RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici Information is not knowledge 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !
En ces périodes de fêtes, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

Partagez
 

 Information is not knowledge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Information is not knowledge Empty
MessageSujet: Information is not knowledge   Information is not knowledge EmptyLun 1 Juil - 12:45

Information is not knowledge

   Depuis toute petite et d'aussi loin qu'elle s'en souvienne, Halys s'est toujours postée à la proue des différents boutres qui l'ont accueillie pour observer les silhouettes torturées des Iles de Fer se dévoiler. Elle n'a pas vraiment conscience de cette habitude qui s'est peu à peu transformée en véritable rituel. Comme souvent, c'est seule qu'elle aime profiter de la vue offerte par son pays natal qui se dévole. L'équipage du Vent Noir et sa maîtresse ont appris à respecter cette intimité. Mais elle ne se trouve pas sur le vaisseau d'Asha. Alors elle n'est qu'à moitié étonnée lorsque elle devine une silhouette se dessiner à l'extrémité de son champ de vision. Elle tourne brièvement le regard pour vérifier l'identité du coupable puis continue d'observer les rivages malmenés par les vagues. Qarl commence à parler. Elle l'entend mais ne l'écoute pas vraiment. De temps à autre elle hoche la tête pour approuver ce qu'elle croit devoir approuver. Sa participation à ce semblant d'échange se limite à ces maigres démonstrations de conscience. « T'as pas des ordres à donner ? » La remarque sonne comme un reproche. Le navire ne tardera pas à atteindre Lordsport et son capitaine ferait peut-être mieux de s'assurer que ce soit dans un bon état. Les récifs sont traitres. Et elle tient surtout à retrouver la solitude dans laquelle elle se complaisait quelques instants plus tôt avant l'irruption de cet homme qui est pourtant son ami. Ou du moins quelque chose qui s'en approche.

   Lorsque, presque une heure plus tard, le navire est finalement arrimé, Halys bondit à terre en continuant d'ignorer l'équipage au sein duquel elle aura pourtant passé de longues semaines. Ils n'existent déjà plus à ses yeux. Et tandis que les fer-nés évoquent les activités qui viendront égayer leur séjour à terre, elle se dirige déjà vers l'écurie. Le cheval qu'on met à sa disposition lui permet d'atteindre la forteresse des Greyjoy dans un délais raisonnable. Les gardes la reconnaissent mais ne lui adressent pas la moindre salutation. Ils ont compris, depuis le temps, qu'ils n'obtiendraient jamais de réponses. La roturière poursuit son chemin jusqu'à la porte vers laquelle doit l'attendre Asha. Elle suppose qu'elle aura été avertie de l'arrivée du navire de Qarl et qu'elle aura anticipée l'arrivée de sa protégée. Le garde en faction lui demande ce qu'elle souhaite. Un regard agacé répond à cette question inutile. Pourquoi est-elle là, à son avis ? La sentinelle n'insiste pas et l'autorise, non sans s'être auparavant assuré que la Princesse du Roc et du Sel est bien disposée à recevoir la rouquine, à entrer dans la pièce.

   Halys est contente de voir Asha. Elle exprime cette joie par une timide esquisse de sourire et un signe de tête qui remplacent aisément les ennuyantes salutations verbales. Elle ne lui demandera pas non plus comment elle se porte. Si quelque chose ne tourne pas rond, la fille de Balon le lui dira tôt ou tard. Elle n'est pas venue ici pour se plier à de bêtes interactions sociales. Et l'héritière du trône des Iles de Fer attend certainement autre chose qu'un échange sans intérêt. « Qarl d'vrait pas tarder à nous r'joindre ! » indique-t-elle simplement. Elle signifie au passage à sa capitaine qu'elle n'a pas trouvé utile d'accompagner l'homme avec lequel elle est partie enquêter à Essos. « Tu veux qu'on l'attende ? » Le ton est neutre, indifférent. La roturière espère cependant que la Seiche voudra que son amant soit présent avant d'entrer dans le vif du sujet. Il pourra alors parler à sa place. Et elle, elle pourra se tenir en retrait, effacée dans l'ombre d'un mur.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
the Black Wind ϟ
Asha Greyjoy
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris
Information is not knowledge X3niiVdL_o
Information is not knowledge Tumblr_oqdfwwbns91vosucoo4_r1_400
Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas, Melara, Bryce & Nymor
Messages : 4817
Date d'inscription : 04/04/2016

Information is not knowledge Empty
MessageSujet: Re: Information is not knowledge   Information is not knowledge EmptyMer 10 Juil - 21:46


Information is not knowledge
avec @Halys


« Pyk | 302, lune 5, semaine 4 »

Si Asha était coincée à terre, comme un vieux bateau nécessitant d’importantes réparations avant de pouvoir reprendre la mer, Qarl et Halys avaient eu la liberté de voguer où bon leur semblait. Evidemment, la Greyjoy aurait pu refuser ce départ à son amant, bien que capitaine de son propre navire à présent, il comptait dans la flotte du Vent Noir. Mais elle même peinée par cet amarage forcée, elle ne se voyait pas l’infliger à cet homme qu’elle aimait tant, à sa façon si particulière. D’autant plus qu’elle n’oubliait pas que contrairement à elle, le Pucelle avait gravement été blessé après Salvemer et avait du rester alité pendant plusieurs lunes, tandis qu’elle avait pu reprendre la mer et retourner aux Nocturnes. Non, elle n’avait pas eu le coeur à lui refuser ce voyage vers Essos. Aux seules conditions qu’Halys l’accompagne, ses yeux et ses oreilles à elle, à défaut de sa voix et qu’ils se montrent extrêmement prudents durant le voyage, évitant à tout prix les côtes dorniennes ou valoises pour ne pas aller à l’encontre des ordres de leur Roi. Si elle avait demandé à tous ses hommes d’ouvrir grandes leurs oreilles une fois dans les ports commerçants, elle avait particulièrement insisté auprès de sa jeune protégée sur cette requête. La rouquine avait le don de se rendre invisible malgré sa crinière de feu. S’il y avait bien quelqu’un qui serait capable d’entendre toute information un tant soit peu utile sans se faire remarquer, ça serait bien elle.

Cela faisait plusieurs semaines que Qarl était parti sur son propre boutre et  la Greyjoy attendait leur retour à tout instant lorsqu’un coursier vint la prévenir à toute hâte depuis Lordsport qu’on venait d’apercevoir les couleurs du Pucelle. Asha accueille la nouvelle avec une exclamation joyeuse, bien que rapidement suivit d’un “C’pas trop tôt !” tant elle s’est transformée telle une lionne en cage avec ce qu’elle commence à ressentir comme une captivité forcée. On ne domptait pas le Vent. Et on ne s’attendait pas à le contenir dans un espace réduit trop longtemps. Ou elle se transformerait en tornade et ferait des dégâts sur son passage. Asha remercia le jeune messager d’une tape bienveillante sur l’épaule. “Retourne à Lordsport, et bois un verre pour moi.” ajouta-t-elle en remerciement, tout en quittant son bureau pour aller à la rencontre d’Halys. Elle croisa le vieux Roan après quelques mètres et le héla. “Fais-moi monter d’la bière et d’quoi manger un peu dans mon bureau. Et monte pas tout ça toi-même, envoi un jeune. Me’ci !” ajouta-t-elle avec un clin d’oeil alors qu’elle reprenait déjà sa course. Mais elle n’eut pas à sortir du Grand Donjon qu’une porte s’ouvrit sur Halys, déjà là.

Un immense sourire fendit le visage de la Greyjoy, heureuse de retrouver son bras droit. Elle s’était rendue compte durant son séjour, que c’était finalement la première fois depuis dix ans qu’elles avaient été séparées aussi longtemps, aussi loin. Et si Halys n’était pas bavarde, sa présence quasi constante dans l’ombre d’Asha avait quelque chose de familier et rassurant qui était venu à lui manquer. Oh, elle ne lui dirait pas bien sûr, l’idée d’exprimer cela tout haut ne lui traversait même pas l’esprit, elle avait d’autres manières de le lui faire savoir, des manières de fer-nées où il fallait lire entre les lignes, mais finalement, tous ceux qui pratiquaient ce langage savaient quoi en tirer ! Elle posa une main vigoureuse sur le bras de la rouquine pour l’accueillir. “De retour au bercail !” Elle hocha simplement la tête en attendant que son amant ne tarderait pas à les rejoindre. “C’est bon ? Il a pas coulé son bateau ? Il a rien fait qui m’fera regretter d’avoir poussé sa promotion d’capitaine à mon père ?” ajouta-t-elle narquoise. “Allez viens, suis-moi, on remonte au bureau. La boustifaille et l’alcool nous suivent !” Et Asha fit volte-face pour revenir sur ses pas, on ne peut plus heureuse de retrouver ses réflexes aux côtés de sa protégée. Elle poussa un soupir de frustration, reprenant déjà la parole, comme à leur habitude. “J’vous envie d’avoir été en mer… La vie ici va à un rythme si lent… on dirait la vie sentimentale d’Vic… La seule vraie nouveauté c’est qu’Halena s’voit suivie d’un p’tit pisseur, qu’ses parents voient comme le véritable héritier Greyjoy, tout ça parce qu’c’est un garçon.” Asha leva les yeux au ciel sans chercher à se dissimuler, alors qu’elle songeait à sa discussion avec Theon. “Mais on peut commencer sans Qarl ! J’suis pressée d’savoir c’que vous avez pu entendre, ‘fin toi surtout… J’commence à désespérer ici… Puis t’sais comment peuvent être mes retrouvailles avec Qarl… pas sûre qu’t’es envie de rester dans les parages ?” Asha ralentit légèrement pour tourner son visage complètement vers la rouquine, un sourcil exagérément haussé, un sourire amusé sur les lèvres. “‘fin c’ton choix ma p’tite.” ajouta-t-elle finalement en se retournant et en haussant les épaules.

(c) DΛNDELION


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Information is not knowledge Empty
MessageSujet: Re: Information is not knowledge   Information is not knowledge EmptySam 13 Juil - 6:31

Information is not knowledge

   De la boustifaille et de l'alcool... Halys ne se fait pas prier pour suivre Asha dans son bureau mais la volte-face presque instantanée de la Seiche la coupe nette dans son élan. Elle retrouve son équilibre et esquisse un sourire. De toutes les tornades, sa suzeraine est sans doute la plus vive et imprévisible. La Carpe esquisse un sourire que l'habitude efface trop vite de son visage. Elle lui avait manquée, sa capitaine ! Sa spontanéité, qui contraste avec la retenue de la rouquine forment aux yeux de cette dernière les deux facettes d'une même pièce. Qarl était distrayant. Les soirées dans les tavernes et les tempêtes rencontrées en mer, également. Mais le seul pilier de l'existence de la fer-née s'est incarnée sous les traits d'Asha Greyjoy. Plus que les Iles de Fer ou le Vent Noir, c'est elle, sa maison. Et c'est dans son ombre qu'elle s'épanouit. Si la jeune femme était capable de donner corps à ce genre de sentiments, elle aurait gratifié sa mentor d'une étreinte sincère. Son regard hâlé de joie réussira peut-être à dire ce qu'elle n'a jamais été très douée pour prononcer. « Qarl s'est montré... fidèle à lui-même ! » résume-t-elle à sa supérieure. La Seiche retrouvera l'homme qui a quitté les rivages de Pyk quelques mois plus tôt. Elle adresse un regard parfaitement entendu à son interlocutrice. Elle le connaît sans doute mieux que la rouquine et elle est parfaitement capable d'imaginer le comportement de Qarl lorsque elle n'est pas présente pour le canaliser. « Il attend toujours ses premiers poils... » plaisante-t-elle sans se départir de son ton neutre.

   Le bras droit présumait également que le temps s'écoulerait lentement pour une Asha cantonnée à terre mais la comparaison avec la vie amoureuse de Victarion en dit long sur l'épreuve que ça a été pour elle. Assaillie par un soupçon de compassion, Halys adresse un sourire contrit à la future Reine des Iles de Fer. Mais lorsqu'il est question de l'arrivée du nouvel enfant de Theon, un mâle cette fois, le visage de la rouquine est marqué par la préoccupation. Lorsque le temps sera venu pour Balon et qu'il sera appelé comme rameur par le Dieu-Noyé, un fils pourrait faire pencher la balance des élections. « Tu veux qu'je m'en occupe ? » Oui, elle n'hésitera pas à trancher la gorge d'un nourrisson si Asha le lui demandait. Elle n'en serait pas fière mais elle accepterait ce fardeau avec joie si seulement cela pouvait assurer l'héritage d'Asha. L'offre est sincère. La loyauté d'Asha appartient exclusivement à la Princesse. Le reste des Greyjoy lui importe peu tant qu'ils n'incarnent pas une menace pour elle. La retenue dont elle fera preuve se mesure aux limites imposées par la Seiche. Cependant elle doute que cette dernière soit prête à priver un membre de sa famille de la vie dans le seul but d'arriver à ses fins. Il n'appartient qu'à la maîtresse du Vent Noir si cet obstacle doit être pulvérisé ou ignoré. Halys, elle, comme toujours, se contentera d'obéir.

   Un semblant de dégoût s'installe sur les traits figés de la fer-née quand il est question des retrouvailles entre les deux amants. Non, elle ne tient pas à être la spectatrice des corps à corps endiablés de sa maîtresse et de son ami. Le sexe est un sujet qu'elle ne maîtrise pas et qui ne lui inspire rien sinon le danger. L'amour peut parfois en naître. Et l'amour, c'est une faiblesse dont elle ne souhaite pas se doter. Elle ne voit franchement pas pourquoi elle resterait là, à observer une danse charnelle qu'elle serait incapable d'apprécier ! « J'ai d'jà vu assez d'queues comme ça ! J'passe ! » Elle préfère entrer dans le vif du sujet et contenter la curiosité parfaitement justifiée d'Asha. Si elle les a envoyés à l'autre bout du monde, c'était pour une bonne raison. Il est maintenant temps de lui délivrer le verdict de l'enquête que Qarl et elle ont menée à Essos. « Dorne et l'Val se sont bien fait attaquer ! Par des fer-nés, si on s'fie à tout c'qu'on a pu entendre ! Y'tout l'monde qui semble d'accord là-dessus à Essos ! » Qarl se sont vite rendus compte que l'idée était partagée et approuvée par l'extrême majorité des personnes qu'ils ont pu interroger. Cette rumeur est trop puissante pour qu'elle soit simplement l'oeuvre d'une divagation. « Les marchands s'accordent aussi pour dire qu'les défenses des côtes continentales ont été renforcées. Ca, on a pu l'constater d'nous-même quand on s'est approchés des côtes d'Westeros ! » On ne déploie pas des troupes sur le front de mer quand on ne s'attend pas à des attaques. Tout semble indiquer que des fer-nés ont vraiment lancé des attaques. Ou plutôt, des gens qui veulent se faire passer pour des natifs des Iles de Fer. La suppression de l'Antique Voix n'a pas fait que des heureux sur l'archipel mais personne ne serait assez bête pour contrevenir aux ordres de Balon Greyjoy. Les responsables de ces pillages se feraient vite prendre et punir en conséquence. Et pourtant... « Puis on dirait qu'y'a moins d'pirates dans la zone en c'moment ! Ces charognards n'sont pourtant pas les derniers lorsqu'il s'agit d'bouffer nos restes ! » Non, elle ne les aime pas. Ils pillent et abordent par appât du gain. Ce qui est, ou était, une nécessité absolue pour les natifs des Iles n'est qu'une distraction pour eux. Halys écarte brièvement les bras pour signifier que son rapport est terminé. Elle est bien consciente que les informations récoltées sont maigres et ressemblent plutôt à de simples confirmations des rumeurs qui étaient déjà parvenues sur les Iles de Fer. De sois-disant fer-nés sortent d'nulle part et, en parallèle, des pirates  disparaissent... Difficile de ne pas voir un lien entre les deux événements. Mais Halys ne compte pas donner son avis à Asha sur la question. Elle rapporte les faits, c'est tout. C'est à la Seiche de tirer les conclusions qui s'imposent.
Revenir en haut Aller en bas
the Black Wind ϟ
Asha Greyjoy
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris
Information is not knowledge X3niiVdL_o
Information is not knowledge Tumblr_oqdfwwbns91vosucoo4_r1_400
Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas, Melara, Bryce & Nymor
Messages : 4817
Date d'inscription : 04/04/2016

Information is not knowledge Empty
MessageSujet: Re: Information is not knowledge   Information is not knowledge EmptyMar 30 Juil - 22:08


Information is not knowledge
avec @Halys


« Pyk | 302, lune 5, semaine 4 »

L’impatience de la Greyjoy se trahissait de bien des façons. Déjà peu habituée à tourner autour du pot en temps normal, à peine son bras droit retrouvé, Asha l’assena de questions et de réflexions en tout genre. Elle espérait vraiment que ce voyage du Pucelle apporterait finalement les réponses qu’ils leur manquaient tant. Qarl n’était pas vraiment parti pour enquêter, il fallait que les raids et la façon de commercer des fer-nés continuent malgré le climat instable, mais quitte à reprendre la mer, il fallait évidemment en profiter pour entendre ce qu’il se disait dans les ports et les tavernes que l’on trouvait dans ces derniers, où les langues se déliaient avec toujours beaucoup de facilité une fois la nuit venue et l’alcool servi pour une énième reprise. La capitaine du Vent Noir accueillit le commentaire sur son amant avec un éclat de rire moqueur, alors qu’elle conservait sa lèvre retroussée sur une de ses canines, tout en étant pensive. Qarl fidèle à lui même, cela voulait tout et rien dire. Elle savait exactement de quoi il en retournant et en même temps, son amant était l’imprévisibilité même. Il était prévisible d’imprévisible. Arrogant. Fier. Elle l’aimait pour cela. Pour ne jamais lui reprocher de voir trop grand. Il n’y avait que lui qui partageait la même passion pour la vie qu’elle, la même intensité et les mêmes étranges manière de l’assouvir. La voix rauque bien que basse d’Halys la fit revenir à elle. Et son rire repris de plus belle, non sans gratifier son bras droit d’un coup de coude dans les côtes. Si on ne les connaissait pas, on pourrait penser que Qarl et Halys se détestait, car il n’y avait que multiplications de reproches, de bagarres, de piques et toutes sortes de choses du même genre. Mais Asha faisait partie de ceux qui savaient lire ces lignes correctement. Et il n’y avait pas plus appréciable que de voir ceux qu’elle aimait, s’apprécier eux-mêmes.

Ce fut au tour de la Seiche d’Or d’énoncer quelques nouvelles survenues sur le continent depuis leur départ et notamment la naissance de son neveu. La réponse d’Halys se ne fit guère attendre, proposant de s’occuper du bambin. Asha ralentit un instant, tournant son visage aux jolis traits vers celui de son bras droit, cherchant à la sonder. Elle ne jugeait pas. Elle n’était pas choquée. Elle savait la loyauté d’Halys acquise à vie. Elle n’en douterait jamais. Elle savait que c’était un simple calcul pour elle. Elle proposait d’éliminer une menace. Probablement pas de gaieté de coeur, Halys était loin d’être un coeur cruel. Il n’était pas forcément tendre, mais il n’était pas cruel. Mais elle suivait ses ordres sans jamais les remettre en question. “On va lui laisser sa chance au marmot.” commença-t-elle à répondre doucement avec un sourire qui faisait oublier ce dont elles parlaient. “J’crois qu’Alana veut l’immerger au plus vite, p’t’être que l’Dieu Noyé s’en chargera.” Elle haussa les épaules, avant de reprendre, d’un air plus moqueuse. “Ou mieux encore, p’t’être qu’il voudra jamais mettre le pied sur un bateau, jamais t’nir une arme. Ou le cauchemar absolu pour sa mère… p’t’être qu’il va m’adorer… Et franchement, pourquoi il en s’rait autrement hein ?” Elle rit à nouveau, non sans afficher un air fier de son propos. Voilà qui donnerait probablement de l’urticaire à sa belle-sœur, un autre enfant qui la prendrait pour modèle. Il lui faudrait alors en pondre un autre, puis un autre. Quelque chose disait à Asha que la Volmark ne voudrait pas s’arrêter avant d’avoir au moins égalé Alannys, tant elle cherchait à l’avoir de son côté.

Sous couvert de nouvelles plaisanteries sur les rapports passionnés entre Qarl et Asha, la discussion reprit néanmoins un semblant de sérieux, alors que Halys commençait à entrer dans les détails de ce dont elle avait été témoin durant ce voyage, décidée à en finir pour pouvoir s’échapper avant les retrouvailles des deux amants. Comme elles arrivaient devant les appartements de l’héritière des Îles de Fer, Asha ouvrit la porte pour laisser Halys entrer, puis l’invita à s’installer comme bon lui semblait, assise dans un de ses fauteuils, une simple fesse sur le coin d’une table, ou dans l’ombre à faire les cent pas. Elle avait pour habitude de la laisser faire. De son côté, elle riait encore de la réponse de sa Carpe et avança jusqu’à son bureau de bois sombre pour y poser ses fesses, encadrées par ses paumes. La nourriture et l’alcool n’étaient pas arrivés avant elles, mais ne devraient plus tarder. Elle écouta le rapport de sa protégée avec toute la concentration dont elle était capable, bougeant les différentes pièces du puzzle en même temps dans son esprit, hochant la tête à l’un ou l’autre des ses réflexions alors qu’elle l’intégrait et réfléchissait en même temps. Son sourire avait finalement disparut et c’est un long soupir qui s’échappa de ses lèvres alors qu’elle commençait à secouer la tête par la négative. “Au moins, nos informations s’tenaient… Mais l’Val et Dorne, j’continue d’penser qu’ç’a pas d’sens. On les a jamais trop emmerdés. Surtout pas Dorne. Est-ce qu’les gens savent au moins à quoi r’ssemblent nos couleurs ?” demanda-t-elle en relevant la tête vers Halys. Une question idiote, mais ne pouvait-on pas les confondre ? Elle tiqua cependant sur la dernière remarque de la rouquine. Cela pouvait ne semblait rien, et pourtant, c’était exceptionnel. Donc important, elle le sentait. “Que’que part on va s’plaindre si i’ sont moins nombreux… moins d’pertes pour nous, moins d’concurrences. Mais soit ça veut dire que’qu’un en a éliminé une bonne partie sans qu’on l’sache ? Les Trois Filles s’ sont pas lancées dans un grand ménage ? Si i’ sont plus occupés sur les Degrés d’Pierres et compagnie… ça veut dire qu’i’ s’amusent ailleurs les types…” réfléchit-elle à voix haute avec un nouveau soupir alors que son regard se perdait à nouveau dans le vide.

(c) DΛNDELION


HRP:
 


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Information is not knowledge Empty
MessageSujet: Re: Information is not knowledge   Information is not knowledge EmptyJeu 1 Aoû - 6:24

Information is not knowledge

   La rouquine est soulagée par la décision d'Asha. Elle ne le considère pas comme une forme de faiblesse mais comme l'expression d'un simple bon sens. Si les gens sont des outils, alors il convient de les employer de la manière la plus adaptée. Il en va ainsi pour le peuple, dont elle est issue. Elle le comprend et l'accepte puisque elle sait où se situe sa place. Mais les nobles n'échappent pas à cette règle non plus. Quored pourrait, plus tard, se révéler un allié de valeur pour la Seiche d'Or. Il pourrait également être trop doux ou trop pleutre pour incarner une menace. Et s'il venait à apprécier sa tante, à être lui aussi charmé par ses compétences de meneuses d'hommes et son assurance inébranlable, alors il n'est pas improbable qu'il se mue en allié. « On v'rra bien s'il a hér'té du bon sens d'son père ou de l'ambition d'sa mère ! » L'essentiel c'est que, tout comme elle, le premier fils de Theon et Alana sache rester à à sa place. Il ne régnera jamais. S'il s'en accommode, tant mieux. Mais si la témérité venait à s'en mêler... L'héritière et futur Reine des Iles de Fer aurait simplement à prononcer les mots qu'elle n'a pas souhaité dire aujourd'hui. Oui, Quored a vraiment intérêt à se ranger derrière sa tante lorsque, plus tard, il se familiarisera avec les pernicieux rouages de la politique. Elle ne l'envie pas.

   Le gamin n'incarne rien d'autre qu'un lointain problème pour le moment. Les inquiétudes de la roturière sont avant tout axées sur le présent et ces prétendus fer-nés qui, à ce rythme, seront tôt ou tard responsables d'une autre guerre avec le continent. Halys ne craint pas particulièrement cette hypothèse. Elle se sent bien plus à l'aise sur le champ de bataille que dans un environnement favorisant l'ennui. Sa vie est en mer. Sa mort, elle l'espère, l'attend également sur les flots. Quand le Dieu Noyé l'appellera à son tour comme rameuse, elle se précipitera à sa rencontre sans le moindre regret. Ou presque. Elle observe Asha lâcher ses soupirs et se plonger dans ses réflexions agitées. Elle regrette de ne pas avoir plus à lui offrir et de ne pas pouvoir contribuer davantage à la résolution de cette énigme. Adossée contre le mur, les bras croisés, elle attend les questions qui, elle le sait, finiront forcément par se manifester. La rouquine partage l'avis de sa maîtresse lorsqu'elle rappelle que des attaques sur Dorne et le Val ne sont pas logiques. Les côtes des deux royaumes sont éloignées. Les rejoindre demande de longs jours de navigation et les prises ne sont pas meilleures qu'ailleurs. À la question d'Asha concernant les couleurs des maisons des iles, Halys hausse les épaules. « J'peux pas t'dire ! J'suppose qu'depuis Salvemer  tout l'monde connaît ton blason mais j'pense pas qu'les dorniens et les  valois c'nnaissent ceux d'tes vassaux ! À mon avis ils s'contentent d'se chier d'ssus quand ils voient un boutre avec des couleurs qu'ils c'naissent pas s'approcher d'un peu trop près d'leurs côtes ! » Comme la Princesse l'a indiqué, le val et Dorne n'ont jamais été des cibles prioritaires. Halys imagine volontiers qu'ils n'ont pas eu le temps de se familiariser avec l'héraldique des Iles de Fer. Elle approuve d'un signe de tête la remarque d'Asha sur les pirates. Moins de pirates signifie moins de concurrence. Ces derniers n'ont pas apprécié que les fer-nés, privés du droit de piller Westeros, se concentrent sur Essos. Mais ils n'ont pas vraiment eu leur mot à dire. Et ils n'ont pas eu le courage de gêner les incursions des différents Seigneurs sur leur terrain de chasse habituel. La rouquine s'accorde ensuite un instant de réflexion lorsque la Seiche d'Or lui demande si les Trois Soeurs ne pourraient pas être responsables de la soudaine timidité des pirates. « J'me dis qu'si les Trois Putes avaient d'cidé d'se lancer dans une grande chasse aux pirates, elles se s'raient pas privées d'le crier sur tous les toits ! On aurait entendu quelqu'chose à c'sujet quand on était sur place ! » Des marins vantant leurs exploits dans les tavernes, par exemple. Vient alors la véritable question, celle dont la réponse pourrait bien être la clef de la solution tant recherchée : si les pirates sont moins présents aux Degrés de Pierre, où se trouvent-ils ? La porte s'ouvre et une pair de serviteurs portant les victuailles et la boisson viennent enfin leur offrir de quoi épancher soif et faim. Halys se sert une coupe de vin et attend prudemment qu'ils repartent. Elle observe la porte close et laisse passer encore quelques secondes avant d'émettre son hypothèse.  « D'un côté on a moins d'pirates et de l'autre, d'myst'rieux fer-nés qui apparaissent pour piller les continentaux ! Soit c'est lié, soit c'est un merv'lleux hasard ! » Elle termine sa coupe d'un mouvement brusque et rempli aussitôt sa coupe. Un morceau de viande vient très vite compléter le breuvage et Halys retourne s'installer contre le mur. « Et moi, j'crois pas au hasard ! » Les pirates ont peut-être décidé de se débarrasser de la concurrence fer-née en s'arrangeant pour les ériger à nouveau en ennemis des Six Royaume. C'est malin ! Peut-être un peu trop pour ces dégénérés. Elle imagine aussi difficilement tant d'équipages différents, concurrents, s'allier dans un but commun. Mais ce n'est pas impossible non plus. La nécessité pousse parfois les gens à faire des choses qui vont à l'encontre de leurs valeurs et qui s'affranchissent de l'ego. « T'vas faire quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
the Black Wind ϟ
Asha Greyjoy
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris
Information is not knowledge X3niiVdL_o
Information is not knowledge Tumblr_oqdfwwbns91vosucoo4_r1_400
Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas, Melara, Bryce & Nymor
Messages : 4817
Date d'inscription : 04/04/2016

Information is not knowledge Empty
MessageSujet: Re: Information is not knowledge   Information is not knowledge EmptySam 7 Sep - 21:38


Information is not knowledge
avec @Halys


« Pyk | 302, lune 5, semaine 4 »

Asha secoua son visage fin de haut en bas alors que Halys laissait sa chance au temps de faire son oeuvre sur Qhored pour voir de qui il tiendrait le plus. “Mmh, faudra p’t-être prier un peu l’Dieu Noyé aussi… de c’que j’ai vu, c’est plus Alana qui souffle à l’oreille des gosses que Theon !” elle termina son propos d’un rire moqueur. Alana était bien assez intelligente pour ne pas laisser se faire les choses toutes seules. Le Leviathan d’Or semblait adorer mettre son grain de sel partout où elle en avait l’opportunité. Une façon de faire que ne partageait pas Asha, elle était une femme d’action, pas de sourires et de minauderies, pas de mots convaincants soufflés au creux d’une oreille discrètement. Lorsqu’elle s’adressait, c’était toujours d’une voix forte et claire, elle n’avait rien à cacher dans les ombres elle. Mais elle n’était pas assez idiote pour fermer les yeux sur de telles méthodes, elle resterait vigilante, comme elle l’avait toujours était depuis le retour de Theon. Mais comme elle l’avait déjà évoqué quelques temps avant avec ce dernier, l’avenir de ses neveux et nièces étaient encore loin dans sa lunette de vue, bien plus encore que les Nocturnes. C’est naturellement alors que la discussion revint sur ce qui préoccupait presque l’ensemble des fer-nés depuis plusieurs lunes.

De retour dans ses appartements, les réponses de la rouquine l’aidèrent à comprendre un peu mieux le jeu qui se jouait  actuellement dans le Détroit près des terres du Val et de celles de Dorne. Le pressentiment de la capitaine du Vent Noir se faisait de plus en plus net, de plus en plus logique, mais elle avait toujours du mal à l’accepter, même après en avoir parlé avec Theon. Pourtant tout collait avec ce que Halys lui rapportait là. C’était quelque chose qu’elle aurait pu faire si elle avait été à la place du Choucas. Mais elle regrettait à présent de ne pas s’être mis dans sa tête dès le début de l’an 297, parce que s’ils avaient songé dès lors à sa vengeance et un possible retour d’Euron, ils auraient pu l’arrêter avant tout cela. Mais il fallait reconnaître que cela avait bien arrangé un certain nombre de fer-né que de clore ce chapitre et de l’ignorer avec brio. Son regret était amer à présent. C’est un sourire sans joie qui apparut sur sa bouche alors qu’elle redressait son visage vers Halys. “C’sûr qu’c’est difficile d’lire un blason quand tu pars en courant, hein ?” C’était plus fort qu’elle. Mais il n’y avait finalement pas vraiment matière à plaisanter. “L’problème c’est qu’les rapports disent la même chose, donc doit bien y avoir d’gens capables d’les reconnaître et d’confirmer ça. Les navires doivent r’ssembler aux notres, aussi. P’t-être les t’nues des gars. P’is s’ils pillent, violent et tuent… ça nous r’ssemble pas mal quand même.” conclut-elle avec une mine contrariée. Et puis ils avaient par le passé accostés de manière plus ou moins régulière dans certaines villes des deux régions, particulièrement du côté des Trois Soeurs pour le Val, bien moins à cheval sur l’honneur que le reste des Sept Couronnes. Quant à Dorne, c’était un point de chute évident et si pratique en revenant d’Essos, au même titre que La Treille par le passé.

C’est à ce moment là que la porte s’ouvrir légèrement pour laisser pénétrer une jeune femme tout droit en provenance des cuisines, qui vint poser bière, pain, fromage et viande séchée sur un petit guéridon entre l’entrée et le bureau. Elle ressortit aussi discrètement et Asha s’approcha du plateau pour remplir deux grandes pintes, mais son bras droit fut plus rapide, alors qu’elle évoquait la possibilité que les Trois Filles se soient lancées dans une nouvelle chasse aux pirates ces dernières lunes. “C’pas faux.” répondit-elle avec un soupir avant de perdre son nez dans la pinte de bronze. “Des p’tains pirates qui s’raient des p’tains d’bonnes recrues pour le plus fou d’mes oncles… Et j’parle ni d’Vic, ni d’Aeron… c’est pour dire…” ajouta-t-elle en s’approchant un instant de la fenêtre pour observer l’horizon où le ciel et les vagues ne formait plus qu’un seul et même gris. “P’tain d’Choucas !” Asha ne se retourna que lorsque la féroce rouquine vint à lui demander ce qu’elle comptait faire. Elle resta un instant avec une moue contrariée, avant d’ouvrir la bouche pour répondre. “Faut qu’j’vois avec mon père rapidement. Mais j’ai très envie d’aller sur place et guéter un d’ces p’tains bateaux moi-même pour en avoir l’coeur net, et saigner c’vieux fou… T’en dis quoi ?” finit-elle avec les mâchoires serrées.

(c) DΛNDELION


HRP:
 


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Information is not knowledge Empty
MessageSujet: Re: Information is not knowledge   Information is not knowledge EmptyLun 9 Sep - 23:50

Information is not knowledge

   La remarque sur Alana est judicieuse. Un coup de pouce du Dieu Noyé ne pourrait pas faire de mal. Si tout ce que dit Asha sur l'épouse de Théon est vrai, et elle ne doute pas que ce soit le cas, il est raisonnable de penser que le nouveau-né pourrait un jour se transformer en menace. Pour l'heure il n'est bon qu'à brailler et à se dandiner dans son berceau mais un jour il saura tenir une arme. Et s'en servir. Suffisamment bien pour arriver à obtenir le respect de fer-nés et le vote des indécis. Ignorer ce que l'enfant deviendra demain relève de la plus crasse négligence. La rouquine le gardera à l'oeil. Et elle sait qu'Asha, malgré l'affection qu'elle porte bien naturellement à son neveu, fera de même. Le trône et le pouvoir méritent des sacrifices. Les choses sont ainsi et c'est loin d'être une fatalité. Celles ou ceux qui refusent les règles sont voués à perdre. Ni plus, ni moins. « T'sais... j'me dis qu'on économis'rait pas mal d'prières si Alana v'nait à ch'ter dans l'vide ! » La fer-née se passe une main sur le menton d'un air songeur. Il est vrai que cette solution proposerait bien des avantages. « Et l'temps qu'on passe pas à prier,  on peut l'passer à p'coler ! Ou à piller ! » Ou le consacrer à l'une des nombreuses choses qui donnent une véritable saveur à l'existence. « On ramèn'ra deux ou trois femmes d'Essos pour que l'Theon oublie son ch'grin et dans quelques années il s'ra l'premier à r'goler de tout ça ! » Elle trouve sa solution efficace et parfaitement adaptée au problème. Lorsqu'un obstacle vous barre la route, il convient de le contourner. Et quand ce n'est pas possible, il suffit alors de le réduire en miette. Mais la rouquine sait que Asha doit composer avec bien plus de variables qu'elle et que les solutions les plus simples ne s'accordent pas toujours avec les impératifs de la diplomatie. « M'bon après j'suis pas n'plus une experte d'la p'litique... » conclue-t-elle en haussant les épaules. C'est Asha qui commande et c'est une excellente chose. Que ce soit sur terre ou sur mer, c'est elle qui donne le cap. Et jusqu'à présent, elle ne s'est jamais trompée de chemin.

   Mais pour l'instant, donc, Qhored n'est rien d'autre qu'un bébé. Et les événements qui ébranlent les Iles de Fer méritent clairement plus d'attention qu'un marmot ayant à peine conscience de sa propre existence. Lorsque le duo rejoint le bureau d'Asha et que les victuailles et le vin viennent sublimer le plaisir des retrouvailles, Halys oublie bien vite le neveu de sa capitaine pour se concentrer sur les vrais problèmes. Ceux qui pourraient coûter très chers à l'archipel si les continentaux venaient une nouvelle fois à prendre les armes pour priver les insulaires de cette indépendance acquise au prix du fer. La jeune femme esquisse un sourire quand la Seiche plaisante sur la tendance qu'on les gens à fuir dès qu'ils voient une flottille s'approcher de leurs précieuses terres. Avec le temps ils ont compris qu'il valait mieux abandonner ses biens aux féroces hordes fer-nés que de se sacrifier inutilement. La rouquine acquiesce et retient un sourire qui ne saurait correspondre avec la gravité de la situation. Derrière les blagues se cache une réelle inquiétude. Une inquiétude malheureusement justifiée. « Ouais... J'sais pas qui sont ces ordures mais c'est sûr qu'ils savent bien nous im'ter ! Et ça, c'pas donné à tout l'monde ! Le courage et l'talent, ça s'invente pas ! » approuve-t-elle avec une pointe de fierté dans la voix. Elle ne sait pas si les viols, le pillage et le meurtre sont l'apanage des natifs de leurs îles mais il semble évident que la personne qui se cache derrière cette énigme connaît bien l'archipel et ses coutumes. Et qu'elle a une sacrée rancune à leur encontre.

   Les candidats ne manquent malheureusement pas même si leur liste n'est pas aussi longue qu'on pourrait le redouter. Pourtant un nom ressort presque trop aisément du lot. Il faut surtout se méfier des conclusions trop séduisantes. Asha parvient à arracher une autre esquisse de sourire à son bras droit lorsqu'elle évoque ses oncles. Elle s'abstient toutefois de faire un quelconque commentaire sur le sujet. Son avis, finalement, ne serait guère différent de celui de son aînée. Alors lorsqu'elle évoque le Choucas, ce putain de Choucas, elle lève sa coupe de bronze et trinque à cette hypothèse. Lui, il aurait toutes les raisons du monde de semer le doute sur les Iles de Fer. Et de ce qu'elle sait de lui, il n'est pas non plus du genre à abandonner ou à accepter docilement un bannissement. Alors lorsque la Princesse du Sel et du Roc exprime son opinion sur ce qu'il convient de faire, Halys abonde immédiatement dans son sens. « J'espère qu'sa M'jesté s'ra d'ton avis mais c'qui est sûr, c'est qu'si ça t'nait qu'à moi j'te priverais d'ta partie d'jambes en l'air avec la P'celle et on prendrait le large dans l'heure ! » s'amuse-t-elle. Elle constate alors que sa coupe et vide et la retourne d'un air dépité. « Pis d'toute façon faut qu'tu navigues s'non t'vas finir par d'périr ! Les Seiches, c'pas fait pour cr'pahuter sur l'terre ferme ! » Et puisqu'un verre vide est fait pour être rempli, elle s'emploie très vite à remplir le sien non sans avoir auparavant proposé à la Greyjoy de faire de même avec sa coupe. « C'mment va Myria en fait ? Elle s'est l'ssée grimper d'ssus par l'autre sangsue ou c'est t'jours en suspens c't'histoire ? » Derrière l'apparente légèreté de cette question se cache un véritable intérêt pour la bâtarde. Au départ elle aurait été la première à la balancer dans les bras de Tristifer mais maintenant elle se demande si la cartographe mérite un tel châtiment. Elle a su faire ses preuves et, ce faisant, gagner le respect d'Halys ainsi que quelque chose qui pourrait ressembler à de l'affection. Non, vraiment, elle ne mérite pas ça. Et Tristifer ne la mérite probablement pas non plus. Si un jour on lui avait dit qu'elle penserait du bien d'une étrangère...
Revenir en haut Aller en bas
the Black Wind ϟ
Asha Greyjoy
the Black Wind  ϟ
Valar Dohaeris
Information is not knowledge X3niiVdL_o
Information is not knowledge Tumblr_oqdfwwbns91vosucoo4_r1_400
Ft : Keira Knightley
Multi-Compte : Wynafryd, Lucas, Melara, Bryce & Nymor
Messages : 4817
Date d'inscription : 04/04/2016

Information is not knowledge Empty
MessageSujet: Re: Information is not knowledge   Information is not knowledge EmptyDim 22 Sep - 18:14


Information is not knowledge
avec @Halys


« Pyk | 302, lune 5, semaine 4 »

Même si la naissance de Qhored ne changeait rien pour le moment à la vie de la fer-née, le sujet restait source de rebondissement et d’idées pour les deux combattantes. Alors Asha ne put retenir un rire franc lorsque Halys évoqua la possibilité qu’Alana chute prochainement. Après tout, Pyk était une demeure dangereuse, avec des passerelles dont il était facile de tomber pour peu que le Dieu des Tornades ne se réveille. “J’te mentirais si j’te disais qu’ça m’avait pas frôlé l’esprit qu’si elle pouvait y passer en donnant naissance à son gosse, ça f’rait ça d’moins à s’inquiéter pour la suite…” finit-elle par avouer en conservant son sourire. Elle haussa les épaules avant de reprendre. “Mais j’sais pas, faut r’connaître qu’Theon est moins gamin d’puis qu’il est marié avec elle. P’is elle m’fait pas peur. Elle est pas inoffensive, mais elle m’fait pas peur. Et j’ai confiance en c’que l’Dieu Noyé m’réserve pour la suite.” Elle éclata une nouvelle fois de rire, quittant son bureau pour secouer avec amitié l’épaule de la rouquine. “Mais j’sais qu’si jamais j’change d’avis, j’pourrais t’demander !” conclu-t-elle en la gratifiant d’un clin d’oeil avant de reprendre place sur l’épais bureau de bois.

Quelques minutes plus tard, bière en main, alors que la capitaine et son bras droit échangeaient sur les informations repêchées par cette dernière lors de sa récente expédition, la Rouquine ne put qu’acquiser aux propos d’Asha sur le mimétisme des attaques. “Ouais… du courage et une sacrée motivation j’imagine…” ajouta-t-elle d’un air pensif. Et en la matière, Euron était pour le moins l’expert pour convaincre des foules. Il savait s’entourer de gens étranges pour faire des démonstrations plus étranges encore. Nul doute qu’il en avait dégoté encore d’autres depuis son exil. Son oncle était également du genre à promettre la lune, mais d’une façon des plus convaincantes. L'appât du gain et du pouvoir était redoutable chez les Pirates. Si les résultats ne payaient pas, son oncle aurait une mutinerie sur les bras, mais elle savait qu’il saurait les garder en haleine plus longtemps que quiconque. Il fallait qu’elle cesse de se voiler la face à présent, c’était la meilleure explication, probablement la seule explication finalement. Euron venait récupérer la monnaie de sa pièce. Payer le fer-prix de son exil.

Finissant sa coupe d’une longue dernière gorgée, Asha se retourna vers Halys qui se demandait ce qu’elle comptait faire. Si elle mourait d’envie de prendre ses deux navires pour se rendre sur place et assister à tout cela de ses propres yeux, elle savait qu’il fallait qu’elle en parle d’abord à Balon, et qu’il pourrait opter pour une autre solution. Une solution qu’elle devrait suivre malgré ses impulsions. Elle retrouva un instant son sourire alors que Halys se moquait de ses prochaines retrouvailles avec Qarl. “Vraiment ? Tu penses qu’t’aimerais embarquer avec moi, juste après m’avoir privé d’une d’mes passions comme ça ? Alors qu’j’viens de passer plusieurs lunes privée de mon aut’e passion ? C’est qu’tu s’rais plus féroce qu’moi en fait Halys !” dit-elle avec un nouvel éclat de rire. Elle ne comprenait pas le rapport de son bras droit avec l’intimité, mais elle ne la jugeait nullement pour autant. “T’inquiètes pas, même si mon père m’envoie pas dans l’Détroit, j’trouverais une bonne raison pour prendre la mer. J’ai b’soin d’hydrater mes tentacules un peu ! Peut-être un p’tit r’tour aux Nocturnes ? Qu’est-ce qu’t’en dis ?” Elle avait envie de retrouver les bruni, Kina, et de tourner cette page du Choucas pour reprendre ses explorations.

La conversation prit à nouveau un ton plus léger alors que la rouquine interrogeait la Greyjoy sur le compte de leur petite sorcière. “Toujours en vie d’après les derniers corbeaux mon onc’ ! J’crois que Tris est passé avec des excuses grotesques, c’bon signe pour moi nan ? Mais il m’a toujours pas d’mandé sa main… Va f’lloir missionner Harlon pour qu’il le s’coue, c’est plus possible c’t’affaire.” C’était un soulagement pour Asha de savoir que Tristifer acceptait enfin de passer à autre chose. Et elle ne s’inquiétait pas pour Myria, elle était finalement bien plus ce que le Botley attendait d’une épouse qu’elle ne le serait jamais. Et pour un fer-né, la petite bâtarde s’en sortait bien, Tris ne la tromperait pas, aurait à coeur de la rendre heureuse et de la garder en sécurité. Parce que l’homme avait beau être niais lorsqu’il s’agissait de sentiments, il n’en était pas moins un valeureux guerrier qui avait tout sa loyauté, bien qu’elle ne prononcerait jamais de telle chose de vive voix, encore moins à l’intéressé, de peur de raviver ses sentiments.
(c) DΛNDELION


ϟ ϟ ϟ
Up onto the overturned keel, Clamber, with a heart of steel, Cold is the ocean's spray, And your death is on its way, With maidens you have had your way, Each must die some day !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Information is not knowledge Empty
MessageSujet: Re: Information is not knowledge   Information is not knowledge Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Information is not knowledge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: