RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dame
Wayra Wyl
Dame
Valar Dohaeris
Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand R92h
Ft : Saadet Aksoy
Multi-Compte : Lyra Mormont
Messages : 130
Date d'inscription : 05/03/2019

Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand Empty
MessageSujet: Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand   Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand EmptyDim 2 Juin - 22:54

Heureux les simples d'esprit

Lancehélion, an 299, lune 5, semaine 3



Ellaria Sand & Wayra Wyl

Je me souviens du mariage du Prince Rhaegar et de la Princesse Elia. Je n’y étais pas, mais je m’en rappelle un peu. Surtout des caravanes dorniennes qui sont passées par l’intérieur des terres et donc par Wyl, plutôt que de prendre la mer. Les toiles chamarrées, les cadeaux, les marchands… Ils circulaient tous comme un énorme mille pattes, à serpenter dans les chemins caillouteux avec précaution. Ceux de bonne humeur chantait, quelques fois, et leur voix rebondissait sur le flanc des montagnes jusqu’à Wyl. Ceux qui n’étaient pas prudents, eux, tombaient dans les crevasses.



***



D’un oeil désabusé, Wayra observait le mariage. Ou plutôt, les mariés. L’épouse, avec sa belle peau olivâtre, ses boucles brunes voluptueuses et son corps charnu, caché par le simple voile blanc de sa robe cousue pour l’occasion. Le mari, noueux et pâle arborant les cheveux tantôt blancs, tantôt blonds, dévoilant son identité avant même que l’on sache son nom. Il avait pourtant pris garde à ce qu’on l’identifie bien. Le dragon Targaryen était brodé de fils sanguinolents sur sa poitrine. La Wyl n’avait aucun sens de l’esthétique, mais le froncement de nez peu appréciateur de son frère Wasen lui apprit que l’accoutrement était vulgaire.

Rarement avait été vu un couple si mal assorti. Pourtant, voilà qu’ils assistaient à une union entre Martell et Targaryen. Encore. Et comme toutes les autres, elle finirait mal. Wayra n’avait aucun doute à ce sujet.

Arianne semblait jubiler. Rayonnante, elle papillonnait de conversation à conversation, traînant le Prince Viserys dans son sillage comme une enfant narguerait les autres avec sa nouvelle poupée. Enfin, elle était mariée. La Princesse de Dorne était un être superficiel et égocentrique. Du moins, c’était ce que Wayra avait entendu. Peut-être était-elle aimée du peuple, la Wyl n’aurait su le dire. Comprenait-elle au moins les raisons de son union ? Savait-elle pourquoi un Targaryen avait été choisi ? La brune l’ignorait, elle. Comme toujours, les jeux de politique la dépassaient aussi, elle n’avait pas saisi pourquoi Doran Martell s’était-il penché sur un dragon. Rhaegar Targaryen n’avait-il pas humilié sa soeur ? Pour l’esprit simple de la vipère, le calcul était simple et un tel acte aurait récolté vengeance et non pas alliance.

Agacée, elle fit mine de se diriger vers sa cousine Whissan, avant de se décourager. Elle n’avait pas envie de parler et Lancehélion la mettait de mauvaise humeur. Les grandes villes n’étaient pas faites pour elle. Et les gens qu’elles renfermaient étaient pires.
Tous les gens de sa famille, aussi décriée était-elle, étaient parvenus à tenir la face, badinait à qui mieux-mieux, certains avec plus d’aisance que d’autres. Leur mère arrivait en première position avec sa verve et sa capacité à déblatérer sur tout et n’importe quoi. Elle était suivie de Wasen qui, bien que peu à son aise au milieu des foules, donnait tout ce qu’il avait pour tisser des liens amicaux, multipliant les tentatives désespérantes. Quant aux jumeaux, ils avaient choisi la facilité à s’accrochant à leur cousin Gerold.
Warden, qu’elle avait perdu durant un moment, fut retrouvé au buffet, attablé, une dizaine de personnes à ses côtés, mangeant, parlant et buvant, étincelant de son charisme bonhomme l’assemblée.

Finalement, peut-être finirait-elle par rejoindre lady Wyl, qui avait visiblement du mal à se dépatouiller avec ses interlocuteurs.

Mais pas tout de suite.

« Prends ça, » soupira Wasen qui c’était détaché de son groupe. « Tu fais peine à voir. »

Son cadet lui tendit une coupe de vin à la robe vermeil. Elle ne fit pas mine de l’observer pour s’assurer de sa qualité et l’avala d’une traite. Il était bon. Le blond roula des yeux.

« Tu ne pourrais pas essayer de sourire ? D’avoir l’air un peu heureuse ? C’est une fête… »


Ce fut au tour de son aînée de rouler des yeux.

« J’essaie vraiment dur. Tu ne remarques pas ? »

Il haussa les sourcils avant de tourner les talons, sans un mot de plus. Wayra, elle, se resservit en vin.
 

DRACARYS


the snake bitch
Blessed are those who hunger and thirst for righteousness for they shall be filled

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bâtarde
Ellaria Sand
Bâtarde
Valar Dohaeris
Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand C2yq
Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand Tumblr_pnb45uKsCE1tsti4ko7_r1_250
Ft : Indira Varma
Multi-Compte : Rhaegar Targaryen // Liane Vance // Tyrion Lannister // Lanna Cole
Messages : 329
Date d'inscription : 13/08/2018

Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand Empty
MessageSujet: Re: Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand   Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand EmptyMer 12 Juin - 13:05

Ellaria Sand ∞ Wayra Wyl
Heureux les simples d'esprit
Les festivités données en l’honneur des jeunes mariés venaient tout juste de commencer. Ellaria, au bras d’Oberyn, ses deux plus jeunes filles les accompagnant, attendait son tour pour féliciter comme il se le devait le couple uni devant ces Sept qu’elle-même ne priait pas. Ils passèrent dans les premiers grâce au statut d’oncle qu’était Oberyn pour la mariée. Ellaria félicita chaleureusement son père Doran, qui visiblement souffrait pour l’instant un peu moins que les autres jours. Puis elle se décala pour prendre Arianne dans ses bras et lui souffler quelques derniers conseils de sa connaissance pour sa lune de miel, ce qui fit pouffer l’héritière de Dorne dans la noire chevelure de l’amante de coeur de la Vipère Rouge. Elle se détacha des bras d’Arianne, non sans lui avoir encore envoyé un petit clin d’œil complice puis se tourna vers le frère du Roi. Ellaria peinait à le regarder dans les yeux. Etait-ce en raison de ses iris si peu courantes ? Ou de la lueur étrange qui brillait tout au fond de ses yeux ? La bâtarde de Lord Harmen Uller se contenta d’imiter Oberyn dans ses félicitations à son égard ; simples, courtes et formelles. Puis ils cédèrent la place au reste des invités et se dirigèrent vers le buffet.

Rejoints par le reste des Aspics des Sables, ils se prirent de quoi se restaurer, accompagnant leur repas d’une coupe d’un excellent vin épicé de Dorne puis allèrent s’asseoir à la grande et longue table d’honneur. En n’importe quel autre endroit que Dorne et Lancehélion, cela aurait fait jaser, qu’un homme du rang d’Oberyn s’affiche publiquement avec sa compagne née bâtarde et ses enfants portant le patronyme des bâtards de Dorne. Mais ici, personne si ce n’étaient les étrangers de la Principauté, ne s’en offusqua, considérant Ellaria presque comme la véritable épouse du frère de leur dirigeant, et les Aspics comme de vraies Martell.

Tous discutaient gaiement, riant et saluant de grands gestes mêlés d’éclats de voix, de rires et de sourires, ceux de leur connaissance. A travers tout ce monde, Ellaria retrouvait avec grand bonheur beaucoup de ses amis de Dorne, comme sa meilleure amie Whissan Wyl, venue avec ses cousins et cousines, son père et son demi-frère, Harmen et Ulwyck Uller mais aussi son amie Ynys Ferboys, depuis devenue Allyrion en épousant Lord Ryon de la Grâcedieu. Mais à force de papoter, elle se rendit compte qu’elle avait la gorge sèche et que sa coupe était vide. Elle se leva mais Oberyn la retint par la main, lui demandant où elle allait :

J’ai soif et ma coupe est vide. Veux-tu que je te ramène quelque chose ?

Il acquiesça à sa proposition, lui tendant son assiette vide et Ellaria demanda à sa première fille qu’elle eut d’Oberyn, Elia, de l’accompagner au buffet. Mère et fille s’y rendirent donc en même temps qu’un homme aux cheveux blonds qui leur faisaient dos, tourna les talons pour s’en retourner vers ses amis ou sa famille. Ellaria n’entendit pas sa voix mais plutôt celle d’une femme qui lui répondait. Lorsqu’il partit, la dornienne vit qui lui avait répondu et ne put retenir un petit sourire amusé en voyant son visage qui ne reflétait rien d’autre qu’un ennui vraiment flagrant.

Dîtes-moi si je me trompe Lady Wayra, lança-t-elle en la reconnaissant pour être la cousine de sa meilleure amie Whissan, mais j’ai l’impression qu’en ce moment, vous souhaiteriez être n’importe où sauf ici !

Elle tendit sa coupe vide à un serviteur qui se chargea de la remplir tandis qu’Elia observait sa mère parler avec la Wyl par-dessus son épaule, en attendant que l’assiette de son père soit prête.

Ne vous inquiétez pas, reprit Ellaria, tout sourire, je ne me sentirais pas blessée si j’ai raison.

code by Silver Lungs


The Sand Princess
I ask again, where does it end ? by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame
Wayra Wyl
Dame
Valar Dohaeris
Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand R92h
Ft : Saadet Aksoy
Multi-Compte : Lyra Mormont
Messages : 130
Date d'inscription : 05/03/2019

Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand Empty
MessageSujet: Re: Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand   Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand EmptyMer 19 Juin - 17:32

Heureux les simples d'esprit

Lancehélion, an 299, lune 5, semaine 3



Ellaria Sand & Wayra Wyl

Lancehélion m’a toujours répugnée. Avec ses rues trop grandes et trop étroites, trop propres et trop sales. Avec ses habitants trop bruyants et trop discrets, trop sournois et trop naïfs. Je ne m’y sens pas bien et même le soleil d’ici est plus vicieux que celui des Montagnes Rouges. Je ne suis jamais plus heureuse que retranchée dans les Montagnes Rouges, à observer le crépuscule bleu baigner de teintes étranges les crêtes sanguinolentes. Le silence y est naturel, percé simplement par le murmure d’une rivière lointaine ou le cri d’un animal sauvage. Il y est réconfortant.
Ici, le moindre son est une menace. Et le silence laisse présager bien pire.
Me demande pourquoi des gens y vivent encore. Mais je pense que ce sont ces gens le cœur des villes. Suis bien contente qu’ils y soient, finalement.



*


Lancehélion brillait furieusement, bien que Wayra ne puisse pas réellement discerner d’où provenait exactement cet étincellement flamboyant. Il était simplement suspendu suspicieusement là, à la lisière de sa vision, ne servant qu’à étourdir, à déstabiliser et à remplir d’un mauvais pressentiment mesquin. Elle n’avait rien à faire dans ce palais dégoulinant de rêves étranges. Cet empressement indistinct lui donnait la chair de poule. Son malaise pouvait s’expliquer par des dizaines de raisons. Certaines qu’elle pouvait nommer. D’autres, non. De toutes les personnes qui s’étalaient devant elle, comme une multitude de papillons chamarrés, elle ne faisait confiance à personne.

Eloignée sous une tonnelle ombragée, la brune se tenait bien droite, ses pieds plantés dans le marbre blanc dur. Une odeur diffuse de narghilé lui caressait les narines et ce parfum réconfortant le détendit un peu. Le brouhaha de la fête lui parvenait de façon lointaine, comme si un mur invisible la séparait des autres invités. Sans le vouloir, ses oreilles percevaient de-ci, de-là, quelques bribes de conversations futiles et sans aucun sens. Non loin d’elle, d’autres invités timides, agacés ou simplement en retrait jugeaient les autres, abrités par l’ombre des palmiers et des voilages transparents. Le soleil découpait des tâches lumineuses sur leurs visages bruns, éclairant parfois leurs yeux d’un éclat hypocrite. Tous semblaient être des gens affreux, mais aucun n’était aussi terrible que la Wyl.

Son frère ayant disparu dans la foule comme un mauvais souvenir, son regard se posa instinctivement sur le profil découpé de son géniteur, toujours attablé. Comme d’habitude, son charisme mystérieux avait attiré autour de lui une floppée d’inconnus qui l’écoutait deviser sur la philosophie, l’économie et le vin. Chacun de ses mots était accompagné d’un grand geste, d’un éclat de voix, d’un ton chaleureux. En face de lui, cependant, un autre homme se disputait l’attention. Essos, pensa-t-elle. Il n’était pas dornien. Et entre les deux personnalités, un sentiment diffus de discorde baignait. De loin, elle entendait l’étranger se vanter des esclaves qu’il possédait et elle savait que cela ne ferait que profondément agacer son père. Elle pouvait la voir, la colère, ronger sournoisement Warden de l’intérieur, le poussant jusqu’à ses friables limites. Sa fille le connaissait depuis toujours et elle pouvait l’observer dans ses yeux, la sévérité de sa fureur voilée, mais tranchante comme une dague. C’était un éblouissement sinistre, très profond, mais existant bel et bien.

Il ne tarderait pas à tailler en morceau l’essosi. Restait à savoir si cela se ferait littéralement ou figurativement. L’attention toujours tournée vers son père, ses yeux violets se fixèrent sur le flegme amusé d’Ellaria Sand. La meilleure amie de sa cousine Whissan et l’amante du Prince Oberyn. Les deux jeunes femmes ne s’étaient croisées qu’à de rares occasions et les paroles qu’elles s’étaient échangées étaient plus rares encore. Trop fourbe, trop intelligente pour elle, Wayra se sentait empotée à ses côtés et ne pouvait s’empêcher de se cacher derrière un masque de défiance brutale et rustre.

« Vous ne vous trompez jamais, lady Ellaria, » répondit-elle après avoir avalé sa deuxième coupe de vin. « Et c’est bien ce qui me fait peur. Ou qui me rassure. Je ne suis pas encore décidée sur le sujet. »

Derrière la Sand, une de ses filles l’épiait. Elle était encore jeune et elle ressemblait à un adolescent. Si elle devait avoir à peu près l’âge de Wynn, elle ne lui ressemblait en rien.

« Je sais que vous ne vous vexerez pas. Après tout, vous êtes amie avec Whissan. Ça en dit beaucoup sur vous. »

Lady Wyl pouvait se révéler être une créature bien maladroite, tant dans ses gestes qu’en ses paroles. D’abord amusés par cette grande femme naïve, ses interlocuteurs se trouvaient bien souvent froissés ou offensés par un malheureux mot déplacé. Mais Wayra n’était pas celle pour juger. Après tout, elle n’était pas bien meilleure à ce jeu-là. Elle était même pire puisqu’elle ne tenterait jamais de se rattraper.  

« Qu’est-ce que vous en pensez, vous, de tout ça, hein ? » demanda-t-elle en mordillant le rebord de sa coupe.

Du regard, elle engloba toute la foire devant elles.

 

DRACARYS


the snake bitch
Blessed are those who hunger and thirst for righteousness for they shall be filled

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand Empty
MessageSujet: Re: Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand   Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Heureux les simples d'esprit | ft. Ellaria Sand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Wouyyyyyyy Le premier ministre Bellerive ''heureux'' de l'issue des élections
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» Esprit Servant de l'anneau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Dorne :: Lancehélion-
Sauter vers: