RSS
RSS
Les liens utiles

Règlement
Contexte
Guide du Nouveau
Intrigues
Annexes
Les annonces
Avatars
Divers Bottins
Personnages jouables
Personnages interdits
Invités
Partenariats


 
AccueilAccueil  Gazette  FAQ du forum  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Toutes les nouveautés de la MAJ sont à retrouver ici ! Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  3725701551
La dernière édition de la Gazette est disponible par ici Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  3725701551
Le staff est en ralentissement, il est possible que les formalités administratives
soient plus lentes. Merci de votre compréhension.
Nous avons besoin de monde dans le Bief, le Val et Dorne ! Points à la clé !

⚠️ Pour une durée limitée, nous n'autorisons plus l'inscription de nordiens,
sauf ceux attendus dans les PVs, scénarios et banques de liens ⚠️
Pensez à nous envoyer vos plans si vous en avez Wink (même les petits)

Partagez
 

 Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héritier
Tavish Cafferen
Héritier
Valar Dohaeris
Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  C2yb
Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  1558772800-tumblr-me4u86q9s41qbkhhbo2-r1-250
Ft : Sam Claflin
Multi-Compte : Alana Greyjoy
Messages : 1003
Date d'inscription : 23/12/2018

Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  Empty
MessageSujet: Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole    Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  EmptyDim 2 Juin - 18:34

Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé
An 302, Lune 6, semaine 1


Voilà quelques jours déjà qu’Arstan Cafferen, seigneur de Bourgfaon, avait été mis au courant du passage de Lady Lanna Cole et de sa fille Melara dans leur fief, alors en plein préparatif de mariage. Arstan avait déjà eu l’occasion de rencontrer la jeune Melara, au début de la deuxième lune de l’année, alors que Tavish se trouvait à Castral-Roc. Si la jeune fille ne s’était point montrée arrogante ou irrespectueuse en surface, Arstan avait bien remarqué certaines expression sur son visage qui témoignait de sa désapprobation à l’idée de voir une bâtarde manger à la même table que la noblesse, être élevée à la façon de la noblesse et porter des robes de la haute société et non de la roture. Elle n’était pas la seule, il y en aurait toujours. Et s’il savait que la place de sa fille ne serait jamais celle d’une véritable lady et qu’elle devait le savoir, Arstan n’appréciait guère ce genre de réaction. Sa fille, sosie de celle qui fut l’amour de sa vie, était sa petite princesse. Et cela ne changerait jamais.

A table, Arstan avait prévenu son fils et héritier tout comme sa fille bâtarde du retour des Cole en ces lieux. Cette fois, ils ne seraient que deux. Ou plutôt elles. Lors de son précédent séjour, Melara était accompagnée de Godric, son fiancé, et de Tylan, son père. Cette fois, elle voyageait en compagnie de sa mère, originaire d’Essos, là où longtemps, la famille Cole avait été exilée. Shyra lança un regard à son frère, ce genre de regard complice qu’il partageait par le fait d’être tout d’eux né Storm, même si aujourd’hui ce n’était plus le cas que pour l’un des deux faons de la ville de commerce orageoise. La bâtarde de Bourgfaon avait conté à son frère sa rencontre avec la Cole. Bien polie en publique, elle n’avait pas manqué de lui montrer qu’elle ne voulait pas de la sympathie d’une bâtarde en privé. Tavish n’appréciait guère lorsque l’on manquait de respect à sa sœur. Mais, ce genre de réaction était monnaie courante. Ils y avaient été habitués. Et le frère comme la sœur préférait s’en amuser que s’en formaliser. Une attitude qui, il s’en souvenait bien, ne plaisait guère à la jeune fille qui avait longtemps prétendu en être une autre.

Bien sûr, peut importe ce qu’Arstan, Tavish ou Shyra pensait, le mot d’ordre était diplomatie. Le fief de Bourgfaon avait pour héritier futur un jeune homme dont la position était fragile. Le temps où Tavish pouvait s’amuser pleinement des petites provocations de sa petite sœur appartenait au passé. Bien sûr, le franc parler de Shyra et son caractère tempétueux lui plaisait toujours autant. Mais, il devait désormais se tenir à carreaux. Et Shyra le savait. Elle ne voulait aucunement compromettre la situation de son frère ou l’image de sa famille.

Dernièrement Tavish avait été perdu dans ses pensées. Mélancolique. Il l’avait caché derrière ce sourire qu’il savait si bien arborer mais quelque chose s’était passé à Herbeval qui occupait indéniablement ses pensées. Devant sa propre impuissance aux révélations qui lui avaient été faites, au chagrin de Clarysse, à la situation dans laquelle ils se trouvaient et devant le poids du devoir, de ce nouveau nom noble et des responsabilités qui pesaient sur lui, Tavish n’eut pas le cœur à s’agenouiller à nouveau devant toutes ces idiotes hypocrites de la noblesse.  Ainsi, lorsque Shyra suggéra qu’elle pourrait porter cette jolie robe vert d’eau qui lui allait si bien, Tavish acquiesa à l’idée. Si cela arrachait un air désapprobateur à la jeune Cole, ils pourraient s’en amuser ensuite. Et après tout, qu’est ce que ça changeait ? Ce n’était rien de bien méchant. Melara n’était qu’une prétentieuse et arrogante jeune fille et elle n’était seigneur d’aucun fief. Lui, en revanche, le serait, n'en déplaise à certains. Et son père, Arstan, l’était. Son toit, ses lois, n’est ce pas ? Arstan, lui, ne dirait rien à Shyra sur sa robe. Il la trouverait probablement trop belle pour lui opposer son veto, sans compter qu'il avait bien d'autre choses à surveiller, avec le mariage qui approchait.

Les armes rouges et noires des Cole avaient été aperçues se rapprochant, depuis les remparts. Arstan, Tavish et Shyra rejoignirent donc la cour intérieure, pour accueillir les deux dames de cette maison anciennement exilée. Le froid était toujours là, mais il n’avait pas neigé ni plut depuis quelques jours. Le sol était sec et des rayons de soleil timides éclairaient le château par endroit. Oh, il ne fallait pas s’y tromper...S’ils pouvaient être quelques peu aveuglants, leur chaleur n’était absolument pas puissante. Il faisait froid. Indéniablement, l’hiver était bien là.

Alors que les chevaux des dames pénétraient dans l’enceinte du château, Shyra lança un regard complice à son frère, sans doute impatiente de répondre par un sourire au regard désapprobateur de Melara sur sa robe qu'elle trouverait sans doute trop élégante pour une Storm. Ce regard le tira de ses mélancoliques pensées, celles qui le ramenaient dans la chambre d’une Clarysse déprimée, à Herbeval. Il rendit son sourire à sa sœur, sublime comme toujours et s’avança, comme son père et Shyra ensuite, plus timide et en retrait du fait de son statut, vers leurs invitées. Des serviteurs, parmi les rares qui n’étaient pas occupés à divers préparatifs concernant le mariage, s’avancèrent aussi afin de s’occuper des chevaux du convoi et des affaires des deux femmes.

Ce fut bien évidemment le seigneur des lieux qui prit la parole alors qu’un serviteur offrait un bras d’appui à Lady Lanna Cole pour descendre de son cheval. Un autre serviteur imita le premier et se dirigea vers la jeune Melara afin de lui proposer une aide similaire. Tavish l’avait pour la première fois rencontrée sous le nom d’Eleyna Dondarrion lorsqu’il venait de devenir émissaire, puis ils s’étaient revus au mariage de Renly Baratheon pour enfin se croiser à nouveau à Lestival après que sa véritable identité eut été révélée.

« Mesdames, je vous souhaite la bienvenue à Bourgfaon. J’espère que vous avez fait bonne route malgré le froid. », dit Arstan. « Lord Arstan Cafferen », se présenta-il à l’intention de Lanna Cole, qu’il voyait pour la première fois. Tout en désignant Tavish puis Shyar, il poursuivit les présentations. « Voici mon fils, Ser Tavish, et ma fille, Shyra Storm » Lanna Cole était une belle femme qui partageait avec sa fille des cheveux foncés et ondulés. Tavish se demandait si originaire d’Essos, elle pratiquait comme eux le culte de R’hllor ? Les religions étaient nombreuses sur le continent de l’Est mais les partisans du Maître de la Lumière y étaient nombreux. L’un après l’autre, les enfants d’Arstan inclinèrent respectueusement la tête pour saluer la dame.
« Enchanté de faire votre connaissance, Lady Cole. », dit Tavish.
« Enchanté de vous rencontrer, ma dame », dit ensuite Shyra, s’inclinant plus bas que son frère, humblement.
« Lady Melara, c’est un plaisir de vous revoir. », dit ensuite Arstan à la plus jeune des deux femmes. « Vous avez déjà rencontré ma fille, Shyra. », dit-il permettant à celle-ci de saluer à son tour Lady Melara. Arstan n’avait même remarqué que la robe choisie par sa fille puisse être trop élégante pour une bâtarde. Oh, Shyra n’était pas folle, elle ne s’était tout de même pas habillée plus élégamment qu’elle avait supposé que Melara le serait. Mais, leurs tenues étaient presque de valeur similaire. Shyra s’inclina humblement devant Melara, le regard baissé. « Lady Melara, je suis heureuse de vous revoir parmi nous », dit-elle. Mais dès que Melara aurait le regard ailleurs, elle ne manquerait pas de faire part de sa satisfaction, à l’aide d’un regard, à son grand-frère. «  Et il me semble que vous avez également déjà croisé la route de mon fils, du fait de sa fonction d’émissaire ? », dit-il. Bien sûr, Arstan savait très bien que c’était le cas. Cela n’était qu’une formule de politesse. Il ne fallait y voir nul pique ou hostilité, cependant. Si Arstan se doutait du regard peu sympathique qu’avait porté la demoiselle sur un Storm émissaire, il se montrait là accueillant et diplomate, comme le voulait sa fonction.
« En effet, nous nous sommes déjà rencontrés. C’est un plaisir de vous revoir, Lady Melara. », dit respectueusement Tavish, en inclinant poliment la tête.


Armes intactes Rêves brisés •
La vie, il l’avait remarqué, avait parfois un cruel sens de l’ironie. Autrefois, il devait se taire car il était un Storm. Aujourd’hui, il le devait parce qu’il était un héritier. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Dame
Melara Cole
Dame
Valar Dohaeris
Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  C2yZ
Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  Tumblr_nz029bM0ri1umh8t4o2_400
Ft : Maddison Jaizani
Multi-Compte : Wynafryd, Asha, Lucas & Bryce
Messages : 984
Date d'inscription : 15/01/2018

Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  Empty
MessageSujet: Re: Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole    Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  EmptyDim 9 Juin - 14:45


Les retrouvailles
de la fille de l'exilé
et du bâtard légitimé


« Bourgfaon | 302, lune 6, semaine 1 »

Voilà une semaine que mère et fille étaient parties de Lestival, escortées par quelques hommes d’armes recrutés par Tylan pour les accompagner jusqu’à Noirport. Melara avait particulièrement hâte de faire escale à Port-Réal, de pouvoir revoir le Donjon Rouge et son Roi, présenter sa mère à ce dernier et continuer de nourrir de bon rapport entre les Dragons et sa famille. Elle était également curieuse de découvrir Noirport qui serait prochainement son foyer, et de revoir Godric, même si cela signifiait retrouver Jyana et vivre comme une étrangère sous son toit. Elle espérait que la née Selmy n’aurait pas profité de leur temps à part pour détruire tout le lien qu’elle avait commencé à nouer avec son fiancé, et cette idée lui serrait parfois le ventre de manière bien désagréable. Néanmoins, la jolie Cole était bien moins angoissée cette fois-ci que la dernière fois en début d’année. Parce que cette fois-ci, elle avait sa mère à ses côtés. Si leurs débuts avaient été assez maladroits, et comment le leur reprocher lorsque l’on cherche à rattraper dix-sept années en quelques semaines, Melara n’avait pas tardé à se confier sur tous les points de sa vie à Lanna, y compris son amitié disparue avec Jyana et la méchanceté de cette dernière à son égard. Elle savait que si le ciel menaçait de s’obscurcir pour elle, elle pourrait toujours compter sur sa mère en connaissance de cause. Elle n’avait pas pu se targuer de la même chose avec son père quelques lunes plus tôt.

Mais avant tout cela, la première escale de leur pérégrination se faisait à Bourgfaon et cela ennuyait mortellement la jeune femme d’avance. Elle n’aimait pas les Cafferen. C’était aussi simple que ça. Un peu comme elle avait jalousé la liberté et les opportunités de Jyana à une époque où elle était prisonnière de Havrenoir, la situation de cette famille lui faisait grincer des dents. Après tout le mal qu’elle s’était donnée pendant des années pour camoufler son secret d’une part, accepter les requêtes de Béric et les transmettre à son père, se montrer toujours on ne peut plus agréable avec chaque visiteur pour créer de futurs alliés au Cole, et ce pendant des années, presque l'entièreté de sa vie, pour qu’à quelques jours de voyage de là, un noble ne tombe amoureux d’une roturière, se moquant complètement des conséquences et puisse devenir Seigneur des lieux ? D’ailleurs son frère et son héritier étaient tombés lors de la Rébellion, si elle se rappelait bien des réponses de son cousin Dondarrion à leur sujet. Qui lui disait que ce Arstan n’avait pas abattu les siens au détour d’un combat pour pouvoir prendre le pouvoir ? Pour par la suite ne jamais honorer sa véritable épouse et la donner à l’Étranger pour pouvoir faire de son bâtard son propre héritier ? Et prier un Dieu qui n’était pas celui de leur Roi ? Et à présent, Tavish allait être récompensé par sa bâtardise en épousant une perle comme Shoren ? Non, les Cafferen n’avaient pas leur pareil dans la région en terme d’histoire ! Et l’ascension leur était venue trop simplement à son goût, elle qui n’avait jamais eu plaisir à mélanger les classes qui n’étaient pas faites pour l’être, comme on le lui avait enseigné, ces fameuses règles qu’elle avait respecté toutes sa vie. Mais Bourgfaon était un passage obligé pour accéder à la Capitale en venant de l’ouest de l’Orage, une ville de passage, frontalière qu’il fallait garder comme amie, alors Melara arborait son plus beau sourire et ses plus charmantes manières, mais le coeur n’y était pas. Il n’y serait probablement jamais d’ailleurs pour cette famille, même si son père, fidèle à lui-même, lors de leur passage à l’aller s’était montré on ne peut plus sympathique et familier avec le seigneur des lieux. Sur ce point, père et fille ne pouvaient être plus différents ! Mais leur histoire l’était tout autant, alors Melara ne pouvait s’empêcher de comprendre son père tant idolâtré et de lui trouver des excuses.

Heureusement pour elle, alors que leur petit groupe franchissait les portes de Bourgfaon, c’était Lanna qu’elle avait à ses côtés et non Tylan. Et encore une fois, sa mère avait eu le droit d’entendre le fond de sa pensée en large et en travers à leur sujet avant leur arrivée chez les Faons rouges. Habituée à l’équitation, Melara fit un geste de refus à l’homme de Bourgfaon qui lui proposait son aide pour démonter et descendit de Scarlet seule, gracieusement. Elle flatta l'encolure de sa jument, heureuse d’avoir pu renouer avec elle ces derniers jours, puis s’éloigna d’elle pour faire quelques pas en direction de leurs hôtes et retrouver sa mère. Après un sourire bienveillant à son attention, elle posa enfin son regard vers les Cafferen et constata que Shyra se tenait au même rang que les nobles, vêtues comme une noble également. Visiblement, les Faons n’avaient pas retrouvé leur esprit depuis son dernier passage, mais cela ne l’étonnait guère, voilà une vingtaine d’années qu’ils l’avaient perdu, elle ne pouvait espérer guère mieux ! Elle accentua donc simplement son sourire, plissant ses lèvres. Il n’y avait aucune joie ou sincérité dans celui-ci, mais les Cafferen ne possédait visiblement aucun savoir vivre ni aucune bonne manière. “Merci Lord Arstan. La route fut bonne, bien que fraîche.” Elle pivota en direction de sa mère qui ne devait pas être habituée à de telles températures. “Je vous présente ma mère, Lady Lanna Cole, que vous n’aviez pas eu le plaisir de rencontrer lors de notre court passage de la dernière fois.” Ajouta-t-elle en se tournant à nouveau vers le seigneur de Bourgfaon, l’air guillerette, très fière de pouvoir se targuer d’être sa fille. “Ser Tavish, Shyra…” ajouta-t-elle avec un hochement de tête à leur adresse. Si Arstan s’obstinait à traiter sa fille comme une princesse, il n’en demeurait pas moins qu’elle n’en possédait aucun titre et que Melara n’avait donc nul obligation de l’appeler lady. Heureuse de la voir ? Qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre. Elle n’était visiblement pas la seule à user d’hypocrisie en cet instant. Elle ne put retenir un haussement de sourcil étonné, avant de répondre. “Qu’est-ce que c’est aimable à vous de le dire.” Puis redressant son visage vers Arstan elle reprit. “Oui, nos routes se sont brièvement croisées à quelques reprises, à Havrenoir, à Accalmie mais aussi à Lestival... Mère, me croirez-vous si vous dis que l’histoire récente des Cafferen est bien plus originale et singulière que la nôtre encore ?” ajouta-t-elle avec enthousiasme, envoyant valser ses parfaites boucles sombres alors que son regard malicieux se posait sur Lanna. Bien sûr, cette dernière savait déjà tout, mais il lui était plaisant d’évoquer cela d’un ton léger, presque bienveillant, alors qu’il ne s’agissait que de souligner leur infériorité sans qu’on puisse le lui reprocher. “Quelle table nous allons faire pour le dîner !” ajouta-t-elle sur le même air, coupant l’herbe sous le pieds de ses hôtes sur leur passé d’exilé. Une table de bâtards et d’exilés. Une belle brochette oui ! Elle posa son regard plus longuement sur Tavish alors que ce dernier marchait dans les traces de sa sœur. Vraiment ? A quel moment devait-elle croire qu’ils se réjouissaient de sa présence ? Surtout lui. Son sourire s’effaça un instant alors qu’elle jaugeait le chevalier. N’avait-il aucune honte de s’adresser à elle de la sorte ? Mielleux ? Alors qu’elle était parfaitement au courant des rumeurs à son égard ? Et qu’il s’apprêtait à épouser une femme qu’il ne méritait pas ? Non, il ne l’aurait pas, avec ses compliments creux et son faux respect.

(c) DΛNDELION



• • • Of lead and steel • • •
Once again my heart was filled with hopes and dreams, I had left all fears behind me. But you did it again, you bargained with my life and left me with no choices. Now I'm nothing more than a scared little girl, wanting her mother's skirts.


awards #Jyanara Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole  2414428499:
 


RALENTISSEMENT ADMINISTRATIF
merci de MP Alyx Lefford (sauf question IDF)
merci pour votre compréhension et patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les retrouvailles de la fille de l'exilé et du bâtard légitimé - avec Melara Cole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour de chez le gynécologue. (pv Elodie)
» [EVENT] Costume de la St-Valentin (Février 1990)
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracarys :: Westeros :: Les terres de l'Orage-
Sauter vers: