RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noble
Harlon Botley
Noble
Valar Dohaeris
Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] D150f0487bc98ca7ba8f8e7bbd4b5d3e
Ft : Alex Høgh Anderson
Multi-Compte : Jorelle / Maddy
Messages : 355
Date d'inscription : 29/10/2016

Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] Empty
MessageSujet: Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon]   Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] EmptyVen 7 Juin - 22:37

Feel life in the eyes of his son
Theon & Harlon

Jonché sur le rebord de la fenêtre, le Botley contemplait les fer-nés qui allaient et venaient dans le port bondé de Lordsport. De cette hauteur, ils ressemblaient à des insectes qui grouillaient ici et là, se frayant alors des chemins entre les stands surchargés de marchandise. Des petites fourmis noirs qui sillonnaient la terre comme dans une fourmilière et cela étira un sourire amusé sur le visage d'Harlon. L'insulaire se sentait comme le roi du monde.

La fenêtre ouverte, il pouvait entendre la cacophonie journalière qui s'élevait dans les airs, il appréciait ce son, avec les années, il était devenu rassurant. Progressivement, son regard s'éloigna de la foule pour se plonger dans les ondes démontées de l'océan. Il était sans cesse attiré par cette vaste étendue d'eau qui se mouvait avec grâce et dont les vagues se fracassaient violemment contre les falaises déchiquetés. Il pouvait passer des heures à sentir le vent lui fouetter le visage de ses doigts froid tant que ses yeux le nourrissait de ce spectacle hypnotisant, mais il trouvait le temps long. En effet, le handicap d'Harlon l'enfermait dans cette routine étouffante, il se sentait comme prit au piège dans une prison invisible. Sans ses drogues, la vie lui semblait bien plus insipide et beaucoup moins amusante.  

Le regard perdu sur le rivage, l’impatience du fer-né grandissait à vue d’œil devant les volutes qui s’offraient devant lui, l'ennui était le pire ennemi d'un éclopé. En dehors, bien sûr, des escaliers, des lits trop haut, des chaises bancales, des pierres incrustées dans les sentiers escarpés, les sabots des chevaux... Toutefois, avant même de détourner le regard pour retourner à sa vie monotone, il vit quelques choses à laquel il ne s'attendait pas, une vision qui fit disparaître cet air de chien battu. Au loin, Harlon vit le dragon de Leeven, se laisser tomber de la falaise et sur son dos, il arriva à discerner une tignasse blonde qui flottait dans les airs. Le Botley n'arrivait pas à y croire, son épouse avait-elle réellement pris ce risque ? En un instant, il passa de l'incrédulité à la jalousie, sa vie semblait bien plus pimenter que la sienne. Cependant, sous toute cette ébullition, il y eu un sentiment qui lui était inconnu. L'inquiétude. C'était donc ça, d'avoir peur pour quelqu'un ? Le temps d'un souffle coupé, Harlon se laissa glisser sur le sol. Sans le savoir, Leeven venait d'épicer sa journée, lui donnant une excuse pour quitter son train-train quotidien. Il savait qu'elle devait se rendre à Pyke, mais il avait pensé, à raison, qu'elle voyagerait sur le dos d'un cheval et non d'un dragon qui lui coûtait un bras en nourriture.

Ses yeux très bleus, dont la nuance changeait à la manière d’un océan versatile, observaient cette foule de fer-nés en attendant sa monture. Les pêcheurs s’activaient sur le port, beuglant le plus fort possible pour attirer l’attention des potentiels acheteurs. Pour ceux qui n’avaient point l’habitude, ce n’était que des hommes vieillit par le soleil qui cherchait à s’enrichir sur le dos de leurs concurrents, mais pour le Botley, c’était une comédie bien orchestrée. Les uns comme les autres s’amusaient à provoquer leurs voisins avec des noms d’oiseaux, dénigrant leurs marchandises et le lendemain, cela serait un autre qui sera mis en avant pour faire du profit. Les marchants étaient devenu des maîtres dans la négociation et dans les supercheries, à force, ils étaient devenus de véritable jongleur, des comédiens. Ils avaient appris à travailler ainsi, et comme à leur coutume, ils ignorèrent le rampant qui laissait derrière lui des sillons poussiéreux. Eux étaient les fourmis, lui était le serpent. C'était un juste retour des choses après tout.

Ce n'étant que devant cette immondice qui était appelé un château, car il faut se l'avouer, ce n'était pas du tout adapté pour un homme tel qu'Harlon, qu'il chercha une excuse pour s'être rendu chez les Greyjoy. Et plus il avançait dans la première grande tour et plus il trouvait sa raison plausible. Il était évident qu'il n'allait pas dire à Leeven qu'il était venu pour s'assurer qu'elle était bien arrivé, qu'elle n'était pas tomber dans l'océan et manger par le kraken. Son excuse était valable, il était venu pour soutenir Theon car une nouvelle naissance, ça se fêtait, même si on soit, ce n'était qu'une progéniture de plus.
Made by Neon Demon



Misery found inside of these bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Now and Always
Theon Greyjoy
Now and Always
Valar Dohaeris
Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] C71t
Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] Tumblr_pqqpoaSQlG1qiyullo4_400
Ft : Marco Ilsø
Multi-Compte : Margaery Tyrell, Arys Manning & Alysanne Lefford & Robar Royce
Messages : 334
Date d'inscription : 10/10/2018

Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] Empty
MessageSujet: Re: Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon]   Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] EmptyLun 8 Juil - 21:39

Show me
what I can't see

Harlon & Theon ∆ The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I'd never dreamed that I'd meet somebody like you. And I'd never dreamed that I'd lose somebody like you.


☾☾ L'arrivée des premières contractions d'Alana s'était faite alors que Theon s'entrainait avec son oncle. Il avait fallu près d'une heure pour que la princesse soit installée dans sa chambre, le dos surélevé par une montagne de coussin, les genoux repliés pour permettre le travail de s'accomplir et une servante affolée courant partout à la recherche du futur papa. Une heure avant qu'enfin la dite servante ne le retrouve et l'informe que sa chère et tendre se trouvait dans une posture des plus désagréable pour un nombre d'heure des plus aléatoires. Arrivé en toute hâte dans les appartements qu'il occupait avec son épouse, il avait trouvé porte close sur des cris angoissants et Asha tranquillement installé avec la première née du couple sur les genoux, un sourire narquois sur les lèvres. Il avait fallu encore plusieurs heures avant que n'arrive la guérisseuse. Leeven. Il ne la connaissait pas vraiment, ne sachant d'elle que ce qu'il avait bien voulu écouter: à savoir le strict minimum. Elle venait du continent, était entrée en possession d'un oeuf de dragon, qui avait fini par éclore, et avait épousé Harlon Botley pour finir par s'installer avec lui à Lordsport. Il savait combien sa présence était importante aux yeux d'Alana, éprouvée par la naissance d'Halena et désireuse de savoir une guérisseuse auprès d'elle, aussi ne dit-il rien en observant la tignasse blonde entrer dans la chambre conjugale, s'épargnant un coup d'oeil vers la fine ouverture pour ne point avoir de vue sur les portes de l'enfer. Après ce qui lui avait parut être une éternité, ce fut sa mère qui annonça la naissance d'un petit garçon, lui interdisant malgré tout d'entrer alors que Leeven s'occupait d'Alana et qu'elle même retournait prendre soin du désormais petit Qhored. Avec un sourire en coin, il s'entendit pester contre son épouse et l'annonce quasi-prophétique qu'elle lui avait fait de la venue d'un garçon. Par tous les dieux de ce maudit monde, fallait-il qu'elle ait toujours raison ? Fêtant la nouvelle avec une énième lampée d'alcool partagée avec sa soeur, Theon finit par quitter son fauteuil, non s'en avoir libérée la pauvre Asha de sa nièce qu'il alla coucher. Cependant, l'ivresse, et la fatigue due à une anxiété qu'il n'avouerait, même sous la torture, jamais avoir ressenti, eurent raison de lui et il finit par s'assoupir sur le sofa où, une heure auparavant, se tenait Asha et Halena.

Il s'éveilla la bouche pâteuse et avec un mal de tête suffisamment puissant pour qu'il soit persuadé qu'un petit kraken s'était glissé dans son oreille et jouait avec sa cervelle. Le calme régnant dans les appartements l'incitèrent à ne point troubler le repos de son épouse et il quitta finalement les appartements princiers pour descendre vers des salles où, il en était sure, serait célébré la naissance de son fils. Encore embrumé par les vapeurs des bouteilles apportées par Asha, Theon se demandait où il allait se rendre en premier quand sa route croisa celle d'un autre habitant de Lordsport. C'était à se demander si tous les Botley allaient se rendre à Pyke dans la journée ! Néanmoins, le visage gentiment ronchon d'Harlon Botley ne lui était pas apparu depuis suffisamment longtemps pour qu'il se permette un commentaire. Doutant que les nouvelles allaient aussi vite, il imagina qu'en voyant Leeven quitter Lordsport pour Pyk, il avait du prendre son temps pour s'y rendre également. Tout au prise de sa joie orgueilleuse d'avoir enfin un héritier mâle, Theon n'envisagea pas un instant autre chose: après tout, les deux ne semblaient guère se porter un amour inconditionnel et même si Leeven était plutôt jolie, jamais il n'avait entendu son époux lui parler d'un quelconque attachement autre qu'éventuellement amical. « Harlon ! » dit-il d'une vois enjouée mais légèrement rocailleuse par son récent sommeil. « TU viens célébrer la naissance de mon fils ? » demanda-t-il sans réellement attendre de réponse, persuadé d'avoir deviné les raisons de la présence du Botley dans une bâtisse qui n'était guère adaptée à le recevoir.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ASLAUG. & SIGYN


HJ:
 


aleon (+) The first time I saw Winterfell, it looked like something that had been here for thousands of years, and would be here for thousands of years after I was dead. I saw it and I thought, ‘Of course Ned Stark crushed our rebellion and killed my brothers.’ We never stood a chance against a man who lives here.  ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Harlon Botley
Noble
Valar Dohaeris
Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] D150f0487bc98ca7ba8f8e7bbd4b5d3e
Ft : Alex Høgh Anderson
Multi-Compte : Jorelle / Maddy
Messages : 355
Date d'inscription : 29/10/2016

Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] Empty
MessageSujet: Re: Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon]   Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] EmptyMar 6 Aoû - 11:54

Feel life in the eyes of his son
Theon & Harlon

Pyk était un endroit qu'il n'appréciait guère, trop loin, excessivement sombre, pas assez bruyant, trop peu de bateau, un nombre incalculable de fiente de piaf de mer.... Le jeune homme était capable de faire une liste de chaque chose qu'il n'aimait pas sur ce côté de l'île, sans réellement donner la véritable raison de son aversion. Le fait était qu'Harlon se moquait bien de l'environnement qui l'entourait, il appréciait même contempler les falaises déchiquetées qui entourait le château et cette architecture insolite. Mais au-delà de l'image qu'il s'en faisait, cet endroit n'était pas adapté pour un homme tel que lui. Il devait se hisser sur les pierres humides des ponts qui reliaient les enceintes, ce n'était pas vraiment difficile, mais il n'aimait pas ça. Et il refusait catégoriquement de traîner sa carcasse sur les ponts de bois qui se balançait à la dangereuse humeur du vent. Avec sa capacité à s'attirer des ennuis, il glisserait et se ferait engloutir par un océan versatile. Il avait donc des accès limités et se cantonnait à des endroits accessibles, où il ne risquait pas de tomber sur une passerelle faite uniquement de corde. En attendant, assis comme à son accoutumé, il se demandait si Tharcy était aussi limité que lui. Sa charrotte était-elle assez solide pour le faire traverser ces divers ponts ? Devait-il demander de l'aide ? Être porté tel un enfant comme cela lui arrivait parfois ?

Bien qu'il soit perdu dans ses pensées, perdant même la notion du temps, il prit conscience de la présence de Theon. Toutefois, il fut surpris d'entendre cette voix qui ne lui ressemblait guère, trop rude à son goût et sans qu'il ait le temps de le saluer à son tour, il posa une question qui lui sauvait la mise : « Tu viens célébrer la naissance de mon fils ? ». Harlon était abasourdi, il n'avait même pas à trouver une excuse, ni même à mentir. « Exactement ! C'est exactement pour ça que j'suis là », dit-il d'un trait, si étonné que ça soit aussi facile à imposer sa présence. Tout ce qui lui restait à faire, c'était de s'intéresser à cet enfant qui venait de naître, de poser des questions comme tout bon ami. En réalité, jamais il n'avait questionné sur ce sujet. Il se trouvait un peu nigaud, ne trouvant pas de question utile. Tout ce qui lui venait, c'était : il est pas trop gros ? Ou alors, est-ce-qu'il ressemble à une fille ? Est-il fourni là où il faut ? Finalement, il opta pour : « elle a réussi à l'expulser rapidement ? ». Harlon avait cette petite tête enfantine, la même que lorsqu'il parlait d'un sujet qu'il préférait éviter. En y repensant, jamais il n'avait envisagé être père, même avant son accident, il n'était pas particulièrement attiré par cette paternité. Sa famille, étant essentiellement constituée d'homme, n'avait pas besoin de lui pour perpétuer le nom des Botley. Il pensait qu'il avait bien le temps, après tout, il avait toute la vie pour générer une nouvelle branche, mais maintenant qu'il ne pouvait plus féconder aucune femme, la question restait entière. Et sans qu'il puisse vraiment l'expliquer, il eut un pincement au cœur, lui n'avait pas besoin d'enfant pour être heureux, mais qu'en était-il de Leeven ? Voulait-elle être mère ? Jamais le jeune couple avait discuté de cette éventualité, ou plutôt, de ce manque d'éventualité.

Il se recentra sur Theon, qui gardait ce même sourie de fierté. Il était de nouveau père et d'un fils cette fois, il avait rempli sa tâche. « Alors, vous allez l'nommer comment c'nouveau calamar ? » se hasarda-t-il à demander. Cette fois, il était vraiment intéressé et il finit par dire, avec sa voix mielleuse : « allons boire un verre en son honneur l'ami! ». Harlon avait la capacité de se sentir chez lui, même dans des endroits aussi étrange que Pyk.
Made by Neon Demon


HJ:
 



Misery found inside of these bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Now and Always
Theon Greyjoy
Now and Always
Valar Dohaeris
Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] C71t
Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] Tumblr_pqqpoaSQlG1qiyullo4_400
Ft : Marco Ilsø
Multi-Compte : Margaery Tyrell, Arys Manning & Alysanne Lefford & Robar Royce
Messages : 334
Date d'inscription : 10/10/2018

Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] Empty
MessageSujet: Re: Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon]   Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] EmptyMar 27 Aoû - 11:13

Show me
what I can't see

Harlon & Theon ∆ The world was on fire and no one could save me but you. It's strange what desire will make foolish people do. I'd never dreamed that I'd meet somebody like you. And I'd never dreamed that I'd lose somebody like you.


☾☾La grossesse d'Alana était connu de beaucoup des plus proches alliés des Greyjoy: la princesse qui avait déjà donné naissance à une petite fille quelques années plus tôt, faisait l'admiration de bien de ses compatriotes priant sur les falaises Pyk jusqu'au dernier jour. Appréciée en tant que femme et fer-née, Alana était une habile stratège dont les connaissances des Iles et de ses habitants mais également les qualités relationnelles lui avait été plus qu'utile depuis leur mariage. Dubitatif lorsqu'elle lui avait dit avoir demandé l'assistante de la guérisseuse de Lordsport, il avait finit par comprendre que derrière son visage implacable, son sourire éternelle et sa force évidente se cachait la peur qui étreignait toute femme à l'approche de l'accouchement. Si Theon n'était guère habitué aux affaires des femmes, il savait que donner la vie pouvait parfois mener les dieux à en reprendre une autre. Combien de fois avait-il entendu parler de femmes mortes en couche, de cas où les enfants survivaient quelques jours avant de rejoindre leur divinité créatrice ? L'arrivée d'Halena avait été difficile pour eux deux: éprouvante pour Alana mais émotionnellement compliqué pour Theon. Qui était-il, au final, pour juger des personnes dont elle voulait s'entourer pour le grand jour ? Il ignorait encore si la présence de Leeven avait été d'une quelconque aide à son épouse, mais il savait que la savoir à ses côtés avait du réconforter la jeune mère.  « Ha ha ! Je savais que tu ne tarderai pas, mon ami. Faut dire q'ta femme a fait une arrivée remarquée ! » Dit-il d'une voix rieuse tandis que ses mains venaient se poser sur les épaules de son ami en un geste de salutation enjoué et amical. C'était Thracy qui lui avait mis la puce à l'oreille. Le serf semblait, malgré les années, toujours aussi émerveillé de tout ce qu'il pouvait voir et, lorsqu'il avait réussi à s'échapper un instant des humeurs de fête d'Asha pour aller se soulager, il avait aperçut le garçon avec son habituel air rêveur. C'était lui qui lui avait dit que Lady Leeven était arrivée à dos de dragon. Surpris, il avait pensé que la jeune femme serait venue en bateau, accompagnée de son époux pour la protéger. Aussi imagina-t-il qu'Harlon avait suivit sa femme de loin, se hâtant moins que l'attendue, mais venu pour présenter ses respects et son amitié. Theon appréciait Harlon. Il retrouvait dans la complicité qu'ils avaient petit à petit nouée, l'aisance et la simplicité de ses relations avec Jon: dénuées de jugement, amenant rire  et parfois confidence. Tout comme Jon, peut être une autre vie, une autre histoire, ne les aurait pas lié de la sorte, mais dans celle ci, Theon appréciait la présence d'Harlon qui, bien que rare ses derniers temps, lui était toujours agréable. Croisant les bras sur son torse, il secoua la tête négativement. « Penses-tu ! Ça a duré des heures, je me suis même d'mandé si ça allait pas durer des semaines. Mère dit qu'on doit se réjouir que ça ait duré moins de quarante-huit heures mais j'me souvenais pas que ça avait été si long pour Halena. » Les souvenirs s'altéraient avec le temps et, Halena était sa première née, les choses s'étaient passée différemment. L'instant privilégié qu'il avait passé avec sa soeur avait beaucoup aidé: Asha ne semblait guère encline aux phrases toutes faites et aux mots de circonstances. Leur échange lui avait permit de se changer les idées mais le mal de tête qui était désormais le sien lui rappelait le temps passé à vider sa réserve personnelle d'alcool. Il espérait qu'elle cache, dans ses effets, d'autres de ces merveilles sans quoi il aurait à prier la reprise rapide des raids et échanges commerciaux afin de l'occuper ! Il eut un rire au surnom que donna Harlon à son fils: le calamar, très approprié pour ce petit bout d'être qui n'effraierait personne avant plusieurs années. « Il se nomme Qhored. En l'honneur du Roi Qhored Chenu. Alana tenait à ce que notre fils ait un nom qui apporte la terreur dans le coeur des continentaux. Et tu connais la fierté d'Alana sur ses origines ... Jl'ai taquiné en disant que si c'tait une fille, ce s'rait Qhora. Mais bon, elle a toujours raison ... » Alors qu'il parlait, il réalisait que c'était le premier, hors membres de la famille Greyjoy, hors serviteurs et entourage direct de la princesse, qui apprenait le nom de l'enfant. Qhored Greyjoy. Le premier prince de leur maison, né avec ce titre royal, la poursuite de leur lignée, l'assurance que son nom perdurera après lui. Il ignorait la position d'Harlon sur le sujet: son infirmité était une chose dont ils ne parlaient pas, tout comme son propre passé dans le Nord. Bien que Theon se posa souvent des questions sur les habitudes conjugales du couple Botley, il n'en dit jamais rien et il ne connaissait pas les aspirations du couple pour l'avenir. Leeven, tout comme Alana, devait avoir des moments compliqués à vivre et Theon remerciait chaque jour le Dieu, les dieux, de leur avoir donner Halena. L'enfant occupait sa mère à plein temps et si le couple princier avait conserver des habitudes, leurs désaccords étaient moins fort en raison de la fillette qui, jusqu'à peu, dormait dans leur chambre. Avec un soupire, il ajouta « Les femmes ... »

L'envie de fêter la naissance de Qhored avec d'autre que les Greyjoy pour partager sa joie le fiche hocher la tête avec un grand sourire. « Avec plaisir, mon ami ! Avec un peu de chance, ça m'fera oublier le mal de crâne que les bouteilles d'Asha m'ont filé ! » Vaincre le mal par le mal ferait peut être son office ? Il doutait de trouver, ailleurs dans Pyk, breuvage aussi bon que ceux dont Asha l'avait gratifié, mais il ne niait pas que la compagnie d'Harlon lui ferait oublier le gout d'une piquette éventuelle. Si l'idée de boire à nouveau lui était insupportable encore quelques minutes auparavant, ce ne fut que promesse d'ivrogne quand le Botley proposa de fêter l'évènement de la naissance du petit prince. Comment refuser ? Alors qu'ils quittaient la pièce, Theon demanda « T'as pu voir Leeven depuis ton arrivée ? J'suis désolée, Alana la réquisitionne pas mal. J'espère qu'son affection pour ta p'tite femme va pas vous obliger à venir vivre ici. » Il n'était pas certain que Pyk soit l'endroit idéal pour Harlon et sa particularité mais espérait qu'il resterait un peu malgré tout.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ASLAUG. & SIGYN


aleon (+) The first time I saw Winterfell, it looked like something that had been here for thousands of years, and would be here for thousands of years after I was dead. I saw it and I thought, ‘Of course Ned Stark crushed our rebellion and killed my brothers.’ We never stood a chance against a man who lives here.  ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noble
Harlon Botley
Noble
Valar Dohaeris
Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] D150f0487bc98ca7ba8f8e7bbd4b5d3e
Ft : Alex Høgh Anderson
Multi-Compte : Jorelle / Maddy
Messages : 355
Date d'inscription : 29/10/2016

Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] Empty
MessageSujet: Re: Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon]   Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] EmptyDim 15 Sep - 16:57

Feel life in the eyes of his son
Theon & Harlon

Derrière chaque homme, il y a une femme : une mère, une sœur, une amie, une épouse, un fait indéniable, mais dans un monde qui peu prôner la misogynie, est-ce si évident que cela ? Pour les Fer-nés, beaucoup d'entres-elles peuvent occuper une certaines places, plus ou moins importante en fonction des familles, mais pour toutes les autres, elles ne sont que parure, un moyen d'accéder à des plaisirs charnelles ou encore, d'honorer une descendance aussi digne que possible. Toutefois, dans le cas d'Alana, elle ne semblait pas occupée une place de figuration, Theon semblait réellement tenir à elle. Harlon pouvait le percevoir sur les traits de son visage, tirés par la fatigue et par cette voix enrouée qui trahissait, une fois encore, son manque de sommeil. Finalement, les deux jeunes hommes étaient justes deux faces d'une même pièce, mais ils étaient similaires sur beaucoup de points. Tout deux mariés à deux femmes blondes aux yeux clairs, une venant d'une lignée de noble, une n'étant qu'une bâtarde, l'une jouant aux jeux de la politique, l'autre qui voue sa vie à soigner les autres, l'une qui est mère, l'autre qui ne portera jamais d'enfant.

Theon semblait heureux, il apportait aux Greyjoy un nouveau garçon, perpétuant ainsi le nom de ses ancêtres, mais la lueur dans son regard n'était pas dû entièrement à sa naissance, mais également à son air amusé. Oui, Leeven avait dû faire sensation, et il imaginait très bien les visages pantois qui ont dû lui faire face. Finalement, il répondit à son sourire et tout en haussant les sourcils, il répondit : « Leev' a pas voulu que j'attache son dragon pour tirer l'bâteaux ». Il était totalement de mauvaise fois, car bien évidemment, cette idée n'avait jamais été mise en mot, ils ne s'étaient même pas concertés. Leeven était juste partie rejoindre Alana et lui l'avait vu fendre l'air sur le dos de Faïrie.

Finalement, le Fer-né croisa les bras sur son torse et secoua sa tête en signe de négation, Harlon imaginait difficilement la scène. Jamais il n'avait assisté à une naissance, humaine du moins. Bien sûr, sa mère avait tenu à ce que chacun de ses fils sachent comment ça se passait, mais c'était très différent que d'y assister : « boarf, un garçon ça s'mérite », plaisanta-t-il. Il était d'humeur rieur, un état qui semblait souvent être de mise lorsqu'il se trouvait près du Greyjoy. C'était peut-être ça le sentiment qu'on ressentait auprès d'un véritable ami ? Bien sûr, il en avait, surtout des filles à vrai dire, mais avec Theon, ça semblait être plus facile, il n'avait pas besoin de se forcer, c'était comme s'il le connaissait depuis des années. C'était sans doute pour cela qu'il pouvait être aussi singulier avec le jeune père. Il se mit lui aussi à rire en entendant les raisons du nom bien particulier de son fils. En effet, Alana avait un caractère suffisamment fort pour se faire entendre et surtout, de gagner. Heureusement pour Harlon, il était bon élève, contrairement à certaine de ses frères qui dormaient durant leurs leçons. « C'est sûr, ça n'aurait pas fait le même effet que d'l'appeller Joron, en l'honneur du Joron dit Perte-des-Vierges » blaguait-il, tout en imaginant la tête d'Alana à l'évocation de cette idée, « c'est un bon prénom, ça va lui porter chance ». Harlon ne savait pas réellement si ce prénom lui convenait, il s'était juste plié à la volonté de son épouse, les femmes...

Fêter une naissance était parfait pour Harlon, boire n'était-il pas le meilleur remède ? Pour Theon, soulager son mal de tête et pour lui, atténuer ce brouillard d'incertitude sur son mariage. L'estropié suivi alors un des maîtres des lieux et l'écouta docilement. Sans le savoir, il venait de mettre le pied dans la fourmilière, le choix était donc devant lui, se confier sur ses problèmes conjugaux, mentir ou faire un peu des deux ? Le Botley n'était pas vraiment très doué pour mettre des mots sur ses sentiments. « Non pas encore, j'la verrais bien à un moment », pour le moment, il ne mentait pas, Leeven cherchait sans doute à l'éviter, mais Pyk n'était pas si grand que ça non plus, « on f'ra comme avec Tristifer, on f'ra une garde partagée ». Harlon se mit à rire et rajouta : « fait gaffe à ton stock de barbaque, sa dragonne est une gloutonne ».

Il continuait, derrière les mollets du Greyjoy : « j'pense qu'elle même voudra rester ici plus longtemps ». C'était comme si un coffre venait d'être ouvert : « n'oublie jamais votre anniversaire de mariage l'ami, c'est le seul conseil que j'peu te dire concernant les femmes ». La carte de l'honnêteté alors, car certes, il n'y avait pas que cela, mais tout avait commencé avec cet oubli.

Made by Neon Demon



Misery found inside of these bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] Empty
MessageSujet: Re: Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon]   Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Show me what I can't see when the spark in my eyes is gone [Theon & Harlon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» Fc Barcelone (Show Time !)
» The show must go on __ 23.06 - 00h24
» Baby ! Show me what you got ! ft Mathew part.2
» (SUJET PRIVE) Le show des mascottes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les Îles de Fer :: Pyk-
Sauter vers: