RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici [fb] de bourgeons et de fourrure - sansa 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 [fb] de bourgeons et de fourrure - sansa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier
Garlan Tyrell
Chevalier
Valar Dohaeris
[fb] de bourgeons et de fourrure - sansa 1559856172-garl
Ft : Peter Mooney
Messages : 207
Date d'inscription : 25/05/2019

[fb] de bourgeons et de fourrure - sansa Empty
MessageSujet: [fb] de bourgeons et de fourrure - sansa   [fb] de bourgeons et de fourrure - sansa EmptyJeu 6 Juin - 23:01


de bourgeons et de fourrure



La délégation Tyrell était arrivée à Corneilla la veille, à deux jours du mariage, plutôt tard. Il n’y avait eu que le temps d'une brève entrevue de bienvenue avec le maître des lieux avant que le repos n’appelle les Bieffois. Le voyage avait été long, étant donné que sur demande de Garlan ils avaient évité la voie maritime, préférant la fluviale et la route, qui bien que plus longue, offrait une relative sécurité supplémentaire du point de vue du Chevalier, loin d’avoir oublié les exactions des fer-nés et craignant qu'un tel attroupement sur les mers en vue du mariage n’attise leurs envies pirates. Surtout qu'il voyageait avec deux jeunes enfants. Il les aurait en temps normal laissés à Hautjardin mais il s’agissait d'une bonne occasion pour eux de découvrir le monde en dehors de maisons connues tout comme cela permettait à son neveu de revoir sa mère via l’arrêt désormais prévu à Castral Roc.
Le lendemain de leur arrivé, les Bieffois s’étaient séparés en plusieurs groupes dans le château. Leonette était partie voir de vieilles amies du Conflans et alors que Garlan s’en allait faire de même, il avait remarqué la fatigue évidente de la Septa s’occupant des enfants. Il lui avait alors proposé de prendre un peu de repos durant la matinée et se retrouvait donc à déambuler sans le château, qu'il avait appris à connaître, accompagné de sa fille et de son neveu.

Avoir Loren n’aidait pas Garlan à connaître le comportement type d’un enfant de son page. Les cousins avaient la même énergie et il comprenait aisément pourquoi les Septa et autres nourrices s’en trouvaient fatiguées très rapidement. Les deux petits Tyrell s’étaient bien trouvés. Mina trottait devant son père, pointant à son attention chaque chose qui se présentait devant elle. Loren la suivait, faisant exactement pareil. Les deux enfants semblaient jouer à qui verrait la plus impressionnante des choses. Et de leurs jeunes yeux, Corneilla ne manquait pas de choses impressionnantes. C’était plutôt mignon et Garlan feignait de s’étonner avec eux. A un moment, les petits s’avancèrent et tournèrent hors de la vue du Tyrell, quelques mètres derrière eux. C’est en entendant un « Oh ! Gros chien ! » très excité de la part de sa fille suivit d’un « Oh oui ! » de la part de son neveu que Garlan franchit l’angle et la distance qui les séparaient aussi prestement que possible.

Effectivement, c’était un gros chien. Un gros loup, même. Très gros. Il attrapa Mina d'un geste et la souleva du sol d’un bras puis Loren de la même façon de son bras libre avant qu'ils ne se précipitent sur l’animal. Garlan reconnu enfin ensuite l’un des loups des Stark, celui de Sansa Stark, s'il ne confondait pas les bêtes. Lady, si sa mémoire ne lui faisait pas défaut. La présence de la dame du Nord quelques instants plus tard lui confirma cette théorie.
Il devait avoir une drôle d'allure, portant ainsi deux bambins, un dans chaque bras, clairement pas trop effrayés de la présence de l'imposant animal. Heureusement cette dernière était accompagnée de sa maîtresse, car Garlan devait bien avouer qu'il n’aurait pas trop su comment réagir s’il avait rencontré la créature seule au tournant d'un mur.
« Lady Stark » salua-t-il poliment avant de poser doucement les enfants au sol, tout en les retenant par la main pour empêcher toute escapade vers la Louve. Il s’adressa d’ailleurs à ces derniers. « Et bien Mina, Loren, n’oubliez pas vos manières » ce qui eut pour effet de déclencher un écho légèrement décalé de deux voix enfantines souhaitant le bonjour à Lady Stark, de manière un peu pataude, comme tout jeune enfant s’essayant à la politesse et l’étiquette avec une timidité qui s’en irait avec l’âge, probablement. « Nous n'avons pas eu la chance de vous apercevoir lors de notre arrivée tardive d'hier. Je m’y prends peut-être un peu en avance, mais vous avez mes félicitations, et celle des Tyrell, pour votre mariage. Comment vous portez-vous ? » Garlan laissait s’écouler les politesses qui étaient dues à son rang, non sans une certaine sincérité toutefois.

Il pouvait sentir Mina s’agiter à ses côtés et alors qu'il allait s’enquérir de la santé de la famille Stark, il fut interrompu par la petite voix de sa fille. « Père, le chien, je peux le caresser ? » Cette demande fut immédiatement approuvée par son cousin. Garlan remerciait les Sept pour l’absence de sa grand-mère dont la réaction face à cette interruption aurait été fidèle à sa réputation, mais Garlan n'avait pas la verve acide d’Olenna et se trouvait bien plus généreux sur les incartades au cadre rigide des relations entre nobles, surtout quand il s’agissait d'un jeune enfant. Il s’accroupit pour se mettre au niveau de Mina et Loren. « Ce n’est pas un chien mais un loup. Et ce n’est pas à moi qu'il faut demander, mais à Lady Sansa. » Dit-il avant de se redresser. Sa fille, mise face à la réalité qu'il lui faudrait parler à l’autre adulte présent se fit soudainement timide et alla se cacher derrière la jambe de son père, manifestement plus intimidée par une louve que l’autre. Décidément, Mina avait un courage étrangement placé. Là où d’autres auraient soufflé, Garlan eut un sourire. Il lui était impossible de contenir et garder pour lui l’amour et la tendresse que sa fille lui provoquait. Peut-être payerait-il plus tard pour son manque de fermeté mais pour le moment il profitait de ces années d’innocence. Loren quant à lui semblait réfléchir à la correcte formulation pour obtenir l’autorisation tant désirée. Garlan eut une petite mine désolée envers Sansa Stark, qui se retrouvait dans cette petite comédie contre son gré.


sansa ❧ garlan & les enfants

(c) ANAPHORE



(Most have been forgotten. Most deserve to be forgotten. The heroes will always be remembered. The best. The best and the worst. And a few who were a bit of both. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous
Valar Dohaeris

[fb] de bourgeons et de fourrure - sansa Empty
MessageSujet: Re: [fb] de bourgeons et de fourrure - sansa   [fb] de bourgeons et de fourrure - sansa EmptyLun 15 Juil - 19:46


Chapitre 1



D'ici deux jours, je serais l'épouse d'Hoster Nerbosc. Je ne serais plus Lady Sansa de la maison Stark. Je deviendrais une Corneille mais mon cœur appartiendra toujours au Nord et en particulier à la lignée paternelle. Je pense à ma fratrie restée à Winterfell. Jon me tient au courant des prouesses de ma cadette. Ma sœur m'a fait une promesse, celle de venir me voir à Corneilla ou chez moi à Vivesaigues. Il me tarde de la serrer dans mes bras.

Je continue de me préparer en pensant à ma famille et à mon mariage prochain. Je trouve que je suis belle avec cette natte ainsi que mon collier que mon frère Bran m'a offert pour mon anniversaire. Il représente trois Stark : La guerrière, le rêveur et la dame. Trois personnes différentes avec des symboles différents. Arya possède l'aiguille, Bran a choisi les ailes tandis que mon symbole est la rose. Une rose d'hiver, j'ai toujours aimé cette rose comme ma chère tante Lyanna. Je souris puis je remercie ma servante.

Je demande à Jeyne de m'accompagner dans les jardins. La jeune fille de l'intendant accepte. Elle sera l'une de mes compagnes quand les nordiens quitteront Corneilla. Heureusement que Jeyne sera là car je me sentirais seule sans la présence des femmes du Nord. Adieu Wynafryd, les sœurs Mormont, la petite Oursonne, Meera ou encore la fiancée de mon frère. De plus, ma mère rejoindra le convoi nordien. Elle me manquera … Comment pourrais-je supporter l'absence de ma mère ? Elle a été toujours là pour moi. Et si elle mourrait ? Alors, je perdrais un autre pilier de mon existence. Je chasse cette idée sombre de mon esprit. Pourquoi penser à la pénombre de l'existence plutôt que l'aurore d'une nouvelle vie ? Oh, il me tarde d'être l'épouse d'Hoster. De voir s'il aime ma robe de mariée ! Pensée futile, je l'avoue mais je suis comme je suis. Une jeune jouvencelle au cœur trop tendre.

De même, j'ai appris que la veille que les Tyrell sont là. La princesse des roses ne sera point là car elle est à Lestival mais je sais qu'elle sera là par la pensée. J'ai hâte de parler à Lady Leonette et pouvoir converser avec son mari. Je me souviens que le frère cadet du suzerain d'Hautjardin a jouté lors du tournoi de Lestival mais il a perdu. Mes futurs beaux-frères ont également joué lors de ces festivités. Ah je me souviendrais toujours de ce séjour là-bas, j'ai fait des rencontres inoubliables dont Lady Margot Lannister, Lady Walda Lannister et ses tendres filles mais également le bâtard devenu légitime Tavish Cafferen. J'ai pu retrouver là-bas, ma chère amie ainsi que discuter avec Lady Marianne et mon promis, ce cher Hoster. Je ne pourrais pas oublier les enseignements que j'ai reçus des dames à Lestival. Les paroles de Lady Marianne, de la princesse des roses ou encore Lady Walda sont emplies de sagesse au sujet de l'amour … Je laisse mon esprit vagabonder au sujet de ces souvenirs joyeux. Je me demande si avec Hoster, nous irons voyager sur les terres de l'Ouest, le Bief ou la Couronne. Peut-être que nous le ferions ou pas. Tout dépendra du bon vouloir de mon cher beau-père. Lord Tytos est un homme admirable et bienveillant. Il n'est pas mon Père. Personne ne pourra remplacer mon père dans mon cœur mais peut-être que Lord Tytos acceptera que je l’appelle mon père. Ai-je besoin d'une image paternelle ? Sans doute, oui.

Je m'avance dans le jardin où je croise le regard de la petite Mina. Quelle est belle ! L'enfant est dans les bras de son père. Il y a également un garçonnet. Il me semble que c'est le fils de Lady Cersei. Un sourire naît sur mes lèvres à la vue de ser Garlan et des enfants. L'homme me salue puis il pose les enfants sur le sol. Ces derniers me saluent. Mon sourire s'accentue encore plus.

_ Ser Garlan, c'est un plaisir de vous recevoir à Corneilla. Je vous remercie d'être venu avec votre épouse ainsi que les enfants. Bien le bonjour Lady Mina et Lord Loren. Dis-je d'une voix douce quelques instants plus tard.

Par la suite, le frère cadet de la rose me félicite pour mon mariage. Il avoue qu'il ne m'a pas vu lors de leur arrivée.

_ Je vous remercie ser Garlan pour votre attention. En effet, je devais m'occuper des derniers préparatifs avec dame ma mère ainsi qu'avec ma future belle-soeur. Je me pardonne de point vous avoir reçu. Sinon, je me porte bien, je vous remercie. Et vous ser Garlan ? Comment se porte votre épouse ? Je me souviens qu'elle m'avait parlé d'une leçon d’harpe.

Or, la petite nous interrompt. Elle demande à caresser le chien ou plutôt Lady. La fillette se cache derrière son père. Oh, je serais incapable de lui faire du mal. Est-ce que j'étais si timide qu'elle ? Peut-être que oui, je ne m'en souviens pas ! Cela remonte à si loin. Le chevalier affiche une mine désolée, je lui réponds avec un sourire chaleureux. Je demande à Lady à se coucher pour que les enfants puissent caresser la louve.

_ Lady Mina, Lord Loren, vous pouvez caresser Lady. Venez, approchez-vous dis-je d'une voix douce, je m'agenouille devant Lady, ma robe touche le sol. N'ayez pas peur, elle ne fera point de mal. Voulez-vous que je vous montre comment on la caresse ou que je vous prends vos mains ? Demande-je en scrutant le regard des enfants avec douceur.

Je lève ma tête en direction de ser Garlan. Il est un père formidable ainsi qu'un oncle. Je respire puis je repose mon regard sur les enfants et la louve.

_ Ser Garlan, comment se porte les Tyrell ? J'ai eu  une missive de votre chère sœur concernant mon mariage. Si vous la voyez à Lestival, pourriez-vous transmettre mes amitiés. Je vois qu'une de mes mèches s'est envolée de ma coiffe, je la remets derrière le lobe de mon oreille. Le voyage n'a pas été trop long ?


sansa de bourgeon et de fourrure
(c) ANAPHORE


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
[fb] de bourgeons et de fourrure - sansa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fédération Belge de la fourrure attaque GAIA en justice
» [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...
» Le chien viverrin (Tanuki)
» Présentation Pénélope Stark ~ /non pas Sansa la soeur d'Iron u.u/
» Sansa - Jour 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: La tannière de Westeros :: Derrière les flammes du passé :: Archives de Dracarys :: Rp abandonnés-
Sauter vers: