RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de cette 23e MAJ sont à lire ici Raconte moi une histoire ! 3725701551
La Gazette pour les lunes 7 & 8 est disponible par ici Raconte moi une histoire ! 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Raconte moi une histoire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Raconte moi une histoire ! Tumblr_p5c4xwbH1w1vhtjdso1_500
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark/ Celesse Froideseaux
Messages : 922
Date d'inscription : 27/09/2017

Raconte moi une histoire ! Empty
MessageSujet: Raconte moi une histoire !   Raconte moi une histoire ! EmptyLun 3 Juin - 19:13

Raconte moi une histoire !Je n’étais clairement pas de bonne humeur. Non. J’avais mal au ventre, la rose qui fleurit tout ça… Dire que j’avais la « chance » de ne pas l’avoir à toutes les lunes… Je ne savais pas du tout pourquoi, mais visiblement ça arrivait aussi à d’autres filles. Enfin, ça c’était pas trop important. J’avais plus envie de rester roulée en boule au fond de mon lit qu’autre chose… Mais je ne voulais pas qu’on se doute de quoi que ce soit… Puis c’était pas comme-ci la douleur lancinante dans mon bas ventre allait m’empêcher de me battre… Nan ! Pas du tout ! Je devais juste la faire passer au second plan. Je me massais le ventre en espérant que cela diminue la douleur… Argh… J’aurais aimé aller me nicher contre Félicité pour qu’elle me papouille les cheveux et le crâne… Je soupirais en ramassant mes cheveux en queue de cheval classique. Allez, puisqu’il fallait y aller. Je m’arrêtais un instant en fixant mon reflet dans mon poignard. J’entendais encore les mots de Ser Kevan dans mes oreilles. Mon poing frappa dans le mur et je grognais de douleur en secouant la main. J’étais vraiment stupide.

Je secouais la main pour en chasser les fourmis. Bon, je n’avais pas tapé fort… Je rangeais ma dague à sa place avant de sortir à pas lents de ma chambre. D’abord le septuaire, ensuite le petit déjeuner puis les écuries et l’entraînement, avec de la chance je pourrais voir à nouveau Ser Garlan ! C’était un bon programme et rien que la mention de Ser Garlan fit naître un sourire sur mon visage. Je descendis rapidement et posais comme tous les matins et tous les soirs un genou à terre devant les hautes statues des dieux pour les prier avec ferveur. C’était rassurant de les savoirs près de nous. Je souris en regardant les hautes statues avant d’allumer des bougies devant chacun d’entre eux et de sortir avaler rapidement un déjeuner avant de remonter m’assurer que je n’avais rien oublié dans ma chambre pour les écuries, mais non… Allez.

Je redescendis à pas lents, qu’est-ce que ça faisait mal ce truc. Nan mais après on disait que les femmes supportaient pas la douleur… J’allais castrer ceux qui disaient ça… on verra si on supportait pas la douleur. Je passais vivement devant Nephelie en la saluant d’un mouvement de tête sans parler. Moins on se parlait, mieux ça allait pour tout le monde. À chaque fois ça finissait en engueulade, et j’avais pas la force de me disputer avec elle. Je voulais juste m’entraîner et peut-être voir Ser Garlan.
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
Néphelie Trant
Dame
Valar Dohaeris
Raconte moi une histoire ! 1406623369-anna-speckhart-1
Ft : Anna Speckhart
Messages : 49
Date d'inscription : 08/05/2019

Raconte moi une histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi une histoire !   Raconte moi une histoire ! EmptyMer 5 Juin - 10:34


Comme tous les matins, Néphelie est au pied de son lit aux aurores. A pas de loup, elle quitte le lit que Meliodas et elle partagent, sans réveiller le mercenaire. Ne pas le réveiller est le moyen le plus sûr d’éviter une dispute matinale. Après des ablutions sommaires dans la petite salle d’eau attenante à leur chambre, l’épouse Trant s’habille, se coiffe, se prépare… Le soleil montant graduellement, venant bientôt darder ses rayons dorés jusque dans la chambre du couple, comme cherchant à narguer Néphilie, en tirant son mari du sommeil plus tôt qu’il ne le devrait. N’importe, Meliodas commence à peine à émerger que la porte de leur chambre se referme sur sa femme.

Toutes les matinées de Néphelie, depuis qu’elle est à Castral Roc, se ressemblent. Au sortir de sa chambre, elle se rend directement jusqu’à la garde-robe de lady Cersei, où elle aide les suivantes et servantes à choisir la tenue du jour de la Dame du Roc. Les robes et bijoux semblent frivoles, mais ce sont les armures des femmes. Elles doivent être adaptées aux circonstances du jour, aux personnes rencontrées, et à la personnalité de la femme qui les portent, de ce qu’elle souhaite exprimer. Comme un paon fait la roue, les robes et les bijoux peuvent impressionner, affirment un statut, une puissance, et Néphelie fait de son mieux pour pallier aux humeurs et circonstances que traverse Cersei, chaque jour.

Parfois, la Dame habillée s’attend à ce qu’elle reste, et parfois non. Aujourd’hui, Lady Lannister l’a congédiée, lui donnant sans le lui dire vraiment la journée pour s’occuper à sa convenance. Comme elle le fait dès que l’occasion lui en est donnée, l’épouse Trant se rend jusqu’à la bibliothèque, et y prend un livre, presque au hasard. Presque, parce qu’elle vérifie juste qu’elle ne l’a pas déjà lu. Et aujourd’hui, ce sera… L’art de la guerre. Jamais lu. Elle soupire. Les livres de stratégie militaire, bien qu’instructifs pour qui sait les adapter dans le monde des femmes, ne font pas partie de ses favoris. Mais tant pis.

Sur le chemin de l’une des terrasses qui lui permettrait de profiter du soleil du Roc, le chemin de Néphelie croise par hasard celui de Sacha. Leur échange est bref, et froid. La jeune femme ne l’aime pas, et il serait mensonger de prétendre que cette inimitié est réciproque. Mal élevée, la bâtarde ne montre aucun respect des convenances, ce qui a le don de profondément l’agacer. Un peu par ennui, un peu par provocation, Néphelie finit par se retourner, avant que Sacha ne disparaisse au coin d’un couloir, et l’interpelle. « Sacha ! Bonjour ! » Elle minaude. Un peu. Sourit. Tout est dans l’apparence. « Je viens d’emprunter ceci à la bibliothèque, et je pense que son contenu pourrait t’intéresser. M’accompagneras-tu dans sa lecture ? » La question est rhétorique. La dame esquisse un sourire, qui se veut narquois. Sacha refusera sans doute. L’art de la guerre, la demoiselle le pratique, elle ne le lit pas. Mais, face à son refus, Néphelie pourra prétendre qu’elle tente ce qu’elle peut pour arrondir les angles avec Sacha, et que celle-ci ne fait aucun effort… Et ça l’amuse. Beaucoup.


Néphelie Trant
Indomptable

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Raconte moi une histoire ! Tumblr_p5c4xwbH1w1vhtjdso1_500
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark/ Celesse Froideseaux
Messages : 922
Date d'inscription : 27/09/2017

Raconte moi une histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi une histoire !   Raconte moi une histoire ! EmptyMer 5 Juin - 12:57

Raconte moi une histoire !Je n’avais pas envie de lui parler. Elle avait la sale manie de m'emmerder dés qu’on se voyait. Nan pas aujourd’hui, j’en avais pas la force. J’avais mal au ventre en plus, m’entraîner me ferait du bien. Sans aucun doute. Je préférais passer mon chemin pour aller m'entraîner. Sa voix me fit m’arrêter à l’angle du couloirs… Elle pouvait pas se la boucler ? Est-ce que je pouvais faire celle qui n’avait rien entendu ? A ce qu’il paraissait.. C’était pas poli. Et à ce qu’il paraissait… Je devais être plus polie maintenant. Je me tournais pour la regarder avec un air blasé sur le visage. J’allais lui mettre mon poing dans le nez pour lui enlever ce sourire de son visage. Bon, si je faisais ça… Meliodas pourrait m’en vouloir. Lire. J’avais une tête à lui lire des histoires ? j’adorais lire, mais dans mon coin et toute seule. Surtout pas avec elle. J’hésitais à l’inviter aller voir un bouc en rut si j’y étais. Mais… Je crois que.. C’était un peu mal polis. Et Elle allait encore tout rapport à Meliodas comme une horrible sale gosse. Je grondais un peu. Si je disais non, elle allait pleurnicher et tout allait me tomber dessus. Et devant témoins en plus puisqu’un serviteur passait. Je finis par m’approcher à pas lents la mine boudeuse.

« Lady Nephelie. Bonjour. Si vous le voulez. »

La fatigue était présente. J’avais vraiment pas envie de me battre aujourd’hui. J’avais mal au ventre et ça m’avait empêché de dormir une partie de la nuit. Faudrait peut-être que j’en touche un mot avec Lady Cersei… Quoi que… Elle s’en foutait peut-être ? Enfin.. Pour l’instant je devais la supporter. L’amusement n’allait pas être présent. Je me fichais complètement du bouquin que je ne touchais pas. j’allais lui faire la pire lecture de sa vie et elle allait arrêter de me casser les pieds

« Je vous suis. »

Aller, qu’on en finisse vite et que je retourne à mes occupations. Sinon j’allais mordre
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
Néphelie Trant
Dame
Valar Dohaeris
Raconte moi une histoire ! 1406623369-anna-speckhart-1
Ft : Anna Speckhart
Messages : 49
Date d'inscription : 08/05/2019

Raconte moi une histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi une histoire !   Raconte moi une histoire ! EmptyVen 5 Juil - 12:33


Elle est mauvaise, Sacha. Néphelie le voit bien, et, quelque part, elle est assez fière d’elle de lui casser les pieds. Cette petite enquiquineuse a la même à son service. Dès qu’elle peut l’humilier, la contrarier, particulièrement en public, elle ne se prive pas. Au final, la petite mesquinerie de Néphelie n’est pas si terrible. Surtout que l’orpheline aurait pu beaucoup plus mal tomber. Curieuse de tout, l’orageoise lit aussi bien des traités de philosophie que des histoires ou bien, comme ici, des livres de stratégie militaire. Quelque part, elle regretterait presque de ne pas avoir choisi aujourd’hui le plus assommant des traités sur la morale. Voilà, sans doute, qui aurait été très amusant, obliger un esprit aussi rebelle et tranché que celui de Sacha à remettre ses convictions en perspective, à, pour parler crument, de la masturbation intellectuelle. Cet exercice auquel Néphelie se prête volontiers aurait, probablement, été une véritable épreuve pour quelqu’un comme Sacha. Quelque part, c’est ça qui était beau, chez la jeune fille, cette certitude de tout, ses principes, son code de conduite… Elle ne se pose pas ou peu de questions parce que les réponses sont absolues. En un sens, mentalement parlant, Sacha est bien plus libre qu’elle-même ne le sera jamais. Sans doute est-ce d’ailleurs le cas sur tous les plans… Quoiqu’il en soit, suivie de Sacha, Néphelie finit par gagner la salle de lecture dont elle laisse la porte entrouverte, avant de s’asseoir, laissant son invitée forcée à en faire de même si elle le souhaite. Avant de commencer à le lire, la Trant feuillette rapidement les pages jaunies de l’ouvrage. « Il semble que ça serait une suite de treize articles. » Elle annonce, avant d’ouvrir le livre à sa première page. « Article 1. La guerre est d’une importance vitale pour l’Etat. C’est le domaine de la vie et de la mort : la conservation ou la perte de l’empire en dépendent ; il est impérieux de le bien régler. Ne pas faire de sérieuses réflexions sur ce qui le concerne, c’est faire preuve d’une coupable indifférence pour la conservation ou pour la perte de ce qu’on a de plus cher, et c’est ce qu’on ne doit pas trouver parmi nous. Cinq choses principales doivent faire l’objet de nos continuelles méditations et de tous nos soins, comme le font ces grands artistes qui, lorsqu’ils entreprennent quelque chef-d’œuvre, ont toujours présent à l’esprit le but qu’ils se proposent, mettent à profit tout ce qu’ils voient, tout ce qu’ils entendent, ne négligent rien pour acquérir de nouvelles connaissances et tous les secours qui peuvent les conduire heureusement à leur fin. » Elle s’arrête là dans un premier temps, marquant une pause, et lève les yeux vers Sacha, un petit sourire aux lèvres. « J’ai l’impression que ce livre a été écrit pour toi… N'es-tu pas une artiste, toi aussi, mettant à profit tout ce que tu vois, tout ce que tu entends, et avide de nouvelles connaissances en matière de passes d’armes ? »


Néphelie Trant
Indomptable

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roturière
Sacha
Roturière
Valar Dohaeris
Raconte moi une histoire ! Tumblr_p5c4xwbH1w1vhtjdso1_500
Ft : Marie Avgeropoulos
Multi-Compte : Boadicée Sand/ Edrick/ Arya Stark/ Celesse Froideseaux
Messages : 922
Date d'inscription : 27/09/2017

Raconte moi une histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi une histoire !   Raconte moi une histoire ! EmptyVen 5 Juil - 19:00

Raconte moi une histoire !Je suivis la casse-pieds en silence en l’insultant de tous les noms possibles et inimaginables. Les gamins des rues avaient une facilité d’insulte assez sympathique que j’avais conservé depuis longtemps. Ce moment étrange où le dos appuyé sur une terre humide qui rongeait doucement le confort et pourtant avoir une couverture d’étoiles et de murmures. Le bien et le mal… C’était moi qui m’étais imposé ce principe. Mais en vrai… Dans la rue… Il n’y avait pas de bien ou de mal. S’interdire de voler c’était mourir de faim ou sous les coups des autres. Prendre… Être fort pour faire le mal, mais pour rester en vie… Est-ce que c’était mal ? Perdre ses parents, mais trouver une fratrie aussi grande que le monde, en trouver qu’importe la ville, les codes étaient les mêmes qu’importe l’endroit. Les cicatrices devenant des marques de courages ou de force gravé à même le corps, des marques montrant le caractère. La Mort ou la Liberté. Et parfois une troisième vois comme la mienne.

Mon regard dessina la silhouette de Néphelie, la détaillant, ombre obscure sur un tableau qui en comptait trop. Une suite de treize articles ? Mon regard dévia vers la fenêtre, dehors quelques flocons tombaient harmonieusement du ciel. J’écoutais d’une oreille son traité sur la guerre et un sourire moqueur étira mes lèvres. Comme-ci la guerre s’apprenait entièrement dans les livres et par des traités. La guerre n’était pas un art, loin de là. La violence, voilà ce que c’était. Voyons si je pouvais la dégoûter et lui faire rentrer dans le crâne que sa guerre dans les romans c’était pas une vraie guerre. L’art de l’épée… La mort n’était pas un art, c’était juste… humain. Se tuer. Tuer ou être tué. Un livre écrit pour moi ? Non. S’il y avait un livre écrit pour moi, cela serait un livre pour savoir comment arrêter de se haïr. Je penchais la tête sur le côté.

« Éventrer, planter sa lame dans la chair de quelqu’un, la sentir se déchirer d’une torsion de poignet, avoir la chaleur du sang couler sur son visage ou le long de ses doigts. La rage au creux du ventre, sentir sa propre chair se fendre sous un coup de son adversaire et son propre sang couler et imbiber ses vêtements, voir ses compagnons hurler de douleurs. L’art de l’Épée et l’Art de la Guerre. De biens étranges mots pour désigner l’Art de donner la Mort non ? Je ne suis pas plus avide que n’importe quel chevalier. Tuer. C’est l’une des rares choses que je fais bien, à défaut d’être jolie ou intelligente. Qu’on arrête d’imposer des règles aux combats et aux guerres et qu’on arrête de les romancer. La guerre et la mort ? Ce sont des synonymes. Viols, tueries, massacres gratuits. La guerre est la haine. D’un être à un seul autre. Ou un peuple entier contre un autre. Mais Guerre et Haine sont synonymes. Donc, treize articles pour bien mener sa haine ? Quel étrange choix de votre part. »

Sifflais-je en soutenant son regard, sans sourire, mortellement, sans mauvais jeux de mots, sérieuse. L’Homme n’est pas capable d’apprendre. L’Histoire se répète… Guerre, violence, Haine… Même en temps de paix la Haine grandit d’une manière ou d’une autre. J'étais entrain de mordre
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Raconte moi une histoire ! Empty
MessageSujet: Re: Raconte moi une histoire !   Raconte moi une histoire ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Raconte moi une histoire !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre ami, le Capitaine Jack Sparrow
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: