RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Correspondance privée 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Correspondance privée 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Correspondance privée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
Correspondance privée C2yF
Correspondance privée Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 807
Date d'inscription : 19/09/2017

Correspondance privée Empty
MessageSujet: Correspondance privée   Correspondance privée EmptyJeu 6 Juin - 10:39

Correspondance privée

A Lestival, an 302, lune 6 semaine 1,
à destination de sa Majesté, @Rhaegar Targaryen,
Roi des Andals, de Rhoynar et des Premiers Hommes,
Seigneur des Sept Couronnes et Protecteur du Royaume.


Votre gracieuse Majesté,

J'ose espérer que ce corbeau vous parviendra malgré les vents de l'hiver et les longues et froides nuits qu'il amène. Il me paraissait important de vous informer qu'ici, à Lestival, tout semble aller pour le mieux. J'aime à croire que vous ne verrez pas cette lettre comme l'une des très nombreuses missives reçues par votre Majesté de la part de ses bannerets mais bien comme le témoignage sincère de mon affection à votre personne. Nul n'a été si bon et présent que votre Altesse et je tenais personnellement à vous rappeler ma loyauté à votre égard.

Comme je vous en avez fais la promesse lors de notre dernière entrevue, je n'ai jamais oublier l'incompréhension qui avait été la mienne lorsque notre prince a fait son annonce face à toute la noblesse de Westeros. Des mots ont été échangés, durs puis plus compréhensif et j'ose espérer qu'il pourra un jour vous confier les raisons de son geste, de ce choix sur lequel nous ne pouvions mettre de mot. Il ne m'appartient pas de dire de quoi il en retourne, et j'espère sincèrement que vous pourrez excuser cette omission de ma part. Je crois du plus profond de mon être que c'est à mon époux, votre fils, de partager avec vous ce qui l'a mené jusqu'à ce terrible choix. J'ignore si ce dernier était bon, s'il était pour le mieux, pour nous comme pour le Royaume mais désormais il ne me reste, comme choix, qu'à accepter et me tenir à ses côtés jusqu'au bout. J'ignore l'étendu de cette déception dont vous me parliez à Lestival. J'ignore si, un jour, vous serez capable de lui pardonner. Mais je sais que l'amour d'un parent est inconditionnel et je vous promets de toujours veiller sur lui comme sur l'enfant que je porte.

C'est d'ailleurs le sujet de cette lettre. Je vous avais promis, avant votre départ, de vous tenir informé mais avec l'arrivée de Tylan Cole et de sa famille, j'avoue avoir été quelques peu dépassée par les occupations. J'ai vu le mestre hier encore et celui ci se montre des plus optimiste quand à l'arrivée de l'enfant et à sa santé. Bien que j'ai la sensation de ressembler à une de ces énormes lanternes que l'on lache dans le ciel en été, j'ai la certitude que les malheurs que nous avons connu après l'épisode de la Peste Rouge ne se reproduiront pas. J'ai reçu récemment un corbeau m'informant de l'arrivée prochaine de Ma Dame Ma Mère ainsi que de ma très chère grand-mère, Lady Olenna, et mon frère, Ser Garlan, se montre plus que prêt à rejoindre Lestival si les choses ne se déroulent pas comme prévu. J'ignore si je dois être flattée, amusée ou agacée de tant d'attention. Après le départ de la Cour, j'avoue avoir regretté de ne point vous avoir suivit lorsque, cette nuit là, vous me proposiez de rentrer à Port-Réal avec le reste de votre Maisonnée. Cependant, après l'agitation qui entourait la venue de mon défunt premier-né, je crois que le calme de Lestival m'a été d'une grande aide pour mener à terme cette grossesse. Permettez moi, je vous prie, de vous adresser également mes plus sincères condoléances pour la perte dont votre fille, la princesse Rhaenys, a été victime. Il n'aurait pas été de bon ton que je m'adresse à elle directement: je sais combien cela peut être difficile, après pareil drame, d'observer le bonheur d'une femme enceinte. Je sais, néanmoins, qu'elle peut compter sur la gentillesse et la bienveillance de votre gracieuse Majesté tout comme j'ai pu compter sur vous lorsque l'Etranger s'est invité dans ma vie.

J'espère, très prochainement, vous faire part de la naissance d'un nouveau petit prince ou d'une petite princesse. Le premier petit-enfant de votre Majesté. Et je m'attèle déjà à songer à ce voyage, jusqu'à Port-Réal, afin de pouvoir officiellement vous présenter le sang de votre sang. J'espère que vous autoriserez notre venue à la cour, non seulement pour mon enfant et moi, mais également pour votre fils à qui il revient d'annoncer la naissance de ce bébé. J'espère que l'arrivée de ce nouveau dragon permettra de renouer les liens qui ont été mis à mal ces dernières lunes, et nous offrira l'occasion de resserrer les rangs de notre famille.

D'ici là, sachez que mes prières vous accompagne,
En tout lieu et en tout temps,

Votre dévouée servante,
Margaery, dame de la maison Targaryen,
Princesse des Sept Couronnes.
(c) AMIANTE



margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
The Dragon-King
Rhaegar Targaryen
The Dragon-King
Valar Dohaeris
Correspondance privée C2yq
Correspondance privée Tumblr_nfgvdbWuTf1qiyullo6_250
Ft : Jason Isaacs
Multi-Compte : Liane Vance // Tyrion Lannister // Ellaria Sand // Lanna Cole
Messages : 1535
Date d'inscription : 27/12/2017

Correspondance privée Empty
MessageSujet: Re: Correspondance privée   Correspondance privée EmptyVen 21 Juin - 13:34

Rhaegar Targaryen ∞ Margaery Targaryen
Correspondance Privée
Port-Réal, le Donjon Rouge, An 302 - Lune 6 - Semaine 2

Chère Lady Margaery,

Voici une lettre qui est pour moi un vrai rafraîchissement parmi toutes mes autres obligations. N’ayez point d’inquiétude ; vous n’avez nul besoin de me réaffirmer votre loyauté à mon égard, même si ces derniers temps, je n’ai guère eu de vos nouvelles. Mon coeur et mon esprit savent qu’entre les murs de Lestival se trouvent des personnes dont la loyauté envers leur Roi n’est plus à prouver. Ceci est valable pour la maison Cole, pour vous et, oserais-je le penser, pour votre époux. Quoi qu’il en soit, je suis ravi d’avoir de vos nouvelles.

Votre honnêteté vous honore, Lady Margaery. Je crois donc comprendre que vous avez eu une discussion bien plus détaillée et poussée avec votre époux que celle que ce dernier eut envers le Roi son père et le reste des plus influents nobles de la cour durant son annonce fracassante à Lestival. Avez-vous vous-même provoqué cette discussion ma Lady ? Ou mon fils a-t-il enfin cru bon de s’en ouvrir totalement et de lui-même à quelqu’un ? Cela est un point important pour moi, car dans le premier cas, je penserais encore et toujours que mon fils se complait dans sa décision et garde ces incompréhensibles raisons pour lui. Mais dans l’autre, cela me prouverait qu’il est encore, quelque part au fond de lui, l’enfant et le jeune homme que j’ai toujours connu. Je ne vous en veux pas de garder le silence à ce sujet. J’en ferais de même à votre place. Si mon fils a encore quelque bravoure et courage en son cœur, cette démarche envers son père et sa sœur doit venir de sa part. Il ne peut en être autrement et tant que je n’aurais pas eu le fin mot de cette histoire, que ce soit de sa voix ou de sa main, je ne pourrais lui octroyer mon pardon. La déception que me causa Aegon ce jour-là, à Lestival, est assimilable à de la trahison à mes yeux. Donc pour l’heure, je partage votre pensée et ignore si moi aussi je serais capable de lui pardonner un jour.

Mais voilà que la suite de votre lettre a réussi à me faire sourire, un acte qui m’est devenu bien rare ces dernières Lunes. J’ai en mon esprit quelques souvenirs de votre précédente grossesse et je puis vous assurer ma Lady, que vous étiez resplendissante et gracieuse jusqu’au bout, y compris dans le deuil qui fut le vôtre et que je partageais avec vous. Les nouvelles que vous me donnez sont donc des plus optimistes. Je suis heureux de vous savoir si bien entourée car je crois déceler entre vos lignes et vos mots de la solitude ? Lestival s’est certes bien dépeuplé après le départ des invités et de la cour ; cependant, avec votre époux, vos dames de compagnie et la maison Cole, vous voilà bien entourée. Puis-je me permettre de vous demander de bien vouloir transmettre mes aimables salutations à votre mère, votre grand-mère et à Ser Garlan, si d’aventures vous veniez à le voir ? Votre famille est auprès de vous Lady Margaery mais votre autre famille, par alliance, l’est tout autant en pensée et je parle en mon nom en vous assurant cela.

Soyer remerciée également pour vos condoléances envers la perte de la Princesse Rhaenys. Cela n’a été un secret pour personne ici, aussi me dois-je de vous mettre au courant. Je n’ai pas été un soutien pour ma fille, loin de là. Pendant plusieurs semaines et Lunes, je lui ai sciemment tourné le dos et pour la Cour et ceux qui nous ont toujours cotoyé, ce fut une source de confusion et de rumeurs que le père et la fille ne se parlent plus. Mais il y a deux Lunes de cela, je ne saurais l’expliquer, mais mes pas m’ont porté jusqu’à ses appartements. Nous nous sommes expliqués et vous avez raison ; un parent éprouve pour son enfant un amour inconditionnel car je n’ai rien pu faire d’autre que la prendre dans mes bras et lui demander pardon. Peut-être donc serais-je capable d’un acte similaire envers Aegon…selon la discussion ou l’échange que nous aurons… La Princesse Rhaenys a beaucoup souffert il est vrai, mais soyez rassurée, elle est hors de danger à présent ; j’y veillerai personnellement et à jamais, jusqu’à mon dernier souffle.

Il me tarde de voir votre enfant, mon petit-fils ou ma petite-fille, et il me tarde de vous revoir vous. Je me suis habitué à la présence de la Rose devenue Dragonne depuis votre union avec le Prince Aegon. J’espère vous revoir bientôt et en bonne santé, vous et votre enfant. C’est là le plus important. Mon fils a le droit de vous accompagner. Je ne l’ai pas banni de la capitale ; pour l’heure il est seulement banni de mon cœur. Y’a-t-il bannissement plus cruel ?  

Prenez grand soin de vous, Lady Margaery. Mes meilleures et plus chaleureuses pensées et prières vous accompagnent et vous gardent.

Sa Majesté le Roi Rhaegar Targaryen, Premier du Nom
Roi des Andals, de Rhoynar et des Premiers Hommes, Seigneur des Sept Couronnes et Protecteur du Royaume.

code by Silver Lungs


The Dragon-King
Finally mad like his father ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Correspondance privée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]
» Réginald Boulos prend la défense du secteur privé
» Serveurs privés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Autres contrées :: Corbeaux-
Sauter vers: