RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 8 & 9 est disponible par ici Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Conflans et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
La MAJ aura lieu le week end du 23 et 24 novembre Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister 3725701551

Partagez
 

 Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister C71a
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 787
Date d'inscription : 17/12/2017

Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister Empty
MessageSujet: Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister   Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister EmptyMer 17 Juil - 18:07


 
le monde ne sera pas assez grand pour vous cacher de moi

 
« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en abime pour le plaisir des yeux. »
Les évènements étaient en train de s’écouler lentement à Castral Roc. Entre la rumeur concernant lady Walda, l’arrivée prochaine de lady Alysanne Lefford, des Tyrell et de son fils Loren, Cersei n’avait pas vu le temps passer. La Lionne était coupable concernant les rumeurs qui circulaient à propos de sa belle-soeur. Elle n’avait pas hésité à payer une servante pour qu’elle parle à propos d’une prétendue liaison entre Walda et Tavish Cafferen, puis elle avait fait en sorte que cette femme quitte Westeros une bonne fois pour toute. Cersei détestait Walda. Sa belle-soeur représentait tout ce qu’elle méprisait, mais surtout ce qui jouait en sa défaveur, c’était que la petite blonde rendait heureuse son frère et ça Cersei ne pouvait pas l’admettre. Voir Tyrion heureux ne lui plaisait pas, ainsi, elle n’avait pas hésité à toucher la réputation de son épouse en plein coeur, juste pour lui faire du mal. Bien entendu, elle avait cherché à se disculper en faisant une enquête. Cette même enquête avait fini par aboutir aux conclusions que la servante à l’origine du mal était partie, emportant avec elle la vérité. Cersei était lavée de tout soupçon, néanmoins, elle se doutait que Tyrion ne serait pas dupe. Il comprendrait, comme il avait toujours tout compris.
La Lionne cherchait à tout maîtriser, n’était-elle pas la dame de Castral Roc ? Cependant, elle avait fini par se rendre compte que des événements commençaient à lui échapper, que des personnes complotaient dans son dos, cherchant à la faire taire et surtout à éloigner de sa vie Vaelarr. La lady était ferme, personne ne toucherait à son dragon. Elle voyait les regards méprisants qui se posaient sur la créature, elle percevait les murmures, mais le coup de glas fut donné quand la jeune Sacha vint vers elle pour lui rapporter une conversation qu’elle avait eu avec Kevan Lannister. Son oncle. Son cher oncle voulait faire taire sa protégée en l’empêchant de combattre à l’épée. Il voulait la mettre au pas, comme si c’était lui que Sacha servait fidèlement. Cersei ne l’entendait pas de cette oreille. Elle avait attendu deux semaines que cette conversation entre Sacha et Kevan fasse parti du souvenir, pour envoyer un billet à son oncle et lui demander de la rejoindre dans la petite crique où elle avait l’habitude de se rendre avec Vaelarr, ainsi, ils seraient tous les trois à l’abri des regards et des oreilles indiscrètes.

La nuit était oppressante. La lune et les étoiles étaient les astres qui permettaient à la crique d’être éclairée. Ces sorties nocturnes étaient devenues le quotidien de Cersei qui prenait plaisir à voir Vaelarr voler et profiter de cette liberté qu’il ne connaissait pas dans les appartements de sa mère. Le spectacle était beau, Cersei adorait voir son dragon voler dans le ciel nocturne et attraper par moment une mouette ou un goëland qui feront office de repas. Si Jaime était toujours en vie, il apprécierait lui aussi le spectacle, même si Cersei était certaine qu’il n’approuverait pas le dragon, par peur qu’il ne mette en danger sa jumelle. Posséder Vaelarr était le choix de la déraison, mais maintenant qu’il faisait parti de son existence, Cersei ne pourrait jamais y renoncer. Il était son enfant et une mère ne peut abandonner ses enfants.
Vaelarr avait fini par disparaître au loin, vers l’océan, comme il avait l’habitude de le faire, mais il revenait toujours. Cersei ne savait ce qui le poussait à s’éloigner, mais elle se plaisait à le voir prendre ses marques et à être ce pour quoi il était né, un dragon. Elle avait lu les livres concernant les derniers dragons ayant appartenus au Targaryen, elle ne ferait pas la même erreur qu’eux, elle ne briderait pas Vaelarr pour en faire un gentil chien. Si elle avait voulu un chien, elle en aurait prit un de toute façon.
Alors qu’elle était dans ses pensées, elle finit par entendre des pas derrière elle. Elle se retourna et vit la silhouette de Kevan Lannister, frère cadet de Tywin Lannister. Cersei l’accueillit avec un sourire aux lèvres, comme elle le faisait avec tout le monde, même aux personnes qui lui déplaisaient fortement.

Oncle Kevan, je commençais à penser que mon billet n’avait pas atteint sa destination.” Elle parlait sur un ton doux, comme une fille le ferait avec son père. Après tout, ce n’était pas en attaquant de front qu’on finissait par mettre à terre son adversaire.

 
(c) DΛNDELION


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister Empty
MessageSujet: Re: Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister   Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister EmptyJeu 18 Juil - 19:37



Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi
ft. Cersei Lannister


La plume décrivait de jolies courbes malgré l'écriture étroite dans la main de son propriétaire. Les lettres étaient tracées simplement, loin des fioritures des mestres ou encore des septons. Les pâtés qu'on y trouvait par endroit trahissait une impatience dans le geste et un manque de soin flagrant dans cette discipline. Et pourtant la pointe acérée crissait contre le parchemin, encore et encore. Ce ne fut que lorsque les derniers termes de ses titres furent tracés que Kevan posa la plume dans son encrier en poussant un soupir. Par les Sept, il n'appréciait pas cet exercice. Pourtant il aimait servir sa maison, avoir de l'importance, être un vrai Lion.  

Je ne comprends pas pourquoi vous vous acharnez tant à vouloir écrire vous même les missives adressées à Milord, votre frère. déclara de sa voix fluette le vénérable mais énergique mestre qui attendait à ses côtés, une petite casserole de cire fondue à ses côtés.
J'aime apporter cette touche mestre Creylen. Il est, comme vous le dites, mon frère. Le dernier vivant qui plus est, et le plus doué comme il a toujours été. Je dois bien lui montrer cette marque de respect. » répondit Kevan avec un sourire ému tandis que le mestre faisait couler le rouge écarlate sur la lettre dûment pliée. Tandis qu'il apposait énergiquement son sceau, Kevan aperçut du coin de l'oeil un de ses pages et lui fit signe d'un geste du menton de s'approcher pour délivrer son message.

Messire, vous allez être en retard avec votre rencontre de la huitième heure.

Kevan le regarda d'un air interdit avant de comprendre. Avec un juron, le chevalier bondit de sa chaise et ordonna sèchement au blond adolescent de faire sceller un cheval. Lorsque le cousin Lannister, un vague Lanney de mémoire, demanda quelle escorte il souhaitait, Kevan leva les yeux au sol. Aucune imbécile, nous en avons déjà discuter hier. Files. Le garçon fila ventre à terre, sans réclamer son dû. Tandis qu'il enfilait un pourpoint de velours, plus chaud que sa simple tunique de soie écarlate, Kevan se dit qu'il n'aurait pas dû rabrouer le page de manière aussi brutale et se nota de récompenser le dit-garçon. Mais avant, il avait à faire !

Moins de cinq minutes plus tard, le Protecteur de l'Ouest, par remplacement, s'aventurait le long des défilés étroits qui menaient jusqu'aux bas de Castral-Roc. C'était de ces chemins accessibles uniquement depuis la forteresse et qui permettaient de profiter de quelques baies peu rocailleuses, certaines même sablonneuses au pied des immenses falaises qui avaient fait la renommée du château ancestral des Lannister.

Kevan attendait beaucoup et craignait un peu de cette rencontre. Il n'avait soufflé à mot à personne, si ce n'est sa femme, de l'entretien auquel Cersei l'avait convié. Le chevalier aimait sa nièce, tout comme il aimait chacun des enfants des Tywin, même ce pauvre Jaime disparu bien trop tôt. Cependant, quelque chose chez sa soeur-jumelle dérangeait le chevalier. Il y'avait quelque chose d'impitoyable en elle, presque d'obsessionnel. Kevan n'attendait que l'occasion d'un crise ou d'un évènement pour voir si sa nièce souffrait de ce mal que les mestres appelaient hystérie. Mais, le moment n'étant pas venu, il se devait de l'affronter.

Après avoir déchausser avec habilité, il se dirigea droit vers Cersei et lui accorda une courte révérence. Il détailla son sourire, sa remarque agréable à entendre mais alourdie d'un reproche enjolivé. Kevan répondit à son sourire vaguement avant de se placer aux côtés de sa nièce et d'observer l'horizon.

Les devoirs de Protecteur de l'Ouest m'ont retenu un long moment, si ce n'est l'après-midi entier. Je me devais d'envoyer une missive au seigneur ton père pour lui faire un état de la situation des Terres de l'Ouest. expliqua-t-il pour justifier son retard dont il ne s'excusa pas. Il était au contraire utile de rappeler de qui il tenait son pouvoir et ses responsabilités. Il est rare que tu souhaites me rencontrer de manière aussi privée, Cersei. Souhaiterai-tu me faire part de quelque chose ?
 

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister C71a
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 787
Date d'inscription : 17/12/2017

Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister Empty
MessageSujet: Re: Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister   Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister EmptyLun 5 Aoû - 12:15


le monde ne sera pas assez grand pour vous cacher de moi

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en abime pour le plaisir des yeux. »
Cette crique et toutes les autres avaient connu des moments joyeux. Cersei se souvenait du temps où elle descendait sur ces petites plages de sable fin en compagnie de sa mère et de Jaime pour admirer les bateaux tout en ayant les pieds dans l’eau. Les navires étaient un bon cour de géopolitique puisqu’ils portaient l’emblème de leur patrie. Cersei les connaissait tous, elle les avait appris par coeur dans l’espoir de pouvoir réutiliser cette connaissance le jour où elle serait reine. A quoi cela lui servait-il aujourd’hui ? La lady n’était pas reine, elle n’aidait pas dans la gestion de son propre château, elle était juste provisoirement la dame de Castral Roc. Provisoirement ? Cersei ne se leurait pas, elle savait que le jour où son père passerait de vie à trépas, son frère donnerait cette estimable place à cette Frey qui était son épouse. Cersei le savait, jamais Walda aurait assez de cran pour réaliser tout ce que sa lionne de belle-soeur faisait. Elle n’aurait jamais le goût de la démesure à la Lannister, puisqu’elle appartenait à une famille de gueux dont le père parvenait difficilement à marier les enfants. Cersei n’avait jamais compris pourquoi Tywin avait été chercher une alliance de ce côté-là. N’importe quelle fille cadette d’une grande famille, un peu boiteuse ou un peu laide aurait pu convenir pour son nain de frère. Lier Tyrion à une grande famille aurait été bien plus honorable que de faire plus tard d’une Frey la dame de cet ancestrale château. Et son propre mariage ? Tywin n’avait-il eu aucun amour propre en la mariant au troisième fils de la famille Tyrell ? Même si ce mariage lui avait permis d’avoir trois beaux garçons, Cersei ressentait toujours une certaine rancoeur d’avoir été offerte telle une jument à cet homme dont les penchants n’allaient pas pour la gente féminine. Elle à qui on avait espéré mettre une couronne sur la tête, on l’avait relégué à un rang qui ne lui convenait pas. Après toutes ces décisions, l’éloignement de son père, Cersei se demandait vraiment s’il était encore à la hauteur pour régner sur les terres de l’Ouest.
En tout cas, Cersei en était persuadée, même si son oncle savait correctement obéir aux directives de son frère aîné, il n’était nullement à la hauteur pour cette tâche. Il prenait certaine largesse qui ne convenait pas à la Lionne et subtilement, elle comptait bien lui faire comprendre en le faisant venir jusqu’à elle. Avec un peu de retard en raison de ses obligations de gouverneur, l’homme arriva.

Et quelle est la situation des terres de mon père ?” Demanda la lady tout en insistant bien sur la toute fin de sa phrase, tout en agrémentant d’un charmant sourire dont elle avait connaissance.
Je connais vos obligations et je trouvais ce cadre plutôt agréable pour que nous puissions converser mon oncle. C’est ici que je sors Vaelarr toutes les nuits comme vous devez sûrement le savoir. Rien à l’horizon et avec la pénombre de la nuit, personne ne le voit.” Elle continua de parler tout en regardant son oncle. Pour elle, Vaelarr ne représentait aucun problème actuellement, pour la suite, elle y réfléchissait, le dragon grandissait, c’était indéniable et à un moment, elle ne pourrait plus le garder dans ses appartements. Combien de temps le dragon allait-il mettre pour atteindre une taille beaucoup trop importante ? Personne ne le savait, des recherches étaient faites, Cersei savait que les dragons continuaient toujours de grandir, mais pour le reste, il n’y avait aucune indication dans les livres.

Sacha est venue me voir à propos de votre entrevue. Je l’ai bien entendu puni pour son impertinence à votre encontre.” Elle fit de nouveau un sourire, mais cette fois-ci beaucoup plus hypocrite. “ Cependant, j’apprécierai que vous ne convoquiez pas ceux qui me servent sans mon accord et au vu de ce que j’ai pu comprendre la conversation n’a guère été plaisante, inutile de vous imposer cette peine de les recevoir, surtout Sacha, malgré toute l’éducation que je lui donne, elle n’a définitivement aucune conversation.” Cersei s’arrêta et étudia les réactions de son oncle.



(c) DΛNDELION


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister Empty
MessageSujet: Re: Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister   Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister EmptyDim 11 Aoû - 14:56



Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi
ft. Cersei Lannister

Cersei était une personne franche et direct. Kevan appréciait ce trait, assez typique de la famille Lannister. Même Jaime avait été aussi brutal même s'il le cachait derrière une certaine nonchalance et sa jeunesse. Tyrion, lui, était un amateur de satyre et des remarques cyniques qui mettaient mal à l'aise par la vérité qu'elles nuançaient. Cersei préférait les voies du charme. Si Kevan avait pu autrefois craquer devant les risettes de sa nièce, il réservait désormais son amour et sa faiblesse devant un beau sourire pour son autre nièce née du mauvais côté du lit.

L'Ouest se porte bien. Ton père et ton frère apprécient l'administration des terres. Tyrion régnera sur la plus puissante des Couronnes d'ici à ce que Tywin et moi rejoignons la tombe.

Kevan eut un petit sourire sardonique. Il ne comptait pas passer l'arme à gauche de si tôt. Mais comme il l'avait souligné, Tyrion était l'hériter de l'Ouest et Cersei n'avait rien à envier dans cet héritage. Nul droit ne lui était permis. A moins que le Lutin ne disparaisse. Mais le chevalier doutait fortement que sa nièce soit capable de fratricide. Et malgré sa petite taille, Tyrion était capable de se défendre. Ou du moins trouver quelqu'un pour le faire à sa place. La force de persuasion du petit homme le surprenait toujours...

Lorsque le sujet de Sacha tomba, Kevan ne put s'empêcher de se raidir et d'hausser ses sourcils bien hauts. Il n'aurait jamais cru que la jeune femme irait répéter cette conversation à Cersei et que cette dernière réagisse à ce propos. Le Protecteur de l'Ouest s'était attendu à voir le sujet de Vaelarr et de sa sécurité aborder et non cet accident. Que sa nièce lui dise que sa servante eut été punie allait de soi mais la remise en question de son autorité sous-jacente l'agaçait. Kevan sourit en coin et lissa le coin de sa moustache, les lèvres crispées.

L'accident autour de Sacha est clos. Mes attentes au propos de la jeune femme ont été claires. Je suis certain que la Dame de Castral-Roc lui en avait déjà fais part évidemment. Les évènements associés à sa convocation concernaient mes hommes et la sécurité militaire du Roc. En tant que Protecteur et Bouclier de l'Ouest, je me suis vu dans l'inconvénient de régler l'affaire par moi-même. N'aies crainte ma nièce, à la prochaine incartade de Sacha, je te ferai parvenir à mes mots pour que mes avertissements soient appliqués. Cela devrait-te convenir ?

Kevan n'appréciait pas la punaise venue du Bief dans les bagages de Cersei. Et voir cette dernière la prendre sous son aile et sa protection l'hérissait encore plus.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Dame
Cersei Lannister
Dame
Valar Dohaeris
Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister C71a
Ft : Lena Headey
Multi-Compte : Ramsay Bolton & Donnor Salfalaise
Messages : 787
Date d'inscription : 17/12/2017

Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister Empty
MessageSujet: Re: Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister   Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister EmptyDim 22 Sep - 20:45


le monde ne sera pas assez grand pour vous cacher de moi

« Quelques belles lignes qui transpirent les beaux mots et la poésie, une belle petite mise en abime pour le plaisir des yeux. »
La conversation entre Cersei Lannister et son oncle Kevan était en tout point cordial, ce qui étonnait la lionne qui s’était attendue à des remontrances de la part du régent de l’Ouest. La lady avait décidé de confronter son oncle suite à plusieurs choses qui lui avaient été rapporté aux oreilles, notamment sa conversation avec Sacha et ses réticences à propos de Vaelarr. Cependant, au lieu d’entrer directement dans le vif du sujet, la lady commençait par une conversation banale à propos des Terres de l’Ouest.

Père vous a-t-il parlé d’un retour prochainement ? L’Ouest se languit de son seigneur.” Est-ce que cela arrangerait Cersei de revoir son père ? La blonde savait que le retour du père voudrait dire une mise au point quant à la situation de son dragon, mais Cersei demeurait inflexible. Vaelarr était comme son enfant et il resterait à ses côtés. Toutefois, Tywin Lannister s’était éloigné depuis trop longtemps de ses terres et le Vieux Lion manquait à ses sujets. L’Ouest était certes bien gouvernée, mais sans son seigneur elle manquait de grandeur, surtout avec à sa tête Kevan. Pour Cersei, c’était une grossière erreur de le laisser gouverner seul. Les terres des Lannister reviendraient plus tard à la descendance de Tywin, pourquoi celle-ci n’avait pas entre ses mains la gestion de l’Ouest. C’était bien une question qu’il faudrait un jour résoudre. Tyrion était l’héritier, Cersei avait fini par l’admettre, mais il n’était pas préparer à gouverner Castral Roc et il était grandement temps de lui laisser le champ libre. Les Hommes n’étaient pas éternels, un jour, le Vieux Lion et son frère ne seront plus de ce monde.
Cersei avait fini par évoquer la conversation que Sacha avait eu avec Kevan Lannister. La Lionne avoua désapprouver les manières de son oncle, mais aussi le fait qu’elle avait puni la jeune fille, même si ce n’était pas du tout le cas.

Je suis ravie d’apprendre que le sujet est clos et n’ayez crainte pour vos hommes, Sacha n’aura aucune attitude aguicheuse envers eux. Elle sait ce qu’elle me doit et elle sait que le mariage et les hommes feront que freiner son avenir. Mais oui, si vous avez le moindre problème avec elle, prévenez-moi et je lui rappelerai où se trouve sa place.” Depuis toutes ces années, Cersei était bien la plus à même de pouvoir calmer Sacha et de la contrôler. La jeune fille savait à qui elle devait beaucoup et elle savait qu’elle aurait beaucoup à perdre si elle venait à déplaire à Cersei. “ Plus tard, vous saurez reconnaître ses qualités, même si elle est une femme.” Elle termina sur un ton ironique et fit un charmant sourire à l’intention de son oncle. Elle se tourna ensuite vers l’horizon pour voir si elle voyait son dragon dans le ciel, mais pour le moment Vaelarr semblait bien loin.
Comme vous devez le savoir, je viens tous les soirs ici pour faire voler Vaelarr, comme vous devez vous douter un dragon ne peut rester enfermer, mais il semble tout à fait disposé à voler de nuit pour chasser.




(c) DΛNDELION


    Hear me Roar

    code broadsword.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister Empty
MessageSujet: Re: Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister   Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde ne sera jamais assez grand pour vous cacher de moi ♦ avec Kevan Lannister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
» La lumière ne sera jamais faite sur cette affaire.
» Je me présente, Melyssa-Rose. Mais pour vous, cela sera Melrose. ♥
» Leakcim Waterfinder : Sourcier pour vous soutirer heu... soutenir, soutenir.[fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: