RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 9, 10 et 11 est disponible par ici Home is where the heart is {Wylla} 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !
En ces périodes de fêtes, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

Partagez
 

 Home is where the heart is {Wylla}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Home is where the heart is {Wylla} X3niiVdL_o
Home is where the heart is {Wylla} Tumblr_o0nlr1rnVF1ruwssto4_250
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara, Bryce & Nymor
Messages : 10241
Date d'inscription : 22/08/2015

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} EmptyDim 25 Aoû - 4:10


Home is where
the heart is


« Blancport | 302, lune 6, semaine 1 »

Wynafryd n’avait pas quitté le pont du bateau depuis le début de la journée. Elle savait que le voyage touchait enfin à son but et qu’il n’y avait qu’à patienter quelques heures avant de pouvoir retrouver la silhouette familière du Nord et plus particulièrement de Blancport. Il y faisait frais par les températures de la saison, mais la Manderly ne supportait plus d’être dans la cale, cela était rassurant pour elle de voir ce qui l'entourait pour ne plus se faire surprendre comme à l’est de Froideseaux. Son estomac se nouait et son coeur s’emballait lorsqu’elle songeait à l’attaque et au sang qu’elle avait versé. Elle ne se souvenait jamais avoir eu si peur. Elle espérait que son retour à la maison l’aide à laisser l’odieux événement derrière elle. Nul doute que sa famille y aiderait grandement, mais également de savoir Vraël à ses côtés. Pour la première fois depuis des semaines d’ailleurs, elle avait à nouveau eu des songes quelques peu particuliers. Et après sa rencontre avec Rhaenys, elle était à présent certaine qu’ils étaient liés à son reptile de bronze et d’émeraude. Elle avait toujours su dire que cela était différent, et à présent, elle savait pourquoi. Les épaules sous deux épaisseurs de couverture, elle faisait quelques pas de temps à autre pour continuer de faire circuler le sang dans tout son corps et éviter de geler sur place. Lorsque enfin les côtes se dessinèrent devant elle, elle ne put retenir un cri de joie, surprenant les quelques marins à ses côtés et faisant approcher Torrhen d’elle. Elle l'accueillit avec un sourire chaleureux. Elle avait envie de prendre sa main et de se lover contre lui pour qu’ils se tiennent chaud, mais ils n’étaient pas seuls. Elle ne comptait pas cacher leur proximité, mais elle ne tenait pas à en faire un spectacle, d’autant plus qu’ils se trouvaient face à des valois et non pas des nordiens. Elle lui fit promettre de la rejoindre quelques heures après l’accostage dans l’Antre du Loup, ayant quelque chose à lui montrer d’une part, mais probablement qu’il leur faudrait de l’avenir également puisque le Holt devait être attendu chez les siens.

Le premier visage que Wynafryd reconnut sur le quai fut celui de sa sœur. Quoi qu’il serait plus correct de dire que c’est surtout sa chevelure qu’elle aperçut immédiatement, même de loin, étant la seule jeune femme à en posséder une de la sorte. Après quelques manœuvres du tout petit navire qui leur avait permis de faire le voyage, Wynafryd sauta à terre sans même un regard pour le reste de l’équipage. “Wylla !” Elle avait été assez vigilante pour les remercier en amont, sachant pertinemment qu’une fois arrivée, elle n’aurait d’yeux et d’attention que pour sa famille. Alors la Sirène brune s’élança dans les bras de sa sœur pour l’étreindre avec une affection toute particulière. Elle resta un instant avec sa sœur dans ses bras, heureuse de retrouver les odeurs de sa ville. Elle était chez elle, les pieds sur la terre ferme, entourée d’amis. Elle s’écarta finalement, conservant une prise sur sa sœur à bout de bras. “Comment vas-tu ?” lui demanda-t-elle sans tarder avec un sourire empreint de tristesse malgré elle. “Viens, allons nous mettre au chaud !” ajouta-t-elle rapidement, après quelques consignes données aux gens de Châteauneuf pour le peu d’affaires qu’il lui restait. Elle enroula son bras autour de sa cadette et se mit en marche sur ce chemin grimpant si familier. Et après un dernier regard par dessus son épaule pour offrir un sourire entendu à Torrhen, elle concentra son attention sur sa sœur. “Tu ne m’attends pas depuis trop longtemps dans le froid j’espère ?”

(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
Wylla Manderly
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris
Home is where the heart is {Wylla} 5LLfTPyS_o
Home is where the heart is {Wylla} Tumblr_osv7ux4Wr71vqzdjoo5_r3_540
Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 671
Date d'inscription : 06/06/2017

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Re: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} EmptyVen 6 Sep - 5:10


Home is where
the heart is
ft Wynafryd Manderly


« Blancport | 302, lune 6, semaine 1 »

Le corbeau était arrivé quelques jours plus tôt, venant apporter un certain soulagement à la sirène aux cheveux verts. Sa sœur allait bien, elle était saine et sauve et c’était désormais une question de jour avant qu’elle n’accoste à Blancport pour retrouver les siens. La jeune fille restait néanmoins inquiète, les noires nouvelles s’enchaînaient trop rapidement et elle ne serait que totalement rassuré qu’une fois sa sœur arrivée à bon port, qu’une fois qu’elle aurait pu s’assurer de ses propres yeux qu’elle allait parfaitement bien. Il n’y avait rien de pire que cette attente douloureuse et qui vous tordait les boyaux à petit feu, entre impatience et profonde inquiétude malgré la lettre. Cependant, la Manderly se montre prudente et guette depuis la chaleur du palais, scrutant l’horizon en attendant de voir un pavillon valois arrivé. Et quand ce jour arriva, il ne fallut que peu de temps pour qu’elle enfile une cape chaude, prenne des gants en cuir épais et qu’elle entraîne Gyles dans son sillage. Dévalant les marches jusqu’au port où elle ne put qu’attendre, trépignant d’impatience. Le froid mordant de l’hiver n’arrivait pas à la faire reculer pour attendre au chaud.

Finalement le navire accosta enfin et la silhouette familière de sa sœur se dessina. Les deux sirènes tombèrent dans les bras l’une de l’autre, tandis que le vrai soulagement étreignit le cœur de la benjamine. Désormais, Wynafryd était à la main et plus rien ne pouvait lui arriver. Plus de poison, plus d’attaque ou autres. Elle était en sécurité à Blancport. « Beaucoup mieux maintenant que tu es là et que je vois de mes propres yeux que tu vas bien. Car même si tu m’as dit de ne pas m’inquiéter je crois que…C’était plus fort que moi ! » Et l’inquiétude lui faisait revivre des sombres moments, mais désormais c’était derrière elle. Les cauchemars, ce sentiment de solitude allait s’estomper et tout allait revenir à la normal. Les deux sœurs purent donc prendre le chemin de Châteauneuf pour se mettre à l’abris de la morsure gelée de l’hiver qui était vraiment rude. A la question de sa sœur, Wylla eut un rire mi nerveux mi moqueur.  « Que depuis que le pavillon est visible à l’horizon…et ça à chaque fois qu’on voit un navire venant du Val d’Arryn…. ? » Mais peu lui importait le temps passait dans le froid, elle se couvrait toujours chaudement pour descendre au port. Cape d’hiver avec fourrure, gant en cuir et bottes chaudes. Elle ne voulait pas non plus être malade et devoir être cloué au lit avec les décoctions de mestre Theomore qui la regarderait d’un œil suspicieux afin qu’elle ne fasse aucune bêtise. « Je crois que tout le monde va être soulagée de te voir de retour à la maison. Pas sur que grand père t’autorise à ressortir de sitôt ! » La sirène aux cheveux verts avait dit cela d’un ton taquin et léger. Elle préférait rire désormais des évènements que d’en pleurer, la vie était trop courte pour se morfonde, c’était une leçon qu’elle avait durement apprise.

(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Home is where the heart is {Wylla} X3niiVdL_o
Home is where the heart is {Wylla} Tumblr_o0nlr1rnVF1ruwssto4_250
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara, Bryce & Nymor
Messages : 10241
Date d'inscription : 22/08/2015

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Re: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} EmptyDim 15 Sep - 11:34


Home is where
the heart is


« Blancport | 302, lune 6, semaine 1 »

Wynafryd eut l’étrange impression de revivre son retour à Blancport trois années plus tôt, après son année de service auprès de Rhaenys, lorsqu’elle avait retrouvé Wylla après son empoisonnement. Décidément, il n’arrivait rien de bon aux sœurs lorsqu’elles n’étaient plus ensemble, une réflexion qu’elle devrait garder à l’esprit pour l’avenir, même s’il n’était rien arrivé à Wylla lorsqu’elle s’était rendue au mariage de Rhaenys, si ce n’était l’apparition du triton dans sa vie peut-être. L’aînée des sœurs offrit un grand sourire réconfortant à sa cadette, non sans poser une main affectueuse sur sa joue. “Je vois que la confiance règne… Je te rappelle que je n’étais pas seule, mais sous excellente protection !” dit-elle d’un air plaisantin, cherchant plutôt à détendre l’atmosphère. Elle n’avait cependant pas tort, elle se faisait toujours un sang d’encre pour elle, même lorsqu’elle lui disait de ne pas s’en faire. L’une comme l’autre devaient faire avec finalement. Alors Wynafryd reprit Wylla dans ses bras pour toute réponse.

Elles se mirent rapidement en route pour Châteauneuf afin d’y retrouver le reste des Manderly de retrouver un peu de chaleur. La brune ne put retenir un petit rire essoufflé alors que Wylla avouait s’être précipitée au port chaque fois qu’elle avait vu un pavillon valois s’approcher des côtes. “J’espère pour toi qu’il n’y en a pas trop eu ces derniers jours.” dit-elle avec un sourire. “Je suis heureuse de pouvoir retrouver tout le monde aussi ! Après ce que j’ai vu à Corneilla… je suis bien contente que vous soyez tous en bonne santé !” reprit-elle plus sérieusement cette fois-ci. “Grand-père ? Ou toi ?” commença-t-elle à interroger Wylla avec un sourire. “Ne t’en fais pas, de toute manière, je n’ai pas envie de quitter Blancport avant un bon moment ! J’ai tout ce dont j’ai besoin ici.” Son esprit s’échappa un instant pour songer à Torrhen. Ou presque tout ce dont elle avait besoin ? Elle serait fixée plus tard. “Alors ! Raconte-moi tout, ne m’oblige pas à te tirer les vers du nez jeune demoiselle ! Que s’est-il passé ici pendant mon absence ? Sybelle et Gyles vont-ils bien ? As-tu retrouvé la trace de ton pêcheur ?” L’enthousiasme du retour lui permettait d’oublier temporairement le choc vécu la semaine précédente et le visages des fer-nés qui l’avaient attaqué. Elle espérait que les histoires que Wylla aurait à lui raconter continuerait à la faire penser à autre chose suffisamment longtemps. Les deux sœurs continuaient d’avancer à un rythme assez soutenu sur l’escalier blanc qui dominait la côte. Il sembla à Wynafryd qu’elle avait plus de mal que sa cadette à tenir la cadence sans respirer bruyamment. Il n’avait fallu que quelques lunes pour que son corps perde l’habitude de l’ascension, elle n’en revenait pas. “Vous avez refait les marches pendant mon absence ? Je jurerais qu’elles n’étaient pas si hautes que ça la dernière fois !” commenta-t-elle avec amusement entre deux inspirations.

(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
Wylla Manderly
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris
Home is where the heart is {Wylla} 5LLfTPyS_o
Home is where the heart is {Wylla} Tumblr_osv7ux4Wr71vqzdjoo5_r3_540
Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 671
Date d'inscription : 06/06/2017

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Re: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} EmptyMer 16 Oct - 14:13


Home is where
the heart is
ft Wynafryd Manderly


« Blancport | 302, lune 6, semaine 1 »

Wylla pouffa à la remarque de son aîné. Elle avait toute confiance en sa sœur, mais les évènements de la vie avaient amené la jeune sirène à la méfiance en particulier quand cela touchait à la sécurité de ses proches. Et vu que Wynafryd avait été attaqué par des fers-nés alors qu’elle regagnait le nord, reprendre la mer ensuite avait forcément inquiétait la benjamine. « Mouais… excellente…l’ai-je validé ? » elle laissa sa phrase en suspension une fraction de seconde « hum hum » fit elle en secouant la tête négativement. « Donc je m’inquiète…pas parce que je n’ai pas confiance en toi…mais envers ta protection. » En plus Vraël n’avait pas été avec sa maîtresse, donc il n’avait pas pu se charger de sa protection durant ce temps-là. D’ailleurs où était leur ami écailleux ? Ne sentait-il pas la présence de la sirène de retour à Blancport ? Le dragon était une création mystérieuse que Wylla avait du mal à comprendre. Parfois, il était sur les lèvres des marins du port et parfois non. Heureusement, la plupart des gens du coin était nordien et n’irait probablement pas répéter à des gens du sud le secret des Manderly. Et concernant les quelques navires valois…avec l’hiver et les attaques fers-nés, ils n’étaient pas des plus nombreux en ce moment. « oh…je dirais deux ou trois pas plus. Vu que la mer est pas très sûr en ce moment, y’a moins d’activité, moins d’étranger se promène dans les rues de Blancport. » La cité des Manderly vivait du commerce, si l’activité cessait, les pauvres gens auraient probablement du mal à passer l’hiver. Mais dans un sens, les accents venus d’ailleurs et les gens du sud étaient plus rare ce qui n’était pas pour déplaire à la jeune fille qui se sentait plus en sécurité.

Surtout que même leur voisin les plus proche n’était pas épargné et n’était pas différents. Empoisonné son hôte en plein mariage. Visiblement c’était à la mode ces dernières années. Cela avait réveiller les vieux démons de Wylla et la sécurité avait de nouveau était renforcé autour de la nourriture et des boissons. Si le lézard était de retour ou ses partisans, valait mieux se montrer prudent. Et savoir Wynafryd au contact de cette famille n’avait rassuré aucun Manderly. La savoir de retour était un réel soulagement et la plus jeune des sirènes n’étaient pas pressé de voir son aîné repartir sur les retours. « Peut-être un peu des deux… » grimaça Wylla, démasqué par sa sœur. Mais la réponse qu’elle lui donna fit naître un grand sourire satisfait chez la sirène aux cheveux verts.

Puis Wynafryd l’incendia de question ce qui fit prendre une mine outrée à la plus jeune. « Laisse mes vers de nez tranquille ! » lui répondit-elle ! « Tout le monde va bien, tout a été relativement calme. Rien de particulier à signaler à part encore et toujours de la neige. Les criques ne sont pas encore toute gelées mais les chemins pour y accéder le son et ça glisse pas mal. » Elle n’y était pas retournée depuis que son esprit lui avait joué un tour. « Ce n’est pas un pêcheur c’est un triton d’abord ! Et oui, il est de retour. Il a été salement amoché par les fers-nés. » Et leur retrouvaille n’avait pas été spécialement chaleureuse même si le cœur de la sirène battait toujours pour lui. Mais elle n’avait pas spécialement envie de s’étendre à ce sujet pour le moment.

Sa sœur semblait avoir des difficultés à monter les marches du palais à leur cadence habituelle, et elle en plaisanta si bien que Wylla s’engouffra dans la brèche. « Non non non ! T’avais qu’à partir au Sud pour te remplir la panse avec tous ces banquets. Forcément tu magnes, tu t’entretiens pas et après t’arrive plus à grimper les marches ! » Elle disait cela bien entendu sur le même ton plaisantin que sa sœur mais il était vrai que c’était étrange qu’elle soit si essoufflé par leur ascension. Wylla n’avait pas souvenir que son aîné ait autant de difficulté, elle était certes plus en chair qu’elle mais cela ne justifiait pas sa difficulté car son aîné avait toujours été un peu plus forte physiquement. « Probablement la fatigue du voyage, ça ira mieux demain. » Le ton de la sirène était redevenu plus sérieux, cherchant une explication rationnelle à cela. Entrant dans le hall du château, Wynafryd fut accueillis par le reste de la famille, soulagée de la voir de retour et en bonne santé.

(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Home is where the heart is {Wylla} X3niiVdL_o
Home is where the heart is {Wylla} Tumblr_o0nlr1rnVF1ruwssto4_250
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara, Bryce & Nymor
Messages : 10241
Date d'inscription : 22/08/2015

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Re: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} EmptyLun 28 Oct - 15:40


Home is where
the heart is


« Blancport | 302, lune 6, semaine 1 »

Wynafryd ne put s’empêcher de rire à nouveau, alors que Wylla profitait de la perche tendue par sa sœur pour retourner la situation à son avantage. Finalement, elle avait une confiance totale en son aînée, mais elle ne pouvait en dire de même pour ceux qui étaient en charge de sa protection. Après un sourire attendri pour sa cadette, elle répliqua plus taquine, comme à leurs habitudes. “Il fallait bien que je laisse Gyles avec toi, c’était le seul volontaire pour ta protection…” Elle haussa vaguement les épaules d’un air détaché, mais tout de même obligée de pincer ses lèvres pour ne pas rire à nouveau alors qu’elle attendait la réaction outrée ou boudeuse de la Sirène aux cheveux verts. “Plus sérieusement, je n’ai rien à reprocher à Torrhen, il n’a pas hésité à se mettre en danger pour assurer ma protection, son épaule peut en témoigner.” conclut-elle avec un doux sourire qui avait vocation à la rassurer. Alors qu’elles se mettaient en marche, Wynafryd se sentie soulagée de savoir que Wylla n’avait pas eu à faire trop d’aller-retour jusqu’au port. Néanmoins il était vrai que les rues étaient moins bondées et la population moins diversifiée que lorsqu’elles avaient quitté ensemble leur demeure familiale. Son sourire s’évanouit et elle s’adressa plus sérieusement à Wylla. “La situation n’inquiète pas trop grand père ?” Elle se doutait que Wyman ne serait pas rentré dans les détails de ses préoccupations avec la petite dernière des Manderly, néanmoins, la Tornade Verte aurait pu sentir quelque chose. Il semblait à Wynafryd qu’il était encore tôt pour s’alarmer vraiment, après tout, sa famille avait de l’argent de côté, mais elle n’était pas au courant des derniers faits, d’autant plus qu’elle ne pouvait négliger le coût de l’agrandissement de la flotte voulu par son grand-père il y a quelques années. Et que l’hiver s’annonçait des plus rudes.

Alors qu’elles progressaient sur les marches qui menaient jusqu’à Châteauneuf, Wynafryd du finalement harceler sa sœur de questions puisqu’elle n’avait guère semblée décidée à lui faire un résumé complet de tout ce qu’elle avait manqué depuis leur séparation à Winterfell. Elle accueillit l’exaspération de sa cadette avec un sourire amusé, heureuse, plus que jamais, de retrouver leur dynamique. Cependant, elle était réellement rassurée par ce qu’elle avait à lui raconter, même de manière aussi succincte. Un sourire amusé fendit à nouveau son visage alors que Wylla protestait sur la véritable nature de son ami des flots. “Si tu le dis…” répondit-elle doucement. Mais elle reprit son sérieux en entendant ce qui lui était arrivé. “Comment l’as tu retrouvé ?” demanda-t-elle, sincèrement curieuse après sa disparition et les lunes de recherches compliquées qui avaient suivi. “Comment va-t-il maintenant ?” Ajouta-t-elle ensuite. “J’espère que tu auras tiré les oreilles de ceux responsables de sa protection alors ? Qui laisse un triton aussi mal gardé ?” reprit-elle en retrouvant l’ombre d’un sourire alors qu’elle provoquait sa sœur sur le même terrain que quelques instants plus tôt. “J’espère que j’aurais enfin l’occasion de le rencontrer cette fois-ci…” conclut-elle d’un air détaché, bien que son état d’esprit était tout sauf cela. Ce fameux Eyron avait disparu juste après que l’aînée de Wylis Manderly ait fait savoir son envie de rencontrer le jeune homme qui sympathisait. Si Wylla lui avait donné sa confiance, et qu’elle devait reconnaître qu’elle semblait heureuse en sa compagnie, cela ne le disculpait pas de tous soupçons pour autant aux yeux de Wynafryd.

Essoufflée, l’aînée des deux soeurs avait plaisanté entre deux marches sur sa nouvelle difficulté à les grimper. Wylla n’avait pas manqué l’opportunité de se moquer d’elle et de mettre ça sur le compte de son récent voyage loin d’elle. La plus âgée des deux n’était pas réellement vexée loin de là, ça n’était que coutumier pour les sœurs, son regard était bienveillant, mais elle prit néanmoins un air pincé, jouant le jeu. “Et bien merci ! Pour ta gouverne, je pense que j’ai fait plus d’activité que toi, à cheval presque tous les jours, à me dépêcher de me rendre à Viergétang puis de revenir ici, mademoiselle !” Mais il était vrai qu’elle s’était sentie un peu plus à l’étroit dans son corset ces derniers jours. Cependant, cela n’avait rien de surprenant non plus puisqu’elle ne portait plus ses propres vêtements, mais ceux d’une certaine Celesse Froideseaux, repris rapidement pour correspondre à sa morphologie. Wylla finit par évoquer la fatigue et la jolie brune tourna son regard sur elle pour lui sourire. “Je n’aurais pas dis mieux. Nous retenterons l’ascension demain après une bonne nuit de repos et un bon repas comme on les fait par chez nous !” A peine avait-elle terminé qu’elles se retrouvaient sur la dernière marche, prête à pénétrer dans l’enceinte de Châteauneuf. Wynafryd prit chacun des Manderly tendrement dans ses bras, les rassurants tous d’un faible sourire comme elle l’avait fait précédemment avec Wylla. Par chance, personne n’insista pour qu’elle fournisse les détails de l’attaque, comprenant son besoin de silence et de calme. Elle promit à son grand-père de le retrouver dans son cabinet après le dîner pour discuter plus amplement, mais expliqua son besoin de repos pour le moment. C’est donc uniquement avec Wylla qu’elle se dirigea vers le réconfort de ses appartements. Croisant une servante sur le chemin, elle l’arrêta pour lui laisser quelques consignes en rapport avec la présence de Torrhen, ainsi que l’aide fournie par le navire valois, afin de les remercier. Arrivée dans l’agréable familiarité de ses appartements, Wynafryd se laissa tomber sur le dos, sur son lit, les bras écartés, les pieds dépassants du matelas. “On est bien mieux chez soi !”
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
Wylla Manderly
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris
Home is where the heart is {Wylla} 5LLfTPyS_o
Home is where the heart is {Wylla} Tumblr_osv7ux4Wr71vqzdjoo5_r3_540
Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 671
Date d'inscription : 06/06/2017

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Re: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} EmptySam 16 Nov - 3:58


Home is where
the heart is
ft Wynafryd Manderly


« Blancport | 302, lune 6, semaine 1 »

Wylla prit une moue faussement vexé à la remarque de sa sœur concernant sa protection. Gyles était d’ordinaire aux services de l’aîné mais il était resté auprès de la sirène aux cheveux verts avec Sybelle pendant que Wynafryd se rendait dans le Sud. « Y’avait Vraël aussi ! Bon il était certes…moins présent que Gyles…voir pas du tout, on l’a pas beaucoup vu…Tu crois que les dragons hivernent ou hibernent ? » Il était pas impossible que le reptile n’apprécie pas le froid et la neige. Une créature de feu au milieu de la glace du Nord. Une étrange combinaison. Il avait été aperçut quelques fois, probablement pour se nourrir. Mais désormais que sa maîtresse était de retour, qu’il allait sortir de sa tanière un peu plus souvent. Sa sœur faisait plus de recherche qu’elle sur ces créatures mythiques qui avaient fait la puissance des Targaryen. Et lire des livres parlant de la famille aux cheveux d’argent n’était pas vraiment le passetemps favori de Wylla, qui laissait se loisir à son aîné. « Tant mieux, sinon il aurait subi ma colère…et tu sais très bien à quel point je peux être pénible ! » Elle pouvait même être insupportable et avoir la tornade aux cheveux verts en colère sur son dos était loin d’être une partie de plaisir.
Concernant leur grand-père, Wyman était inquiet, c’était une certitude pour la jeune fille. Il avait réagi en conséquence de la nouvelle. « Un peu…je pense qu’il a peur que le lézard soit derrière tout ça même s’il ne le dit pas ouvertement…Il a réagi en conséquence. Mais j’ai cru comprendre que c’était le bâtard des Bracken qui était responsable ? » Au final, aucun lézard dans l’acte mais cela avait réveillé les vieilles blessures des Manderly. « Et je pense que me voir refaire des cauchemars, n’a pas aidé à le rassurer aussi. » expliqua tristement Wylla. Au final, rien n’avait été à souligner au château ou dans la ville. Mais l’ambiance était devenue inquiète, pesante. Déjà que le commerce était mis à mal avec les fers-nés, mettant les nerfs des marins et des capitaines à rude épreuve, l’annonce de l’empoissonnement de lord Nerbosc sous son toit, n’avait rien arrangé.

Le sujet d’Eyron était épineux. Wylla lui en voulait toujours d’avoir disparu bien qu’il était revenu pour elle. Mais son cœur battait de cette façon étrange quand elle était à ses côtés. « Grâce à Gyles, il l’a retrouvé et il est venu directement me le dire pour me conduire à lui. » Elle lui en devait une sur ce point. Bien qu’il agissait avec honneur sans rien demander de plus, la jeune sirène lui était redevable à sa façon. « Il va mieux…et croit moi que si je mets la main sur eux, ils vont m’entendre ! »  Malgré le fait qu’il soit blessé, les marins l’accompagnant avait pris soin de lui, s’arrêtant pour lui administrer les premiers soins afin de lui sauver la vie afin qu’il puisse retourner à Blancport auprès de sa sirène. Et désormais, Wynafryd pourrait le rencontrer vu qu’il était de retour et elle aussi. « On lui fera une petite visite surprise alors, que tu auras récupéré de ton voyage ! » Sa sœur ayant déjà du mal à grimper les marches du château, Wylla ne voulait pas qu’elle prenne de risque inutile avec la fatigue. « Pfff, c’est bien connu que c’est le cheval qui fait tout ! » répliqua-t-elle. Elle savait pertinemment que ce n’était pas le cas. Mais un peu de mauvaise foi, ne faisait pas de mal selon elle.

Elles arrivèrent enfin et Wylla laissa sa sœur retrouver le reste de la famille avant d’aller jusqu’aux appartements de la jeune femme. Wynafryd se laissa tomber sur son lit. Elle était de nouveau chez elle, se fit qui fit sourire la benjamine. « C’est pas moi qui vais te dire le contraire ! » rigola-t-elle. Wylla s’allongea au côté de son aîné, sentir enfin sa présence à ses côtés la rassurait. Elle tourna la tête vers son aîné. « Tu veux que je te laisse te reposer ? Je vais dire à Sybelle que tu es rentrée. »


(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Home is where the heart is {Wylla} X3niiVdL_o
Home is where the heart is {Wylla} Tumblr_o0nlr1rnVF1ruwssto4_250
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara, Bryce & Nymor
Messages : 10241
Date d'inscription : 22/08/2015

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Re: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} EmptySam 30 Nov - 15:06


Home is where
the heart is


« Blancport | 302, lune 6, semaine 1 »

En l’espace de quelques secondes, toutes les habitudes des soeurs étaient revenues au galop, occultant le souvenir des affreux jours que Wynafryd venait de passer à cause de l’attaque des fer-nés. Elle prenait plaisir à taquiner sa sœur et à l’entendre rétorquer sur la même intonation. Cela prouvait simplement qu’elles n’allaient pas si mal toutes les deux, du moins, lorsqu’elles pouvaient compter l’une sur l’autre. Les crises de jalousies n’étaient qu’un lointain souvenir appartenant à l’adolescence et même si les deux filles de Leona Manderly étaient différentes, elles n’en demeuraient pas moins unies. Alors après un nouveau rire face au visage faussement vexé de sa cadette, Wynafryd retrouva son sérieux à l’évocation de son dragon. Elle espérait qu’il n’avait pas affligé par quelque chose et que cette discrétion n’était pas synonyme de problème. “Peut-être, ce sont des créatures du feu et ceux que nous connaissons dans l’histoire n’ont pas passé beaucoup de temps dans les territoires nordiens. Peut-être mon absence a-t-elle jouée aussi. Avec notre séparation, j’ai eu la confirmation que je faisais des rêves de dragons…” confia-t-elle avec sérieux. “J’irais le voir un peu plus tard, m’assurer que tout vas bien. Mais je dois avouer que s’il ne s’agit que de discrétion, ça me rassure de savoir que la rumeur de son existence ait pu être contenue un peu plus…” Même si elle avait demandé à Rhaenys de garder cela pour elle, Blancport était une ville cosmopolite, même avec la baisse d’activité, elle avait conscience que d’ici quelques semaines ou lunes, il serait difficile d’ignorer son existence ou que ce soit dans les Sept Couronnes.

Elle retrouva néanmoins son sourire alors que Wylla évoquait la tempête à laquelle Torrhen se serait exposé s’il n’avait pas bien effectué son travail de protection. Elle imaginait très bien la situation et n’enviait pas le Holt pour une seule seconde. Et une nouvelle fois, en l’espace de quelques instants, les rires cédèrent leur place à un échange plus sérieux, lorsque la Sirène aux cheveux verts accepta de répondre aux questions de son aîné sur le point du vu du Seigneur des lieux. “Il semblerait bien oui. Lord Tytos a commencé à le désigner d’après ses fils. Et il ne s’est pas vraiment distingué par sa défense, au contraire, il s’en ai pris à sa sœur, lady Barbara Bracken… La seule chevelure argentée que j’ai vu était celle de la princesse Daenerys et les querelles entre les Nerbosc et les Bracken sont vieilles de plusieurs siècles…” Il était vrai que si Viserys cherchait à revenir dans les Sept Couronnes, les ennemis de ses ennemis, étaient ses amis et les Bracken correspondaient à cette description. Mais Wynafryd n’avait aucune envie de nourrir les craintes de sa cadette. Mais il devenait de plus en plus important qu’elle s’entretienne avec Wyman pour discuter de l’hypothèse du dragon. Malgré sa prudence et sa réserve sur les détails de l’affaire, Wylla ne dissimula pas sa propre angoisse générée par l’affaire.

Le sérieux sur le visage de l’aînée de Wylis disparut totalement pour laisser place à la peine. Ses lèvres ses pincèrent en une expression contrariée et elle serra un peu plus fort le bras autour duquel elle avait enroulé le sien. “Tu sais bien que si quelqu’un cherche à te causer le moindre tort, il finira en cendres aussitôt ?” Elle ne savait pas si c’était si rassurant que cela en tant que tel, mais c’était pourtant l’effet qu’elle recherchait. Elle voulait persuader sa sœur qu’elle ne laisserait rien lui arriver. Wynafryd se revit un instant sur le bateau, subissant l’attaque des fer-nés une dizaine plus tôt, incapable de donner le coup de grâce aux pirates. Pourtant, elle sentait la conviction au plus profond de son être lorsqu’il s’agissait de la sécurité de Wylla. C’était d’ailleurs exactement pour cette raison qu’elle tenait à rencontrer le prince triton de cette dernière, refusant qu’elle ne continue de s’en rapprocher sans en savoir plus sur lui. Un rire discret lui échappa lorsqu’elle entendit la menace dans la voix de sa cadette, mais son sérieux demeurait quant à ce sujet. “Oui, d’ici quelques jours s’il te plait. J’ai envie de récupérer et de profiter un peu de toute le monde avant de me lancer dans son interrogatoire corsé…” Elle laissa traîner son regard de glace sur sa sœur curieuse de voir sa réaction. Il y avait un soupçon de taquinerie dans sa voix et pourtant, elle ne plaisantait pas vraiment et se doutait que Wylla en avait conscience.

La dernière réplique de Wylla sur le cheval finit par tirer un véritable rire à la Sirène de Blancport, non sans lui avoir d’abord fait écarquiller les yeux et ouvrir grand la bouche tant elle n’en revenait pas de la mauvaise foi de sa cadette. Elle la gratifia même d’un léger coup de coude dans les côtes, juste avant d’exécuter une parfaite révérence devant sa famille. Après de brèves retrouvailles et politesse, Wynafryd fut à nouveau dans ses appartements qu’elle aimait tant, quitté depuis plus de la moitié d’une année maintenant. Étendue sur son lit, elle ferma un instant les paupières, se concentrant sur sa respiration, cultivant son sentiment de sérénité. Mais alors que Wylla, qui l’avait rejointe sur le lit, évoqua la possibilité de la laisser seul, son coeur fit un bond et sa gorge se noua aussitôt. “Non !” dit-elle précipitamment en se redressant sur un coude pour observer sa cadette. Elle parvint à se maîtriser et retrouva un semblant de calme, bien qu’elle sentait le rythme emballé de son coeur. “Le soir et le moment de me retrouver seule arrivera bien assez vite...reste s’il te plait. On peut faire appeler Sybelle oui. Et je vais demander de l’eau chaude pour un bain, j’ai hâte de retrouver mes affaires…” Et elle ne voulait nullement se retrouver seule avec ses pensées si elle n’y était pas forcée.
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
Wylla Manderly
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris
Home is where the heart is {Wylla} 5LLfTPyS_o
Home is where the heart is {Wylla} Tumblr_osv7ux4Wr71vqzdjoo5_r3_540
Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 671
Date d'inscription : 06/06/2017

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Re: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} EmptyDim 15 Déc - 13:21


Home is where
the heart is
ft Wynafryd Manderly


« Blancport | 302, lune 6, semaine 1 »

De mémoire les seuls dragons qui s’étaient aventurer dans les terres froides et austère du Nord était Balerion et le dragon de la Bonne Reine Alysanne et peut-être celui du Conciliateur. Wylla n’avait pas en mémoire d’autres dragons ayant survoler le Nord. Et ils avaient de toutes manières étaient que de passage dans leur région. Aucun n’avait vécu véritablement dans leur terre. Vraël était le tout premier. Alors son comportement face aux froids et à la neige étaient assez inconnus aux Manderly. Sans parler de l’éloignement géographique entre lui et sa dragonnière qui par ailleurs avoua faire des rêves dragons. « Des rêves dragons ? » répéta Wylla, pas sur de comprendre « Comme les rêves verts ? » La magie était une chose inconnue pour leur génération. Ils devaient l’apprivoiser de nouveaux après une disparition de plusieurs siècles.

Quant à l’assassinat de Tytos Nerbosc, visiblement la seule lézarde présente était Daenerys Targaryen et semblait innocente, tout portait à croire que le bâtard des Bracken, famille ennemie des Nerbosc étaient derrière. Et les dires de Wynafryd allaient dans ce sens…Prendre en otage sa demi-sœur n’était pas réellement la meilleure façon de prouver son innocence. « Espérons que leur justice a été plus juste que celle du lézard siégeant à Port Réal… » Même si elle avait survécu à son empoisonnement, le crime restait le même. Le geste restait le même, l’intention également. Elle n’avait eu que de la chance comparée au suzerain du Conflans…

L’idée de faire disparaître ceux qui oserait s’en prendre à elle en tas de cendre fumant était une vision à laquelle Wylla ne s’était pas préparée. Il était vrai qu’avec un dragon comme protecteur, leur ennemi finirait soit en cendre, soit déchiqueter par les griffes et crocs du saurien. La mort ne serait pas douce pour eux. Mais la sirène aux cheveux verts n’avaient jamais imaginé cette éventualité même si elle savait que Vraël les protégerait si Wynafryd lui en donnait l’ordre, en espérant qu’il accepte d’obéir… « Euh…effectivement maintenant que tu le dis… » Elle espérait juste ne jamais à avoir à assister à ce genre de spectacle. Elle ne savait même comment elle réagirait si cela devait se produire… « Espérons quand même que tu n’es pas à ordonné ce genre de chose à Vraël…parait que ça ne sent pas très bon ! » tenta-t-elle d’un sourire mi dégouté mi gêné mi amusé.

Wylla ne sut pas comment prendre la remarque de son aîné par rapport à Eyron. Il n’avait pas gagné le cœur de l’aîné des sirènes et celle aux cheveux verts le sentait et cela ne la rassurait pas. Si Eyron repartait suite à sa rencontre avec Wynafryd ? Si elle le faisait fuir ? Wylla ne savait pas comment elle réagirait, elle n’avait pas envie qu’une telle situation se présente, elle venait de le retrouver et même si les retrouvailles avaient été tendu, ses sentiments à son encontre restaient purs et sincères. « Le fait pas fuir, c’est tout ce que je te demande… » souffla Wylla incertaine et inquiète. Elle savait très bien que ses rêves étaient totalement irréalisables et fous mais elle voulait profiter de ce vent d’innocence qui mettait de la légèreté dans son cœur.

Les retrouvailles entre Wynafryd et le reste de la famille furent rapide et formelle avant que les deux sœurs se retrouvent dans la chambre de l’aînée, allongé sur son lit. Quand Wylla aborda la possibilité de la laisser se reposer et d’aller chercher Sybelle, elle ne s’attendait pas à une réaction si abrupte de sa grande sœur. Elle ne put retenir la surprise dans ses yeux claires. « D’accord, d’accord…Je reste avec toi, ne t’inquiète pas. Je vais juste envoyer une servante chercher Sybelle. »  Elle se releva et passa la tête dans le couloir pour voir si un membre de la maisonnée de la Manderly passait. Coup de chance, une servante passait par là. Wylla l’interpella et lui demanda d’aller chercher sa cousine avant de revenir vers sa sœur et de retourner s’allonger à ses côtés, tournant son visage vers la brune. « Tu es sûre que tout va bien Wyna ? » La réaction de son aîné l’inquiétait. Sa sœur avait-elle était plus marqué par les récents évènements qu’elle ne laissait paraître ?  Wylla était présente pour son aîné, si elle avait besoin de son confier, elle pouvait, la sirène aux cheveux verts écouteraient. Toujours.

(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritière du Triton
Wynafryd Manderly
Héritière du Triton
Valar Dohaeris
Home is where the heart is {Wylla} X3niiVdL_o
Home is where the heart is {Wylla} Tumblr_o0nlr1rnVF1ruwssto4_250
Ft : Anna Popplewell
Multi-Compte : Asha, Lucas, Melara, Bryce & Nymor
Messages : 10241
Date d'inscription : 22/08/2015

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Re: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} EmptyDim 29 Déc - 12:02


Home is where
the heart is


« Blancport | 302, lune 6, semaine 1 »

La révélation de Wynafryd à sa soeur sur la nature de ses rêves avait réveillé la curiosité de celle-ci. Elle avait bien lu le lien unique que possédait un dragon et son dragonnier, elle l’avait même expérimenté au premier rang, mais elle n’avait pas vraiment de souvenirs d’avoir lus quelque chose sur les rêves. D’autant plus qu’il ne fallait pas oublier qu’il avait toujours été dit que seuls ceux ayant du sang de dragon pouvait monter de telles créatures. Alors certes, la Manderly n’avait pas monté Vraël, mais il était clair que c’était elle sa partenaire et sa maîtresse et personne d’autre à Blancport ou ailleurs. Alors qui pouvait dire si ces quelques histoires de rêves avaient été rattachées au dragon ou plutôt au sang valyrien ? Le regarde de la sirène brune se perdit légèrement dans le vide alors qu’elle réfléchissait aux bons mots pour décrire cela à sa sœur. “Je n’ai jamais fait de rêves verts, et il me semble que toi non plus malgré tes cheveux…” ajouta-t-elle avec une touche d’humour dans la voix. “Donc je ne pourrais te dire pour sûr… Non, je ne pense pas qu’il y ait quelconque visions ou prophéties dans mes rêves c’est juste que cela m’arrive la nuit de voir la vie des yeux d’un dragon. Je sais que ça n’est pas réel, je veux dire, si durant la nuit tu venais rendre visite à Vraël, cela ne veut pas dire que je te verrais en même temps à travers ses yeux durant mon rêve… Mais dans ces moments là, je sens qu’il n’y a pas que mon esprit et que c’est une véritable cohabitation. Et plus je me suis éloignée de Vraël et du Nord, plus ces rêves là ont disparu. Ils ne sont revenus qu’au fur et à mesure que je me rapprochais de la maison.” expliqua-t-elle.

Alors qu’elles évoquaient les autres dragons des Sept Couronnes et le récent assassinat de Tytos Nerbosc, elle se contenta d’offrir un sourire contrit à sa cadette. “Oui espérons.” dit-elle simplement en posant une main réconfortante sur l’épaule de Wylla. Ils ne pouvaient faire guère plus en tant que Manderly. Elle savait que son grand-père n’avait pas tiré une croix sur son envie de vengeance et restait vigilant des moindres nouvelles, mais à priori, le combat des Nerbosc, n’était pas le leur. Et finalement, tout comme elle, l’idée d’en venir à demander à Vraël d’utiliser sa puissance pour les défendre n’était qu’à moitié réconfortant. La Manderly l’avait expérimenté sur le bateau, c’était une chose bien particulière que de prendre la décision d’ôter la vie de quelqu’un et elle espérait sincèrement que son saurien serait une suffisamment grande dissuasion à lui tout seul. “J’espère que je n’aurais jamais à demander ça de lui, mais il n’empêche que cela reste une option sérieuse.” répondit-elle tout aussi sérieusement. Un couteau ne servait pas uniquement à couper son beurre ou son fromage, une épée et une lance ne servaient pas uniquement à émerveiller les regards lors de tournois. Il était naïf de croire que Vraël n’était qu’une belle décoration à Blancport, les dragons bien que fascinant n’en était pas moins des armes mortelles également et elles devraient bien se faire à cette idée aussi bien l’une que l’autre.

Wynafryd échappa un léger soupir alors que Wylla dévoilait un visage inquiet et lui demandait de ne pas faire fuir Eyron. Elle n’avait pas envie de se fâcher avec sa soeur à peine rentrée à la maison, mais elle ne souhaitait pas que le coeur de la tornade aux cheveux verts la rende naïve. “Si une simple contrariété de ma part suffit à le faire fuir Wylla, je suis au regret de te dire que ça ne représentera pas une si grosse perte finalement. Après tout ce qu’il s’est passé, tu ne peux pas me reprocher de vouloir m’assurer que ses intentions sont nobles ? Je peux néanmoins te promettre que je ne le ferais pas traîner devant Vraël pour lui demander de grogner…” ajouta-t-elle sur un ton bien plus léger, retenant tout juste un pouffement amusé derrière sa main gantée. Le grognement de Vraël avait de quoi faire fuir même les personnes les mieux intentionnées du royaume, elle en était certaine.

De retour dans sa chambre, Wylla évoqua l’hypothèse de laisser Wynafryd en paix, ce qui eut pour résultat de serrer le coeur de cette dernière. Elle lui demanda alors de rester. Elle accepta néanmoins qu’elle ne s’éclipse que quelques secondes, hochant la tête en silence, alors qu’elle faisait de son mieux pour retrouver sa respiration habituelle et son calme. Elle s’était redressée sur son lit et Wylla revint vers elle, s’inquiétant de son état. Elle ne tremblait plus mais sa gorge était serrée à l’idée d’évoquer ce qui lui était arrivé la semaine passée. “Je…” commença-t-elle d’une voix fébrile. “Non, je sais que tout ne va pas bien…” soupira-t-elle doucement. “Cette nuit sur le navire, c’était horrible… Mais je n’ai pas envie d’y repenser… pas maintenant.” Elle se força à sourire puis pris une main de sa soeur entre les siennes. “Je suis heureuse d’être rentrée, j’arrive à ne pas trop songer à cela… mais toute seule… mon esprit y reviendra bien trop vite, alors s’il te plait, reste encore un peu.” Son sourire se fit finalement plus doux quoique légèrement suppliant.
(c) DΛNDELION



Our waters run deep
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why, keep making me laugh, let's go get high, the road is long, we carry on, try to have fun in the meantime

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Brave Mermaid
Wylla Manderly
The Brave Mermaid
Valar Dohaeris
Home is where the heart is {Wylla} 5LLfTPyS_o
Home is where the heart is {Wylla} Tumblr_osv7ux4Wr71vqzdjoo5_r3_540
Ft : Freya Mavor
Multi-Compte : Alyx | Bethany | Rhaenys
Messages : 671
Date d'inscription : 06/06/2017

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Re: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} EmptyHier à 10:54


Home is where
the heart is
ft Wynafryd Manderly


« Blancport | 302, lune 6, semaine 1 »

Sa sœur lui expliqua ses rêves, les deux Manderly n’avaient jamais fait de rêves verts mais elles savaient que c’était des rêves magiques qui permettait de voir l’avenir ou le présent à un endroit différent. Et visiblement l’arrivée de Vraël avait déclenché chez l’aînée des sœurs des rêves dragons. Wylla ignorait ce que s’était mais visiblement, d’après les dire de Wynafryd, elle se transformait en dragon dans ses rêves et voyait le monde à travers les yeux de la créature. Etait-ce lié à Vraël ? Probablement car d’après la sirène, les rêves se faisaient de plus en plus rare lorsqu’elle s’éloignait de lui. Pourtant, elle semblait dire qu’elle ne voyait pas à travers les yeux de son dragon. C’était assez étrange… « Heureusement que tu n’as pas le vertige alors ! » taquina-t-elle avant de reprendre plus sérieusement. « Du moment que tu commences pas avoir des écailles qui te recouvrent et que cela n’affecte rien d’autres à part tes songes, c’est pas trop inquiétant comme sorte de rêves magiques… » La magie avait toujours un prix mais visiblement celle-ci n’avait pas d’effet néfaste ou alors sa sœur ne le voyait pas encore. Wylla espérait cependant que cela reste ainsi. Elle refusait que sa sœur se mette en danger pour de la magie, aussi puissante ou utile pouvait être elle.

Imaginer Vraël recevoir un ordre de tuer quelqu’un part ses flammes, glaçait le sang de Wylla. Elle avait déjà souhaité la mort de quelqu’un…comme le lézard blond exilé. Mais de là à imaginer sa sœur demander consciemment à son dragon de brûler vif un individu n’enchantait guère la jeune fille. Outre l’acte en lui-même, l’impact que cela pourrait laisser sur sa sœur l’inquiétait. C’était une chose d’envisager de le faire pour se défendre et de réellement le faire. Certains hommes revenaient marqués des combats, la mort ne laissait personne intacte… Et au fond d’elle, la sirène aux cheveux verts désirait protéger son aîné de cela.

Sur le sujet d’Eyron, les deux sœurs n’étaient pas spécialement sur la même longueur d’onde. Elle pouvait comprendre que sa grande sœur désirait la protéger mais elle ne voulait pas qu’elle interfère dans sa relation avec le triton. Si au final, elle se faisait avoir, s’il jouait avec elle, cela aura été une expérience de la vie, elle en sortirait grandit, s’il allait trop loin, il ne s’en sortirait pas indemne. Mais elle voulait gérer cela seule. « Non je ne t’en veux pas de vouloir me protéger… mais… j’aimerais gérer tout..ça moi-même, apprend de mes possibles erreurs…s’il fuit effectivement…tu auras raison mais…raaaah je sais pas comment te l’expliquer ! » râla-t-elle frustrée par son incapacité à laisser son cœur s’exprimer sur ce qu’elle ressentait par rapport à la situation. Rien que ça la confortait dans son idée, elle devait aussi apprendre à exprimer ce que son cœur ressentait, sans rougir, sans ciller. Et pour le moment, elle n’y arrivait pas. Elle était prisonnière de ses émotions et n’arrivait pas à mettre de mots dessus.

Le comportement de Wynafryd avait inquiété Wylla, elle avait senti une forme de panique chez sa sœur et elle était par conséquent revenue vers elle. Sa sœur lui confia ses craintes, son traumatisme subi lors de l’attaque des fers-nés sur leur navire. La sirène aux cheveux verts vint prendre son aînée dans ses bras pour la réconforter. « Je reste ne t’en fait pas. Tu veux que je dorme avec toi cette nuit ? » demanda-t-elle doucement. Elle ne savait pas si cela aiderait sa sœur à dormir plus tranquillement, si cela allait l’aider à apaiser ses craintes et ses possibles cauchemars à venir. Wylla avait les siennes mais à deux, elles étaient probablement plus forte que leurs démons respectifs.

(c) DΛNDELION


true to our word
(c) MΛ☾ΛЯON

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Home is where the heart is {Wylla} Empty
MessageSujet: Re: Home is where the heart is {Wylla}   Home is where the heart is {Wylla} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Home is where the heart is {Wylla}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Le Nord :: Blancport-
Sauter vers: