RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Un amour fraternel - ft. Arya Stark 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici Un amour fraternel - ft. Arya Stark 3725701551

Partagez
 

 Un amour fraternel - ft. Arya Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un amour fraternel - ft. Arya Stark Empty
MessageSujet: Un amour fraternel - ft. Arya Stark   Un amour fraternel - ft. Arya Stark EmptyVen 7 Juin - 10:48

Un amour fraternel

feat. Arya Stark




Un amour fraternel - ft. Arya Stark Original

Winterfell. Cela faisait maintenant quelques semaines que les yeux du Jeune Loup ne s’étaient pas posés sur une architecture aussi splendide. Le retour de Corneilla fut assez amer pour lui, en effet il avait assisté à un spectacle bien surprenant. Ce n’était pas la première fois pour lui, témoin de la trahison de Viserys à l’égard de la Couronne, Robb était une nouvelle fois confronté à cet acte infâme. Un sentiment d’impuissance le parcourait. La paix qui devait s’installer entre le Conflans et le Nord semblait déjà remise en cause. L’accusation du pauvre bâtard de Rivers laissait également le jeune seigneur perplexe. Tout le désignait comme le parfait coupable et son geste final avait fortement aggravé son cas, mais pourquoi diable serait-il resté au banquet après avoir monté un plan pareil ? Dans tous les cas, abandonner sa sœur dans ce lugubre endroit l’inquiétait plus que tout. Sa relation avec l’ainé des filles Stark était bonne, du moins, il avait eu l’occasion de la côtoyer à diverses reprises. Robb n’allait pas rester les bras croisés en ce qui concernait Sansa. Néanmoins, la question relevait également d’un ordre politique. La paix, c’était ce que désirait le Jeune Loup plus que tout au monde. Interrompu dans ses pensées par le grincement des portes de Winterfell qui se trouvaient devant lui, Robb n’avait qu’une hâte : retrouver sa protégée.

Sa relation avec Arya n’était pas aussi approfondie qu’on pouvait le croire. Protectrice envers lui, il sait parfaitement que le caractère de sa sœur est à l’inverse de celui de Sansa. La pauvre avait été victime d’un accident et elle était dans un piteux état. Fort heureusement, sa vie n’était plus menacée, mais malgré cela, la jeune louve allait garder les séquelles de cette agression jusqu’à la fin de ses jours. Dès son premier pas au sol et toujours accompagné de son fidèle compagnon "Vent Gris", Robb avait décidé d’aller se recueillir dans les sinistres cryptes du château. Comme à son habitude, il restait là, devant cette immense représentation à l’effigie de Lord Eddard Stark. De temps à autre, il se confiait à son défunt paternel, mais pas un seul bruit ne s’échappait de cet endroit hormis le jappement des quelques limiers qui se trouvaient juste au-dessus. Le temps semblait si long et le Jeune Loup, intérieurement, se questionnait sur l’essence même de la vie. Cette chose si fragile pouvant s’arrêter d’un moment à un autre ; une simple chute de cheval à une imprudence. Il s’imaginait alors ce qu’aurait été sa vie auprès de son père, sa mère, ses sœurs et ses frères : un bonheur sans pareil. Une certaine nostalgie s’était emparée de lui.

Il se décida enfin à sortir du caveau et de se mettre en route vers la chambre d’Arya. Robb ne l’avait pas vu depuis son départ de Winterfell. Par ailleurs, sur le chemin de Corneilla, Sansa semblait préoccupé par son état. Que s’était-il passé entre les deux frangines ? Se précipitant sur la poignée glacée du dortoir de sa petite sœur, Robb avait franchi le pallier. L’heure des retrouvailles avait sonné.


DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Un amour fraternel - ft. Arya Stark Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Celesse Froideseaux
Messages : 560
Date d'inscription : 08/08/2017

Un amour fraternel - ft. Arya Stark Empty
MessageSujet: Re: Un amour fraternel - ft. Arya Stark   Un amour fraternel - ft. Arya Stark EmptyVen 7 Juin - 12:56

Hey Brother Je finis de me lever lentement en attrapant ma béquille pour m’appuyer dessus. Je frottais doucement la fourrure de Nyméria avec un sourire et sortit à pas lents de ma chambre après un dernier rajustement de mon attelle. Allez ! C’était l’heure d’aller se cultiver à la bibliothèque. De toute manière ce n’était pas encore aujourd’hui que je pourrais aller m’entrainer. Mais au moins je commençais à avoir de moins en moins de difficulté à marcher, j’étais sûre que je serais bientôt guéris et apte à reprendre l'entraînement. Enfin, c’était quand même le mester qui décidait. J’avais par contre hâte de revoir mes frères ! J’aurais aimé qu’ils ramènent Sansa avec eux… Le beau-père était quand même mort le jour du mariage… Mmmh… j’avais raison : se marier hors du Nord, c’était une mauvaise idée… Je m’avançais lentement avec un “tap-tap” régulier de ma cane.

Je m’assis à ma place, près de la fenêtre et repris le livre que j’avais commencé la veille. Tactique militaire, livre sur les armes, stratégies… Tout y passait du moment que cela pouvait avoir trait aux armes. Nymeria se coucha près de moi et je repris ma lecture jusqu’à ce qu’elle se redresse et qu’un bruit de convoit arrivant se fasse entendre. Je me levais avec précaution pour m’approcher de la fenêtre et mon coeur fit un petit saut de joie. Robb ! C’était Robb qui revenait enfin ! Je frottais vigoureusement Nymeria avant de l’observer, de loin, se diriger vers la crypte. Mmmh… Bon, j’allais le rejoindre. Enfin, pas à la crypte, mais la dernière fois qu’il avait été là, j’avais passé tout mon temps dans ma chambre dans un sale état. Et j’ignorais si le mester lui avait dit que je pouvais en sortir et que je marchais. Je souris à Nymeria

« Bon, on va dire bonjour à nos frères, ça te tente ? »

Visiblement oui ! Je la suivis à pas lents, pas comme-ci je pouvais avancer vite ! Et me dirigeais vers ma chambre.Mais le temps que j’y arrive, Robb était déjà là. Je souris en le regardant de dos et m’avançais aussi discrètement que possible et une fois qu’il eut que la chambre était vide, posais ma main sur son épaule. je lui fis un grand sourire quand il se retourna :

« Surprise ! »

J’avais oublié les cicatrices encore sur mon visage, et le reste des blessures. J’étais juste heureuse de revoir mon frère, debout, sur mes deux jambes, avec une aide mais debout.
:copyright: 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un amour fraternel - ft. Arya Stark Empty
MessageSujet: Re: Un amour fraternel - ft. Arya Stark   Un amour fraternel - ft. Arya Stark EmptySam 8 Juin - 0:03

Un amour fraternel

feat. Arya Stark




Un amour fraternel - ft. Arya Stark A23

Le cœur battant, Robb ouvrit la porte qui donnait sur le dortoir de Arya. La poignée, recouverte de givre, témoignait de l’hiver aride qui s’était installé dans les Sept Couronnes. Le Nord devenait un territoire encore plus dangereux et hélas la pauvre sœur du Jeune Loup en avait fait les frais. Le souffle du Stark se coupa net lorsqu'il put constater que la pièce était vide. Pendant un instant, des idées noires lui traversaient l’esprit : Arya avait-elle succomber de ses blessures ? C’était inconcevable pour lui de perdre sa petite sœur aussi tragiquement. Il repensa tout à coup à ce que Mestre Luwin lui avait dit avant son départ pour les noces à Corneilla. Le vieillard affirmait que la petite était hors de danger et Robb avait confiance en ce personnage, comme son père avant lui.

- Surprise !

Cette voix ne lui était pas inconnue. Il sentit une douce chaleur sur son épaule et se retourna instinctivement avant d’apercevoir ce doux faciès, celui d'Arya. L’émotion le fit tomber à genoux. Elle était en parfaite santé bien qu’amochée au visage. Il plaça ses deux mains sur l’épaule de sa frangine et la serra fort contre lui. Ses sentiments avaient pris le contrôle. Il aimait sa sœur, même s’il ne la connaissait que trop peu. Après l’avoir relâché de son emprise, Robb constatait une chose : Arya ressemblait beaucoup à son père. Les traits de son visage lui rappelaient l’immense statue à l’effigie de Lord Eddard de la crypte de Winterfell – celle qui l’avait pu observer précédemment.

- Arya… Je suis si content de te voir en pleine forme. Tu as bonne mine regarde-toi, mère serait ravie de l’apprendre, s’exclama le jeune adulte.

Les yeux de Robb se posèrent sur la béquille qui aidait sa protégée à tenir debout. Il soupira avant de reprendre la parole.

- J’allais te proposer de m’accompagner dans le bois sacré, mais cela serait un effort bien trop important pour toi.

Le vent se levait à nouveau et le Jeune Loup comptait bien rattraper le temps perdu avec sa chère sœur. Dès lors, il se releva en replaçant correctement l’épée que son paternel lui avait légué. Celle-ci était encore bien trop lourde pour lui, même s’il essayait de ne pas le laisser paraître. Contre toute attente, le nouveau gouverneur du Nord s’avança vers l’un de ses hommes pour lui murmurer quelques mots.

- Il est temps de lui montrer.

Le sourire aux lèvres, Robb ne lâchait pas Arya du regard. Que diable mijotait-il ? Ce fut avec élégance qu’un garçon de ferme rejoignit les deux protagonistes en compagnie d’une jument à la robe blanche et aux courbes musclés. Un présent qu’offrait le seigneur de Winterfell à sa petite sœur.

- Élevée parmi les meilleurs chevaux de la région. Tu ne peux encore guère vagabonder à ta guise, mais chevaucher avec moi t’est-il interdit ? Il est temps pour Nymeria de prendre l’air également, tu ne penses pas ?  

La tension était redescendue. Le Stark n’avait plus qu’une seule chose en tête : redonner la joie de vivre à un membre de sa famille, avec qui la vie avait été d’une cruauté sans merci.



DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Un amour fraternel - ft. Arya Stark Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Celesse Froideseaux
Messages : 560
Date d'inscription : 08/08/2017

Un amour fraternel - ft. Arya Stark Empty
MessageSujet: Re: Un amour fraternel - ft. Arya Stark   Un amour fraternel - ft. Arya Stark EmptySam 8 Juin - 9:56

Hey Brother Je fis un grand sourire à Robb quand il se retourna, froissant au passage les cicatrices de mon visage. Et visiblement mon grand-frère était heureux de me voir. Je laissais tomber la cane pour le serrer dans mes bras quand il se mit à genoux devant moi. Je le serrais de toutes mes forces en cachant mon visage dans son cou avec tout l’amour que j’avais pour lui dans cette étreinte. Je l’observais avec attention quand il me relâcha un peu et souris plus largement encore.

« Ça peut aller ! Et toi ? T’as l’air fatigué un peu. Le voyage ? »

Je repris ma béquille pour éviter de trop peser sur les épaules de mon frère. Je plissais légèrement les yeux avant de hausser les épaules avec un sourire.

« Non, t’inquiète pas ! Le mester dit que c’est bien que je marche ! Comme ça je réhabitue mes muscles à bouger. Je galope pas encore, mais d’ici quelques lunes j’aurais plus besoin de tout ça ! »

J’en étais sûre. Il fallait juste de la volonté pour réussir ça ! Et maintenant que j’avais retrouvé la mienne, c’était hors de question de la perdre à nouveau. Je réussirais à marcher et me battre. Je restais surprise quand il se dirigea vers ses hommes, je le suivis sans perdre de temps et rajustais ma cape autour de mes épaules. Il y avait un peu de vent, mais j’avais réappris à aimer les piques des changements de temps. À force de rester enfermée dans une chambre, ça pouvait s’expliquer. Je jetais un œil à mon frère qui semblait préparer un sale coup. Je sentis ma mâchoire se décrocher quand je vis arriver la jument. Je levais le regard vers mon frère qui semblait être ravi de son petit effet. Je lui fis un immense sourire et le repris dans mes bras.

« Avec plaisir ! Oui ! Nymeria a passé beaucoup trop de temps entre les murs du château ! Puis… J’aurais juste à rallonger un peu l’étrier pour ma jambe gauche ! Et puis le tour sera joué… Si le mester est d’accord ! »

Mais il le sera ! On ne refusait pas une ballade à deux loups ! Je m’approchais de la jument pour passer ma main sur son encolure en l’observant avec déjà affection. Il le savait, ma précédente jument s’était enfuie pendant l’attaque des loups… Si bien que j’avais besoin d’une nouvelle jument… Et elle serait parfaite.
:copyright: 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un amour fraternel - ft. Arya Stark Empty
MessageSujet: Re: Un amour fraternel - ft. Arya Stark   Un amour fraternel - ft. Arya Stark EmptyLun 10 Juin - 12:46

Un amour fraternel

feat. Arya Stark




Un amour fraternel - ft. Arya Stark Tumblr_n4phnyCvfG1sfm4w6o3_250

L’amour fraternel. Frère et sœur. Une complicité sans pareil entre les deux protagonistes. La joie qui se dessinait sur le visage meurtri d’Arya réchauffait le cœur du Jeune Loup. Depuis sa mésaventure, la jeune fille n’avait pas eu l’occasion de chevaucher. Il fallait dire son état ne lui permettait pas grand-chose, mais Robb restait convaincu qu’une balade hors des murs de Winterfell ne pouvait qu’être bénéfique pour sa frangine. Passer du temps avec elle lui faisait du bien et leur relation s’intensifiait jour après jour.

- Le voyage pour Corneilla a été éprouvant, s’exclama Robb d’un air inquiet. Je t’en dirais un peu plus en chemin.

Passant sa main dans la fourrure de Vent Gris, le Stark se mit en selle. Il observait sa sœur, heureuse de retrouver un nouveau compagnon. Tandis que les portes du château s’ouvraient, le Jeune Loup ordonna à ses hommes de rester prudent. Une précaution bien avisée en les temps qui courraient. L’heure était à la trahison et le gouverneur du Nord devait avoir une confiance absolue en son entourage. La neige craquait sous les sabots des chevaux, l’hiver était là et n’allait épargner personne. Les deux personnages quittaient donc la forteresse en destination du bois sacré. Leur père avait la réputation de fréquenter ce lieu, alors peut-être que les réponses aux questions de Robb se trouvaient là-bas.

- Vas-y doucement au début. Tu n’es pas encore totalement rétablie. Tout bon compagnon a un nom, tu sais.

Les yeux bleuâtres du jeune adulte se posèrent un instant sur le paysage. La glace recouvrait la totalité de cette immensité. Les arbres semblaient figés et les nuages prédominaient. Abordant une posture bien droite, la longue cape noir du Stark recouvrait la croupe du cheval. Après une longue hésitation, Robb se décida enfin à expliquer l’origine de ses tourments.

- Tytos Nerbosc a été assassiné. Ce mariage qui devait mettre un terme aux querelles entre nos deux familles est un échec. Je peux te l’affirmer, Sansa n’est pas en sécurité dans le Conflans.

Les mains du garçon qui tenaient les rênes de l’équidé se refermèrent sur elles. Il s’en voulait d’avoir abandonné sa chère sœur dans un endroit aussi terrifiant. Les deux loups géants s’étaient arrêtés de festoyer eux aussi, comme s’ils pouvaient ressentir la détresse du jeune seigneur. Marier l’aîné des filles Stark à une famille aussi noble était un coup de maître pour rétablir la paix, mais les liens du sang semblaient être encore plus importants pour lui. La monture de Robb avait soudainement cessé le pas.

- Crois-tu que père aurait fait de même ? Abandonner son enfant aux griffes d'étrangers ? Je suis entièrement persuadé du contraire.

Levant le regard vers le ciel, le pauvre était désemparé. La tâche que lui avait confié son paternel n’allait pas être de tout repos. Il devait se ressaisir et vite.



DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Un amour fraternel - ft. Arya Stark Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Celesse Froideseaux
Messages : 560
Date d'inscription : 08/08/2017

Un amour fraternel - ft. Arya Stark Empty
MessageSujet: Re: Un amour fraternel - ft. Arya Stark   Un amour fraternel - ft. Arya Stark EmptyLun 10 Juin - 21:54

Hey BrotherJe hochais la tête en flattant l’encolure de la jument avec un sourire avant de flatter aussi ma louve. Je n’avais pas envie qu’elle soit jalouse. J’observais mon frère également avec attention. Même si cela m’arrachait la langue de le dire, mais je n’avais pas le choix… Je dus demander de l’aide pour me hisser à cheval sans que cela ne me cause aucune douleur, ou presque. Je rajustais les étriers et mon attelle avant de rassembler mes rênes et de pousser gentiment ma jument en avant pour me mettre à hauteur de mon frère. Je souris et lui touchais le bras en rajustant ma cape autour de mes épaules.

« Ça va aller Robb, ne t’inquiète pas. Je vais réfléchir pour le nom de cette jument. Je ne peux pas  lui offrir un nom minable alors qu’elle est magnifique. Et que c’est mon frère qui me l’a offert. »

J’avais beaucoup d’amour à donner à Robb, mais… parler avec mes émotions avec ce que je ressentais… J’avais beaucoup de mal. C’était un peu… dommage, je le savais, mais j’étais comme ça. J’observais mon frère un moment sans rien dire. Je respirais avec plaisir l’air glacé et rajustais ma jambe pour ne pas forcer dessus. J’observais à nouveau le paysage que je n’avais plus vue depuis de longues lunes. Je me tournais vers mon aîné quand il m’expliqua ses tourments. J’arrêtais ma jument en tirant sur les rênes, mes lèvres formaient une ligne sévère sans rien dire. Je restais silencieuse avant de tendre la main pour prendre celle de mon frère et la serrer doucement.

« Lyra Noirrot m’avait informé pour la mort du Seigneur Tytos… Je ne peux rien dire… Je n’aimais pas cette idée de laisser une louve dans le sud… Même si c’est des alliés maintenant… Je pense que Père aurait fait la même chose. C’est lui qui a créé cette alliance Robb. Il a offert sa confiance aux Corbacs. Père aurait fait de même, mais tu le sais : Le Nord se souvient. Le Nord se souvient qu’il a confié une louve aux Corbacs. Et Le Nord n’oubliera pas s’il arrive le moindre malheur à Sansa… S’il faut j’irais la chercher moi-même. Les Corbacs auront pas le choix de garder Sansa en vie et libre. Elle le sait qu’elle peut revenir quand elle veut, quitte à ce que ce soit moi qui vienne la chercher. Même avec une jambe faible je suis sûre que je lui botte les fesses à son corbac. »

Je savais que ce n’était pas respectueux pour les Nerbosc, mais ils n’avaient pas qu’à avoir un corbeau sur leur blason. J’observais un peu autour de lui avant de caresser la joue de mon frère. C’était rare de ma part ces gestes d’affections, j’avais du mal.

« Hey Robb… C’est pas ta faute, d’accord ? Père serait fier de toi s’il était là. Tu fais tout très bien. Je te le jure. »

Je soutiens son regard avant de porter deux doigts à mes lèvres pour siffler Nymeria qui revient vivement, un lièvre dans la gueule. Je n’aimais plus la savoir loin de moi depuis l’incident. Je souris un peu plus, étirant les cicatrices de mon visage. Je l’observais à nouveau, mon frère, c’était devant lui que j’avais craqué après la mort de notre père. J’avais à moitié démoli ma chambre passant mes nerfs et ma tristesse sur les meubles et sur lui. Avant d’avouer juste… que je voulais « mon papa » avant de m’effondrer en larmes dans ses bras.

« Tu te souviens ce que je t’ai dit après t’avoir hurlé ces horreurs à la tête ? Que tu pourrais toujours compter sur moi et que je t’aiderais de mon mieux pour unir le Nord. »

Même si cela impliquait un mariage, là j’aurais tendance à beaucoup plus gronder, mais… je voulais le Nord unis contre ces sudistes de malheur.
:copyright: 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

Un amour fraternel - ft. Arya Stark Empty
MessageSujet: Re: Un amour fraternel - ft. Arya Stark   Un amour fraternel - ft. Arya Stark EmptyMar 11 Juin - 17:26

Un amour fraternel

feat. Arya Stark




Un amour fraternel - ft. Arya Stark Tumblr_n79yk5NOWA1s1dd4do5_500

Les nuages se dissipaient peu à peu et quelques rayons de soleil venaient caresser le faciès du Jeune Loup. Les mots de sa sœur avaient réussi à apaiser l’amertume qu’éprouvait le seigneur du Nord. Arya était loin d’être stupide et malgré son âge juvénile, elle saisissait parfaitement les enjeux politiques de la région. Son geste réconfortant à l’égard de Robb était également synonyme de compassion. La joie avait regagné le visage du Stark et l’audace de sa cadette le fit même sourire. Il était clair que l’adolescente ne portait pas les Nerbosc dans son cœur. Le conflit qui opposait autrefois la truite et le corbeau avait vraisemblablement marqué les esprits et le regard déterminé de la jeune louve ne pouvait qu’en témoigner.

- Tu es dans le vrai, hélas. Mais n’oublie pas que les Nerbosc sont nos alliés désormais, reprit Robb. Même si cet assassinat soulève bien des inquiétudes, il faut avant tout se montrer vigilent. La paix que désirait ardemment notre père est sur le point de voir le jour, ne gâchons pas cette opportunité.

Unir le Nord, le mariage, la paix. Ces termes résonnaient comme un syllogisme pour le nouveau suzerain. La diplomatie semblait être la clé de voûte de cet échiquier géant. Pour la première fois, Arya se montrait optimiste quant à son avenir. Était-elle prête à franchir le pas ? Il faudrait un miracle pour que sa sœur accepte d’accomplir son devoir marital. Cependant, si elle se disait vouloir l’aider, Robb n’y voyait pas d’autres moyens. C’était sans doute encore trop tôt pour envisager des fiançailles. La pauvre sortait d’une terrible épreuve et n’avait pas à subir d’autres tourments. Dans tous les cas, le Jeune Loup se voulait rassurant et décida de ne pas évoquer le sujet directement.

- Dans peu de temps, ce sera à mon tour de prononcer mes vœux. Si les Dieux sont cléments, j’éprouverai des sentiments envers ma promise. Les yeux placides, Robb soutenait sérieusement le regard de sa frangine et continua dans sa lançée. Arya, je te demande d’être bonne avec elle et d’ailleurs, trouver une amie en la personne de Kylis Omble pourrait grandement faciliter son intégration en tant que Dame de Winterfell. L’Hiver va être rude et le Nord doit être solidaire. Je compte sur toi.

En réalité, ce n’était pas à Kylis d’être intégrée, mais bel et bien le jeune Stark. Enfant du Sud, il avait grandi loin de sa famille et les nordiens le savaient parfaitement. Il commençait à se faire accepter, mais la route allait être encore longue. Le sang des Premiers Hommes coulait dans celui de sa future épouse et ce mariage serait un coup de maître pour affirmer sa position.

Après quelques minutes de chevauchée, les deux étaient enfin arrivés devant le majestueux barral. Robb descendit de son destrier pour rejoindre cet arbre pour le moins inhabituel.

- J’ai la vague impression que son esprit se trouve toujours en ce lieu, pas toi ?

Eddard Stark avait laissé un vide derrière lui : une famille brisée, mais toujours unis. C’était sans doute cela, le plus important.




DRACARYS
Revenir en haut Aller en bas
Noble
Arya Stark
Noble
Valar Dohaeris
Un amour fraternel - ft. Arya Stark Tumblr_ov2zovJfD41veh63co4_400
Ft : Maisie Williams
Multi-Compte : Boadicée Sand - Edrick - Sacha - Celesse Froideseaux
Messages : 560
Date d'inscription : 08/08/2017

Un amour fraternel - ft. Arya Stark Empty
MessageSujet: Re: Un amour fraternel - ft. Arya Stark   Un amour fraternel - ft. Arya Stark EmptyMar 11 Juin - 19:11

Hey BrotherJe ne dis rien concernant ces Corbacs de Nerbosc. Je ne les aimais pas réellement. Il faut dire que je n’aimais pas beaucoup les familles du Sud… Donc cela compliquait beaucoup de chose. J’étais bien dans mon Nord et le reste du monde avait qu’à se débrouiller tout seul ! Le Nord n’avait besoin de personne… Je soupirais longuement quand Robb partagea ses inquiétudes avec moi, repoussant une mèche en arrière en réfléchissant à quoi lui dire. Je tapotais l’encolure de la jument de mon autre main.

« Je n’oublie pas. Ça n’empêche que dans l’intimité ils garderont, pour moi, le nom de Corbac. Tu veux que je te dise, C’est la politique qui soulève des inquiétudes et qui nous oblige à toujours chercher derrière le moindre mot d’un allié. Comment veux-tu avoir des amitiés saines avec ça ? Tu dois toujours réfléchir à si l’autre à cause d’un mariage plus avantageux va pas te planter un couteau dans le ventre ! Niveau Paix… Je sais pas si elle va réellement voir le jour Robb… Tu oublies cette drôle d’histoire avec les Lake… »

Je soupirais un peu et flattais à nouveau l’encolure de la jument les sourcils froncés. J’aimais pas ça… Vraiment pas. Je reportais mon attention sur mon frère quand il parla de son mariage. Valait mieux qu’il parle du sien que du mien malgré toute ma bonne volonté pour l’aider. Plus tard je serais réduite à « Femme de » même si je gardais mon nom de famille, mieux cela vaudra. J’observais Robb et lui donnais une tape sur l’épaule.

« Robb… Franchement… Je vais pas m’amuser à me servir de Lady Kylis comme d’une cible mouvante pour tirer à l’arc ! Tu peux compter sur moi, je ne la mangerais pas promis. »

C’était surtout pour lui que ce mariage était important, il devait faire ses preuves. Je lui avais dis et répété qu’il était bien un fils du Nord et des Loups… Ce n’était pas à moi qu’il avait à le prouver, mais bien au reste du Nord. Je tirais sur mes rênes et observais le Baral sans rien dire pendant un instant avant d’ôter mes pieds des étriers et de descendre lentement. Nymeria s’approcha vivement et j’avançais en serrant les dents jusqu’à mon frère pour lui prendre la main et m’appuyer sur lui pour éviter que ma jambe ne porte trop de poids. Je hochais la tête en observant le lieu. Père venait souvent prier ici… J’avalais ma salive.

« Je l’ai vu. Père… Dans mes rêves après l’attaque… Il ne voulait pas que je sois triste, qu’il devait partir. Je voulais le suivre, sauf qu’il y avait les loups… et il partait à cheval dans une forêt de Barral. »

J’en avais jamais parlé à d’autres personne que lui. C’était la première personne à qui j’en parlais vraiment. J’évitais de le regarder, un peu honteuse.
:copyright: 2981 12289 0


Award 2018:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Un amour fraternel - ft. Arya Stark Empty
MessageSujet: Re: Un amour fraternel - ft. Arya Stark   Un amour fraternel - ft. Arya Stark Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un amour fraternel - ft. Arya Stark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Manu un amour de petit York x Cairn, 9 ans CSP adopté
» Mon amour...
» Amour affectueux...ou Affection amoureuse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: