RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! D'une rose à l'autre [Garlan] 3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici D'une rose à l'autre [Garlan] 3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 D'une rose à l'autre [Garlan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
D'une rose à l'autre [Garlan] C2yF
D'une rose à l'autre [Garlan] Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 806
Date d'inscription : 19/09/2017

D'une rose à l'autre [Garlan] Empty
MessageSujet: D'une rose à l'autre [Garlan]   D'une rose à l'autre [Garlan] EmptyDim 2 Juin - 20:21

D'une rose à l'autre

A Lestival, an 302, lune 5 semaine 2,
à destination de Ser @Garlan Tyrell,
Chevalier de Hautjardin.


Mon très cher frère,

Voilà bien longtemps que nous n'avons pu échanger comme nous le faisions enfant et je regrette que les lettres soient le seul moyen que je trouve aujourd'hui pour t'adresser ces mots. Si tu savais dans quelle solitude je me trouve ici, prisonnière de Lestival, alors que la vie semble être ailleurs, vers Corneilla, Port-Réal ou Hautjardin. Nos promenades me manquent, de même que ta présence auprès de moi. Tant de choses ont été précipitées depuis la mort de Père, tant de choses qui se sont si vite bousculées que je peine à croire que quelques années nous sépare de cette vie que nous avions auprès de Bonne-Maman et de Père.

Je n'ai osé envoyé de lettre après Lestival, j'imagine que, comme Willos, tu ne dois pas comprendre ce qui est arrivé. Pour être honnête, la décision d'Aegon m'est longtemps restée incompréhensible et même à présent que j'en connais les tenants et les aboutissants, je demeure encore interrogative. Cependant, je te jure sur les Sept, Aegon n'a en rien perdu l'esprit et j'espère pouvoir te conter prochainement de quoi il en retourne.
Je n'ai rien perdu de ce que Grand-Mère nous a apprit et j'ai déjà laissé plusieurs portes ouvertes à mon retour dans le monde. Aegon a peut être renoncé à son trône mais je n'en demeure pas moins une Tyrell dans le sang, une princesse du Bief et je ne compte pas me laisser oublier dans un palais d'été. Mais, ainsi seule à Lestival, j'ai l'impression de me perdre. Bien sur, la présence de tante Jana est agréable et la présence de nos cousines m'aide à me souvenir qui je suis et ce que l'on attend de moi. Loras me manque tant. Il m'avait promis de ne jamais me laisser et le voilà parti là où je ne peux le suivre. Willos avait l'air si distant lorsque je l'ai vu la dernière fois et s'il n'y avait eu Daena j'ignore si j'aurais supporté pareille froideur de sa part.

Ainsi tu restes mon seul et unique soutien, Garlan. Le dernier de mes frères à qui je peux confier mes craintes et mes doutes. Si je ne perds rien des ambitions qui ont animé la jeune jouvencelle que tu as connus, sache que nous ne nous sommes jamais retrouvé dans une position aussi périlleuse que celle ci. Aegon et moi, sommes dépourvus de toute influence pour l'heure et la demeure a été confié aux bons soins de la famille Cole. Lord Tylan et sa famille semblent être des personnes tout à fait charmante mais, à notre image, ils doivent se faire une place dans ce monde et je ne peux compter sur ce seul nom pour nous faire sortir de ce mauvais pas. Pire que tout, je redoute ce qui pourrais arriver à mon enfant. J'ai promis à mon époux un fils, et tante Jana est persuadé que je mettrais au monde un garçon, mais avec la présence du petit Aerion, je redoute que l'on cherche à s'en prendre à mon bébé. Deux branches Targaryenne n'ont jamais fait bon ménage, surtout lorsque l'une d'elle pouvait avoir des prétentions sur le trône. Aegon a peut être renoncé, bon nombre de nobles savent que je ne l'ai pas fait. Qu'arriverait-il alors ? L'hiver peut faire faire de terrible choses aux êtres les plus fort ... Que dire des esprits faibles et des êtres fragiles.

A mesure que les semaines avancent, mes craintes s'en voient grandies. Et si mon bébé connaissait le même funeste sort que son frère avant lui ? Et s'il ne voyait pas la fin de cet hiver ? Des doutes qu'Aegon tente d'apaiser mais qui se voient renforcées alors même qu'une lettre de Hautjardin m'annonce la venue prochaine de Mère et de Grand-Mère. Leur présence me serait plus agréable si mon destin ne semblait pas si énigmatique.

Plus que jamais j'ai besoin de toi.
Je sais que ta route te mène bien loin de Lestival mais je t'en prie, dis moi que toi, tu n'as point oublier ta petite soeur.

Tu me manques,
Ta soeur aimante
Margaery
(c) AMIANTE



margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Garlan Tyrell
Chevalier
Valar Dohaeris
D'une rose à l'autre [Garlan] 1559856172-garl
Ft : Peter Mooney
Messages : 165
Date d'inscription : 25/05/2019

D'une rose à l'autre [Garlan] Empty
MessageSujet: Re: D'une rose à l'autre [Garlan]   D'une rose à l'autre [Garlan] EmptyDim 2 Juin - 23:21

D'une rose à l'autre

A Castral Roc an 302, lune 6 semaine 1,
à destination de la Princesse @Margaery Targaryen,
Princesse des Sept Couronnes


Ma bien chère sœur,

Je m’excuse de t’avoir fait attendre pour cette lettre, j’arrive seulement de Corneilla à Castral Roc où ton mot m’attendait.  Je dois t’avouer également qu’il s’agit de la seconde que j’écris. J’ai craint que la première ne rajoute à tes inquiétudes en les évoquant en détail et je me refuse à ajouter à tes troubles.

J’espère que ta solitude s’est trouvée brisée par l’arrivée de notre mère et de Grand-Mère, puissent-elles t’apporter une compagnie et une sérénité retrouvée que tu mérites.  
Ces années que tu mentionnes sont celles qui me portent dès que je sens la mélancolie m’atteindre, ce qui arrivait plus souvent que je ne souhaite l’avouer quand je me trouvais à Vieilles-Pierres. Le souvenir des jardins, l’odeur de l’herbe mêlée à celles des fleurs, cette innocence qui motivait jeux et rires. N’avons-nous pas eu la plus heureuse des enfances ? Et je n’ai de cesse de me réjouir que les rires d’enfants n’aient jamais quitté les pelouses de Hautjardin. Le sang qui te porte est né de ces terres. Il est notre héritage et nous feront tout pour que ce dernier également soit heureux.

N’excuse-pas ton silence après Lestival, cette période était compliquée pour tout le monde, et malgré le choc de l’annonce de ton époux, je n’avais besoin que de te savoir en bonne santé, les explications pouvaient attendre, et elles le peuvent encore. Tes propos me rassurent et attisent ma curiosité toutefois, j’attendrai cependant avec patience qu’ils se dévoilent à moi.
L’absence de Loras m’est toujours étrange, c’est comme si je me réveillais chaque matin pour m’en souvenir. Alors je n’ose imaginer ce qu’il en est pour toi. Je ne pense pas que Willos avait l’intention de te blesser, mais je ne saurais expliquer son comportement envers toi. J’en parlerais avec lui à la première occasion si tu le désire.

Quant à ta situation, je te promets que quoiqu’il arrive, tu auras mon épée pour te défendre, peu importe qui sont tes adversaires ou leur nombre. Les Tyrell ne se laisseront pas balayer par les intrigues des Dragons ; nos racines sont profondes et nos épines tranchantes. Cependant, s’il y a une Rose capable de fleurir à travers le feu même, il s’agit bien de toi, bien chère sœur. J’espère que l’arrivée de Grand-Mère aidera à calmer les inquiétudes à ce propos. La connaissant, il doit s’agir d’un des premiers sujets qu’elle a abordés avec toi, une fois éloignée d’oreilles curieuses. Je me demande même s’il ne s’agit pas là d’une des raisons principales de sa venue.

Je ne doute pas des prévisions de notre tante Jana, elles se sont toutes trouvées véridiques jusqu’à présent ; chaque ventre Tyrell s’étant retrouvé sous son regard n’a pas échappé à l’exactitude de qui elle voyait y croitre. Je ne sais comment elle s’y prend, mais il semblerait que ce domaine ne soit pas le mien ; je me souviens encore de la manière dont j’ai été mis à la porte de la chambre de Leonette le jour de la venue au monde de Mina.
En parlant d’elle, je n’aurais jamais cru qu’autant d’énergie puisse se trouver dans un si petit corps. D’autant plus après un si long trajet. Nos neveux se portent bien également, Loren était ravi de revoir mère et frères. Des nouvelles d’Hautjardin concernant mon fils ainsi que le reste de notre famille y résidant me sont également arrivés, il semble que tout le monde se porte au mieux.

Ne te trouble pas pour la naissance de ton fils, il s’agit là du seul conseil que je peux te donner. Remémore-toi les jardins et l’odeur des fleurs quand l’ombre te prend. Une si belle et forte rose ne peut se laisser faner par l’inquiétude. Le destin des reines se pave souvent de surprises et c’est leur capacité à les dépasser qui font d’elles qui elles sont.

Je ne t’oublie pas ma sœur, comment le pourrais-je ? De même, je ne peux supporter de te savoir ainsi perdue, désires-tu que je m’en vienne à Lestival ? Cela prendra du temps et ne sera guère immédiat, mais je ne désire me résigner à te laisser si triste.

Je t’embrasse tendrement et serai toujours là pour toi,

Ton frère,
Garlan.


(c) AMIANTE




(Most have been forgotten. Most deserve to be forgotten. The heroes will always be remembered. The best. The best and the worst. And a few who were a bit of both. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
D'une rose à l'autre [Garlan] C2yF
D'une rose à l'autre [Garlan] Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 806
Date d'inscription : 19/09/2017

D'une rose à l'autre [Garlan] Empty
MessageSujet: Re: D'une rose à l'autre [Garlan]   D'une rose à l'autre [Garlan] EmptyLun 3 Juin - 19:31

D'une rose à l'autre

A Lestival, an 302, lune 6 semaine 2,
à destination de Ser @Garlan Tyrell,
Chevalier de Hautjardin.


Mon très cher Garlan,

J'ai crains que le corbeau envoyé par le mestre ne se soit égaré mais je suis heureuse de voir qu'il n'en ai rien. Je ne puis t'exprimer le bonheur qui fut le mien en reconnaissant ton écriture. Cela me ramène à mon premier séjour loin de Hautjardin, quand Grand-Mère et moi étions allées à Port-Réal pour que je sois officiellement introduite dans le monde. A l'époque, il me semblait passer des heures à écrire à tout un chacun. Mais mes plus précieux instants étaient ceux passés à te conter ce qu'il se passait ici, à la capitale. Désormais mes occupations sont bien autres et je dois, parfois, m'appuyer sur Alla pour quelques missives d'importance, visant à restaurer ce qui peut l'être.

Dans cet apparent malheur, je suis loin d'être à plaindre. Toi seul, dans notre famille, peut comprendre la joie que représente le fait d'être marié à une personne que l'on chéri de tout notre coeur. J'ai aimé Aegon au premier regard et, même si aujourd'hui, ce mariage qui devait me voir devenir reine un jour va à l'encontre des désirs que nous avions tous pour mon avenir, mes sentiments pour le Prince n'ont guère changé. Quoi que peut être sont-ils moins ceux d'une Jouvencelle que ceux d'une Femme désormais... A mesure que j'écris ces mots, je mesure l'ampleur du malheur qui s'est abattu sur notre famille depuis ces quelques années. La mort de Père, de Loras, n'en sont que de brefs aperçus. Cependant, j'aime à croire que les dieux nous ont envoyés de grandes joies: nous avons tous deux la chance d'avoir rencontré et épousé nos âmes soeurs et, prochainement, j'espère offrir à Aegon le même bonheur que celui que ton épouse t'as apporté en mettant Mina au monde. Contrairement à la dernière fois, ma grossesse me fatigue énormément. J'ai l'impression de ressembler à une ogresse ou à l'un de ses éléphants que l'on dit vivre sur Essos. Te souviens-tu des récits à leur sujets ? Des créatures énormes ... Mon ventre est tellement gros que je ne vois plus mes pieds depuis bientôt deux lunes et je me trouve aujourd'hui même dans l'impossibilité de me coucher seule. A tout instant j'ai l'impression que je vais finir par rouler comme l'une de ces balles avec lesquelles jouent les enfants. Le mestre assure que tout est normal, que l'enfant se porte bien et que mon épuisement est du à l'hiver et manque de repos. Je pense qu'il ne saisit pas que rester alitée, alors qu'il me reste encore une lune à porter cet enfant, m'est impensable.
Aegon rit beaucoup de me voir ainsi pester dans l'intimité de notre chambre. Il s'adresse souvent au bébé quand il me croit endormie et j'admets y trouver un réconfort certain malgré l'isolement qui est le notre.

Tes mots m'ont offert un repos de l'esprit que je n'avais plus depuis que j'ai quitté Hautjardin l'an dernier. Te savoir encore prêt à défendre mon honneur est une source de soulagement alors même que mes partisans semblent avoir oublié mon existence depuis que la cour à quitter Lestival. Mère et Grand-Mère arriveront sous peu et je crois qu'une réunion de famille s'imposera alors. Tu n'es pas sans savoir que depuis la peste rouge, mon époux ne s'est guère rendu dans un septuaire: si ma foi me berce toujours dans la lumière des Sept, il préfère consacrer ses croyances à un dieu de la lumière qui a chaque jour plus d'adepte. On dit qu'une partie des terres de l'Orage croit déjà en ce R'Hllor et j'ignore encore ce que cela va impliquer dans les lunes à venir. S'il se montre encore très subtil sur la chose, je sais qu'Aegon aimerait que je m'intéresse à ce monothéisme hérétique qui renie tout ce que Père et Mère nous ont enseigné jusque là. Pour l'heure, nous acceptons chacun cette différence essentielles: car nous avons été mariés dans la lumière des Sept, bénis dans un septuaire devant les dieux et les mortels. J'ignore ce qu'il adviendra une fois l'enfant né: faudra-t-il célébrer à nouveau notre mariage dans sa nouvelle religion ? Refusera-t-il que notre bébé reçoive la bénédiction de la Mère d'en Haut ? A cela, je ne sais que dire ... Tu ne m'avais point averti qu'avoir un enfant était une telle source d'inquiétude et d'interrogations !

Je suis cependant ravie d'entendre des nouvelles de mes neveux et nièces. Comme j'aimerai pouvoir les câliner, même si je ne suis pas sure que ma présence à Castral Roc enchanterait notre charmante soeur Lannister. Je crains que trop d'années ne me séparent de Cersei pour qu'un jour, nous puissions parler comme de vieilles amies. Néanmoins, je dois admettre que j'ai été plus que surprise d'apprendre qu'elle avait confié l'éducation de Loren à Hautjardin et je ne doute pas que notre neveu devienne un chevalier aussi émérite que pouvait l'être son père. Pour sur, tu lui apprendras certainement davantage comment se comporter en chevalier au sein de la société, Loras était si ... Nous étions tous si jeunes ... Comment se porte les jumeaux ? Comment ils doivent avoir grandis ! J'imagine que Mina doit être ravie de pouvoir découvrir d'autre château que celui de notre famille. Castral Roc est une superbe demeure, il faut l'admettre. Il me tarde de pouvoir présenter à tous ce petit monde, mon futur bébé, mon futur prince ou ma future princesse. Il me plairait tant que, cette fois, l'enfant ait les traits d'Aegon. Mère t'avait-elle conté combien Gaemon était beau ? S'il n'avait pas eu quelques cheveux noirs sur son petit crâne, il aurait été le portrait craché de son père.
Il est tellement facile d'imaginer un monde où tout aurait été parfait, comme dans les plans que Bonne-Maman avait pour nous. Un monde où nous regarderions nos enfants jouer ensemble dans ce jardin qui nous a vu grandir, un monde où Loras serait encore là ...

Plus que jamais, mon frère, nous devons resserrer les rangs. J'en ai la certitude.
Je sais que tes obligations te retiendront quelques temps auprès de notre soeur, aussi ne faudrait-il pas insuffler la rumeur de la faiblesse, de notre fragilité en quittant si prestement l'Ouest sans raison apparente. Cependant, j'ai d'ors et déjà prévu qu'après la délivrance, et dès que mon état le permettra, je prendrais la route pour Port-Réal. Notre exil à Lestival a suffisamment duré et je me sais suffisamment apprécié de mon Père par alliance pour me permettre ce voyage. Outre la présentation officielle de notre enfant, premier petit-enfant du Roi, je compte assurer notre place à tous. Un monde plein de danger se profile à l'horizon. D'ici la naissance de mon enfant, j'espère que Willos aura regagné notre fief et que tu auras la liberté de me rejoindre. Je me sentirais bien plus en sécurité de te savoir près de moi pour ce voyage. D'ici là je tâcherai de demeurer la plus resplendissante des roses, la plus mémorable des princesses.

Mes prières t'accompagnent,
Ta royale petite soeur,
Margaery

P.S. Je sais que tu liras ma lettre seul, alors je te demande une faveur, mon très cher frère. Une faveur dont je te demande de ne dire mot à quiconque. Je ne voudrais pas alarmer qui que ce soit et je refuse d'entendre encore l'un des discours faussement rassurant de tout le monde. Garlan, tant de femmes ne survivent pas à la naissance d'un enfant. Tu as une fille magnifique, un fils qui promet de devenir un grand Tyrell. Tu es un chevalier d'exception et sans doute celui de mes frères qui, aujourd'hui, me connait le mieux. Promets moi, mon frère, promets moi que si malheur il devait m'arriver, si je ne survivais pas à ce qui m'attend, tu prendrais soin de mon enfant. Si les Sept me rappellent auprès d'eux, je veux être sur que quelqu'un de bien, de bon et d'altruiste veillerait sur mon bébé et sur Aegon. Plus que jamais, il aura besoin d'un soutien et j'espère que tu sauras intercéder en sa faveur auprès de notre frère si jamais mon époux avait besoin d'un refuge.

(c) AMIANTE



margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier
Garlan Tyrell
Chevalier
Valar Dohaeris
D'une rose à l'autre [Garlan] 1559856172-garl
Ft : Peter Mooney
Messages : 165
Date d'inscription : 25/05/2019

D'une rose à l'autre [Garlan] Empty
MessageSujet: Re: D'une rose à l'autre [Garlan]   D'une rose à l'autre [Garlan] EmptyJeu 6 Juin - 19:32

D'une rose à l'autre

A Castral Roc an 302, lune 6 semaine 3,
à destination de la Princesse @Margaery Targaryen,
Princesse des Sept Couronnes


Ma sœur,

Ces souvenirs qui nous reviennent font fleurir en mon cœur une mélancolie certaine, mais teintée d’une joie que je n’oublierais jamais. Je me souviens bien de tes lettres de cette époque, je pense d’ailleurs qu’elles se trouvent toujours dans mes appartements à Hautjardin. Comment aurais-je pu les jeter ? Tes descriptions de la cour de Port-Réal sont bien trop délicieuses à relire pour que je m’en sépare. J’ai le souvenir particulier d’une Lady des Terres de la Couronne décrite comme ressemblant à un chou-fleur qui aurait pris vie. Il me semble que cela vient de l’une de tes lettres, je n’aurais pas eu une telle imagination de mon propre fait.

Tu évoques la chance que sont nos épousailles respectives. Comme tu as raison ! Je ne pourrais assez remercier les Sept de m’avoir offert Leonette et la lumière dans laquelle baigne notre mariage. Tu me vois heureux de lire que tu vis pareille bénédiction. Tout à fait entre nous, je plains Willos, dont le mariage ressemble plus à une joute d’esprits qu’à une union. Je pense souvent à sa position, loin d’être aisée. Toute comme la tienne. J’ai l’impression d’avoir, par chance, échappé au jeu politique dans sa plus grande complexité, et même si je m’en réjouis, j’y trouve aussi une certaine injustice envers vous deux. J’espère faire honneur à notre famille et défendre son nom à travers le Sept Couronnes malgré tout.
Cessons de penser aux malheurs qui ont frappé notre famille, nous nous sommes toujours relevés face aux adversités et cette fois ne sera pas exception. Pensons plutôt aux chances qui s’offriront à nous et au bonheur qu’elles produiront.

Je ne peux imaginer ce qu’est de porter un enfant, et n’oserai de ce fait me moquer de ton état. J’ai cependant évoqué tes propos à Leonette, elle en a ri, sans moquerie, et approuve tes comparaisons. Elle te conseille aussi de réclamer à ton époux autant de massages que tu le désires, en utilisant contre lui, je cite « sa responsabilité dans cet état qui est le tiens. » Je n’ajouterai aucun commentaire, ni le moindre détail,  à ce sujet, étant donné les regards que me lance ma bien-aimée présentement.

Loren et Tywell vont bien. Tybolt s’est trouvé malade peu après notre arrivée, mais ne t’inquiètes pas, car s’il existe une chose que nous pouvons accorder à notre sœur, c’est son amour pour ses enfants, la qualité des soins qu’elle leur offre et jusqu’où elle irait pour eux.
Il me tarde de retrouver mon fils une fois que nous serons de retour à Hautjardin. Cela me fait bien étrange de penser que dans quelques lunes il aura un an, et que ce seront trois années qui s’offriront à Mina. Ces enfants grandissent bien trop vite, je ne vois pas le temps passer.

J’espère que Mère et Grand-Mère seront arrivées quand tu recevras cette lettre. Grand-Mère saura chasser cette ombre en ton cœur comme elle sait si bien le faire. Rien ne lui résiste je pense, ou en tout cas je n’aimerais pas être à la place de celui ou celle qui lui tiendrait tête.
La question de la religion est délicate. Je regarde avec beaucoup de méfiance le gain de popularité de celle de R’hllor, essayant de comprendre, m’imaginant peut-être qu’il ne s’agit là que d’un avatar des Sept, venant de contrées aux coutumes étranges, mais il y a bien des choses dans ce que j’entends à son propos qui ne m’inspirent guère la foi. Cependant, comme tu l’as dit, vous avez été mariés dans la lumière des Sept, et malgré le changement de ton époux, votre enfant restera un prince ou une princesse de Sept Couronnes, et il me semble dès lors légitime qu’il ou elle voit sa naissance célébrée dans la tradition réelle de sa famille. Avez-vous évoqué le sujet avec Aegon ?
Quant à l’inquiétude née de la présence d’un enfant dans nos vies, tu me vois au regret de te dire qu’elle ne se dissipera jamais réellement, mais la joie et le bonheur qui naissent en même temps la dépassent bien largement.

Enfin, concernant ta demande…Je t’en prie, ne tiens pas de tels propos, je ne saurais m’imaginer qu’une telle chose puisse arriver. Jamais je ne pardonnerais les Sept s’ils t’offraient ce destin. Toutefois, je ne peux mentir et je connais ces possibilités, ayant vécu avec cette peur par deux fois pendant les grossesses de Leonette. Je te promets de prendre soin de tes aimés s’il arrivait quelque chose, mais je prie pour qu’il n’en soit rien. Je ne peux imaginer une vie sans ma sœur comme je ne pouvais imaginer une vie sans ma femme.

J’ai évoqué le sujet avec Leonette, je quitterais Hautjardin peu après notre retour la lune prochaine et devrait arriver à Lestival au courant de la lune suivante.

Comment se portent nos cousines à tes côtés ? La vie loin du Bief leur convient-elles ? Dois-je sauter sur mon cheval pour venir protéger l’honneur de jeunes fleurs Tyrell des mains de quelques Orageois trop peu portés sur l’honneur ? Ne penses pas que j’ai oublié le nombre de tes prétendants ayant besoin d’un léger rappel sur ce qu’il est convenable de faire ou non. Bien que l’arrivée de notre Grand-Mère bien aimée sera probablement suffisante pour calmer de nombreuses ardeurs, peut-être me contenterais-je de rosser uniquement ceux qu’elle n’hésitera pas à me pointer du doigt lors de mon arrivée.

Prends grand soin de toi ma bien chère sœur,

Ton frère aimant,
Garlan.


(c) AMIANTE




(Most have been forgotten. Most deserve to be forgotten. The heroes will always be remembered. The best. The best and the worst. And a few who were a bit of both. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
D'une rose à l'autre [Garlan] C2yF
D'une rose à l'autre [Garlan] Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 806
Date d'inscription : 19/09/2017

D'une rose à l'autre [Garlan] Empty
MessageSujet: Re: D'une rose à l'autre [Garlan]   D'une rose à l'autre [Garlan] EmptyMar 11 Juin - 10:44

D'une rose à l'autre

A Lestival, an 302, lune 6 semaine 4,
à destination de Ser @Garlan Tyrell,
Chevalier de Hautjardin.


Mon cher Garlan,

Mère et Grand-mère sont arrivées il y a peu et, comme tu t'en doute, Lestival semble connaitre une nouvelle effervescence depuis qu'elles ont posé le pieds dans la cour. A mon grand regret, les dames de la maison Cole ont quitté Lestival et je me retrouve seule avec la lourde charge d'animer le château tandis qu'Aegon poursuit ses entretiens, désormais seul, avec Lord Cole. Elles semblent cependant bien se porter et ne guère souffrir du long trajet qui relie Hautjardin à ce château d'été devenu ma prison.

Une fois de plus, avoir la chance de lire tes mots m'emplit de joie. Je crains qu'avec mon mariage, notre fratrie autrefois si soudée ne se soit quelques peu éloigné et la perte de Loras nous a tous profondément affecté. Je redoute le jour où j'aurai une véritable conversation avec notre frère: Willos semble encore plus sérieux qu'auparavant mais je crains que son âme n'ait déjà été entamée par les lourdes charges qui pèsent sur ses épaules. Je ne doute aucunement du soutien que Daena est capable de lui apporter dans cette tâche même si j'émets encore quelques réserves sur une finalité qui les verrait s'entretuer. Bien que j'espère que le bien être de leur fils les réunisse, je ne pense pas avoir vu quelques étincelles dans leurs yeux ... J'espère qu'un jour, tout deux connaitront ce bonheur que nous avons avec nos époux respectifs et j'aime à croire, que dans ses dernières heures, Loras se savait aimé comme nous pouvons l'être. Et ce, même si nous savions combien son mariage ne lui convenait guère. Je suis heureuse de savoir que, sur cette terre, marchent ses fils et j'espère vivement qu'il me sera permis de leur rendre visite très bientôt.

La présence de Leonette me manque, parfois. Elle est, au final, la seule soeur que vous m'ayez offerte car si ma relation avec Daena est sans doute très forte, nous ne nous sommes jamais considéré autrement que comme des cousines, des amies fidèles et sincère, loyale l'une envers l'autre. J'espérais trouver, dans mon mariage avec Aegon, une nouvelle famille un peu comme la notre. J'espérais que le soutien de la princesse Rhaenys, dans l'amour que je partage avec son frère, nous ferais devenir des soeurs ou, à défaut, des amies au moins aussi attachées l'une à l'autre que je peux l'être avec notre Daena. La réalité est tout autre ... Cependant, je n'arrive pas à me détacher du malheur qui s'est abattu sur elle bien que même sur ce sujet, je n'ai trouvé moyen d'enterrer, avec elle, cette hache de guerre qui nous oppose.

Ainsi, de même qu'il me plairait de voir mes adorables neveux, l'idée de retrouver la gentillesse et la bonté de ton épouse me serait tout autant agréable. De même que ses conseils, d'une mère à un autre. Pas que je doute de Mère pour cela, mais tu sais comme moi que nos relations n'ont pas toujours été évidentes ... Jamais je ne m'effacerai au profit de quiconque, jamais je ne laisserai mon enfant être élevé par une autre que moi. Bien que j'admire notre grand-mère pour son éducation et ce qu'elle a fait de nous, je refuse de perdre, après le titre de future reine, celui de mère que j'ai tant attendu.
J'espère pouvoir donner a mon bébé tout l'amour que Leonette ou Cersei ont donné aux leurs et je prie chaque jour pour que les Sept le ou la bénisse et fasse que, malgré les choix terribles qu'Aegon et moi avons fait, il ou elle connaisse le bonheur. Je rejoins déjà certains très de notre soeur adorée. L'idée même que mon enfant puisse être en danger m'est insupportable. Ce petit être est déjà bien plus vigoureux que son frère avant lui et ne cesse de taper dans mon ventre comme s'il voulait découvrir le monde extérieur. L'autre soir, à table, tante Jana à rappeler que cet enfant ne serait pas qu'un Tyrell et possédait déjà la force du sang ancestral des dragons, coulant dans ses veines. J'ignore s'il tiendra plus de son père ou de moi, mais il va finir par m'achever s'il continu de prendre mon ventre pour un terrain de jeu !

Sur une note plus joyeuse, j'espère que mes prochains mots t'annonceront la naissance de ton neveu.

Mes prières t'accompagnent,
Et mon esprit ne t'oublie pas

Ta petite soeur terrifiée,
Margaery


(c) AMIANTE



margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
and the rose blooms once more
Margaery Targaryen
and the rose blooms once more
Valar Dohaeris
D'une rose à l'autre [Garlan] C2yF
D'une rose à l'autre [Garlan] Tumblr_nrn4tyV0m31slec19o6_250
Ft : Natalie Dormer
Multi-Compte : Arys Manning & Alysanne Lefford & Theon Greyjoy
Messages : 806
Date d'inscription : 19/09/2017

D'une rose à l'autre [Garlan] Empty
MessageSujet: Re: D'une rose à l'autre [Garlan]   D'une rose à l'autre [Garlan] EmptyMer 19 Juin - 11:35

D'une rose à l'autre

A Lestival, an 302, lune 7 semaine 2,
à destination de Ser @Garlan Tyrell,
Chevalier de Hautjardin.


Mon très cher frère,

Je me doute que ma lettre précédente ne te sera pas arrivée lorsque j'enverrais celle ci et je prie pour que ton trajet jusqu'à notre Hautjardin tant aimée se soit fait dans les meilleures conditions. J'espère également que le petit Tybolt s'est remis du mal qui l'avait atteint et que Loren ne regrette pas trop la présence de ses frères et de sa mère.

Pour ma part, je t'envoie cette lettre pour t'annoncer une grande nouvelle. Un peu plus tôt dans cette semaine, j'ai donné naissance à un fils. Un magnifique petit garçon aux cheveux d'argent que nous avons décidé de nommer Aemon.

Aegon et moi sommes comblés par la bénédiction de la Mère et je pense que notre propre mère a été très émue de pouvoir prendre dans ses bras, ce petit enfant après ce qui est arrivé à Port-Réal avec son aîné. Aemon est adorable et s'il possède des traits qui lui viennent de son père à n'en point douter, je reconnaîtrai ses pommettes entre milles tant elles me rappellent les tiennes quand nous étions enfants. Une période qui, je sais, n'a pas été des plus évidente pour toi, mais qui me ramène toujours au bonheur de te savoir me protégeant. Sa naissance n'a pas été évidente, je ne te le cache pas, mais dès que j'ai entendu son cri, dès que j'ai posé mes yeux sur ses petites mains, son adorable visage, toutes mes souffrances m'ont quitté. Je reste encore alitée afin d'assurer le mestre que tout va parfaitement bien, mais il se montre très optimiste quand à ma santé: je devrais, très bientôt, pouvoir retrouver le bonheur des promenades et, d'ici une ou deux lunes, remonter à cheval comme je le faisais auparavant. Grand-mère reste égale à elle-même et assure que ma bonne santé est due à la vigueur légendaire des femmes Tyrell et elle ne cesse de me parler de la naissance de Père et de tante Jana. Mère aussi semble être portée sur les confidences maternelles et ne cesse de me conter combien Willos était un bébé agité. Par les Sept, dis-moi que Leonette a trouvé un moyen de les faire taire !

Aemon est un enfant plutôt calme mais j'ai beaucoup de mal à m'en séparer. Si Mère et Grand-Mère ont pu le prendre dans les bras lorsqu'il a été présenté aux dames présentes à mes côtés pendant la délivrance ... Je peine à le laisser à une autre que moi. En revanche, Aegon semble conquis. Il semble partager, avec son fils, un lien étrange et Aemon s'endors presque immédiatement à son contact. Entre pleurs et sommeil, je n'ai pu entrapercevoir ses yeux que très brièvement et je doute, mon frère, qu'il tienne des Tyrell pour son regard. Pour le moment, ils semblent hésiter entre le bleu - tante Jana m'a dit que tous les bébés avaient les yeux bleus - et le violet. Je suis certaine que même toi, tu seras conquis ! Il me tarde que tu me rejoigne car j'ai de grandes choses à te dire, des choses qui ne peuvent être couché sur le papier mais qu'il me tarde de te partager.

Mes prières accompagnent ta route,
Et puisse les Sept te mener jusqu'à moi,

Ta petite soeur désormais mère,
Margaery


(c) AMIANTE



margaery. I've had lots of time to think about how good I was at seeming good. All those stories I told myself about who I was and why I did the things I did. There were so many lies in those stories.. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Valar Dohaeris

D'une rose à l'autre [Garlan] Empty
MessageSujet: Re: D'une rose à l'autre [Garlan]   D'une rose à l'autre [Garlan] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
D'une rose à l'autre [Garlan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un baiser/une tarte/une rose à dix !
» Lire c'est s'évader du réel. (Rose & Greg)
» II. Pays d'Autremonde
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Autres contrées :: Corbeaux-
Sauter vers: