RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici (FB) Don't hate me, please [PV Dacey] 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !
En ces périodes de fêtes, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

Partagez
 

 (FB) Don't hate me, please [PV Dacey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Payne
Messages : 987
Date d'inscription : 05/05/2019

(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Empty
MessageSujet: (FB) Don't hate me, please [PV Dacey]   (FB) Don't hate me, please [PV Dacey] EmptyMer 26 Juin - 3:21


Dacey Mormont & Jorah Mormont
An 302, lune 4, semaine 4



Jorah pénétra le Bois-Sacré. Ses pas, silencieux, le menèrent vers le centre, là où se tenait le majestueux Arbre Sacré. La buée s’échappait de sa bouche au rythme de son souffle et du battement frénétique de son cœur. Le temps était venu de prononcer son verdict, mettre des mots sur cette décision qu’il avait longuement mûri et qui le déchirait. Les semaines passant, ses questionnements avaient été nombreux, oppressants. Mais sa décision fut prise depuis l’instant où le cadavre du suzerain s’était refroidi, il le savait. Était-ce la bonne ? Il était bien incapable de le dire

La silhouette féminine se découpait au loin. L’Ours déchu savait qu’il la trouverait là. Comme ci leur dernière conversation avait impliqué un nouveau rendez-vous en ce lieu quelques semaines plus tard, sous le regard des Anciens. Qu’allait-il bien pouvoir lui dire ? Il l’ignorait encore et ce n’était pas faute d’avoir retourné ses excuses dans son esprit une bonne partie de la nuit. Sans parler du temps passé ici-même à prier les Dieux de le guider. La veille, sa conversation avec la Princesse Argentée avait achevé de le convaincre. Au fond, il savait depuis le début qu’il ne pourrait la quitter si facilement. Il avait juste mit du temps à se l’avouer.

Ce qu’il allait confier à sa cousine, l’héritière de l’Île-aux-Ours, n’était pas une partie de plaisir. Il le redoutait, espérant de tout son cœur que cette conversation ne signerait pas la fin de leurs retrouvailles. La main sur l’épée, il se présenta à l’héritière de l’Île, se raclant la gorge pour s’annoncer.

« Bonjour Dacey. »

Il l’observa, s’émerveillant une nouvelle fois de la voir si semblable, et pourtant si changée. Combien de temps avait-il passé en sa compagnie ? Combien de sourire échangés, combien de rire entendus, combien d’histoires partagées ? Pouvait-il réellement se passer de tout ça encore longtemps ? Dacey, Lyra, Lyanna, Marthe, Jorelle, Alysane, Maege. Autant de raison de choisir le départ. Il n’avait espéré que ça, des années durant, lunes après lunes. De simples échanges, banals et heureux, du quotidien. Revoir ces visages, ce visage, orné d’un sourire si possible. Un sourire qui lui serait adressé. Nul doute qu’il ne le méritait pas, et peut-être ne le mériterait-il jamais plus.

Son regard s’ancra au sien, n’osant ouvrir la bouche. Le doute s’insinuait en lui à mesure que les secondes s’écoulaient. Il lui avait été plus facile de faire ce choix lorsqu’il n’était pas en sa présence. Il se sentait glisser de nouveau dans l’incertitude. Hésitant, il fui la confrontation encore quelques secondes, observant le Barral, avant de fermer douloureusement les yeux. Que les Anciens me viennent en aide … Une nouvelle fois, un choix terrible se présentait à lui et encore une fois, il ne se sentait pas à la hauteur. Allait-il faillir à nouveau et se tromper de route ? Ses paupières se soulevèrent et son regard rencontra à nouveau celui de son ancienne protégée, elle qui avait apprit à se passer de lui depuis si longtemps. Bien qu’il tenta de rester neutre, la détresse de son regard devait être trop lisible pour qu’elle ne comprenne pas d’elle-même. Inutile de prétendre le contraire. Ils se connaissaient bien assez. Il rouvrit enfin la bouche, sa voix grave brisant le silence.

« Votre départ est imminent. » déclara-t-il simplement, signifiant par-là même son absence et instaurant de nouveau le silence qu'il brisa quelques secondes plus tard, « Ne m’en veut pas, je t’en prie. »

Une demande, presque une supplique. Appréhender les situations complexes avec les mots lui était difficile. Peut-être était-ce trop lui demander ... Il n’avait jamais su faire les bons choix pour elles.


- code by lilie -


« L'Île est sa rédemption. Sa volonté d'être pardonné. L'Île est le dernier ponton, la dernière escale avant rien. »
« Please. »
©️crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Empty
MessageSujet: Re: (FB) Don't hate me, please [PV Dacey]   (FB) Don't hate me, please [PV Dacey] EmptyMar 9 Juil - 18:26


Dacey Mormont & Jorah Mormont
An 302, lune 4, semaine 4



La mort la mettait face qu'à une évidence, sa famille. Dacey souhaitait revoir ses filles, les serrer dans ses bras, sentir leurs odeurs, savoir qu'elles allaient bien. Il était de même pour Dryn, le seul homme qui avait réussi à ne plus lui faire craindre l'amour, puis bien sûr, son guerrier. Avait-il encore grandi durant son absence ? Quitter l'ile-aux-ours était devenus un véritable sacrifice en son coeur. Elle ne se sentait qu'entière en ce lieu. Il était évident qu'elle n'allait parler de ses sentiments au reste de sa famille présente à Corneilla, mais cela la soulagea d'apprendre qu'elle n'était pas la seule à vouloir retourner au plus vite sur leur île. La décision avait donc été prise, après l'enterrement de Tytos, les Mormont partiraient. Oui, elle n'allait pas accompagner le convoi comme pour l'allée, ainsi, elles iraient plus vite. Puis de toute manière, Wyna était parti de son côté, Daceyn 'avait nul besoin d'être auprès d'elle durant le retour dans le Nord.

Tout se préparait et elle avait demandé à Jorelle de venir la chercher dans le bois sacré, une fois que tout serait prêt. L'héritière avait ce besoin d'échanger avec les anciens, de leur demander de veiller sur les siens et surtout continuer à prendre soin d'elles sur le chemin du retour. La concentration pouvait se lire sur son visage, quand d'un coup, un raclement de gorge la sortie de ses prières. Un instant, elle crut que c'était Jorelle qui venait lui dire qu'il était temps, mais la voix qui allait suivre le fit prendre des airs de visage neutre :

« Bonjour Dacey. »

Le saluant de la tête sans rien dire. Ils n'avaient pas échangé de nouveau depuis leur première rencontre. Elle ne l'avait pas évité, c'était simplement que chacun des deux avait été occupé par des choses différentes. Il lui avait dit qu'il viendrait à discuter avec le suzerain du Conflans et la princesse pour qu'il puisse repartir avec eux, mais Dacey n'était pas venu se renseigner auprès de lui pour avoir des nouvelles. C'était lui qui devait prouver par ses actes qu'il voulait retrouver sa place auprès des Mormont, non à elle. Finalement, elle remarqua bien des comportements de fuite en lui.

Elle ne le quittait pas du regard, attendant de savoir s'il allait avoir le courage de lui parler. Quand, elle croisa finalement son regard, elle sut qu'il ne viendrait pas, du moins c'est ce que lui soufflait la détresse de son regard ou alors il venait lui apprendre que Jorelle venait d'être enfermé dans un cachot pour une raison encore inconnue.

« Votre départ est imminent. Ne m’en veut pas, je t’en prie. »

Durant son enfance, il avait été un modèle à suivre. Il était celui vers qui elle se tournait vers ses moments d'incertitude ou de peur. Jorah s'était toujours révélé plus tendre que sa mère. Un seul échange de regards et de sourire, permettait aux deux complices de juger une situation, surtout à propos de ses petites soeurs. C'était Lynce qui les avaient éloignés et sa trahison qui avait brisé sa confiance en lui.

- Tu sers la dragonne, il est normal quand ce temps de malheur, tu restes près d'elle ! N'est-ce pas le prix à payer pour ton pardon royal ?!

Elle lui avait pardonné les effets de sa trahison sur sa personne, mais dans son coeur, tant qu'il n'avait pas prouvé par ses actes que les Mormont comptaient réellement pour lui, elle était incapable de le voir comme son cousin. Son visage, pourtant, n'aspirait pas de la froideur, ni même du bonheur, c'était comme si elle parlait à une connaissance.

- je te l'ai dit, cette décision est la tienne. Je n'ai pas à t'en vouloir si tu ne peux pas remonter sur l'île-aux-ours, simplement si tu veux retrouver les tiens et retrouver l'honneur de porter le nom Mormont, il n'y a que sur l'île-aux ours que cela peut se faire.

Dacey était prête à le soutenir face à sa mère, si du moins, il revenait sur l'île. Là, elle comprenait qu'avec la mort de Tytos, il se devait de rester auprès de la princesse, même si réellement elle ignorait leurs relations. Il était certain que Jorah pouvait offrir du réconfort, même si Dacey n'irait plus vers lui pour le trouver. En tout cas, pas à ce moment précis. 

- Crois-tu que ta dragonne te laissera partir un jour ?


- code by lilie -
Revenir en haut Aller en bas
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Payne
Messages : 987
Date d'inscription : 05/05/2019

(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Empty
MessageSujet: Re: (FB) Don't hate me, please [PV Dacey]   (FB) Don't hate me, please [PV Dacey] EmptyVen 19 Juil - 15:14


Dacey Mormont & Jorah Mormont
An 302, lune 4, semaine 4



Il sut en croisant son regard, avant même d’ouvrir la bouche, qu’elle savait. Ils avaient passé bien trop de temps ensemble pour ne pas se comprendre d’un unique regard. Il se sentit un instant honteux de se présenter à elle avec de telles nouvelles. C’était faire bien peu honneur à ce qu’ils étaient autrefois l’un pour l’autre. Pourtant, il lui devait la vérité, aussi pénible et cruelle soit-elle. Il ne lui cacha pas, le ventre noué par l’appréhension, n’osant pourtant prononcer les mots clairement. Ils s’étaient très bien compris autrefois, certes, mais il ignorait tout de ses réactions à présent.

Quel ne fut pas son soulagement de l’entendre lui répondre avec aussi peu de férocité. Les tensions dans ses épaules se relâchèrent presque instantanément et le soulagement dut inonder son regard. Bien sur, cette réaction chez elle témoignait aussi d’une sorte d’indifférence, que le masque neutre qu’elle lui présentait ne faisait que renforcer. Elle avait été très claire à ce sujet, et elle l’était encore : il ne redeviendrait un Mormont pour elle que le jour où il ferait face aux leurs, et à ses erreurs, sur la terre de leurs ancêtres. Retarder l’échéance lui coûtait, mais il savait ne pas avoir le choix à ce propos et elle le savait également. Il remerciait pourtant les Anciens de ne pas stopper net tout espoir de rédemption vis-à-vis des siens et alors qu'elle terminait de parler, il reprit la parole.

« Et malgré ma décision de rester, je n’oublie pas mon désir de rentrer chez nous. J’ai bien entendu ce que tu m’as dis à notre dernière rencontre. Tu as fais le premier pas vers moi, et je ferais le second vers vous. Ma promesse n’est pas vaine, je te l’assure.  »

Il pensait sincèrement ces mots. Mais il n’était plus seul maître de ses décisions depuis qu’il avait brisé son existence en brisant la loi, se rendant coupable de haute trahison envers les siens, son suzerain et la couronne. Ses faits et gestes étaient maintenant soumis à plus de contraintes. Elle en avait tout autant conscience que lui. Elle posa d’ailleurs le doigt sur le problème. Hormis le Roi ou le nouveau suzerain conflanais, il devait aussi rendre des comptes à celle qu’il servait en premier lieu. Mais Daenerys le laisserait-elle seulement partir un jour ?

« T’assurer qu’elle le ferait serait te mentir. Je ne peux te le garantir. » avoua-t-il à contrecœur, « La Princesse Daenerys est une jeune femme méfiante qui accorde difficilement sa confiance à autrui. Elle garde précieusement ses alliés à ses côtés. »

Là où d’autres y verrait de l’égoïsme, Jorah savait qu’il ne s’agissait au final que d’un farouche désir de se protéger, et de garder auprès d’elle ceux qu’elle ne pouvait se permettre de perdre. Jorah était un protecteur et un allié précieux pour la jeune Targaryen, il le savait. Il avait mis des lunes à obtenir cette confiance qu’elle lui portait. Tout ceci lui était aussi précieux qu’à elle. Un réelle et profonde affection le liait à la Typhon-née. Mais il se garderait bien d’en parler à Dacey. Cette dernière ne comprendrait pas. Quelques années auparavant, lui-même en aurait été incapable. Il comprenait cette méfiance digne du peuple Nordien, et compréhensible au vue de leur historique avec les Dragons. Néanmoins, sa situation et sa vision de son existence et de la vie en générale, avait changé. Il avait vécu nombre d’aventures, le forgeant différemment de ce qu’il était alors, lorsqu’il était encore jeune seigneur de l’Île.

« Mais tu connais ma détermination. Je saurais la convaincre de le faire quand l’heure sera venu. »

A l’inverse, en ça il n’avait pas changé. Cette ténacité acquise chez eux, au contact de la rudesse de leur existence, il la partageait avec elle, avec leur famille et avec l’ensemble du peuple de l’Île. Peut-être même était-ce dans leur gène ? Elle ne pouvait décemment pas l’ignorer, ni même douter de sa bonne foi. Le regard qu’il échangea avec elle à cet instant avait reprit en assurance. Elle pourrait y lire sa détermination et peut-être même sa sincérité.

Pour autant, il ne put empêcher ce besoin de défendre sa protégée du regard rude que posait Dacey sur ses décisions. La Princesse Daenerys n’avait pas demandé à ce que son beau-père meurt durant les noces. Elle n’était qu’une victime de cet assassinat, qui la projetait au devant de nouvelles responsabilités qu’elle ne désirait nullement. Il constatait sa détresse jour après jour. Elle ne méritait nullement qu’on la juge pour son désir de se protéger des nouvelles affres que lui causait l’existence.

« Son cœur saura comprendre mon besoin de rejoindre les miens. » ajouta-t-il, dans son désir de défendre la vertu de sa protégé.

Elle n’était en rien le monstre que la réputation de sa famille laissait à penser. Et il n’était pas un pauvre fou d’accepter de la protéger avec tant de ferveur. Elle méritait cette attachement à sa cause. Sa cousine comprendrait-elle seulement ?


- code by lilie -


« L'Île est sa rédemption. Sa volonté d'être pardonné. L'Île est le dernier ponton, la dernière escale avant rien. »
« Please. »
©️crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Empty
MessageSujet: Re: (FB) Don't hate me, please [PV Dacey]   (FB) Don't hate me, please [PV Dacey] EmptyMer 31 Juil - 17:18


Dacey, Jorelle & Jorah Mormont
An 302, lune 4, semaine 4




Sa promesse n'était pas vaine. Elle voulait lui faire confiance, comme durant son enfance, mais il n'y avait que ses actions qui le prouveraient. Il pouvait lui assurer tout et n'importe quoi, tant qu'il n'aurait pas posé ses deux pieds sur l'ile-aux-ours, il resterait un étranger de leur terre, un étranger à son sang. Le pardon ne l'empêchait pas d'être méfiante à son égard, pour dire vrai, elle n'attendait rien de lui, ainsi aucune déception à avoir. Certes, une part d'elle serait heureuse de le voir affronter ses anciens péchés, voir qu'il n'avait pas oublié qui il était, mais pour se protéger elle-même et ses proches, l'espérance devait être oubliée. Dacey vint à lui demander si la dragonne viendrait à le laisser partir et il répondit :

« T’assurer qu’elle le ferait serait te mentir. Je ne peux te le garantir.  La Princesse Daenerys est une jeune femme méfiante qui accorde difficilement sa confiance à autrui. Elle garde précieusement ses alliés à ses côtés. »

L'ourse n'avait pas échangé avec la dragonne et n'en ressentait nullement le besoin. Les dragons n'étaient pas aimés dans le Nord, encore plus depuis l'empoisonnement de Wylla. Si Daenerys n'accordait pas sa confiance facilement, il en était de même pour les nordiens. Mais c'était tout de même sacrément égoïste de vouloir garder ses alliés près d'elle. Dacey n'empêcherait jamais une personne proche d'elle, même pas crainte de la perdre, de ne pas partir. :

« Mais tu connais ma détermination. Je saurais la convaincre de le faire quand l’heure sera venu. »

Son regard avait repris de l'assurance. Il était vrai que les Mormont étaient connus pour leur détermination, mais elle n'oubliait pas que Jorah était aussi connue pour sa fuite face à déshonneur. De toute manière, elle ne pouvait rien faire de plus que de voir le résultat final, à savoir si Jorah reviendra ou non sur l'île-aux-ours.

« Son cœur saura comprendre mon besoin de rejoindre les miens. »

Une phrase étrange à son oreille, enfin peut-être pas si étrange que cela, mais qui lui faisait penser à un sentiment bien particulier. Qu'est-ce qu'il pouvait bien connaître de son garde ? Il était son épée lige ou son confident ? Oui, qu'est-ce que Jorah était pour elle ?! Il parlait d'allier, mais c'était un homme sans fortune, sans famille, n'ayant que son épée pour la défendre, mais savoir se servir d'une épée ne faisait pas de lui un allié, mais bien un protecteur. 

- Ou son coeur ne verra que son propre intérêt, n'oublions pas la famille qui est la sienne...mais nous verrons bien la suite des événements. Il y a souvent un membre de la famille qui vint à agir différemment des préceptes enseignés. Tu découvriras vite ce que cache dans son coeur par sa décision, s'il ne t'aveugle pas trop. 

Comme le coeur de Lynce avait pu le faire. Jorah avait un point faible et c'était bien les femmes venues du sud. Daenerys était en plus une dragonne, donc encore plus de méfiance à son égard de la part de la Mormont. Là, sans le lâcher du regard, elle ajouta :

- C'est une belle femme, il faut le reconnaître ! 

Ses mots étaient peut-être durs, mais là, elle tentait de découvrir si Jorah était retournée vers ses anciens vices. Celui de l'amour pour une femme qui ne le méritait pas. D'un coup, dans le dos de Jorah, elle vit Jorelle arrivé. Elle lui avait demandé de venir la chercher une fois que le départ serait proche, là en la voyant approcher, elle soulignant : 

- Tiens, Jorelle, nous parlions justement de la dragonne de Jorah !


- code by lilie -
Revenir en haut Aller en bas
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Payne
Messages : 987
Date d'inscription : 05/05/2019

(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Empty
MessageSujet: Re: (FB) Don't hate me, please [PV Dacey]   (FB) Don't hate me, please [PV Dacey] EmptyVen 2 Aoû - 4:45


Dacey, Jorelle & Jorah Mormont
An 302, lune 4, semaine 4



La méfiance de Dacey envers les Targaryen était légitime au vue du trouble passé entre le Nord et la Couronne. Pourtant, Jorah avait pu constater de ses yeux que cela n’avait plus lieu d’être. Le Roi Rhaegar, malgré ses antécédents, n’avait rien du tyran qu’était alors son père, Aerys le Roi fou. Encore moins Daenerys dont la douceur et la bienveillance n’avait que peu d’égal. Seul le Prince Viserys pouvait entacher cette image que leur souverain s’était acharné à redorer avec les années mais le Roi Dragon l’avait banni du royaume, preuve de sa bonne foi envers son peuple. Or Dacey ne voyait que ce qu’elle connaissait, ce qu’on en disait au Nord et il le regrettait. Dans le cas contraire, peut-être aurait-elle mieux comprit ce qui le retenait à Corneilla. Il désirait ardemment qu’elle le comprenne. Il était même nécessaire pour son retour futur qu’elle le comprenne !

Que l’héritière remette en doute sa foi envers Daenerys, doutant de sa générosité, contraria Jorah. Accordait-elle si peu de crédit à son opinion ? La Princesse méritait bien mieux que cela, d’autant plus quand on connaissait ses relations avec sa famille et surtout avec son royal frère. Jorah n’ignorait pas les relations tendu entre eux et il lui apparaissait cruel de la juger ainsi alors même qu’elle n’avait jamais prit part à quelque décisions politiques que se soit. Pourtant, Dacey émit également la possibilité de lui accorder le bénéfice du doute ce qu’il trouva appréciable. Il s’apprêtait à abonder dans ce sens lorsqu’elle termina sa phrase.

Jorah eut un instant l’impression d’avoir mal compris mais il n’en était rien. Son insinuation le fit pâlir. La dévisageant dans l’espoir d’y déceler un élément détrompant ses mots, il n’en vit pourtant rien. Il ouvrit la bouche dans l’idée de s’en défendre mais aucun mot n’en sortit. Il comprit soudain mieux la réticence qui était la sienne à propos de la jeune Princesse. Elle craignait que l’histoire ne se répète, comme elle s’était déroulée avec Lynce. Sachant qu’il avait évoqué avec elle la trahison de Lynce, le fait qu’elle évoque le souvenir de ce passé douloureux le blessa. Son attachement à la Princesse était tout ce qu’il y avait de plus pur et son insinuation lui paru déplacée. Son premier réflexe fut la défense.

« Elle pourrait être ma fille, Dacey. » prononça-t-il d’un ton où perçait le reproche, « C’est comme-ci elle l'... »

Toutefois, il n’eut pas le temps de terminer sa phrase. Derrière lui venait d’apparaître Jorelle, et Dacey l’interpella, lui annonçant sa venue. Le moment était parfaitement mal choisie pour revoir sa cousine, au vue de leur conversation. Jetant un long regard à l’aînée des sœurs dont la franchise n’était cette fois pas la bienvenue, il se tourna enfin vers la plus jeune. Il avait quitté une adolescente lors de son départ mais son regard tomba sur une femme. Cela le troubla d’autant plus que le tournant qu’avait prit sa conversation avec Dacey n’amenait probablement rien de bon à ces retrouvailles. Il se souvenait encore des réflexions que Jorelle proférait envers Lynce, et elles n’étaient pas tendre. Qui sait ce qu’elle pourrait dire d’une Targaryen ? D’autant plus si elle entretenait les même soupçons que son aînée. N’ayant pas le temps de s’interroger plus avant sur sa façon de gérer leur retrouvaille, il n’eut pour tout réflexe qu’un léger signe de tête dans sa direction.

« Jorelle. »

Un silence gênant s’installa. Ou peut-être la gêne n’était-elle que de son côté ? Il n’en laissa rien paraître pour autant, son habituel air impassible sur le visage. Qu'avait-elle entendu de tout cela ? Ses yeux détaillèrent sa jeune cousine. Elle avait tant changé et il ne connaissait rien de cette femme. Aucun des épreuves qu’elle avait vécu en son absence. Seulement qu’elle était désormais mère. Il avait encore du mal à se l'imaginer.


- code by lilie -


« L'Île est sa rédemption. Sa volonté d'être pardonné. L'Île est le dernier ponton, la dernière escale avant rien. »
« Please. »
©️crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Empty
MessageSujet: Re: (FB) Don't hate me, please [PV Dacey]   (FB) Don't hate me, please [PV Dacey] EmptyJeu 22 Aoû - 22:16


Les Oursonnes VS L'éxilé
An 302, lune 4, semaine 4



Le mariage de la louve et de la corneille avait pris une tournure plutôt... Inattendue. Rien durant la cérémonie n'avait présagé un tel événement. Et pourtant, la menace silencieuse avait plané au-dessus de leurs têtes durant tout ce temps, attendant patiemment que le meilleur moment se présente et l'ennemi avait frappé. Une arme insidieuse qui n'était faite, aux yeux de la Mormont, que pour les lâches. Néanmoins, le Bracken était resté observer son œuvre, jouissant alors de la porter de son acte, de la souffrance qu'il pouvait lire sur son visage, de la douleur de ses fils qui se ruaient à son chevet. Il avait assisté à toute la scène, luttant pour ne pas sourire, se délectant de ce triste spectacle. Voilà comment Jorelle percevait cet homme, car si c'était bien lui qui avait administrer ce poison au vieux Titos, il s'était éternisé sur le lieu du crime. Il aurait pu détalé depuis bien longtemps, avant même que sa toxine soit ingéré, mais il était resté. De même, il aurait très bien pu payer gracieusement un soldat, un mercenaire, n'importe qui, mais il avait agi avec ses propres mains. Menaçant même un membre de sa famille pour s'en sortir. Non, cet homme avait ressentit le besoin d'assister à ce meurtre, de le voir mourir. Depuis lors, c'étaient ses mêmes questionnements qui revenaient sans cesse : pourquoi avait-il été assassiné ? Est-ce par vengeance ? Après tout, cette famille avait, elle aussi, du sang sur les mains, mais dans ce cas, pourquoi ne pas s'en prendre à ses enfants ? La vengeance n'en serait-elle pas plus douce et amère ? Avait-il été empoisonné par jalousie ? Par soif du pouvoir ? Connaissant que trop peu cette région, Jorelle ne savait pas réellement ce qui était possible, mais dans ce monde, tout était plausible. Un seul mot pouvait être interprété comme une attaque..

L'ours avançait sans but dans cette large région, elle s'était éloignée, prenant des chemins escarpés et fit demi-tour au bout d'un moment. L'insulaire avait ressentit le besoin de s'éloigner de tout ces convives qui l'étouffait, bien loin de l'image parfaite de Lyra, il lui devenait de plus en plus difficile d'ignorer certains regards en coin, du moins, sans devenir agressive verbalement. Mais il fallait aussi l'avouer, Jorelle avait fait l'effort une seule fois durant ce séjour, le jour du mariage. La Mormont avait, dès lors, reprit ses bonnes vieilles habitudes, portant ses pantalons et ses épées dans le dos. Seules ses coiffures, faites de nombreuses tresses, ne semblaient pas souffrir de commentaires. Bien qu'avec cette balade improvisée, des mèches retombèrent sur sa cape qu'elle ramenait sur elle, comme pour cacher l'épée de sa maisonnée. Si elle était attaquée, ses ennemis ne feraient attention qu'à ses deux petites épées qui se trouvaient sur son dos et non pas sur celle qu'elle dissimulait sur son côté.

Ce n'est que lorsqu'elle était rentrée de cette ballade matinale que Dacey lui fit une requête qui n'était pas si étrange aux yeux de Jory. Sa sœur était une personne très pieuse et ressentait souvent le besoin de s'isoler pour communiquer avec eux. Le lieu de culte des Anciens se trouvait face à elle et un peu plus loin, elle aperçût son aînée, en compagnie d'un homme qu'elle n'arrivait pas à reconnaître. Plus elle s'approchait, plus elle avait cette étrange impression, elle reconnaissait cette gestuelle, mais avant même qu'elle puisse y mettre un nom, Dacey l'interpella. Il semblait que sa conversation tournât autour de la dragonne de... Jorah. En réalité, si Jory avait réellement fait attention, elle aurait remarqué les traits tirés de son visage, la gêne qui transparaissait, mais elle était bien trop occupé à écouter sa sœur pour y faire réellement attention. Toutefois, bien que la conversation parût fortement sérieuse, Jorelle n'était pas vraiment d'humeur. Elle était davantage perdue dans ses pensées, aux prises dans cette histoire de meurtre, voulant presque mener son enquête tant la curiosité la piquait au vif. Alors sans même y réfléchir, plongeant son regard dans ceux de Dacey, elle fit une éloge particulière :

- Ah oui ? Et bien, j'adule tout particulièrement ces coiffures. Je n'arrive pas à comprendre comment tout ça,
elle mima une masse capillaire au-dessus de la sienne, tient en restant parfaitement intact à la fin de la journée.

La jeune femme restait dans cet état, presque absente, comme si elle parlait pour elle-même. Elle ne fixait même plus sa sœur, regardant presque l'arbre qui pleurait des larmes de sang.


- Alors soit, sa servante à une astuce, soit elle à les cheveux tellement gras que ça ne bouge pas.


Jorelle expira profondément en lâchant un « hum » chargé de lassitude, puis, tel un électrochoc, elle se remit à observer sa sœur.


- M'enfin... C'est pas non plus ce qu'elle fait de sa journée qui pourrait la décoiffer !


Au même moment, elle souffla sur une de ses mèches bouclées qui tombait sur son visage, apercevant alors l'homme qui se tenait à ses côtés. Jorelle l'avait oublié... Est-ce qu'au moins elle l'avait salué ? Ce jour et tous les autres jours depuis qu'elle était arrivée à la Corneilla, lui avait-elle au moins sourit ? Enfin, elle se mit à l'observer, qu'est-ce-qu'il avait vieillit pensa-t-elle. Un songe qui semblait se lire sur son visage. Il était étonnant de le voir ici, près de sa sœur, mais sa présence était un signe des Anciens dieux. Peut-être qu'il était disposé, malgré le fait qu'il ne semblait pas vraiment heureux de la voir, à répondre à certaines questions. Mais sur le moment, rien ne venait, du moins, rien qui pouvait faire la liaison entre les cheveux de sa dragonne et ses interrogations sur la mort de Tytos. Toutefois, après qu'elle est laissée un léger silence flotté, elle se lança :

- D'ailleurs, elle aimait bien son beau-père ? Non parce que... Elle vit dans le regard de sa sœur une lueur qui se mit à briller. Roh, j'ai pas dit qu'elle l'avait empoisonné ! Même si bon, ils ont l'empoisonnement facile dans cette famille, finit-elle par dire comme si c'était une vérité à toute épreuve.

Après tout, n'était-elle pas la sœur de Viserys, le lézard qui avait empoisonné Wylla ? N'était-il pas l'homme qui était en exil ? Un lâche qui n'avait même pas réussit à atteindre son but ? La pomme ne tombe jamais bien loin de l'arbre !


- code by lilie -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Empty
MessageSujet: Re: (FB) Don't hate me, please [PV Dacey]   (FB) Don't hate me, please [PV Dacey] EmptyVen 13 Sep - 14:04


Dacey, Jorelle & Jorah Mormont
An 302, lune 4, semaine 4



L'ourse protectrice se montrait bien plus qu'honnête avec Jorah. De toute manière, les Mormont étaient connus pour ce fait, dire des choses mêmes si cela ne pouvait pas plaire. Leur éducation n'était pas tournée pour devenir des dames de bonnes sociétés, qui devait utiliser de bonne formulation pour obtenir leur fin. Non, elle se devait de se montrer forte, de ne montrer aucune faiblesse et surtout de ne jamais baisser la garde. Alors face à l'insinuation faite à propos de Daenerys, la réponse de Jorah n'arriva guère à lui sortir son idée de la tête. Il était certain qu'elle pouvait être sa fille, mais elle ne l'était pas, d'ailleurs, elle ne partageait aucun sang avec lui. Les sentiments pouvaient se montrer traîtres et le coeur de Jorah avait bien des failles pour que la beauté de Daenerys vînt à tromper ses sens. Ce fut l'arrivée de Jorelle, qui interrompit la défense du chevalier. Sa soeur paraissait absente, elle l'avait entendu, mais son esprit était ailleurs. Surement la raison qui la poussa à parler des coiffures de Daenerys. Pour dire vrai, Dacey n'avait pas vraiment observé ses coiffures, mais bien plus les traits de son visage, mais maintenant que Jorelle le disait, c'est vrai que ces coiffures étaient assez complexes. Le plus souvent, Dacey se coiffait en utilisant des petits couteaux, ayant d'ailleurs pas mal de ce style d'arme cacher sur elle, étant toujours prête pour se défendre ou bien, elle laissait ses cheveux libres. Elle n'avait pas de temps à perdre pour laisser quelqu'un la coiffer.

Son regard passa de Jorah à Jorelle, quand un silence s'installa. Sa soeur avait mis un certain temps à venir à observer l'homme qui avait été présent durant une grande partie de leur vie et ce fut à ce moment-là qu'elle choisit pour poser une question bien osée, comme elle savait le faire. Dacey, habituée par les pensées de sa soeur, son regard étincela, elle ne souriait pas, mais c'était comme si ses yeux les faisaient. Il était certains qu'elle n'avait pas dit que Daenerys l'avait empoisonné, mais cette idée restait dans son esprit, surtout après ce qu'avait fait Viserys. Il était vrai qu'elle était la soeur de cet homme, comme de celui qui avait kidnappé Lyanna Stark. Un père fou, des frères aux agissements plus que mauvais envers le Nord, comment ne pas se méfier aussi de la protéger de Jorah. Et pourtant, Dacey savait qu'elle n'était en rien coupable dans l'empoisonnement, de par l'observation qu'elle avait faite de la dragonne.

- La princesse dragonne me semble fragile, perdu dans ce monde qui l'entoure. Comme si, elle subissait la vie au lieu de la vivre.

Oui, pour le si peu, qu'elle l'avait vue, il lui avait semblait que la princesse avait des expressions d'absence. Elle ignorait ce qui travaillait réellement cette femme, et d'ailleurs s'en fichait un peu, mais pour Dacey, elle n'avait en rien à plaindre sa vie. Des personnes à coter, vivaient des vies biens plus difficiles et pourtant gardaient toujours le sourire. Finalement, par rapport à la fragilité, elle vint quand même à ajouter :

- Mais, elle reste une dragonne et personne ne peut savoir ce qu'elle pourrait devenir. Grizzli disait qu'il fallait se méfier de ceux qui paraissaient fragiles, car demain, il pourrait devenir le chef à craindre si cette personne trouve la force en elle, pour se battre.




- code by lilie -
Revenir en haut Aller en bas
L'Ours du Sud
Jorah Mormont
L'Ours du Sud
Valar Dohaeris
(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Tumblr_nsgf81Nzqx1r3wshio3_500
Ft : Iain Glen
Multi-Compte : Melleah Payne
Messages : 987
Date d'inscription : 05/05/2019

(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Empty
MessageSujet: Re: (FB) Don't hate me, please [PV Dacey]   (FB) Don't hate me, please [PV Dacey] EmptyMer 13 Nov - 19:30


Dacey, Jorelle & Jorah Mormont
An 302, lune 4, semaine 4



L’insistance de Jorelle à ignorer sa présence comme s’il n’était qu’un insecte insignifiant n’était pas des plus agréable. Jorah en vint même à se demander si elle l’avait reconnu, tant l’indifférence dont elle fit preuve lui sembla vexante. Bien qu’il la regardait avec insistance -et pour cause elle les avait interrompu et pas au meilleur moment- elle ne lui accorda pas un regard. Elle semblait ailleurs, comme absente, et il échangea un bref regard avec Dacey, surpris de son comportement et du sujet qu’elle aborda. La gêne qui était sienne n’en fut que renforcer et il lui fut difficile de continuer à la cacher.

Si les coiffures de la jeune Princesse étaient effectivement élaborées et toujours impeccables, Jorah n’y voyait pas d’autre intérêt qu’un esthétique agréable à l’œil. Rien qui ne nécessite d’en débattre, en tout cas. Aussi, il ne sut que dire, bien qu’il aurait très certainement pu commenter les talents de Lady Orya à coiffer la jeune femme, ainsi que la perspicacité de ses deux autres dame de compagnie quant aux choix de ces dernières selon les circonstances, en étant un témoin quotidien. Mais tout cela relevait d’intérêt purement féminin qui ne lui parlait pas, tout chevalier et homme d’arme qu’il était, et d’une futilité qui ne ferait qu’appuyer l’intérêt qu’il portait à la jeune Taragaryen selon l’avis de Dacey. Il se tut donc, d’autant plus surpris que Jorelle s’en soucie au vue de l’image qu’il conservait de la jeune adolescente qu’elle était. Une raison de plus de constater le fossé qui s’était creusé entre eux suite à son départ et de resserrer un peu plus l’étau qui se formait autour de son cœur.

La petit pique lancé lui fit serrer les dents. Bien entendu, elle allait avoir à redire du quotidien de la jeune princesse, à présent. Rien d’étonnant quand on voyait l’avis tranché des nordiens concernant les sudistes, ainsi qu’au sujet de la famille royale. Leur regard se croisèrent enfin et il ne sut dire si elle le remarquait seulement ou si elle n’en faisait que mine, jaugeant sa réaction. Il ne détourna pas le regard, la détaillant comme elle le faisait, délaissant un instant l’attention qu’ils portaient à Dacey situé à leur côté. Un léger silence se fit. Elle ouvrit alors la bouche :

« D'ailleurs, elle aimait bien son beau-père ? Non parce que... »

Inconsciemment, cette accusation à peine voilée lui fit écarquiller les yeux et le regard qu’échangèrent les deux sœurs ne fit que renforcer sa stupéfaction. Jorelle s’en défendit immédiatement mais le mal était fait. Était-elle sérieusement en train d’insinuer ce qu’il croyait ? Dacey ne lui laisse pas le temps de répondre, défendant la jeune dragonne, ce qui acheva de le faire taire. Il ne comprenait plus. Néanmoins, cette défense ne contenait pas la bienveillance qu’il aurait espéré, et l’aspect surréaliste de cette rencontre ne laissait que peu de répit à ses émotions. Il renouait là avec de veilles sensations qu’il croyait oublié et l’agacement que Jorelle avait toujours sût faire naître en lui sembla fleurir comme s’ils ne s’étaient jamais quittés. Les nuances qu’apporta finalement Dacey à son propos le décida enfin à parler.

« Daenerys n’est pas Viserys. Ni même le Roi. Vous n’avez aucune idée de qui elle est. Elle n’a rien d’une meurtrière et son cœur ne saurait envisager pareille horreur.  », sa voix s’était durcie et le regard qu’il leur jeta à tout deux était sans ambiguïté, rempli d’une once de déception, « C’est une jeune femme douce et bienveillante, elle … » il se stoppa net, sachant pertinemment que ces arguments ne ferait que desservir sa défense et qu’elle était probablement vaine de toute façon, « Vous faites preuve là d’une cruauté dont je ne vous aurez pas cru capable mes cousines. »

Sans doute ne prendraient-elles ses reproches avec désinvolture, surtout de sa part à lui, peut-être même avec amusement. Après tout, il était l’Ours déchu, celui qui n’avait pas brillé pour sa droiture et sa compassion lorsqu’il s’était agi de s’enrichir au détriment d’autres hommes. Pourtant, le chevalier nordien se montrait sincère concernant sa protégée. La situation actuelle de la famille Nerbosc n’avait rien de drôle. C’était tragique et cruel. Et la Princesse n’était pas épargnée par la peine de la famille suzeraine. Elle ne méritait aucunement ces médisances. La rudesse du nord avait-elle définitivement ôté toute compassion au malheur des autres chez les lady Mormont, comme la dureté de la vie en Essos avait amoindrie celle de Jorah avec les années ?

Le Chevalier savait qu’il regretterait cette rencontre d’ici quelques jours, mais pour le moment, son cœur parlait. L’indifférence dont elles firent preuves en réponse ne l’aida guère à nuancer son ressentit. Cette ambiance tendue, et quelque peu gênante, était à l’image de ses craintes lorsqu’il était venu trouver Dacey en ce lieu. Il avait imaginé la colère, mais c’est l’indifférence qu’il obtenait, ce qui lui semblait plus douloureux encore. Il aurait voulu que les choses soient différentes, il aurait aimé une conclusion plus rassurante, plus chaleureuse. Le méritait-il seulement ? L’heure était venu pour elles de prendre la route. C’était pour cette raison que Jorelle était ici. Cette dernière, après un regard blasé à son attention, le fit savoir à son aîné. Cette dernière acquiesça tendit qu’elle le dévisageait encore. Leur regard s’accrocha un instant avant qu’elle ne le détourne.

Elles quittèrent alors le Bois Sacré ensemble, après un salut neutre à l'attention de l'Ours déchu, leur cape flottant sur leur pas en le laissant derrière elles, lui qui n’avait désormais plus vraiment sa place parmi les siens. Il aurait souhaité leur adresser un dernier mot, mais en fut incapable. Il resta un long moment planté là, regardant dans une direction où plus aucune silhouette n'était visible, une étrange sensation d’amertume au cœur. Et d'échec.

Encore.


- code by lilie -


« L'Île est sa rédemption. Sa volonté d'être pardonné. L'Île est le dernier ponton, la dernière escale avant rien. »
« Please. »
©️crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

(FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Empty
MessageSujet: Re: (FB) Don't hate me, please [PV Dacey]   (FB) Don't hate me, please [PV Dacey] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(FB) Don't hate me, please [PV Dacey]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives 1ère fois :: Archives Dracarys 2.0 :: RP terminés-
Sauter vers: