles qui ne pouvaient qu’emplir le cœur de la jeune femme de soulagement. Savoir le reste de sa famille en pleine santé et l’entendre de vive voix la soulageait réellement. Elle avait reçu des corbeaux d’Andar mais entre l’écrire et l’entendre dans une voix sincère, n’avait pas le même effet. Il n’était pas impossible que son grand frère cherche à la préserver au vu de son état et Ysilla n’allait pas l’en blâmer, mais elle sentait dans la voix de Robar une profonde sincérité. Car quand il prononça le prénom de Waymar, elle ne fut pas dupe. Elle avait entendu les bruits circuler, Creighton lui en parlait de temps en temps très rapidement, probablement pour qu’elle ne s’inquiète pas outre mesure. Mais pour que les corbeaux messager soient porteur de nouvelle empêchant Andar de venir la voir, c’était que les rumeurs n’étaient pas des simples rumeurs. Mais Robar chercha à changer de sujet, et Ysilla ne releva pas cela. Elle préféra se joindre au ton léger.
« De toute façon il n’y a que moi pour te battre en rapidité ! Andar n’a jamais pu rivaliser… » elle se pencha légèrement pour une confidence « Je crois qu’il est trop vieux pour ça. » dit-elle amusée.

Les détails concernant le bien-être de la famille Royce fit sourire Ysilla, mais elle leva un sourcil dubitatif sur le fait qu’Edmée ressemble à son oncle en plus mignonne. Il était vrai que sa nièce avec un sacrée caractère et débordé d’énergie. Une chose était sûre, si elle se trouvait dans la même pièce que Zachery, il y aurait des étincelles à coup sûr !
« Hum…je préfère qu’elle tienne plus de sa formidable tante que de son oncle… Ne te jette pas des fleurs trop tôt sinon elle risque de te couper l’herbe sous le pied ! »

Concernant le sujet de Maddy, le cœur d’Ysilla fit un bon dans sa poitrine. Elle ne laissa rien paraître sur son visage et opta pour un regard interrogateur.
« Savais quoi ? » demanda-t-elle prudemment

Savait que Rosenn était sa fille. Oui, elle le savait, Maddy lui avait dit quelques semaines avant qu’Ysilla ne parte pour Villevieille. La servante en chef de Roche-aux-Runes étaient venus lui rendre visite suite à sa chute. Et elle lui avait avoué. Ce n’avait pas été une surprise pour la Rougefort, Rosenn ressemblait terriblement à ses deux parents. Seuls un aveugle ne pouvait pas le voir.
« Elle a probablement dû rentrer à Roches-aux-Runes avec toute la famille... »

Elle n’imaginait pas la rousse abandonner une nouvelle fois les Royce. Ysilla lui avait dit de parler à Robar, elle lui avait dit que désormais elle pouvait tenter sa chance. Rhaenys ayant épuiser la sienne. Elle avait eu la décence de se tenir à l’écart du couple, mais désormais plus rien ne l’empêchait d’être avec son frère.  Leur amour l’un pour l’autre était évident et il serait probablement plus qu’heureux de se savoir père et de pouvoir s’occuper de la petite fille qui était de son sang. La dragonne lui avait pris ça...Maddy pouvait le lui rendre.

Concernant le banquet, Ysilla ne savait pas si elle avait loupé grand-chose où non. Elle avait croisé le Roi lors de son passage à la capitale, mais leur discussion était restée très banale. Il cherchait probablement à la préserver au vu de son état et la jeune femme ne désirait nul esclandre entre sa famille et celle des dragons. Quant à la veuve Arryn...
« Je me demande ce que feu Lord Jon aurait bien pu penser de tout cela...Creighton m’a dit que dans le Val le bruit courait qu’elle se serait fiancée à Littlefinger ? Je pense que pour le coup, il y a de quoi s’étouffer si cette information est correcte... »  

(c) oxymort



(Ysilla is different, though. Sweet and gentle, yet she is remember)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Red Knight
Robar Royce
The Red Knight
Valar Dohaeris
The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) VZQnYoNc_o
The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) Tumblr_oz2xbaOUCd1ueyxfyo2_400
Ft : Nick Slater
Multi-Compte : Margaery Targaryen, Arys Manning, Alysanne Lefford, Theon Greyjoy & Brynden Nerbosc
Messages : 446
Date d'inscription : 31/07/2019

The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) Empty
MessageSujet: Re: The Maiden dances through the sky, her smiles teach the birds to fly (Ysilla)   The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) EmptyLun 23 Mar - 18:36



The Maiden dances through the sky,
her smiles teach the birds to fly

Robar Royce & @Ysilla Rougefort

Sa brève éloge des talents de Creighton ne sembla pas faire l'unanimité dans le coeur d'Ysilla dont les quelques mots volèrent à son frère un haussement de sourcil interrogateur. Il ne voulait pas se mêler de ce qu'il ne le regardait pas: tout comme il savait que les premiers temps du mariage d'Andar et Alys avaient été compliqué, il préférait garder sa posture extérieur afin de ne pas envenimer les choses. La fratrie Royce avait beau s'adorer, les mariages étaient des choses qu'il valait mieux laisser aux concerné: ni Ysilla, ni Andar n'avaient fait quoi que ce soit quand les choses, avec Rhaenys, s'étaient compliqué. Ils avaient été les oreilles attentives du coeur brisé du chevalier, avait compati à sa peine autant qu'à sa perte mais le banquet des Portes de la Lune était l'exemple frappant de leurs positions respectives: c'était une affaire entre Rhaenys et lui. Alors, de la même manière, il préférait ne rien dire et laisser à Ysilla le soin de développer si elle le désirait, ou de garder le silence si elle préférait garder cela pour elle. Elle était assez grande pour soin d'elle ... Il l'avait bien comprit ces dernières lunes. Et puis ... Il n'était pas à l'abris de mécomprendre ce qu'il se passait à Rougefort. Mettre sa soeur dans l'embarras était le derniers de ses désirs. « Les joies du mariage ...  » souffla-t-il avec un rictus qui se voulait amusé mais qui trahissait les véritables sentiments du blond. Un mariage malheureux que le sien. Même si les choses étaient plus claires depuis sa conversation avec Rhaenys, ils n'en restaient pas moins deux époux ne se désirant pas l'un l'autre, ayant perdu un enfant et avec des aspirations différentes. L'instant partagé dans les appartements de la princesse n'effaçait pas les lunes de conflit qui les opposait et ce n'était pas que dans un but totalement altruiste qu'il avait préféré fuir Val et Couronne pour rejoindre sa soeur à Villevieille. Il avait besoin de s'éloigner. Il le devait. Pour ne pas devenir fou. Rien ne l'obligeait à demeurer à un endroit ou un autre. Autant être auprès d'Ysilla. Sa présence suffisait toujours à lui rendre le sourire, à éloigner les nuages sombres de son esprit. Il préféra changer de sujet pour celui du fils de cette dernière, demandant « As-tu eu des nouvelles de notre petit Zachery récemment ? Sa maman doit lui manquer.  »  

Alors qu'il vantant sa folle chevauchée, cherchant à amuser le visage si familier de la jeune fille, il fut heureux de la voir se joindre aux mots d'humour, critiquant, taquine, les habitudes désormais sédentaires de leur aîné. « Dis lui et tu es certaine de l'achever. Notre pauvre frère n'est pas prêt à s'entendre dire ce genre de chose !  »  fit-il mine de se désolé avec de grands gestes de tête dramatiques. Qu'il était doux de l'entendre rire comme si de rien n'était. Il oublierait presque les murs de la Citadelle, le mal qui la rongeait, l'impuissance qui était la sienne. A cet instant, il retrouvait la jouvencelle de Roches-aux-Runes dont les rires étaient des rayons de soleil dans sa journée. Prenant alors une mine faussement outrée, il ajouta. « Mais ...! Dis moi, cela sonne comme un défi ma demoiselle ? Je te préviens, je ne te ferai pas de cadeau, cadette et blessée ou non.  » Si seulement ... Si seulement ils étaient assez insouciant pour faire une course équestre à travers les vallées enneigée du Bief sans se soucier de rien d'autre que de qui aurait la victoire sur l'autre. Malheureusement, la chute d'Ysilla n'était pas le seul mal qui inquiétait Robar. Les nouvelles de Waymar l'avait chamboulé autant que d'apprendre que l'état de sa soeur nécessitait une convalescence auprès des mestres de Villevieille. Une inquiétude qu'il partageait avec leur frère mais dont il désirait laissé Ysilla encore inconsciente: cela ne servait à rien de l'inquiéter et elle devait se concentrer sur sa guérison ! Evoquant Edmée, il retrouva dans la taquinerie d'Ysilla, le ton habituel de sa cadette, imaginant ce que leur nièce pourrait bien devenir. Béni par la naissance de jumeaux, le couple Royce avait à la fois un héritier et une adorable fille qui avait attiré l'attention lors du banquet. Restait à savoir de qui elle tenait le plus: et les démonstrations d'affection dont elle avait fait preuve, au dépend du protocole, assurait qu'elle ne serait pas aussi taciturne que pouvait l'être son père. Riant, il renchérit. « Ha ha, tant qu'elle hérite de notre modestie, je crois pouvoir assurer que ce sera bien une Royce ! Tant de chose à apprendre à la jeune génération. Méfie toi, petite soeur, je pourrais mettre notre petit Rougefort sur la liste des enfants à qui enseigner mes tours les plus magistraux. Et à défaut d'une nièce, tu auras un fils pour te rappeler ton frère préféré.  » Quelle douce menace qui s'accompagna d'un sourire diabolique de la part du blond. S'il ne devait pas avoir d'enfant, au moins pouvait-il s'occuper de ses neveux, songea-t-il avec une once de nostalgie.

Alors qu'il abordait le cas de leur vieille amie aux cheveux roux. Il fronça les sourcils à la réponse d'Ysilla, ignorant quoi en conclure. « Quand est-elle revenue ? Quand j'ai quitté Roches-aux-Runes avec Rhaenys cela faisait des lunes que je ne l'avais pas vu ...  » demanda-t-il tout en observant sa soeur d'un air suspicieux. Pourquoi le cas de Maddy semblait autant troubler le reste de sa fratrie ? Etait-il donc si difficile à supporter qu'il les forçait à marcher sur des oeufs à ce sujet ? Il fallait dire qu'il n'avait pas caché sa déception de ne point la voir revenir des semaines après son départ. Prisonnier de son mariage avec Rhaenys, il avait finit par se dire que cela était peut être pour le mieux: que les dieux seraient cruels de la lui laisser sous les yeux, désormais intouchable sans déshonorer ses voeux alors qu'il avait un devoir envers son épouse. Il poursuivit, déjà ailleurs. « Alors peut être les dieux me permettront d'avoir avec elle une discussion plus ... Sérieuse. T'aurais pu me le dire quand même ... J'avais l'air bête au banquet.  » Ses dernières phrases, il les prononça en fixant sa cadette du regard: cherchant à comprendre pourquoi la présence de l'ancienne servante, de retour au service des Royces, semblait être un secret absolu. Il fallait avouer que la sachant à Roches-aux-Runes, sans doute se serait-il hâté de quitter la garnison pour rentrer au château familial. D'un autre côté, il ne parvenait à comprendre ce qui motivait la jeune femme: ils avaient partagé bien plus qu'un lit et son départ lui avait fait bien plus de mal qu'il ne l'aurait croire. Dans les bras de la princesse Targaryen, il revoyait son visage, au quotidien, son absence était lourde. Mais pourquoi disparaitre si soudainement de sa vie ... Pour y revenir maintenant ? Etait-ce un signe des dieux ? Ou juste la nouvelle de son mariage en berne ?

Il hocha la tête légèrement. Il avait entendu parler de cela. Lysa Arryn. Après des années en tant que Dame du Val, se voir devenir l'invitée d'Harrold Hardyng après avoir perdu ce fils qui aurait était devenu le nouveau seigneur suzerain du Val devait être dur et il avait compati à sa perte comme seul un parent blessé pouvait le faire. Il n'aurait beau jamais connaitre cet enfant qui aurait du naitre, il savait l'attente que cela pouvait être, la joie d'accueillir un enfant, la peine de le perdre. Il y avait quelque chose chez cette femme qui avait résonné en lui et il n'avait pu s'empêcher d'éprouver pour elle, une certaine sympathie qui dépassait le simple respect du à une ancienne suzeraine. « Pauvre homme. Il n'y aurait de quoi se retourner dans sa tombe.  » soupira le chevalier en songeant à Jon Arryn et à sa bienveillance envers ses bannerets. Lui qui été même venu jusqu'à Roches-aux-Runes en apprenant la mort de nLord Yohn. « Il faut dire qu'elle n'a pas été épargnée par la vie. Combien d'enfants a-t-elle perdu déjà ? Sans compter Lord Robin ?  » demanda-t-il comme si cela pouvait expliquer les rumeurs. Croisant les bras sur sa poitrine, il poursuivit. « Je suis parti avant ce genre de réjouissance. Et la nouvelle n'avait pas eut le temps d'atteindre Port-Réal quand j'y suis arrivé. Mais si cela est vrai ... J'espère qu'elle sait ce qu'elle fait.  » Son regard se perdit sur la petite fenêtre. Si les rumeurs disaient vraies, alors Lysa Arryn renouerait bientôt avec les serments du mariage: l'heureux élu ne serait autre que Petyr Baelish, grand argentier du royaume, et seigneur de cette petite maison des Quatre Doigts. « Littlefinger ? Sérieusement ? Je sais qu'ils se connaissent depuis l'enfance et le temps qu'il a passé à Vivesaigues mais ... Je ne pensais pas que ...  » Il ignorait qu'ils avaient gardé de si proches relations après l'extinction de la maison Tully. Après tout, Baelish avait percé à la capitale, se hissant jusqu'aux riches fauteuils du Conseil Restreint du Roi quand à Lady Lysa ... Si son mariage n'avait du que peu la combler - comment aurait-il pu en être autrement quand on mariait une jouvencelle à un homme qui avait l'âge d'être son père ?- elle avait eut la régence de son jeune fils à assurer et il ne lui connaissait pas de voyage à Port-Réal. Quel étrange couple cela formerait-il. « Remarque, cela expliquerait bien des choses: quand je l'ai croisé le lendemain du banquet, elle semblait bien plus enjouée que la veille. Et je doute que ce soit parce que le Roi lui a témoigner de son admiration pour la petite scène qu'elle y a fait.  » Se souvint le blond en un froncement de sourcil. Littlefinger ? Etait-ce un mariage d'amour ? Car la raison aurait eut du mal à vanter les avantages de Lady Lysa pour un homme jusque là demeuré célibataire: Lady Lysa n'était plus de prime jeunesse et n'avait fait qu'enfanter des être fragiles quand ils parvenaient à survivre à sa grossesse. Dr plus, avec sa famille éteinte, elle n'apportait ni terre, ni fortune ... Il songea à la pensée qui l'avait traversé face à cette veuve et mère dévastée: peut être Lord Baelish avait-il eu, comme lui, l'envie de protéger cette femme qui, sans mari, ni famille, devenait un poids pour le nouveau seigneur du Val ? Mais était-il possible qu'un homme comme Petyr Baelish ait une si généreuse grandeur d'âme ?

(c) oxymort



(2.04)


runestone knight (+) To anyone else I’m a young man who has everything: money, freedom a world to explore my leisure, but when i think of that i only feel emptiness, it’s pathetic isn’t it? ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) Empty
MessageSujet: Re: The Maiden dances through the sky, her smiles teach the birds to fly (Ysilla)   The Maiden dances through the sky,  her smiles teach the birds to fly (Ysilla) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
The Maiden dances through the sky, her smiles teach the birds to fly (Ysilla)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Bief :: Villevieille-
Sauter vers: