RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici [FB] Petals and gossip | Jacaerys 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

La MAJ des 5 ans aura lieu le 22/23/24 février ! Pensez à sauver vos rps d'ici là [FB] Petals and gossip | Jacaerys 1960165969

Partagez
 

 [FB] Petals and gossip | Jacaerys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
Elena Forrest
Dame
Valar Dohaeris
[FB] Petals and gossip | Jacaerys Tumblr_nnr02jKpNE1s3ulybo7_250
Ft : aiysha hart
Multi-Compte : la cadette des chouettes, Shoren Mertyns, devenue il y a peu Shoren Cafferen, et la petite louve du Nord, Beth Cassel
Messages : 401
Date d'inscription : 14/04/2019

[FB] Petals and gossip | Jacaerys Empty
MessageSujet: [FB] Petals and gossip | Jacaerys   [FB] Petals and gossip | Jacaerys EmptyMar 19 Nov - 22:14



► Lestival | 301, lune 12, semaine 2
Petals and gossip
Une dernière fois, son regard se pose-t-il sur le miroir, et à la vue de son reflet, un sourire satisfait illumine ce visage de poupée qui l'observe en retour. Mais ce n'est pas seulement ces nouvelles étoffes ou bijoux qui aujourd'hui la vêtissent qui ainsi font sourire cette Rose par alliance. Pas entièrement, du moins. Non, c'est là l'effet qu'ont ces bruits lui provenant depuis en dehors ses appartements. Enfin. Enfin entend-elle de nouveau ces douces mélodies de la cour, là où se mêlent si dissonants rires de certaines dames aux doux murmures de complots. Là où les piques portent pour voile le plus beau des sourires. Tant de lunes les a-t-elle passé au pays des Roses, que celle qui n’est Rose que de nom, doucement s’est sentie flétrir. Loin des intrigues et l'éclat que seulement procure la vie à la Cour, loin de celle qui certainement est sa seule véritable amie, la Tour se sent plus seule que jamais. Mais pour aujourd'hui au moins, pour plusieurs jours même, cette solitude fait partie du passée. Ici, à Lestival, elle se sent dans son élément. Ici, elle se sent revivre la Tour.

« Cherche un mestre pour qu'il envoie un corbeaux à Hautjardin. » se détournant de son miroir, elle fixe une servante se tenant non loin, tout en passant un de ses raffinés bracelets autour de son poignet.
« Bien sûr, Lady Daena. »

Peut-être n'est-elle point aussi triste qu'elle le devrait, d'avoir laissé le petit Mattis à Hautjardin. Non, certainement même. N'est-ce point là ce qu'on attend d'une mère, que son coeur se brise loin de son enfant ? Même l'arrogante lionne semble trouver un cœur lorsque ses enfants sont concernés. Et la voici, la Tour, à jouir, sans remords, des distractions qu'offre ce grand tournoi, alors que son propre fils se trouve à bien des milles d'ici - mais n'y a-t-il pas d'autres manières d'être une bonne mère? S'assurer que l'enfant soit bien entouré et ne manque de rien - après tout, âgé de quelques mois seulement, Mattis a bien plus besoin d'une nourrice que d'une mère. Quand il sera plus grand, elle le formera, comme son propre père a fait avec elle bien des années auparavant. Mais d'ici là, elle n'a point de mal à se contenter pour l'espace de ces longues semaines que dure le voyage à Lestival de rapports réguliers sur les progrès du petit héritier des Roses. Et pourtant, c'est vers la petite Rose que se tournent ses pensées lorsque, quelques minutes plus tard, c’est en direction du terrain de concours qu’elle se dirige - c'est bien peu de temps après son départ. Une nouvelle sans doute bien peu extraordinaire, est-ce là un accomplissement que chaque âme des Sept Royaume réussi dans sa première année de vie. Et pourtant, à sa surprise, son cœur se pince en pensant à une seule vérité: elle n'a pas été là... Mais alors que le bruit de métal parvient à ses oreilles, son menton fièrement se lève : non, elle ne laissera point de telles pensées lui gâcher ce séjour, et encore moins ses retrouvailles avec son amie et sœur. Qui sait, peut-être tout à l’heure les deux cousines pourraient-elles se retrouver dans les estrades du tournoi, riant et commentant les prouesses – entre autres – des chevaliers combattant devant elles dans le sable, comme elles ont pu le faire dans le passé ? Ou même qu'elles rêvassaient d'être un jour elles aussi couronnées Reine de l'Amour Mais si le terrain de joute désormais s’étend devant elle, la princesse, elle, semble encore être aux abonnés absents.

« Va t’enquérir si Margaery est déjà arrivée. » souffle-t-elle à Talisa, qui comme si souvent est dans son ombre, car qui sait, peut-être ne l’a-t-elle juste pas encore aperçu ? Mais au fond d’elle, elle connait déjà la réponse : plus que quiconque, Margaery a toujours eu ce don de sortir de la foule, et ce même sans paraître réellement essayer. Elle a juste une présence qui fait tourner les têtes en sa direction, qui assure qu’on ne manque point sa présence en un lieu. Déçue, elle détourne son regard de l’estrade princière, et, voulant se diriger vers les tribunes pour observer le tournoi en attendant son amie, ne manque de heurter un chevalier qui semble prendre la même direction. « Ser Velaryon. » le salue-t-elle, bien heureuse des heures passées autrefois à chercher de se souvenir des visages de tous les courtisans à la Cour de Rhaegar Targaryen. Bien qu’en vue de ces cheveux si pâles, qui mettent d’avantage encore en valeur ces yeux à la couleur si rare, nul doute n’est possible sur les origines de cet homme. Mais à part cela, elle connait finalement bien mal l’homme se trouvant devant-elle : n’évoluant point dans les mêmes cercles à cette lointaine époque où elle fréquentait encore la Cour, ils ne se sont finalement croisés uniquement de loin. « Est-ce donc là votre manière de vous présenter à une Dame ? » ajoute-t-elle, avec ce sourire qui lui est si particulier, ce sourire mêlant innocence, moquerie et minauderie. « Votre empressement m'honore. » continue-t-elle, de douce voix. Ces petits jeux, ces innocents flirts, tout cela lui a bien manqué ces dernières lunes, lorsqu'elle a eu pour seule compagnie acceptable les deux fils aînés des Roses. Enfin, acceptable... l'un était insupportable, et l'autre si ennuyeux. « Participez-vous également au tournoi, Ser Jacaerys ? »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


No King Above Me
Burning as bright as any man
(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[FB] Petals and gossip | Jacaerys Empty
MessageSujet: Re: [FB] Petals and gossip | Jacaerys   [FB] Petals and gossip | Jacaerys EmptyMer 27 Nov - 16:44



Petals & Gossip
ft. Daena Tyrell

Le tournoi de Lestival rassemblait très certainement une grande partie des seigneurs et combattants du royaume. Il se murmurait que nulle foule n'avait été vue de la sorte depuis les tristes évènements d'Harrenhal, voilà si longtemps. Aujourd'hui, le Conflans ne portait guère l'honneur d'arborer les couleurs du roi. Cela revenait à l'antique demeure des Targaryen de Lestival. Boissons et bonne chère poussaient les seigneurs à rivaliser de ribaudes et les paris allaient long sur le nom du vainqueur. Beaucoup avaient Garlan le Preux en tête ou encore cette Vipère de Martell.

Jacaerys préférait quant à lui flâner dans les bâtiments, échappant ainsi à la pluie mais également aux foules bondées des tentes dressées au bord des terrains de joute. Il n'avait pu s'inscrire à aucune des épreuves mais ne pensait pas le faire. Son vieil ami William s'était jeté dans la mêlée, pour mieux s'y briser un doigt et en sortir avec un large bleu à la gorge. Un prêtre rouge, armé d'une longue épée de feu, avait bien failli lui trancher la jugulaire. Seule la lourde plate du valois l'avait sauvé. Comme à bien des occasions. L'Amiral de Lamarck n'avait point tant le pied terrestre en matière d'escrime et s'il savait aussi bien manier la hache que le piolet et l'épée, il ne faisait pas le poids face aux chevaliers.

Ne considérant n'avoir rien à prouver, il arpentait en ce jour plutôt ensoleillé pour les Terres de l'Orage, le terrain. Il avait fort envie de voir quelques combattants à l'arc et à l'arbalète. Peut être saurait-il convaincre certains des vainqueurs ou des plus prometteurs à s'engager dans son équipage. Les marins en charge de défendre les gréements à l'arc étaient bien payés en comparaison et l'Amiral savait vendre le service de la maison Velaryon. Mais ce fut bien déçu qu'il revint de sa chasse à tête. Son épaisse fourrure de renard roux jeté sur sa tunique rouge, bien différente des couleurs de sa maison, il déambulait dans la foule lorsqu'on l'interpella.

Ce fut le front plissé qu'il se tourna vers la silhouette qu'il venait de frôler. Perdu dans ses pensées, il craignait avoir dérangé une toilette ou bousculer une dame dont le mari, l'amant ou le prétendant défendrait l'honneur. Les épées n'étaient que rarement dégainer dans les tournois en dehors des joutes. Mais les accidents... Eh bien les accidents étaient des accidents. Ce fut avec peine qu'il croisa le regard de Daena Tyrell qu'il baissa aussitôt. Il avait toujours croisé au loin la Dame de Hautjardin et certaines de ses beuveries avec Arslan et William l'avaient vu vanté ses désirs à son égard. La beauté de la Bieffoise était célèbre mais c'était une beauté froide, angoissante à laquelle il craignait de se piquer.

L-L-Lady Daena bafouilla le chevalier avant de reprendre et d'exécuter une parfaite courbette pour se présenter. Mal à l'aise devant l'air faussement minaudant et innocente de la dame, Jacaerys sentit le rouge monter à ses joues et il s'efforça de regarder un point par-dessus l'épaule de la Rose. S'éclaircissant la gorge, il finit par lui répondre d'une petite voix :  Je n'ai pas le plaisir des tournois, ma Dame. Je suis un chevalier de la mer et je n'ai à prouver ma valeur au combat face à nul si ce n'est le Guerrier, le Père et l'Etranger. Il aimait cette Trinité presque mystique associée aux trois figures masculines des Sept. Je ne savais pas que Lord Tyrell serait présent. Appréciez-vous ce retour à la Cour ? Voilà des Lunes que je ne vous ai croisé à Port-Réal, ma Dame.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Elena Forrest
Dame
Valar Dohaeris
[FB] Petals and gossip | Jacaerys Tumblr_nnr02jKpNE1s3ulybo7_250
Ft : aiysha hart
Multi-Compte : la cadette des chouettes, Shoren Mertyns, devenue il y a peu Shoren Cafferen, et la petite louve du Nord, Beth Cassel
Messages : 401
Date d'inscription : 14/04/2019

[FB] Petals and gossip | Jacaerys Empty
MessageSujet: Re: [FB] Petals and gossip | Jacaerys   [FB] Petals and gossip | Jacaerys EmptyLun 16 Déc - 0:31



► Lestival | 301, lune 12, semaine 2
Petals and gossip


« Voilà ce qui est lamentable, Ser Jacaerys, car si vos prouesse au combat égalent votre éloquence, l'on pourrait presque en venir à plaindre vos adversaires. »

Elle se délecte, la Tour, sans pour autant pouvoir dire si, à ce moment précis, c'est d'avantage ce trouble dans la voix du chevalier qui l'amuse, ou d'avantage ce regard si flatteur que ce dernier lui lance. Ah, combien de temps n'a-t-elle point joué ces petits jeux de la Cour, ou même senti le regard admiratif d'un homme se poser sur elle ? Ici, entourés des grands des Sept Royaumes, se sent-elle revivre. Ici, peut-elle se laisser une fois de plus aller à un de ces jeux qu'elle a autrefois tant apprécié, laissant fuser de telles petites moqueries d'une mine si innocente que, bien souvent, ces dernières passent inaperçues ou presque aux yeux de son interlocuteurs. Comme par exemple à ce moment précis, où il tient plus de miracle que le chevalier de la Couronne n'ait fini ses salutations, que d'un sens de la conversation. Enfin, sur ce coup du moins, sa taquinerie est-elle assez peu voilée pour que le chevalier doit certainement la saisir - et en même temps l'espère-t-elle être assez innocente pour que ce dernier point n'en prenne offense.

« Mon époux ne manquerait point un aussi important événement - et à peine avons nous posé pieds à Lestival que les conversations et affaires avec les autres nobles Lords le laissent honteusement délaisser son épouse. M'obligeant à me rendre seule aux joutes - sans nulle personne à mes côtés pour m'expliquer les finesses de ce sport. » Une moue légère accompagne ces paroles, voilant si bien qu'en réalité, chacun des deux époux n'est que trop heureux de cette distance que leur confère un tel événement. Trop longues et nombreuses ont été les lunes confinées à Hautjardin depuis leur mariage - car depuis bien des années, les deux cousins se sont bien moins portés loin l'un de l'autre. Point sont-ils fait pour s'entendre - mais aux yeux de leur familles respectives, cela n'a-t-il été qu'un insignifiant détail lors de l'arrangement de leurs noces. Si bien que désormais, pour le bien du Bief, doivent-ils prétendre s'apprécier - ou du moins de former un couple uni. « Mais peut-être puis-je compter sur votre esprit de chevalerie pour me tenir compagnie un peu ? Vous pourriez peut-être m'aider à apercevoir les plus fins manœuvres des combattants. Et m'expliquer au passage comment l'on peut-être un chevalier des mers, car je dois bien avouer ne jamais avoir entendu une telle expression - et le principe semble m'éluder. » continue-t-elle sur le ton de la minauderie.

Elle doit bien avouer, la Tour, qu'elle apprécie ces petites attentions à son égard que, par mégarde, le chevalier au sang valyrien laisse échapper. Comme par exemple le fait qu'il semble avoir remarqué son absence de la Cour durant les lunes passées. Depuis plus plus d'un an déjà, pour être exacte. Près de deux interminables années, si loin de la Cour et de ses intrigues... Deux années où ce n'est certainement point de Willos qu'elle a reçu de telles attentions, loin de là même.

« Mais je dois avouer que cela fait plaisir de revenir à la Cour. Hautjardin est des plus plaisants, mais bien... calme comparé à la vie qu'a été mienne à Port Réal aux côtés de la Princesse Margaery. Mais cela doit vous paraître être un bien vain discours, Ser Jacaerys. »

Après tout, ne manque-t-elle de rien à Hautjardin, et la présence de la Reine des Epines certainement est bien plus distraction que celle d'une dizaine de courtisans du moins, a-t-elle bien plus de répondant que bon nombre d'entre eux réunis - et pour cet esprit et langue affûtés la Tour l'admire-t-elle tout autant qu'elle la craint par moment. Mais ce n'est point la présence de cette dernière qui saura faire paraître Hautjardin moins isolée.

« Mais ainsi, avez-vous remarqué mon absence, Ser Jacaerys ? » lance-t-elle sur un ton innocent, alors qu'un léger clignement d'yeux accompagne ces paroles. Décidemment, cette rencontre furtive promet bien d'être bien plus amusante qu'elle ne l'aurait pensé au premier abord.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


No King Above Me
Burning as bright as any man
(c)flotsam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[FB] Petals and gossip | Jacaerys Empty
MessageSujet: Re: [FB] Petals and gossip | Jacaerys   [FB] Petals and gossip | Jacaerys Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] Petals and gossip | Jacaerys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: