RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine soirée CB aura lieu dimanche 8 septembre en fin de journée
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] 3725701551
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.

L'hébergeur des images du forum rencontre quelques soucis, il est possible que des images aient sautés !
Cela reviendra dans les prochains jours/heures !

Partagez
 

 Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darkness in her eyes
Jyana Manning
Darkness in her eyes
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71x
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_oneb4azUwz1v4pwuno4_400
Ft : Adélaïde Kane
Multi-Compte : Ysilla Rougefort | Daenerys Targaryen
Messages : 1388
Date d'inscription : 07/04/2016

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyMer 5 Juin - 17:02

Entre deux orages
An 302, lune 7, semaine 2

« Melara & Lanna Cole & Arys & Jyana Manning»

L’humeur de la Dame de Noirport était ombrageuse, comme sa région natale. Recevoir les Cole dans la demeure qui serait sienne ne lui plaisait pas mais elle n’avait pas le choix. Melara allait épouser Godric, sa vie serait à Noirport en tant qu’épouse Manning. Alors Jyana rongeait son frein, elle se montrait polie, respectueuse mais s’enfermait dans un mutisme sourd et dangereux. S’enfermant souvent dans ses appartements prétextant devoir se reposer avec sa grossesse bien avancé qui la fatiguait rapidement. Rien n’était facile dans cette nouvelle attente d’héritier. L’orageoise était bien plus fatigué que pour Lyessa, bien plus sur les nerfs, ses sautes d’humeur étaient quotidiennes et elle ne pouvait guère lutter contre cela. Cela faisait quelques jours également que de légères contractions avaient fait leur apparition. Le mestre ne s’était pourtant pas allarmé, affirmant que le bébé était tout simplement en train de se retourner ou alors de bouger. Un enfant vigoureux en perspective avait-il déclaré. Mais la née Selmy avait des doutes, ses sensations étaient différentes et les derniers jours avaient relativement compliqué pour la jeune mère à gérer.  Elle pouvait heureusement compter sur Wylla qui s’occupait de la petite Lyessa qui ne comprenait pas pourquoi sa mère ne pouvait pas répondre à ses appels. La situation était donc des plus délicates pour Jyana, devant gérer ses émotions, les Cole et son ventre capricieux.

En cette fin d’après-midi, la jeune femme était en compagnie des deux Coles et d’Arys. Assise dans un fauteuil, près du feu, Jyana était terriblement silencieuse, ses yeux sombres fixaient les flammes avec intensité. Loin d’être adepte du dieu de la lumière, cela l’aidait à se concentrer. Des contractions plus forte que les journées précédentes la faisait souffrir et elle tentait de les ignorait. Pour rester concentrer et éviter de voir son visage se tordre sous une grimace de douleur, elle fixait les flammes dansantes, contemplant leurs mouvements fluides, sensuels qui dégageaient une chaleur douce dans la pièce, empêchant les affres de l’hiver de venir faire grelotter les occupants de la pièce.  Elle entendit soudainement son prénom dans la conversation, la forçant à quitter sa vision flamboyante pour revenir parmi les discussions humaines.
« Excusez-moi j’étais distraite, vous disiez ? » annonça-t-elle d’un air pincé plus pour la douleur que par la contrariété d’avoir Melara dans son champ de vision.

La jeune femme tenta de se concentrer, massant son ventre qui refusait de cesser ses contractions douloureuses. Peut-être était-ce sa fatigue mais elle ressentait une douleur toujours plus grandissante, laissant l’inquiétude prendre place dans son cœur.  Car ce n’était pas des contractions du à un enfant trop remuant, malmenant le ventre de sa mère, elles ressemblaient plus à celles qu’elle avait eu le jour de la naissance de sa fille et cela ne lui indiquait rien de bon. Ce fut lorsqu’elle en ressentit une violente et douloureuse qui la força à enfoncer ses ongles dans le bois de son fauteuil en fermant les yeux qu’elle fut convaincu que ce n’était pas normal. Quelque chose n’allait pas. Elle leva les yeux vers son époux, la peur et un début de panique se lisant parfaitement aux fonds de ses iris sombres.
« Arys…quelque chose ne va pas… » Souffla-t-elle « c’est trop tôt…beaucoup trop tôt… »

L’enfant n’était attendu que pour la fin de la lune neuf. Il avait deux voire trois lunes d’avance. Elle ne voulait pas perdre son enfant, elle ne voulait pas connaître la douleur qu’avait connue sa belle-sœur à trois reprises. Elle voulait pouvoir tenir son enfant dans ses bras, le serrer contre elle, le voir grandir, apprendre à le connaître. Elle ne pouvait pas donner naissance maintenant.



(c) DΛNDELION


( Jyana was a girl, she made mistake, yet she is a mother, a wife too.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Arys Manning
Héritier
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71t
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_ndatm4OCu31qdm15po2_r2_250
Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 445
Date d'inscription : 08/12/2017

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyJeu 6 Juin - 12:27

Entre deux orages

Arys & Jyana Manning, Melara & Lanna Cole ∆ but sometimes, when he looks at her like she’s his whole world, he thinks he can feel the fluttering of some broken thing struggling to beat again.


☾☾ Il n'avait souvenir que Noirport ait un jour connu pareille ambiance. La morosité semblait s'être installée dans ce petit fief des terres de la couronne que même le calme des lieux et la beauté de la Néra au loin ne parvenait à apaiser. Depuis leur retour de Port-Réal, les choses étaient délicate entre Arys et son épouse: la maladresse dont le chevalier avait fait preuve lui avait valut d'être banni du lit conjugal la nuit suivant la rencontre de Godric et Melara Cole. Les mots que Jyana avait eut pour lui en quittant la pièce l'avait glacé et le regard assassin qu'elle avait posé sur lui le reste de la journée le dissuadait de faire quoi que ce soit: ce jour là, il avait réellement eut peur de son épouse. Un sentiment dont il était peu fier mais qui n'était que le point de départ de plusieurs lunes difficiles. Même après être parvenu à se faire pardonner de sa femme, Arys sentait que quelque chose n'allait pas, et ce, avant même que ne débarque sur les terres Manning, la promise de son frère accompagnée de sa mère. Il n'ait souvenir que la première grossesse de Jyana ait été si compliqué et si l'orageoise se montrait très fatiguée et parfois lunatique, cela n'avait qu'empirer avec l'arrivée des Cole, instaurant un malaise certain dans la maisonnée. Wylla faisait mine de ne rien voir, s'occupant de la petite Lyessa, l'éloignant des tensions que les adultes entretenaient depuis quelques jours. Corlys, toujours à Port-Réal, ignorait ce qui se jouait dans sa propre maison et Arys ne pouvait reprocher à son jeune frère l'attitude protectrice qu'il avait envers sa fiancée - lui même tentant de faire barrage entre Jyana et leurs invitées, principalement la jeune fille qui avait été, autrefois, une amie si proche de l'ancienne Selmy. Ainsi, si Jyana se montrait ouvertement épuisée par l'enfant qu'elle portait, Arys ne se sentait guère plus en forme, s'inquiétant perpétuellement que malheur n'arrive à son épouse et à leur bébé à naitre, peu rassurée de voir ce qui se profilait alors même qu'elle arborait un ventre bien rond témoignant de sa fragilité et de celle du petit être qu'elle portait en son sein.

Ce jour là, Arys regrettait d'avoir envoyé Godric et Zhoe s'assurer du bon fonctionnement du port: l'hiver apportait une météo capricieuse qui risquait de mettre en péril les échanges commerciaux avec le reste de la région, et surtout, avec le continent qui leur faisait face. Si Godric avait pour mission de s'adresser aux hommes et de sécuriser le Port, il avait envoyé Zhoe s'assurer que la petite ville attenante se portait bien et que leurs gens n'avaient besoin de rien: Noirport avait eut l'intelligence de faire le plein de vivres avant l'hiver et Zhoe était toute désignée, durant la grossesse de Jyana, pour s'assurer du bien être des petites gens. Ainsi se trouvaient-ils là, tous les quatre, confortablement installés dans le petit salon de la demeure, bien moins difficile à chauffer, et réserver aux membres de la famille. L'attention de Jyana était ailleurs, fixée sur les flammes, au grand dam de son époux qui s'inquiétait de la voir si distraite, si loin de lui. Cependant, il ne pouvait se permettre d'offusquer leurs hôtes en ne leur témoignant guère d'intérêt. En l'absence de Godric, c'était à lui de prendre soin des deux femmes et s'il n'avait su les réelles rancoeurs qui existaient entre Jyana et Melara, il aurait sans doute prit bien plus de plaisir à écouter la mère de cette dernière conter sa vie sur un continent dont il ne savait que peu de chose. « Ne regrettez vous donc point la chaleur de Myr, Lady Cole ? J'imagine qu'arriver sur Westeros en plein hiver ne doit guère vous aider à apprécier nos terres. » dit-il avec un sourire quelque peu contrit. La noble dame, épouse du seigneur Cole, avait beau être bien vêtue pour la saison, son teint de peau témoignait de ses origines étrangères. « Je n'ai guère connu l'hiver sur les terres de l'Orage ... Peut être que mon épouse pourrait m'éclairer, est-ce dont si différent de l'hiver ici, très chère ? » demanda-t-il en se tournant vers la brune dont le regard continuait de fixer inlassablement les flammes. « Jyana ? » l'appela-t-il gentiment.

L'appelée tourna la tête vers eux, s'excusant de son manque d'attention mais Arys fronça les sourcils. Les mains de la jeune femme massait son ventre d'une manière qui inquiétait le chevalier. Ses yeux sombre fixait le tissus de la robe, tendus par la rondeur de sa grossesse, et ne cessaient de faire des allers-retours avec son visage. Les traits de Jyana l'inquiétait. Et quand il la vit prise d'une violente douleur, il sentit son coeur manquer un battement. Arys se leva précipitamment, oubliant la douleur chronique de sa jambe depuis son accident de tournoi, oubliant les deux dames qui les observait. S'agenouillant à la hâte devant Jyana, il posa une main sur la joue de son épouse, l'autre sur son ventre, non loin de la sienne. Ses prunelles continuaient leurs danses inquiètes, sur le corps de sa femme jusqu'à ce que sa voix étouffée ne lui parvienne. « Chuuuuut, je suis là. » lui chuchota-t-il tout en l'attrapant sous les bras, la laissant maintenir son ventre, pour la remettre debout. Une fois cela fait, une fois la jeune femme sur ses jambes tremblantes, il se pencha, passant un bras sous ses genoux, assurant son équilibre en laissant l'autre dans son dos, la maintenant contre son torse. Elle n'était guère aussi légère qu'à l'accoutumée, mais le poids de l'enfant n'empêchait pas le chevalier de la maintenir dans ses bras. Se tournant vers les deux orageoises restant dans la pièce, il lança un regard suppliant à l'aînée « Lady Cole, puis-je vous demander votre assistance ? » demanda-t-il. D'ordinaire, il aurait demandé à Zhoe ou à Moyra de rester auprès de Jyana pendant qu'il allait faire quérir le mestre, mais sa soeur se trouvait bien loin et Moyra devait être de l'autre côté de la demeure à s'occuper de la petite Lyessa. « Lady Melara. » dit-il en se tournant vers la promise de son frère. Se souvenant de la colère de son épouse à Port-Réal, il eut une hésitation. L'envoyer quérir l'homme de savoir ou les accompagner dans les appartements privés qu'il occupait avec Jyana ? Inquiet, il avisa au mieux. « Lady Melara, pouvez-vous m'aider à la monter dans notre chambre ? » N'attendant guère de réponse, il commença à faire route vers l'étage et, croisant un serviteur en chemin, lui somma d'un ton sec, d'aller chercher le mestre. « Je suis là, mon amour. » chuchota-t-il alors à Jyana, tentant de l'apaiser comme il le pouvait, se sentait totalement impuissant et démuni face à sa douleur et à ses craintes. L'enfant venait trop tôt et il espérait que cela ne soit pas de mauvaise augure.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ZUZ' & SHAIRA'


(1)


jyarys (+) Love didn't just happen to us. We built it slowly, stone by stone, over the years with laugh and quarrel until we couldn't di without each other ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71w
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_msc8awvcU41r6stgeo6_250
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 1027
Date d'inscription : 15/01/2018

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyMer 12 Juin - 20:24


Entre deux orages


« Noirport | 302, lune 7, semaine 2 »

Confortablement installée dans son fauteuil, le regard de Melara se perdait vers la fenêtre, totalement à l’opposé de la cheminée et de Jyana. Godric était au dehors, avec sa soeur et elle aurait aimé être avec lui. Elle aurait préféré être à ses côtés, à déambuler dans les rues de la petite ville, découvrir son port et ses habitants plutôt que de se retrouver coincer une fois de plus dans la même pièce que Jyana. Dès que son fiancé n’était plus dans la pièce, la Cole s’éteignait presque aussi sec. Elle se contentait de sourire poliment et de répondre brièvement aux questions qu’on lui posait. Heureusement, lorsqu’elle avait des instants de doutes et d’inquiétudes, elle pouvait toujours se tourner vers Lanna, malheureusement, ses silences à elle et les échos tout équivalent de Jyana avait laissé un peu trop d’espace à son goût pour que sa mère et Arys ne sympathisent. Cependant, elle ne pouvait rien faire pour empêcher cela, à moins de prendre la parole, mais elle craignait de se faire rabrouer d’une façon ou d’une autre par le futur couple seigneurial. Et de toute manière, Lanna savait parfaitement ce que sa fille pensait d’eux, toutes les craintes qu’elle avait à leur égard, nul doute qu’elle sauvait uniquement les apparences. Melara avait eu l’occasion de constater la douceur et la gentillesse de sa mère depuis son arrivée. Il valait mieux ça de toute manière, plutôt qu’un conflit ouvert. Elle savait qu’une réponse enthousiaste à Arys ne voulait rien dire et qu’elle avait ses arrières quoi qu’il pouvait arriver. En tout cas l’héritier des Manning ne faisait aucun effort pour l’intégrer à la conversation, n’ayant que pour intérêt Essos et ressasser ce qu’elle n’avait pu connaître en étant séparée de sa mère.

Il fit cependant bien l’effort de tenter d’intégrer son épouse à la conversation puisque lorsqu’elle ne répondit pas, il l’interpella un peu plus fermement pour attirer son attention. Jyana s’était tournée vers eux, non sans masser ostensiblement son ventre de femme enceinte. Sa grossesse se voyait parfaitement, il n’y avait nul besoin d’en rajouter de la sorte. Et pourtant, il ne fallut que quelques secondes pour la née Selmy ne commence à se crisper et à pousser des cris de douleurs. Melara de son côté ne put s’empêcher de soupirer légèrement et de s’avachir un peu plus dans son fauteuil. L’épouse Manning avait là une bonne technique pour devenir en un clin d’oeil le centre de l’attention ! Si elle n’avait pas envie d’être là, elle pouvait toujours prétexter être fatiguée, comme elle l’avait fait presque tous les jours depuis leur arrivée, nulle besoin de comédie sonore en plus comme elle leur présentait là ! Arys cependant mordit à l’hameçon aussitôt, se jetant à son chevet, multipliant les gestes et les mots rassurants. Au bout de quelques instants, Melara finit par se redresser et se raidit. Malgré toute l’attention de son époux, Jyana continuait ses cris et ses grimaces de douleur. Ses sourcils se froncèrent alors qu’elle cherchait à distinguer le vrai de la simulation dans cette histoire. Son accouchement n’était pas prévu avant deux lunes encore, alors la balance penchait encore beaucoup du côté de la simulation. Elle sursauta en entendant Arys prononcer son prénom vivement. Ah tiens, elle existait à présent. Elle se redressa et fit un pas vers lui, docile. Cependant la demande du chevalier la laissant sans voix et la bouche entrouverte. Qu’attendait-il d’elle ? Son regard paniqué chercha celui de sa mère. “Je…” balbutia-t-elle “Je ne suis pas sûre de pouvoir vous aider…” Elle était naturellement plus frêle que Jyana lorsque cette dernière n’était pas enceinte, alors aussi ronde qu’elle l’était maintenant ! Elle allait déranger plus qu’autre chose et elle ne voulait pas porter la responsabilité d’une chose qui se déroulerait mal, si elle venait à trébucher ou autre. Et puis la Manning voudrait-elle seulement de son aide ? Elle s’était montrée assez claire sur le sujet par le passé. “Laissez-moi chercher le mestre plutôt, je vous serais plus utile de la sorte !” Elle se tourna alors vers Lanna, l’invitant à la suivre, mais elle eut la désagréable surprise de la trouver dos à elle, déjà en train de rejoindre Arys et sa charge. Elle serra les mâchoires un instant de voir sa mère si prévenante pour une autre, et pas n’importe quelle autre… “Je vous retrouve avec le mestre dans vos appartements.” ajouta-t-elle simplement d’une voix neutre avant de partir en trottinant dans les couloirs jusqu’au bureau du mestre des lieux.

(c) DΛNDELION



• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Lady of Essos
Lanna Cole
The Lady of Essos
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71Y
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_nlubeumpEe1qjcp2eo5_r1_500
Ft : Saffron Burrows
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Ellaria Sand
Messages : 120
Date d'inscription : 26/05/2019

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyMer 3 Juil - 13:32

Lanna & Melara Cole vs. Jyana & Arys Manning
Entre deux orages
Assise dans un fauteuil face aux flammes qui crépitaient dans l’âtre de la cheminée, Lanna gardait le silence, le regard perdu dans cette vive et chaude lueur orangée. Plus encore qu’à leur halte à Bourgfaon, il régnait ici, à Noirport, une atmosphère pesante qui avait eu le don de mettre l’épouse de Tylan Cole bien mal à l’aise. Elle l’avait pourtant senti ; plus elles s’étaient rapprochées de leur destination finale, avec Melara, plus celle-ci avait changé d’attitude. Son visage s’était comme assombrit et, dans son comportement, ses manières jusque dans sa voix, Lanna sentait que Melara se forçait à faire bonne figure et elle n’aimait pas cela. Bien sûr, elle était au courant des raisons qui avaient poussé à créer de vives tensions surtout entre Jyana Manning, née Selmy, et sa fille. Elle avait patiemment écouté Melara les lui expliqué, sans l’interrompre, ne commentant pratiquement pas et se contentant de hocher simplement la tête, signe qu’elle comprenait. Mais une fois arrivée à Noirport, elle s’était rendue compte d’elle-même qu’elle était loin de s’imaginer pareille réalité.

L’accueil que les Manning leur réserva était aussi poli que possible mais Lanna voyait bien les faux-semblants et les apparences trompeuses derrière tout cela. Se gardant bien de les mentionner même à Melara, consciente qu’elle les avait sûrement noté, elle aussi, elle se contenta d’essayer de faire connaissance du mieux qu’elle le pu avec leurs hôtes. La jeune Zhoe Manning était agréable et polie mais celle qui semblait concentrer ici le centre des attentions et des regards, c’était bel et bien la brune Jyana Manning et pas seulement de par son statut de femme enceinte. Lanna avait essayé d’engager la conversation avec elle, à maintes reprises, mais toujours avait-elle essuyé des réponses simples qui n’appelaient ni n’encourageaient à la poursuite de la conversation. Et puis finalement, Jyana passait souvent son temps enfermée dans ses appartements, et Lanna finit par baisser les bras, se disant que si échange il devrait y avoir, cela se fera de sa propre initiative, de la propre envie de la née Selmy. Mieux valait la laisser tranquille et donc, Lanna passait son temps avec sa fille tout en apprenant à connaître l’époux de Jyana, Arys Manning. Depuis son fauteuil près du feu, elle pouvait le voir, assis sur sa droite. D’apparence calme, le Manning dégageait une quiétude que ressentait la Cole. Aussi, lorsque l’atmosphère à Noirport devenait difficilement supportable, Lanna se rendait soit auprès de sa fille, soit auprès d’Arys dont elle appréciait la compagnie et la conversation.

Et ce fut, encore une fois, lui qui brisa ce silence inconfortable entre ces quatre personnages, s’adressant à elle et l’obligeant à détacher son regard brun des flammes. Sa question la fit sourire :

Il m’arrive en effet de la regretter, Ser Arys, répondit-elle avec douceur. Mais pour rien au monde n’aurais-je voulu différer ma venue en Westeros, pas même pour affronter le plus vif de vos hivers. J’ai peut-être abandonné le soleil brûlant et lumineux d’Essos mais c’était pour retrouver mon autre soleil perdu depuis des années et bien plus important à mes yeux que la chaleur de mes terres natales, dit-elle portant son regard chaleureux vers sa fille, assise non loin en face d’elle. Et puis, bien habillée, cela reste supportable ! rajouta-t-elle.

Arys se tourna ensuite vers son épouse, l’invitant à son tour à les rejoindre dans leur échange. Lanna suivit son regard pour se porter aussi sur Jyana, assise sur sa gauche et jusqu’alors très silencieuse comme toujours. Mais en la voyant masser son ventre, les sourcils de Lanna se froncèrent. A voir son visage, ce n’était pas un geste d’amour comme elle l’avait elle-même fait il y a des années. Jyana semblait souffrir et cela l’inquiétait. Arys aussi semblait l’avoir remarqué et, jetant un rapide coup d’œil sur Melara, il lui semblait que cette dernière ne l’avait pas même vu…ou faisait semblant de ne pas le voir. Quoi qu’il en soit, Jyana fut soudain prise d’une violente douleur et Lanna, posant sa main gauche sur le bras droit de la jeune femme, s’enquérait de son état :

Lady Jyana ?

Arys lui, s’était levé précipitamment pour la rejoindre tandis qu’elle l’entendit dire à voix haute ses craintes que quelque chose n’allait pas. Lanna se leva à son tour puis ce fut au tour de Melara. La mère lança un regard remplit d’inquiétude à sa fille. Même si Melara et Jyana ne s’entendaient pas, cette violente souffrance n’était pas normale et ne devait pas être sous-estimée. Entendant son prénom de la bouche d’Arys, elle le rejoint, se portant sur sa gauche et tentant de les rassurer tous deux :

Bien entendu, dit-elle posant une main réconfortante sur l’épaule d’Arys. En Essos, j’ai assisté plusieurs femmes à mettre au monde leur enfant. Bien sûr, un guérisseur était toujours présent et il serait bon que le vôtre vienne très vite. J’ai toutes les raisons de croire que votre enfant est sur le point d’arriver.

Puis, retroussant les pans de sa robe, elle se hâta de suivre le couple à l’étage, non sans avoir réussi à saisir sa fille par le bras avant qu’elle ne se rende en quête de leur Mestre :

Essaie de trouver également du linge frais ma chérie. Des draps que l’on puisse humidifier dans de l’eau par exemple. Cette enfant va en avoir besoin.

Lui libérant le bras, elle se précipita à la suite d’Arys qui avait déjà commencé à gravir les marches menant à l’étage. Au détour d’un couloir, ils arrivèrent devant les appartements de Jyana. Lanna se proposa de passer devant eux pour l’aider à ouvrir la porte. Dans la chambre de celle-ci, elle s’empressa de retirer les coussins superflus et d’ouvrir le lit, soulevant la lourde couette d’un geste rapide avant de tendre les bras vers Arys qui s’était approché, sa femme dans les bras, pour l’aider à l’y installer.

J’ai quelques modestes expériences dans ce domaine Lady Jyana. Je serai à vos côtés tout du long, lui dit-elle pour la rassurer.

code by Silver Lungs


The Lady of MyrThe Love of a Mother knows no distance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness in her eyes
Jyana Manning
Darkness in her eyes
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71x
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_oneb4azUwz1v4pwuno4_400
Ft : Adélaïde Kane
Multi-Compte : Ysilla Rougefort | Daenerys Targaryen
Messages : 1388
Date d'inscription : 07/04/2016

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyMer 10 Juil - 11:05

Entre deux orages
An 302, lune 7, semaine 2

« Melara & Lanna Cole & Arys & Jyana Manning»

La panique envahissait doucement la brune. Elle ne voulait pas que son bébé naisse de suite, elle risquait de le perdre et elle ne voulait pas perdre son enfant. Sa grossesse avait été grandement perturbé par diverses émotions négatives, elle refusait que cela se termine ainsi. Mais la douleur était bien trop réelle, lui rappelant celles qu’elle avait eu lors de son accouchement avec Lyessa. Sauf que tout était trop tôt.

Arys tenta de la rassurer mais en vain, les yeux sombres de l’ancienne Selmy reflétait la détresse. Il la souleva et Jyana glissa un bras derrière les épaules de son mari pour se tenir et sa main libre continuait ses massages dans son bas ventre pour se soulager de la douleur. Elle tentait de se concentrer sur sa respiration pour atténuer au mieux les contractions. Le monde s’agitait autour d’elle. Son époux héla leur invité, leur demandant de l’aide. De l’aide…aux Cole. Si la peur de perdre son enfant n’avait pas été présente, l’orageoise aurait probablement refusé toute aide, surtout venant de Melara, elle pouvait mettre au monde son enfant sans elle. Mais les choses n’allaient pas comme prévu et elle ne pourrait faire cela seule, elle le savait pertinemment. Elle allait devoir ravaler sa fierté et se concentrer sur la vie qui était en jeu dans son ventre.

Arrivée dans leur appartement, Arys la déposa dans leur lit, non sans une nouvelle grimace de douleur pour la jeune femme. Tournant son visage crispé vers la mère de Melara, elle acquiesça doucement de la tête. La brune se redressa sur ses coudes pour soulager ses douleurs et être prête à sortir son enfant de son ventre même si l’heure n’était pas venue. Tant pis pour cela. Elle attendait juste de perdre les eaux pour commencer. Elle souffla profondément pour la douleur. Jyana chercha le regard de Lana.
« Lady Lana…Si un choix doit se faire entre mon bébé et moi…ne me sauver pas s’il vous plait. Arys ne pourra pas prendre cette décision. Vous si… s’il vous plait. »

La voix de la Manning était suppliante, elle savait qu’Arys préférerait la sauver elle plutôt que l’enfant, mais si l’enfant était un garçon, il ne pouvait pas prendre le risque de le perdre. Il devait avoir son héritier et elle était prêtre à y laisser sa vie s’il le fallait.

Une nouvelle contraction lui arracha un hurlement de douleur. Elle attrapa la main d’Arys qu’elle broya sans ménagement. Elle avait terriblement chaud, des mèches de cheveux bruns commençaient à lui coller au visage, Jyana cherchait son air à chaque respiration qu’elle prenait. Elle devait se concentrer et laisser faire les gens qui pouvaient l’aider à accueillir cet enfant qui arrivait.

(c) DΛNDELION


( Jyana was a girl, she made mistake, yet she is a mother, a wife too.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Arys Manning
Héritier
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71t
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_ndatm4OCu31qdm15po2_r2_250
Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 445
Date d'inscription : 08/12/2017

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyDim 14 Juil - 21:23

Entre deux orages

Arys & Jyana Manning, Melara & Lanna Cole ∆ but sometimes, when he looks at her like she’s his whole world, he thinks he can feel the fluttering of some broken thing struggling to beat again.


☾☾ Les choses semblaient aller si vite qu'Arys n'y ressentait guère de contrôle. Si les mots de la dame de Lestival avait rassuré l'héritier: sachant reconnaitre avoir besoin de l'aide de ses invitées et particulièrement d'une femme comme Lady Lanna. Cependant, l'angoisse de Jyana était palpable et communicative et si les mots de l'exotique dame d'essor auraient du le rassurer, ce qu'il voyait dans les yeux de sa femme n'apaisait pas son coeur battant. Malgré la naissance de Lyessa, Jyana avait peur. Et lui, il se sentait impuissant. La disparition soudaine de la fiancée de son frère l'agaça: s'il avait bien remarqué son manque d'enthousiasme à se trouver auprès d'eux dans le salon, il avait espéré un peu plus de compassion à l'égard de celle qui, par alliance, deviendrait sa soeur. Il se garda cependant bien d'en faire commentaire, pour ne point envenimer les choses ou de laisser quoi que ce soit paraitre: la situation était suffisamment tendue auparavant, et désormais, il n'était guère le moment d'alimenter le feu du conflit entre son épouse et sa future belle-soeur.

Sa femme dans les bras, Arys monta quatre à quatre les marches qui les séparaient de la chambre conjugal dont la porte, ouverte par la doyenne de leur petit groupe improvisé, fut poussée d'un coup de jambe agacé. Des servantes avaient retirer le dessus de lit décoratifs et repoussés les draps avant qu'il ne dépose sur le matelas sa Jyana aussi doucement qu'il le pouvait. Ignorant quel serait désormais son rôle, il attendait le retour de Melara et du mestre, serrant la main de sa femme comme s'il pouvait lui transmettre de sa force. L'absence de Zhoe, de Wylla ou Moïra était compensée par la présence de Lanna Cole auprès d'eux et il espérait qu'elle trouverait en cela, la force qu'il lui fallait pour redonner la vie. Cependant, Arys déchanta rapidement en entendant les mots qu'elle prononça. Fataliste, elle suppliait l'aînée de sauver, coute que coute, son bébé. Un choix qu'Arys ne comprenait pas. Depuis leur rencontre, l'héritier ne pouvait s'ôter de la tête, le visage de la belle Jyana Selmy. La chasse royale avait été le théâtre d'un rebondissement au sein des petites familles de la Couronne lorsqu'Arys Manning, bourreau des coeurs et héritier rebelle de Corlys Manning, avait demandé la main de la petite nièce du grand Barristan le Hardi alors qu'il ne la connaissait que depuis quelque jours. L'éternel célibataire dont tous, dans l'entourage proche, redoutait qu'il ne soit supplanté par son frère, semblait charmé par les beaux yeux d'une orageoise qu'il épousa moins d'un an plus tard. Si l'attirance avait été là dès le début, la passion s'était installée à l'arrivée de sa promise à Noirport et l'amour, peu après leur mariage. Arys comprenait ce qui poussait sa belle à adresser cette requête à Lanna: jamais il ne pourrait la voir se sacrifier. Il n'avait guère cacher son opinion lorsqu'au cours d'un échange avec les Selmy, à Lestival, il avait plus ou moins avoué que la survie de son épouse était la seule chose qui lui importait. Traumatisé par la disparition de sa mère, morte en couche après la naissance de Zhoe, il n'envisageait pas d'avenir sans Jyana. Son existence avait été totalement chamboulée par l'arrivée de l'orageoise et jamais personne n'aurait pu prédire que la vie conjugale le changerait ainsi. Renonçant à ses excursions de plusieurs semaines en dehors des terres Manning, Arys restait auprès de son père, de son épouse, de ses gens et apprenait. Il n'était guère ambitieux mais se révélait bien plus appliqué qu'il ne l'avait jamais été. Quittant Noirport à l'occasion de visite aux Eteules, il n'était jamais très loin de sa dame et tous constatait l'amour sincère qu'il avait pour elle. Après la naissance de Lyessa, il s'était concentré sur sa famille, sur le bien-être de son épouse et celui de leur fille. Loin de regretter la naissance d'un fils, Arys adorait sa petite Lyessa, la princesse d'une existence dont Jyana était la reine. Alors, entendre pareille demande lui était insupportable. Il ne broncha pas quand, dans un nouveau cri, Jyana lui broya la main. « Ne dis pas de bêtises ... » lui répondit-il avant que Lanna Cole ne puisse dire un mot. « Tout va bien se passer et tu pourras présenter à Lyessa, sa petite soeur ou son petit frère. » Son regard se tourna alors vers la dame d'Essos, en quête de son soutient alors que ses yeux témoignaient de la douleur que lui causait l'idée même qu'évoquait l'ancienne Selmy. Pour la première fois depuis l'arrivée des Cole à Noirport, il priait pour voir Melara revenir vite.




CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ZUZ' & SHAIRA'


jyarys (+) Love didn't just happen to us. We built it slowly, stone by stone, over the years with laugh and quarrel until we couldn't di without each other ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71w
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_msc8awvcU41r6stgeo6_250
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 1027
Date d'inscription : 15/01/2018

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyDim 28 Juil - 19:16


Entre deux orages


« Noirport | 302, lune 7, semaine 2 »

C’est le coeur lourd que Melara quitta le petit salon, sa mère aux côtés de Jyana. Elle courrait dans le couloir, cherchant à se rappeler où se trouvaient les appartements du mestre. Elle s’arrêta à l’embranchement au fond d’un couloir. Gauche ou droite ? Elle ne se rappelait plus ! Où était l’escalier qui montait jusqu’à ses appartements ? Par chance une servante pointa le bout de son nez à ce moment là et elle lui tomba dessus. “Le mestre ? C’est par où déjà ?” demanda-t-elle précipitamment, se surprenant elle-même par l’angoisse qu’elle sentait l’envahir. Peut-être n’était-ce qu’une comédie de Jyana, mais que cela soit le cas ou non, elle ne voulait avoir aucune occasion d’avoir le mauvais rôle, la née Selmy adorait bien trop cela, alors que c’était elle la pécheresse. Alors que la servante bégayait, étonnée par son empressement, Melara continuait d’écarquiller les yeux et de hocher la tête par la positive pour l’inciter à lui répondre. Enfin son doigt pointa une direction, avec un son qui ressemblait vaguement à une indication. “Merci !” lança-t-elle par dessus son épaule alors qu’elle reprenait sa course folle. Elle s’arrêta alors et fit demi-tour, se rappelant des dernières demandes de sa mère alors qu’elle quittait les lieux. “Faites apporter du linge propre… euh frais dans les appartements de Lady Jyana et ser Arys, tout de suite !” Et la Cole fit une nouvelle fois volte-face. Au bout de quelques instants il lui sembla enfin retrouver ses repères et elle parvint enfin aux appartements de l’homme aux chaînes.

C’est à bout de souffle qu’elle tapa contre sa porte, l’homme ne tarda pas à se présenter, mais les mains contre son corset, Melara ne parvint pas à parler tout de suite, le souffle court. “Le bébé…” commença-t-elle, devant l’air confus du mestre. Elle se mit alors à secouer son bras, le doigt pointé, en direction du chemin qu’elle venait d’emprunter. “C’est Jyana…” ajouta-t-elle finalement. Le mestre sembla comprendre et fit volte-face dans son repère pour saisir ce dont il avait besoin. Ces quelques instants de répit permirent à la Cole de retrouver son souffle pour prononcer une véritable phrase. “Lady Jyana s’est plaint de grosses douleurs. Ser Arys est tout inquiet. Il l’installe dans leurs appartements. Vous devez les rejoindre au plus vite.” L’homme avait déjà compris l’essentiel, mais il se montra tout de même attentif aux détails, poli. Il lui tendit quelques fioles dont elle ne connaissait pas le contenu, mais elle les tint sans rien dire, emboitant son pas lorsqu’il se mit finalement en marche d’un pas décidé.

Alors qu’ils arrivaient devant les appartements du couple, Melara ralentit un peu avant le mestre, et pénétra doucement dans la pièce qu’elle trouvait déjà bien pleine. Son regard chercha aussitôt sa mère. Elle la trouva tout près du lit, à quelques centimètres de Jyana, un air de confidence entre les deux femmes qui lui fendit le coeur. Melara se racla la gorge pour annoncer leur arrivée, posant les petites fioles sur une commode à portée de main. La petite servante arriva en même temps qu’elle pour lui confier une pile de linge propre, alors qu’elle était suivie d’une autre servante qui apportait un grand récipient d’eau pour pouvoir les tremper dedans. Après les avoir récupérés, Melara osa alors s’approcher du lit, plus précisément de sa mère, posant les draps en bout de lit, lui montrant qu’elle l’avait écouté. “Viens, laissons le mestre faire ce qu’il a à faire, et de l’air à Lady Jyana.” C’est un regard inquiet qui se posa sur elle en disant cela. La peur de Jyana était contagieuse, mais elle reflétait autre chose chez Melara. Elle n’aimait pas voir sa mère aussi proche de l’épouse Manning. Elle posa une main sur le poignée de Lanna, espérant qu’elle se redresserait pour la suivre hors de la chambre.

(c) DΛNDELION



• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Lady of Essos
Lanna Cole
The Lady of Essos
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71Y
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_nlubeumpEe1qjcp2eo5_r1_500
Ft : Saffron Burrows
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Ellaria Sand
Messages : 120
Date d'inscription : 26/05/2019

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyMer 31 Juil - 12:15

Entre deux oragesLanna s’activait dans la pièce, allant même jusqu’à aider les servantes à retirer les draps du lit conjugal, une tâche qui normalement n’était pas digne d’une dame de son rang. Mais Lanna avait fait bien plus que préparer la couche d’une future mère, alors qu’elle officiait bénévolement en Essos, auprès des plus démunis. Dans chaque cité où elle a vécu avec sa famille ou aux côtés de Tylan, elle avait eu à cœur de se montrer présente pour son prochain, de les aider par des mots réconfortants, un potage ou de menus soins qu’on lui avait enseigné. C’était sa façon de se rendre utile pour les autres et, bien qu’il lui arrivait de rentrer exténuée de ces journées, elle avait le coeur rempli de joie et de gratitude lus dans les yeux et sur les visages de ces pauvres gens qu’elle aidait. Ici, dans cette belle chambre de Noirport, alors qu’elle revenait auprès de Jyana, son coeur était rempli d’inquiétude pour la jeune mère. Elle avait déjà assisté à pareille naissance et, hormis à deux occasions où la mère et l’enfant avaient survécu, à chaque fois, l’un des deux trépassaient, à cause des douleurs ou de la trop importante perte de sang pour la mère, ou à cause d’un manque d’air pour le nouveau-né. Lanna ne connaissait pas ces femmes mais malgré tout, lorsqu’une telle chose se produisait, elle rentrait auprès de Tylan le coeur gros et s’empressait d’aller serrer dans ses bras ses enfants. Dégageant quelques mèches de cheveux du visage grimaçant de douleur de l’épouse d’Arys, Lanna se rendit compte qu’hormis la différence de naissance, Jyana était, en cet instant, comme toutes ces autres femmes qu’elle avait assisté à mettre au monde leur enfant. Et comme celles-ci, Lanna ne la connaissait pas ; elle ne savait d’elle que le portrait peu reluisant qu’avait dressé d’elle Melara. Cependant, les mots de la jeune femme bouleversèrent la Myrienne, qui dut se faire violence pour garder un visage impassible et ne pas montrer qu’elle aussi était très inquiète quant à l’issue de cet accouchement. Son époux, dont l’une de ses mains était fermement emprisonnée dans celle de Jyana, fut plus rapide qu’elle à répondre mais son regard tomba sur elle, y cherchant un appui de sa part, un nouvel encouragement pour son épouse. Ser Arys a raison. Vous vivrez ma Dame et vous pourrez vous-même serrer dans vos bras votre fils ou votre fille. J’y veillerai personnellement.

Il faisait chaud dans cette chambre, ce qui n’aiderait pas Jyana à se sentir mieux. Lanna se leva du lit pour se rendre vers la fenêtre la plus éloignée de la jeune femme qu’elle ouvrit bien grand pour faire rentrer de l’air frais. Cela lui ferait du bien mais mieux valait éviter qu’elle ne prenne encore froid en ouvrant une fenêtre trop près d’elle. L’air extérieur était bien froid et vu comment Jyana transpirait, il était plus prudent d’ouvrir le plus loin possible de sa position. Pourvu que Melara revienne vite… pensa Lanna, qui assista, impuissante, à la nouvelle vague de douleur de la née Selmy. En revenant auprès d’elle, la Myrienne se saisit d’une bougie posée dans un chandelier sur un guéridon de bois, près de la porte d’entrée. Protégeant la flamme de sa main libre, elle retourna au chevet de Jyana avec la bougie, murmurant Oh, Maître de la Lumière, je t’implore, jette ton œil ardent sur nous, donne-moi la force d’aider cet enfant à voir Ta Lumière et sa mère à voir son enfant. Garde-les saufs car la nuit est sombre et pleine de terreurs. Elle posa la bougie sur la table de chevet à côté de Jyana et s’assit à nouveau près d’elle, prenant son autre main libre dans les siennes.

Soudain, la porte s’ouvrit doucement pour laisser entrer Melara ainsi que le Mestre des Manning, tous deux suivis rapidement par deux servantes portant ce que Lanna avait demandé à Melara d’aller chercher ; du linge propre et une grande bassine d’eau fraîche. La Dame d’Essos tourna son visage vers sa fille tandis que celle-ci s’approchait d’elle, apportant elle-même le linge propre qu’elle déposa au bout du lit. Sa mère la remercia d’un sourire crispé par la peur quant à la santé de la mère et de son enfant à naître mais les mots qu’eut Melara acheva de la plonger dans un cruel dilemme. Lanna baissa le regard sur ces doigts posés sur son poignet. Si elle sortait de la pièce avec Melara, elle romprait sa promesse faîte au jeune couple de les aider et, manifestement, Jyana éprouvait le besoin de la savoir à ses côtés. Mais si elle restait, elle savait que Melara aurait du mal à accepter son choix de préférer être en compagnie d’une femme qu’elle n’aimait guère - et réciproquement - plutôt qu’avec sa propre fille. Lanna déglutit difficilement puis desserra l’étreinte de ses doigts autour de la main de Jyana :

Veuillez m’excuser, ma Dame, Ser Arys, dit-elle en les regardant tour à tour avant de se lever et d’entraîner sa fille par la taille dans le couloir. Une fois la porte de la chambre refermée sur leur passage, elle s’ouvrit à sa fille :

Je sais que vous ne vous appréciez pas toutes les deux et je regrette d’être dans cette situation mais je dois rester à ses côtés…Ma chérie, elle souffre réellement ; elle ne feint pas la douleur. Je sais ce qui lui arrive. J’ai déjà assisté à cela de l’autre côté du Détroit. Un accouchement aussi précoce peut être fatal…pour la mère comme pour son enfant. J’ai quelques notions dans ce domaine ; je peux sûrement aider.

Elle parla à la hâte, une chose inhabituelle chez elle. Plantant son regard brun dans celui de sa fille, elle fit un pas en arrière et posa sa main gauche sur la poignée de la porte de la chambre des Manning.

Ne m’en veux pas Melara. Je dois retourner auprès d’elle. Agis à ta guise ; attends-nous ici ou rejoins-moi et aide-moi. Elle a ravalé sa fierté pour nous demander de l’aide ; fais à ton tour preuve de sagesse en me rejoignant…

Elle ouvrit la porte puis la referma, rajoutant ces derniers mots : Peu importe le choix que tu feras, je ne t’en voudrais pas. J’espère qu’à ton tour, tu ne m’en voudras pas de m’en retourner auprès d’elle.

Puis elle lui offrit un faible sourire et rouvrit la porte, laissant sa première-née face à sa décision dans le couloir, le coeur lourd d’avoir dû faire pareil choix. Alors qu’elle referma la porte sur son passage, elle embrassa la pièce du regard, croisa ceux des époux Manning auxquels elle offrit un sourire aussi réconfortant que possible puis elle se dirigea vers le Mestre :

Excusez-moi…commença-t-elle, ne sachant comment s’adresser à lui alors qu’il se préparait à examiner Jyana, j’ai quelques modestes expériences dans ce domaine. Permettez-moi de me rendre utile et de vous assister.
:copyright:️ 2981 12289 0

HRP:
 


The Lady of MyrThe Love of a Mother knows no distance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness in her eyes
Jyana Manning
Darkness in her eyes
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71x
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_oneb4azUwz1v4pwuno4_400
Ft : Adélaïde Kane
Multi-Compte : Ysilla Rougefort | Daenerys Targaryen
Messages : 1388
Date d'inscription : 07/04/2016

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyLun 26 Aoû - 14:50

Entre deux orages
An 302, lune 7, semaine 2

« Melara & Lanna Cole & Arys & Jyana Manning»

Arys tentait de rester optimiste, de penser que tout se passerait bien. Au fond d’elle, Jyana voulait bien y croire mais la douleur était-elle et l’enfant venait trop tôt pour que ses pensées se tourner vers un avenir radieux. Elle désirait plus que tout présenter à Lyessa son frère ou sa sœur. Mais tout aurait dû se dérouler plus tard, l’enfant était en avance et cela la terrorisait. Elle devait donc prendre sur elle, et quand la dame venue de l’autre côté du détroit appuya les dires de son époux, elle se résigna à acquiescer légèrement. Au moins son message avait été passé si jamais les choses se corsait et que la situation devenait incontrôlable. Son enfant plutôt qu’elle.

Melara arriva avec le mestre qui commença à s’activer tandis que la Manning se concentrait sur son souffle pour diminuer elle-même sa douleur. Elle vit du coin de l’œil la Cole chercher sa mère afin de les laisser tranquille. Le cœur de l’ancienne Selmy s’emballa de panique et de colère. Etrangement, elle ressentait le profond désir de ressentir Lanna à ses côtés, elle était la figure d’une mère dans cette pièce et Alla Selmy n’était pas là pour sa fille. Elle était aux Eteules et plusieurs centaines de kilomètres de là. Jyana avait besoin de ressentir cette présence maternelle à ses côtés, peu importe que cela soit celle de son ancienne amie. Elle en avait besoin car elle avait peur. Et la jeune femme crut que Melara avait réussi quand Lanna s’absenta, sortant de la pièce. Alors la jeune mère qui s’apprêtait à donner la vie une nouvelle fois, regarda son époux terrorisé. Serrant toujours la main de son époux un peu plus à chaque nouvelle contraction.
« Je peux ne pas faire ça sans elle Arys…Je n’y arriverais pas seule… » lui souffla-t-elle les larmes au coin des yeux.

Mais quand la porte se réouvrit sur la myrienne, le soulagement s’empara de Jyana qui reposa sa tête un instant sur les oreilles pour souffler et reprendre un peu de force avant que le gros du travail ne commence. Tournant ses yeux sombres vers la mère de Melara, elle hocha doucement la tête.
« Et Melara ? Viendra-t-elle ? » demanda timidement la demoiselle

Si elle ne s’appréciait plus depuis de nombreuses années, elle ne voulait pas que leur relation devienne ingérable à cause de son accouchement. Elle refusait de voir la Cole lui en vouloir d’avoir eu besoin d’une présence maternelle à ses côtés. Si elle venait, peut-être comprendrait-elle pourquoi elle en avait eu besoin, peut-être que cela pourrait aplanir certaines choses. Une naissance était un nouveau départ, peut-être que cela pouvait l’être également pour elles. Elle n’en savait rien et ne put pas penser plus que cela sur le sujet car le mestre annonça qu’il était temps de faire sortir cette enfant de son cocon.

Hochant la tête, la jeune femme se redressa sur ses coudes prêtes à faire sortir son enfant de son ventre et donner une nouvelle fois la vie. La main d’Arys fermement dans la sienne. Elle allait probablement lui broyer les phalanges.

(c) DΛNDELION


HRP:
 


( Jyana was a girl, she made mistake, yet she is a mother, a wife too.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héritier
Arys Manning
Héritier
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71t
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_ndatm4OCu31qdm15po2_r2_250
Ft : François Arnaud
Multi-Compte : Margaery Tyrell & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy & Robar Royce
Messages : 445
Date d'inscription : 08/12/2017

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyDim 1 Sep - 18:29

Entre deux orages

Arys & Jyana Manning, Melara & Lanna Cole ∆ but sometimes, when he looks at her like she’s his whole world, he thinks he can feel the fluttering of some broken thing struggling to beat again.


☾☾ Il était étrange de voir la sympathique que la myrienne avait fait naitre en eux depuis son arrivée. Si les tensions entre son épouse et la fille de Lanna ne leur étaient pas inconnues, le regard paniqué que Jyana lança alors que s'éloignait Lanna Cole en disait long sur les sentiments profonds de l'orageoise. C'était cette sincérité qu'Arys aimait tant. Si publiquement Jyana pouvait sembler indifférente ou pudique, il savait qu'une fois son coeur et sa confiance offerte, elle se dévouait corps et âme dans ses amitiés. C'était ce qui l'avait charmé, jour après jour. Alors que de la discrète et délicate jeune fille rencontré à la chasse royale, elle devenait la Dame de Noirport, plus assurée, plus elle même. Il ne s'était guère offusqué de voir son caractère véritable s'éveiller semaines après semaines, une fois leur mariage célébré. Chacun avait des secrets, des choses à cacher, des traits de caractère qu'ils ne désiraient pas partager de peur de faire couler une alliance qui leur était, en de nombreux points profitable. De fait, elle n'était pas que son épouse, avec sa sincérité, son caractère et sa tendresse, elle était devenue son amie, sa confidente, sa conseillère, bien avant d'être la mère de ses enfants. C'était pour cela qui lui était impossible de préférer voir la naissance d'un fils au détriment de sa vie, que de perdre l'enfant pour la garder près de lui. Jyana lui était plus précieuse que jamais et cela l'aveuglait. « Chut, mon amour, elle va revenir, j'en suis sur ! »  Il lança un regard alarmiste vers les deux femmes qui sortaient de la pièce. Dans un autre coin, l'homme de science installait son matériel. La dernière fois, la présence de tante Wylla et de Zhoe avait aidé à maintenir l'attention de Jyana, mais à cette heure, il n'y avait que lui. Lui dont la main commençait sérieusement à virer au rouge. Retenant les grimaces que les ongles de son épouse, profondément enfoncés dans sa chair, lui provoquait, il tentant de lui caresser les cheveux pour l'apaiser. Il voulut demander à une servante d'appeler Moyra ou Wylla mais le retour de Lanna Cole le surprit suffisamment pour lui ôter tout mot de la bouche. Dans l'embrasure de la porte, Melara, immobile, et déjà sa mère s'affairait auprès du mestre. Embrassant la main de Jyana, il s'en détacha un instant, s'éloignant du lit où la jeune femme se voyait entourée d'un mestre et de la mère de sa meilleure ennemie.

Rinçant ses mains dans un saladier d'eau chaude, il s'approcha de Melara, séchant ses mains dans un linge propre. « Lady Melara ... » commença-t-il, ignorant comment s'adresser à elle. Bientôt soeur par alliance mais adversaire par la rancune qui l'opposait à Jyana, il n'avait jamais prit le temps de lui parler réellement. Elle n'était qu'un nom dans une histoire, une main sur celle de son frère et, ce fut avec une surprise à peine contenu, qu'il se rendit compte qu'il ne la connaissait pas du tout. « Je sais que tout ceci ... N'était guère prévu lorsque vous avez prit la route pour Noirport. » A vrai dire, il s'étonnait qu'elle n'ait pas insisté pour accompagner Godric en ville, mais les histoires de la séparation mère-fille lui avait laissé le sentiment que la visite des deux femmes était aussi l'occasion pour elles de se retrouver. « En j'en suis navré. Sincèrement. J'ignore quels sont vos ressentiments envers Jyana ou quelle est votre version de vos querelles, cela ne me regarde pas. » Il était temps pour lui de cesser d'agir comme un enfant, mais comme un seigneur. Corlys ne serait pas éternel, et il lui avait laissé Noirport pour apprendre. Alors il se devait d'agir comme un régent. « Mais vous connaissez Jyana, vous avez été amies par le passé, elle me l'a dit. Et aujourd'hui, mon épouse à besoin d'une amie. » Son regard se tourna vers son épouse, dont la difficulté de la tâche lui brisait le coeur. « Il n'y a qu'une femme pour connaitre les peurs d'une autre, les souffrances d'une autre. Loin de moi l'idée de vous imposer quoi que ce soit mais ... » Il déglutit avec difficulté. « Je vous serez très reconnaissant si vous acceptiez de venir à nos côtés, d'être présente pour elle. Nous serons bientôt de la même famille et je sais l'affection que mon frère à pour vous. Puisse cet instant et cet enfant, être le signe d'un renouveau entre les deux futures dames de la maison Manning. » Sur ces mots, il s'inclina respectueusement et retourna auprès de son épouse.

Les choses semblaient durer des heures. La main de Jyana dans la sienne, ses cris, l'odeur acre du sang et les conseils du mestre se mêlaient en une cacophonie qui bourdonnait dans son esprit. Se relayant avec Lanna, puis Moyra et Wylla, il laissa sa place à quelques reprises le temps de boire un verre, d'aller chercher de l'eau pour se donner la sensation d'être utile, d'ordonner qu'on ramène Zhoe et Godric sur le champ. Et, alors qu'il continuait d'éponger le front de Jyana, il l'entendit. Le premier cri. La première inspiration. Alors seulement, il s'autorisa à détacher les yeux de la brune, observant les mains du mestre s'affairant entre les cuisses ensanglantées de son épouse. Une dernière poussée, un cri de la mère, écho de l'enfant, et on emmenait le bébé à quelques pas. Posant son front sur celui, trempé de Jyana, il murmura « Tu l'as fais, mon amour. Tu l'as fais. Et je suis si fier de toi. » Les choses n'étaient pas fini, mais aux yeux d'Arys, le plus dur était derrière eux. « Un fils, Ser, Dame. C'est un petit garçon.» annonça alors, le mestre de Noirport. Un fils. Il avait enfin, un héritier.


CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ZUZ' & SHAIRA'


jyarys (+) Love didn't just happen to us. We built it slowly, stone by stone, over the years with laugh and quarrel until we couldn't di without each other ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71w
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_msc8awvcU41r6stgeo6_250
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 1027
Date d'inscription : 15/01/2018

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyDim 15 Sep - 18:34


Entre deux orages


« Noirport | 302, lune 7, semaine 2 »

Melara voulait sortir de la chambre, quitter cette pièce en compagnie de sa mère et attendre que le calme ne revienne à Noirport. Toute cette situation la mettait extrêmement mal à l’aise. Sa relation avec Jyana ne pouvait être guère plus compliquée qu’à cette heure ci, avec son angoisse palpable et communicative, puis Lanna prise entre les deux. A quelques lunes de son propre mariage, elle n’avait nullement envie, ni besoin, d’assister à l’accouchement d’une femme en détresse, encore moins quand celle-ci se trouvait être sa plus grande déception amicale, celle qu’elle n’avait eu de cesse de jalouser ces dernières années. Elle ne put retenir un hoquet de soulagement lorsque Lanna s’écarta enfin de l’épouse Manning pour la prendre par la taille et sortir de la pièce. “Enfin…” échappa-t-elle à bout de souffle dans le couloir comme si elle venait tout juste de retrouver un peu d’oxygène. Malgré la fenêtre ouverte de la chambre, elle avait trouvé le lieu irrespirable. Cependant, elle nota que sa mère venait de s’arrêter et ne la suivait pas pour regagner leurs appartements. Melara se retourna, les sourcils froncés, tout son visage exprimant son incompréhension. “Quoi ?” Elle était tout aussi incapable de dissimuler sa surprise et son incompréhension. Il lui sembla entendre son coeur se briser dans sa poitrine. “Mais, mais… tu sais tout ce qu’elle m’a dit, tout ce qu’elle m’a fait…” reprit-elle d’une voix brisée, avant de précipitamment baisser son visage vers le sol, afin de dissimuler les larmes qui venaient de lui monter aux yeux. C’est toujours dans cette position de défaite qu’elle entendit sa mère lui demander de ne pas lui en vouloir. Elle était déçue, elle était inconsolable, elle se sentait abandonnée, inutile, incapable d’être aimée, mais elle ne pouvait pas en vouloir en Lanna, parce que comment pouvait-elle en vouloir à ce modèle de femme et de bonté ? Mais elle tenait Jyana responsable de ce nouveau fossé creusé autour d’elle. Elle finit par relever le visage alors que Lanna lui demandait de faire un effort et de choisir Jyana elle aussi. Sa bouche s’ouvrit face au choc d’une telle demande. Oh, qu’elle aurait aimé être capable de se montrer aussi digne, de pouvoir rendre sa mère fière d’elle en acceptant tout ce qu’elle lui demandait. Mais elle en était physiquement incapable. C’était tout juste si la Cole tenait encore debout, chaque parcelle de son corps tremblait d’émotions, même si elle l’avait voulu, elle n’aurait jamais rien pu faire pour aider Jyana, elle n’était pas en état. La bouche pincée, parcourut de tremblement pour éviter de fondre en larmes, elle était incapable de répondre. Alors elle regarda sa mère retourner dans la chambre sans rien dire.

Melara laissa une nouvelle fois son visage retomber vers le sol et quelques larmes couler silencieusement sur ses joues. Elle attendait de retrouver le contrôle de ses émotions avant de délaisser cette porte. Peut-être pouvait-elle une nouvelle fois se rendre utile différemment. Zhoe et Godric ne tarderaient pas à revenir. Il fallait les prévenir de la situation en cours à Noirport, puis une fois rentrés, il faudrait leur raconter ce qu’il se passait. Elle pourrait s’en charger. Et si Zhoe pourrait courir au chevet de sa belle-soeur, peut-être que Godric, lui, resterait à ses côtés, à attendre avec angoisse l’issue de l’accouchement prématuré. Elle allait enfin s’éloigner lorsqu’elle entendit son prénom. Elle releva le visage vers Ays. Le trouble vint à nouveau l’habiter alors que l’époux de Jyana se montrait étonnamment compréhensif envers elle. Melara était tentée d’expliquer au chevalier qu’elle avait tendu une perche par le passé à Jyana, si ce n’est plusieurs, et que cette dernière lui avait clairement fait savoir qu’elle n’était plus intéressée pour renouer avec elle. Mais comment le dire en quelques mots compréhensibles par Arys dans cette situation ? “Je ne sais sincèrement pas à quoi je pourrais servir dans cette pièce ser Arys.” finit-elle par avouer avec précipitation. Elle entendait les propos de sa mère, elle entendait ceux du Manning à présent. Mais tous deux appelaient à la raison et à la sagesse alors qu’elle était une jeune femme régit par son coeur et ses émotions. Elle voulait se montrer digne, faire les bons choix, mais cela lui semblait plus compliqué que jamais. Il lui semblait impossible de prendre le recul nécessaire. Mais comme l’héritier des lieux avait laissé la porte entrouverte, la Cole avait fini par se faufiler dans l’interstice, non sans avoir épongé les larmes de ses joues d’abord, profondément curieuse. Elle était restée en retrait dans le fond, à observer la scène silencieusement, mordillant nerveusement ses lèvres ou l’intérieur de ses joues. Elle avait rarement vu sa mère s’affairer autant et elle avait été plus impressionnée que jamais par sa force, ses connaissances et ses qualités. Progressivement, elle avait un peu plus bougé, un peu plus aidé. Elle avait échangé une serviette pour une nouvelle plus fraîche, ouvert la porte à une servante, rempli un verre d’eau pour le mestre ou sa mère, libéré des mains occupées, quelques autres bricoles silencieuses et en retrait. Et lorsque enfin le premier cri du nourrisson s’était fait entendre, elle n’avait pu s’empêcher de faire un pas vers lui, curieuse de rencontrer celui qui venait de causer tant de problèmes. Le nouveau-né était tout rouge et encore recouvert de différentes substances liées à l’accouchement, mais il laissa la Cole sans voix alors qu’elle prenait conscience de cette nouvelle vie. “Félicitations, il est très beau.” souffla-t-elle sincèrement à l’adresse du couple Manning. Après un regard pour sa mère elle ajouta. “Je vais aller prévenir Godric et Zhoe de la bonne nouvelle.” ajouta-t-elle doucement avant de se détourner, peu certaine de ce qu’il venait de se dérouler ces dernières heures et de ce que cela signifiait pour elle, ou elles plutôt.

(c) DΛNDELION



• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Lady of Essos
Lanna Cole
The Lady of Essos
Valar Dohaeris
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] C71Y
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Tumblr_nlubeumpEe1qjcp2eo5_r1_500
Ft : Saffron Burrows
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Ellaria Sand
Messages : 120
Date d'inscription : 26/05/2019

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] EmptyLun 7 Oct - 12:46

Entre deux oragesAvoir laissé sa fille aussi désemparée dans ce couloir lui avait noué la gorge et pincé le coeur. Lanna s’était trouvé face à un choix cruel ; rester auprès de sa fille, qui n’appréciait peut-être pas cette proximité entre sa mère et son ancienne amie à présent ennemie, ou honorer sa parole faite à cette dernière et rester à ses côtés durant le travail, au détriment des sentiments de détresse et d’incompréhension qu’elle avait pu lire sur le visage de Melara. Lanna avait hoché doucement la tête en l’entendant se justifier auprès d’elle, la convaincre une dernière fois de ne pas retourner auprès de la née-Selmy. Mais la décision de la Myrienne était prise et, aussi douloureux que cela soit de le dire à sa fille tant aimée et surtout, de voir ses réactions alarmées devant elle, elle devait honorer sa promesse faite à Jyana ainsi qu’à Arys Manning. Sa place était auprès du couple Manning. Après avoir murmuré un dernier « pardonnes-moi » à Melara, elle s’engouffra à nouveau dans la chambre et croisa de suite le regard, emplis de soulagement et de reconnaissance de Jyana. Lanna ne ferma pas la porte mais l’adossa à peine, alors qu’elle rejoignait la future mère :

Je ne vous laisse pas Lady Jyana ; je reste à vos côtés, dit-elle en lui prenant son autre main dans les siennes. Son regard plongé dans le sien, elle lui serra la main : Soyez forte, l’encouragea-t-elle, puis relevant la tête vers l’époux de Jyana, tous les deux.

Du courage et de la force, il leur en faudrait, à tous ici présent dans cette pièce mais surtout à la jeune femme qui souffrait le martyre, allongée sur son lit. Abandonnant la main de la jeune femme, Lanna s’en retourna vers le Mestre de la famille, son regard se tournant souvent vers la porte, attendant et espérant que Melara trouve la sagesse nécessaire pour les rejoindre. Le Mestre accueillit son aide avec modestie, un sourire de gratitude sur son visage que Lanna trouva bienveillant et humble. Il se pencha vers elle et lui parla à voix basse, de sorte qu’elle seule puisse l’entendre et ainsi, de ne pas affoler plus encore Jyana, ni son époux. Tous deux étaient suffisamment anxieux comme cela ; inutile de leur rajouter une dose d’angoisse supplémentaire. Lanna écouta attentivement ses directives et n’émit aucune objection, quand bien même la façon de procéder de ce « guérisseur de Westeros »était différente de celle qu’elle connaissant de ses terres d’Essos sur lesquelles elle était née, avant grandit et avait toujours vécu. Alors qu’elle se séchait les mains après les avoir plongées dans de l’eau chaude et qu’elle se retroussait les manches, elle vit Arys Manning se diriger vers la porte. Elle le suivit du regard et son coeur eut un élan d’espoir supplémentaire en le voyant, à son tour, essayer de convaincre Melara de les rejoindre. Elle n’entendit pas ce qu’il lui disait mais vit sur le visage de sa fille un mélange confus de sentiments contradictoire. La Myrienne soupira, prenant sur elle pour ne pas les rejoindre et encourager sa fille à mettre ses rancoeurs concernant Jyana de côté. Mais bien vite, la voix du Mestre, l’enjoignant de lui tendre tel ou tel instrument, de l’aider à telle ou telle besogne, de lui apporter une nouvelle serviette ou tout simplement, de retourner auprès de Jyana pour l’installer plus confortablement, lui éponger le visage, l’encourager et la rassurer, tout cela prit le dessus sur ses pensées envers Melara. Et lorsque finalement, tandis qu’elle était occupée à rafraîchir le front, les joues et le cou de Jyana à l’aide d’une serviette épongée d’eau fraîche, elle vit du coin de l’œil une silhouette se glisser dans l’interstice laissé par la porte entrouverte. Lanna sourit en voyant sa fille les rejoindre. Bien occupée de son côté, elle ne cessait d’envoyer des regards encourageants à Melara pour qu’elle trouve le courage de l’aider elle, le Mestre ou l’une ou l’autre servante, qui apportait du linge propre et de l’eau fraîche ou remportait linges et eaux souillés et tâchés de sang. Quel ne fut pas son bonheur en la voyant doucement mais sûrement prendre sur elle et les aider, à sa manière et à son niveau. Ce n’était pourtant pas grand-chose, mais toute aide, même la plus infime, était la bienvenue et surtout, Lanna était fière de la voir avoir pris ce qui était pour elle la meilleure décision qui soit.

Et soudain, après de longues heures de travail, Lanna qui était près du Mestre, assista à la naissance de l’enfant. Le Mestre le lui confia pour qu’elle aille le laver un peu avant de le présenter aux parents pendant qu’il finissait de s’occuper de la mère et de leur annoncer la bonne nouvelle. Lanna quant à elle, se répandait en sourires, tout son être n’étant en cet instant que joie et soulagement de voir l’enfant en bonne santé et la mère, quoique épuisée, bien vivante et sauve. Elle emmaillota le nouveau-né dans deux serviettes pour lui tenir chaud lorsqu’il fut propre, sentant le regard curieux de Melara par-dessus son épaule. Lanna se retourna vers elle pour le lui montrer mais elle ne voulut trop faire attendre le couple Manning de leur présenter leur fils et donc, c’est vers eux qu’elle se dirigea. Elle se rendit du côté de Ser Arys pour qu’il puisse lui aussi bien voir l’enfant puis elle se pencha vers Jyana et le déposa doucement tout contre elle après lui avoir embrassé le front :

Je ne sais pas quels Dieux vous remerciez en pareil moment mais permettez-moi de rendre grâce à celui que je prie pour ce don qu’est votre fils. Loué soit-Il ; loué soit le Maître de la Lumière. Toutes mes félicitations, je suis si heureuse pour vous deux, leur dit-elle en regardant tour-à-tour le père et la mère. Et puis elle recula, les laissant tout à leur bonheur. Son regard croisa celui de sa fille qui l’informa qu’elle allait se mettre en quête de Godric et de Zhoe Manning.

Melara attends, lui lança-t-elle en la rejoignant pour la serrer contre elle. Elle savait que cela avait été très difficile pour elle mais elle avait fait preuve de tant de choses ce soir aux yeux de sa mère…Du courage, de la force et une sagesse qu’à son âge, elle-même n’avait pas encore :

Tu as fait ce qu’il fallait ce soir ma chérie. Je suis très fière de toi, lui murmura-t-elle à l’oreille. Puis elle desserra son étreinte et la libéra pour qu’elle aille chercher le reste des Manning comme elle l’avait évoqué. Quant à elle, elle aida le Mestre à ranger ses affaires. L’homme la remercia encore pour son assistance avant de quitter la pièce. Puis, épuisée mais le coeur soulagé et heureux, elle alla s’asseoir au bout du lit de Jyana et contempla en silence, les yeux remplis de bonheur, le couple et leur fils et héritier.
:copyright:️ 2981 12289 0


The Lady of MyrThe Love of a Mother knows no distance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty
MessageSujet: Re: Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]   Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre deux orages [ft Melara, Lanna, Arys]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pique nique entre deux chemins...
» Causette entre deux pages du roman qu'est la vie [PV Hayley York]
» Entre deux contrats ~ Sujets d'un tueur à gage
» Entre deux Tzinpafs [PV]
» Haânkhès Rhadamante - En Orient, tout ne peut être que clair entre deux êtres [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de la Couronne :: Noirport-
Sauter vers: