RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief ! 50 pts à la clé !

La MAJ des 5 ans aura lieu le 22/23/24 février ! Pensez à sauver vos rps d'ici là [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] 1960165969
-60%
Le deal à ne pas rater :
Souris Gaming sans Fil – Corsair DARK CORE RGB Special Edition ...
59.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Yarwyck
Messages : 1048
Date d'inscription : 05/05/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyMer 10 Juil - 3:21


Elinor Costayne & Jorah Mormont
An 299, lune 11



Au son des sabots de son tout nouveau destrier, Jorah dépassa la place Poissarde en direction du grand Septuaire. La promenade de la Rivière n’était pas longue à parcourir à cheval mais le chemin lui paraissait pourtant durer. L’homme qu’il accompagnait n’était pas étranger à ce phénomène. Lord Leyton Hightower, Main du Roi et Seigneur de Villevieille, semblait peu décidé à agrémenter leur route d’une conversation, les lèvres serrées en une expression rageuse. Le Mormont n’ignorait pas qu’il avait mandé sans succès un autre chevalier pour l’escorter , et il pouvait aisément le comprendre. Lui-même aurait donné cher pour ne pas se tenir en sa présence. Il percevait sans mal le malaise des gardes Hightower qui complétaient leur procession, tant l’ambiance était pesante, mais le Chevalier conservait malgré tout un masque neutre. Sa propre nervosité n’était perceptible qu’au travers de celle de son destrier. Les ordres du Roi étaient ainsi fait. Il avait été assigné à la protection de son beau-père -si il pouvait encore le considérer comme tel- pour une courte durée et en l’absence de sa propre épée-lige ou d’un autre chevalier disponible, il s’y attelait comme il le devait.

Son retour à Westeros était pour l’Ours déchu une véritable bénédiction des Anciens. La grâce du Roi lui avait permit de retrouver une place de choix à Port-Real. Ce dernier ne s’était pas seulement contenté de lui accorder le pardon nécessaire à son retour, il lui avait accordé une légitimité à sa présence, l’affectant à son service. De ce fait, Jorah était amené à accompagner son souverain dans ses déplacements, lorsque la seule simple présence de Baristan Selmy était insuffisante, mais il était également assigné à la protection de divers membres de la Cour au besoin. Pourtant, ce rôle ne suffisait pas à effacer son passé et l’image que pouvait en avoir la noblesse. Et surtout pas de la part d’un homme tel que Lord Leyton, qui avait été personnellement affecté par l’exil du Mormont, et dont la rancœur n’avait d’égal que celle qu’il portait à sa propre fille de n’être point revenue auprès des siens. Si bien qu’il arrivait souvent au Chevalier d’être confronté à ce genre de réaction à son encontre, d’autant que son retour était encore tout récent.

La vue du Dôme de cristal et d’or, entouré de ses sept tours, fut un réel soulagement pour Jorah. Pressant l’allure inconsciemment, faisant renâcler la bête encore récalcitrante qui le portait, il prit la tête du convoi jusqu’à apercevoir distinctement la statut de Baelor le Bienheureux. Il atteignit la grande place de marbre le premier, scrutant instinctivement les badauds à la recherche du moindre danger, bientôt rejoint par le reste du groupe. Comme à son habitude, la place était envahie par la foule. Il s’apprêtait à poser pied à terre quand son étalon ne l’entendit pas de cette oreille. D’un écart sur le côté, essayant d’échapper à la prise de son cavalier, il commença à se cabrer manquant de renverser quelqu’un. Habitué aux purs-sangs originaires d’Essos, Jorah resserra prestement sa prise sur les rênes, pressant les flancs avec ses jambes pour éviter d’être désarçonné.

« Ola ! Du calme ! » prononça-t-il à l’intention de la bête dont il réussi à reprendre le contrôle en quelques secondes, continuant de lui parler pour l’apaiser, « Tout doux, mon beau, tout doux. »

Il sauta à terre, maintenant la bride d’une poigne ferme, et flatta l’encolure de l’animal à la robe noire qui renâcla de plus bel, affolé par la foule. Pendant ce temps, Lord Leyton avait déjà descellé et prenait la direction du Septuaire non sans lui avoir jeté un regard de franc dégoût au passage. Deux de ses gardes l’accompagnèrent tandis qu’un autre lui transmis le message d’un regard : il n’était pas le bienvenue à l’intérieur. Jorah acquiesça d’un signe de tête sec, et tandis qu’ils se dirigeaient tous vers le lieu sacré, lui se tourna vers la personne qu’il avait bien failli renverser. Son regard tomba sur une jeune femme brune, une lady à en croire sa tenue et le soin qu’elle avait porté à sa coiffure, bien que dès plus simple. Elle était jeune, mais ne manquait pas de charme, il se devait de le reconnaître. Il s’inclina légèrement devant elle.

« Pardonnez-moi ma Dame. Cet étalon est jeune, lui et moi nous apprivoisons encore. J’espère que vous n’êtes pas blessée ? » s’enquit-il auprès d’elle.

Il l’observa plus attentivement, essayant de distinguer blessure ou détresse, et il lui sembla la reconnaître, sans savoir identifier l’endroit où il avait pu la croiser. Il la dévisagea et curieux, l’interrogea.

« Nous sommes-nous déjà rencontré ? »

Nulle doute qu’une beauté pareille ne s’oubliait pas, il était pourtant bien en peine de mettre un nom sur ce visage. Son regard interrogatif accrocha alors le sien.


- code by lilie -


« Every Man Has A Beast Inside Him, And It Roars When You Put A Sword In His Hand. »
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Elinor Costayne
Dame
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_pyp81o4hfZ1xlhxwjo2_r1_540
Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Aubelia Locke
Messages : 163
Date d'inscription : 24/06/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyMer 10 Juil - 12:38


 

 

 

De notre rencontre ...
An 298, lune 11

 

 
☾☾ Il était commun de dire que les jours se suivaient mais ne se ressemblaient pas. Ce qui était en partie vrai, et en partie faux. Elinor s’en rendait davantage compte depuis qu’elle se trouvait au service de Lady Rhea Hightower à Port-Real. L’endroit était bien plus animé que Trois-Tours…Mais peu de choses extraordinaires s’y passaient. En effet, la plupart de ses journées étaient consacrées aux missions qu’on lui avait confiées, à savoir tenir compagnie  à sa Dame, et garder un œil sur la petite fille de l’époux de celle-ci. Rarement plus. Les jours se suivaient. Et s’ils n’étaient pas tout à fait les mêmes, ils arrivaient à beaucoup se ressembler. Elle avait du temps libre, toutefois. Un temps qu’elle employait à écrire à ses proches ou à lire dans les jardins. Elle avait ses petites habitudes…Mais ce n’était pas en conservant ces habitudes que les héros des histoires qu’elle lisait vivaient leurs aventures. Il fallait un changement. Baelor Hightower l’avait tirée d’un chemin tout tracé en pensant qu’elle pourrait être ses yeux à Port-Real…Mais si c’était un pas en avant, cela ne suffisait pas. Port-Real n’était plus si nouveau et la vie semblait alors la même que partout ailleurs.

Rhea et une autre de ses dames étaient parties en avance au Septuaire de Baelor, ce jour-là, et Elinor avait prévu de les rejoindre peu après. Lady Daena avait malencontreusement fait tomber un bijou dans les jardins, et elle s’était portée volontaire avec une autre jeune dame d’atour, Avy, pour l’aider à le retrouver. Fort heureusement, leur petite chasse n’avait pas duré bien longtemps, le précieux objet ayant fini par être retrouvé. Ainsi, Elinor et Avy avaient pu prendre le chemin du Septuaire.

Elle se trouvait sur la place bondée que surplombait l’édifice lorsqu’arriva Lord Leyton. Si l’époux de sa Dame n’arrivait que maintenant, c’est qu’elles n’étaient pas tellement en retard. Toutefois, l’homme avait l’air contrarié.

Elinor se demandait ce qui pouvait bien être la source d’une si méchante humeur lorsqu’un cheval non loin, déstabilisé par le monde présent, se mit à paniquer.

Par réflexe, la jeune femme fit quelques pas en arrière, bousculant au passage une vieille femme qui râla et qu’elle pria de bien vouloir l’excuser pour sa maladresse.

Bien vite le cavalier maîtrisa sa monture, lui parlant doucement afin de l’apaiser. Et alors que la jeune femme allait repartir à la suite d’Avy comme si de rien n’était, l’homme descendit, maintenant toujours la bride tandis que Leyton poursuivait en lui jetant un regard peu sympathique.

-Pardonnez-moi ma Dame. Lui dit l’homme en s’inclinant devant elle. Cet étalon est jeune, lui et moi nous apprivoisons encore. J’espère que vous n’êtes pas blessée ?

S’arrêtant dans son élan, Elinor lui adressa un sourire aimable, signe qu’elle n’avait rien.

-Non, je vais bien. Je vous en remercie. Plus de peur que de mal.

Il était fort courtois de sa part de s’enquérir de son état. D’autres ne se seraient pas embêtés avec cela. Mais elle allait bien. Vraiment.

La regardant un instant, il lui demanda :

-Nous sommes-nous déjà rencontré ?

Ce qui l’étonna fortement. Le regardant à son tour un peu plus attentivement, elle fronça légèrement les sourcils, cherchant en sa mémoire s’il lui disait quelque chose.

Il était grand, âgé d’une quarantaine d’année, probablement, blond et plutôt agréable de visage, l'air aimable...Mais elle était sûre de ne jamais l'avoir rencontré auparavant. Elle s'en serait probablement souvenue, sinon.

-Je ne crois pas, non. Fut-elle au regret de lui dire.

Elle jeta un coup d'oeil sur Lord Leyton qui était déjà bien plus loin. Elle se rappela le regard qu'il avait lancé à ce chevalier qui faisait pourtant partie de son escorte. Qu'est-ce qui lui avait valu une telle marque de mépris?



 
CODAGE PAR AMATIS


 


Still light, Still hope

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Yarwyck
Messages : 1048
Date d'inscription : 05/05/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyMer 24 Juil - 0:17


Elinor Costayne & Jorah Mormont
An 299, lune 11



La réponse négative de la jeune femme eut le don de désarçonner le chevalier un bref instant. Ah non, vraiment ? S’ils ne s’étaient jamais rencontrés, il avait probablement confondu. Pourtant, l’impression de déjà vu persistait et il continua de la dévisager, cherchant dans sa mémoire. Alors qu’il se rendit compte de l’impolitesse que cela représentait, il détourna les yeux en même temps qu’elle le fit, avant de les reporter de nouveau sur son visage alors qu’elle-même regardait ailleurs. Il était pourtant certain de l’avoir déjà croisé auparavant. Elle le regarda à nouveau et brisant le silence qui s’était installé, il lui répondit enfin.

« J’avais cru que peut-être nous étions-nous déjà croisé au Donjon Rouge, mais je dois confondre. Excusez mon audace. »

A ses côtés, son cheval fit un nouvel écart qu’il retint d’une main ferme. Il entreprit de continuer à en caresser l’encolure afin de le rassurer. La foule grossissait à vue d’œil, débordant des rues et ruelles alentours. Les badauds se massaient vers l’entrée du Septuaire, annonçant le début imminent de l’office, et leur présence faisait obstacle à la bonne marche du groupe. Les soldats Hightower restés pour surveiller les chevaux s’étaient écartés de l’agitation, avec raison. Jorah, lui, se contenta de rester-là, happé par sa conversation avec la jeune femme brune qu’il venait de manquer renverser.

Son regard suivit la direction qu’avait prit celui de la jeune noble quelques secondes auparavant et la vision rigide de Leyton Hightower au loin lui arracha un maigre sourire qu’il partagea avec elle. Visiblement, le comportement de la Main lui provoquait quelques questionnements. Cela ne l’étonnait guère au vue de l’air pincé qu’il présentait alors. Jorah aurait pu ne pas relever mais le silence promettait de devenir gênant et l’interrogation évidente de la jeune femme le poussa à commenter.

« Un homme fort sympathique. » s’amusa-t-il avant de poursuivre, « J’imagine que vous connaissez Lord Leyton Hightower, au moins de nom. Il ne se comporte pas ainsi avec tout le monde, rassurez-vous. Il est peu probable qu’il vous gratifie du même regard si vous veniez à le rencontrer. »

Main du Roi depuis des années, il était fort probable qu’elle en est déjà entendu parlé. Il n’irait pas jusqu’à lui expliquer l’offense qu’il lui avait faite, expliquant son comportement à son égard, pour faire la conversation cependant. Il se contenta donc d’un maigre sourire. Il n’eut pas le temps d’ajouter quoique se soit qu’un léger mouvement de foule amorça de les bousculer, les rapprochant l’un vers l’autre alors que son cheval se remit à paniquer de plus bel. Désireux de leur éviter un accident, il l’attrapa par le bras afin de l’empêcher de tomber. Les guidant elle et son destrier un peu à l’écart, il finit par la lâcher lorsqu’ils purent s’extraire du chassé-croisé des badauds.

« Décidément, ma présence ne vous réussi pas. » dit-il d’un ton d’excuse, « Peut-être devriez-vous rejoindre votre amie avant qu’il ne vous arrive malheur. »

Jetant un regard au alentour à sa recherche, cette dernière semblait avoir disparu. Nul trace d’elle à l’horizon. Néanmoins, il y avait prêté peu d’attention, aussi aurait-elle pu se trouver parmi la foule qu’il aurait bien été incapable de l’identifier. Il reporta son attention sur la jeune Lady qu’il gratifia d’un nouveau sourire d’excuse.

« Pardonnez-moi, je vous ai retardé et fait perdre sa trace. Vous vous rendiez à l’office, il me semble. »

Il avait du temps devant lui, n’assistant pas à la messe donné dans le grand Septuraire, auquel se rendait Lord Leyton. Les Sept ne lui parlaient pas plus que le Maitre de la Lumière et son attachement aux Anciens restait encore anecdotique en l'absence d'un Barral pour se recueillir. Il avait autant envie d'accompagner Lord Leyton de son plein grès qu'il n'était le bienvenue à ses côtés. Aussi, il resterait là à attendre patiemment. Ce n’était certainement pas le cas de la jeune Lady, toutefois. Les cloches annonçant le début de l’office se mirent alors à retentir.


- code by lilie -


« Every Man Has A Beast Inside Him, And It Roars When You Put A Sword In His Hand. »
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Elinor Costayne
Dame
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_pyp81o4hfZ1xlhxwjo2_r1_540
Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Aubelia Locke
Messages : 163
Date d'inscription : 24/06/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyMer 24 Juil - 15:23


 

 

 

De notre rencontre ...
An 298, lune 11

 

 
☾☾ Le chevalier lui demanda s'ils ne s'étaient pas déjà rencontrés, mais Elinor ne put répondre positivement. L'homme s'excusa alors platement de sa méprise.

-J’avais cru que peut-être nous étions-nous déjà croisé au Donjon Rouge, mais je dois confondre. Excusez mon audace.

Son cheval ne semblait pas vraiment à l'aise en pleine ville entouré de gens qui filaient en une même direction mais l'homme parvint à le retenir une nouvelle fois afin que nul ne soit blessé. Il avait une façon de faire plutôt douce et assurée.

Lui adressant un nouveau sourire, Elinor tempéra son propos précédent.

-Il est possible que vous m'y ayiez apperçue sans que je ne vous aie vu. Il y a tellement de monde à la cour.


Vrai. En plus de la famille royale, on pouvait y trouver les membres du conseil restreint, leurs propres familles, ceux qui les suivaient, les servant et assurant leur sécurité, la garde, les serviteurs du palais, ainsi que bon nombre de nobles ayant l'intention de bien se faire voir auprès du roi et de sa famille afin d'en tirer avantage.

Lord Leyton Hightower était la Main du roi et le suzerain direct de la maison Costayne. Une personne que tous devaient respecter, et particulièrement elle et les siens. Remarquant le regard qu'il avait adressé à celui qui lui avait évité l'accident, elle s'était alors interrogé. Les Hightower étaient conscients de leur statut et avaient coutume de jeter des regards hautains à presque tous, mais jamais encore elle n'avait vu le Lord jeter un regard aussi méprisant à quelqu'un.

Le chevalier avait dû remarquer son air intrigué car il expliqua:

-Un homme fort sympathique. J’imagine que vous connaissez Lord Leyton Hightower, au moins de nom. Il ne se comporte pas ainsi avec tout le monde, rassurez-vous. Il est peu probable qu’il vous gratifie du même regard si vous veniez à le rencontrer.

Elinor laissa échapper un soupire.

-S'il daigne me gratifier d'un regard quelconque. Les Hightower sont des gens...plutôt spéciaux. Enfin, je leur dois beaucoup. En plus de mon allégeance familiale. Sans Baelor Hightower, jamais je n'aurais pu poser le pied dans la capitale.

Après tout, elle n'était que la dernière fille de l'un de ses vassaux. Une enfant même pas bonne à marier. Une fille qui aurait probablement fini septa si son fils Baelor n'avait pas trouvé bon de la placer au service de sa belle-mère...Et cela pourquoi? Pour garder un oeil sur sa fille qui l'avait déja rendu furieux par son inconduite.

Lord Leyton la voyait donc sûrement comme un ornement dans les parages de son épouse. Comme faisant partie du mobilier. Ou au mieux, comme un petit chaton.

Les mouvements alentour se faisaient plus pressants, les rapprochant involontairement l'un de l'autre. Mais Elinor n'eut pas à rougir de la situation. Pas le temps. Afin d'éviter qu'il ne leur arrive quelque chose, il lui prit le bras afin de l'emmener plus à l'ecart où il n'y avait pas de mouvement. Ce genre de contact n'était pas commun pour la demoiselle, personne n'ayant généralement assez d'audace pour la toucher sans son approbation...Mais la situation l'imposait.

Lorsqu'ils ne furent plus dans le sillage de la foule, il rompit le contact.

-Merci.Lui dit-elle alors, reconnaissante de les avoir sortis de ce courant oppressant qu'elle n'appréciait guère.

Le chevalier s'excusa toutefois encore.

-Décidément, ma présence ne vous réussi pas. Peut-être devriez-vous rejoindre votre amie avant qu’il ne vous arrive malheur.


Plaçant une main au-dessus de son front et plissant les yeux, la jeune Lady essaya de chercher Avy. Mais elle ne fut en mesure de l'appercevoir. Elle lâcha alors l'affaire.

-Pardonnez-moi, je vous ai retardé et fait perdre sa trace. Vous vous rendiez à l’office, il me semble.

Elle acquiesça pour sa dernière phrase mais ajouta pour le reste:

-J'étais déja bien en retard. C'est de ma faute.

L'office étant sur le point de commencer, les grandes portes se refermèrent. Elinor ne savait même pas si Avy avait eu le temps d'entrer.
Elles auraient été a l'heure si Daena n'avait pas laissé tomber cette broche...Enfin, aucune utilité d'incriminer la fille Hightower. Surtout pas devant un inconnu. Elle en resta donc là pour les explications.

-Mais...Merci de vous en être soucié. Lui dit-elle avec un nouveau sourire. Je suis Lady Elinor Costayne. De Trois-Tours.



 
CODAGE PAR AMATIS


 


Still light, Still hope

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Yarwyck
Messages : 1048
Date d'inscription : 05/05/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyLun 5 Aoû - 2:48


Elinor Costayne & Jorah Mormont
An 299, lune 11



Tandis que les badauds continuaient d’affluer vers les portes du Septuaire, ces dernières finirent par se refermer sur eux. La foule se fit moins dense, mais ils restèrent l’un en face de l’autre, à l’écart des chassés-croisés. Son cheval poussa un léger hennissement de protestation mais il l’ignora, sa poigne tenant fermement les rênes. Sachant que la jeune femme était coincée au dehors par sa faute, Jorah n’osait vaquer à ses propres occupations avant de savoir ce qu’elle escomptait faire de son temps. De plus, la bienséance voulait qu’il se présente à son tour.

« Ser Jorah Mormont. » dit-il en réponse à son sourire.

Il ne poussa pas les choses plus loin. Il y a bien longtemps qu’il ne présentait plus sa région d’origine, et surtout son île natale. Cela engendrait parfois des questions et les réponses n’étaient malheureusement pas adaptées à une conversation de courtoisie. Si la franchise lui était importante, elle n’était malheureusement pas appréciée de tous. Aussi, se contenta-t-il de cela, à défaut d’en connaître plus sur la jeune lady.

C’était pourtant une jeune femme humble. Tel était le constat qu’il se faisait à sa seule vue. Sa tenue et sa coiffure était soignée mais demeurait simple, et sa façon de s’exprimer lui semblait toute en retenue bien que bienveillante. Point de fioriture, aucun artifice, ni même de condescendance propre à certaines femmes du sud. Son comportement n’avait rien à voir avec ce que sa région d’origine aurait laisser à penser au Chevalier. Peut-être était-ce ses propres antécédents avec Lynce qui l’influençait ? Il ne lui semblait pas. Il avait parcouru le Sud mainte fois, et les femmes sudiste lui avaient toujours paru différentes de ce que la jeune femme laissait voir. Il ne connaissait pas les Costayne, toutefois il comprit qu’ils étaient vassaux des Hightower, puisqu’elle l’avait mentionné plus tôt en parlant de Lord Leyton et son fils ainé, Lord Baelor.

Jorah n’était d’ailleurs nullement étonné que la Main ne lui adresse pas un regard. Comme elle l’avait si justement fait remarquer, bien qu’avec beaucoup de tact, les Hightower possédaient une certaine arrogance propre à leur titre et à l’importance de leur maison auprès de la Couronne. Jadis, il avait été très étonné que le Lord de Villevielle lui accorde la main de sa dernière fille. De ce défi fou qu’il s’était lancé pour les beaux yeux de la belle Hightower, il en avait pourtant obtenu le résultat escompté. Il comprenait mieux la décision de la Main, à présent. Dernière de sa fratrie, Lynce n’aurait apporté qu’une alliance de plus à leur famille déjà bien assez importante. Un mariage avec le héros de Pyk, tel qu’il était alors, leur apporta davantage de prestige dans tout le royaume. Il ne l’avait compris que bien plus tard. Le comportement actuel de Lord Leyton à son égard en était la preuve même. Le prestige avait disparu depuis bien longtemps et il gérait très mal les retombés négatives de sa disgrâce. Il n’était pas homme à subir les affres de la honte et le lui ferait payer au centuple, l’Ours le savait. Son esprit chassa rapidement ces pensées, se reportant sur son interlocutrice.

« Vous venez du Bief. » constata-t-il, « Je ne connais pas la maison Costayne mais j’imagine que votre présence à la cour n’est pas inconnue à votre allégeance aux Hightower. Peut-être servez-vous l’une des filles de Sire Baelor ? Daena, peut-être ? J’ai su qu’elle se trouvait à la Capitale. »

Il n’était pas au fait de tous les courtisans de la cour, ni du rôle de chacun, mais il avait rencontré Daena peu de temps après son arrivée à Port-Real. Sa ressemblance avec Lynce l’avait tant frappé qu’il s’était retrouvé un instant troublé au point d’en confondre les deux femmes et d’en oublier que cela se révélait impossible. A l’inverse de sa tante dont il avait apprit à découvrir bien tardivement les talents de manipulatrice, Lady Daena s’était montré avec lui bien plus incisive et directe. Lord Leyton était loin d’être le seul à lui en vouloir pour sa disgrâce. Typique !

« Cela expliquerait que je vous y ai déjà vu. » expliqua-t-il ensuite afin de l’éclairer sur son cheminement de pensée.

Cela l’exposait également au jugement de la jeune femme qui n’aurait pas manqué d’avoir entendu parlé de ses frasques. Peut-être n’avait-elle pas fait le rapprochement jusqu’ici ? Il l’ignorait mais accueillerait ce jugement avec dignité comme il le faisait depuis son retour à Westeros. Tel était le prix à payer pour ses erreurs.


- code by lilie -


« Every Man Has A Beast Inside Him, And It Roars When You Put A Sword In His Hand. »
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Elinor Costayne
Dame
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_pyp81o4hfZ1xlhxwjo2_r1_540
Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Aubelia Locke
Messages : 163
Date d'inscription : 24/06/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyLun 5 Aoû - 11:41


 

 

 

De notre rencontre ...
An 298, lune 11

 

 
☾☾ Les portes du septuaire s'étaient refermées. Ce qui signifiait que cette "chasse à la broche" dans les jardins du Donjon Rouge l'avait mise trop en retard et qu'elle n'avait donc plus qu'à attendre la fin de l'office pour retrouver Lady Rhea et les autres. Il n'y avait pas d'autre choix. Si il y avait des passages secrets jusqu'au coeur du Septuaire, elle n'en connaissait aucun.  

Elle s'était alors présentée dans les formes au chevalier qui l'avait menée à l'écart de la foule trop pressante. Ce à quoi il avait répondu en révélant sa propre identité.

-Ser Jorah Mormont.

Simplement. Sans plus. D'ordinaire, une personne de noble lignée ajoutait au propos son lieu de naissance, qui était également son lieu de résidence dans la plupart des cas. Mais Ser Jorah, lui, n'en avait pas ajouté plus.

Toutefois, son nom lui semblait familier. Où pouvait-elle l'avoir connu?

-Mormont...Réfléchit-alors la jeune femme en essayant de trouver. Il me semble déjà avoir entendu votre nom quelque part. Vous êtes Nordien, je crois.

Cela était même une certitude. Passant beaucoup de temps à lire, elle avait déjà parcouru des livres où il était question des maisons, de leurs fiefs, de leurs armes et de leurs devises. Les Mormont étaient du Nord...Mais pour le reste, elle n'était sûre de rien. Il y avait tellement de familles nobles à Westeros...

Mais elle était persuadée d'avoir entendu le nom de Jorah Mormont autre part. Entendu et non lu...Cela lui reviendrait.

Lorsque le chevalier sembla s'excuser pour le regard que Lord Leyton lui avait personnellement adressé, Elinor s'en était sentie désolée pour lui. Elle était certainement insignifiante pour la Main du roi, mais lui ne semblait pas du tout apprécié pour d'obscures raisons. Sans montrer de quelconque mépris pour une attitude qu'elle n'appréciait toutefois pas, elle concéda que la chose était normale chez les Hightower. Que la plupart d'entre eux ressemblait à leur tour qui dominait Villevieille avec arrogance.

Fort heureusement, Lady Rhea était différente.

-Vous venez du Bief. Remarqua Ser Jorah. Je ne connais pas la maison Costayne mais j’imagine que votre présence à la cour n’est pas inconnue à votre allégeance aux Hightower. Peut-être servez-vous l’une des filles de Sire Baelor ? Daena, peut-être ? J’ai su qu’elle se trouvait à la Capitale. Cela expliquerait que je vous y ai déjà vu.

Elinor baissa une seconde les yeux avec un petit sourire avant de les relever sur le chevalier qui la dominait bien d'une tête. Personne ne connaissait la veritable raison de son envoi à Port-Real auprès de Lady Rhea. Même cette dernière l'ignorait. Mais cela avait bien un rapport avec Daena.

-Peut-être, en effet, est-ce là la raison...
Répondit-elle à sa dernière question concernant le fait qu'il ait pu la voir précédemment .  En fait je suis au service de sa belle-mère Lady Rhea. L'épouse de Lord Hightower.

Mais elle-même ne parvenait pas à savoir où elle avait pu entendre parler de lui.
Quoi que...Oui! Ça lui revint!

-Ah, mais si, s'exclama-t-elle, ayant mis le doigt sur ce qu'elle cherchait. Bien sûr, je vois qui vous êtes. Vous êtes....

Sa voix mourut dans sa gorge avant d'en dire plus. Elle avait parlé trop vite...Mais elle ne pouvait decemment poursuivre sur cette lancée. Cela serait manquer de tact...Et elle n'était pas une Hightower. Si Daena avait été à sa place, pour sûr, elle aurait déballé une bonne partie du passé de l'homme avec un rire. Une attitude qu'elle se refusait d'avoir.

Une solution....Il le fallait. Elle avait commencé son propos en disant savoir qui il était et ne pouvait donc se dédire...Mais elle avait bien dû entendre autre chose au sujet du chevalier...quelque chose de positif...

-Vous êtes celui qui a remporté le tournoi de Port-Lannis en 289,
reprit-elle donc. Quelle histoire. On me l'a racontée tant de fois. C'est extraordinaire. Vos adversaires ont été défaits les uns après les autres sans aucune chance de vous toucher.

Et la suite de l'histoire, elle la connaissait...D'après ce que les Hightower en disaient lors des soirées mondaines auxquelles elle avait assisté dans le Bief, en tout cas.

Ils disaient à qui voulait l'entendre qu'après avoir obtenu la main de Lynce, Mormont s'était montré une parfaite déception, manquant de moyens pour la satisfaire et qu'il n'avait pas trouvé mieux pour remplir les coffres que de vendre des braconiers à des esclavagistes, signant ainsi son arrêt de mort et sa déchéance. Mais il avait préféré fuir en Essos plutôt qu'affronter Ned Stark et était revenu sans la fille Hightower à présent aux mains d'un marchand. Tout cela en ayant perdu son titre de Lord, par-dessus le marché.

Une histoire qui aurait mené pas mal de filles du Bief à reculer d'un pas devant le chevalier ou de glousser sur un ton moqueur...Mais ce n'étaient pas là les intentions de la jeune femme. Même, elle était prète à s'excuser si elle avait dit une chose qu'il ne fallait pas.

Mais quelque part, elle voulait savoir ce qu'il en était vraiment. Histoire de boucher les trous de cette aventure et d'en avoir une autre version. Toutefois, jamais elle n'oserait demander de but en blanc ce qui s'était passé.



 
CODAGE PAR AMATIS


 


Still light, Still hope

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Yarwyck
Messages : 1048
Date d'inscription : 05/05/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyVen 16 Aoû - 2:14


Elinor Costayne & Jorah Mormont
An 299, lune 11



Le nom du chevalier nordien lui semblait connu. Elle avait d’ailleurs immédiatement identifié sa région d’origine ce qui l’étonna grandement. En effet, les maisons mineurs du Nord étaient loin d’être connue de tous à Westeros et il était probablement le seul représentant de celle-ci ayant pu la faire connaître dans le Bief. Pourtant, si la maison Mormont se rappelait à son souvenir, elle ne identifiait pas personnellement. Cela l’intrigua. Connaissait-elle toutes les maisons du royaume sur le bout des doigts ? Tandis qu’il s’interrogeait, leur conversation se poursuivit et elle lui révéla la raison de sa présence à Port-Real. Il comprit mieux où il l’avait aperçu, à présent. Il n’avait aucun souvenir précis en tête mais étant dans les parages du Roi et des membres de la Cour au quotidien, il ne lui semblait pas étrange qu’il ait pu rencontrer Lady Rhea et donc sa dame d’atour à un moment ou un autre.

Il songeait à cette éventualité lorsqu’elle s’exclama soudainement. Elle devait probablement chercher dans sa mémoire où elle avait entendu parlé de lui et l’instant gênant qu’il cru évité revint les frapper de plein fouet. Son regard ne cilla pas lorsqu’elle sembla se souvenir de son identité et il soutint le sien. Il se l’était promis lors de son retour à Westeros, et il se montra aussi digne que possible. Ce qui résulta, chez le nordien qu’il était, en une absence totale d’émotion sur ses traits, à l’évocation du sujet de sa disgrâce. Bien entendu, la gêne prit instantanément place entre eux, d’autant plus qu’elle arrêta sa phrase avant même l’avoir terminée. Elle sembla se rendre compte de ce qu’elle s’apprêtait à dire et visiblement, elle se le refusait. Nouvelle preuve de sa bienveillance ? Ou bien était-ce un manque d’assurance de sa part ?  Le regard de l'Ours accrocha le sien, interrogateur, dans l’attente. Un silence pesant s’installa. Il fut tenter de sa racler la gorge sous la gêne mais n’en fit rien, se contentant d’attendre, immobile.

Elle rompit précipitamment la pesanteur de l’instant en reprenant la parole. Sa pirouette verbale fut si magistrale qu’il se demanda un bref instant si ce n’est pas ce qu’elle voulu dire dès le début. Évidemment que non, mais c’était là une très belle façon de rattraper la gaffe qu’elle failli commettre. Lui-même n’aurait pensé à cet événement pour se sortir de ce faux pas. Il n’était pas dupe et elle dû le voir dans son regard empli de gratitude. Il lui fut reconnaissant d’avoir évité le sujet qui n’était jamais agréable à aborder pour lui. Se rappeler ses erreurs lui était parfois douloureux. D’autant plus humiliante lorsqu’elles étaient utilisées dans le but de l’accabler. Elle n’en fit pourtant rien déclenchant de nouveau la curiosité du nordien. Au contraire, là voilà qui vantait ses mérites. Une étrange lady bieffoise que voilà … Inclinant la tête, il entreprit de pénétrer dans la brèche qu’elle venait d’ouvrir.

« Effectivement, c’est bien moi. Vous avez une excellente mémoire, Lady Elinor. »

Quelle âge avait-elle à cette époque ? Probablement bien trop jeune pour pouvoir y assister. Neuf années s’étaient écoulées depuis lors. Une éternité lui semblait-il, lui qui avait vécu une autre vie depuis. Il n’avait jamais été très doué aux joutes. L’Ours déchu savait pertinemment qu’il ne devait son succès qu’à la présence de Lynce. Il avait vécu l’un de ces instants de grâce où le destin se met au service d’une cause chère à votre cœur. Il lui avait fallu cela pour persuader la belle Bieffoise de l’épouser. Il y était parvenu. Était-ce un juste retour des choses que d’avoir échouer par la suite ? Comme une contrepartie pour tout ce bonheur vécu grâce à cela. Non, cela serait trop facile de le voir ainsi. Il s’était toujours montré cynique à ce propos. Ses erreurs n’étaient dû qu’à lui-même, son égoïsme et ses choix. Rien de moins. Si aucune des joutes suivantes ne lui avaient réussi, il ne le devait qu’à ses maigres talents en la matière. Il était meilleur soldat que chevalier, bien qu’il en porta le titre, il le savait pertinemment. Il eut pourtant la pudeur de n’en dire plus à ce sujet et bien lui en prit car elle eut l’élégance de ne point chercher à en savoir plus.

« D’où tenez-vous toutes ces connaissances ? » l’interrogea-t-il, éloignant au maximum le sujet de sa personne, « Vous me semblez bien renseigné, c’est admirable. »

Il ignorait si elle comprendrait ce qu’il essaya de dire par là, comme le fait qu’elle eut reconnu une maison mineur du Nord. Mais la moindre opportunité était bonne pour s’éloigner de ce sujet sensible qu’ils avaient dangereusement effleuré quelques secondes auparavant. De plus, il ne savait comment remercier les bontés qu’elle lui avait dite à son sujet autrement qu’en les lui retournant. Il aurait été bien singulier de la part d’un inconnu de le lui exprimer de but en blanc, aussi choisit-il cette voie détournée, avec toute la maladresse typiquement Mormont qui le caractérisait.


- code by lilie -


« Every Man Has A Beast Inside Him, And It Roars When You Put A Sword In His Hand. »
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Elinor Costayne
Dame
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_pyp81o4hfZ1xlhxwjo2_r1_540
Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Aubelia Locke
Messages : 163
Date d'inscription : 24/06/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyVen 16 Aoû - 11:06


 

 

 

De notre rencontre ...
An 298, lune 11

 

 
☾☾ Les jeunes bieffoises étaient connues pour leur désinvolture. Pour leur tendance à flirter avec les jeunes chevaliers lorsque cela n'allait pas finalement plus loin et pour leurs gloussement aux depends des personnes qui les entouraient. Mais c'était là un portrait en lequel Elinor ne se reconnaissait pas.
Elle était sincère et n'avait aucune envie de jouer avec les hommes. Et surtout pas que ceux-ci se jouent d'elle. Ce qui se serait certainement passé si elle avait été comme les autres. Dernière née des Costayne, que pouvait-elle espérer de plus? De se faire épouser? Il faudrait être désespéré. A part elle, l'homme n'y gagnerait rien. Et il faudrait être un noble bien fou pour prendre une épouse rien que pour elle-même. Le mariage était un arrangement en ce monde, et ce qui bousculait l'ordre établi ne se trouvait que dans les livres.

Toutefois, Ser Jorah semblait faire partie de ce peu de personnes ne voulant pas se contenter de ce que le monde acceptait de lui donner. En tout cas, c'était l'impression qu'elle en avait. Il avait pris son destin en main...Même si cela ne s'était pas bien terminé. Il lui semblait  alors digne d'interêt et elle ne pouvait lui lancer de regard méprisant.

Mais elle avait été terriblement embarassée par sa déduction. L'histoire liée au nom du chevalier lui était revenue et alors qu'elle s'apprêtait à lui dire d'où elle le connaissait, elle s'était stoppée, consciente qu'il n'était pas digne d'une demoiselle bien élevée de colporter des commérages, surtout devant la personne concernée. Elle était quelqu'un de sincère...mais surtout pas de méchant. Et elle ne voulait pas peiner ce chevalier d'une quelconque manière.

Il soutenait son regard alors qu'elle se raccrochait à l'un des éléments les plus glorieux de l'histoire. Il avait des yeux bleus d'une grande clareté et d'une grande douceur. Mais elle ne se laissa pas deconcerter. A quoi bon, toutefois. Elle n'était pas certaine que son stratagème de contournement ait pris...Surtout que son interlocuteur semblait avoir compris ce qu'elle faisait.

Elle baissa alors les yeux un instant, se sentant soudain bête. Que devait-il penser d'elle...

Mais ses paroles se voulurent rassurantes.

-Effectivement, c’est bien moi. Vous avez une excellente mémoire, Lady Elinor.

Relevant les yeux, Elinor sentit ses joues rosir et son sourire grandir.

-Je le dois surtout à la mémoire d'autres. J'étais, hélas, un peu trop jeune pour y assister. Je devais avoir aux alentour de sept ans en ce temps-la...Mais soyez bien assuré que s'il m'avait été donné de venir, je serais venue. J'aurais aimé voir cela.

Vrai, elle aimait voir les tournois. Et si, là, en plus, elle avait eu l'occasion de voir une chose dont on parlerait toujours dans les années à venir, nul doute qu'elle aurait apprécié.

-D’où tenez-vous toutes ces connaissances ? L'interrogea-t-il. Vous me semblez bien renseigné, c’est admirable.

Elinor eut un petit sourire gêné devant le compliment.

-Vous le trouvez?

Elle n'avait pas l'habitude des compliments sincères. Encore moins concernant son savoir.

-Je ne fais que lire et écouter, répondit-elle modestement. Mais je m'intéresse donc je suppose que la mémoire suit. J'avoue avoir déjà consulté les registres de notre Mestre en douce. Mais les livres qui ont ma préférence sont ceux qui racontent des histoires. Celles de chevalier affrontant des monstres, de paysans sauvant leur royaume, d'amours tragiques et interdits...On en tire pas grand chose à part une morale et quelques connaissances au niveau de notre histoire, mais je les adore.

Elle mordilla sa lèvre inferieure avant de lâcher un petit rire.

-Je pense avoir légèrement écornée l'image serieuse que vous avez pu avoir de moi l'espace d'un instant.



 
CODAGE PAR AMATIS


 


Still light, Still hope

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Yarwyck
Messages : 1048
Date d'inscription : 05/05/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptySam 17 Aoû - 1:35


Elinor Costayne & Jorah Mormont
An 299, lune 11



Bien que le sujet sensible eut été évité, la gêne ne le quittait pas. La raideur de ses gestes en était le principal signe. Il la sentait troublée par cet instant de profond malaise qu’ils avaient traversé, évitant son regard. Et alors que les rougeurs apparaissaient sur ses joues, la rendant encore plus jeune qu’elle ne l’était, lui-même se sentit soudain mal à l’aise dans son armure. Il y faisait trop chaud et il retint l’envie de porter un doigt au col de sa chemise en lin pour rechercher un peu de fraîcheur bienvenue.

Le fil de la discussion leur permit pourtant de dissiper ce malaise et il s’efforça de se concentrer sur celle-ci. Il y apprit notamment que la jeune demoiselle appréciait les tournois mais aussi qu’elle s’intéressait à nombre de choses au point d’aller fouiller dans les papiers du Mestre de sa maison. Il imaginait sans mal l’enfant de sept ans à laquelle elle avait fait référence se faufiler dans les appartements d’un vieil homme pour y lire, cachée sous une table. L’image était amusante, d’autant qu’aucune des jeunes nobles qu’il eut connu sur son île, à savoir ses cousines, n’aurait perdu de temps à ce genre d’activités. Mais elle avoua s’intéresser davantage à la littérature romanesque et s’en trouva honteuse. Un rire léger et cristallin vint franchir la barrière de ses lèvres pour le cacher.

Il s’empressa de la détromper, ne souhaitant pas créer un nouveau malaise alors même qu’elle avait prit soin de le lui éviter.

« Oh rassurez-vous. Les femmes nordiennes avec lesquels j’ai vécu passaient plus de temps à apprendre à manier l’arc ou l’épée, pour pouvoir chasser ou se défendre, qu’à s’instruire de quelque façon que se soit. Peu d’entre elles auraient prit le temps de lire un livre. Surtout si elles n’y étaient pas obligés par un Mestre ou qu’il n’était pas destiné à leur apprendre quoique que se soit. »

Le profil de la jeune dame commençait à se dessiner dans son esprit. Visiblement, un manque d’assurance expliquait la bienveillance qu’il lui semblait déceler en elle. Il ignorait à présent si elle possédait réellement les qualités de cœur qu’il lui attribuait déjà ou si le peu de confiance qu’elle semblait posséder freinait simplement un caractère plus incisif. Il penchait cependant pour sa première hypothèse au vue de sa dernière confidence. Elle lui donna l’impression d’une rêveuse romantique. Une bien jeune et délicate fleur que voilà ne, put-il s’empêcher de penser, sûrement trop fragile pour survivre dans un monde si cruel.

« Vous me semblez une jeune femme très studieuse. » se contenta-t-il de poursuivre occultant délibérément ses pensées, « Et c’est tout à votre honneur. »

Bien moins rodé à faire la conversation aux nobles dames qu’aux soldats, surtout depuis son passage en Essos, l’Ours déchu ne sut que rajouter si bien qu’il se contenta du silence. Autour d’eux, la foule s’était clairsemée mais le va-et-vient des badauds le rappela à la raison de leur présence. La jeune femme était bloquée là par sa faute. Il ignorait encore ce qu’il convenait de faire, à présent. Les regards curieux des soldats Hightower postés un peu plus loin passèrent rapidement sur eux avant de s’en désintéresser, au profit de leur conversation. Lui-même préféra concentrer son attention sur la jeune bieffoise. Le silence menaçant de s’étirer, il reprit la parole.

« Vous ne trouverez pas en moi un interlocuteur très intéressant à ce sujet, malheureusement. » dit-il d’un air d’excuse, « J’ignore la dernière fois que j’ai tenu un ouvrage similaire à votre description. Que vous a apprit le dernier que vous ayez lu ? »

Il faut dire que les bibliothèques ne courraient pas les rues en Essos. Surtout quand on fréquentait plus souvent les tavernes crasseuses et les caravanes Dotraki que les palais de Prince marchand.


- code by lilie -


« Every Man Has A Beast Inside Him, And It Roars When You Put A Sword In His Hand. »
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Elinor Costayne
Dame
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_pyp81o4hfZ1xlhxwjo2_r1_540
Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Aubelia Locke
Messages : 163
Date d'inscription : 24/06/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptySam 17 Aoû - 13:26


 

 

 

De notre rencontre ...
An 298, lune 11

 

 
☾☾ Lady Daena connaissait-elle Ser Jorah? Il était, après tout, en quelques sortes, son oncle car il avait épousé la soeur de son père Baelor. Enfin du moins, il l'avait été...Elinor ignorait quelle était sa situation exacte à présent. Mais elle était certaine que si la fille Hightower venait à croiser l'homme avec lequel elle conversait, elle ne manquerait pas de ricaner ou de lancer une pique acérée. C'était tout Daena, ça...
Enfin, elle pouvait tout de même la remercier d'avoir perdu cette broche. Car c'était cela qui avait provoqué son retard et lui avait permis de faire la rencontre du chevalier. Et celui-ci était une bien meilleure compagnie que le septon et ses sermons.

L'homme lui ayant demandé ce qui était la source de son savoir concernant le monde, elle lui avait brièvement parlé de ses activités. Tout en excusant presque le peu de sérieux dont elle devait faire montre.

-Oh rassurez-vous. Les femmes nordiennes avec lesquels j’ai vécu passaient plus de temps à apprendre à manier l’arc ou l’épée, pour pouvoir chasser ou se défendre, qu’à s’instruire de quelque façon que se soit. Peu d’entre elles auraient prit le temps de lire un livre. Surtout si elles n’y étaient pas obligés par un Mestre ou qu’il n’était pas destiné à leur apprendre quoique que se soit.

Elinor acquiésça, se demandant s'il évoquait les femmes de sa région en général, celles de sa famille, ou d'autres qu'il avait peut-être fréquentées ou épousé auparavant. Il était vrai qu'hormis ce qu'à peu près tout le monde savait, elle ne connaissait pas cet homme venu du Nord.

-Apprendre à manier les armes doit être chose passionante et fort excitante.

Elle devait paraître bien faible et chétive en comparaison. Elle qui aurait tant aimé faire de même...Mais leur mestre avait beau dire que la perfection tait la combinaison d'un esprit sain et d'un corps sain, leur père avait refusé que ses filles apprennent à manier les armes. Ça, avait-il dit, c'était pour les hommes. Elinor s'était alors contentée de regarder faire ses frères.

Jetant un coup d'oeil alentour, elle vit qu'il n'y ait plus autant de monde que plus tôt lorsque le chevalier avait dû l'emmener à l'écart pour moins de désagréments.

-Vous me semblez une jeune femme très studieuse. Et c’est tout à votre honneur.

Ces compliments supplémentaires furent source d'un nouveau sourire, plus en coin cette fois-ci.
Détournant les yeux un instant pour voir ce qui se passait autour, elle vit que certains regards s'attardaient sur eux. Que pensaient-ils? Qu'elle se faisait courtiser? Absolument pas. Ils ne faisaient que discuter.

-Vous ne trouverez pas en moi un interlocuteur très intéressant à ce sujet, malheureusement, poursuivit le chevalier en évoquant par là les histoires dont elle lui avait parlé. J’ignore la dernière fois que j’ai tenu un ouvrage similaire à votre description. Que vous a apprit le dernier que vous ayez lu ?

Posant l'index sur ses lèvres en fronçant les sourcils, Elinor réfléchit un instant.
Le dernier livre qu'elle avait lu...C'était celui qui lui avait fait penser à la chanson "la belle et l'ours". Et il avait une morale.

-Qu'il ne faut pas juger sur de simples apparences et que la vraie beauté se trouve bien souvent dans les profondeurs de l'être. Et qu'on peut la trouver si l'on se donne la peine. Mais aussi que la beauté peut parfois dissimuler de bien vilaines choses.

Cela lui rappelait le Bief...Tant de belles jeunes filles et de beaux jeunes hommes possédaient là bas une âme répugnante...Certains de ses frères et soeurs se trouvaient d'ailleurs correspondre à cette part de la morale alors que d'autres étaient de véritables amours en comparaison.

Elle voulut alors plus développer concernant ce qu'elle avait lu.

-C'était un livre racontant l'histoire d'une jeune fille ayant sacrifié sa liberté à un ours pour sauver la vie de son père. Prisonnière dans un vieux château, elle vit des choses étranges. Les serviteurs sont là mais semblent ne pas exister, ses rêves lui montrent sa prison mais en des temps reculés, et l'ours a un comportement très humain. Tous les soirs au dîner, il lui demande si elle veut devenir sa femme. Mais elle refuse à chaque fois. Elle finit par gagner un temps de liberté pour visiter sa famille un jour à la condition de revenir trois semaines plus tard. Sinon, l'ours lui dit qu'il mourra de son absence. Mais ses frères et soeurs cherchent à la retenir une fois rentrée. Plus encore, le village part à la recherche du château afin de le piller et de tuer l'ours. Les serviteurs se chargent de la défense du château mais le délai étant dépassé, l'ours ne songe pas à se défendre lorsqu'un homme, qui cherchait auparavant à obtenir la main de la jeune femme mais n'a essuyé que ses refus de sa part, s'apprête à le tuer. Il est d'autant plus désespéré lorsqu'il la voit, pensant qu'il s'agit d'une trahison. Mais en s'interposant, elle dit à l'ours qu'elle n'est pas venue pour sa mort mais pour qu'il vive. L'ours finit par tuer l'indésirable mais est blessé. La fille en est si attristée qu'elle lui dit que si il vit, alors elle accepte de l'épouser car elle tient plus à lui qu'elle ne le pensait. Et finalement, l'ours se métamorphose en homme. L'homme qu'il était avant qu'une maegi ne le maudisse pour avoir tué l'une des leurs sous la forme d'une biche lors d'une chasse. A la toute fin, ils se marient et vivent heureux pour toujours.

Une fin commune à beaucoup d'histoires de ce genre. Mais elle avait beaucoup aimé.

-Peut-être connaissiez-vous cette histoire?

Il lui semblait se souvenir que les Mormont venient d'un endroit appelé l'île aux ours. Mormont de l'île aux ours, cela résonnait bien en sa mémoire. Les contes ayant tous un lieu d'origine les ayant inspirés, peut-être celui-ci était-il originaire de ce lieu précis.




 
CODAGE PAR AMATIS


 


Still light, Still hope

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Yarwyck
Messages : 1048
Date d'inscription : 05/05/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyLun 23 Sep - 18:16


Elinor Costayne & Jorah Mormont
An 299, lune 11



Étrange comme sa discussion avec la jeune bieffoise lui sembla soudain facile et fluide, et ce malgré la profonde gêne qui s’était auparavant installée entre eux au vue du contexte et la difficulté des sujets qu’ils avaient frôlé. Sans doute la fraîcheur de sa jeunesse et une certaine spontanéité dû à son âge en était la cause, ou peut-être était-ce simplement la facilité de son caractère et la bienveillance dont elle semblait être dotée ? Jorah l’ignorait mais il écoutait le récit de la jeune femme avec un certain intérêt et la morale qu’elle en retira lui arracha un pâle sourire.

« Je ne peux qu’approuver la sagesse de vos déductions. » dit-t-il, se retenant d’en nuancer la crédibilité.

Sans doute le raisonnement était-ce un peu naïf dans un monde tel que le leur. Et les origines de la jeune femme lui permettrait sûrement de le deviner bien assez tôt. Après tout, ne venait-elle pas du Bief ? La critique pouvait sembler facile mais le chevalier la savait vraie pour avoir visité de nombreux fiefs et côtoyé les nobles qui y résidaient. Il savait malgré tout que cela relevait plus d’une catégorie sociale que d’une question géographique. Rien ne lui disait que pareil comportement ne s’observait pas aussi dans l’aristocratie de l’Ouest, à Dorne ou même dans le Val, par exemple. Il était fort possible de dénicher pareils personnages au Nord de Westeros également. Leur continent était tout bonnement peuplé d’âmes perfides et cruelles. Il savait aussi de source sûr qu’Essos en était également truffé. Il en tirait donc la conclusion que tel était l’apanage du genre humain. C’est en prenant conscience de telle chose que l’honnêteté brut des nordiens lui manquait le plus.

Quant à elle, elle semblait à l’inverse bien plus transparente à ce sujet, et probablement un peu naïve encore une fois. Mais ce n’était là que les réflexions internes d’un homme d’âge mûre ayant déjà bien vécu, envers une jeune ingénue qui avait la vie devant elle. Elle aurait encore beaucoup à apprendre du monde dans lequel elle évoluait, même si il ne lui souhaitait pas de le découvrir à ses dépends, comme lui-même en avait découvert les aspects les plus cruels. Elle lui semblait bien trop affable pour souffrir pareilles épreuves.

L’histoire qu’elle lui conta ensuite ne lui disait rien. Mais le thème dégagea une coïncidence qu’elle n’ignorait probablement pas. Le récit d’un homme ours imaginaire à un homme dont la famille en portait le blason, sa question témoignait de l’ironie de la situation.

« J’imagine que vous faites référence à mes terre d’origine. » devina-t-il avec un léger sourire, « Effectivement, les Mormont règnent sur l’Île-aux-Ours, où je suis né. Vous avez décidément une très bonne mémoire, Lady Elinor. »

Il n’eut cette fois-ci aucun crainte à parler de ses origines, sachant qu’elle ne l’utiliserait pas pour lui rappeler son déshonneur. Fut-il possible qu’elle connaisse également les légendes qui existaient à propos de sa propre famille ? Cette aventure romanesque venait-elle de son Nord natale sans qu’il n’en ait connaissance ? Si tel était le cas, elle méritait assurément le compliment qu’il venait de lui faire car elle possédait des connaissances bien différentes de l’environnement dans lequel elle évoluait. Des connaissances que l’on attendait généralement pas d’une lady. Néanmoins, elle avait également parlé de Maegi et il n’en avait croisé qu’en Essos.

« Je ne connais pas ce récit, mais j’imagine qu’il est inspiré de diverses légendes venant des quatre coins de notre monde. Les Maegi sont présents en Essos. Mais avez-vous entendu parlé des change-peaux que l’on dit originaire du nord du Mur et dont les dons couleraient dans le sang des Premiers hommes ? »

Si le cynisme qu’il entretenait volontiers envers tout ce qui touchait à la magie et au légendaire lui collait à la peau lorsqu’il était encore Lord, il l’avait définitivement perdu lors de son exil en Essos où les dons de nombreux individus s’étaient révélés à lui, notamment lors de son voyage jusqu’à Ashaïï. Cela l’avait amené à reconsidérer les légendes qui avaient bercé son enfance. Toutefois, il avait eu peu d’occasions d’en discuter avec qui que se soit depuis.


- code by lilie -


« Every Man Has A Beast Inside Him, And It Roars When You Put A Sword In His Hand. »
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Elinor Costayne
Dame
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_pyp81o4hfZ1xlhxwjo2_r1_540
Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Aubelia Locke
Messages : 163
Date d'inscription : 24/06/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyLun 23 Sep - 21:42


 

 

 

De notre rencontre ...
An 298, lune 11

 

 
☾☾ Les histoires avaient été pour Elinor la manière d'exister en ce monde. De se distraire lorsqu'elle s'était trouvée seule car pas vraiment intéressante pour un certain nombre de nobles bieffois...Et de capter l'attention de ces derniers lorsqu'elle eut enfin le courage de commencer à en raconter. Ainsi n'était-elle pas demeurée dans des sortes de limbes. Et c'était ce qui l'avait menée ici.

Et une fois encore elle faisait usage de ce talent qui était également une passion. Ser Jorah s'était montré curieux quant à ce qu'elle pouvait trouver dans ses livres, et elle s'était alors empressée de lui parler d'une histoire qu'elle aimait beaucoup. Une bien choisie lorsque l'on savait que les Mormont venaient de l'Île aux ours.

Et encore, la jeune Costayne ignorait que la morale de ce conte répondait plus encore à ce qu'avait traversé le chevalier...La beauté étant parfois le masque parfait pour la cupidité.

-Je ne peux qu’approuver la sagesse de vos déductions.Lui avait-il dit.

Ce à quoi la jeune fille avait répondu par un sourire fermé et un léger balancement de la tête de la gauche vers la droite. La sagesse...Son frère futur mestre lui avait toujours dit que c'était l'âge et l'expérience qui conférait la sagesse et non la seule mémoire.

Elinor voulut savoir si le chevalier connaissaient cette histoire. Elle venait du Nord, il y avait des ours...Peut-être même avait-elle pour base une aventure arrivée à l'un de leurs ancêtres.

-J’imagine que vous faites référence à mes terre d’origine. Effectivement, les Mormont règnent sur l’Île-aux-Ours, où je suis né. Vous avez décidément une très bonne mémoire, Lady Elinor.

Elle eut un petit rougissement avant de répondre modestement:

-Les livres sont l'aide la plus précieuse qu'il soit pour ne pas oublier.

Et chaque détail inscrit dessus est un fil entremêlé à d'autre. Quand on en saisit un, le reste du chemin se fait tout seul. C'était comme une immense toile d'araignée. Et la mémoire, elle, ne faisait que suivre le chemin déjà tracé.

-Je ne connais pas ce récit, mais j’imagine qu’il est inspiré de diverses légendes venant des quatre coins de notre monde. Les Maegi sont présents en Essos. Mais avez-vous entendu parlé des change-peaux que l’on dit originaire du nord du Mur et dont les dons couleraient dans le sang des Premiers hommes ?

La jeune dame eut un léger froncement de sourcil avant de lâcher un petit pouffement.

-Vous me faites marcher. Les maegi seraient réelles?

Les maegi étaient des magiciennes. On disait qu'elles venaient de l'autre continent et que certaines se retrouvaient parfois sur Westeros à dispenser malédictions et bénédictions. Mais jusque là, elle n'en avait jamais vu. Ser Jorah ayant utilisé un présent sans conditionnel pour parler d'elles sur Essos, il semblait savoir de quoi il parlait. Comme s'il en avait déjà rencontré.

Elle lui répondit concernant les change-peaux.

-J'ai vaguement entendu parler de change-peaux. A dire vrai, ma raison a du mal à croire à toutes ces histoires même si mon coeur a gardé l'espoir de prouver un jour leur véracité. La magie, les dragons...Tout cela semble tellement irréel. Surtout que plus un seul de mes frères et soeurs ne croit encore à tout cela...Mais...Je dois bien dire que depuis que j'ai vu les crânes de dragons au donjon rouge...Ainsi que le trône de fer...Je recommence à me questionner.

Elle marqua une pause dérangée par un petit rire gêné.

-Enfin, je ne vois pas pourquoi je vous parle de tout cela. Vous devez me prendre pour une folle bonne à enfermer.



 
CODAGE PAR AMATIS


 


Still light, Still hope

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Yarwyck
Messages : 1048
Date d'inscription : 05/05/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyMer 8 Jan - 2:34


Elinor Costayne & Jorah Mormont
An 299, lune 11



Sa réaction laissa Jorah incertain un court instant, se demanda brièvement ce qu’il lui avait prit de lui parler de tout cela. Elle allait probablement le prendre pour un illuminé, ou un menteur, voir les deux. Néanmoins, il comprit rapidement qu’elle ne se moquait point, mais bien qu’elle hésitait à croire à tout cela, tant cela lui paraissait impossible. Il pouvait le comprendre. Son rire provoqua un sourire en coin, cachant sa propre gêne d’avoir abordé un tel sujet sans même réfléchir. Il s’était emballé, ayant pour la première fois l’occasion de remettre en question ses croyances qui avaient été bousculé par son vécu, et se trouvant en compagnie d’une jeune femme si ouverte d’esprit qu’il n’était pas deumeuré sur ses gardes. Toutefois, il n’était pas difficile de deviner qu’elle semblait pourtant vouloir y croire au plus profond d’elle, comme elle l’avouait alors. Cela le rassura quelque peu. Ainsi ne passerait-il pas pour un fou qui avait parlé trop vite. Certes sa réputation laissait déjà à désirer, mais il n’était peut-être pas nécessaire d’en rajouter pour autant.

Elle sembla éprouver la même crainte que lui. Il était intéressant d’observer à quel point les préoccupations mystiques provoquaient toujours une certaine gêne, ou même le rejet à Westeros. On hésitait à y croire, parfois même à seulement en parler, quand on ne rejetait tout simplement pas l’idée dans son propre esprit. Rien d’étonnant dans ces conditions de les voir s’interroger quant au comportement à adopter. Surtout qu’ils ne se connaissaient pas. Aussi crut-elle à son tour être prise pour une folle après avoir avouer ses doutes à la simple vision des crânes ancestrales de Dragon, tapissant les murs de la salle du Trône.

« Eh bien, je vous mentirais si je vous disais que ça n’aurait pas été le cas quelques années auparavant. Mais j’ai vu et vécu de nombreuses choses depuis. Alors non Lady Elinor, je ne vous prends pas pour une folle, je vous l’assure. » dit-il avec sérieux, partageant avec elle un léger sourire en coin.

Le moment aurait été bien choisi pour lui parler des œufs de dragons qu’il avait ramené à Westeros. Il n’avait aucune idée de leur état de fossilisation, bien qu’on lui ait affirmé leur viabilité, mais cela piquerait à coup sûr son intérêt. Pourtant, ils se connaissaient à peine et cela ne devait pas être divulgué à tout vent, aussi garda-t-il sa langue. Il réorienta la conversation sur le propos précédent.

« Une légende de notre Île raconte que nous, les Mormont, nous transformerions en Ours, et que nous accouplerions avec eux afin d’assurer notre descendance. Se serait là l’explication de notre blason même s’il s’avère que l’île est abondamment peuplée d’une impressionnante quantité de cette espèce. C’est probablement de là qu’est tiré l’histoire que vous venez de me conter. » il laissa planer le mystère par amusement pour le déroulement de cette conversation plus que par réel désire de la tromper, « Néanmoins, j’ai effectivement rencontré des Maegis en Essos. De nombreux peuples de ce continent pratiquent certaines formes de magie, ou de spiritualité. Les Dotrakis, avec lesquels j’ai vécu durant quelques lunes, redoutent les Maegis par exemple. Ils disent qu’elles sont l’œuvre du démon et refusent totalement d’avoir à faire à elles. C’est un peuple très prosaïque. Mais ils ont leur propre croyance, qui relèvent cette fois du spirituel. Les Maegis, elles, pratiqueraient la magie des ombres, la sorcellerie. J’ai toujours été un homme cynique, j’ignore si tout cela est vrai. Mais j’en ai vu soigner par les plantes, les potions et les chants. Quant à la magie, celle du sang notamment, elle est beaucoup plus rare. Je serais bien incapable de vous dire si elle existe réellement ou ne fait l’objet que de rumeur mystique destinées à asseoir leur crédibilité de guérisseuse. Je n’ai assisté à aucune de ces manifestations personnellement. »

A son grand soulagement, car si une certaine curiosité le poussait parfois à se renseigner sur certains sujets, il évitait malgré tout ce qu’il ne comprenait pas. On parlait de cérémonie sacrificielle, d'ombre néfaste venu des tréfonds du monde. Tout cela se révélait hors de sa portée et de sa compréhension, et l’effrayait un peu aussi. Il devait le reconnaître. Il ne le lui avoua pas pour autant.

« Ashaïï regorge de ces hommes, et de ces femmes, qui pratiquent ce genre de culte. Le peuple d’Essos, ou du moins certains d'entre eux, se montre bien moins hostile à cette idée que les Westerosis. La conversation que nous avons seraient d'une banalité affligeante dans certaine région de l'est. »

Alors qu'elle se révélait toute singulière, ici, à Port Real. Étaient-ils fous pour autant ? Assurément non. Simplement curieux.


- code by lilie -


« Every Man Has A Beast Inside Him, And It Roars When You Put A Sword In His Hand. »
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Elinor Costayne
Dame
Valar Dohaeris
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Tumblr_pyp81o4hfZ1xlhxwjo2_r1_540
Ft : Natalie Portman
Multi-Compte : Aubelia Locke
Messages : 163
Date d'inscription : 24/06/2019

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] EmptyMer 8 Jan - 9:07


 

 

 

De notre rencontre ...
An 298, lune 11

 

 
☾☾ La magie était une chose à laquelle la jeune fille avait toujours voulu croire. Mais avec les années, ses certitudes s’étaient amenuisées. Toutefois, elle saisissait la moindre occasion d’attiser de nouveau cette flamme qui ne s’était jamais vraiment éteinte.

Alors, lorsque Ser Jorah lui parla des maegi…Certes, elle se demanda un instant s’il disait cela pour se payer sa tête, sachant que sa naïveté pourrait être drôle, mais elle vit assez vite qu’il parlait sérieusement.

-Eh bien, je vous mentirais si je vous disais que ça n’aurait pas été le cas quelques années auparavant. Mais j’ai vu et vécu de nombreuses choses depuis. Alors non Lady Elinor, je ne vous prends pas pour une folle, je vous l’assure.

Elle lui adressa un sourire en échange de ces paroles. Ainsi, elle se trouvait en présence d’un homme ayant vécu des aventures au-delà des frontières de Westeros et qui, lors de celles-ci, avait été confrontés à des choses capables de remettre en question les limites de la « réalité ».  Si l’un ou l’autre était déclaré fou, au moins, ils savaient qu’il ne serait pas le seul à être enfermé.

-Une légende de notre Île raconte que nous, les Mormont, nous transformerions en Ours, ajouta le chevalier afin de peut-être expliquer l’histoire qu’elle lui avait raconté, et que nous accouplerions avec eux afin d’assurer notre descendance. Se serait là l’explication de notre blason même s’il s’avère que l’île est abondamment peuplée d’une impressionnante quantité de cette espèce. C’est probablement de là qu’est tiré l’histoire que vous venez de me conter.

Oui, songea-t-elle. C’était possible. Il fallait dire que dans la plupart des cas, la vérité était bien plus banale que les légendes.

-Néanmoins, j’ai effectivement rencontré des Maegis en Essos, poursuivit-il. De nombreux peuples de ce continent pratiquent certaines formes de magie, ou de spiritualité. Les Dotrakis, avec lesquels j’ai vécu durant quelques lunes, redoutent les Maegis par exemple. Ils disent qu’elles sont l’œuvre du démon et refusent totalement d’avoir à faire à elles. C’est un peuple très prosaïque. Mais ils ont leur propre croyance, qui relèvent cette fois du spirituel. Les Maegis, elles, pratiqueraient la magie des ombres, la sorcellerie. J’ai toujours été un homme cynique, j’ignore si tout cela est vrai. Mais j’en ai vu soigner par les plantes, les potions et les chants. Quant à la magie, celle du sang notamment, elle est beaucoup plus rare. Je serais bien incapable de vous dire si elle existe réellement ou ne fait l’objet que de rumeur mystique destinées à asseoir leur crédibilité de guérisseuse. Je n’ai assisté à aucune de ces manifestations personnellement.

Elle l’écoutait avec attention. Il semblait avoir tant de choses intéressantes à raconter. Elle n’avait encore jamais entendu quelqu’un parler de ces choses d’après ses expériences personnelles. Mais il fallait dire qu’elle n’avait jamais rencontré personne ayant vécu quoi que ce soit hors du continent.

Répondant à son premier propos, elle lui demanda :

-De par votre expérience, cela est-ce vrai ? Tout en sachant bien que non car si une telle chose était possible, les produits de telles unions seraient des sortes d’hybrides d’ours bizarres…Ou bien de simples ours, vu la forme des deux parents lors de la conception.

Elle poursuivit :

-Ma mère m'a toujours dit que chaque histoire, même la plus invraisemblable, recèle à une part de vérité. Même infime. Pour rester sur les ours, je doute que la Belle et l’Ours soit une chanson réaliste si elle est prise au pied de la lettre, mais d’un point de vue métaphorique, elle est parfaitement vraisemblable. J’ai un peu plus de réserves concernant Jenny de Vieilles-Pierres. Peut-être n’était-elle pas si folle que cela. Mais ça...Nous ne le saurons jamais.

Mais elle désirerait ardemment en savoir plus.


 
CODAGE PAR AMATIS


 


Still light, Still hope

    by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty
MessageSujet: Re: [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]   [ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[ALTERNATIF] De notre rencontre ... [PV Elinor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: