RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Une visite fraternelle sans lien du sang 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Une visite fraternelle sans lien du sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Une visite fraternelle sans lien du sang 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 818
Date d'inscription : 11/09/2016

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptyMer 12 Juin - 20:03

Je regardais le bandage qui entourait mon bras. Ça faisait mal… Mon père avait commencé à m’apprendre à me battre et à tirer à l’arc… J’avais donc un magnifique bleu sur la joue, près de l’œil… et un bras salement amoché, parce que j’avais voulu aller trop vite et que j’avais tiré à l’arc et du coup… j’avais donc une belle bande de chair en moins. Ça faisait mal. Je soupirais en touchant mon bras. Je soupirais à nouveau en me redressant un peu, au moins aujourd’hui je ne travaillais pas le combat. Père était occupé ailleurs, c’était bien aussi de me reposer un peu. Je me dirigeais vers les jardins pour me détendre, au moins il y avait de l’ombre, j’avais ôté mes manches longues pour profiter un peu du soleil.

Mes pas me poussèrent vers les écuries et je m’arrêtais en voyant un grand garçon que je connaissais bien. Beren ! Ça faisait quelque temps que je ne l’avais pas vu et je l’aimais beaucoup, comme un grand frère. Je souris en le voyant et attendis qu’il « range » sa monture. Je me dandinais derrière mon pilier en attendant qu’il soit sortit des écuries avant de sortir de ma cachette et de faire un signe de main à Beren et de courir vers lui pour lui sauter au cou et lui faire un câlin avec un grand sourire enfantin.

« Beren ! Tu m’as manqué ! Tu restes combien de temps cette fois ? Longtemps hein ? S’il te plaît ! »

Je l’aimais beaucoup moi Beren, un vrai faux grand frère. Je lui fis un grand sourire, mes bras autour de son cou alors que je le regardais des étoiles pleins les yeux.


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptyLun 24 Juin - 18:55

une visite fraternelle sans lien de sangft. Boadicée Sand
•••Travailler le métal par une chaleur pareille était compliqué pour tous ceux qui n'y étaient pas habitués. La chaleur du fer se mêlait à celle des rayons du soleil qui ne cessaient de se répandre du matin jusqu'au soir, avant que la lune ne prenne place dans les cieux. Le bruit du marteau frappant le métal en fusion résonna, encore et encore, et la main qui tenait l'outil n'était autre que celle de Beren, âgé de 15 ans, la mine froncée par la concentration. Voilà quelques temps que l'un des amis de son géniteur avait repris la forge de celui-ci désormais décédé, et toute la semaine, le petiot qui rêvait d'épées à manier et de gens à défendre travaillait sans relâche, appliqué et rigoureux. Il s'entendait bien avec ce nouveau mentor qu'il connaissait depuis des années, et parfois, il lui arrivait de se confier à lui, en parlant de ce beau-père insupportable répondant au nom de Caspian. La relation qu'il avait avec ce dernier était tendue, conflictuelle, et Beren soupçonnait la jalousie de cet homme envers les liens forts qu'il avait eu depuis le début avec sa mère et sa demi-soeur. « Ne te prends pas la tête avec ça, mon garçon. Il finira par comprendre. » avait dit ce fameux ami au garçon, qui fit grogna, peu confiant par rapport aux dires de son mentor.

Mais alors qu'il repensait à cela tout en façonnant la lame, un hennissement retentit derrière lui et un cavalier mit pieds à terre, lui demandant de ramener son cheval aux écuries avant de filer comme un fantôme. Un sourire se dessina sur les lèvres de Beren, et l'adolescent fit tremper le fer rouge dans de l'eau pour le refroidir, se dirigeant vers la monture. « Je m'en occupe ! » dit-il d'une voix joviale. Ses mains étaient salies par le matériau gris, son visage était un peu noirci çà et là à cause des particules qui flottaient dans l'air et du revers de sa main venant frotter ses joues lorsque ça lui grattait, et il s'empara des rênes du cheval pour l'emmener aux écuries. Ce n'était pas son travail, mais certains, lorsqu'ils ne voyaient pas d'enfant d'écurie s'approcher et qu'ils étaient pressés, venaient lui confier les chevaux pour les ramener vers les boxes et la présence animale ne dérangeait aucunement Beren. Alors, il acceptait sans rechigner, toujours souriant malgré les difficultés personnelles qu'il pouvait rencontrer.

Néanmoins, il connaissait quelqu'un d'autre qui n'avait pas toujours la vie facile et sa voix, enfantine, résonna jusqu'à ses oreilles alors qu'il venait de retirer la selle et la bride à la monture, laissant les enfants d'écuries prendre le relais. Une voix familière, qu'il pouvait reconnaître sans mal. Son regard brilla de contentement, et son visage se tourna vers la silhouette de Boadicée qui se précipitait vers lui. Elle était si gentille, et souriante, les deux n'avaient pas mis bien longtemps avant de se côtoyer et de s'apprécier. « Boa ! Viens là ! » dit-il en écartant les bras, la réceptionnant sans mal lorsqu'elle bondit à son cou. Il la serra contre lui pour quelques secondes, profitant de la douceur de ce geste qui le tirait du dur labeur de forgeron, avant que ses yeux n'observent le visage de la petiote, qui avait quelques années de moins que lui. Elle avait le regard vif, et il ne put s'empêcher de sourire en la contemplant. « J'ai eu pas mal de travail aujourd'hui alors... je pense que mon mentor comprendra que je veuille faire une petite pause en passant un peu de temps avec toi ! » dit-il en riant légèrement, avant de frotter ses mains sales contre son torse. « Excuse moi, je suis un peu sale. Mais dis moi... » dit-il en fronçant les sourcils, son sourire se crispant pour disparaître. « Qu'est ce que c'est, ce bandage ? » demanda t-il en abaissant les yeux vers le tissu, son regard luisant d'une certaine inquiétude. Qu'avait encore fait son père ?

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Une visite fraternelle sans lien du sang 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 818
Date d'inscription : 11/09/2016

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptyLun 24 Juin - 20:18

Je plissais un peu le nez en me rendant compte qu’il puait la transpiration et qu’il était tout sale. Pas grave. Je n’étais pas très propre non plus. Je lui fis un grand sourire quand il me reposa au sol. J’étais toute petite face à lui, ce n’était pas grave, je savais que j’étais petite et toute fragile. C’était comme ça. Je lui fis un énorme sourire en riant, c’était vrai qu’il était tout sale et qu’il puait un peu. Mais c’était vraiment pas grave. Je plissais un peu le nez avant de répondre les poings sur les hanches avec un petit air adulte moqueur et amusé. Pour le faire rire.

« S’il est pas d’accord, tant pis ! Moi j’ai envie de te voir ! Un peu sale ? Tu sens aussi un peu le feu ! »

Ah… Le bandage ? Je baissais les yeux sur le bandage et cachais mon bras derrière mon dos. J’avais bien vu son regard et son sourire disparaître. Ah… Oui… Il allait encore gronder… Me gronder ? Ou gronder mon père ? Il en était capable. Je me dandinais un peu sur place et me mordis la lèvre.

« Ben… Euh… C’est hier, mon père a décidé que je devais apprendre à me battre… Et j’ai voulu aller trop vite en tirant à l’arc. J’ai pas mis le protège-bras. Mon père a dit que comme ça je saurais qu’il ne faut pas oublier le protège-bras. »

Je levais les yeux vers lui timidement. J’étais presque sûre qu’il allait me gronder. Et gronder mon père. Heureusement qu’il n’avait pas le bleu près de mon œil, j’avais mes cheveux qui me tombaient sur le visage. Je pris la main de Beren.

« C’est pas grave tu sais ? Ça fait presque pas mal. »

Mensonge. Mais je n’avais pas envie qu’il aille disputer mon père pour pas grand-chose. Je lui pris la main avec un sourire pour l’empêcher d’y aller.


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptySam 6 Juil - 17:48

une visite fraternelle sans lien de sangft. Boadicée Sand
•••La chaleur que lui apportait Boadicée était réconfortante, apaisante. La petiote le tirait pendant un instant hors de la tension qui régnait au sein de la demeure dans laquelle il vivait aux côtés de sa demi-soeur, de sa mère et de cet homme qu'il ne considérerait absolument jamais comme son beau-père. Elle le tirait pour quelques instants de son travail épuisant, et cela faisait plaisir à Beren de la voir, souriante. Une grimace apparut sur son visage lorsqu'il constata qu'elle avait bien senti cette odeur forte qui se dégageait des pores de sa peau, et il rit légèrement. « Excuse-moi ! Je travaille d'arrache-pied depuis tout à l'heure, et avec la chaleur... M'enfin, ça ne t'a pas empêché de me sauter dans les bras ! » dit-il en affichant un sourire vainqueur, avant que l'une de ses mains ne revienne ébouriffer la chevelure de cette amie qu'il appréciait beaucoup, et dont il remarqua sans mal les marques. Que lui avait fait son père ?

Sa mine s'était froncée, et avec attention, il écouta le court récit de Boadicée qui se tortillait devant lui, sans doute embarrassée à l'idée que Beren ait vu cela. Celui-ci croisa les bras sur sa poitrine, son regard luisant d'inquiétude se teintant d'une certaine colère. Il détestait le père de son amie. Combien de fois l'avait-il vu porter des bandes ? Combien de fois l'avait-il vu avec un sourire crispé par la douleur qu'elle ressentait ? Bien trop de fois à son goût. Son géniteur ne préservait aucunement sa fille, et Beren grogna. « Je vais lui faire avaler son protège-bras ! C'est barbare de t'apprendre les choses ainsi, Boadicée. » gronda t-il avant de l'observer avec surprise lorsqu'elle lui prit la main en lui disant une telle chose. Presque pas mal. Ca ne suffisait pas au gamin de 15 ans, qui serra sa main dans la sienne. « Presque pas mal, ça ne veut pas dire que tu n'as pas mal. Ton père ne prend pas soin de toi. Tu veux m'empêcher d'aller lui demander d'arrêter de te faire ça ? Et qu'est ce que tu vas faire pour qu'il cesse, alors ? » demanda t-il d'un air inquiet, son cœur battant à vive allure dans sa poitrine. On ne faisait pas de mal à Boadicée sans s'attirer ses foudres.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Une visite fraternelle sans lien du sang 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 818
Date d'inscription : 11/09/2016

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptySam 6 Juil - 22:53

« Je suis une fille du feu ! Ça me dérange pas ! Pis… Même si tu puais je te ferais quand même un câlin ! »

Je ne sentais pas toujours la petite fleur non plus, il fallait l’assumer. En même temps… À Dorne… Il faisait tellement chaud que… à part rester plongé dans l’eau pour sentir bon il n’y avait pas beaucoup de solution. On s’y faisait à ne pas sentir toujours très bon. Surtout dans mon cas avec mon père qui me faisait beaucoup travailler physiquement parlant. Et ce travail physique m’avait causé bien des bleues et des larmes que j’avais appris à ravaler pour ne pas le fâcher plus… Enfin, ce n’était pas une autre histoire, ni une chose pas importante. C’était le cœur de la « dispute » avec Beren. Tout ça… parce que j’avais une petite blessure à cause de l’entraînement au tir à l’arc. Même si j’avais eu mal, je défendis mon père.

« Au moins je me souviendrais de jamais l’oublier ! C’est pas mal… Puis t’es sûr que le cuir c’est comestible ? »

C’était une manière comme une autre de me le graver dans la tête. Il fallait bien que j’apprenne, j’avais le crâne épais disait mon père. Je souris quand il me serra un peu plus la main. J’avais peut-être réussi à le calmer… Ou pas… Je hochais la tête, je n’avais pas envie qu’ils se battent pour rien. Enfin, pour pas grand-chose. Ce que j’allais faire ? Je me grattais la tête avant de répondre avec lenteur :

« Bah… Il t’écoutera pas, tu le sais non ? Puis… Euh… Bah… Travailler plus pour le rendre fier ? Si je travaille bien, il sera plus doux après. Ben ça tire un peu, mais rien de grave. Tu veux voir pour être sûr que c’est rien ? »

Et… C’était une très, très mauvaise idée… Je me mordis la langue trop tard. J’avais parlé trop vite… Je détournais les yeux, gênée, toujours ma main dans la sienne.


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptyLun 15 Juil - 23:08

une visite fraternelle sans lien de sangft. Boadicée Sand
•••Boadicée avait le mérite d'être honnête et de lui avouer qu'il portait une odeur désagréable avec lui. Un sourire amusé s'était dessiné sur les lèvres du garçon, qui se mit à rire légèrement une nouvelle fois en l'entendant lui assurer qu'elle lui aurait tout de même fait un câlin. Heureusement, Beren ne faisait pas face tous les jours à des journées éprouvantes comme celle-ci. Parfois, il y avait moins de choses à rafistoler ou à créer à la demande des uns et des autres et ainsi, l'apprenti forgeron était plus tranquille, moins sollicité par son mentor qu'il appréciait beaucoup malgré tout. Cependant, sa mine agréable se renfrogna en remarquant les marques que possédait la petiote et la colère gronda en lui. Dès qu'il avait vu les premières traces de maltraitance sur la peau de son amie, il avait haït le père et s'était juré de lui faire regretter ses actes un jour.

Combien de fois avait-il tenté de se mesurer à lui ? Il avait à chaque fois perdu, parce qu'il était encore frêle et sans aucune prestance pour lui faire face, mais sa promesse tenait encore et tiendrait toujours, jusqu'à ce que les choses cessent. Il avait subi les insultes de cet homme qui n'aurait certainement pas apprécié savoir sa fille en présence de Beren, mais le garçon ne pourrait jamais se résoudre à couper les ponts avec Boadicée, et il fronça les sourcils. « Pour ton père, je suis sûr que le cuir serait comestible. Tu veux qu'on essaye ? » dit-il d'une voix décidée et nerveuse, sa mâchoire se serrant en se répétant les paroles de la fillette. Probablement avait elle mieux retenu la leçon, mais ce n'était pas une raison pour lui faire cela et Beren avait du mal à contenir son mécontentement, un grognement s'extirpant de sa gorge lorsqu'elle lui rappela une fois de plus que son géniteur ne l'écouterait pas. « Je sais bien... Mais je ne veux pas qu'il te fasse plus de mal. Et si tu n'arrive pas forcément à faire de gros progrès d'un coup ? Tu auras encore ces marques... Montre moi. » finit-il par dire en hochant la tête, ses yeux s'ancrant un instant sur ce poignet avant qu'il ne relève son attention sur son amie. Une amie qu'il espérait bientôt libérée de l'emprise de son père, qui, à ses yeux, ne méritait pas d'avoir une fille aussi douce et aimable.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Une visite fraternelle sans lien du sang 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 818
Date d'inscription : 11/09/2016

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptyMar 16 Juil - 9:33

Je voyais bien la colère de Beren, mais cela ne servait à rien. À chaque fois qu’il avait tenté de défier mon père, ce dernier lui avait fait mordre la poussière. À l’épée mon père était un virtuose, jamais je n’avais vu quelqu’un le toucher ou le battre. Sauf le seigneur Ryon, mais ça c’était autre chose. Mais mon père avait toujours battu Beren et presque sembler prendre plaisir à presque l’humilier. Après, mon père était dur, mais il ne me battait pas en dehors du terrain d’entraînement. Enfin à part quelques claques quand je faisais des bêtises ou quoi. Je ris quand il affirma que c’était comestible, le cuir, pour mon père.

« Beurk ! J’ai pas envie de tester, je suis pas sûre qu’on arrive à courir assez vite ! »

Parce que si on faisait ça… il faudrait vraiment qu’on coure très très vite. Et là j’avais presque peur de ce que mon père, en fureur, pourrait faire. Mais Beren semblait sur le point d’exploser alors que ce n’était grand-chose. C’était normal aussi d’avoir des bleus quand on s’entraînait. Et Beren savait aussi que mon père ne l’écouterait pas. Pourquoi il écouterait un gamin ? Enfin, un gamin, c’était sûrement l’avis de mon père. Je me frottais le nez sans savoir quoi répondre et haussais les épaules.

« Ben… Je travaillerais encore plus ? C’est normal d’avoir des marques en entraînements, toi aussi t’en as. »

Lui montrer… J’aurais pu me racler la gorge parce que j’étais gêné. Mais je préférais éviter de le faire ici. Je le tirais derrière moi pour aller dans les jardins.

« Viens on va pas rester planté ici quand même ! »

Cela s’appelait gagner du temps. Je l’entraînais derrière moi dans les jardins dans un petit coin tranquille pour être à l’abri des regards et pouvoir profiter de Beren tranquillement. Je m’assis en tailleurs à même le sol avant de porter à ma bouche le bandage pour le détacher. Je déroulais avec précaution le linge en grimaçant quand ça tirait sur la peau. Il y avait du sang sur le bandage. Je posais le bandage sur mes genoux avant de tendre le bras à Beren. La plaie était moche, avec du sang séchée dessus et des traces d’onguent dessus. C’était vraiment pas beau et ça faisait mal. Mais je fis un grand sourire rassurant.

« Regarde, tu vois que c’est pas grand-chose. »

Menteuse… Il y aurait une cicatrice c’était sûr. Mais je voulais rassurer Beren.


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptyJeu 25 Juil - 19:08

une visite fraternelle sans lien de sangft. Boadicée Sand
•••Ses paroles pourtant sérieuses avaient tout de même réussie à arracher un nouveau rire à Boadicée, et Beren ne put s'empêcher d'être soulagé quelque part que le dur père de son amie n'ait pas brisé sa personnalité vive, son rire et ses sourires innombrables qui pouvaient réchauffer le cœur de tous ceux qui croisaient son visage rayonnant. Néanmoins, son attitude par rapport à ce que son géniteur lui faisait ne lui semblait pas la bonne et le garçon voulait lui faire prendre conscience qu'elle n'avait pas à être traitée ainsi, en dépit du fait qu'il s'agissait d'un entraînement. Passant une main dans sa chevelure qui commençait déjà à s'allonger,  il secoua doucement la tête de gauche à droite et ses yeux plongés dans ceux de la petiote, il répliqua à la seconde suivante. « Oui, j'en ai aussi, mais pas comme ça. Tu dois faire la différence entre les bonnes leçons, et les mauvaises. » dit-il d'une voix calme malgré l'agacement qu'il ressentait. Souhaitant réaliser son rêve et partir à l'aventure, l'apprenti forgeron avait demandé à être entraîné par un homme qu'il savait compétent et avait appris quelques bases. Jamais, cependant, des marques comme ça n'avaient orné sa peau, et il ne s'attendait pas à voir quelque chose d'encore plus révoltant.

Boadicée accepta de lui montrer ce qui se cachait sous son bandage, et ses doigts agrippant la main de son amie, le jeune homme sali par la poussière et le travail avec le métal la suivit en silence. Son regard s'abaissait quelques fois vers les bandes qui étaient enroulées autour du bras de la demoiselle. Bientôt, ils arrivèrent dans un coin plus tranquille et Boadicée s'assit, Beren suivant son mouvement. Après avoir passé de longues heures debout, il pouvait bien s'accorder quelques minutes pour reposer ses jambes endolories. Concentré, il observa le bandage se détacher de la chair, remarquant sans mal la grimace de douleur qui se dessina sur le visage de la petiote lorsque le tissu s'accrocha avec fermeté à l'épiderme. Elle avait saigné, et cela n'avait pas encore cicatrisé correctement. Le cœur de Beren rata un battement, et la rage s'immisça un peu plus en lui, davantage lorsque Boadicée fit comme si ce n'était pas grave. Cette fois, sa voix démontra clairement qu'il n'était pas content. « Arrête ! Tu dis des bêtises. Tu vois dans quel état il te met pour une simple erreur que tu pourras corriger au fur et à mesure ? Ce n'est pas bien. S'il n'arrive pas à le comprendre quand c'est moi qui lui parle, tu devrais demander à quelqu'un d'autre de lui mettre une raclée ou lui toucher deux mots. » dit-il, exprimant une fois de plus son désaccord, avant de prendre délicatement le bras entre ses mains. Il l'observait avec attention. « Tu l'as bien désinfecté ? » demanda t-il en relevant ses prunelles vers son amie. Une amie qu'il ne voulait pas revoir une fois de plus avec ce type de blessures. Elle était encore si jeune, et si frêle.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Une visite fraternelle sans lien du sang 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 818
Date d'inscription : 11/09/2016

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptyVen 26 Juil - 9:05

« Toutes les leçons apportent quelque chose, c’est le but d’une leçon, donc toutes les leçons sont bonnes. »

Rétorquais-je avec un petit sourire en coin , l’air de dire « Tu vas répondre à quoi à ça ? ». J’avais le droit de poser mes remarques quand même. Je notais au passage qu’il n’avait rien dit pour le bleu près de l’œil. C’était bien ? Peut-être qu’il ne l’avait pas vu ? Je préférais l’entraîner derrière , loin dans les jardins, dans un coin tranquille, pour lui montrer. C’était aussi pour l’empêcher de foncer frapper mon père. Pas sûre qu’il réussisse à vaincre mon père. Et je n’avais pas envie qu’ils se tapent mutuellement dessus. Quand même, il n’y avait pas mort d’homme. Je finis par m’installer près de lui et dérouler le bandage. Je sursautais quand il exprima clairement son mécontentement. Me gronde pas Beren ! S’il te plaît. Je baissais le nez sur ma blessure et haussais les épaules à sa remarque.

« Mais… Je… Beren… C’est grave ! Puis je suis une bâtarde, personne aurait envie de prendre ma défense. Sauf toi. »

Quand même, on ne se mêlait pas de l’éducation qu’un père donnait à son enfant, encore moins quand il s’agissait d’une bâtarde. Je le laissais examiner ma petite blessure sans rien dire. Je fis une petite moue en soupirant quand il posa sa question. Quand même ! J’étais pas avec un monstre en père. Enfin, pas tous les jours quand même.

« Oui. Je suis allée voir le mestre t’inquiète pas, enfin mon père m’y a amené. Même qu’il sera pas content que j’ai ôté le bandage. Tu vois quand même qu’il prend soin de moi. »

Il fallait quand même bien que je défende un peu mon père devant Beren… Même si je savais très bien que ça ne servait à rien. Je lui tendis le bandage, je ne pourrais pas le remettre toute seule. Je lui fis un petit sourire de chaton pour essayer de le calmer un peu :

« Tu m’aides s’il te plaît ? Je peux pas le remettre toute seule »

Et arrête de penser à mon père, c’était mon souci quand même. Dès qu’il eut finit, je me cachais dans ses bras avec un sourire pour un câlin fraternel.


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptyMer 31 Juil - 18:42

une visite fraternelle sans lien de sangft. Boadicée Sand
•••Boadicée était si têtue que même Beren qui était une tête de mule finissait par jeter l'éponge. Pourquoi fallait-il qu'elle trouve toujours quelque chose à dire, même lorsque le garçon pensait qu'elle ne pouvait plus répliquer ? Un soupire s'extirpa de sa gorge, dévoilant le fait qu'il n'irait pas plus loin pour la convaincre. Cela ne servirait à rien, mais l'espoir qu'elle réalise un jour que son père n'était pas le plus apte à l'entraîner en prenant soin d'elle malgré tout continuait à danser dans sa poitrine. Il pinça ses lèvres en la voyant sourire en coin. Il avait envie de rire et en même temps de la gronder pour cet affront qu'elle lui faisait en défendant les agissements de son père.

Cependant, son envie de rire s'étouffa lorsque Beren finit par s'emporter un peu. Elle était tellement insouciante qu'il avait éclaté en la voyant dans cet état sans s'alarmer un instant, et si le futur chevalier regretta d'avoir haussé la voix d'un air mécontent, il ne s'excusa pas pour le moment, écoutant avec le cœur serré la réponse de la demoiselle. Une bâtarde qui ne méritait pas d'être défendue. Voilà ce que beaucoup pensaient d'elle et cela révoltait l'apprenti forgeron qui voulait que cela cesse. Boadicée était si adorable qu'elle méritait un traitement bien meilleur et une considération bien plus grande. « Tss... C'est répugnant. Si j'avais pu mettre une raclée à tous ces gens, je l'aurais fais ! » souffla t-il d'une voix assurée, la mine toujours froncée. Son regard perdu d'abord sur le visage de l'enfant s'abaissa de nouveau vers la plaie. Quelqu'un s'était tout de même occupé de sa blessure et un hmm peu convaincu dépassa la barrière de ses lèvres lorsqu'elle mentionna que son père prenait soin d'elle. Pour toutes les fois où il te traite n'importe comment, ça ne vaut rien! pensa t-il, avant de hocher la tête lorsqu'elle lui tendit le bandage. « Bien sûr. Tends ton bras, Boadicée. » dit-il d'un ton plus calme, entourant avec douceur la blessure de la petiote en tentant de ne pas lui faire mal. Il attacha les bouts pour être sûr qu'il ne bougerait pas, et accueillit son amie dans ses bras en finissant par sourire avec douceur, la gardant contre lui. Il ne pouvait lui en vouloir longtemps. « Désolé de m'être emporté, c'est plus fort que moi. » dit-il en jouant avec ses cheveux de feu, avant de regarder ce qui se passait dans son champ de vision lorsqu'il releva la tête. Il devrait bientôt retourner au travail.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Bâtarde
Boadicée Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Une visite fraternelle sans lien du sang 190809040146206631
Ft : Jessica Chastain
Multi-Compte : Edrick, Arya Stark, Sacha, Celesse Froideseaux
Messages : 818
Date d'inscription : 11/09/2016

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang EmptyMer 31 Juil - 20:55

Je souris à Beren et lui caressais tout doucement la joue. Je lui fis même un baiser dessus.

« Un vrai chevalier ! Mon preux chevalier. »

J’obéis sagement et tendis mon bras pour qu’il remette le bandage. J’observais avec attention le moindre de ses gestes quand il le fit. Il était tellement doux avec moi. Je me nichais dans ses bras avec un sourire tendre. Qui s’élargit quand je le sentis jouer avec mes cheveux. Il avait vraiment cette habitude qui me faisait sourire. Je posais ma tête contre son torse et baillais un peu quand même fatiguée par ma journée.

« J’aime bien quand même quand t’es comme ça… T’es comme un grand frère avec moi, un grand frère que j’adore avoir avec moi. »

Je baillais longuement, encore plus fort même, et m’installais confortablement contre Beren. J’avais pas envie de le laisser partir. Dans ses bras je me sentais à l’abri… Bien, en sécurité. Comme dans les bras d’un frère. Je frottais mon nez contre sa peau en retenant un troisième baillement. Avec la chaleur, le sentiment de sécurité… Je sentis mes paupières devenir lourdes et je ne résistais pas pour m’endormir dans les bras de Beren d’un vrai sommeil de petite fille : lourd et difficile à s’en sortir facilement. IL fallait dire que Beren était confortable… et j’aimais dormir dans ses bras. Malgré nos différences d’âge il n’y avait rien de vilain entre nous. C’était juste comme un frère ou une sœur. C’était très bien comme relation…


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Une visite fraternelle sans lien du sang Empty
MessageSujet: Re: Une visite fraternelle sans lien du sang   Une visite fraternelle sans lien du sang Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite fraternelle sans lien du sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lien du sang de nouveau réunis [Pv Jared]
» Don de sang
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Il ne faut pas boire de sang.
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: