RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Knight of the West
Ashter Yarwyck
Knight of the West
Valar Dohaeris
Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren C71B
Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren Tumblr_o1bjgubMPf1u0pfufo1_500
Ft : Heath Ledger
Multi-Compte : Lyanna Mormont - Roland Vanbois - Oberyn Martell
Messages : 662
Date d'inscription : 22/04/2019

Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren Empty
MessageSujet: Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren   Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren EmptyLun 10 Juin - 12:48



I want you to stay here, brother – Part 1


- Brave to death ! -



Previously on Dracarys

Ashter venait de faire ses adieux à Sacha, la femme qu’il aimait depuis maintenant sept lunes. Il n’avait d’yeux que pour elle et il allait la laisser ici, à Castral Roc, pendant au moins trois lunes. Il se rendait à Corneilla dans le Conflans avec la délégation ouestienne pour le mariage de Lady Sansa Stark et Lord Hoster Nerbosc. En tant que chevalier-lige de Lady Walda, il se devait de l’accompagner et d’assurer sa protection dans des événements comme ceux-là. Et puis, Ashter avait toujours eu envie de voyager. Là était l’occasion. De plus, il n’avait jamais mis les pieds dans le Conflans, région natale de Sacha de surcroît. Le voyage allait être aussi long qu’instructif. Il rejoignit la délégation qui se préparait à partir lorsqu’il vit Beren, à côté de son cheval, portant son épée valyrienne. Ashter s’approcha de son meilleur ami, de son frère, prit son épée valyrienne qu’il mit à sa ceinture et lui demanda.

- Quel est l’idiot qui t’a demandé de porter mes affaires ?  connaissant, tu n’as du rien dire mais je te rappelle que tu n’as pas à le faire, Beren.

Cela remontait à douze ans maintenant. Beren avait été recueilli par la famille Yarwyck. Il venait de Dorne, une région bien loin de l’Ouest. Tout de suite, Ashter le considéra comme son autre grand frère là où Arthur le traitait comme un chien devant leur père. Leur relation grandit en même temps qu’Ashter prenait de l’âge. Beren vouait une loyauté sans faille aux Yarwyck, à Ellyah mais surtout à Ashter. Les deux désormais chevaliers, se considéraient comme des frères, suivant l’un et l’autre partout où ils allaient. Ashter se confiait à lui autant pour ses joies que pour ses peines. Aussi, le dornien quasiment devenu ouestien était l’un des rares, voire le seul à ce moment-là à connaître réellement les pensées et intentions d’Ashter envers la jeune Sacha. Mais Beren ne devait pas oublier qu’il n’était pas un serviteur. Certes, c’était un roturier sans famille mais il était chevalier et Ashter le considérait comme son égal. Alors quand il vit son meilleur ami porter ses affaires, attendant à côté de son cheval, Ashter fut moyennement content et jeta un regard noir au serviteur à qui il avait confié la tâche de préparer ses affaires et qui se trouvait en face de lui. Mais il reporta vite son attention sur son ami à qui il fit signe de le suivre un peu à l’écart des gens qui s’afféraient à préparer le convoi.

- Il faut que je te parle, Beren. Je sais que tu voulais m’accompagner dans le Conflans. « Partout où tu iras, j’irai ». Telle était ta promesse et je ne l’oublierai jamais.

Ils étaient gosses. Enfin Ashter l’était avec ses treize ans et demi. Beren avait quasiment atteint la vingtaine. Les deux amis s’étaient jurés de ne jamais se quitter, de se soutenir et se protéger l’un l’autre. C’est ce qu’ils avaient fait tout ce temps. Mais aujourd’hui, à l’heure de partir loin de chez eux, Ashter voulait laisser le choix à Beren. Certes, il ne cachait pas qu’il avait besoin de lui ici, à Castral Roc, non loin des Lannister et de sa famille à Bulwark. Mais, Ashter voulait donner plus de libertés à Beren, qu’il vive aussi sa vie sans forcément se calquer sur celle du chevalier. Ashter savait que Beren comprendrait totalement ce qu’il allait lui demander. Ils lisaient en l’autre comme dans un livre ouvert. Parfois, ils n’avaient pas besoin de parler, juste de se regarder pour se comprendre. Leur lien s’était renforcé au fil des années et ils savaient le tourner à leur avantage.

- Je ne t’oblige à rien mais j’aurai besoin de toi ici, tu t’en doutes, n’est-ce pas ?

Depuis le temps qu’il lui parlait de Sacha, bien sûr qu’il devait s’en douter. Le chevalier l’avait tellement dans la peau. D’ailleurs, cela n’avait pas du échapper au dornien que quelques minutes plus tôt, Ashter se trouvait avec elle justement. Néanmoins, Ashter lui donna le choix. Après tout, il était son frère, pas son serviteur. Il n’était pas seigneur et vassal mais égal l’un à l’autre, comme Ashter lui avait toujours dit depuis son entrée dans la famille. « Tu es certes un roturier mais tu ne seras jamais inférieur à moi. Toi et moi sommes égaux. ». Une phrase anodine d’un gamin de dix ans que le jeune homme de vingt-deux maintenant n’avait guère oublié et tenait à respecter.

silver : Ashter Yarwyck

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren Empty
MessageSujet: Re: Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren   Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren EmptyJeu 13 Juin - 22:05

Goodbye's the saddest word i'll ever hearft. Ashter Yarwyck
•••Beren avait attendu le départ de la délégation Ouestienne avec impatience. Quelques jours avant déjà, il avait pu observer les invités se préparer pour ce voyage qui les mènerait vers les terres du Conflans, où l'union entre Lady Sansa Stark et Lord Hoster Nerbosc aurait lieu. Ce départ pour ce mariage représentait la relation stable qu'entretenait l'Ouest avec le territoire natal de Sacha, et le garçon à la chevelure sombre avait espoir d'accompagner Ashter là-bas. Fouler le sol des voisins n'était pas un événement qui se produisait tous les jours, et la curiosité du chevalier face aux contrées qu'il pouvait découvrir davantage ne cessait d'être attisée à chaque fois qu'il entendait parler de déplacement çà et là. Pourtant, les choses semblaient différentes ce jour-là, et alors que Beren était presque prêt à partir, sa stature imposante s'approchant de la délégation tandis qu'il resserrait la ceinture où se trouvait accroché l'étui de son épée, un jeune homme se tenait près du cheval d'Ashter -que le Dornien pouvait reconnaître entre mille- et semblait en difficulté pour serrer correctement la sangle. « Hey ! Tu n'y arrives pas, on dirait... Bah, laisse-moi faire. » dit-il d'une voix calme, un sourire se dressant sur ses lèvres tandis qu'il s'approcha de la monture, lui donnant quelques tapes amicales sur l'encolure avant de le sangler. L'épée valyrienne de son meilleur ami lui fut tendue, et le gamin, paraissant totalement peu content de s'être occupé du cheval s'écarta un peu, les mains désormais vide.

De ses yeux noisettes, le protecteur du noble héritier des Yarwyck attrapa l'épée et finit de faire le tour de l'équidé, avant d'apercevoir au loin Ashter se diriger vers lui. Son allure était digne d'un chevalier, et le cœur de Beren se gonfla de contentement de le voir arriver. Ils se voyaient tous les jours, mais l'affection que le Dornien avait pour cet homme aux cheveux blonds était forte et à chaque fois qu'ils se recroisaient, c'était un grand sourire qui venait illuminer le visage de l'ancien écuyer. « Ser Yarwyck ! Prêt pour... » commença t-il d'un ton flatteur, avant que son sourire ne se crispe légèrement en voyant la tête de son frère plus sévère. Beren n'avait jamais refusé d'aider quiconque, et faire le travail à la place des autres était même parfois un automatisme, son poste d'écuyer s'immisçant de nouveau dans son esprit. Pendant tant d'années, il avait servi les Yarwyck et encore avant, il avait manier le fer pour forger des armes. Il était désormais chevalier depuis quelques temps, mais encore aujourd'hui, il ne s'opposait pas à servir Ashter. Après tout, il pouvait tout faire pour lui, quitte à mettre sa fierté de côté si on le lui demandait un jour. Cet homme qu'il avait face à lui était comme un frère de sang, comme si depuis toujours il avait vécu ici, aux côtés de ce petiot devenu grand, et qui avait grandi dans l'ombre de son frère en tentant de devenir aussi fort, jours après jours. Beren n'avait pas tardé à sympathiser avec lui, et tous deux s'étaient entraînés, avaient monté les échelons côtes à côtes. S'il y avait bien quelqu'un qui le soutiendrait jusqu'à la fin, et qui le porterait là où il souhaiterait aller, c'était lui.

Lançant un regard au serviteur d'Ashter, il posa finalement sa main sur l'épaule de son meilleur ami, fronçant légèrement les sourcils, son attention se tournant de nouveau vers lui, avec un sourire en coin sur les lèvres. « Ce n'est rien. Au moins, tout est prêt et tu ne risques pas de te retrouver pendant au ventre de ton cheval. » dit-il en tapotant doucement l'épaule de l'héritier, avant de laisser sa main glisser et de suivre son meilleur ami, son regard d'abord fixé sur lui s'abaissant vers le sol. Il hocha doucement la tête, prêt à l'écouter, son sérieux se dévoilant sur son faciès. Bien sûr qu'il voulait l'accompagner. Bien sûr qu'il voulait tenir sa promesse. Quelle était la raison qui allait bien pouvoir le retenir ici ? Beren avait quelques idées, et ses prunelles s'élevèrent une fois encore vers le visage d'Ashter, ses pas s'accordant aux siens. Ils pouvaient se comprendre sans que les mots soient nécessaires. Le temps avait passé, et leur relation leur permettait de se parler sans qu'aucun son ne dépasse la barrière de leurs lèvres. Beren fit mine de réfléchir. « Besoin de moi ? Pour ? Veiller sur une certaine demoiselle et faire en sorte qu'elle soit toujours aussi belle dès que tu la recroiseras ? » demanda t-il d'un air faussement intrigué, avant que sa main ne s'agrippe au dos d'Ashter. Un ricanement s'extirpa de sa gorge, mais dans ses yeux luisait une certaine déception. Lui qui aimait l'aventure, lui qui aimait accompagner l'héritier pour le protéger allait devoir s'en passer, et s'il savait bien qu'on ne l'obligeait à rien, il savait aussi que son frère ne pourrait se passer de s'inquiéter à propos de Sacha. « Je t'écoute, Ashter. Que veux-tu que je fasse ? Est-ce que tu te sens prêt ? » demanda t-il avec attention, déjà décidé à le remettre sur pieds si celui pour qui il donnerait sa vie était empli de doutes et de craintes. Vouer sa vie aux Yarwyck. Tel avait été son vœu dès lors que Beren avait été recueilli par cette famille, après avoir été arraché de cette sœur qu'il n'avait pas vu grandir et qu'il n'avait toujours pas retrouvé.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Knight of the West
Ashter Yarwyck
Knight of the West
Valar Dohaeris
Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren C71B
Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren Tumblr_o1bjgubMPf1u0pfufo1_500
Ft : Heath Ledger
Multi-Compte : Lyanna Mormont - Roland Vanbois - Oberyn Martell
Messages : 662
Date d'inscription : 22/04/2019

Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren Empty
MessageSujet: Re: Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren   Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren EmptyDim 23 Juin - 20:20



I want you to stay here, brother – Part 2


- Brave to death ! -



Ashter et Beren étaient comme des frères. Et ils en étaient au point où ils n’avaient plus besoin de se parler pour se comprendre. Aussi quand Ashter annonça à Beren qu’il resterait à Castral Roc, cela n’étonna pas le dornien qui, au vu de son regard, semblait déjà chercher la raison pour laquelle le chevalier blond lui demandait de rester. Ashter lui sourit et pendant une petite seconde, il revoyait les années défiler depuis leur rencontre. Il n’avait que huit ans d’écart et pourtant ils évoluèrent ensemble. Ils devinrent tous deux chevaliers et restèrent très proches l’un de l’autre. Beren avait promis de protéger le jeune Yarwyck coûte que coûte. Et il avait jusqu’ici bien rempli sa mission. Arthur était mort depuis deux ans maintenant et cela renforça leur lien dans la mesure où Ashter avait besoin d’un grand frère, un grand frère qu’il eut depuis toujours finalement et ce, grâce à Beren.

- Besoin de moi ? Pour ? Veiller sur une certaine demoiselle et faire en sorte qu'elle soit toujours aussi belle dès que tu la recroiseras ?

Ashter laissa échapper un large sourire ainsi qu’un petit rougissement inattendu. Il donna un coup d’épaule à Beren mais accueillit avec plaisir sa main amicale. Il s’agissait bien sûr de Sacha. Cela faisait déjà sept lunes qu’il en était tombé amoureux. Cela faisait sept lunes qu’il la courtisait subtilement à l’abri des regards indiscrets et surtout mécontents de Meliodas ou encore Cersei. Même Félicité, il s’en méfiait. Sacha était un bijou qu’on ne pouvait convoiter, Ashter en était conscient. Et pourtant, il ne pouvait s’empêcher de penser à elle, chaque seconde, chaque minute, chaque heures, chaque jour, semaine ou lune loin d’elle. Il partait pour au moins deux voire trois lunes. Ainsi, il comptait sur Beren pour garder un œil distant et discret sur la jeune conflanaise. Même si ses sentiments étaient interdits, le jeune chevalier ne comptait pas renoncer à elle, et ce même s’il était sur le point de se marier avec Lady Melleah. Son regard se reporta sur son meilleur ami, son frère, son repère dans ce monde complexe. Il lui confierait sa vie alors il était logique qu’Ashter lui confie aussi celle de la femme qu’il aime.

- Je t'écoute, Ashter. Que veux-tu que je fasse ? Est-ce que tu te sens prêt ?

- Sacha. J’aimerai que tu gardes un œil discret sur elle. Notre… petit rapprochement ne plaît guère à Meliodas et Cersei. Je ne voudrai pas qu’elle ait des ennuis par ma faute. Veilleras-tu sur elle jusqu’à mon retour ?

Quelques minutes avant ce moment, Ashter tenait dans ses bras Sacha. Cela n’avait duré que quelques secondes mais la sensation de son corps contre le sien lui restait en mémoire. Il avait osé. Il s’était montré à nu devant elle, lui faisant alors comprendre qu’il tenait à elle et qu’il ferait tout pour elle. Ce court instant lui revint en mémoire. Et si quelqu’un les avait vu ? Si Cersei les faisait surveiller ? Ashter fit alors promettre à Beren de lui envoyer des lettres si jamais il arrivait quoi que ce soit ici, surtout à Sacha, spécialement à Sacha. Il posa alors sa main sur l’épaule de Beren tandis qu’il lui demandait également de lui donner des nouvelles de Bulwark et de sa famille. Il savait que Weslar, son père, était de santé fragile en ce moment. L’hiver était là et cela se ressentait. Il voulait également des nouvelles de sa sœur, Alerah même si cette-dernière allait sûrement lui écrire directement. Quoiqu’il en soit, Ashter laissait Beren dans l’Ouest pour qu’il le tienne informer de tout ce qu’il se passait. Après tout, cela ne faisait que la deuxième fois qu’il quittait l’Ouest aussi longtemps. Et même s’il ne le savait pas encore, Ashter allait être loin de Castral Roc, loin de Sacha plus longtemps qu’il ne l’aurait pensé. Voyant que le convoi n’était pas encore tout à fait prêt, Ashter ne se pressa pas et profita de chaque instant auprès de Beren.

- Je sais que je peux compter sur toi pour cette petite mission.

Il était sur le point de dire autre chose mais le jeune Yarwyck s’interrompit. Son regard commençait à se brouiller et il sentit les larmes monter. Il ne voulait pas être séparé de Beren, de Sacha, de Castral Roc. Mais le devoir l’appelait. Il avait juré, quelques lunes plutôt, obéissance, protection et loyauté à lady Walda Lannister. C’était donc son devoir de la suivre jusque dans le Conflans à ce mariage. Laissant échapper une larme sur sa joue, Ashter regarda Beren dans les yeux, lui tapota l’épaule et reprit ce qu’il voulait lui dire.

- Tu vas me manquer, mon frère…

Bien que cela sonnait comme un adieu, Ashter était persuadé qu’il rentrerait au plus tard dans deux lunes. Il détestait dire « adieu ». Pour lui, c’était le mot le plus triste qu’il n’avait jamais entendu et/ou dit de sa vie.


silver : Ashter Yarwyck
#6633ff : Beren

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren Empty
MessageSujet: Re: Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren   Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren EmptySam 6 Juil - 17:46

Goodbye's the saddest word i'll ever hearft. Ashter Yarwyck
•••Pour quelques temps, Beren et Ashter allaient être séparés. Pour quelques temps, Beren aurait cette désagréable impression d'avoir un pilier manquant à ses fondations. Son lien était si fort avec l'héritier des Yarwyck qu'il n'arrivait pas vraiment à se faire à l'idée que dans quelques instants, il se retrouverait à observer la diligence partir de l'Ouest, la monture d'Ashter s'éloignant avec lui sur le dos. Le son des sabots claquants sur le sol s'éteindrait au fur et à mesure et Beren retournerait à ses occupations avec un vide poignant. La vie lui semblait tout de suite moins colorée dès qu'il n'y avait plus son meilleur ami à ses côtés, mais les choses étaient ainsi. Ashter avait des plans pour lui au sein de Castral Roc, et sans besoin d'en discuter, Beren avait deviné qu'il s'agissait de Sacha. Le large sourire de ce frère qui n'avait pas le même sang et ce soudain virement au rouge de ses pommettes trahirent sans mal le fait qu'il avait touché en plein dans le mille, et l'homme à la chevelure brune se mit à rire, ayant l'impression de faire face à un enfant découvrant l'amour pour la première fois. « Je l'savais ! » dit-il d'un air vainqueur, avant d'écouter avec attention les paroles de cet héritier pour qui il donnerait absolument tout.

Veiller sur elle. Méliodas et Cersei tenteraient sans doute quelque chose aux yeux d'Ashter et cela n'étonnait pas vraiment Beren, dont la mine se fronça. Il n'appréciait pas vraiment le garde du corps de Sacha  qui, selon lui, ne perdrait certainement pas de temps à tenter d'éloigner la demoiselle de son meilleur ami amoureux. Pourtant, le chevalier originaire de Dorne ne perdrait pas de temps non plus pour accourir et jouer son rôle de préservateur de la relation qui liait les deux tourtereaux. Quitte à ce que la tension grimpe entre cet homme et lui-même, Beren était déterminé à aider son protégé et protecteur. « Pour sûr ! Elle n'aura pas d'ennuis avec moi dans les parages. J'espère tout de même qu'en cas de problème je pourrai te contacter et avoir une réponse de ta part ? » demanda t-il en souriant faiblement cette fois-ci, son cœur se serrant dans sa poitrine. Il avait du mal à couper le cordon, décidément. « Tu peux partir tranquille, mon frère. Je garderai un œil sur elle autant que faire se peut, et tu sais bien que je ferai de mon mieux pour avoir des yeux et des oreilles partout. » ajouta t-il d'un ton un peu plus plaisantin, riant légèrement.

Son regard se détourna de celui de Ashter pour observer la délégation finir ses préparatifs. Ils allaient bientôt partir. Ce n'était plus qu'une question de minutes, et ses prunelles se perdirent de nouveau dans celles de son soutien le plus cher. Les larmes venaient se loger au creux des yeux d'Ashter, et le regard de Beren se fit plus triste. Une tape dans l'épaule, et le chevalier de Dorne s'empressa de le tirer vers lui pour l'enlacer. « Tu vas me manquer aussi. Fais attention, et au moindre problème, envoie moi une correspondance. » dit-il d'une voix plus sérieuse, presque paternelle. Il n'avait pas envie de le voir partir sans lui, bien trop habitué à ce que ses pas suivent les siens.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Knight of the West
Ashter Yarwyck
Knight of the West
Valar Dohaeris
Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren C71B
Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren Tumblr_o1bjgubMPf1u0pfufo1_500
Ft : Heath Ledger
Multi-Compte : Lyanna Mormont - Roland Vanbois - Oberyn Martell
Messages : 662
Date d'inscription : 22/04/2019

Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren Empty
MessageSujet: Re: Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren   Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren EmptyMer 10 Juil - 10:20



Goodbye's the saddest word I'll ever hear


- Brave to death ! -



Le départ approchait. Ashter se prépara. Il avait donné ses ordres ou du moins ses requêtes à Beren. Il l’avait en effet missionné pour garder un œil sur Sacha en son absence qu’il espérait courte. Plongeant son regard dans celui de Beren, il voyait la tristesse que l’on ressentait lorsque l’on se disait adieu. Il avait du mal à partir et pourtant il le fallait. Il avait lui-même reçu des ordres. Et depuis maintenant trois lunes, il était au service de Lady Walda Lannister. Il se devait donc de la suivre partout où elle allait. Il avait prêté serment, et sur son honneur, il s’était engagé à la protéger au péril de sa propre vie.

- Pour sûr ! Elle n'aura pas d'ennuis avec moi dans les parages. J'espère tout de même qu'en cas de problème je pourrai te contacter et avoir une réponse de ta part ?

Ashter comprit ainsi que Beren avait autant de mal que lui à la laisser partir. Les deux frères de cœur étaient ensemble depuis maintenant des années, bien avant de devenir tous deux chevaliers. Ils avaient vécu tellement de choses ensemble. Ils n’étaient pas restés tout le temps ensemble mais c’était rare de ne pas voir l’un sans l’autre.

- Tu peux partir tranquille, mon frère. Je garderai un œil sur elle autant que faire se peut, et tu sais bien que je ferai de mon mieux pour avoir des yeux et des oreilles partout.

Il avait une confiance aveugle entre Beren. Il savait que durant son absence, le dornien mènera sa tâche avec honneur et efficacité. Il ne fallait surtout pas qu’il se fasse repérer par Meliodas ou Cersei. Ces deux-là étaient les pires. Et ce n’était pas faute d’avoir essayé de leur plaire ou de gagner leur sympathie. En vain. Ashter avait essuyé de nombreux échecs. Après tout, il ne voulait qu’on l’apprécie. Il n’avait rien contre Meliodas ni contre Cersei. Était-ce de sa faute s’il était tombé éperdument amoureux de Sacha ? Peut-être un peu. Quoiqu’il en soit, il ne lui voulait que du bien. Jamais il n’oserait lui faire du mal. Mais, il fallait croire que ces deux-là voulaient garder bien au chaud leur marionnette, qu’elle ne s’égare pas trop du chemin qu’ils traçaient pour elle. Ses pensées pour Sacha s’éloignèrent lorsque Beren, son frère, l’enlaça et lui fit ses adieux. Ils allaient se manquer l’un et l’autre. Ashter referma ses bras sur lui, répondant à l’embrassade. Les deux hommes devaient se dire au revoir. La délégation était prête, l’ordre de partir venait d’être donné.

- Tu vas tellement me manquer, mon frère...

Et quelques larmes s’échappèrent. Les adieux étaient toujours difficiles pour Ashter. Quelques minutes plus tôt, totalement inconscient et soumis à ses émotions, il s’était élancé dans les bras de Sacha. Il savait qu’elle n’était clairement pas comme ça, à laisser sortir ses émotions. Il ne l’était pas non plus mais ne pas voir la belle conflanaise pendant plus de deux lunes l’avait plongé dans une inquiétude profonde. Il l’aimait. Il l’aimait tellement fort. Quant à Beren, il l’aimait aussi et il ne voulait pas le quitter. C’était si difficile...

- Fais attention à toi ! Castral Roc a son lot de mauvaises graines.

Il établit une petite liste dans sa tête mais il ne doutait pas que Beren comprenne ce qu’il voulait dire par « mauvaises graines ». C’était l’heure. Ashter monta sur son cheval, réajusta sa ceinture et son épée. Il était fier de pouvoir porter Dent-de-Lion et de la mettre au service des Lannister. Il porta un dernier regard à son ami, son frère, toujours le regard rempli de larmes et lui dit sur un ton ironique.

- Ah et, travaille ton écriture. Ce serait dommage que je ne puisse pas te comprendre quand nous correspondrons.

Et il se mit à rire tandis que le départ s’effectua pour la délégation. Ashter se tenait prêt. Un ultime au revoir à son frère, un ultime regard vers Castral Roc et il avança, suivant la délégation ouestrienne, direction : le Conflans.


silver : Ashter Yarwyck
#6633ff : Beren

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren Empty
MessageSujet: Re: Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren   Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Goodbye's the saddest word I'll ever hear - ft. Beren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gabriel ∂ A word before, is worth two behind.
» ~ recherches des membres à destination des invités.
» GoodBye America !
» Fifty ways to say goodbye - LUCIEN
» II,1 ; Last goodbye, dying breath ; Icare & Katell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: