RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Will we drown alone ? {solo} 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Will we drown alone ? {solo}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Will we drown alone ? {solo} C71w
Will we drown alone ? {solo} Tumblr_pszb6xgzOO1wze9hq_1280
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 9634
Date d'inscription : 22/08/2015

Will we drown alone ? {solo} Empty
MessageSujet: Will we drown alone ? {solo}   Will we drown alone ? {solo} EmptyDim 25 Aoû - 10:14


will we drown alone ?
solo


« Blancport | 302, lune 6, semaine 2 »

Cela faisait un peu plus d’une semaine que Wynafryd était revenue à Blancport. Torrhen n’avait pas tardé à reprendre la route pour la Sentinelle et progressivement, la vie avait repris son cours comme avant que la Sirène ne quitte le Nord pour assister au funeste mariage de Sansa à Corneilla. Tant de choses s’étaient passées dont certaines qu’elle cherchait à oublier, mais qui se rappelaient tout de même à elle, principalement la nuit lorsqu’elle se retrouvait seule. Elle s’était réveillée plusieurs fois en sursaut dans son lit, le front glacé par ses sueurs froides. Mais contrairement à son séjour à Froideseaux, les simples contours familiers de sa chambre lui suffisait à se calmer et à se rendormir. Elle avait également demander à mestre Theomore un peu de bonsomme pour l’aider à dormir plus facilement. On aurait pu croire que la potion avait été bannie de Blancport après ce qui était arrivé à Wylla, mais l’ancien Lannister avait décidé d’en conserver, bien qu’à moindre dose, et rangé de manière bien plus sécurisée. C’était après tout une formule qui avait beaucoup de bénéfice lorsqu’elle était ingérée en toute petite dose, Wynafryd était actuellement bien placée pour le savoir, bien qu’elle avait fait le choix de ne pas le mentionner à sa petite soeur.

Alors cette nuit, lorsque l’aînée des filles Manderly se réveilla en sursaut, elle était certaine de pouvoir se rendormir aisément, au bout de quelques minutes, après avoir observé avec attention chaque recoin de ses appartements pour se rassurer. Mais rien ne fit. Son coeur continuait de s’emballer sans rien vouloir entendre. Ses suées nocturnes étaient bien plus prononcées et surtout, elle avait mal au ventre. Si au réveil elle pensait que ses angoisses trouvaient un nouveau moyen de la tourmenter, elle se rendit rapidement compte que c’était différent. Au bout de quelques minutes, Wynafryd se mit à gémir et la douleur fut telle qu’elle se plia en deux dans son lit, étouffant son cri dans son oreiller de plumes. Elle se redressa légèrement lorsque la crise sembla passée, mais la douleur revint, plus intense et plus longue encore, faisant couler des perles salées sur les joues de la jeune fille. Seule dans sa chambre, la jolie brune se mit à paniquer, ne comprenant pas ce qu’il lui arrivait. Désemparée, elle en vint même à songer que quelqu’un avait changé son bonsomme contre un autre poison et qu’elle ne reverrait pas le soleil ce jour là, ni aucun autre jour. Ses larmes se changèrent en sanglots alors que l’impression de lacérations de son bas-ventre reprenait de plus belle. Elle avait beau se tordre et se plier, rien n’atténuait la douleur.

Alors qu’elle se croyait prête à rejoindre l’Étranger seule, Sybelle accourut dans sa chambre, deux gardes derrière elle. Ces derniers cherchaient l’intrus qui aurait fait pousser de tels cris à la petite-fille du seigneur des lieux, mais ils ne trouvèrent rien. De son côté, la Woolfield avait rejoint Wynafryd dans son lit et l’avait enveloppé de ses bras rassurants. Ce n’est que lorsque sa cousine toucha son vêtement de nuit au niveau des jambes et montra sa main écarlate à la lueur des chandelles que Wynafryd sut qu’elle ne mourrait pas ce soir. Les larmes continuèrent de couler, mais elles n’étaient plus liées à la douleur ou à la panique, c’étaient des larmes de tristesse, alors que la Sirène comprenait ce qu’il lui arrivait. “Faites chercher mestre Theomore ! Vite !” cria finalement Sybelle à l’adresse des deux gardes aux capes sarcelles qui ne savaient pas bien comment réagir jusque là. Ils s’éclipsèrent, laissant les deux cousines enlacées, alors que Sybelle tentait de réconforter Wynafryd, caressant ses cheveux et murmurants des mots apaisants. Mais la douleur de la Manderly était bien trop vive encore.

(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Will we drown alone ? {solo} C71w
Will we drown alone ? {solo} Tumblr_pszb6xgzOO1wze9hq_1280
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 9634
Date d'inscription : 22/08/2015

Will we drown alone ? {solo} Empty
MessageSujet: Re: Will we drown alone ? {solo}   Will we drown alone ? {solo} EmptyDim 15 Sep - 17:28


will we drown alone ?
solo


« Blancport | 302, lune 6, semaine 4 »

Depuis sa fausse couche, Wynafryd avait passé le plus clair de son temps dans l’Antre du Loup aux côtés de Vraël. Les premiers jours avaient été les plus difficiles, entre sa fatigue physique, les douleurs encore présentes, les explications qu’elle avait dû fournir à son entourage. Mais surtout, elle avait dû faire le deuil de cet enfant dont elle n’avait qu’effleurer la possibilité d’existence, avant d’en être certaine en le perdant. En y réfléchissant bien, oui, elle avait eu quelques nausées depuis Salins, mais elle avait mis sa sur le compte d’un nouveau mal de mer, qu’elle imputait aux rigueurs de l’hiver sur le Détroit. Puis toutes les différentes gênes qu’elle avait pu ressentir depuis, elle avait blâmait les fer-nés pour cela. Compte tenu de tout ce qu’elle avait vécu en émotions en l’espace de quelques jours, elle avait fini par en oublier les plus simples évidences. Elle avait partagé son intimité avec Torrhen et il en était résulté une grossesse. Aussi devait-elle se faire à cette idée là en même temps qu’elle devait déjà la rayer de son esprit. Il ne servait à rien de se nourrir d’hypothèse puisque les hommes des Greyjoys avait fauché cette vie pour elle. Et le Holt était parti retrouver les siens une poignée de jour avant l’événement. Elle ne lui avait parlé ni de la possibilité d’être enceinte de lui, et encore moins de sa fausse couche à présent. La Manderly savait qu’elle devrait s’en acquitter d’ici quelques temps, qu’elle devrait se rendre à la Sentinelle, mais elle avait besoin de temps pour elle d’abord. Il y avait malgré tout un deuil à faire, un traumatisme à soigner. Et c’était aux côtés de son dragon qu’elle reprenait des forces. Après plusieurs lunes de séparation, elle avait eu plus que besoin de le retrouver, de passer du temps avec lui. Il était finalement le seul auprès duquel elle ne ressentait pas le besoin de se justifier après tout ce qu’elle venait de vivre. Et avec le retour de ses rêves étranges, cela lui avait semblé plus que nécessaire.

Assise contre Vraël, en train de feuilleter un ouvrage de leur bibliothèque, l’arrivée de Wyman la pris de cours. Pendant un instant, Wynafryd crut que son grand-père était descendu jusque là pour lui faire la leçon d’une façon ou d’une autre, loin d’oreilles indiscrètes. Mais à l’expression de son visage, la Sirène comprit rapidement qu’elle avait tort et que le sujet était grave. Elle ferma son livre d’un pincement de doigts. “Grand-père ? Que se passe-t-il ?” “Il est arrivé quelque chose à Maege Mormont.” répondit-il avec un air abattu. Il n’en fallut guère plus à la Manderly pour sauter sur ses deux jambes et faire un pas en direction de son mentor, non sans faire grogner Vraël à cause de ses mouvements brusques. Wynafryd avait été informée à son retour des nouvelles troublantes liées à sa disparition, mais elle ne s’en était pas trop fait pour la doyenne des Mormont, celle-ci semblait capable de résister à tout, et elle l’avait toujours admirée pour cela. “Elle va bien ?” demanda-t-elle, bien qu’elle sache déjà qu’il ne pouvait s’agir simplement de cela, pas avec la façon dont Wyman se tenait, pas avec l’air triste qu’il lui présentait. D’ailleurs, il se mit rapidement à secouer la tête par la négative. “Non, Wynafryd. On a retrouvé sa trace sur les terres de l’Écorché. Elle est morte.” “Non !” protesta la Sirène, portant la main devant sa bouche avec effroi. “Je tiens l’information de Dacey, elle signe comme étant le nouveau seigneur de l’Île-aux-ours. Il me semble qu’elle t’a contacté aussi.” Wynafryd réduit définitivement l’écart qui la séparait de son grand-père pour le serrer dans ses bras, appuyant son visage contre son torse rebondit alors que la tristesse l’envahissait à nouveau. S’il y avait bien une femme qui lui semblait indestructible, c’était Maege. L’idée qu’elle puisse ne plus être de ce monde lui semblait si folle, si inconcevable. Pourtant, si l’Écorché était concerné, elle savait qu’elle ne pouvait se fier à ses certitudes habituelles, il était un homme on ne peut plus étrange et effrayant. Puis soudainement, tout son coeur songea à Dacey. “Il faut que j’aille lui répondre !” dit-elle à son grand-père avant de rompre l’étreinte, se précipitant hors de l’Antre du Loup pour rejoindre ses appartements. Son hibernation là-bas était terminée, le climat actuel ne lui permettait plus de s’apitoyer sur son sort.

(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Will we drown alone ? {solo} C71w
Will we drown alone ? {solo} Tumblr_pszb6xgzOO1wze9hq_1280
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara & Bryce
Messages : 9634
Date d'inscription : 22/08/2015

Will we drown alone ? {solo} Empty
MessageSujet: Re: Will we drown alone ? {solo}   Will we drown alone ? {solo} EmptyMar 8 Oct - 20:10


will we drown alone ?
solo


« Blancport | 302, lune 7, semaine 2 »

Les rituels de l’aînée de Wylis et Leona Manderly n’avaient guère changés au cours des deux dernières semaines. Même si Wynafryd avait passé un peu plus de temps avec sa famille, elle avait passé l’essentiel de ses journées au contact de son dragon. Cependant, il son état d’esprit avait beaucoup évolué depuis l’annonce de Dacey, et la correspondance qu’elle avait entretenue avec cette dernière par la suite y avait été pour beaucoup. Y-avait-il une seule personne dans le Nord, parmi les amis des Mormont, qui pouvait prétendre que la mort de Maege ne l’avait pas ébranlé ? Elle ne s’en cachait pas de son côté, elle qui avait tendu ces dernières lunes à faire des choix de vie de  l’Ours ses ambitions futures. Sa disparition avait néanmoins eu le mérite de permettre à la Sirène de retrouver ses esprits et son courage. Il n’était vraiment pas temps de se morfondre et de s’apitoyer alors qu’une étrange guerre était à leur porte. Wynafryd avait fait des promesses à plusieurs personnes, dont Wylla et Dacey, et elle n’avait aucune intention de les rompre. C’était pourquoi aujourd’hui, enfin, la jolie brune avait décidée de se laisser porter par les rêves chargés de magie qui avaient fait leur retour dans sa vie dès qu’elle était revenue au coeur du territoire nordien, et qui s’étaient amplifiés plus encore lorsqu’elle avait retrouvé Vraël. S’il y avait bien une conclusion qu’elle avait tiré de sa rencontre avec Rhaenys, c’était que son intuition avait été la bonne à propos de la nature fantastique de certains de ses rêves depuis que la comète rouge avait fendue le ciel à la mort de la Reine Mère. Elle ne pouvait nier le lien magique qui l’unissait à sa créature et elle comptait bien l’honorer.

C’était donc vêtue d’une tenue adaptée pour l’équitation que Wynafryd s’était rendue dans l’Antre du Loup. Elle avait choisit un jupon épais et chaudement doublé pour protéger ses jambes aussi bien des températures que du contact avec les écailles qu’elle appréhendait un peu. Et ses épaules étaient revêtues de sa cape d’hiver aux couleurs de sa maison. Elle avait pris avec elle une couverture de laine qu’elle envisageait utiliser comme une selle de fortune si Vraël le permettait. La Sirène était un peu nerveuse, mais suffisamment décidée pour ne pas se laisser happée par l’émotion. Wynafryd savait à quel point ses émotions pouvaient influer sur l’humeur de son saurien, elle avait donc tout intérêt à ne pas lui communiquer son appréhension. Et étrangement, il y avait en elle une étrange certitude. Elle trouvait un certain réconfort dans la répétition des rêves qu’elle avait fait. Si elle avait tant rêvé du ciel, du vide et du vol, c’était bien que les choses devaient se produire d’une façon ou d’une autre un de ces jours. La Manderly fut donc heureuse de trouver son dragon de bonne humeur ce jour là, aussi heureux qu’elle de la retrouver. “Comment vas-tu aujourd’hui ?” commença-t-elle comme à son habitude en s’approchant du reptile de bronze et d’émeraudes, caressant avec affection l’animal entre les deux yeux, qui ne manqua pas de répondre au contact d’un mouvement de tête avenant. Vraël ne lui répondait jamais, ni avec des mots, ni avec des gestes, cependant, à aucun moment, il ne semblait à la Sirène que la conversation était à sens unique, ou que cela revenait à parler toute seule.

Une fois leur rituel quotidien achevé, Wynafryd se sentit prête à prendre le risque. Après plusieurs caresses à des points stratégiques, et des mots d’encouragements prononcés d’une fois particulièrement calme et apaisante, la jolie brune s’aventura enfin derrière l’aile de Vraël. Elle sentit le dragon frémir, peu habitué à avoir son acolyte de ce côté là. “Là, là tout va bien.” tenta-t-elle de le rassurer, les mains posées à plat sur son flanc. Si cela fonctionna un instant et que le dragon ne dit rien lorsque Wynafryd apposa la couverture de laine sur son dos, ça n’était pas suffisant. Dès que Wynafryd tenta de prendre appui avec son pied pour grimper sur son dos, le charme fut rompu. Le dragon s’ébroua, faisant tomber l’épaisseur de laine au sol, non sans créer quelques trous en s’accrochant dans ses écailles, et  obligeant la nordienne à reculer avec une certaine précipitation pour être certaine de ne pas être heurtée par mégarde. D’un pas rapide, Wynafryd retourna vers la tête de son animal. “Chuuut, doucement, Vraël, doucement.” reprit-elle d’une voix rassurante, montrant les paumes de ses mains au dragon. GīdaGīda.” ajouta-t-elle en haut valyrien. Il cessa de remuer, mais la créature demeurait très nerveuse comme en attestait sa cage thoracique qui se gonflait et se dégonflait à une cadence très rapprochée, et ses yeux qui n’avaient de cesse d’observer chaque recoin de l’immense pièce qui lui servait de tanière. “Tout va bien. Je te demande pardon, je suis allée trop vite.” Elle avait pourtant tenté de le prévenir de ce qu’elle comptait faire, mais visiblement, pas de la bonne manière. Wynafryd put à nouveau poser ses mains avec précaution sur l’animal pour l’apaiser doucement. Son regard se faisait de moins en moins nerveux. La jolie brune resta un petit moment dans cette position, alternant Haut Valyrien et langue courante pour retrouver la confiance de son dragon.

Māzigon.” dit-elle enfin en reculant pour quitter la tanière. Le dragon se sentirait probablement plus à son aise et moins acculé dans la cour spacieuse de l’Antre du Loup. Et au moins, si elle parvenait à monter sur son dos, si Vraël paniquait à nouveau et s’envoler, elle ne risquerait pas de se faire écraser contre le plafond. Du moins elle l’espérait. La Manderly continuait ses psaumes tout en guidant son dragon jusqu’au centre de la cour, ignorant la neige qui avait recommencé à tomber. “J’espérais que tu m'emmènerais voler aujourd’hui Vraël…” Elle avait parlé en lui souriant. “J’en rêve presque toutes les nuits depuis plusieurs jours. Je sais que tu le sais. Mais si tu as trop peur, on ne fera rien, je te le promets.” Si Vraël était un dragon obéissant, il pouvait également se montrer peureux face à l’inconnu, elle l’avait déjà remarqué par le passé. Alors qu’ils arrivaient à proximité du barral, Wynafryd arrêta enfin de marcher pour faire à nouveau face à la créature magique. “Tu dois me faire confiance Vraël. Tout comme je dois te faire confiance pour la suite. C’est primordial. Pāsagon.” conclut-elle en hochant la tête. Puis doucement, tout en continuant de parler au saurien, Wynafryd commença à contourner ce dernier, non sans caresser chacune des parties qu’elle passait, pour continuer de le rassurer, mais surtout ne pas le surprendre en reprenant un contact plus loin. Et après quelques instants, elle se trouvait à nouveau derrière son aile. Tant pis pour la selle de fortune, elle était restée derrière eux. Une main posée sur l’articulation de son aile, l’autre sur son flanc, Wynafryd l’interrogea. Gaomagon ao mazōregon ?” Il y eut une longue minute de silence ou rien ne se passa. Et puis finalement, Vraël s’inclina et bougea doucement son aile pour dégager l’accès à son dos. Kirimvose.”
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Will we drown alone ? {solo} Empty
MessageSujet: Re: Will we drown alone ? {solo}   Will we drown alone ? {solo} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Will we drown alone ? {solo}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liberté ne meurt jamais [RP solo]
» [FB solo] 14 ans, Marine 1ière classe
» Une petite fille sur une Ile tropicale [solo]
» Classement solo en Greater Rift
» variante mode solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Nord :: Blancport-
Sauter vers: