RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici Visages familiers - Jacaerys x Maerie 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !
En ces périodes de fêtes, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

Partagez
 

 Visages familiers - Jacaerys x Maerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie EmptyMer 24 Juil - 21:44

Visages familiers

Des confidences sur l'oreiller



Jacaerys & Maerie

Maerie était nue. Assise au milieu d’une bassine d’eau, elle posait ses doigts à la surface, glissait ainsi, et puis enfonçait brusquement ses mains dans son bain, projetant l’eau sur sa poitrine, son visage, et puis en dehors. Elle faisait cela depuis un moment déjà, et une petite flaque avait commencé à se former autour du bac de bois. Elle frissonnait d’être immobile dans l’eau devenue froide, et pourtant, elle restait là. C’est qu’il s’agissait d’un rare moment de repos dans sa journée. C’était l’instant entre deux clients, où elle devait se laver, enlever les traces de luxure de son corps, et s’apprêter pour recevoir les suivantes. Alors, évidemment, qu’elle préférait rester patauger ici, et elle le faisait aussi longtemps qu’elle le pouvait.

Inévitablement cependant, la voix grave de la patronne finissait par scander son nom. Elle le criait depuis le rez-de-chaussée, et l’appel était teinté d’impatience. Aujourd’hui ne dérogeait pas, et un « Maerie ! » hurlé avait traversé les murs, grimpé l’escalier, s’était glissé jusqu’aux oreilles de l’adolescente. Elle avait soufflé, un air de oh-mais-laisse-moi-tranquille, mais s’était rapidement levée. C’est qu’elle avait noté l’excitation dans la voix de sa mère adoptive, signe qu’un client plus intéressant que les autres venait de franchir la porte du bordel.

Elle sèche son corps, rapidement, mal, et la tunique d’un vert d’eau colle à la peau quand elle l’enfile. La robe est coupée dans un tissu fluide, qui glisse sur ses courbes, jusqu’aux chevilles. Faussement prude, car le décolleté est abyssal, et la ceinture trop peu serrée autour des hanches pour être vouée à rester ici longtemps. Maerie descend l’escalier en se démêlant les cheveux encore mouillés à la hâte, parvient à les dompter dans une tresse ramenée vers l’avant, et c’est ainsi qu’elle se présente à toi.

Elle te reconnaît dès qu’elle peut t’apercevoir, et un sourire réjouit fend son visage. Tu es un de ses habitués, et chevalier, de surcroît. Un invité de choix ; et puis, tu payes bien. Elle s’approche, regard mutin levé vers toi, te salue d’un « Messire » doublé d’une petite courbette ; une jambe devant l’autre, pliée. Elle n’a aucune idée des codes qu’il convient d’adopter, alors elle fait avec ce qu’elle a, et puis s’en amuse, joue. Et enfin, elle te demande, en tendant la main vers toi ; « Tu viens ? ».


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Re: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie EmptyDim 28 Juil - 21:48



Visages familiers
ft. Maerie



Jacaerys avait la bouche sèche en faisant avancer sa monture dans les rues de Port-Réal. Ce n'était pas les venelles infâmes de Culpucier ou les remparts envahis par des bidonvilles insalubres mais le chevalier n'avait jamais été à l'aise dans les foules. Il ne pouvait s'empêcher de jeter un coup d'oeil autour de lui. C'était comme si le bas-peuple savait ce que le valyrien venait faire ici. Et qu'ils moquaient de lui. Suivi de près par Arslan, il ne pouvait s'empêcher de se sentir honteux.

Pourtant, il se savait parfaitement dans son droit. C'était le seigneur Celtigar qui lui avait fait découvrir les joies de la chair. Non pas le vénérable vieil homme mais une de ses servantes, une fille maigrelette mais au jolie visage et peu farouche. Il l'avait envoyé dans la couche de son écuyer un soir de pleine lune et le jeune homme n'avait su quoi faire et ressentir alors qu'elle le chevauchait. Mais les pensées chastes s'étaient bien vite envolées. Le lendemain soir, c'était Jacaerys qui se glissait dans la couche de la servante.

Intégré en tant que chevalier dans la flotte de son père, le jeune homme n'avait jamais pris goût aux prostituées. Ces expériences sexuelles s'étaient faites de manière décousue, souvent des femmes au  physique plutôt léger, loin des grosses servantes que beaucoup de marins affectionnaient. Enfin jusqu'à connaître les fameux bordels tenus par Littlefinger. Cela ne faisait que quelques lunes qu'il y avait mis les pieds. A la fin de la troisième lune, William avait décidé de faire sortir Jacaerys d'une profonde phase de dépression. Il avait goûter à une femme, une seule. Et revenait depuis.

Portant son regard sur l'entrée du lupanar, Jacaerys se sentit plus rassuré. Il n'irait jamais dire qu'il aimait, ou simplement connaissait Maerie. Mais il se perdait volontiers dans ses bras. La fausse innocence de la jeune femme l'excitait plus que nécessaire et après lui avoir donné sa semence, il aimait à rester auprès d'elle et lui parler. Moyennant finance. Mais à défaut d'avoir une femme, le chevalier n'était plus seul. Le départ pour Lestival approchant, il avait décidé de s'accorder une quatrième visite, une par mois à vrai dire.

Une fois s'être présenté, il ne put s'empêcher de danser nerveusement sur un pied. Arslan s'était déjà éclipsé vers d'autres établissements plus proches de sa bourse, aussi Jacaerys se retrouvait seul. Il avait fait l'effort de s'habiller d'une tunique bleu, qui mettait en valeur ses yeux, de se tailler la barbe et il avait même mis un peu d'huile parfumées dans ses cheveux tirées en arrière. Ses bottes cavalières était de cuir de qualité tout comme sa ceinture et son fourreau. Il aimait le regard appréciateur de la tenancière et il espérait voir le même éclat dans celui de Maerie.

Lorsque celle-ci apparut, Jacaerys se sentit durci aussitôt et le rouge lui monta aux pommettes. Tout à ses pensées fort peu pieuses, il n'écouta rien de sa présentation et lui prit docilement la main. Ce ne fut qu'arrivé à sa chambre que le chevalier reprit conscience de son environnement. Il ferma d'une main nonchalante la porte puis se porta doucement devant Maerie. Il l'enlaça de ses bras et la serra contre lui. Elle sentait le propre. Rien ne valait plus qu'une femme propre, même à son prix. Entourant son visage de ses deux mains Jacaerys l'embrassa goulûment avant de se presser contre elle :

Je doute à chaque fois de revenir. Mais je ne peux m'empêcher de goûter à ton corps Maerie. Comment vas-tu ? Es-tu disposée à... A faire commerce ?


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Re: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie EmptyLun 29 Juil - 20:23

Visages familiers

Des confidences sur l'oreiller



Jacaerys & Maerie


La porte se referme sur eux, les laissant seuls dans la modeste chambre. Elle est constituée d’une seule pièce, pauvrement meublée. Une vieille coiffeuse en bois ornée d’un miroir terni accueille les maigres possessions de Maerie ; un peigne et une bague bosselée, offerte par un client. Il y a aussi le bac d’eau froide pour les bains, et puis au fond, encadré par deux murs, le lit. Un soin particulier lui a été porté afin de le rendre agréable – et pour cause, c’est bien le meuble le plus utilisé. La structure est en métal, probablement grinçante. Le matelas, bien qu’un peu creusé, demeure confortable. Il est bordé de draps couleur sable et paré de deux oreillers. Au dessus du lit, la seule fenêtre de la pièce est ouverte, et le vent tiède qui s’y engouffre fait tanguer les rideaux.

Elle a envie de faire une blague, du genre je-te-fais-pas-visiter, mais déjà tu l’as attirée à toi. Déjà, ses lèvres entrouvertes sont scellées aux tiennes. Et elle est collée contre ton corps, et elle te sent, dur, et elle te rend ton baiser, plus fort, pour te sentir encore. Ses doigts s’accrochent à ta tunique, la tire doucement vers le haut pour te l’enlever, un bras après l’autre. Elle le fait en te regardant, t’écoute parler. Quand l’étoffe est au sol, te répondre en parcourant ton torse nu de ses doigts « Je vais bien. Je suis contente de te revoir » - sincèrement contente de te revoir, toi et tes cerfs d’argent. Elle ne répond pas à ta dernière question, pas en mots tout du moins ; son sourire entendu parle pour elle. « Viens, allonge toi » qu’elle te guide en reprenant ta main, t’amène près du lit. Et elle s’agenouille près de toi, enlève tes chaussures, tes bas. Elle s’assure que tu la regardes, que tes yeux glissent sur son visage et sur son corps, s’arrêtent sur la poitrine qui se devine.

Ce n’est que lorsque tu es entièrement nu qu’elle s’écarte de toi, et le sourire est plus franc, plus joueur, alors qu’elle se redresse. « De quoi as-tu envie ? » Qu’elle te demande doucement alors que ses mains parcourent maintenant son propre corps. Les doigts touchent la ceinture, dénouent le lien. La tunique s’ouvre, et en un instant, en un mouvement d’épaule, elle glisse, sans un bruit, sur la peau. Jusqu’au sol.  

DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Re: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie EmptyMer 31 Juil - 14:44



Visages familiers
ft. Maerie



Avant d'avoir esquisser le moindre geste, Jacaerys se laisse porter jusqu'au lit par la prostituée. Il n'était pas un homme qui aimait prendre par la force ou se sentir dominant. Mais il y'avait quelque de terriblement excitant dans la façon qu'avait Maerie de se tenir. Le chevalier était grisé par la vue de sa délicate nuque, son cou d'ivoire et la naissance des seins qu'il pouvait apercevoir au rythme de ses mouvements. Être simplement servi et déshabillé par ces délicates mains donner une sensation de bien-être et de plénitude qui le rassurait et l'effrayait.

Etait-ce là de l'amour ou un simple appétit sexuel ? Jacaerys doutait bien que les sentiments n'y étaient pour rien. Il ne connaissait pas Maerie, si c'était son réel nom et non un emprunt pour son métier. Mais elle l'écoutait, certes contre espèce sonnante et trébuchante. Et sa solitude était moins lourde, comme si le brouillard qui l'entourait se dissiper. Alors que son corps réagissait enfin, le chevalier se promit de trouver une épouse et non plus vivre dans l'insalubrité des relations payées.

De ce que j'ai envie... Je pense rien de...

Jacaerys resta bouche bée, surpris par le geste de Maerie.

Oh par les Sept, Jacaerys bouillonnait d'idées. Mais être pris en bouche ou utiliser d'autres voies d'entrée que celles donnée par les dieux étaient des pensées infamantes. Sans être un bigot religieux à l'image de Ser Hastif et de son Escadron Sacré, il y'avait des choses que Jacaerys n'oserait jamais demander à une femme, même payée d'or. Il n'était ici que pour soulager un besoin de compagnie. Et d'une oreille attentive mais qui oublierait bien vite le sujet de conversation amené.

Je te laisse prendre la barre. finit par répondre Jacaerys avec un sourire coquin et complice à l'attention de Maerie.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Re: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie EmptyMer 31 Juil - 18:58

Visages familiers

Des confidences sur l'oreiller



Jacaerys & Maerie

Le vent qui pénètre dans la pièce caresse les peaux nues, les visages qui s’observent. Le corps dénudé frissonne d’être ainsi révélé, bref tremblement qui parcourt la silhouette, fait pointer les seins. Elle le sent à peine, Maerie. Son regard est fixé sur toi, qui sembles si étonné qu’une prostituée se déshabille. Ses joues se gonflent, tentent de contenir le rire, qui s’échappe finalement dans un pouffement bruyant. Elle aime ton trouble, tes mots bafouillés. Elle aime voir le désir qu’elle suscite chez toi et aime encore davantage se moquer. « Tu serais moins surpris si tu venais plus souvent me voir » qu’elle te glisse en riant. Et elle tourne sur elle-même, pas de danse improvisé, te présente chaque face de sa personne, s’arrête de dos puis se retourne dans un sourire. Et enfin, elle s’approche de toi.



DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Re: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie EmptyVen 2 Aoû - 20:50



Visages familiers
ft. Maerie





Jacaerys s'éveilla. Ses cheveux étaient mouillés de ses efforts et Maerie simplement dans ses bras, aussi nue que le jour de sa naissance. Il n'avait guère dû s'endormir plus de quelques secondes. Il aimait garder dans ses bras la jeune prostituée. Le sentiment de sécurité qu'elle apportait adoucissait sa vie. Et pimentait sacrément ses dépenses personnelles... Secouant la tête, l'amiral chassa une telle pensée et caressa l'épaisse chevelure de son amante.

Je dois partir à Lestival. dit-il dans un souffle avant de se rendre compte d'un détail. Toute humble fut ses origines, Maerie ne devait pas savoir ce qui se tramait loin dans le sud, au coeur des Terres de l'Orage. Le roi organise un tournoi. L'un des plus grands tournois que les Sept Couronne auront vu. Ce serait presque une première après Harrenhal... Jacaerys était trop jeune pour s'en rappeler. Mais il écoutait avec plaisir les histoires de son père et de Lord Velaryon à ce sujet. Même le vieil acariâtre de Celtigar qu'il avait servi en parler encore. Je ne compte pas jouter. Je suis un homme de... Attends. Tu te rappelles de ce que je fais ? demanda soudain l'amiral, pris d'un doute.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Re: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie EmptySam 3 Aoû - 16:30

Visages familiers

Des confidences sur l'oreiller



Jacaerys & Maerie



Tu sursautes, comme celui qui revient à lui juste avant de passer la frontière du sommeil. Elle le sent, parce qu’elle t’enroule d’un bras, et sa tête est posée sur toi. Elle t’écoute, l’esprit brumeux, parler de tournoi et des contrées qu’elle ne connaît pas. Elle t’écoute d’une oreille, retient juste que « Tu pars ? Longtemps ? »  Peut-être que tu comprends, qu’elle n’est pas très concentrée sur tes tourments, parce que tu lui poses une question. Une vérification, plutôt. « Bien sûr que je sais ce que tu fais » qu’elle se redresse légèrement en arborant un air outré. « Tu... » Les doigts se baladent sur ton torse alors qu’elle réfléchit « Tu as un bateau ! » qu’elle répond avec un sourire innocent pour se faire pardonner d’avoir oublié le reste.


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Re: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie EmptyMar 6 Aoû - 10:17



Visages familiers
ft. Maerie



Le chevalier hésitait entre être vexé par l'oubli de la jeune femme ou au contraire en être satisfait. Il lui semblait avoir été... des plus plaisants. Certes, il lui était impossible de le vérifier mais elle avait été différente des autres fois. Plus réceptive, presque tendre. Généralement, son habitude de rester dans ses bras était plus raide comme si l'appel de l'argent rappelait sans cesse à son corps de se tenir prêt. La langueur qui affectait Maerie flattait Jacaerys. Plus qu'il n'aurait voulu l'admettre. Et puis elle se rappelait bien qu'il possédait un navire non ?

Un bateau ? ricana le marin en plongeant son nez dans les cheveux de Maerie pour lui embrasser le haut du crâne. Je suis l'Amiral de Lamarck, de la maison Velaryon. Tu ne l'avais pas seulement remarqué avec mon physique ? Grand, pâle, yeux étranges comme une améthyste et des cheveux d'argent plus pur que notre monnaie. Non ?

Elle ne connaissait peut être pas l'origine de son aspect si particulier. Aegon le Conquérant et son physique appartenaient à la légende et la prostituée n'avait peut être jamais aperçu le roi ou son frère, pourtant exemple éclatant. Jacaerys se décida à lui expliquer : Je suis un Valyrien. Ma race vient d'au-delà le Détroit de l'antique Valyria. Nous avons dominé une large partie du monde connu grâce aux dragons jusqu'au Fléau. Par chance, ma maison a suivi les Targaryen voilà près de quatre cent ans et a pris pied sur Lamarck. Au fil des siècles, nous avons su préserver notre sang et garder le glorieux physique de nos ancêtres.

Bougeant légèrement dans le lit, le chevalier ne put s'empêcher de se rendre que ses paroles n'étaient pas des plus claires. Il caressa un sein du dos de la main puis l'engloba dans sa main pour mieux taquiner sa pointe. Il est toujours des physiques agréables au-delà des valyrien. lança-t-il à Maerie avec un éclat de rire avant de l'embrasser à pleine bouche. Pour répondre à ta question : oui je vais partir. Un moment. Quelques lunes je pense. Pourquoi ? Je vais te manquer ? demanda-t-il en haussant les sourcils et avec un sourire cynique, connaissant déjà tout deux la réponse négative.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Re: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie EmptySam 17 Aoû - 16:52

Visages familiers

Des confidences sur l'oreiller



Jacaerys & Maerie


L’illusion ne tient pas un instant, et pourtant tu ne lui en tiens guère rigueur.  « Amiral, voilà » qu’elle répète après toi d’un air ingénu de bonne élève.  La candeur est simulée, cependant, et la bouche trop étirée – trop entrouverte – pour ne vouloir goûter qu’au savoir. Elle absorbe tes mots pourtant, apprend sagement la leçon. Avait-elle remarqué ton physique particulier ? Oui, mais rien n’empêchait de davantage en profiter ; « Laisse-moi mieux te regarder » dit d’un ton déterminé, avant de pivoter.

Elle t’enjambe. Ses jambes au-dessus des tiennes, son ventre contre le tien. Et elle sent ton membre encore brulant rassasié de plaisir se blottir entre ses cuisses. Maerie se redresse un peu, et ses seins frôlent ton torse, le touche à peine. Elle n’y prête aucune attention, tout occupée à laisser glisser sa main dans tes cheveux, et ses doigts sur ton visage, tes épaules,  pendant que tu continues de parler. « Des dragons » qu’elle murmure à ta suite, définitivement très impressionnée par ce que tu laisses deviner de tes aïeux. « Et comment vous préservez votre sang ? Tu vas devoir te marier avec une princesse qui a les mêmes yeux que toi ? » Qu’elle demande. Et en le disant, elle sent au fond du cœur, bien enfoui dans le corps, une piqure vive d’un sentiment nouveau – jalousie.

Mais ce désagréable picotement disparaît vite. Elle l’a déjà oublié ; la voilà maintenant qui glousse sous tes caresses en se débattant mollement. Elle ne répond pas tout de suite à ta dernière question, laisse passer quelques secondes. Elle s’allonge sur toi, sa poitrine s’écrasant sur ta peau, met ses mains l’une sur l’autre, sous son menton. Et, en te regardant, un sourire trop mutin pour que tu n’y perçoives pas de l’ironie ; « Beaucoup ; je vais terriblement m’ennuyer sans toi ».


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Re: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie EmptySam 12 Oct - 12:33



Visages familiers
ft. Maerie



La question du mariage. Le coeur de Jacaerys se serra à cette mention et le chevalier resta silencieux de longues minutes durant. Il n'avait pas voulu que la conversation s'oriente dans cette direction. Cela faisait remonter en lui de délicats souvenirs et toute la culpabilité de venir trouver la chaleur humaine dans les bras d'une prostituée. L'Amiral avait toujours su qu'il devait se marier. Il avait la chance d'avoir un physique de pur valyrien sans une once du sang bâtard qui coulait pourtant dans ses veines. Garder une lignée totalement propre de toute influence étrangère avait été impossible. Certains de ses cousins avaient des yeux plus bleus que violets, certains la peau hâlée comparée à l'albâtre des pur-sang. L'une d'entre elle avait même les cheveux noirs. A vrai dire sa très lointaine cousine Rhaenys était un pur exemple de ce... sacrilège.

En termes simples, la question du mariage n'effrayait pas Jacaerys. Elle le terrifiait. Bercé par ses histoires, ses romances qu'il lisait presque en cachette avec un plaisir coupable dans sa cabine, le chevalier se prenait parfois à rêver d'un mariage d'amour. Puis le devoir se rappelait à lui. Il était un Velaryon, il se devait d'avoir une belle union. Puis enfin son statut. Il était un marin par les Sept ! Quelle femme lui conviendrait alors qu'il traînait la réputation maudite de ce corps de métier ? Jacaerys n'avait jamais eu de femme dans chaque port de Westeros ou d'Essos. Mais qui pouvait prouver sa bonne volonté ?

L'Amiral s'ébroua en se rendant compte d'avoir ignorer la dernière question de Maerie. Il baissa son regard vers elle, son regard mutin, son sourire sensuel. Elle n'était qu'une prostituée par la Mère ! Comment pouvait-il goûter à la luxure dans ses bras ? Il la repoussa délicatement et s'assit sur le bord de lit. Après avoir passé sa main dans ses boucles encore humide de ses efforts, Jacaerys la regarda à nouveau. Il était dégoûté de son comportement, comme chaque fois après coup. Et pourtant. Il aimait la vivacité d'esprit de Maerie. Mais cela devait s'arrêter. Aussi préféra-t-il lui mentir malgré son regard qui hurlait la vérité :

Tu ne me manqueras pas Maerie. Tu es très bonne. L'une des meilleures que j'ai connu. Mais je suis ici simplement pour affaire. Je sais que je ne suis qu'un autre client... Et tu as raison. Il me faut trouver une belle princesse aux yeux clairs. Peut être une beauté aux lèvres pleines de Dorne ? Ou une poupée de porcelaine du Bief ? A moins que je ne préfère les cheveux ardents du Nord... finit par ajouter par pur plaisir de taquiner son amante.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty
MessageSujet: Re: Visages familiers - Jacaerys x Maerie   Visages familiers - Jacaerys x Maerie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Visages familiers - Jacaerys x Maerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: