RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 8 & 9 est disponible par ici Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Conflans et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
La MAJ aura lieu le week end du 23 et 24 novembre Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah 3725701551

Partagez
 

 Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roturier
Thracy
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Nacho Perez
Messages : 938
Date d'inscription : 05/06/2019

Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah Empty
MessageSujet: Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah   Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah EmptyMer 28 Aoû - 16:11

Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah 28.9


Le Lys dans les falaises ¤ FT @Lyessah


An 302 – Lune 8



Thracy aimait quand, au château de Pyk, on l'envoyait de temps en temps à Lordsport pour récupérer des denrées nécessaires à la maisonnée et qui se trouvaient là-bas. Travail ô combien plus intéressant que la vaisselle ou le nettoyage des tables qui l'occupaient du reste régulièrement. Il savourait ces très rares et courts voyages, presque autant que les moments où on lui réclamait de veiller sur Qhored et Halena, avec notamment pour mission de distraire cette dernière par les histoires et les tours de magie dont il avait le secret. Ce jour là, ses propriétaires attendaient de lui un assortiment d'herbes qu'il venait d'aller récupérer auprès d'une échoppe désormais accoutumée à sa présence. Il sortait justement du commerce, les genoux chargés de sa besace contenant les précieuses victuailles. L'heure était venue de suivre le chemin en sens inverse.
Un air frais sifflait entre les falaises qui ceinturaient la petite ville. Le vent donnait l'impression au jeune serf de venir se cogner contre les rochers, ou à la paroi de la maison Botley, dressée, simple mais digne, à l'angle de la cité. Du sol jaillissait la respiration de troncs disséminés en quelques endroits. Tranquilles, les rares arbres s'élevaient au gré des plis de leur bois sombre. Autour des enchevêtrements de branches, quelques maigres touffes de feuillages éclataient de toute leur noirceur sur un ciel pâlot.
Les doigts de Thracy serraient ses roues, tandis qu'il évitait les creux, les talus et bosses avec son agilité habituelle. La pointe de ses pieds lui venait parfois en secours, aidant à pousser – avec tout le poids de son corps en avant – lors des passages les plus ardus. Les traces laissées par son véhicule entamèrent le dessin d'un sentier, par des lignes fines et déliées, le long d'une venelle boueuse. Une série d'ondulations semblait faire apparaître derrière lui de sombres cascades. Un peu de lichen s'égrenait le long de la route et aux murs des rocheuses demeures. Les grands yeux dorés du serf tantôt cueillaient les rares crinières moussues, tantôt surprenaient le majestueux face à face entre un arbre et un sommet de pierre. Ils paraissaient se répondre, pour l'esprit poète du garçon. Rapides éclaircies entre ces deux obscurités, des nuages traînaient çà et là en traits ébouriffés. C'était un horizon de vagues cendrées dans les hauteurs.
Sous ses roues, de l'eau stagnante au fond des creux terreux tendait miroir au ciel. L'horizon se trouvait ainsi au plus haut... et en même temps au plus bas, comme si ce monde était réversible – s'amusa un instant à se dire Thracy. Alors que son itinéraire continuait, un groupe de serfs au travail près du domaine Botley entra en son champ de vision. Les observant de loin, il se demanda quel pouvait-être le roman ou la tragédie de chacun d'eux : d'où venaient-ils ? Avaient-ils trouvé pire ou meilleur en débarquant ici ? De ce que le petit invalide avait pu voir de Messire Harlon et de Dame Leeven, ces gens devaient être bien traités. Une intuition.


Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah 28.10


Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah Th_lam13

¤ Jeannie C. painting ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Melleah Payne
Roturière
Valar Dohaeris
Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah C71t
Ft : Sarah Gadon
Multi-Compte : Jorah Mormont
Messages : 69
Date d'inscription : 02/08/2019

Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah Empty
MessageSujet: Re: Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah   Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah EmptyVen 4 Oct - 22:28


Le Lys dans les falaises
 
Thracy & Lyessah
L’ennui lui tenait lieu d’occupation. Et si la colère n’avait pas été là pour la faire tenir, peut-être aurait-elle envisagé de se laisser mourir par le chagrin, son cœur et son esprit étant empli par la peine. La provocation l’avait aider à tenir sur le navire qui l’avait amené sur ses nouvelles terres, sauf que Lyessah avait vite apprit à modérer ses ardeurs. D’une part car les coups qu’elle avait reçu lui avaient apprit à connaître les limites à ne pas franchir avec un fer-né. D’autre part, l’ennui avait fini par anesthésier toute envie de se rebeller. Seuls les instants où elle tentait de ne pas se laisser submerger par la chagrin laissait entrevoir la fougue dont elle disposait encore.

Heureusement, la noble famille qui l’avait accueillit -pour peu que l’on puisse utiliser ce terme- n’était pas la pire des environs. Lord Harlon ne s’était pas révélé être le sadique fou furieux que son imagination avait dépeint, même si il restait un étrange personnage. Et Lady Leeven, bien qu’elle ne veuille pas d’elle, avait au moins le mérite de ne pas lui imposer de taches désagréables. Livrée à elle-même, Lyessah passait la majeure partie de son temps à végéter à droite et à gauche, tentant de ne pas se faire remarquer, tandis qu’elle passait le reste du temps à suivre les autres serfs comme leur ombre, en faisant le moins possible. Elle était peu disposé à faire d’effort et fort heureusement, personne ne le lui reprochait. Elle était la serve personnelle d’une femme qui ne lui demandait rien, que pouvait-on exiger d’elle ?

C’était précisément son état d’esprit actuel, alors qu’elle était assise dans la cour de la demeure des Botley. Les bras autour des genoux, recroquevillé sur elle-même, la tête posée sur ces derniers, elle observait les femmes faire les lessives prêt du puit d’un air maussade. Cette activité, elle la connaissait bien pour l’avoir effectué mainte fois à Lys. Trop jeune pour officier au bordel dans laquelle elle vivait alors, elle était préposée aux corvées et ne s’en plaignait pas. Tel était sa part pour que sa mère et elle puisse vivre relativement sereinement. Ici, faire les lessives ne relevait que de l’occupation car elle n’en avait nullement l’obligation malgré son statut de serve et elle n’en avait pas non plus l’envie. Certains regards lui parvenaient, accusateur et jaloux, mais elle les ignorait. Tournant finalement la tête vers la rue pour y échapper, elle observa un moment les badauds. Une silhouette sur roulette se détacha finalement du tableau et elle se mit à l’observer avec curiosité. Immobile, il semblait regarder dans sa direction. Son regard vert d’eau rencontra celui ambré de l’individu. Qu’est-ce donc que cette chose ? Un enfant ? Assez curieuse pour avoir envie d’en faire quelque chose, elle se leva et se dirigea vers lui, considérant que la curiosité était probablement réciproque au vue de leur échange de regard. Cela lui occuperait l’esprit pour quelques instants au moins. Se postant finalement face à lui, il lui paru plus vieux qu’elle ne l’aurait cru, et pas franchement natif du coin.

« B'jour. » l’aborda-t-elle avant de se présenter, « Comment t’appelles ? T’es d’ici ? Moi c’est Lyessah. »

Etait-il noble, roturier ou serf comme elle ? Elle l’ignorait, mais quelque chose lui disait qu’il n’était probablement pas n’importe qui au vue de l’engin qui le charriait. Elle n’avait jamais cela de sa vie et les questions affluaient dans son esprit sans qu’elle ne sache laquelle poser en premier lieu. Finalement, la première à sortir ne fut pas des plus polis.

« Pourquoi t’es sur un ... chariot ? »

La question lui paraissait légitime car personne ici ne se déplaçait de cette façon et même Lord Harlon, qui ne pouvait se servir de ses jambes, préférait ramper sur le sol que de trouver une alternative. Un choix bien étrange à son humble avis, mais les fer-nés avaient visiblement une toute autre opinion de la chose, qu’elle n’était en mesure de comprendre. Haussant les épaules face à ses réflexions intérieurs, elle reporta son attention sur le jeune homme.

« T’es d’la noblesse toi ? J’ai l’droit te parler au moins ? » demanda-t-elle finalement, son fort accent lysien particulièrement perceptible.

Il n'avait pas l'air méchant. Le regard doux, il paraissait même un peu fragile. Mais elle était bien placé pour savoir que le plus gringalet du coin pouvait se révéler le plus hargneux. La loi du plus fort  ne laissait pas d'autre choix. Enfin, dans tous les cas, il manquerait plus que sa seule véritable action de la journée lui vaille une correction. Se serait quand même pas de veine !
An 302, lune 8, semaine 2
⇜ code by bat'phanie ⇝


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturier
Thracy
Roturier
Valar Dohaeris
Ft : Nacho Perez
Messages : 938
Date d'inscription : 05/06/2019

Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah Empty
MessageSujet: Re: Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah   Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah EmptyVen 11 Oct - 11:31

Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah 28.9


Le Lys dans les falaises ¤ FT Lyessah


An 302 – Lune 8



Au milieu du mouvement général des serfs au travail, une silhouette immobile avait vite attiré l’œil de Thracy. Son oisiveté jurait, à coup sûr, avec la perpétuelle action des serviteurs alentours. Le garçon croyait que l'ennui était le luxe des Grands – cependant rien n'indiquait que la demoiselle appartenait à la classe aisée, au contraire. L'ennui... Des lettrés prétendaient qu'il constituait tantôt le pire des maux, à l'origine des plus grandes folies, tantôt au contraire la porte ouverte à l'imagination fertile, le seuil vers des créations que jamais n'aurait permis un temps trop occupé.
Qui était cette fille pouvant s'offrir ce nectar – s'offrir... ou en souffrir ? Le garçon n'eut guère de mal, en fouillant plus avant l'expression de son visage, à opter pour la seconde option. Ses yeux bleus restaient lourds d'une immense tristesse, à moins que ce ne fut de la rage contenue, et Thracy s'en sentit le cœur serré. Il s'agissait d'une serve à n'en plus douter. Était-elle mise à l'écart ? Punie ? Ou simplement encore trop voûtée sous le poids d'une récente et malheureuse histoire qui partageait sûrement quelques rimes avec la sienne : rixe, capture, voyage forcé. Au moins, l'infirme était quasi sûr que les Botley ne la maltraitaient pas, il imaginait mal cela d'une Dame instruite, douce, qui même n'avait pas hésité à converser avec lui sans écart de classe – ni de la part de son époux.
Son époux, d'ailleurs. Ne disait-on pas qu'un Fer-Né devait prendre par sa propre force ses captifs ? Et l'état d'Harlon... De fil en aiguille, Thracy se demanda quelle mauvaise plaisanterie avait amené ici la jeunette, surtout pour l'abandonner à l'ennui. Rien ne tournait rond là-dedans. Et c'était pour cette raison, précisément, que cette histoire intriguait déjà Thracy. Quelque chose à élucider.

Alors qu'il songeait et déduisait ainsi, les larges yeux de la camarade d'infortune venaient eux aussi de s'accrocher à lui. Ils étaient déjà quittes ! L'invalide, qui avançait lentement, s'arrêta au complet et demeura fixe – ses genoux chargés des denrées qu'il avait à ramener ; le haut de son corps tourné vers la demoiselle aux cheveux blonds.
Comme elle prenait les devants, se levait et avançait vers lui, le garçon lui sourit. Il put voir de près son visage rond où siégeait encore l'enfance – elle ne devait guère avoir plus de douze ans – et la vivacité de ses iris aussi curieuses que les siennes. Elle le salua, se présenta, lui retourna derechef la question. Pas timide, la camarade ! Tant mieux. Lui s'en voulait souvent de ses gaucheries.

« Bonjour Lyessah. J'm'appelle Thracy. » répondit-il, la voix dansotante, avenante avec une pair.

Les questions de la demoiselle fusèrent. Sur sa chariote – classique – et sur ses origines – normal – puis... soudain... Alors que l'invalide se demandait par où commencer, la noblesse dont la serve le parait alluma un franc amusement dans ses iris déjà toutes flammes. On ne la lui avait encore jamais faite celle-là ! L'idée espiègle lui vint, un bref instant, de jouer ce jeu mais ce serait pour le coup une blague de fort mauvais goût, envers la nouvelle arrivante qui devait encore tâtonner comme un équilibriste sur son fil, entre ce qu'elle pouvait faire et ses interdits...

Aussi opta-t-il pour une main placée à sa taille dans un pastiche d'élégance, un regard en l'air et : « Sans doute que je suis noble, ne vois-tu donc pas mon trône ? » Il contrebalançait cela par un sourire complice et une voix amicale qui ne laissait aucun doute sur l'ironie de la chose.

Puis, plus sérieux et en reprenant une posture modeste, il enchaîna pour satisfaire aux curiosités de la camarade : « Bien sûr qu'on peut s'parler, entre Serf-Nés. Et pour l'trône... C'est que j'ai jamais pu marcher. Un mal étrange depuis toujours. Mais ma foi... c'est comme ça. » Il haussa les épaules et secoua la tête dans une désinvolture qu'il préférait afficher, plutôt que de laisser le malaise ou les violons s'installer. « J'ai été pris pendant les raids d'y a trois ans. Je suis d'Pentos. »

Et à son tour il voulut connaître la camarade : « Et toi alors ? Tu sembles v'nir de loin aussi ! Mes roues ont fatigué beaucoup de routes d'Essos, mais ton accent j'le connais pas. T'es d'où ? » Il s'interrompra ici, conscient que pousser trop avant les questions pourrait remuer de douloureuses choses chez une captive fraîchement débarquée. Il n'insistera pas, respectera ce qu'elle choisirait de lui raconter ou pas et jusqu'à quel degré de détails.


Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah 28.10

Spoiler:
 


Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah Th_lam13

¤ Jeannie C. painting ¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah Empty
MessageSujet: Re: Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah   Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Lys dans les falaises ¤ FT. Lyessah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: